Dossiers

L'affaire Matzneff, du prestige littéraire au banc des accusés

La publication du livre Le Consentement, par l'éditrice Vanessa Springora, aura ouvert les yeux de la société sur les agissements revendiqués par l'écrivain Gabriel Matzneff dans ses livres : des relations avec des mineurs – de la pédocriminalité, en somme –, qui ont relancé la question du consentement sexuel. Vanessa Springora elle-même en a été la victime, à travers une emprise qu'elle raconte dans son livre et qu'elle a voulu dénoncer pour s'en libérer une fois pour toutes.

Le 13/02/2020

3 Partages

Le

13/02/2020

3

Partages

ActuaLitté

Invité sur les plateaux de télévision, publié par la maison d'édition Gallimard, soutenu par des hommes politiques comme par des avocats, Gabriel Matzneff bénéficiait même d'une allocation versée par l'État, par l'intermédiaire du Centre National du Livre : en somme, malgré ses récits dans lesquels il faisait état de son goût pour les mineurs, l'écrivain jouissait d'une réputation tout à fait respectable dans les milieux de la littérature et de la culture.

Alors que s'ouvrent les premiers procès, les répercussions de l'affaire Matzneff iront sans doute bien au-delà du statut de ce seul écrivain : c'est un système éditorial, un véritable réseau de protection, qui pourrait vaciller dans son ensemble.

Crédits photo : ActuaLitté, CC BY SA 2.0

Extraits

ActuaLitté

Littérature française

Derniers écrits avant le massacre

Ces derniers écrits sont, comme le titre l'indique, antérieurs à la féroce chasse à l'homme orchestrée par Vanessa et sa meute qui, débutée fin décembre 2019, m'a mis au ban de la société française, privé du droit d'exercer mon art, réduit au silence, clochardisé ; fait de moi un paria dont les livres sont désormais disparus ; un accusé qui, n'ayant pas eu le droit de répondre à son accusatrice, dut en 2021 publier Vanessavirus sous forme de samizdat (tirage quasi-clandestin de 200 exemplaires), tels les poètes rebelles dans l'Union soviétique de Brejnev ; un mort-vivant. Merci, mon adorée Vanessa, merci, mon très cher amour, tu peux être fière de toi. Derniers écrits avant le massacre est un livre au ton allègre, le ton Gab la Rafale, le ton d'un écrivain qui persiste dans son être, son style de vie, ses idées politiques et religieuses, ses combats ; un livre où, ingénument provocateur, je creuse ma tombe ; un livre prémonitoire où, lucide, j'annonce la catastrophe, j'anticipe ma mise à mort. La seule chose que, l'écrivant, j'ignorais était le nom de celle qui, lors de cette mise à mort, serait ensemble la diffamatrice, le procureur et le bourreau. A présent, je le sais. G. M. Gabriel Matzneff est l'auteur de neuf romans, de trois recueils de poèmes, de récits, d'essais. Nous réunissons ici des textes écrits entre 2015 et 2019, soit inédits soit parus dans divers organes de presse, en particulier au Point.

12/2078

ActuaLitté

Actualité et médias

L'Arme la plus meurtrière. Affaire Matzneff : le silence imposé

L'Affaire Matzneff, énorme scandale il y a quelques mois encore, a finalement accouché de... rien. Le procès qui devait s'ouvrir le 28 septembre 2021, n'aura pas lieu (le tribunal correctionnel de Paris a invalidé la citation pour apologie de la pédocriminalité) et son annulation, suite à l'erreur de procédure commise par un avocat, n'a suscité aucun commentaire. Quant à l'enquête pour viols sur mineurs, ouverte elle aussi en janvier 2020, rien n'indique qu'elle pourrait aboutir. J'ai choisi cette date du 28 septembre, celle d'un procès annulé, pour publier L'arme la plus meurtrière, un récit longtemps étouffé, et qui aura eu bien du mal à voir le jour. Dès 2004 j'ai tenté de corriger l'image élogieuse que donnaient de Gabriel Matzneff les médias, mais on m'a empêchée de publier mon livre alors intitulé Le crocodile. L'arme la plus meurtrière est le dernier état de ce travail. J'y dresse le portrait de l'homme privé, mais aussi celui du personnage public. Au-delà du témoignage personnel, je fais revivre un homme, un milieu, des pratiques, sans rien dissimuler des connivences et des pistons qui lui ont permis d'exister, et de durer.

09/2021

ActuaLitté

Sciences politiques

Le grand renversement. Pédocriminalité : comment en est-on arrivé là?

La vague #MeToo qui touche aujourd'hui de multiples univers est sans précédent. En France, c'est dans le monde littéraire et éditorial que s'est produit le tremblement de terre le plus spectaculaire : la publication de l'ouvrage Le Consentement de Vanessa Springora, où celle-ci raconte l'emprise que l'écrivain Gabriel Matzneff a exercée sur elle lorsqu'elle avait quatorze ans, a inauguré une ère nouvelle dans laquelle la parole de ceux qui ont subi des violences sexuelles étant enfants est désormais prise au sérieux. On revient de loin : dans les années 1970-1980, en effet, de prestigieux intellectuels ont tenté de donner ses lettres de noblesse à ce qu'on n'appelait pas encore la pédocriminalité. Ce livre décrit au scalpel leurs arguments et tente de comprendre pourquoi l'histoire leur a donné tort.

02/2021

ActuaLitté

Sciences politiques

Chroniques barbares. Tome 18, Virus, farces et attrapes

Les chroniques de Philippe Randa démarrent avec la libération du sémillant Michel Lelièvre, complice du pédo-criminel Marc Dutroux, et le scandale politico-médiatique autour de l'écrivain Gabriel Matzneff, se poursuivent avec la guerre contre les partisans d'un islam strict, fondé sur un respect des textes coraniques initiaux, qui se répand dans toute la France et en Europe et se terminent par la course vaccinale, menée, comme le remarque Franck Buleux, par "le docteur Véran, député puis ministre à 37 ans, et qui a donc dû beaucoup exercer... Des mesures liberticides sont ainsi prises dans un cadre parfaitement légal, celui du droit d'exception. L'exception l'emporte sur le principe... pour devenir principe ? La publication de chroniques, fussent-elles déclarées "barbares", parues au cours de l'année 2020 peut apparaître comme une gageure. Il est fort probable que les générations futures se souviendront de ce millésime comme un temps consacré à un virus venu de Chine, entraînant de lourdes restrictions de libertés : la barbarie à visage sanitaire ou lorsqu'une crise venue d'Orient nous empêche de vivre comme avant. Alors, cette liberté, celle qui nous paraissait indispensable, n'est-elle plus qu'un vague souvenir ? Voilà ce que nous a appris l'année 2020. Non seulement, la population ne réclame pas de libertés, mais elle s'en passe volontiers, compte tenu de ses dérives. Cette relation peut vous paraître absurde, mais en lisant les chroniques de Philippe Randa, c'est ce qui vous sautera aux yeux.

02/2021

ActuaLitté

Critique littéraire

Raskar Kapac : L'anthologie Tome 2

Les premières années furent celles des horizons lointains. Rappelez-vous : Raskar Kapac, gazette artistique et inflammable, était partie sillonner les espaces les plus inaccessibles. Entre 2016 et 2017, elle est allée s'exiler sur l'île engloutie de Mû aux côtés de Corto Maltese, elle est revenue d'entre les morts en suivant les pas sanglants de Guillaumet dans les Andes, elle a traqué avec Henry de Monfreid les peuplades perdues du Yémen et de l'Ethiopie... Les deux années qui suivirent - réunies intégralement dans cette seconde Anthologie -, furent pour Raskar celles des marges. Ce fut l'époque où la momie ne fréquenta que les damnés, les caraques et les inadaptés. De Fellini à Kazantzaki, de Blaise Cendrars à Tabarly, de Drieu à Antonin Artaud ; c'est un équipage hétérodoxe qui a composé avec maestria les dix derniers numéros de Raskar Kapac. Olivier de Kersauson, Titouan Lamazou, Patrick Tabarly, Benoît Heimermann, Christiane Rancé, Sylvain Tesson, Julien Hervier, Pierre Adrian, Charles Gonzalès, Stéphane Barsacq, Frédéric Beigbeder, Gabriel Matzneff et tant d'autres plumes ont aidé à la résurrection des grands artistes et des aventuriers, authentiques phares pour notre temps. Dans ce nouveau volume, se succèdent des textes variés, des entretiens exclusifs, des photographies ainsi que de nombreux dessins inédits. Alors en route pour un ultime voyage à bord du Transsibérien ! La momie attise la locomotive et, à sa suite, cahote le fabuleux wagon des artistes et des hors-la-loi ! Les trois fondateurs, Maxime Dalle, Yves Delafoy et Archibald Ney, sont de jeunes mousquetaires de vingt-cinq ans et plus, unis par des passions singulières : l'amour des livres "brûlants" et des chairs voluptueuses, l'amitié virile, et une sympathie inextinguible pour les causes perdues.

11/2020

ActuaLitté

Critique littéraire

Peut-on dissocier l'oeuvre de l'auteur ?

Depuis quelques années, la question resurgit avec force : peut-on séparer l'oeuvre de son auteur ? Du Nobel attribué à Peter Handke aux César à Roman Polanski, sans parler du prix Renaudot à Gabriel Matzneff, le débat fait rage. De même, le passé nazi de grands penseurs du XXe siècle, à commencer par Heidegger, trouble notre appréciation de leur legs, tandis que l'inscription d'un Céline ou d'un Maurras au livre des commémorations nationales a suscité une âpre querelle. Faut-il considérer que la morale des oeuvres est inextricablement liée à celle de leurs auteurs ? Et bannir les oeuvres lorsque leur auteur a fauté ? Loin de l'invective, ce court essai entend mettre en perspective, historique, philosophique et sociologique, cette question, en analysant les prises de position dans ces " affaires ". Mais loin du " tout se vaut ", il tranche, offrant à chacun les moyens de cheminer intellectuellement sur un terrain semé d'embûches. Gisèle Sapiro est directrice de recherche au CNRS et directrice d'études à l'EHESS, spécialiste de l'engagement des intellectuels et des rapports entre littérature et politique. Elle est l'auteure notamment de La Responsabilité de l'écrivain. Littérature, droit et morale en France (XIXe-XXIe siècles), Seuil, 2011, de Les Ecrivains et la politique en France. De l'affaire Dreyfus à la guerre d'Algérie, Seuil, 2018, et de Des mots qui tuent. La responsabilité de l'intellectuel en temps de crise (1944-1945), Points Seuil, 2020.

10/2020

ActuaLitté

Littérature française

Dans la tête de Gabriel Matzneff

Je suis Gabriel Matzneff, je suis un écrivain célèbre paraît-il. J'ai 13 ans et ILS m'ont mis à l'HP car ILS disent que je suis fou et que j'ai des "pulsions pathologiques" irrépressibles. Cela a cause de cet homme, un ami de la famille ? un parent ? qui m'aurait initié a ces... "choses" . C'est le psychiatre, Laurent Goris, qui me l'a dit... Il appelle ce mystérieux personnage L'Initiateur ou Le Prédateur.

02/2020

ActuaLitté

Faits de société

De l'amour et du crime, du sexe et des enfants

L'arrestation, puis l'annonce de la mort du milliardaire pédophile Jeffrey Epstein déclenchèrent en 2019 plusieurs vagues de révélations qui virent les grands médias jeter l'opprobre sur quelques personnages haut placés. Déjà mis en cause pour le viol d'une mineure en 1977, le cinéaste franco-polonais Roman Polanski dut faire face à une série de dénonciations pour des viols dont plusieurs femmes dirent avoir été victimes il y a 25, 35 et même 45 ans. Des féministes réussirent à perturber à Paris la projection de son dernier film, allant jusqu'à accuser les spectateurs de complicité avec le criminel. Puis on apprit les méfaits et la fuite à l'étranger d'un comparse d'Epstein, Jean-Luc Brunel, alias Benchemoul, directeur d'une agence de mannequins à Paris et fournisseur d'adolescentes pour mâles fortunés en quête de chair fraîche. S'ensuivit une interview, que les médias qualifièrent de calamiteuse, du prince royal d'Angleterre Andrew, qui dut à son tour de justifier d'avoir été vu et revu en compagnie du pédophile et, une fois au moins, enlaçant la taille d'une très jeune fille. Dernier scandale en date : la parution, début janvier 2020, des souvenirs d'une jeune femme qui raconte ce que furent ses rapports, quand elle avait 14 ans, avec Gabriel Matzneff qui en avait à l'époque plus de 50. Le point commun de ces affaires est que dans les quatre cas, les hommes ainsi accusés sont présentés comme des pédophiles (le mot désigne les adeptes du sexe avec les enfants), alors que leurs accusatrices étaient à l'époque toutes des jeunes femmes, ou des adolescentes parfaitement formées, donc plus du tout des enfants. La dernière de ces dénonciatrices, Vanessa Springora, va même plus loin en choisissant pour son livre le titre "Le Consentement". Elle était donc d'accord... Or si ni Roman Polanski, ni Jean-Luc Brunel, ni le prince Andrew ne se sont publiquement reconnus pédophiles, Gabriel Matzneff, lui, le revendique haut et fort. Comment peut-on qualifier de pédophiles et de criminels, des hommes ayant eu des relations sexuelles avec de jeunes filles pubères et, qui plus est, consentantes ? La lecture attentive de plusieurs écrits de Matzneff, m'a donné, il y a plus de vingt ans, la réponse à cette question.

02/2020

ActuaLitté

Critique littéraire

Conversations d'un enfant du siècle

Ecrire, c'est parler en silence, et réciproquement : parler, c'est écrire à haute voix. J'ai interrogé les auteurs de ce livre comme un apprenti garagiste questionnerait un professionnel sur la meilleure manière de changer un joint de culasse. Je voulais déchiffrer leur méthode, comprendre les rouages de leur travail, voler leurs secrets de fabrication. C'est fou comme on se sent bien en écoutant les dernières personnes intelligentes sur terre. Liste de mes interlocuteurs, de 1999 à 2014, par ordre chronologique d'apparition sur le papier : Bernard Frank, Philippe Sollers, Jean-Jacques Schuhl, Guillaume Dustan, Antonio Tabucchi, Umberto Eco, Gabriel Matzneff, Chuck Palahniuk, Catherine Millet, Jay McInerney, Albert Cossery, Françoise Sagan, Simon Liberati, Tom Wolfe, Charles Bukowski, Alain Finkielkraut, Michel Houellebecq, Jean d'Ormesson, Bernard-Henri Lévy, Moi, Bret Easton Ellis, Paul Nizon, Francis Scott Fitzgerald, James Salter. F. B.

11/2016

ActuaLitté

Littérature française

La lettre au capitaine Brunner

"Un chagrin d'amour, cause du suicide de son cousin Cyrille ? Nil n'y a jamais cru, mais cela s'est passé il y a si longtemps, il n'y pense plus. Le seul chagrin d'amour qui l'occupe, c'est le sien : la belle Constance vient de le plaquer. N'était cette rupture, dans son cercle amical, tout va bien. Grâce à la loi votée à Paris, Nathalie et sa jeune amante Lioubov projettent de se marier au consulat général de France à Naples ; Mathilde, dont le premier long métrage, Les Pantoufles de Don Alfonsetto, reçoit une accueil enthousiaste de la critique italienne, et Raoul, son ex demeuré proche, seront leurs témoins ; le bruit court que le hiéromoine Guérassime, qui exerce son apostolat à Venise, à Naples et au monastère Saint-Barsanuphe, dans le Gard, sera prochainement sacré évêque. Qu'enferme le dossier constitué au lendemain de la Libération par l'avocat Davydoff qui soudain perturbe cette harmonie ? Quels cadavres oubliés ressuscite-t-il ? Quel est le secret qui fut jadis la vraie raison du suicide de Cyrille et, en 2014, bouleverse la vie de Nil ? Quel rôle a joué dans celle de leur famille le Hauptsturmführer SS Brunner ? Quels sont ces péchés d'autrui surgis du passé dont on veut que Nil porte le poids ?" Gabriel Matzneff.

01/2015

ActuaLitté

Littérature française

Séraphin, c'est la fin !

La liberté n'est jamais acquise, elle est une perpétuelle reconquête. Quand je vois l'imbécile "nouvel ordre mondial" prôné par les pharisiens glabres d'outre-Atlantique et les excités barbus d'Arabie (qui, les uns et les autres, prétendent régenter nos mours, nous dicter ce que nous devons penser, croire, écrire, manger, fumer, aimer) étendre son ombre sur la planète, j'ai l'impression d'avoir labouré la mer, écrit et agi en vain. Pourtant, je m'opiniâtre. Qu'il s'agisse de la résistance au décervelage opéré par les media, de la résistance à l'omniprésente vulgarité des mufles, de la résistance aux prurigineux anathèmes des quakeresses de gauche et des psychiatres de droite, Séraphin, c'est la fin !, où sont assemblées des pages écrites de 1964 à 2012, témoigne que je demeure fidèle aux passions qui ont empli ma vie d'homme et inspiré mon travail d'écrivain ; que, jusqu'au bout, je persiste dans mon être.

02/2013

ActuaLitté

Littérature française

Monsieur le comte monte en ballon

Français par le droit du sol, je n'ai jamais tenu mes origines étrangères pour une gêne, une entrave, mais au contraire pour une source féconde. Aussi, métèque et fier de l'être, éprouvé-je un vif plaisir à ressusciter un de mes aïeux russes, le comte Ivan Matzneff, chaud lapin " amant de toutes les actrices de Paris " selon Barbey d'Aurevilly, ami du prince Louis-Napoléon, d'Alexandre Dumas, du chevalier d'Orsay, aéronaute passionné qui, en 1851, publia Un voyage dans les airs de Paris à Spa, en trois étapes, succulent récit qui, en 2012, n'a rien perdu de sa saveur, de son charme, de sa drôlerie ; qui est pour moi l'occasion de réfléchir sur cette Russie réelle ou imaginaire qui, depuis mon enfance, aura joué un si grand rôle dans ma vie.

07/2012

ActuaLitté

Littérature française

La séquence de l'énergumène

Le général de Gaulle règne sans état d'âme sur une télévision aux ordres. A la veille de la première élection présidentielle au suffrage universel de la Ve République, le jeune Gabriel Matzneff, frondeur et partisan de François Mitterrand, ferraille sans trêve contre le pouvoir, persifle la bêtise des divertissements dont celui-ci ahurit le peuple. Un bouquet de joyeux duels qui, en 2012, n'a rien perdu de son actualité politique, libertaire.

01/2012

ActuaLitté

Critique littéraire

Premier bilan après l'apocalypse

L'apocalypse, serait-ce donc l'édition numérique, ou comme dans Fahrenheit 451 de Ray Bradbury, la température à laquelle le papier s'enflamme et se consume ? Frédéric Beigbeder sauve ici du brasier tous les livres, pour être précis les 100 oeuvres, qu'il souhaite conserver au vingt-et-unième siècle, sous la forme d'un hit-parade intime de 100 à 1. C'est donc un classement totalement personnel, égotiste, joyeux, inattendu, parfois classique (André Gide, Fitzgerald, Paul-Jean Toulet, Salinger et d'autres grands), souvent surprenant (Patrick Besson, Bret Easton Ellis, Régis Jauffret, Simon Liberati, Gabriel Matzneff, d'autres oiseaux de nuit, d'autres perturbateurs). Il est rare d'établir le panorama d'une littérature en train de se faire, de s'améliorer, de s'inventer. Avec ce manifeste, c'est le Beigbeder livresque que nous découvrons, en même temps qu'une autobiographie en fragments, un autoportrait en lecteur. "Si j'écris, c'est grâce à ces morceaux de papyrus où se cachait toujours une âme soeur. C'est de toute manière envers ces cent objets précieux que l'on devra ressentir gratitude ou rancoeur".

09/2011

ActuaLitté

Critique littéraire

La véritable histoire du football et autres révélations

On croit que le football est né au Moyen Age. C'est faux. Il a été inventé en 1645 par un natif de Charleville pendant une sieste crapuleuse. Rien d'étonnant si ce jeu brûlant inspire deux siècles plus tard une de ses Illuminations à un autre caropolitain célèbre. Rimbaud, justement, est au centre d'une des grandes révélations de ce livre : lui qu'on rapproche si souvent d'Isidore Ducasse en pensée a rencontré Lautréamont en chair et en os un jour d'août 1870. Noguez en établit la preuve, de même qu'il éclaire d'un jour nouveau la personnalité des Goncourt, de Gide, de Léautaud, de Paulhan, de Sollers ou de Matzneff. Ainsi que celle d'auteurs moins connus comme Raoul Ouffard, Maxime Petitdoigt, " filleul N de Louis Bouilhet, ou le flamboyant cinéaste belge Paul Vanderstrick, dit PV. Mais, plus encore que vers le passé ou le présent, ce livre est tourné vers l'avenir : l'enseignement en Seine-Saint-Denis vers 2010, les élections législatives de mai 2024, Paris en 2021 et à l'aube du XXIIe° siècle, les nouveaux animaux que nous prépare la génétique appliquée. Fidèle à la méthode inaugurée dans Les Trois Rimbaud, Lénine dada ou Sémiologie du parapluie, Dominique Noguez nous livre là une œuvre typique de critique-fiction.

05/2006

ActuaLitté

Littérature française

Voici venir le Fiancé

Nathalie, qui ne croit pas en Dieu, regrette que sa petite amie Lioubov, pieuse iconographe, observe strictement le sévère carême de l'Eglise orthodoxe ; Raoul est exaspéré par sa jeune amante, Delphine, qui, friande de modernité, le bombarde de sms et raconte leur vie sur Internet ; Nil souffre de devoir partager Constance avec un autre homme ; Alphonse, frais comme un gardon mais très vieux, hésite à rejoindre son ami Béchu en Thaïlande : à leur âge, s'obstiner à vivre, est-ce bien raisonnable ? Ces passions croisées se déroulent à Naples, à Venise, à Rome, en Suisse, à Paris, sous l'œil attentif du hiéromoine Guérassime. Les passions et la Passion. La résurrection du Christ, mais aussi, et c'est le fil conducteur de ce roman, la résurrection des amours de Nil qui, avec l'aide d'une jolie et blonde documentaliste, Marie-Angélique, classe les archives de sa tumultueuse vie érotique - lettres, photos, documents divers - pour les confier à la Bibliothèque de la Mémoire ; les sauver de la destruction et de l'oubli.

03/2006

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Mamma, li Turchi !

Que Stefanie et Mathilde, qui ont dix-huit et vingt ans, aient envie d'apprendre l'italien, rien de plus naturel. En revanche, quelles vicissitudes conduisent-elles Nathalie, une lesbienne sexagénaire, Guérassime, un moine orthodoxe, et Raoul, un cinéaste libertin, à devenir, eux aussi, des écoliers italomaniaques ? Mamma, li Turchi ! (de grâce, prononcez «Tourki») est un roman d'amour, un roman sur l'amour en Italie et l'amour de l'Italie, sur le goût du bonheur, sur les passions non conformes, sur la résistance à l'ordre moral qui est en train de crétiniser la planète. L'allègre société secrète que forment, à Paris, à Venise et à Naples, ces fervents de la langue italienne est en vérité bien attachante.

10/2004

ActuaLitté

Littérature française

Yogourt et yoga

Qu'il s'agisse de l'amour de Dieu, de l'amour des créatures, de l'amour de la langue française, de l'amour de la liberté, de l'amour de l'Italie ou de l'amour du vin jaune de Château-Chalon ; qu'il s'agisse du combat contre le nouvel ordre moral tous azimuts que prétend nous imposer une meute de pharisiens hypocrites et de pasionarias imbéciles, les thèmes de Yogourt et yoga relèvent de la diététique, qui signifie art de vivre, désir de plénitude. D'où ce titre aux savoureuses allitérations que j'emprunte à l'un de mes maîtres et complices, Billy Wilder. J'espère que ce livre intéressera même ceux qui ne mangent pas de yogourt et ne pratiquent pas le yoga.

03/2004

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Isaïe réjouis-toi

Le mariage de Véronique et de Nil résistera-t-il au surgissement dans leur vie d'Anthony, un collégien anglais aux boucles blondes et aux joues roses, joli comme une fille dont ils tombent, l'un et l'autre, amoureux ? Un homme, une jeune femme, un adolescent : trinité sainte ou partouze ? Passion vivifiante ou mise à mort de l'amour ?

02/2003

ActuaLitté

Littérature française (poches)

La Diététique de lord Byron

La diététique, ce ne sont pas seulement les régimes alimentaires qui furent, dès son adolescence, une des obsessions de Lord Byron, mais aussi sa philosophie de l'existence, et son art de vivre : le comportement qu'avait en face de l'amour, de la création littéraire, de la société, de Dieu, ce pessimisme allègre, cet égoïste généreux, ce gourmand frugal, ce septique passionnée, ce grand seigneur nonchalant qui fut un révolutionnaire actif, ce nordique fasciné par l'Orient, ce tempérament de droite aux idées de gauche, ce pédéraste couvert de femmes, ce disciple d'Epicure qu'habitait la peur de l'enfer chrétien, cet adversaire de l'impérialisme qui vénérait Napoléon, ce suicidaire amoureux de la vie, cet ami des Turcs qui est mort pour la liberté du peuple grec, ce poète à la réputation sulfureuse et au cœur pur.

12/1987

ActuaLitté

Philosophie

LE TAUREAU DE PHALARIS. Dictionnaire philosophique

Acédie, amour, bohème, consubstantialité, dandysme, divinité, ennui, érotisme, folie, hérésiarque, kérygme, licence, mémoire, oisiveté, passion, réincarnation, scepticisme, temps, usage, violence... Le Taureau de Phalaris est un dictionnaire où, de A à Z, d'Absolu à Zénith, Gabriel Matzneff donne ses propres définitions, ses approches particulières des mots et des questions philosophiques qui sont pour lui essentiels.
Pourquoi le "Taureau de Phalaris" ? Ce titre est un clin d'oeil et un hommage à Epicure qui soutenait que la philosophie nous délivre de la souffrance et que le sage est heureux jusque dans le taureau d'airain rougi au feu où Phalaris, tyran d'Agrigente, suppliciait ses victimes. Orgueil exorbitant ? Ambition déraisonnable ? A travers les 239 mots que commente Matzneff, les lycéens de terminale et les lecteurs qui aiment la philosophie trouveront dans Le Taureau de Phalaris quelques éléments de réponse.

03/1987

ActuaLitté

Littérature française

Le sabre de Didi. Pamphlet

"Le Sabre de Didi, ce sont les meilleures pages cruelles que m'ont inspirées les batailles politiques, morales, esthétiques et religieuses de notre époque. S'étendant sur vingt-trois années - de 1963 à 1986 -, publiés principalement dans Combat et dans Le Monde, ces textes forment en réalité un pamphlet unique, dont celles et ceux qui me feront l'amitié de le lire avec attention n'auront pas de mal à déchiffrer l'unité d'émotion, d'enthousiasme et d'indignation ; à sentir que cette flamme polémique jaillit toujours de ma conscience, de mon coeur, qu'elle ne doit rien ni au parisianisme, ni aux idéologies, ni aux modes. Quelques-unes de ces chroniques ont paru en 1969 dans un petit volume intitulé La Caracole. Le Sabre de Didi recouvre, lui, toute ma vie de polémiste. A vos épées, messieurs, et mort aux Bachi-bouzouks !" Gabriel Matzneff.

10/1986

ActuaLitté

Littérature française (poches)

Ivre du vin perdu

Angiolina, une adolescente de quinze ans, est la figure centrale de Ivre du vin perdu., mais cette histoire d'un amour fou est aussi le roman du cynisme et de la drague, et les libertins frénétiques et désabusés que sont le banquier Rodin et l'oisif Kolytcheff y sont décrits dans leur scandaleuse vérité. Des hommes sensuels, des lycéennes amoureuses, des petits garçons complices, des mères menaçantes (pléonasme), le jardin du Luxembourg mais aussi Ceylan et les Philippines, le temps qui passe, la mort qui s'approche doucement, Ivre du vin perdu est un roman passionné et impudent, nostalgique et endiablé.

10/1983

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté