Dossiers

Livres, actualités : tout sur Boris Vian

Né le 10 mars 1920, Boris Vian fut un artiste touche-à-tout, dont la variété des modes d'expression n'est égalée que par le nombre de ses pseudonymes : Vernon Sullivan, Bison Ravi, Odile Legrillon, Gilles Safran, Boriso Viana ou encore Claude Varnier. Outre ses romans, comme J'irai cracher sur vos tombes ou L'Écume des jours, a signé des poèmes, des essais, des scénarios de films et a même enregistré des chansons.

ActuaLitté

Vian, pour gagner sa vie, signera également un grand nombre de traductions de romans noirs signés par des écrivains américains, comme Kenneth Fearing ou Raymond Chandler, et des livres de science-fiction, notamment certains d'A.E. Van Vogt. Autant dire que le style de Boris Vian a habité et durablement influencé la littérature de la première moitié du XXe siècle.

Il meurt en 1959 à l'âge de 39 ans, des suites de troubles cardiaques, lors de la projection du film J'irai cracher sur vos tombes de Michel Gast, que Vian avait publiquement renié comme adaptation de son œuvre...

Photographie : ActuaLitté, CC BY SA 2.0

Extraits

ActuaLitté

algérie (guerre d'algérie)

De Gaulle, Les Services Secrets Et L'Algerie

Le général de Gaulle a-t-il utilisé avec « intelligence » les services secrets français, après son retour au pouvoir en 1958? La guerre d’Algérie aurait-elle pu être abrégée? Le terrorisme de l’OAS aurait-il pu être neutralisé à temps? Un acteur capital a suivi au quotidien cette tragédie. Conseiller pour la sécurité et le renseignement à Matignon de 1959 à 1962, Constantin Melnik était au cœur du secret d’État, désigné par la presse de cette époque comme « un des hommes les plus influents de France ». Auteur de plusieurs récits romancés, il tombe aujourd’hui le masque, pour livrer toute sa vérité. Il raconte les exploits du SDECE infiltrant le FLN, les écoutes téléphoniques du président tunisien Bourguiba, les opérations du service « action », mais aussi l’ouverture de négociations secrètes avec le FLN, bien avant les accords d’Évian. Gaulliste de raison, « débarqué » sans ménagement ni parachute en 1962, Constantin Melnik s’exprime sans langue de bois sur les ineffables « compagnons » du Général, un entourage qu’il décrit avec férocité comme versant, en temps de crise, dans la tragi-comédie. Mal entouré, dédaignant l’apport des « services », l’ancien chef de la France libre aurait-il, en fin de compte, échoué en Algérie? L’issue tardive du conflit algérien est-elle la face sombre du lumineux 18 Juin? Le témoignage de Constantin Melnik est pour la première fois soumis à la critique d’historiens, qui ont confronté son récit aux archives de Michel Debré (Olivier Forcade) et qui l’interrogent sans complaisance en s’appuyant sur des travaux universitaires récents (Sébastien Laurent). Jugement impitoyable sur le pouvoir en France, De Gaulle, les services secrets et l’Algérie est un ouvrage novateur, tant par sa forme historique que par son contenu abrasif.

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté