Dossiers

Les Brontë, la famille prodige de la littérature britannique

Trois sœurs et un frère : à eux quatre, les enfants Brontë auront révolutionné la littérature britannique, chacun à leur manière. Nés entre 1816 et 1820, ils font partie d'une famille de six enfants, tous élevés dans un climat paisible, tourné vers la culture et l'éducation, sous la responsabilité de Patrick Brontë et Maria Branwell.

Le 18/08/2020

2 Partages

Le

18/08/2020

2

Partages

ActuaLitté

Avec leur frère Patrick Branwell Brontë, Charlotte, Anne et Emily construiront dès l'enfance un monde imaginaire, théâtre de leurs premières intrigues et des personnages qu'ils inventent ensemble, Glass Town. Tous font preuve d'affinités particulières pour l'écriture. 

Si Branwell laisse peu d'écrits, ses sœurs secouent la littérature britannique, Charlotte avec Jane Eyre (1847), Emily avec Les Hauts de Hurlevent (1847) et Anne avec Agnes Grey (1847), notamment.

Photographie : illustration, Tim Green, CC BY 2.0

Extraits

ActuaLitté

Littérature française

La liberté pour aimer à travers les classiques

Le mot liberté est vraiment magique. Il évoque cette quête du bonheur qui habite chacun d'entre nous et les moyens que nous déployons pour l'atteindre. Ce qui est certain, c'est que nous ne sommes pas les premiers à nous demander comment s'en servir à bon escient. L'auteur nous rappelle que beaucoup l'ont fait avant nous et nous propose d'accompagner de grands auteurs classiques tels que Shakespeare, Victor Hugo, Saint-Exupéry, Dostoïevski, les soeurs Brontë, Alessandro Manzoni, Jane Austen, Karen Blixen, Tolkien et bien d'autres. Ainsi, nous pourrons nous forger notre idée de la liberté et peut-être découvrir à quel point celle-ci est orientée vers l'amour. Mariano Fazio vit à Rome où il écrit et enseigne. Historien et philosophe, il a publié de nombreux ouvrages. Parmi ceux qui ont été traduits en français, nous pouvons citer : Histoire des idées contemporaines ; Intellectuels dans la cité (Berdiaeff-Gilson-Mounier-Maritain) ; A César ce qui est à César (Editions Boleine)

12/2022

ActuaLitté

Littérature française

Jusqu'à ce qu'ils me disent. Lectures 2015-2020

Ce livre est un recueil de notes de lecture publiées entre 2007 et 2020. Elles concernent une trentaine d'oeuvres d'écrivains européens, pour l'essentiel, français, anglais, allemand, suisse et russe (d'Emily Brontë à Muriel Pic). Si Shoshana Rappaport y évoque bien certaines affinités électives (Woolf, Plath, Tchekhov), l'absence de Marina Tsvétaïeva, qu'elle avait évoquée fraternellement dans un précédent volume, suffit à faire comprendre que ce recueil ne prétend en aucune façon à dresser un panorama exhaustif de ses goûts en littérature. En revanche, d'une lecture à l'autre - de la redécouverte enthousiaste des vers du Kamasutra au plaisir de lire les lettres de Beckett, Boussole, de Mathias Enard ou la Chronique des sentiments, d'Alexander Kluge - ce recueil ouvert aux quatre vents des sensations complète le portrait d'une lectrice sensible, au plus haut degré, à la matière émotive du langage. Les notes sont réparties entre quatre chapitres : "Demain, qui sait, nous serons libres" , "Un autre usage du monde" , "Fixer la beauté" , "Tout près des oiseaux" , qui chacun renvoie, plus ou moins, à une dimension du réel : amoureuse, géographique, esthétique, spirituelle. Ce qu'écrit Shoshana Rappaport de l'oeuvre de J. -B. Pontalis révèle peut-être ce qui la retient dans ses lectures, et qu'elle voudrait mettre au jour : "entre le portrait d'un autre et un autoportrait, parler ''davantage à travers soi que de soi''. Au préalable, chercher à saisir l'état intermédiaire, tel entrelacs indistinct, où surgit une parole livrée au monde lorsqu'elle n'est pas entravée". Au fil des notes ("vicissitudes de la lecture, errance") surgissent des interrogations qui lui sont essentielles. Chez Shoshana Rappaport, l'art de la lecture est une autre façon de faire retour sur soi : "Peut-on dire non à sa propre vie ? " , "Une femme peut-elle ou non renouer avec un ancien amant ? " , "Le plaisir s'enseigne-t-il ? " , "Comment parvenir à se ''décentrer'' sans se délester de ce que l'on est, partant de ce que l'on deviendra, rencontre faite ? " , "De quoi (s') est-on éloigné ? De quoi vit-on séparé ? " , "En quoi la lecture dite ''littéraire'' est-elle cathartique ? " A ces questions délicates, qu'on se formule aux heures de souffrance, la lectrice oppose toujours une protestation de vitalité : "Amants soyez inventifs" , conseille-t-elle à son lecteur. Dédié à sa fille, ce livre peut se lire comme une déclaration d'amour à la vie sous toutes ses formes. Reprenant à son compte une notion d'Hélène Merlin-Kajman, l'auteur se propose de "de défendre, non pas un patrimoine littéraire, non pas un corpus prescrit, mais une zone privilégiée, une zone à défendre (ZAD), dans laquelle les échanges peuvent et doivent avoir lieu, espace ouvert, nécessaire, sans lequel il n'y a pas de littérature".

11/2022

ActuaLitté

Littérature érotique et sentim

Beauchamp Hall

Une héroïne un peu trop rêveuse décide de reprendre enfin le contrôle de sa vie. Passionnée par Jane Austen et les soeurs Brontë, Winona Farmington a toujours désiré faire carrière dans l'édition à New York. Malheureusement, elle doit quitter l'université pour retourner s'occuper de sa mère malade dans le Michigan. Des années plus tard, coincée dans une relation amoureuse médiocre et sans perspectives professionnelles, Winnie s'évade en regardant Beauchamp Hall, une série télé historique. Une énième déception lui fait alors l'effet d'un électrochoc. Du jour au lendemain, la jeune femme s'envole pour l'Angleterre et pose ses valises dans le charmant village où est tournée sa série favorite. Elle y découvre l'envers du décor, se liant d'amitié avec les propriétaires du château qui l'a tant fait rêver. A leurs côtés, Winona tentera de reprendre sa vie en main et d'en devenir l'héroïne...

11/2022

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Agnès Grey. Edition de luxe

Un classique de la littérature anglaise en édition collector Elevée au sein d'une famille unie mais pauvre - qui n'est pas sans rappeler la fratrie Brontë -, Agnès Grey, 18 ans, fille d'un pasteur d'un village du nord de l'Angleterre, décide de tenter sa chance dans le monde en se faisant gouvernante. Trop discrète et inexpérimentée, elle est vite confrontée à la dure réalité dès son arrivée chez la famille Bloomfield. Désarmée face à l'indiscipline des enfants gâtés dont elle a la garde, et à l'indifférence cruelle des adultes, elle est renvoyée au bout de quelques mois. Dans l'obligation de subvenir à ses besoins, elle trouve alors un emploi chez les Murray. Les jours passent, avec leur lot de monotonie et de difficultés, jusqu'à l'arrivée du nouveau pasteur, Mr Weston... Chronique réaliste à la première personne, non dénuée de satire, Agnes Grey est largement inspiré de l'expérience de gouvernante d'Anne Brontë dans l'Angleterre provinciale de son siècle.

04/2018

ActuaLitté

Policiers

Une enquête des soeurs Brontë Tome 3 : Le monarque rouge

Il faudrait un coup de théâtre pour qu'il ait la vie sauve... Les soeurs Brontë sont sur le point de renoncer à leur carrière de détectives quand Lydia les appelle à la rescousse. La jeune femme a été déshéritée après le scandale provoqué par sa liaison avec un jeune acteur, Harry, dont elle attend un enfant. Le couple vit dans la pauvreté à Londres. Harry s'est attiré les foudres d'un gang de criminels après avoir perdu un précieux objet qu'il était supposé livrer à leur chef. Lydia n'a qu'une semaine pour remettre ce trésor entre les mains du scélérat, sans quoi, l'homme qu'elle aime sera tué. Les soeurs Brontë se lancent dans une course contre la montre, mais elles sont loin d'imaginer ce que leur réserve l'homme qui fait trembler la capitale : le monarque rouge.

09/2022

ActuaLitté

Petits classiques parascolaire

Dire l'amour

Un recueil littéraire de textes classiques et contemporains sur le sentiment amoureux construit autour du thème au programme de 4e De l'affection à la passion, du coup de foudre à la jalousie, quoi de mieux pour comprendre les nuances du sentiment que de puiser dans les textes les plus sensibles de la littérature ? Une thématique incontournable des programmes de collège avec les textes de Properce, Delphine de Vigan, Maupassant, Alain-Fournier, Guy de Maupassant, Louis Aragon, Boris Vian, Victor Hugo, Anna Gavalda, Sébastien Japrisot, William Shakespeare, Eric-Emmanuel Schmitt, Mme de Sévigné, Raymond Radiguet, Charlotte Brontë... Niveau et objet d'étude : 4e : Dire l'amour

06/2022

ActuaLitté

Esotérisme

L'Oracle des sorcières de la littérature. Avec 70 cartes illustrées et un livre d'accompagnement

"Cet oracle vous incitera non seulement à vous plonger dans des oeuvres de fiction et de poésie qui vous transporteront, mais aussi à faire appel à la créatrice qui sommeille en vous. Par-dessus tout, il est un appel à l'action pour devenir la sorcière qui écrit sa propre histoire et la met au monde par sa volonté". Kristen Sollée, auteure de Sorcières, salopes, féministes. Emily Brontë, Virginia Woolf, Toni Morrison Laissez leur génie illuminer votre chemin. Les cartes de cet oracle, tirées du livre Les sorcières de la littérature, repensent les femmes écrivaines visionnaires et les honorent du titre de sorcières. Vous y (re)découvrirez des femmes créatives et émancipées. Rendant hommage aux pouvoirs magiques des femmes écrivaines à travers le temps, cet oracle vous invitera à découvrir et à nourrir votre propre sorcière intérieure, c'est-à-dire : cette sagesse que vous abritez en vous-même et qui sait exactement ce qui se passe et ce qu'il est juste de faire. Les cartes des trente portraits d'auteures (les Sorcières) ainsi que les quarante peintures extraites de l'imagerie traditionnelle des attributs des sorcières vous relieront à la magie de ces artistes de la littérature (ainsi qu'à leurs animaux magiques) et seront pour vous des portails de guidance et de méditation.

06/2022

ActuaLitté

Littérature française

Villette

"Je crois en un mélange d'espoir et de soleil qui adoucit les pires lots. Je crois que cette vie n'est pas tout ; ni le début ni la fin. Je crois pendant que je tremble ; J'ai confiance pendant que je pleure. " Villette, Charlotte Brontë RESUME Après un désastre familial non spécifié, la protagoniste, Lucy Snowe, se rend dans la cité fictive de Villette -(en réalité, Bruxelles, capitale du royaume de Labassecour (c'est-à-dire, la Belgique), où Charlotte Brontë et sa soeur Emily Brontë avaient elles-mêmes étudié) -, pour travailler dans un institut pour jeunes filles où elle est involontairement plongée dans l'aventure et les affaires de coeur. LE LIVRE Lucy Snowe, 14 ans, a développé une profonde affection pour le jeune Graham Bretton, fils de sa marraine. Leur attachement est mutuel, mais le père de Graham vient bientôt récupérer son fils... Peu de temps après leurs adieux, Lucy prend un navire pour le royaume de Labassecour et sa capitale, Villette, où elle est employée comme institutrice à l'internat pour jeunes filles de Mme Beck. Dans cette école, un certain Dr John rend souvent visite à la coquette Ginevra, dont il est amoureux. Mais on apprend que le Dr John n'est autre que Graham Bretton. Bientôt, Lucy et lui renouent...

06/2022

ActuaLitté

Littérature française

Si j'atterrissais au temps des soeurs Brontë

Jeune femme moderne aux idées bien en accord avec son temps, jamais Marie-Gabrielle de Rivesaltes n'aurait imaginé un jour se retrouver littéralement projetée dans l'impitoyable haute société londonienne du milieu du XIXe siècle, là où la moindre rumeur peut mener une jeune femme à la ruine. Contrainte de jouer les jeunes ingénues à l'instar d'Elizabeth Scarborough, c'est tiraillée entre ses valeurs et celles de l'époque qui la révoltent qu'elle va tenter de passer inaperçue en attendant de pouvoir rentrer chez elle. Y parviendra-t-elle ? Ou provoquera-t-elle sa propre déchéance en entamant une liaison aussi interdite que scandaleuse avec Edward Rothbury, prétendant de sa nouvelle amie ? Loyauté amicale et dissimulation lui feront-elles connaître un sort moins tragique qu'Anna Karénine? ? Admirer une époque fantasmée au travers de films et de romans est une chose, mais pourrions-nous y survivre ?

05/2022

ActuaLitté

Policiers

Widowland

Londres, 1953. Depuis la fin de la guerre et l'écrasante victoire allemande, le Royaume-Uni est un Protectorat administré par l'Allemagne nazie. Les femmes y sont dorénavant réparties en classes qui régulent strictement leurs droits. Heureusement pour elle, Rose Ransom fait partie de l'élite. Et, privilège s'il en est, on la charge de réécrire la littérature. Jane Austen, Charlotte Brontë ou les frères Grimm n'ont pas de secrets pour elle et, bientôt, leurs héroïnes deviendront pour les lectrices de parfaits modèles aryens. Seulement, alors que l'arrivée à Londres du Leader est imminente, des phrases censurées réapparaissent sur les murs de la ville. Et c'est Rose que l'on envoie enquêter en plein coeur des Widowlands, ces banlieues délabrées où l'on confine les femmes insoumises ou rebuts de la société. Pourtant, Rose s'interroge : à quel point ces femmes sont-elles différentes d'elle ? Roman diablement intelligent, enquête sous haute tension, Widowland est aussi une mise-en-garde contre les dérives des sociétés modernes et un formidable plaidoyer pour la littérature. Traduit de l'anglais par Fabienne Gondrand "  Une révélation". The Observer "  Une captivante dystopie orwelienne, parfait exemple du pouvoir subversif de la littérature.  " The Gardian

05/2022

ActuaLitté

Critique littéraire

Les femmes qui écrivent vivent dangereusement

Pendant longtemps, la majorité des femmes surent lire, mais pas écrire, l'écrit restant, dans la répartition traditionnelle des tâches entre les sexes, la chasse gardée des hommes. Quand elles accédèrent enfin au droit à l'écriture, elles durent mener une lutte encore plus longue, celle de la reconnaissance de leur production écrite. Alors que la plupart de ces femmes aspiraient à une vie sans contrainte, où elles auraient pu exprimer librement leur art, les obstacles qui ne cessèrent en effet de se dresser devant elles - trouver du temps pour écrire constituant déjà une tâche en soi - les vouèrent à un anticonformisme qui les mettait en danger. A ces contraintes sociales s'ajouta une pression intérieure, une quête inconditionnelle d'authenticité qui, entravée, put les mener à la folie ou au suicide. Cet ouvrage dresse le portrait d'une cinquantaine de ces auteures, depuis le Moyen Age avec Hildegarde de Bingen et Christine de Pisan, jusqu'à l'époque contemporaine avec Carson McCullers, Marguerite Yourcenar, Anaïs Nin, Simone de Beauvoir, Marguerite Duras, Françoise Sagan - ou plus récemment Toni Morrison, Isabel Allende ou Arundhati Roy - en passant par les incontournables soeurs Brontë, George Sand, Colette, Virginia Woolf ou Karen Blixen.

05/2022

ActuaLitté

Littérature française

La Table ronde des Powys

Avec cet essai, qui rassemble la plupart des études qu'il a consacrées aux Powys depuis trente ans, Patrick Reumaux entend payer sa dette de lecteur envers le génie d'une famille de grands écrivains anglais, qu'on ne saurait comparer, outre-Manche, qu'aux Brontë. Sa fami- liarité avec l'univers tourmenté des Powys remonte aux années 1970, quand Pierre Leyris lui parla de John Cowper et du roman Ducdame, qu'il avait envie de faire traduire pour sa collection du Mercure de France. Depuis lors, Reumaux s'est fait le passeur de plusieurs oeuvres clés des célèbres frères, John Cowper, Theodore Francis et Llewelyn, ainsi que des poèmes de leur soeur Philippa. Ce qui le frappe d'abord chez les Powys, mis à part leur obsession commune pour les traditions du Dorset, la botanique et l'ornitholo- gie, c'est leur étrangeté radicale, leur goût pour une solitude quasi mys- tique ; une espèce d'individualisme sauvage leur confère, à ses yeux, un sentiment de supériorité : "Il y a un Graal Powys, une solidarité Powys, une essence Powys, différente des autres essences de la race humaine". Cette distinction de clan reposerait avant tout sur le fait qu'en littérature, comme dans leur vie de "parias" , les Powys se sont inscrits en faux contre le courant réaliste. Jamais ils n'auraient pu suivre de près l'école d'un Zola en s'efforçant de décrire, avec objectivité, la vie des hommes "en société" ; ils entretiennent tous des rapports bien trop contrariés avec la Vérité. Au fil de leur existence tumultueuse, ils ont noué avec Dieu, comme avec la Nature, une relation complexe, immédiate, sensuelle, rusée, chamanique ou peu s'en faut : "Tous les Powys, à leur façon, sont des prêtres - des prêtres dévoyés, mais des prêtres quand même". Une fois admis leur appartenance à une même aristocratie de l'esprit et posées les grandes lois de leur imagination, Reumaux n'en oublie pas de distinguer les Powys entre eux : Theodore Francis (son préféré) et Llewelyn sont pour lui des "négateurs" , tandis que leur frère aîné, l'immense John Cowper, de tous, le seul idéaliste, serait plutôt un "dénégateur" épique. L'un des plus évidents mérites de cet essai, porté par un ton vif et volontiers sarcastique, est d'allier à une vue kaléi- doscopique des oeuvres, un petit nombre d'anecdotes, portraits et souvenirs plus personnels, qui racontent aussi, par bribes, la réception en France des livres des Powys depuis les premières parutions dans la NRF de Jean Paulhan, en 1935, jusqu'à celle du dossier "J. C. Powys" dans la revue Plein Champ (1988), sans oublier de louer l' "indispen- sable et introuvable" Cahier Granit (1973).

03/2022

ActuaLitté

Littérature française

Les Parias

Cette anthologie d'essais des frères Powys emprunte son titre au poème "Le Paria" que William Cowper, leur aïeul par la branche maternelle, écrivit un mois avant sa mort, en 1800 : "Aucune voix divine n'apaisait la tempête, / Aucune lumière ne brillait / Quand, brutalement arra- chés, sans aucune aide / Nous avons péri, chacun seul [... ]". C'est donc sous le signe de la plus inquiétante déréliction que Patrick Reumaux a placé ce volume, dont il est le maître d'oeuvre et le traducteur. Les textes métaphysiques des trois frères s'articulent autour d'une sorte de prêche de Theodore Francis intitulé Le Soliloque de l'ermite. Publié à New York en 1916, cette oeuvre très personnelle - une des plus grandes réussites stylistiques de l'auteur - n'avait encore jamais été traduite en français. Bien qu'il ne fasse aucune allusion à la guerre qui sévit alors en Europe, T. F. Powys semble avoir écrit là une profession de foi contre les valeurs de son temps : à l'ordre de participer à l'épouvantable vie collective, il oppose la nécessité de la solitude, de même qu'à l'impératif de travailler pour vivre il répond par l'affirmation du pur bonheur qu'on ressent à ne rien faire : "Je me demande si l'on comprendra jamais que le monde n'est pas fait pour le travail, mais pour la joie". Requis par la Bible, le seul livre qui vaille à ses yeux, lui qui ressemblait dans sa jeunesse à Nietzsche ne peut s'empêcher de s'interroger sur l'écart, partout constatable, entre le plaisir que les hommes tirent du vice et l'ennui considérable que leur inflige chaque bonne action. L'argumentation qu'il déploie dans son monologue s'appuie sur les ressorts rhétoriques du ser- mon, mais sans visée clairement évangélique. Comme l'écrit Reumaux dans La Table ronde des Powys, la démonstra- tion, toujours ironique, devient, chez Theodore, un délire "de la raison pure" . En sorte qu'on en déduit seulement qu'à la différence de Llewelyn il n'est pas athée. Pour le reste, il est difficile de dire si ce païen est chrétien ou si, comme John Cowper, derrière son christianisme, se cache un fond irréductible de paganisme. Le sûr, c'est qu'il habite la Bible comme un inquisiteur diabolique. Cette confession subversive de Theodore est encadrée par onze plus brefs essais publiés par ses frères dans les mêmes années, le tout constituant une excellente introduction aux thèmes chers aux Powys : l'immersion dans la nature, Dieu, l'art de vivre dans la solitude, la puissance hantée du Dorset ou la malédiction. De Llewelyn, Reumaux a retenu six "vies minuscules" , qui font penser à celles qu'écrira, plus tard, Lytton Strachey ; elles sont consacrées à des maudits ayant vécu entre le seizième et le dix-huitième siècle - à savoir trois poètes au destin tragique : Christopher Marlowe, William Cowper, James Thomson ; un botaniste : Nicholas Culpeper ; un graveur du terroir : Thomas Bewick, et un célèbre dandy, à la Brummel : le Beau Nash. John Cowper complète cette galerie par le portrait flamboyant de trois de ses maîtres : Emily Brontë, Nietzsche et Oscar Wilde à quoi Reumaux a ajouté deux essais de portée plus générale, "L'art du discernement" et "Jugement suspendu" . Aussi différents qu'ils soient les uns des autres, tous les textes rassemblés dans ce volume sont moins des démonstrations rationnelles que des plaidoyers véhéments et passionnés pour un art de vivre opposé aux modes contemporaines. Le dernier mot revient à John Cowper : "Comment pourrions-nous vivre sans les grands anarchistes de l'âme, sereins et méprisants, dont la haute imagination inviolable rafraîchit et recrée perpétuellement le monde ? "

03/2022

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Agnès Grey

Dans le nord de l'Angleterre, au début du XIXe siècle, la jeune Agnès Grey est élevée loin des remous du monde par des parents aimants. Lorsque le père, pasteur de son état, perd toutes ses économies à la suite d'un placement douteux, Agnès décide de s'engager comme gouvernante dans une première, puis une seconde famille aisée du Yorkshire. Désireuse de découvrir le monde, enthousiaste et patiente, mais peu expérimentée, elle va se heurter à la cruauté des enfants dont elle a la charge et au mépris de leurs parents. C'est en étant confrontée à la difficulté de sa condition, et en y faisant face, qu'Agnès va finalement s'éduquer elle-même. Paru en 1847, Agnès Grey s'inspire largement de l'expérience de son auteure, la benjamine des soeurs Brontë. A la fois roman d'apprentissage, éloge de la nature et peinture minutieuse de la société de l'époque, ce texte est une oeuvre à part qui mérite d'être redécouverte pour elle-même. Traduction de Ch. Romey et A. Rolet. Edition de François Laroque.

ActuaLitté

Policiers

Une enquête des soeurs Brontë Tome 2 : Les os du diable

Parfois, on tombe sur un os... Haworth, février 1846. Une macabre découverte pique la curiosité des soeurs Brontë : des ossements ont été retrouvés dans la cheminée de Top Withens Hall. La domestique, superstitieuse, est persuadée que cette affaire est de mauvais augure pour toute la maisonnée. Elle met en garde les trois soeurs : une rumeur glaçante court au sujet de la famille Bradshaw. On raconte que Clifton Bradshaw, au bord de la ruine, aurait vendu son âme au diable en échange d'une immense fortune. Ce pacte maléfique aurait-il un rapport avec les os cachés dans l'âtre ? Anne, Emily et Charlotte vont apprendre à leurs dépens que le diable en personne a tendu un piège meurtrier et qu'elles sont tombées dedans... " Brillant, divertissant et original. " CL Taylor " Un mystère captivant. " Angela Clarke " Bella Ellis excelle à déployer une atmosphère gothique dans ce roman qui ressuscite les soeurs Brontë. " Kirkus " Ellis déplace ses héroïnes comme les pièces d'un jeu d'échec dans ce polar à qui met à merveille en scène la société de l'époque, sa bigoterie et sa misogynie. " criminalelement. com " Captivant et fourmillant de rebondissements, un livre qui se savoure au coin du feu ou blotti sous un plaid. " The Nerddaily " Si vous avez envie de vous lancer dans une lecture intelligente et distrayante, ne cherchez plus ! " thelitbitch. com

11/2021

ActuaLitté

Beaux arts

Fleurs aimées. Entre peinture et poésie

Au fil des saisons, les poétesses, poètes et artistes réunis dans ce recueil nous invitent à une promenade rêveuse et amoureuse. Les fleurs, muses discrètes, éclatantes, vénéneuses, aimées ou défiées, sont les interlocutrices idéales, exprimant toute la finesse et la richesse des sentiments. Ce florilège permet de redécouvrir des chefs-d'oeuvre de la peinture et de se plonger avec délectation dans les plus beaux paysages et les plus beaux bouquets de la poésie, du XIIIe siècle jusqu'à nos jours. Les poèmes de Guillaume de Lorris, Christine de Pisan, Omar Khayyâm, John Keats, Victor Hugo, Louise Colet, Emily Brontë, Charles Baudelaire, Walt Whitman, Emily Dickinson, Arthur Rimbaud, Renée Vivien, Anna de Noailles, Stéphane Mallarmé, Guillaume Apollinaire, Hélène Picard, Rilke... dialoguent avec les oeuvres de Hokusai, Tissot, Manet, Redon, Degas, Cézanne, Monet, Renoir, Van Gogh, Bonnard, Vuillard...

09/2021

ActuaLitté

Policiers

Une enquête des soeurs Brontë Tome 1 : La mariée disparue

Une inquiétante disparition Yorkshire, 1845. Une jeune femme disparaît, laissant derrière elle deux enfants en bas âge et une mare de sang. Quand les filles d'un humble pasteur des environs apprennent la nouvelle, elles sont horrifiées. Les soeurs Brontë décident aussitôt de mener l'enquête pour faire toute la lumière sur les circonstances de ce drame. Charlotte, Emily et Anne ne manquent ni d'esprit ni d'énergie ; pourquoi ne pas s'improviser détectives ? Mais dans cette société rétrograde où on considère que la place d'une femme est au foyer, on voit d'un mauvais oeil ces " dames-détectives " qui arpentent la lande en quête d'indices. Qu'à cela ne tienne, les soeurs Brontë sont prêtes à braver tous les dangers pour découvrir ce qui est arrivé à l'épouse disparue... " Une atmosphère gothique à souhait, des personnages bien plantés traduisant une excellente connaissance de l'univers de Brontë. Incontournable ! " Publishers Weekly " Les soeurs Brontë en détectives ? Quelle délicieuse idée ! Bella Ellis ressuscite les soeurs Brontë avec brio. " Rhys Bowen " Bella Ellis combine de main de maître les meilleurs ingrédients de la fiction historique, du polar à énigme et de la littérature féminine, pour créer un roman plein de suspense, d'humour et d'émotions. " The Nerddaily " Quel régal ! Ce roman est un délice absolu du début à la fin. " Hazel Gaynor " Uneintrigue merveilleuse ! " Emily Brightwell

09/2021

ActuaLitté

Science-fiction

Mexican Gothic

Un manoir isolé. Un aristocrate dangereusement séduisant. Et une jeune mondaine poussée à dévoiler leurs atroces secrets. Après avoir reçu un mystérieux appel à l'aide de sa cousine récemment mariée, Noemí Taboada se rend à High Place, un manoir isolé dans la campagne mexicaine. Elle ignore ce qu'elle va y trouver, ne connaissant ni la région ni le compagnon de sa cousine, un séduisant Anglais. Avec ses robes chic et son rouge à lèvre, Noemí semble plus à sa place aux soirées mondaines de Mexico que dans une enquête de détective amateur. Elle n'a pourtant peur ni de l'époux de sa cousine, un homme à la fois troublant et hostile, ni du patriarche de la famille, fasciné par son invitée... ni du manoir lui-même, qui projette dans les rêves de Noemí des visions de meurtre et de sang. Car High Place cache bien des secrets entre ses murs. Autrefois, la fortune colossale de la famille la préservait des regards indiscrets. Aujourd'hui, Noemí découvre peu à peu d'effrayantes histoires de violence et de folie. Si elle ne s'en échappe pas très vite, elle risque fort de ne plus jamais pouvoir quitter cette demeure énigmatique... Un roman aussi captivant que glaçant, déjà vendu à près de 300 000 exemplaires aux Etats-Unis et dont les droits ont été acquis dans 24 pays. " Lovecraft rencontre les soeurs Brontë en Amérique latine. " The Guardian " Une terrifiante réécriture du roman d'horreur gothique. " Kirkus Reviews " C'est comme si une puissance surnaturelle nous forçait à tourner les pages de ce captivant roman. " The Washington Post " Retenez le nom de Silvia Moreno-Garcia, dont la prose hypnotique et attachante est promise à un bel avenir. " Nerdist " Un thriller d'époque, riche en suspense, avec une belle atmosphère évoquant les années 50. " Entertainment Weekly

08/2021

ActuaLitté

Littérature érotique et sentim

Par delà les mots Tome 1 : Les méandres des âmes

Toute sa vie, Freddy a vu son père se dévouer à son rôle de sénateur, au point d'en oublier sa famille. Admiratif, il fait de la politique sa passion. Mais bien vite, des absences répétées de son père naît de la rancoeur et une motivation à le surpasser. Son ambition change lors de sa dernière rentrée au lycée. Après un été où son identité sexuelle est remise en question, Freddy découvre non pas une, mais deux nouvelles exaltations. La première, Emilien, son jeune professeur de français, transforme tout ce qu'il connaît. La seconde, la littérature classique, se met à hanter sa vie et le fait plonger dans un nouveau monde. Une oeuvre en particulier va marquer son année et son existence tout entière. En lisant Brontë, il n'imagine pas qu'Emilien et lui vont se retrouver dans les mêmes rôles que ses personnages. Un jour, il devient Catherine, un autre, il s'apparente à Heathcliff. Ils connaissent la même passion, vivent le même combat, sans n'être jamais sûrs du dénouement de leur histoire. La seule chose dont ils sont certains est que leur amour existe par-delà les mots. Un livre n'a aucune réponse à donner. En revanche, il peut rendre limpides celles que tu avais déjà en toi.

07/2021

ActuaLitté

Littérature française

Les sœurs Brontë, filles du vent

René Crevel compose un essai poétique en s'inspirant du destin tragique des soeurs Brontë et de leur frère Patrick Branwell. En quelques lignes, Crevel raconte l'Angleterre du XIXe siècle, l'isolement d'Emily, Anne et Charlotte dans les landes sauvages et les dérives de leur frère. C'est sous le signe du vent et du tonnerre qu'il dépeint la famille Brontë qui se perd dans ses rêves. Avant tout, ce texte est une invitation à découvrir les Soeurs Brontë à travers le regard de René Crevel.

07/2021

ActuaLitté

Poésie

Le monde du dessous. Poèmes et proses de Gondal et d’Angria

Nous avons tissé une toile à l'enfance, Une toile aérienne et ensoleillée Et dans la prime enfance détecté une source D'eau fraîche et non souillée. Charlotte Brontë Tout le monde connaît les soeurs Brontë : Charlotte, Emily et Anne. Mais le frère, Branwell ? Et leur enfance dissimulée à inventer des mondes et des langages ? A travers poèmes et proses inédits, ce recueil reconstruit le cheminement imaginaire - "le monde du dessous" , écrivait Charlotte - au coeur de la création romanesque des Brontë et lui donne tout son sens.

05/2021

ActuaLitté

Jardinage

Le goût des fleurs

Le thème de la fleur n'a jamais cessé d'alimenter la littérature, dans les genres les plus divers, les contrées les plus éloignées et à des siècles de distance. Cette anthologie a voulu s'emparer d'une pareille profusion et l'a parcourue à sa façon, sous forme de bouquet de curiosités : fleur civilisée et fleur sauvage, mondaine et mauvaise graine, naturelle et artificielle, idéale et monstrueuse, lissée et convulsée, ornementale et macabre... toutes sujettes de passions infinies, d'incidents inattendus. Un butinage ludique en compagnie de Louis Aragon, Charlotte Brontë, Samuel Butler, Colette, Marguerite Duras, Jean Genet, Aldous Huxley, Joris-Karl Huysmans, Thomas Mann, Claude Malleville, Theodore Francis Powys, George Sand, Nathalie Sarraute, August Strindberg, Virginia Woolf...

05/2021

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Les Hauts de Hurlevent

Un chef-d'oeuvre d'Emily Brontë, jeune romancière qui mourut à vingt-neuf ans. Les Hauts de Hurlevent, terres balayées par les vents du nord dans la campagne anglaise. Heathcliff, enfant trouvé et adopté par Mr Earnshaw, a grandi en tant que valet de ferme dans cette famille où les enfants l'ont méprisé durant des années. Bien qu'il soit tombé amoureux de Catherine, et qu'elle ne soit pas insensible à ses charmes, elle choisira pour mari un homme de son rang, riche de surcroît. Blessé et violent, il préparera sa vengeance pour toutes ces années d'humiliation et espérera trouver justice.

01/2021

ActuaLitté

Critique littéraire

Lire N° 496, mai 2021 : La graphologie des grands écrivains

LA GRAPHOLOGIE DES GRANDS ECRIVAINS Proust, Hemingway, Brontë, Lamartine, Saint-Exupéry, Rimbaud, ce que révèlent leurs manuscrits ENQUETE : derniers secrets de L'Iliade et l'Odyssée GRAND ENTRETIEN : Erik Orsenna, sa passion pour Beethoven La polémique : Yann Moix, ses années Facho Et aussi : Amanda Gorman, William Boyd, Adélaïde de Clermont-Tonnerre, Edouard Philippe, Pierre Lemaitre...

04/2021

ActuaLitté

Critique littéraire

Se construire avec patience. Lettres de liberté et de détermination

Depuis un presbytère perdu dans les bruyères anglaises, Charlotte Brontë (1816-1855) mène à coups de lettres un combat calme et déterminé pour affirmer les raisons de son génie littéraire et le talent extraordinaire de ses soeurs. Les passionné. e. s de l'autrice trouveront dans cette correspondance la formation d'une intelligence, les péripéties d'un grand coeur et le parcours d'une vie secrètement intense.

04/2021

ActuaLitté

Critique littéraire

Virgule N° 193, mars 2021 : Jane Eyre de Charlotte Brontë

En mars, Virgule vous propose un grand dossier sur Jane Eyre, un célèbre roman de Charlotte Brontë. Une biographie complète le dossier et vous présente les soeurs Brontë, grandes poétesses et romancières du XIXe siècle. Grâce au mode d'emploi, le passé simple n'aura plus de secrets pour vous ! Au sommaire de ce numéro également : un mot à adopter avec la SPM - féru -, le coin lecture, le courrier, les actus, les jeux et les BD !

02/2021

ActuaLitté

BD tout public

Maudit sois-tu Tome 2 : Moreau. Cahier spécial inclus + 1 ex-libris offert !

"Le seul tort de l'homme, finalement, est de ne pas admettre sa mort...". En 1848, l'étrange docteur Moreau réunit dans son manoir du Yorkshire un illustre panel du siècle victorien : Mary Shelley, Charles Darwin, Richard Burton et Emily Brontë. Son but ? Leur présenter les résultats de ses extraordinaires expériences. Mais grande est la frustration du docteur lorsqu'il constate que c'est le dégoût et l'horreur qu'il a suscités chez ses hôtes, en particulier chez Mary Shelley, qui semble l'avoir reconnu... La trilogie Maudit sois-tu, Zaroff - Moreau - Shelley mêle personnages fictifs et réels, avec une pointe de fantastique. Grâce à une narration à rebours (2019, 1848 et 1816), chaque récit apporte des réponses au précédent.

01/2021

ActuaLitté

BD tout public

Une histoire d'amour

Comment se dire qu'on s'aime lorsque les mots nous manquent ? Agathe et Lorraine Sorlet ont tout juste vingt-sept ans. Si elles sont jumelles, elles ont un autre point commun : elles sont illustratrices, exposent et vivent de leurs oeuvres depuis plus de quatre ans. Chacune avec son trait propre, elles ont su conquérir un public nombreux, notamment sur Instagram, grâce à un thème partagé : l'amour. Leurs oeuvres figuratives, naïves, délicates et aux couleurs pop sont suivies par des centaines de milliers de personnes. Au mois d'octobre, en vue des fêtes de Noël, elles ont décidé de réunir certaines de leurs oeuvres dans deux ouvrages qui dévoileront leur vision de l'amour. Comment se dire qu'on s'aime lorsque les mots nous manquent ? C'est la question à laquelle chacune tentera de répondre. Un thème commun pour deux pinceaux. " L'amour, c'est ce qui fait tourner la terre ", dit Lorraine Sorlet. Tendres et espiègles, ses dessins, uniques ou en strips, représentent ces instants amoureux où le silence dit la douceur des corps. Son inspiration vient du quotidien, mais aussi de ses lectures, Jane Austen et les soeurs Brontë, et de la peinture américaine des années 1930, notamment Edward Hopper. Une histoire d'amour est divisé en quatre parties : " Te regarder ", " Te câliner ", " T'embrasser " et " T'aimer ".

10/2020

ActuaLitté

Littérature érotique et sentim

Le secret de Pembrooke Park

Aussi romantique que Jane Austen, aussi sombre que Charlotte Brontë. Jeune femme sensée, Abigail Foster s'inquiète pour l'avenir de sa famille depuis qu'elle est ruinée jusqu'à ce qu'un étrange notaire leur propose d'emménager dans un grand manoir, Pembrooke Park, abandonné depuis dix-huit ans. Son père et elle s'y rendent et sont accueillis par le charmant vicaire, William Chapman, qui leur apprend que, selon des rumeurs, une pièce secrète renfermerait un trésor... Aux prises entre de vieux amis et de nouveaux ennemis, Abigail ignore la nature des dangers auxquels elle devra faire face avant de lever le voile sur ces mystères et de trouver l'amour qu'elle recherche depuis toujours... "Un régal pour les amateurs de romances historiques qui font la part belle aux mystères". Booklist "Le style de Julie Klassen séduira tous les lecteurs en quête d'une romance historique captivante". RT Book Review

09/2020

ActuaLitté

Critique littéraire

Lettres choisies de la famille Brontë (1821-1855)

Voici une famille hors norme, qui a produit quatre écrivains, tous fauchés en plein vol (morts avant quarante ans), soudés autour du père, vivant et créant ensemble, entre mélancolie et humour noir. Face aux drames des jours sombres, le clan fait bloc. Face à la difficulté d'être une femme qui écrit, les soeurs Brontë publient d'abord sous pseudonyme masculin (Charlotte, Jane Eyre ; Emily, Les Hauts de Hurlevent), souhaitant que leurs livres les consolent du destin, rendent possible l'amour et soient assez puissants pour enlever au lecteur tout désir d'en connaître l'auteur. Leur succès en a décidé autrement. Leur voeu d'invisibilité est aujourd'hui rompu, leur idée de l'intime nous est devenue étrangère. Il est temps de reconnaître qu'une oeuvre embrasse aussi tout ce qui lui a permis de surgir. Cette correspondance passionnante en est la preuve. Sur les mille lettres échangées par le père et les quatre enfants, entre 1821 (mort de la mère) et 1855 (mort de Charlotte), cette édition en retient trois cent dix. On entre dans ce recueil sur la pointe des pieds, comme si quelqu'un, en ouvrant une porte dérobée, nous faisait signe de nous approcher et nous rendait témoins de l'extraordinaire force de vie qui anime ces cinq êtres : le désir de prendre son envol, d'aimer, d'écrire - de vivre malgré tout.

05/2020

ActuaLitté

Poésie

Au coeur de la passion amoureuse

Un ouvrage anthologique qui réunit plus de cinquante écrits des plus grands poétesses et poètes du XVème au XXème siècle. D'Edgar Allan Poe à Patience Worth, de Charlotte Brontë à Walt Whitman, d'Anatole France à Isaac Habert, de Ronsard à Victoire Babois. Ces femmes et ces hommes expriment leurs passions et leurs sentiments par de très beaux textes qui illustrent parfaitement la prodigieuse capacité de ces écrivains à nous transmettre l'intensité de leur amour. Une oeuvre riche et variée de poésies françaises, américaines, anglaises et irlandaises traduites. Norah Custaud

05/2020

ActuaLitté

Littérature française

Le chien noir. Un conte gothique

Il était une fois un conte obscurci, englouti par un océan de ténèbres, qui gisait tout au fond du foyer des histoires, étouffé en secret sous le gris de la cendre. Dans un pays lointain, la jeune Eugénie est mariée de force au mystérieux Roi Barbiche par son père. Commence alors pour elle un voyage aux confins du monde, qui l'entraînera dans un château rempli de noirceur. Pensé à la fois comme une relecture de Barbe Bleue, une réponse littéraire aux contes des Précieuses du XVIIIe siècle et aux romans magiques d'Angela Carter, Le chien noir s'inscrit dans une histoire féminine de la littérature. Celle d'Anaïs Nin, de Mary Webb, en passant par les soeurs Brontë ; des autrices qui refusent l'ordre établi et le bousculent par l'expression d'un désir éclatant. La mise en lumière de l'étrangeté personnelle devient ainsi une arme d'émancipation.

03/2020

ActuaLitté

Littérature étrangère

Elmet

John Smythe est venu s'installer avec ses enfants, Cathy et Daniel, dans la région d'origine de Leur mère, le Yorkshire rural. Ils y mènent une vie ascétique mais profondément ancrée dans la matérialité poétique de la nature, dans une petite maison construite de leurs mains entre la lisière de la forêt et les rails du train Londres-Edimbourg. Dans les paysages tour à tour désolés et enchanteurs du Yorkshire, terre gothique par excellence des soeurs Brontë et des poèmes de Ted Hughes, ils vivent en marge des lois en chassant pour se nourrir et en recevant les leçons d'une voisine pour toute éducation. Menacé d'expulsion par Mr Price, un gros propriétaire terrien de la région qui essaye de le faire chanter pour qu'il passe à son service, John organise une résistance populaire. Il fédère peu à peu autour de lui les travailleurs journaliers et peu qualifiés qui sont au service de Price et de ses pairs. L'assassinat du fils de Mr Price déclenche alors un crescendo de violence ; les soupçons se portent immédiatement sur John qui en subit les conséquences sous les yeux de ses propres enfants...

01/2020

ActuaLitté

12 ans et +

Les Hauts de Hurle-Vent. Texte abrégé

Heathcliff, enfant trouvé, a grandi en valet de ferme dans la campagne anglaise. Il éprouve un fort penchant pour Catherine, la fille de la maison, qui n'est pas insensible à son charme mais choisit d'épouser plutôt un garçon "de son rang". Histoire banale. Seulement voilà : elle se déroule à une époque où la sévérité des moeurs se conjugue à la résistance des hiérarchies sociales. L'affaire tourne au drame, avec des conséquences terribles. Obsédé par un sentiment d'injustice et son besoin de revanche, Heathcliff démontre une brutalité de réaction dont la charge explosive va produire autour de lui les effets meurtriers d'une bombe. Le tableau des ravages accomplis nous est brossé par une jeune romancière qui mourra à vingt-neuf ans sans être, pour ainsi dire, jamais sortie de chez elle. D'où Emily Brontë tenait-elle sa science du désastre ? C'est l'un de ces mystères biographiques qui font le charme de la littérature.

11/2019

ActuaLitté

Critique littéraire

Bruxelles. La ville vue par les écrivains du XIXe siècle

Les écrivains du mouvement réaliste (1840-1880) ont été les témoins direct des mutations sociales, aussi bien en ce qui concerne les conditions de vie que les mentalités opérées au XIXe siècle.Au fil de l'histoire de la littérature française de Belgique, ces écrivains ont été les premiers à créer des oeuvres originales et à décrire leur environnement tel qu'il était. Pourquoi donc leur réel talent fut-il ignoré, dans leur pays, méconnu, voire méprisé ? Alors que de grands écrivains français leur reconnaissaient non seulement ce talent mais aussi une " identité belge " propre. Ce sont ces auteurs réalistes qui ont préparé le terrain et créé le ferment de l'éclosion de la littérature française de Belgique. Il était temps de leur attribuer la place qui leur revient, de les réhabiliter.A travers une véritable promenade littéraire pour le moins surprenante, émergent des pans historiques oubliés, des lieux pittoresques souvent disparus de la ville de Bruxelles et de ses environs. On prend réellement conscience de la qualité de vie que cette époque offrait à ses habitants. Les descriptions sont précises. Comme s'il s'agissait d'un grand reportage sur cette période, dominée encore par un esprit largement bucolique, proche de la nature. On s'immerge littéralement, en pleine objectivité, au centre de la physionomie et les moeurs bruxelloises au XIXe siècle. On les savoure avec bonheur et, sans retenue, on se laisse entraîner par ces riches évocations littéraires.On mesure aussi le fossé qui s'est creusé entre la vie de cette jeune capitale et l'actuelle capitale de l'Europe.Le lecteur trouvera au fil de sa lecture les évocations de quelques grands auteurs étrangers, tels que Brontë, Baudelaire, Hugo, de Nerval, illustres visiteurs ou résidents de la ville à cette époque, dont la prose rejoint la plupart du temps, par la forme et le fond, celle des écrivains réalistes belges.Il faut lire cet essai pour le plaisir de la découverte.

11/2019

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Cuisiner, bricoler, jardiner avec les grands écrivains

Si vous alliez dîner chez Jane Austen, John Steinbeck, Virginia Woolf, Marcel Proust ou Gustave Flaubert, que vous offriraient-ils à manger ? Comment Emily Brontë, Dostoïevski, Jean-Paul Sartre ou Marguerite Duras s'y prendraient-ils pour remplacer une vitre, poser du carrelage, déboucher un évier ou réparer un robinet ? Et quels subtils conseils Machiavel, Emile Zola, Mary Shelley ou Bertolt Brecht pourraient-ils délivrer en matière de jardinage ? Mark Crick répond à ces questions dans une série de pastiches littéraires pleins de fantaisie, de dérision et d'humour choisis parmi ses trois recueils : La Soupe de Kafka, La Baignoire de Goethe et Le Jardin de Machiavel. Chaque texte, accompagné d'une illustration à la manière de grands artistes — de Pablo Picasso à Léonard de Vinci en passant par Salvador Dalí, Andy Warhol ou encore Louise Bourgeois —, est une plongée dans un univers différent, raconté d'une voix semblable à s'y méprendre à celle de l'écrivain(e). Un hommage délicieux et irrésistible à la littérature comme à l'art.

10/2019

ActuaLitté

Littérature érotique et sentim

Enfant secret : Entre haine et désir

Enfant secret Elles vont devoir révéler leur précieux secret à l'homme qu'elles n'ont jamais cessé d'aimer... Magnat de l'hôtellerie, Lukas Blackstone a l'habitude de tout contrôler. Mais la belle Bronte vient soudain bouleverser son univers en lui révélant qu'il a un neveu de trois ans. Un enfant qu'il est le seul à pouvoir sauver ! Malgré l'animosité mêlée de désir que lui inspire Bronte, Lukas n'a d'autre choix que d'assumer ses responsabilités. Il aidera le petit Nico, mais tout en gardant à distance la femme qui s'est immiscée dans sa vie - et dans ses rêves...

07/2019

ActuaLitté

Critique littéraire

Les soeurs Brontë. La force d'exister

Haworth, 1836. Dans les landes du Yorkshire, Charlotte (20 ans), Emily (18 ans) et Anne (16 ans) écrivent à la lumière de la bougie. Comment ces jeunes femmes de condition modeste, sans relations ni entregent, vont-elles devenir des auteurs qui comptent ? Quel rôle tient leur frère Branwell, artiste raté, dans cette fratrie à la fois soudée et rongée par les non-dits ? Partie sur les traces des soeurs Brontë, Laura El Makki nous plonge dans leur intimité, leurs alliances, leurs déchirements, et nous raconte le destin de trois femmes aux prises avec l'adversité, qui ont su trouver en elles la force d'exister.

06/2019

ActuaLitté

Littérature française

Le voyage en Belgique

"Pays où l'on n'arrive jamais", la Belgique intrigue et fascine depuis longtemps ses visiteurs. Des voyageurs de l'intérieur ou venus d'ailleurs, dont les expériences se conjuguent dans une plongée inédite au coeur de l'identité et de l'imaginaire belges. Patrick Corillon décrit cette nation surgie à l'improviste aux confins de la Hollande et de notre Hexagone, nourrie d'apports culturels multiples, où l'on s'exprime en deux, voire trois langues, comme "une mosaïque impressionniste" en état de "remodelage permanent". On y croise, de Bruges à Liège, de Bruxelles à Anvers, quelques recluses extatiques, des exilés, des révolutionnaires — tel Karl Marx —, des mineurs de fond, de grands écrivains de France ou d'outre-Manche — Balzac, les soeurs Brontë, lord Byron ou James Joyce. A l'enthousiasme des romantiques (Hugo, Nerval, Dumas) se mêlent les sarcasmes de Baudelaire et les amères rêveries de Verlaine. Des auteurs belges, wallons ou flamands, aussi distincts que Verhaeren, Simenon, Eekhoud, Michaux, Hugo Claus et Marguerite Yourcenar, éclairent les multiples facettes de cet éternel paradoxe, création récente mais véritable précipité d'histoire européenne. Tout le génie d'un peuple singulier est ici restitué à travers cette promenade littéraire et sentimentale qui nous entraîne aux confins de la rêverie et du loufoque.

05/2019

ActuaLitté

Critique littéraire

Les Brontë

"Une si dévorante soif de voir, de connaître, d'apprendre". Les soeurs Brontë... Ce pluriel, depuis un siècle et demi, fascine. Quand Emily écrit Les Hauts de Hurlevent, Anne publie La Recluse de Wildfell Hall, et Charlotte Jane Eyre. La première meurt à trente ans, en 1848 ; la deuxième à vingt-neuf, un an plus tard ; la troisième à trente-neuf, en 1855. Sans oublier Branwell, le frère écrivain maudit, qui disparaît lui aussi prématurément, miné par l'alcool et la tuberculose. Tous quatre étaient orphelins de mère. Quelle probabilité y avait-il pour que tous ces talents si originaux poussent ainsi à l'ombre du presbytère de Haworth ? Faute de pouvoir éclaircir totalement ce mystère, Jean-Pierre Ohl tente d'en dessiner les contours, et de comprendre ce qui, aujourd'hui encore, rend si proches de nous les enfants du pasteur Patrick Brontë.

02/2019

ActuaLitté

BD tout public

Jane

Une adaptation moderne du monument littéraire de Charlotte Brontë Ayant connu une enfance malheureuse dans une petite ville de la Nouvelle Angleterre, Jane décide de partir vivre à New York pour se lancer dans des études d'Art. Bien obligée de se trouver un job pour payer son école, elle est embauchée comme nounou pour le compte d'un puissant et mystérieux homme d'affaires, Rochester. Veuf, constamment en déplacement pour son travail, il laisse à la jeune femme les clés d'un immense appartement, visiblement hanté de secrets, et la charge de son adorable fille, Adèle, une enfant solitaire, comme elle, dont elle se lie très vite d'amitié. Mais alors qu'elle prend ses marques et s'adapte à sa nouvelle vie, Jane se retrouve prise dans une spirale romantique, faite d'intrigues et de dangers... Au-delà de ses rêves d'enfance les plus fous. La scénariste star Aline Brosh McKenna (Le Diable s'habille en Prada, Crazy Ex-Girlfriend) fait ses premiers pas en bande dessinée en compagnie du multi-primé Ramon K. Pérez (Jim Henson's Tale Of Sand), avec cette adaptation contemporaine et réinventée du classique de Charlotte Brontë : Jane Eyre. Un roman graphique moderne, d'une grande richesse littéraire et romanesque.

02/2019

ActuaLitté

Littérature française

Si j'avais des ailes. Bruxelles au temps de Charlotte Brontë

En février 1842, la romancière anglaise, Charlotte Brontë, arrive au Pensionnat Héger, à Bruxelles. Elle a vingt-cinq ans. Elle veut perfectionner son français. Elle y tombe passionnément amoureuse du mari de la directrice. Quand Elizabeth Gaskell accepte d’écrire la biographie de Charlotte en 1856, soit un an après la mort de l’écrivain, elle pressent l’importance de ce séjour. Elle vient à Bruxelles dans l’espoir de visiter l’école et de rencontrer la famille Héger. L’annonce de son arrivée plonge le pensionnat dans l’émoi... Si j’avais des ailes entraîne alors le lecteur dans la vie quotidienne des Bruxellois du XIXe siècle : la savoureuse servante Manke Née, le trouble Monsieur Héger, propriétaire du pensionnat, la cuisinière râleuse, Scheile Leentje et bien d’autres encore. Bruxelles est alors en plein essor : Le chemin de fer se développe, la capitale belge attire par la qualité de ses concerts, de ses expositions et vibre au rythme des bals populaires, les préparatifs vont bon train pour de grandioses festivités en l’honneur des vingt-cinq ans de règne du premier souverain.

01/2019

ActuaLitté

Littérature étrangère

La part rêvée

Une mystérieuse fondation dédiée à la préservation des songes les plus extraordinaires. Une soeur qui réécrit du fond de l'espace Les Hauts de Hurlevent. Un génie littéraire addict aux papillons. Des parents psychédéliques mettant en scène dans les supermarchés les guérillas des années soixante-dix. Une ville où les librairies sont insomniaques. Et un écrivain qui, lui non plus, ne dort pas, et tente de retrouver un rêve d'enfance. Après avoir exploré les rouages de l'imagination dans La Part inventée, Rodrigo Fresán poursuit sa trilogie sur les coulisses de la création en plongeant dans les engrenages d'une matière première aussi universelle que mystérieuse : les rêves. Livre envoûtant et vertigineux, placé sous le haut patronage d'Emily Brontë, de Bob Dylan et de Vladimir Nabokov, La Part rêvée nous offre une clé des songes et des insomnies, comme seul le grand écrivain argentin pouvait en façonner. Ce magnifique voyage au coeur des mécanismes secrets qui régissent les grandes oeuvres littéraires peut se lire aussi comme une autobiographie cryptée et un cri de révolte face à l'appauvrissement de l'écriture et de la lecture à l'ère numérique.

01/2019

ActuaLitté

Littérature érotique et sentim

Chirurgicalement votre format poche

"Jane Austen, Emily Brontë, William Shakespeare m'avaient convaincue à coups de milliers de pages que l'amour, même dans la mort, est triomphant ! Et pourtant, je suis là, à me demander si la vraie fin de toute histoire n'est pas celle d'Emma Bovary... Jane, Emily, William, ils n'ont pas rencontré Terence Cesare. Peut-être que s'ils avaient raconté qui il était dans leurs bouquins, ce qu'il allait me faire vivre... Peut-être alors que j'aurais arraché la tête de Ken, éteint ma télé à Noël, et lu... je ne sais pas, tiens, des bouquins sur la guerre ou sur l'effet de serre... Sûrement que j'aurais envisagé d'autres études, loin des hopitaux, loin des blouses blanches, loin de lui. . ". Qui a dit que les plus belles histoires d'amour naissaient des contes de fées ? Et si les contes de fées n'étaient pas ce que l'on croit, et qu'au final vous deviez tomber amoureuse du monstre sombre et obscur ? Et si Amour et Souffrance ne devaient faire qu'un ?

11/2018

ActuaLitté

Littérature française

La lumière est à moi et autres nouvelles

Dans la lignée de "Courgette", cet enfant qui a bouleversé la littérature, les personnages de Gilles Paris se placent d'emblée auprès des héros inoubliables d'Henry James, de Jules Renard, d'Emily Brontë, de Truman Capote et de Dickens. Comme eux, ils traversent les situations les plus insolites, souvent douloureuses : Lior, la bien nommée, qui voit sa mère dépérir et guérir ; Eytan, séducteur funambule qui joue avec les sentiments des petits et des grands ; Brune, Anton et Ben, qui se trouvent et se perdent dans le tourbillon de leurs premiers émois... Anton, Eytan, Angus, Julian, Aaron, Lior, Ethel, Anna, Ruth, Ambre, Brune... Tous ces héros romanesques happés par les battements d'une vie aussi sombres que lumineux se succèdent et se font écho dans un tempo étonnant. Ils ont en commun l'irréductible conviction que la lumière leur appartient aussi.

10/2018

ActuaLitté

Poches Littérature internation

Le monde infernal de Branwell Brontë

Branwell est le frère maudit mais préféré des quatre enfants Brontë. Possiblement épileptique, il ne fut pas envoyé à l'école, mais reçut de son père une éducation brillante dont ses soeurs tirèrent profit encore davantage que lui, réduisant à bien peu de choses sa position de favori et de garçon. Parvenu à l'âge adulte, il a depuis belle lurette brûlé toutes ses cartouches, son génie créatif s'est envolé tandis que celui de ses soeurs est en pleine effervescence. Branwell, c'est le beau et inoubliable Heathcliff des Hauts de Hurlevent - Du Maurier évoque d'ailleurs la possibilité qu'il ait participé à l'écriture de ce livre. Il est le prince et à la fois le grand sacrifié des Brontë, la part d'ombre de cette famille. Du Maurier explore diverses pistes et hypothèses pour décrypter ce personnage qui vit en vase clos, s'aidant d'alcool et d'opium pour tenter de trouver sa place au sein du monde et de sa propre famille, sa complicité avec ses soeurs se déplaçant de l'une à l'autre au fil de leurs avancées dans l'existence.

05/2018

ActuaLitté

Littérature érotique et sentim

Chirurgicalement votre

"Jane Austen, Emily Brontë, William Shakespeare m'avaient convaincue à coups de milliers de pages que l'amour, même dans la mort, est triomphant ! Et pourtant, je suis là, à me demander si la vraie fin de toute histoire n'est pas celle d'Emma Bovary... Jane, Emily, William, ils n'ont pas rencontré Terence Cesare. Peut-être que s'ils avaient raconté qui il était dans leurs bouquins, ce qu'il allait me faire vivre... Peut-être alors que j'aurais arraché la tête de Ken, éteint ma télé à Noël, et lu... je ne sais pas, tiens, des bouquins sur la guerre ou sur l'effet de serre... Sûrement que j'aurais envisagé d'autres études, loin des hopitaux, loin des blouses blanches, loin de lui. . ". Qui a dit que les plus belles histoires d'amour naissaient des contes de fées ? Et si les contes de fées n'étaient pas ce que l'on croit, et qu'au final vous deviez tomber amoureuse du monstre sombre et obscur ? Et si Amour et Souffrance ne devaient faire qu'un ? Voudriez-vous toujours tomber ? ...

09/2017

ActuaLitté

Littérature française

Pseudocryme

Derrière Pseudocryme, il faut lire pseudonyme. Le héros de ce livre, Philip Brontë, est un descendant de Brandwell, le frère de Charlotte et Emilie Brontë, écrivain avant elles, mais devenu fou à l'ombre de Jane Eyre et des Hauts de Hurlevent. Il lui vient tout naturellement la vocation de l'écriture, mais un livre lui a été volé, un autre écrit sous son nom. Comment résoudre ce dilemme identitaire ? Sinon en prenant un pseudonyme, ce à quoi il s'essaye depuis son enfance. Ce récit nous rappelle, si on l'avait oublié, que dans l'acte de création il y a toujours un meurtre. Ici l'un perd son nom, l'autre le prend. Mais qui sera la victime ?

08/2017

ActuaLitté

Poches Littérature internation

L'amour caché de Charlotte Brontë

En 1842, Charlotte et Emily Brontë quittent leur Yorkshire natal pour parfaire leur français à Bruxelles. L’arrivée dans la capitale belge est un choc pour les deux jeunes femmes. D’un naturel exalté et curieux, Charlotte rêve d’y conquérir sa liberté. Sur place, elle fait la connaissance de Claire Heger, la directrice du pensionnat où elle et Emily sont hébergées, et de Constantin, son époux, qui y enseigne la littérature. Charlotte voit en cet homme le symbole de l’intelligence et de la virilité. Ce maître, qui joue de son pouvoir sur ses jeunes élèves, devient vite l’objet de ses fantasmes, tant intellectuels, physiques que sentimentaux. Le retour à Haworth est rude, d’autant qu’avant son départ Constantin lui a avoué qu’il partageait ses sentiments. Charlotte n’a dès lors qu’une idée : retourner à Bruxelles pour vivre sa passion, quitte à s’y consumer... Cette histoire d’amour, teintée de scandale, inspirera à Charlotte Brontë son chef-d’oeuvre, Jane Eyre - Mr Rochester devenant le double romanesque de Constantin Heger.

03/2017

ActuaLitté

Littérature française

La maison des soeurs Brontë

Qui étaient-elles, ces trois jeunes soeurs, isolées dans le presbytère de leur père, le pasteur Brontë ? Pourquoi sont-elles devenues comme le dira Virginia Woolf " les femmes les plus attirantes du roman anglais " ? Comment se fait-il qu'elles aient été obligées, au début, d'écrire sous un nom d'emprunt masculin ? Mais surtout, quelle capacité de réflexion leur a-t-il fallu ? Comment ont-elles pu poser un tel regard sur des êtres humains ? J'ai tenté de faire revivre cette étrange famille : le pasteur Brontë à l'affection refoulée, leur frère Branwell, tourmenté par l'alcool et la maladie, leur tante Elizabeth, venue de Cornouailles succéder à leur mère morte. Tous concentrés sur eux-mêmes comme un groupe d'exilés perdu sur la lande du Yorkshire. La maison des soeurs Brontë est une pièce de théâtre écrite et mise en scène par Patrick Antoine.

11/2016

ActuaLitté

Littérature étrangère

22 lettres imaginaires d'écrivains bien réels

Ce livre présente vingt-deux lettres apocryphes de ces auteurs qui, pour tant d'enfants et de jeunes en Amérique, constituèrent leur première bibliothèque. Herman Melville, Emilio Salgari, Hans Christian Andersen, Louisa May Alcott, J. M. Barrie, Charles Dickens, Robert Louis Stevenson, Carlo Collodi, Lewis Carroll, Jean Webster, Johanna Spyri, Jonathan Swift, les frères Grimm, Jules Verne, Mark Twain, Charlotte Brontë, Rudyard Kipling, Jack London, Daniel Defoe, Mary Shelley, Edgar Allan Poe et J. D. Salinger. « Ces lettres inventent avec irré- vérence, mais n'écartent pas la citation cachée, ni ne tentent d'occulter le lien étroit aux circonstances bio- graphiques historiques et sociales qui les entourent. » María Negroni nous offre une vision intimiste d'une tranche de vie de ces grands écrivains. Habitée d'une plume sensible et d'une trame minutieusement tis- sée, chaque lettre est une plongée passionnante dans des destins bien distincts, hors du temps et de l'es- pace, et ayant en commun, à des degrés divers, le coût souvent excessif de l'activité littéraire ressen- tie jusque dans leur chair. Maria Negroni manie la plume avec brio et a trouvé pour chacun un ton et un rythme. Elle fait s'exprimer chacun des auteurs de façon parfois totalement extravagante, désespérée et émouvante. Le livre est illustré par le dessinateur Jean-François Martin et mis en pages par Paprika

10/2016

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté