Dossiers

Livres, actualités : tout sur Margaret Atwood

Livres, actualités : tout sur Margaret Atwood

ActuaLitté

Née le 18 novembre 1939 à Ottawa, en Ontario, Margaret Atwood est l'une des auteures canadiennes les plus lues au monde : ces dernières années, son roman La Servante écarlate, qui dépeint une société dans laquelle les femmes sont asservies, a connu un regain de popularité en raison des menaces contemporaines à l'encontre des femmes, de leur liberté de disposer de leur corps et des nombreux cas de harcèlement et de domination sexuelle observés.

Margaret Atwood a signé un très grand nombre de romans, la plupart très remarqués, dont Captive (1998) et C’est le cœur qui lâche en dernier (2017). En 2005, elle a aussi publié Le Dernier Homme, qui deviendra ensuite sa première saga littéraire, complétée par Le Temps du déluge (2012) et MaddAddam (2014).

Auteure d'albums jeunesse, de recueils de nouvelles, de poèmes et d'essais, Atwood a vu La Servante écarlate adapté en série sur Hulu, et Captive en minisérie, par Netflix.

Photographie : ActuaLitté, CC BY SA 2.0

Extraits

ActuaLitté

Non classé

Neuf contes

Une écrivaine de fantasy récemment veuve se laisse guider à travers un hiver glacial par la voix de feu son époux. Une dame âgée, victime d'hallucinations, apprend peu à peu à accepter la présence des petits hommes qui ne cessent de surgir à ses côtés, tandis que des militants populistes se rassemblent pour mettre le feu à sa maison de retraite. Une femme née avec une malformation génétique passe pour un vampire. Un crime commis il y a longtemps se voit vengé dans l'Arctique par un stromatolithe vieux de 1,9 milliard d'années... Dans ce recueil composé de neuf contes poétiques et satiriques empreints d'une ambiance gothique, Margaret Atwood, la grande dame des lettres canadiennes, s'aventure dans des ténèbres explorées avant elle par des auteurs tels que Robert Louis Stevenson, Daphné Du Maurier ou Arthur Conan Doyle – ainsi que par elle-même, dans son roman adapté en une série TV unanimement saluée par la critique, Captive.

ActuaLitté

Non classé

La servante écarlate

Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d'esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred, " servante écarlate " parmi d'autres, à qui l'on a ôté jusqu'à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l'austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler... En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté. Paru pour la première fois en 1985, La Servante écarlate s'est vendu à des millions d'exemplaires à travers le monde. Devenu un classique de la littérature anglophone, ce roman, qui n'est pas sans évoquer le 1984 de George Orwell, décrit un quotidien glaçant qui n'a jamais semblé aussi proche, nous rappelant combien fragiles sont nos libertés. La série adaptée de ce chef-d'oeuvre de Margaret Atwood, diffusée sous le titre original The Handmaid's Tale, avec Elisabeth Moss dans le rôle principal, a été unanimement saluée par la critique.
traduction Sylviane Rue

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté