Dossiers

Le Syndicat national de l'édition (SNE)

Créé en 1874, le syndicat rassemblant les éditeurs de livres français devient le Syndicat national de l'édition à la sortie de la Seconde Guerre mondiale, en 1947, et réunit rapidement plusieurs centaines de maisons d'édition. La structure permet d'organiser l'action collective, notamment auprès des pouvoirs publics, mais aussi de mettre en œuvre des campagnes de promotion du livre et de la lecture au niveau national.

Le 26/02/2019

Le

26/02/2019

0

Partages

ActuaLitté

Le Syndicat national de l'édition (SNE) est également à l'origine du Salon du Livre de Paris, désormais connu sous le nom de Livre Paris, organisé chaque année dans la capitale et parmi les plus importants salons du livre de France. 

Sur son site, le SNE indique qu’il « fédère petits, moyens et grands éditeurs originaires de toute la France et représente l’ensemble des secteurs éditoriaux. Il défend la liberté de publier, le droit d’auteur, le prix unique du livre, la diversité culturelle et l’idée que l’action collective permet de construire l’avenir de l’édition ». L’organisation professionnelle rassemble environ 700 éditeurs.

Photographie : ActuaLitté, CC BY SA 2.0

Extraits

ActuaLitté

Pédagogie

Les rythmes de l'enfant et de l'adolescent. Ces jeunes en mal de temps et d'espace, 6ème édition

Ce livre rassemble les travaux de deux colloques qui se sont tenus en 1980 à Paris et 1982 à Besançon, à l'initiative du Syndicat National des Instituteurs et P.E.G.C., de la Fédération des Conseils de Parents d'Elèves, de la Ligue Française d'Hygiène Mentale et du Laboratoire de Psychophysiologie de l'Université de Franche-Comté. Il constitue un document de référence pour ceux qui, chercheurs, parents, enseignants, éducateurs, médecins, etc. se penchent sur les différents aspects des rythmes de l'enfant et de l'adolescent. Il traite des rythmes de développement qui rendent compte de la précocité, du retard, de la vitesse d'évolution, etc. de tel ou tel aspect du développement de l'enfant (marche, langage, écriture, etc.), et des rythmes au sens de la Chronobiologie, c'est-à-dire des événements biologiques et psychiques qui, périodiquement, se reproduisent identiques à eux-mêmes. Trois grandes conclusions doivent être soulignées : 1. les rythmes sont très variables d'un enfant à l'autre ; 2. les modes et rythmes de vie de la famille, l'ambiance familiale et les comportements de la famille constituent des déterminants puissants des rythmes de l'enfant, mais le comportement des éducateurs et les facteurs scolaires jouent un rôle non moins important ; 3. la chronobiologie commence à dégager des temps faibles et des temps forts pour un nombre croissant de variables biologiques et psychiques chez l'enfant et l'adolescent, tant au cours de la journée que dans la semaine et l'année. On peut désormais en tenir compte dans l'organisation de la journée scolaire, du temps des loisirs et des vacances. Au total, l'étude des rythmes de l'enfant et de l'adolescent permet de poser clairement les problèmes de rythmes et modes de vie des jeunes par rapport à ceux de la famille, aux réalités scolaires et éducatives, et aux réalités biologiques des êtres concernés. Ainsi se trouvent posés des problèmes essentiels des sociétés contemporaines : l'articulation, la synchronisation et la désynchronisation, la compatibilité et l'incompatibilité, la communicabilité et l'incommunicabilité entre les différentes classes d'âge et structures sociales.

11/1998

Articles

ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté
ActuaLitté