La lecture amusante : des animaux écrasés en guise de marque-pages

Clément Solym - 11.11.2020

Zone 51 - Insolite - animaux marque page - livre monstres Potter - marque pages enfants


Une souris, un lapin, un panda, un chat ou encore un hippopotame et un koala… nous ne sommes pas à l’entrée d’une ménagerie, mais bien dans un monde de marque-pages. La société Homthia vend en effet des sets qui rendent la lecture plus ludique.


 

Déclinés en une multitude de versions, ces marque-pages fantaisistes aideront, assure l’entreprise, les jeunes à prendre plus de plaisir en fermant ou ouvrant leurs bouquins. Longs d’une dizaine de centimètres, ils arborent un aspect burlesque et comique, avec une grande variété de bestioles au menu. 
 
Des faciès hilarants, des marqueurs simples à utiliser – le marque-page, pas plus que le livre papier, ne nécessite ni d’être rechargé ni de connexion à internet.

Un cadeau pratique et amusant « pour les voyageurs, les amis, leurs enfants, les étudiants, les écrivains, les amateurs de lecture, etc », garantit Homthia. Le tout en PVC.

<

>


 
« Ces petits gars seront heureux de passer leurs journées à voyager à vos côtés, quelle que soit la route prise, ou d’entreprendre de nouvelles aventures. »

Ces adorables monstruosités ont par ailleurs comme source d’inspiration le fameux Monstrueux livre des monstres, d’Harry Potter. 
   

 

Le set de 8 pièces Wacky Bookmark Palz est vendu autour de 13 $, avec 7 à 15 jours de délai de livraison, suivant les plateformes. 



Commentaires
Des cadavres d'animaux écrabouillés, "adorables" vraiment?

Faute de goût et d'imagination?
En voilà une bonne technique pour éduquer les enfants à réifier les autres vivants! À les insensibiliser! Quelle saloperie ! Vous imaginez la même chose avec des silhouettes d'enfants ? Le tollé ! Et à juste titre!
Merci pour l idée commerciale. Je planche sur le sujet de suite. Ça devrait entré en production sous 8 jours
"Bestioles", "faciès"... décidément les stéréotypes et les préjugés vont bon train. Enfin la liberté d'expression étant ce qu'elle est, respectons l'effet "hilarant" sur le chroniqueur, qui devrait poser sa candidature à CNews. Il a ses chances.
Ohlala, que de mauvais coucheurs ici! Ils sont rigolos comme tout ces marque-pages!
Avant de protester pour des marques-pages, il faudrait d'abord arrêter de servir aux enfants sus-mentionnés des "cadavres d'animaux" dans leurs assiettes tous les jours. Sans compter ceux qui ont fini dans les croquettes des chiens et chats de tous ces gens qui disent aimer les animaux. L'être humain est un sacré hypocrite...
Pourquoi "avant"? Pourquoi pas tout ensemble? L'idée n'est pas de culpabiliser les gens. Ce serait plutôt d'élargir la société aux autres animaux et de leur rendre la même dignité. Par ailleurs, c'est vrai que l'humain peut et devrait cesser de manger de la viande pour faire cesser l'élevage industriel (18Þs gaz à effet de serre, quand même...), même s'il ne veut pas le faire par amour des animaux.
Un peu rabat-joie vos commentaires, j en ai acheté depuis les enfants disent lorsqu on prend la route :" oh papa quelqu'un a perdu son marque page !"😜😜😁
Il semblerait que certains perdent leur âme d'enfant et leur humour (en ont il seulement déjà eu?) en relisant les commentaires outrés😱 Ces marque page sont juste cartoonesques et justement l'imagination est au rendez vous! Allons les rageux, souriez! Sortez de votre morne vie!
Ouuuuf j'ai vraiment cru qu'il n'y aurait que des détracteurs de ces petits gadgets seconds degrés ! Merci d'avoir prouvé le contraire smile
Beaucoup d'aigreur et de moraline pour un clin d'œil à l'univers du dessin animé. J'espère que les prescripteurs de ces stricts principes moraux interdisent à leurs enfants de regarder Tom & Jerry, les Looney Tunes et Oggy le Cafard. Des fois que leur chère progéniture rirait bêtement...
J'aimerai bien en trouver dans MA librairie, ils sont trop rigolos !
J'ai jeté un nouveau coup d'oeil sur l'ensemble: le titre de l'article de Monsieur Solym, ses mots (et photographies) et ceux utilisés par la société Homthia dans sa publicité pour vendre les petits marque-pages, les commentaires des lecteurs, enfin.



Le titre précise que les produits à vendre sont des "animaux écrasés". Assez sinistre introduction: on peut se souvenir d'avoir assisté à des accidents bien tristes (son animal de compagnie, peut-être ou cette jolie biche sur un chemin du bois). Perso: un animal écrasé ne m'a jamais paru "adorable" (je préfère alors l'autre adjectif: "monstrueux"). Quoi qu'il en soit l'animal est mort ou agonisant: où est le "comique", l'"hilarant" dans cette situation? L'enfant lambda rigole-t-il devant un mort ou en a-t-il peur?



Les têtes des marque-pages jaillissent de leur boîte de présentation ("Ouch!") soit à l'endroit, soit à l'envers, indice de comment ils furent écrasés: soit sur le dos, soit sur le ventre. Et elles rigolent. Bien que les animaux aient été littéralement pris au piège. Pas un peu sado-maso, ça?



C'est curieux cette tendance des commentateurs à inventer la personnalité et le mode de vie de ceux qui ne coïncident pas avec leurs propres critères d'appréciation et opinions.

J'ai recueilli cette petite anthologie plus haut: "mauvais coucheurs", "rabat-joie", perdeurs de "leur âme d'enfants et leur humour (en ont-ils seulement déjà eu?") et suspects "d'une morne vie", "rageux", "détracteurs", aigres et moralisateurs: "beaucoup d'aigreur et de moraline", et, apparemment mauvais parents, comme semble le souligner Monsieur Pierre.



Ces censeurs n'ont-ils pas pensé un instant qu'ils pouvaient être à côté de la plaque?
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.