medias

Trois bibliothèques de Beyrouth détruites dans les explosions

Clément Solym - 06.08.2020

Edition - Bibliothèques - explosion Beyrouth bibliothèques - bibliothèques Beyrouth destruction - Beyrouth port explosion


La capitale libanaise vient de vivre une explosion ayant entraîné la mort d’au moins 135 personnes — et des milliers de blessés également. En cause, le nitrate d’ammonium stocké, qui pourrait conduire à l’ouverture d’une enquête internationale. 2700 tonnes parties en fumée, et mettant à la rue 300.000 personnes.


 

Les dégâts matériels sont colossaux, et les témoignages font état d’un souffle dévastateur — dont les images témoignent aujourd’hui. Un accident — ou un attentat, si l’on accorde crédit aux élucubrations de Trump — qui a également frappé au moins trois bibliothèques. 

L’organisation non gouvernementale Assabil, fondée en 1997, est mandatée par la ville pour diriger les trois établissements de Bachoura, Geitawi et Monot. Et toutes trois sont situées à proximité du port — d’autant qu’à plus d’un kilomètre de distance de l’explosion, les dégâts sont manifestes. 


Les appels à l’aide se multiplient, sollicitant l’assistance de bénévoles pour aider les employer à déblayer ce qui peut l’être.
 

Il semblerait, fort heureusement, que les différentes bibliothèques avaient fermé leurs portes du 30 juillet au 10 août – mais ce 4 août, quand le drame est survenu, à 18 h (heure locale), toutes trois avaient ouvert pour des emprunts. Les établissements fermant à 18h, on peut imaginer que le public en était absent – aucune information sur les personnels n’a pu, à cette heure, être obtenue.

L’état des trois établissements ne fait en revanche aucun doute, ainsi que l’on peut le découvrir par les photos prises.
 
 

Aides internationales


Nicolas Poole, responsable de l’association britannique Chartered Institute of Library and Information Professionals (CILIP) assure avoir contacté les autorités libanaises pour proposer de l’aide et obtenir des financements pour reconstruire les bibliothèques.

De même, l’association américaine Books Against Bullying organise déjà une levée de fonds, où chaque dollar obtenir servira à fournir des livres pour les enfants.

Nous avons contacté Assabil pour tenter d’obtenir de plus amples informations et restons en attente de leur réponse.



ActuaLitté a également sollicité différents professionnels libanais, résidant à Beyrouth, pour le moment trop choqués pour répondre. « Les dommages matériels sont importants pour toutes et tous », nous indique cependant l’Alliance internationale des éditeurs indépendants.
 



Commentaires
Nous compatissons avec les libanais. La perte n'est pas calculable !
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.