Sylvain Tesson parraine une Arche de Noé pour sauver les librairies

Clément Solym - 10.11.2020

Edition - Librairies - Sylvain Tesson librairies - Arche noé librairies


Voici une nouvelle opération, très biblique pour le coup, montée ce 12 novembre, à 14 h 45. Il faudra résider à moins d’un kilomètre du Square du Vert Galant, situé sur l’île de la Cité, cependant. S’y retrouveront libraires, auteurs et éditeurs « unis dans cette mobilisation pour la réouverture des librairies indépendantes ». Et tout cela est très sérieux.


 

Dans un communiqué, voici donc présentée une « flânerie poétique », directement inspirée par Victor Hugo : « Ce n’est pas pour un intérêt personnel ou restreint que vous êtes réunis ici ; c’est pour un intérêt universel. Qu’est-ce que la littérature ? C’est la mise en marche de l’esprit humain. » Pauvre Victor.

La rencontre prévue ce 12 novembre, quelques heures avant l’allocution que l’on pressent funeste de Jean Castex, Premier ministre, sera une « action poétique ». Elle s’opposera en effet « au déluge et à la nuit qui menacent les librairies indépendantes, l’édition française, les écrivains, le monde de l’imaginaire et des idées, le livre ». 

Et d’inviter donc à embarquer sans métaphore, sur une vedette du Pont-Neuf, partenaire de cet événement. Chance, aucune averse, pas même une ondée, n’est prévue par Météo France. « Nous rendrons ainsi hommage au fil de la Seine aux poètes qui ont chanté, rêvé, aimé Paris et sa bohème, de Guillaume Apollinaire, à François Sureau, Patrick Modiano, Hugo, Zola, Nerval... Mais aussi nos écrivains. »
 


D’ailleurs, il vaut mieux prévoir sa place, puisqu’ils ne seront que 50 à pouvoir profiter de la traversée, « en respectant parfaitement les distances réglementaires et le protocole sanitaire ». Et en guise de capitaine, Sylvain Tesson, parrain de cette initiative, pour partir à la dérive avec « tous les écrivains qui ont le pied marin ».


tableau L'Arche de Noé. Tableau d'Edward Hicks (1846).


Commentaires
Si je résume, il s'agit d'un évènement pour 50 privilégiés habitant les quartiers riches de Paris (1km de diamètre autour de l'ile de la cité ça vous donne une idée) et qui ne travaillent apparemment pas (un jeudi, 14h45). J'ai bien compris?
Parce qu il n'y a que les pauvres et les banlieusards qui auraient selon vous le droit de lire de la poesie en plein air et le devoir de se soucier du sort des librairies ?...
Ce n'est pas une promenade, mais plutôt une réunion en extérieur, dans un cadre différents, de personnes du monde littéraire, appelant le gouvernement à réouvrir les librairies au plus tôt.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.