medias

Rouvrir les bibliothèques le 11 mai, contre l'avis des professionnels

Antoine Oury - 29.04.2020

Edition - Bibliothèques - bibliotheques deconfinement - bibliotheques coronavirus - bibliothecaires confinement


Dans sa présentation de la stratégie pour le déconfinement, devant l'Assemblée nationale, ce 28 avril, le Premier ministre Édouard Philippe aura eu des mots pour les bibliothèques. Mais pas forcément ceux qu'attendaient les bibliothécaires : la réouverture des établissements au public, le 11 mai prochain, va à l'encontre des observations et recommandations des associations professionnelles, exprimées devant le ministère de la Culture.

Édouard Philippe, devant l'Assemblée nationale, le 28 avril 2020
 
 
Les bibliothèques et médiathèques pourront à nouveau accueillir le public dès le 11 mai, a confirmé Édouard Philippe dans sa présentation de la stratégie de déconfinement aux députés. Une annonce qui a provoqué « surprise et inquiétudes au sein de la profession », relèvent plusieurs associations de bibliothécaires dans un communiqué commun.

Et pour cause : le 21 avril, une réunion entre des représentants de ces mêmes associations et des conseillers du ministère de la Culture avait mis en avant tous les éléments qui s'opposaient à cette réouverture totale, dès le 11 mai.

Les associations professionnelles (Association des Bibliothécaires de France, Association des directrices et directeurs des bibliothèques municipales et groupements intercommunaux des villes de France, Association des Bibliothécaires Départementaux) ont proposé, lors de cette réunion, un plan de réouverture en trois phases, où le retour des usagers dans les établissements n'intervenait qu'en phase 2.

En attendant, le message était clair, à la sortie de cette réunion : « [l]a réouverture au public n’apparait pas souhaitable » dès le 11 mai, assuraient alors les professionnels.
 

Organiser des réouvertures sécurisées


Les associations professionnelles de bibliothécaires, surprises, ne sont pas pour autant démunies : dans le communiqué diffusé après le discours du Premier ministre, elles promettent « une série de recommandations » pour organiser la réouverture, publiée ce 29 avril.
 

Elles rappellent néanmoins les différents arguments avancés lors de la réunion du 21 avril pour décourager la réouverture des équipements le 11 mai prochain, et qui n'auront pas convaincu le gouvernement...
 
Dans les bibliothèques :
 
  • - la fréquentation est très importante et les bibliothèques sont le premier réseau culturel de France ;
  • - le public séjourne souvent plusieurs heures pour lire, travailler, consulter internet ;
  • - s’y côtoient des publics intergénérationnels (du bébé à la personne âgée) ;
  • - les documents et les équipements font l’objet de nombreuses manipulations par le public : ils sont pris en main, feuilletés, reposés, empruntés, etc. Les ordinateurs sont très sollicités pour l’accès à internet ;
  • - le respect des gestes barrières est difficile à faire appliquer dans des lieux vécus comme des prolongements d’un domicile, en particulier pour les enfants ;
  • - les bâtiments nécessitent des adaptations et préparations afin d’intégrer les nouvelles règles de distanciation sociale : réaménagement des locaux, gestion des flux, adaptation des banques d’accueil et de prêt…

Si les modalités se préciseront dans les jours à venir, les élus locaux et préfets auront évidemment un rôle à jouer dans ces réouvertures d'établissements, ainsi que la situation départementale de la circulation du virus. 


Commentaires
Vous avez tout à fait raison, la réouverture peut provoquer de nombreux risques
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.