medias

Réforme des retraites : à Marseille, la librairie Maupetit reprend la grève

Clément Solym - 16.12.2019

Edition - Librairies - grève librairies Marseille - Actes Sud Maupetit - réforme régime retraites


Bien que le mardi soit une journée de fermeture pour le Mucem, l’appel à la grève est collectivement relancé. Après une mobilisation ferme le 5 décembre dernier, les librairies du groupe Actes Sud relancent le mouvement pour ce 17 décembre. Une « grève historique », indique Culture Sud Solidaires, reconduite alors que les demandes formulées dans le cadre des négociations annuelles « ont eu une fin de non-recevoir ».


crédit librairie Maupetit

 
« Nous ne pouvons pas rester sans réagir face aux inégalités de traitement et au mépris que nous subissons », indique un communiqué, évoquant la situation des salariés dans les librairies. « Les salaires les plus faibles ne concernent que des femmes qui en outre travaillent à temps partiel, les personnes qui travaillent à la librairie du Mucem sont encore moins bien payées que leurs collègues de Maupetit et disposent d’une journée de congé en moins. »

La réforme des retraites reste au cœur des contestations, et pour le syndicat, la récente intervention du Premier ministre, ce 11 décembre, « n’a fait que confirmer l’aspect enfumage des discours gouvernementaux des dernières semaines ». Raison pour laquelle les deux établissements d’Actes Sud, la librairie du Mucem, Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée à Marseille, et la librairie Maupetit avaient décidé d’un débrayage, voici une dizaine de jours.



 
Conforté dans l’idée d’une « politique d’injustice sociale », le syndicat reprend donc la grève, et dénonce une formule de « retraite par capitalisation », génératrice d’inégalités. Et plus encore, une mise en place par palier introduisant une discrimination entre personnes qui travaillent et celles qui intégreront le marché du travail d’ici quelques années.

Culture Sud Solidaires refuse de se désolidariser de générations futures, « en disant que pour elles des droits en recul, ce ne serait pas si grave ». Et de rappeler que si l’espérance de vie moyenne augmente, celle d’une vie moyenne en bonne santé était de 64,5 ans pour les femmes et de 63,4 ans pour les hommes. 
 

Quant à la situation dans les librairies Actes Sud, elle entre de plain-pied dans des considérations sociétales : « Les salaires les plus faibles ne concernent que des femmes qui en outrent travaillent à temps partiel, les personnes qui travaillent à la librairie du Mucem sont encore moins bien payées que leurs collègues de Maupetit et disposent d’une journée de congé en moins. » La librairie Maupetit, elle, était exceptionnellement ouverte ce 15 décembre.

 

mise à jour 17/12 - 12h30 : 


C’est avec une certaine déception que les grévistes ont pu se retrouver devant la librairie. « Moins de 20 % du personnel de la librairie Maupetit », nous indique un manifestant. Au menu, diffusion de tracts, « avec l’arrivée de quelques des intermittents et travailleurs de la culture ». Peu suivie, cette grève ? « Essentiellement pour des raisons financières : après celle du 5 décembre, une nouvelle journée devient difficile à supporter. »

Il poursuit : « La diffusion de tracts le 5 ou le 17 a suscité beaucoup de réaction de sympathie et/ou d’étonnement de la part de clients de Maupetit. Entre l’image idyllique du métier de libraire et l’image idyllique de Maupetit LA librairie du centre-ville de Marseille les gens avec qui avons échangé ne s’attendaient à ces informations. »

Et d’ajouter : « Même si nous n’avons pas les pires conditions de travail cependant. » 

Sauf qu’il y aura une suite donnée à ce mouvement. « Chaque mois, nous découvrons des choses insensées — comme le fait que les salariés du Mucem disposent d’un jour de congé de moins que ceux de Maupetit. Et après, la direction s’étonne que l’on ait assisté à 100 % de grévistes du Mucem le 5 décembre. »

Officiellement, le groupe Actes Sud n’a pas encore apporté de réaction.

librairie Maupetit
ActuaLitté, CC BY SA 2.0



Commentaires
Bravo, tenez bons amis libraires !

Pas sûr d'obtenir quelque chose, vos patrons hélas sont des voyous, c'est eux d'abord, la famille d'abord, leur école d'abord...
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.