Raymond Chandler, ce comique que l'on ignorait

Clément Solym - 07.10.2020

Edition - International - Raymond Chandler comique - conseils employeur Chandler - Raymond Chandler écrivain


Personne n’a gardé de Raymond Chandler l’image d’un boute-en-train facétieux. Pourtant, humain trop humain, le romancier américain devait bien avoir le goût du bon mot, voire de la plaisanterie. Et justement, vient d’être exhumée des catacombes une séquence, peut-être pas hilarante, mais… disons humoristique ?


 

The Strand publie ce mois une perle de l’histoire littéraire : intitulé Conseils à un employeur, il s’agit d’un texte portant sur quelques instructions étonnantes, que le Guardian a récupérées. Parmi les points les plus désopilants — attention, on parle de Raymond Chandler tout de même —, voici quelques perles.

« Veuillez ne pas aller vous coucher au milieu de la journée. » Ou encore : « Ne travaillez pas pendant que vous buvez. » Et pour s’en claquer les cuisses dans une franche rigolade : « Dites toujours à votre secrétaire que vous n’avez rien à dicter avant l’heure du dîner. Ensuite, rédigez un grand nombre de lettres que vous auriez en retard depuis le Jugement Dernier. »

Évidemment, il est difficile d’imaginer que cela forge une image révolutionnaire de Chandler, et pas certain non plus qu’on lui attribue un sens de l’humour tordant. 
 
Ces textes auraient été rédigés entre 1950 et 1954, alors que Juanita Messick était sa secrétaire privée. Sarah Trott, professeur d’histoire américaine, à l’université York St John, et proche de Chandler, disait de l’écrivain : « Beaucoup de gens décrivaient Chandler comme acerbe et calme ». Le réalisateur Billy Wilder lui trouvait « une mauvaise humeur, genre acide, aigre, grincheux ». 

Mais Trott, qui a aidé à la rédaction du dossier dans The Strand, souligne que ces textes dévoilent deux facettes de Chandler, importantes dans sa personnalité. « Tout en illustrant son humour et son esprit bien connu, cela montre un côté bien plus personnel et humain. Ce ton léger et taquin est vraiment rare dans la correspondance de Chandler. »

De quoi démontrer que même les plus sombres des auteurs peuvent avoir un côté plaisantin ?


crédit photo : Raymond Chandler, 1943 - domaine public


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.