Prêt de livres numériques : un beau geste pour les bibliothèques ?

Clément Solym - 23.03.2020

Edition - Bibliothèques - prêt ebook bibliothèques - PRH ebooks - embargo Macmillan


Pour encourager la lecture de livres chez les élèves, le groupe Penguin Random House choisit le numérique. Et pour mieux faire, ils annoncent une réduction des prix à destination des grossistes qui vendent les ebooks PRH aux bibliothèques scolaires. Chance ? Presque pas…

Kobo Aura Edition 2
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

Skip Dye, vice-président de PRH, dédié aux ventes pour les bibliothèques et à la stratégie numérique, s’en gargariserait. PRH entend rendre ses ouvrages plus accessibles en version numérique, et plus spécifiquement encore dans l’environnement scolaire.

Ebooks et audiobooks sont ainsi proposés à des tarifs réduits, avec une nouvelle offre qui durera 90 jours. 

Pas de chance pour la communication de l’éditeur, l’American Library Association veille au grain. Déjà échaudée par l’affaire de l’embargo instauré chez MacMillan, l’association salue tout de même… l’intention. « Les bibliothèques ont besoin de plus de flexibilité pour répondre aux demandes changeantes, en particulier quand des usagers se confinent chez eux et que certains établissements sont temporairement fermés au public. »

Les États-Unis pourraient devenir le troisième territoire le plus touché par le coronavirus — alors que le président Trump envisage de soigner les populations avec l’hydroxychloroquine. Pour autant, pas de confinement, mais des tests à grande échelle pour tenter de dépister les malades. 

Mais l’ALA s’est penchée plus précisément sur les conditions de vente de PRH, avec cette conclusion. Le groupe commercialisait une licence de prêt pour ses ebooks de 2 ans, sur un modèle 1 usager = 1 livre, semblable au modèle imprimé. Avec un coût maximum pour les livres adultes de 55 à 65 $ et pour les livres jeunesse de 35 à 45 $.

Désormais, l’offre est de 50 % du prix pour deux ans, accordée sur l’offre d’une année. Et un arrangement permet de payer 10 % du prix par diffusion – valable également pour les audiobooks. Des conditions plus flexibles qui reconnaissent l’importance des bibliothèques dans la situation actuelle, reprend l’ALA.

Sauf que… le Digital Reader apporte son grain de sable. Selon lui, les licences pluriannuelles permettent d’économiser 5 %, voire plus, quand on paye plusieurs années d’un coup. C’est le cas pour les logiciels, comme pour le prêt d’ebooks. Alors en réalité, est-ce bien un 50 % de remise consenti ?


via PRH, ALA, Digital Reader


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.