Plan de relance : 89 millions € pour le livre, sur trois ans

Antoine Oury - 28.09.2020

Edition - Economie - PLF culture - plan livre relance - ministere culture livre


Ce lundi 28 septembre, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot-Narquin a présenté le projet de loi de finances 2021 pour la culture et les médias, détaillant au passage le plan de relance destiné au secteur du livre. Bibliothèques et librairies sont concernées par les aides mises en place pour faire face à la crise provoquée par le coronavirus.



Deux annonces budgétaires pour le prix d'une : ce 28 septembre, Roselyne Bachelot-Narquin a présenté le budget 2021 du ministère de la Culture, annonçant 167 millions € de « mesures nouvelles par rapport au budget de 2020 » (+ 4,8 %), qui concernent l'ensemble des champs d'action. Pour la ministre de la Culture, ce montant est « le reflet de la prise en considération de la gravité de la crise à laquelle nous sommes confrontés », mais aussi celui de « la place centrale de la culture dans la politique du gouvernement ».

Au budget 2021 du ministère s'ajoutent le Plan de relance, doté de 2 milliards €, dont 1,6 milliard € de crédits budgétaires mobilisables sur deux ans, et les 400 millions € du 4e Programme d'investissements d'avenir, pour financer des appels à projets sur les 5 prochaines années.

Ce budget de la culture gonflé à bloc vient bien entendu répondre à une année 2020 exceptionnelle, en raison de la crise liée au coronavirus, pour les secteurs culturels. À ce titre, ces derniers ont bénéficié en 2020 des 3,3 milliards € de mesures transversales d'urgence, mais aussi de 856 millions € de mesures spécifiques, de 949 millions € pour l'année blanche de l'intermittence, soit 5 milliards €, selon la ministre, mobilisés jusqu'à la fin de l'année « pour sauver l'essentiel ».

Évoquant la ligne directrice de son ministère pour 2021, avant l'année électorale que sera 2022, Roselyne Bachelot-Narquin assure que « l'enjeu n'est plus seulement de démocratiser la culture, mais, aujourd'hui et plus que jamais, de décloisonner les pratiques culturelles ». Pour la ministre, qui fait référence aux résultats de l'enquête décennale de la Rue de Valois, il faut « réconcilier les pratiques culturelles traditionnelles et les cultures numériques nouvelles », en prenant soin de « mettre les habitants et les territoires au cœur de nos politiques culturelles ».

À cette fin, une nouvelle délégation sera créée au sein du ministère, dès le 1er janvier 2021, répondant au statut de direction d'administration centrale et chargée de « favoriser l'ancrage de notre action dans les territoires ». Par ailleurs, toujours au ministère, 7 millions €, au sein du budget 2021, viendront financer « la remise à niveau numérique du ministère ». La ministre promet enfin « des mesures indispensables d'équité et d'attractivité des métiers, tournées vers les agents de ce ministère ».
 

Artistes-auteurs, librairies et bibliothèques


Qualifiées d'« acteurs majeurs de la mise en œuvre du plan de relance » les Directions régionales des affaires culturelles verront leurs compétences et moyens renforcés, garantit la ministre, pour concrétiser ce souci d'une action ancrée dans les territoires. À ce titre, Roselyne Bachelot-Narquin a lancé un appel aux collectivités territoriales, pour qu'elles poursuivent « leur action en faveur de la culture ».

Pour l'année 2021, la ministre annonce 2 millions € pour financer « les premières mesures à destination des artistes-auteurs », notamment « l'accès effectif des auteurs aux droits sociaux qui leur sont acquis, la répartition de la valeur dans le processus de création ainsi que leur implication dans la mise en œuvre des décisions les concernant ». Le sujet de la représentativité de la profession, qui oppose actuellement organisations syndicales et organismes de gestion collective, semble donc au programme.

Selon la ministre, une concertation sera déployée cet automne avec les différentes structures représentant les artistes-auteurs et les organismes de gestion collective, « pour aboutir sur un certain nombre de mesures concrètes avant la fin du premier trimestre 2021 ».
 
Concernant le Plan de relance, un montant de 89 millions € est mobilisé pour le livre, sur les trois prochaines années. Il sera destiné à soutenir et moderniser l'activité des librairies, et 30 millions € iront soutenir les investissements de construction ou de rénovation, ainsi que l'extension des horaires d'ouverture, pour assister les collectivités territoriales.
 


Principale mesure culturelle du mandat d'Emmanuel Macron, et relativement peu visible jusqu'à présent, le Pass Culture verra ses crédits augmentés de 20 millions €, pour définir cet automne les conditions et le calendrier de sa généralisation.

Photographie : Roselyne Bachelot-Narquin lors de la présentation du PLF 2021


Commentaires
"Principale mesure culturelle du mandat d'Emmanuelle Macron" : oh, un lapsus clavis ! ("Emmanuel" influencé, en quelque sorte par "culturelle" ?)

(Bonjour au passage à Nicolas Gary.)
Merci pour le coup d'oeil, on corrige et fait passer le message !
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.