Peut-on attraper le coronavirus avec des livres de la bibliothèque ?

Antoine Oury - 03.03.2020

Edition - Bibliothèques - livres bibliotheques coronavirus - bibliotheque coronavirus - coronavirus lecture


Depuis quelques jours, la France est entrée dans le stade 2 de la gestion de l’épidémie de Coronavirus COVID-19 : freiner la propagation du virus, pour éviter la circulation active au sein de la population. Certains gestes sont recommandés, d'autres comportements sont à éviter. Qu'en est-il de l'emprunt et de la manipulation des livres dans les bibliothèques ?

Les 7 Lieux, médiathèque à Bayeux
Les 7 Lieux, médiathèque à Bayeux
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)
 
 
Alors que plusieurs événements littéraires ont été annulés, ces derniers jours, en raison d'une interdiction des rassemblements de plus de 5000 personnes en milieu confiné, la population française apprend à vivre avec la menace du coronavirus. 191 cas ont été confirmés en France, avec un troisième décès à déplorer. 

Maladie à transmission respiratoire, un contact étroit avec une personne malade peut provoquer une infection : la toux, les éternuements ou les postillons peuvent constituer des vecteurs de transmission de la maladie. Ce coronavirus peut être dangereux lorsqu'il n'est pas traité, et en particulier chez les personnes souffrant de maladies chroniques (hypertension, diabète), les personnes âgées ou fragiles.

On l'aura compris, le contact avec un malade constitue la principale source de contamination, mais la manipulation d'objets ou le contact avec une surface n'est pas à négliger. Ainsi, la manipulation et l'emprunt de livres à la bibliothèque pourraient constituer un foyer d'infection, nous confirme le numéro d'information mis en place par le gouvernement français.

« Il n'y a pas de risque en soi, lié spécifiquement à l'emprunt de livres dans les bibliothèques. Mais il y a un risque, qui est le même que lorsqu'on va faire ses courses, par exemple », nous explique-t-on. Sur une surface sèche, comme un livre, le virus peut rester actif pendant 3 heures, avant de devenir inoffensif. « C'est comme partout, malheureusement, c'est assez aléatoire. »

Pour se prémunir d'une contamination, il pourra être utile de nettoyer la couverture « avec des lingettes antibactériennes, ou du gel hydroalcoolique » — à condition bien sûr que l'ouvrage s'y prête et dans le respect du matériel. Mais, même avec cette précaution, il n'est pas possible de nettoyer les pages de l'ouvrage.
 
Les meilleures protections restent à ce jour le lavage régulier et soigné des mains, le fait d'éviter les poignées de mains et les bises, ainsi que tousser dans le creux de son coude, pour éviter une propagation. 

Et, si un diagnostic du coronavirus est établi dans votre cas, merci de vous limiter à votre bibliothèque personnelle...


Commentaires
Journal de bord - 04-03 - 2020 :

ActuaLitté découvre les principes de base de la contamination et les règles élémentaires d'hygiène, celles-là même que tout le monde est censé respecter, peu importe la situation.
Et grâce à votre commentaire, je découvre que c'est un manquement à l'hygiène que de saluer quelqu'un par une poignée de mains ou une bise, peu importe la situation.
Bonjour Jeremy,

J'ai beau lire et relire l'article d'Antoine Oury, à mon sens rien ne dit que c'est Actualitté qui "découvre les principes de base de la contamination".

L'auteur ne fait que citer les recommendations du "gouvernement français".

Donc, c'est plutôt celui-ci qu'il faudrait tacler non ?

Laurence
Bonjour Jérémy et Laurence,



Ni ActuaLitté, ni le gouvernement ne sont à tacler, simplement il faut répéter encore et encore les règles élémentaires pour que tout le monde commence à s'y conformer
Popularisé par un écrivain qui, de sa prison, écrivit son "Combat" – le seul ouvrage qu'on lui connaisse –, le salut bras-levé-main-tendue pourrait avantageusement remplacer la poignée de main ou l'abrazo. Ou alors, popularisé par un certain Front,le poing levé. À l'estaminet ou au winstub, on trinquera de loin, sans choquer les verres, skol ! On va trinquer de toute façon. Je puis signaler que des machines à tourner les pages étaient déjà opérationnelles dès les années 1980, pour les patients ayant perdu l'usage des membres supérieurs ou ces membres eux-mêmes. Mais je vous attriste...
Waldo, c'est pas marrant du tout de déterrer ces répugnantes manières de saluer les autres. Pas besoin de ressusciter certaines horreurs du passé, la situation sanitaire actuelle n'a rien de rigolo, au contraire.



On peut saluer aussi par un certain hochement de tête ou par un sourire. Et ne venez pas dire qu'avec le masque, le sourire, ben, on le verra pas! Peut-être bien que tout est dans l'oeil (à condition qu'il ne soit pas "absolu").
Chaque jour le livreur Sud Ouest dépose le journal dans la boîte à lettre . Ce journal est passé au four à 80 degrés pendant 8 minutes .... Pensez vous que ce soit bien ?
Salut Jeremy

Oui c'est juste que ces règles élémentaires sont "connues partout dans le monde", mais l'article est informatif; l'auteur les a mentionné encore une fois pour faire rappeler les lecteurs.
Désolé Waldo, mais pour moi le poing levé et le bras main tendue est une trés mauvaise référence, grrr et moins on fait de la publicité pour cette "horreur" mieux on se porte .. tes propos sont de l’inconscience absolue ...
Bonjour Nous avons effectivement besoin de conseils pour lire des livres empruntés ou achetés d'occasion en toute sécurité, et pas de la comm gouvernementale rabâchée y compris par la présentatrice du tirage du loto (!) alors qu'on a le plus grand mal à trouver du gel hydroalcoolique, des gants jetables ou des lingettes à l'eau de javel. Et que de surcroît il est impossible de changer de lieu de confinement même si l'on cohabite avec des porcs.
à ce jour, que conseillez-vous pour une réouverture future de médiathèque ? mettre de côté tous les documents en attendant que le virus se désagrège de lui-même, ou nettoyer minutieusement tous les documents ? confused
Bonjour Johana,

Peut-être que les différents ministères, ABF, CNL et autres donneront des directives ?

Dans le cas contraire, on peut toujours essayer de trouver La Machine miracle https://www.actualitte.com/article/zone-51/indispensable-en-periode-de-pandemie-l-appareil-qui-desinfecte-les-livres/99968?origin=newsletter

ou à défault, attendre quelques jours avant de remettre les livres en service après les avoir nettoyés.

D'après Angela Rasmussen, virologue à l'université de Columbia, il survivrait jusqu'à 4 jours sur les surfaces en plastique.

(note pour moi-même : ne pas toucher/utiliser avant quelques jours le sacro-saint paquet de pâtes que je viens d'acheter !) LOL
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.