medias

Le chantier de la reconstruction pour les bibliothèques de Beyrouth

Clément Solym - 19.08.2020

Edition - Bibliothèques - Beyrouth explosion bibliothèques - Liban crise économie - usagers public bibliothèques


Le désastreux accident qui a soufflé ce 4 août à Beyrouth a également frappé les bibliothèques publiques de la ville. Situés à proximité de l’explosion, les espaces culturels ont dû fermer en attendant le nettoyage, dans le meilleur des cas, ou des travaux dans le pire. Trois établissements qui appellent à l’aide désormais.


 

Ali Sabbagh, coordinateur de l’association Assabil, en charge de ce réseau avait indiqué à ActuaLitté que seule la bibliothèque de Monot pourra être fonctionnelle dans de brefs délais, et assurer un minimum de services aux quelque 35.000 usagers, de son fonds propre. 

« Les fonds des deux autres bibliothèques [ne seront] pas accessibles avant la fin des travaux, qui vont s’avérer longs et coûteux. »

Pour les mener à bien, un appel aux dons vient d’être mis en ligne. « Nous reconstituerons avec une détermination sans faille, les lieux tels que le public les a toujours connus — des espaces de rencontre, de dialogue, d’interaction positive et de libre accès à la connaissance », souligne Assabil.

Initié en début de semaine, cette demande d’aide internationale évalue à 55.000 $ les dégâts engendrés sur les bibliothèques publiques municipales de Bachoura, Geitawi et Monot. « Nous lançons cette campagne pour trouver un soutien dans la reconstruction des espaces, historiquement sous-financés, qui servent le public de Beyrouth. »



 

C’est qu’avant l’explosion funeste, le Liban se trouvait déjà dans une période complexe, au croisement d’une crise économique et financière sans précédent. Que la Covid a évidemment exacerbé. Mais les bibliothèques entendent résister et fournir de nouveau aux usagers un service essentiel. 

Gerald Leitner, président et secrétaire général de la Fédération internationale des associations et institutions de bibliothèques, le soulignait : « La ville de Beyrouth et le peuple libanais ont besoin d’un soutien international. […] Veiller à ce que les bibliothèques de la ville et leur personnel soient soutenus dans leur rétablissement et que leurs collections soient sécurisées restera une priorité absolue pour l’avenir. »


crédit photo Assabil


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.