medias

Italie : faillite du plus ancien éditeur de dictionnaires et d'encyclopédies

Federica Malinverno - 17.11.2020

Edition - International - UTET Grandi Opere - faillite éditeur Italie - édition historique Italie


UTET Grandi Opere (Grandes Œuvres) — la branche de la maison d’édition UTET, fondée en 1791 à Turin – spécialisée dans les dictionnaires, les encyclopédies et les beaux livres — a fait faillite. Une conséquence de la crise sanitaire et économique due à la pandémie de Covid-19 ?




 

Depuis le milieu du XIXe siècle, de nombreux ouvrages et collections qui ont marqué l’histoire de l’édition italienne ont été publiés par cette marque : des 100 volumes de la Biblioteca Popolare (Bibliothèque populaire) à l’Histoire universelle de Cesare Cantù, en passant par l’Enciclopedia Popolare (Encyclopédie Populaire). Une histoire commencée il y a plus de deux siècles s’achève donc en octobre 2020. 
 

Un éditeur qui a fait l’histoire de l’édition italienne


L’histoire d’UTET est une histoire entièrement italienne, née de l’intuition de Giuseppe Pomba, qui a décidé de transformer le petit atelier familial en maison d’édition et de créer l’UTET — Unione Tipografico-Editrice Torinese — en 1854. Dès le début, son objectif a été de se consacrer à la publication de grandes œuvres.
 

Depuis les années 1980, la maison d’édition s’est développée, avec la naissance de nouvelles filiales, comme UTET Libreria et UTET Periodici Scientifici.


Il ne faut pas confondre : la nouvelle de la faillite ne concerne pas UTET Libri mais seulement UTET Grandi Opere. En effet autrefois UTET Grandi Opere faisait partie de la maison d’édition UTET, qui appartient au groupe De Agostini depuis 2002. Puis, en 2014, elle a été cédée à la société Cose Belle d’Italia. Cependant l’activité d’édition de la marque UTET en ce qui concerne les classiques et la non-fiction est restée chez De Agostini Libri, qui, à partir de mai 2013, s’est occupée de sa relance dans les librairies et les canaux de vente numériques.
 

Une fermeture due à la pandémie ?


C’est le linguiste Raffaele Simone qui, sur son profil Facebook, a donné la nouvelle de la fermeture : « Je reçois aujourd’hui (10 novembre 2020, Ndlr) la communication que l’UTET Grandi Opere a été déclarée en faillite. Après des années de douleur et de graves erreurs de gestion, la plus ancienne maison d’édition italienne [l’atelier éditorial des libraires Pomba datait de 1791], à laquelle nous devons de magnifiques collections de classiques de tous les arts et des sciences, une tradition de dictionnaires […], des traités et des encyclopédies sans équivalent dans le monde, sans parler des collections qui ont fait l’histoire culturelle de l’Italie. »
 

Il précise aussi que « les autres dénominations de l’UTET (livres, droit, médecine) sont toujours vivantes, même si toutes ces branches appartiennent à des sociétés différentes ». La société mère Cose Belle d’Italia a enfin choisi de dissoudre l’UTET Grandi Opere en raison « des performances des entreprises dans lesquelles elle détient une participation et du contexte défavorable du marché, principalement dû à l’urgence sanitaire actuelle, qui rendent impossible l’élaboration d’un plan de continuité et de relance du groupe ». C’est ce que rapporte le web magazine Artribune.com.
 

La faillite de l’UTET Grandi Opere s’inscrit aussi dans la crise générale des maisons d’édition de dictionnaires et d’encyclopédies, principalement due à la diffusion d’Internet, mais vu les circonstances dans lesquelles elle s’est produite, on pourrait penser que la crise sanitaire y a joué un rôle important.
 

Voilà donc une autre des conséquences négatives de la crise économique due à la pandémie, à laquelle cette maison d’édition historique n’a pas pu faire face.


crédit photo : Dizionario della Lingua Italiana de Nicolò Tommaseo




Commentaires
« La faillite de l’UTET Grandi Opere s’inscrit aussi dans la crise générale des maisons d’édition de dictionnaires et d’encyclopédies, principalement due à la diffusion d’Internet, mais vu les circonstances dans lesquelles elle s’est produite, on pourrait penser que la crise sanitaire y a joué un rôle important. »

Ne pas confondre cause et effet. Personne ne vend plus d’encyclopédie : Wikipédia a tué ce marché. C'est la cause. Cette édition a juste profité de la crise pour fermer boutique. Avec ou sans, elle aurait fermé.
Un désastre et un crève-coeur📚📖✏☝️
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.