medias

États-Unis : les bibliothécaires inquiets pour les budgets des établissements

Antoine Oury - 05.06.2020

Edition - Bibliothèques - bibliotheques etats unis - bibliotheques budgets - bibliotheques covid


L'association des bibliothécaires américains (American Library Association, ALA) s'est interrogée sur la manière dont ses membres avaient vécu la crise sanitaire liée au coronavirus. Sans surprise, 99 % des établissements qui ont répondu au sondage envoyé par l'organisation ont indiqué un accueil des usagers restreint, par rapport à d'habitude. Et l'inquiétude des professionnels pour l'avenir est grande, notamment concernant les budgets des bibliothèques.

Pierce Library


3850 établissements ont répondu au sondage de l'American Library Association, en majorité des bibliothèques publiques, mais aussi des structures universitaires et associatives, dans les cinquante états du pays. 99 % des établissements font état d'un accès restreint aux locaux : pour 62 %, cela signifie une fermeture pure et simple, pour 26 %, une ouverture à des fins de système « commande et retrait » et pour 11 %, une ouverture sous d'autres conditions.

Une fois la bibliothèque fermée, 47 % indiquent ignorer à quel moment la réouverture sera possible et effective. 37 % s'attendent à un accueil du public de nouveau possible en juin ou en juillet, et 16 % après le mois de juillet, selon les directives des états.

Pour la reprise des services au public, la majorité des établissements entend mettre en place des règles précises de distanciation sociale ou un service de retrait. Vient ensuite la prise de rendez-vous pour se rendre dans les établissements, et enfin le portage de livres à domicile.

Une quasi-totalité des établissements (autour de 80 % des répondants) a mis en place des mesures sanitaires, tant pour les personnels que pour les collections et les locaux (dans 61 % des réponses pour ce dernier cas). Environ 75 % étaleront la reprise progressive de l'ensemble des services et demanderont aux usagers de respecter des règles de distanciation. Enfin, 30 % des établissements vont introduire de nouveaux services pour les personnels, comme le travail à distance ou un accompagnement psychologique.

Les besoins les plus fréquents des usagers restent l'accès aux collections, aux postes informatiques et à internet, et enfin l'aide à la recherche d'emplois proposée par les bibliothèques.

Le soutien à l'effort pendant la crise, du côté des établissements américains, s'est concrétisé dans la fabrication de masques et autres protections, la participation à l'aide alimentaire, la mise en place de gardes d'enfants ou encore dans un soutien apporté aux numéros d'appel d'urgence.
 
L'avenir reste incertain, et la crise sanitaire bien trop présente, pour de nombreux professionnels : l'inquiétude porte sur la santé des personnels, mais aussi le maintien des effectifs et des budgets des établissements, à l'heure de la récession.

Le sondage et ses résultats sont accessibles à cette adresse.


Photographie : illustration, David Drexler, CC BY 2.0


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.