Emmanuelle Laborit inquiète pour son théâtre de LSF

Clément Solym - 14.01.2008

Edition - Société - Emmanuelle - Laborit - Theatre


Depuis 1993, et le Molière de la révélation théâtrale qui l'avait imposée au grand public parce que Victor, ce parisien-né la connaissait bien avant, c'était avec Les enfants du silence, Emmanuelle Laborit a relancé l'intérêt pour la langue des signes et la surdité, notamment avec l'International Visual Theatre.

Les spectacles, en traduction simultanée, qu'elle propose aujourd'hui sont dépendants des subventions autant que des cours donnés qui enseignent la langue des signes, au travers d'ateliers et de formations. Mais aujourd'hui, cela ne suffit plus a-t-elle confié à l'AFP.

Elle joue actuellement Pour un oui ou pour un non, une pièce de Sarraute, à la Cité Chaptal, dans le 9e (fin des représentations le 9 février... Foncez !). Mais Emmanuelle est inquiète, véritablement. Son association a injecté « plus de 400.000 euros dans la réhabilitation du lieu [Théâtre ITV Chaptal] », en janvier 2007, ce qui l'a laissée « aujourd'hui exsangue ». Et la saison 2007-2008 n'a pas commencé pour eux en septembre du fait d'un « bilan financier alarmant ».

Toute cette entreprise représente pour elle « quatre années de tourmente et un dérapage de plus d'un million d'euros, couvert seulement à 60% par les tutelles ». « Aujourd'hui ces 400.000 euros (350.000 empruntés, 50.000 en fonds propres) investis par IVT correspondent à peu près aux subventions de fonctionnement apportées par nos partenaires », explique-t-elle.

Et de redouter la suite des événements : « C'est malheureusement insuffisant pour faire fonctionner le lieu et rétablir l'équilibre des comptes. Sans ressources supplémentaires, je serai contrainte d'arrêter l'activité théâtrale du lieu d'ici 6 mois. »

Sur le site Internet de l'IVT, un appel est lancé depuis fin 2007. « En cette fin d’année, nous faisons appel à votre générosité afin d’aider ce projet qui vous tient à cœur. » Car « les travaux du bâtiment ont coûté beaucoup plus, et le fonctionnement du Théâtre nécessite également beaucoup d’argent. »


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Plon
Genre : cuisine économique
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782259209915

Le plaisir à petit prix ; bien manger en famille pour moins de 9 par jour

A l'heure où la question du pouvoir d'achat est au coeur des préocupations des foyers français, ce livre offre des recettes pour permettre aux familles de manger mieux, équilibré et à petit prix. Pour une famille française type (composée d'un couple et de deux enfants), les statistiques démontrent que le budget consacré à l'alimentation réprésente au maximum 12% du budget global de la famille. Partant de cette donnée, Jean-Pierre Coffe a imaginé que les deux adultes étaient rétribués au niveau du SMIC. Il s'agissait

J'achète ce livre grand format à 9.90 €