Cet éditeur indépendant italien qui pariait sur Louise Glück

Federica Malinverno - 19.10.2020

Edition - International - Prix Nobel littérature - Louise Glück Nobel - éditeur italien Nobel


Une petite maison d’édition napolitaine, qui possède aussi deux librairies indépendantes, s’avère être la seule en Italie à avoir disponible un livre de Louise Glück, Prix Nobel de la littérature 2020, Averno. 



 
Aucune des grandes maisons d’édition italiennes n’a dans son catalogue un titre de Louise Glück. Son recueil le plus célèbre, L’iris selvatico (The Wild Hiris, publié en Italie par Giano, éditeur de policiers créé en 2001), n’est même pas disponible dans les grands stores e-commerce et est actuellement épuisé. Le seul volume actuellement disponible est Averno, son dixième recueil de poèmes. Il est publié par l’historique maison d’édition napolitaine Dante&Descartes.
 

La chasse au trésor des éditeurs indépendants


Raimondo di Maio, libraire et éditeur de Dante&Descartes, explique l’histoire derrière la publication du livre : un échange de conseils littéraires entre deux petits éditeurs indépendants. Le livre lui a été recommandé par un ami, Josè Vicente Quirante Rives, « l’éditeur de la maison d’édition espagnole Parténope, qui m’a dit : “Comment ? Vous ne l’avez pas en Italie ? C’est un livre nécessaire à faire en Italie” ». 

Car, rappelle encore le libraire-éditeur, « c’est un dialogue extraordinaire avec la mort, un exemple très élevé, qui reprend le classicisme avec une sensibilité contemporaine ». De plus, le lieu dont le livre prend le titre, le lac Averne (où se trouvait la porte des Enfers selon la mythologie classique), se trouve tout près de Naples et l’auteure ne l’avait jamais visité auparavant. « Donc c’était un scandale que le livre ne fut jusqu'à lors pas traduit et nous avons essayé d’y remédier. Et bien sûr, nous avons invité Louise Gluck à venir visiter le lac », raconte Di Maio.

Les deux maisons d’édition ont ensuite travaillé ensemble pour publier l’ouvrage, chacun le traduisant dans sa propre langue et le publiant dans son propre pays. Paru au début de l’année 2019, le recueil n’a pourtant pas retenu l’attention de la critique. Peu de personnes connaissaient l’œuvre de cette poétesse, alors que dans la librairie Dante & Descartes de via Mezzocannone à Naples seulement aujourd’hui 80 exemplaires ont été vendus (et sur Amazon le livre est épuisé).
 

L’histoire du libraire : un éditeur militant au cœur de Naples


Avant de devenir un point de référence parmi les libraires napolitains, Di Maio vendait des livres d’abord pour Feltrinelli, puis pour Einaudi, qui, au début des années 1980, a licencié de nombreux vendeurs du secteur (dont Di Maio lui-même). Ainsi il y a 40 ans, il a fondé une librairie qu’il appelle « militante », où il a tout construit : « Les vitrines, les étagères en bois, le comptoir. » 

Il a ensuite fondé une maison d’édition au catalogue raffiné et personnel : « Ce sont des livres choisis par moi, j’en ai publié environ 300 au total, de Sartre à Borges ; je suis l’éditeur d’Erri De Luca, qui me donne les droits d’auteur de certains de ses livres. » Di Maio explique ainsi l’engagement de sa ligne éditoriale et son rapport avec la ville : « Nous regardons attentivement Naples, nous ne publions pas des livres napolitains, mais des livres utiles pour Naples », comme Averno. 

En 2011, son fils Giancarlo a ouvert une autre librairie sur la Place du Jesus. Dans les deux librairies, on peut trouver des livres rares, précieux, toujours de qualité. 
 

Après le risque de la fermeture, l’heure du miracle


En 2016, les librairies liées à l’éditeur Dante & Descartes avaient risqué de disparaître. Le propriétaire des locaux avait en effet mis la structure en vente et les gérants, Di Maio père et fils, ont essayé d’acheter le bâtiment pour poursuivre l’activité, par le biais d’une campagne de crowdfunding.

Heureusement cette librairie a pu continuer son activité, essentielle dans le contexte culturel napolitain. Libraire militant et dénicheur de talents, l’éditeur est déjà en train de préparer une édition de poche du livre Averno. 

« Cela ressemble à un petit miracle napolitain pour moi », ajoute Di Maio. « Il me reste encore 600 copies, mais les grandes chaînes des librairies comme Feltrinelli m’en ont déjà demandé 5 000. En matière de distribution — assure-t-il à l’agence de presse Ansa — je vais essayer de privilégier les petites librairies indépendantes, celles qui peuvent me demander un seul exemplaire. Nous sommes fièrement éloignés des centres de décision industriels du Nord : ce n’est pas de la connaissance, c’est de la consommation. Nous voulons plutôt des lecteurs. » 


crédit photo : Louise Glück - Jakson2204, CC BY SA 4.0


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.