Capitale mondiale du livre 2020, Kuala Lumpur met la lecture en accès libre

Camille Cado - 19.08.2020

Edition - International - Kuala Lumpur capitale livre - Kuala Lumpur livre evenement - kiosque livres gratuit


Cette année, la capitale historique de la Malaisie, Kuala Lumpur, revêt également les habits de Capitale mondiale du livre. Dans le cadre de cette nomination, la mairie érigera 64 kiosques de livres dans les rues de la ville afin d’encourager les habitants à lire. Les passants pourront également emporter un ouvrage à leur domicile, et ce, gratuitement. 
 


Nommé capitale mondiale du livre pour 2020 par l’Unesco, Kuala Lumpur a pour mission de promouvoir le livre et la lecture. Son programme d’action s’articule autour de 4 thèmes : la lecture sous toutes ses formes, le développement d’infrastructures pour l’industrie du livre, l’accessibilité et le pouvoir de la lecture auprès des enfants.

Frappée de plein fouet par la crise du coronavirus, cette politique en faveur du livre que l’on retrouve derrière le slogan « KL Baca – caring through reading [l’attention par la lecture] » s’est surtout développée sur la toile avec une série d’activités proposées pour l’occasion.

Dans le cadre de ses efforts pour rendre la lecture accessible à tous, la cité malaisienne a annoncé l’installation de 64 kiosques à livres dans les rues de la ville. Les passants pourront alors s’y arrêter, faire une pause le temps d’un chapitre, ou emporter l’ouvrage chez eux.

Khairul Azmir Ahmad, responsable de la promotion de KLWBC 2020 (Kuala Lumpur World Book Capital), a annoncé que 33 kiosques étaient d’ores et déjà érigés (via New Straits Times). Les 21 restants devraient voir le jour d’ici le mois d’avril 2021. 

Les points de lecture sont situés dans différents endroits de la ville, des sites touristiques à des ruelles plus excentrées. « Nous voulons améliorer et embellir ces rues reculées », justifie Khairul Azmir Ahmad. « Nous voulons donner une nouvelle image à ces lieux où les habitants pourraient se retrouver et se livrer à des activités récréatives. »
​​​​​​
Les kiosques ont été rendus possibles grâce à la générosité de particuliers et d’associations. Afin de remplir les prochains points à venir, la mairie de Kuala Lumpur, en collaboration avec la bibliothèque de la ville, lance un appel aux dons auprès des organisations. 

« Les livres donnés doivent être en bon état, et ne doivent pas aborder des questions sensibles telles que la religion, la politique et la culture » rappelle le responsable. Les livres seront également évalués par le secrétariat de KLWBC avant d’être placés dans les différents kiosques — rappelons que la Malaisie reste une monarchie parlementaire où la liberté de culte et d'autres libertés individuelles se trouvent très limitées. 

Photo d’illustration : Kuala Lumpur, pixabay license



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.