medias

Canada : la menace d'un retour massif des ouvrages en librairie

Gariépy Raphaël - 09.06.2020

Edition - Economie - Canada Quebec - Edition retour - librairie crise sanitaire


La crise sanitaire vient à peine de se calmer — et encore — qu’un nouveau défi attend les éditeurs canadiens. Après avoir subi l’arrêt quasi complet de l’industrie du livre, beaucoup se préparent à un autre coup dur : un retour massif d’ouvrages provenant des librairies surchargées.

Bookstore


Les boutiques ouvrent à nouveau leur porte, le pire semble passé, mais une nouvelle catastrophe pourrait avoir un impact non négligeable sur les éditeurs canadiens. Après deux mois de fermeture, les librairies, qui n’ont pas toutes pu écouler leurs stocks, sont prises dans l’avalanche des nouveautés, et vont devoir faire des choix drastiques. Un retour massif et systématique des ouvrages pourrait ainsi voir le jour, mettant en péril de nombreux éditeurs canadiens et en particulier les indépendants. 


Effet domino 


Pour Noah Genner, chef de la direction de l’association professionnelle BookNet Canada, si de nombreuses librairies se sont tournées ces dernières semaines vers les ventes en ligne et la commande et le retrait (click & collect), il reste que les magasins ont enregistré une baisse importante des ventes sur les mois de mars et d’avril. « Si nous regardons uniquement les ventes des librairies physiques, donc pas les détaillants en ligne, elles ont baissé de près de 63 % d’une année sur l’autre pour la période, c’est extrêmement important. »
Les librairies et les points de vente entrent maintenant dans une période décisive et ont beaucoup trop d’ouvrages à disposition, souligne The Star, l’équilibre habituel a été bouleversé. « L’édition a toujours été une industrie précaire », déclare ainsi Sarah MacLachlan, éditrice pour la maison House of Anansi Press de Toronto, pour qui le système de retour, déjà imparfait en tant normal, devient aujourd’hui un motif d’inquiétude. « Notre peur est d’être inondées de livres qui reviennent dans notre entrepôt. Nous sommes donc conscients de cela et nous essayons de trouver des idées sur la façon de revigorer le stock qui est actuellement dans les librairies et d’essayer d’encourager les libraires à ne pas tout renvoyer. »


Espoir pour le Québec 


La province du Québec a été particulièrement touchée par le virus et vit un déconfinement en décalage avec le reste du pays. Les commerces ont ainsi rouvert beaucoup plus tard, et certains lieux, comme les librairies des centres commerciaux ou les bibliothèques, restent fermés. S’il est trop tôt pour avoir des chiffres sur le taux de retour et prévoir la suite des évènements, l’espoir reste permis. 

« Contrairement au reste du Canada, au Québec, les librairies indépendantes que je représente ont utilisé leur inventaire pour servir les nombreuses commandes en ligne », explique Katherine Fafard, directrice générale de l'Association des libraires du Québec, qui espère en conséquence des retours moindres. Des dispositions auraient été prises afin d’alléger certaines conditions commerciales, et une communication avec les libraires a été mise en place : « On demande aux libraires de bien vouloir conserver les livres de février et mars un peu plus longtemps, afin de leur donner la chance. »

Pour Arnaud Foulon, président de l’Association nationale des éditeurs de livres au Québec, s’il y existe une crainte que les retours soient plus importants que d’habitude, pour le moment la chaine du livre reste très soudée. Les éditeurs ont revu leur programme de diffusion et ont reporté leurs publications, parfois jusqu’en 2021, pour ne pas surcharger les libraires. 

Enfin, les lecteurs ont recommencé à fréquenter les librairies : quant à savoir s’il s’agit d’un signe de retour à la normale ou d'un effet temporaire du confinement, seul l’avenir le dira. 

Crédit photo : Shelby H CC BY-SA 2.0 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.