Barack Obama : 887 000 exemplaires de ses mémoires vendus en un jour

Clément Solym - 19.11.2020

Edition - Economie - Barack Obama ventes - Terre promise Obama - mémoires vente journée


Le président des États-Unis pourra en lâcher son micro, même si la performance de ventes n’a pas établi un record. Pour autant, la première journée de commercialisation des mémoires de Barack Obama frôle l’indécence. Avec 887.000 exemplaires écoulés sur les USA et Canada (incluant les précommandes et formats ebook ou audiolivre), l’auteur casse la Barack…

Barack Obama

 
Alors, oui, toutes choses étant égales par ailleurs, il faut rappeler qu’en 2020, le record est pour le moment détenu par Mary Trump : la nièce du président avait vendu plus de 950.000 exemplaires de son livre Too Much and Never Enough, lors de la première journée, assurait son éditeur Simon & Schuster.
 

Club très fermé...


Mais Barack Obama n’a pas à rougir : il entre dans la catégorie très recherchée des mémoires présidentielles les plus vendues au monde. En effet, celles de Bill Clinton, My Life, s’étaient écoulées à 400.000 exemplaires, le premier jour, contre 200.000 pour George W. Bush. Des ouvrages qui finissent d’ailleurs par tourner autour de 3,5 à 4 millions d’exemplaires vendus.
 
David Drake, éditeur chez Crown, la filiale de Penguin Random House qui publie Obama, est évidemment extatique. « Ces ventes reflètent l’enthousiasme généralisé des lecteurs pour un livre, très attendu et extraordinairement écrit, du président Obama. »

A Promised Land (Une terre promise en français, publié chez Fayard, dans une traduction de Pierre Demarty, Charles Recoursé et Nicolas Richard et l’adaptation de Patrick Tanguy) retrace le parcours de l’aspirant président. Ce premier tome — pas de date annoncée pour la sortie du second encore — montre comment l’ancien POTUS réfléchit à son héritage et la réalité politique qu’il a découverte et laissée.

Notons que le président avait accordé un unique entretien à une chaîne française, animé par François Busnel.



Enfin, il faut reconnaître que dans la famille Obama, on sait y faire : Michelle, qui faisait paraître Becoming en 2018, vendait alors 725.000 exemplaires au premier jour de sortie, pour un total de 1,4 million après une semaine de commercialisation. Depuis, le livre a atteint les 10 millions d’exemplaires, toujours chez Crown.

L’éditeur avait, pour obtenir les droits, versé une avance de 60 millions € aux époux Obama. Et n’a toujours pas prévu la version poche pour Becoming, les mémoires de Michelle. On comprend pourquoi…


crédit photo : Matt Johnson CC BY NC 2.0


Commentaires
Autrefois quand on parlait d'un livre c'était pour dire la qualité de l'écriture, la construction narrative, l'intrigue ou la qualité historique, en un mot on parlait du contenu du livre.

Maintenant on parle pognon, pognon, pognon et de celui qui en ramasse le plus.

Et conclusion s'il en ramasse le plus c'est que c'est le meilleur.

Triste époque où d'un côté on ferme les librairies et d'un autre où l'on ramène le livre au "pognon" qu'il génère
Vous remarquerez que ces champions du pognon sont des démocrates (Clinton, Obama) et qu'il est bon être de gauche pour faire la morale aux gens... sur l'argent.
Sincèrement, la presse et les éditeurs ne se gênent pas de commenter les ventes. C'était déjà le cas au début du XXe siècle, les annonces invoquaient les milliers d'exemplaires vendus.



Même si je trouve aussi cette situation déprimante, serait-il possible d'arrêter de toujours penser que "c'était mieux avant" ?

Et si on le fait, pourrait-on le faire sans étaler une inculture historique crasse ? Parce que ça non plus, ça n'est pas nouveau !
J'aime bien les commentaires cordiaux, visiblement c'est pas votre fort, Monsieur "je sais tout" cool grin cool grin cool grin
Belle époque pourtant que celle où un ouvrage de belle facture (je suis dans sa lecture) enthousiasme les foules.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.