Les Ensablés - "Il nous est arrivé d'être jeunes" de François Bott

Les ensablés - 01.11.2020

Livre - Hervé Bel - François Bott - Table ronde éditions


Une fois de plus, on en revient à cette collection de poche dirigée par Alice Déon, "La petite Vermillon" qui m'enchante depuis plusieurs années. Indifférente à la mode, La Table Ronde ose rééditer des textes qui ne feront certes pas la une des journaux littéraires de plus en plus conformistes, mais ravissent ceux pour qui la littérature est l'affaire de leur vie.

Aujourd'hui, il me faut parler d'un livre qui m'a ravi "Il nous est arrivé d'être jeune" de François Bott.
 
Par Hervé Bel
 

 
 
Romancier lui-même, ancien directeur du Monde des Livres, et créateur du Magazine littéraire, François Bott nous propose aujourd'hui des croquis littéraires qu'il a rédigées au cours des années. En deux, trois pages, dessinée très vite, mais d'une main sûre, François Bott brosse la figure de certains auteurs pour lesquels il éprouve admiration et amitié.
 
Un voyage immobile, c'est ainsi qu'il définit sa démarche dans sa belle introduction, un voyage de plaisir, rien de plus, où la modernité, le soin d'être dans le vent, n'entrent pas en compte, puisque la littérature n'a pas d'âge. Bott écrit aussi ces mots, auxquels je souscris, et qui me font reconnaître en lui une espèce de frère d'âme: Aussi, dans une époque saisie par la modernité, faut-il être résolument démodé, rétrograde même: continuer de fumer la pipe, de lire dans le métro ou les jardins publics, et d'employer l'imparfait du subjonctif.
 
Vous me direz: quel rapport avec nos Ensablés (dont nous fêtons ces jours-ci les dix ans d'existence)?  François Bott en évoque quelques uns déjà évoqués sur ce site, chaque fois sous un angle particulier, tendrement. Il les aime, cela se sent.
 
Dans son style, j'y reconnais, mais peut-être n'en sera-t-il pas d'accord, cette façon légère et profonde d'Henri Calet qu'il évoque d'ailleurs sous ce trait humoriste inguérissable, qui met souvent son humour de côté. Calet dans ses textes ne s'embarrasse pas de grandes phrases, car, dit Bott: tout est dit en deux mots, et c'est admirable.
 
De Jean Freustié, à propos de Isabelle ou l'Arrière-Saison, il évoque sa musique très personnelle, mélange de délicatesse et de crudité. Un vrai écrivain, dit-il où le style compte plus que l'histoire. Et c'est vrai qu'il ne se passe pas grand-chose dans les romans de Jean Freustié.
 
Et puis Jean Prévost, un de nos Ensablés favoris, que les éditions "La Thébaïde" ne cesse de rééditer depuis quelques années, et Jérôme Garcin de promouvoir. Il est aberrant que l'œuvre de Jean Prévost demeure si méconnue, alors que tant de livres médiocres reçoivent les honneurs médiatiques. On ne saurait dire mieux. Bott parle ici du Sel sur la plaie, mais cela pourrait être aussi bien Les frères Bouquinquant (que j'aime particulièrement).
 
Un dernier Ensablé encore, avant de vous laisser courir chez votre libraire. André Suarès, l'éternel marginal de notre littérature... grand amoureux de la France... (qui) ne ménageait personne, ni les vivants, ni les morts...
 
A ces portraits d' écrivains oubliés (il y en a d'autres), François Bott a ajouté ceux d'écrivains plus connus (Camus, Stendhal etc.). Mais en particulier Roger Vaillant dont il est un thuriféraire. En fin de volume, on lira son essai écrit en 1960 Saisons et passions de Roger Vaillant.

C'est une belle promenade que nous propose François Bott, une marche par un ciel de printemps, au jardin du Luxembourg, où nous attend une chaise, près des statues des reines de jadis. Peut-être, tandis que nous lirons son livre, prendrons-nous une cigarette. Puis, toujours le livre à la main, n'ayant plus d'âge, irons-nous boire un verre de blanc dans un bistrot qui, hélas, ne sera plus enfumé.

Oui, sans doute suis-je rétrograde...



Commentaires
C'est une belle promenade et de belles chaises vertes que nous propose Hervé Bel par effet de mise en abîme !
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.