En 2020, un mariage gay dans un comic, la belle affaire...

Nicolas Gary - 07.08.2020

Edito - mariage gay comics - homophobie société violences - gay comics personnages


ÉDITO – Chouette, un mariage : l’occasion de célébrations, de réjouissances, de discours émouvants et de bons mots. De retrouver des amis perdus de vue, ou encore de se fâcher définitivement — mais discrètement, ne gâchons pas la fête. Parce que c’est avant tout une fête…


 

Il en est un où tout le monde sera invité : il suffira de se rendre en librairie (dématéralisée ou non) pour y prendre part. Au moins comme spectateur. En effet, Hulkling et Wiccan, deux personnages de l’écurie Marvel, vont se marier. Cela vous amuse ? Anecdotique ? À plus d’un titre en réalité.

Apparus vers 2005, ils figurent dans l’équipe des Young Avengers, et assez rapidement, les deux jeunes hommes ont flirté, avant qu’une véritable idylle ne s’instaure dans le scénario. 

Ah, oui : le mariage en question va unir deux hommes. Et deux mutants plus particulièrement. Cela vous amuse plus encore ? Vous n’avez pas tort. Parce qu’en soi, nous sommes en présence d’un non-événement à choix multiples. 
 

Coming-out dans les comics


Si l’apparition de personnages homosexuels dans les comics vise autant à représenter une diversité qu’à toucher un plus large public — donc faire plus de ventes — Batman fait figure d’icône gay depuis belle lurette. Un peu comme Tintin et son Haddock de capitaine, dont le coming-out ne se fera jamais en ligne claire…

Mais avec Hulkling et Wiccan, certains titres de presse, en France comme aux États-Unis, versent dans une effroyable méprise. On annonce avec ferveur le premier mariage gay dans l’univers de Marvel, se félicitant de cette évolution des mentalités, se tapant dans le dos pour indiquer que la cause avance bien…

Tout en ayant la mémoire d’un poisson rouge nageant sous amphétamine dans un verre d’eau : le risque de se cogner est multiplié.

En mai 2012 — huit ans, deux mandats présidentiels américains… — Marvel organisait un grand mariage dans le numéro 51 de Astonishing X-Men. Northstar, qui avait révélé son homosexualité en 1992, l’un des tout premiers héros de comics à le faire, épousait Kyle Jinadu. Le premier est un mutant, le second pas du tout. Le tout était un mariage devant dieu, les hommes, les mutants — mais un mariage gay.
 

Crazy in love


Depuis, on pensait même que le sujet s’était totalement banalisé. Apprendre que Wonder Woman était bisexuelle avait quelque peu fait paniquer l’Amérique trop prude, mais en fin de compte, tout s’était bien passé. Elle avait d’ailleurs célébré le mariage de deux femmes — des humaines — en envoyant ce boulet de Clark Kent dans les roses : « Clark, mon pays est composé de femmes. Pour nous, il n’existe pas de mariage homosexuel. Il y a juste le mariage. »

Le mariage gay, dans les comics tant de Marvel que de DC Comics, voilà belle lurette qu’il existe. Et parce que ces éditeurs savent combien la diversité est fondamentale, apparaissent également des personnages transgenres. Mon dieu ? Ben non : tout cela est assez compréhensible et comme le chantait Pierre Perret : « À part les hypocrites, les gens normaux trouvent ça normal. » 

Évidemment, il y a loin de la coupe aux lèvres et avant de voir une super production audiovisuelle — un film, donc — célébrant dans les univers DC ou Marvel un mariage gay, nous aurons le temps de faire des ricochets avec Brassens sous le pont Mirabeau. 
 

Preum's (ou pas...)


D’autant que les médias spécialisés dans les comics brossent des portraits élogieux des deux Young Avengers, sans évidemment faire l’erreur de ce “premier mariage gay”. Certes, Hulkling et Wiccan représentent un couple particulièrement prisé dans le monde Avengers, avec des origines si diverses qu’ils incarnent à eux seuls un hymne à la tolérance. Terriblement touchant, ce couple romantique a traversé des épreuves et leur relation ne s’en est trouvée que plus consolidée.

Mais que nous indique cet engouement frénétique pour ce qui serait — et n’est pas — le “premier mariage gay de Marvel” ? Entre l’union de Northstar de 2012 et celle des Young Avengers une différence en effet : le couple était alors mixte, un mutant et un humain, quand ici ce sont deux non-humains. Mais à ce niveau, ce serait pinailler que d’y voir une nuance notable – réelle, mais tout de même.

On n’ose imaginer que l’empressement à publier puisse motiver un journal comme Têtu, qui s’y engouffre pourtant. D’autant qu’une bête recherche Google permettait d’éviter l’écueil d’une titraille qui déraille. D’ailleurs, il est un peu navrant et triste d’imaginer que l’union de ces personnages devienennt un sujet. Qu’un genre artistique s’empare d’un élément sociétal encore à affirmer en 2012, une dizaine d’années plus tard, il n’y a plus de sujet. Comment se fait-il qu’un média qui porte la cause de l’homosexualité tombe à ce point dans le contresens ? 

Voici peut-être un signe des temps à télescoper avec un autre, la création par l’association Flag ! d’une application pour dénoncer des violences contre les LGBT+. L’homophobie a encore de tristes jours devant elle : pour preuve, on se réjouit non d’un mariage, mais d’un mariage gay dans un comic.


Commentaires
Ce qui est ici en jeu c’est plutôt le rôle d’Hulkling : il n’est rien de moins que l’empereur qui a rallié (sans doute très provisoirement) les Skrulls et les Kree et son rôle dans l’arc Empyre semble le promettre à un sort tragique...
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.