medias

Le livre que Stephen King ne se souvient pas avoir écrit

Gariépy Raphaël - 10.07.2020

Culture, Arts et Lettres - - Stephen King Livre - écriture oubli alcool - roman Cujo


Écrivain particulièrement prolifique, Stephen King a écrit à ce jour plus de 60 romans. S’il s’est pleinement investi dans chacun de ses projets, la mémoire humaine a ses limites et l’auteur admet n’avoir aucun souvenir du processus d’écriture de l’un de ses best-sellers. 
 


Pendant toute une partie de sa vie, King a dû combattre les démons de la drogue et de l’alcool. Cette lutte acharnée contre l'addiction s’est souvent ressentie dans son travail, notamment au travers de personnages marquants comme le très peu sympathique Jack Torrance de The Shining (traduction Joan Bernard, ed. Livre de Poche).

Aujourd’hui sobre depuis plus d’une décennie, l’auteur continue de produire des romans avec une régularité confondante, mais ces années de toxicomanie ont laissé des traces. Nombre de ses projets ont été rédigés sous l’influence de psychotropes, de cocaïne ou d’alcool, mais l’un de ses livres a été écrit à une période si agitée de sa vie que King n’a pratiquement aucun souvenir de l’avoir travaillé. 
Cujo, (traduction Natalie Zimmermann, ed.Livre de Poche), est un roman publié en 1981 qui met en scène un St Bernard meurtrier de 100 kilos. Best-seller primé, il a ensuite été adapté en un film à succès en 1983. Classique de l’horreur, il est le favori de nombreux lecteurs et King lui-même avoue y être particulièrement attaché.

Malheureusement, la genèse de l’œuvre fut particulièrement chaotique, et impossible pour l’auteur de se rappeler les moments de création. Le roman a été écrit en grande partie en Angleterre, durant le séjour de l’écrivain dans ce pays en 1977, à une époque où il buvait énormément. 

Le roman, qui a remporté le prix British Fantasy raconte comment un énorme Saint-Bernard atteint de la rage se transforme en redoutable machine à tuer qui piège dans leur voiture une femme et son enfant.

Certains des fans peu scrupuleux de l'écrivain soutiennent que l’écriture de King était dans l’ensemble de meilleure qualité lorsque l’écrivain était sous influence, mais comme le souligne ScreenRant, ceux qui aiment réellement l’auteur sont simplement heureux qu’il soit en bonne santé et continue d’inventer des histoires.

Crédit Photo :  Stephen King, en 2013 (The USO, CC BY-NC-ND 2.0)


Commentaires
Bonne traduction de l'article de ScreenRant...
Je crois que la précédente personne se fichait de vous LOL
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.