Cyrille Simonnet, lauréat du Prix du Livre d’architecture 2020

Antoine Oury - 20.11.2020

Culture, Arts et Lettres - Récompenses - Prix du Livre d’architecture - Cyrille Simonnet - livre architecture


L’Académie d’Architecture décerne chaque année depuis plus de vingt ans différents prix littéraires, dont le Prix du Livre d’architecture et le Prix du Livre d’architecture pour la jeunesse. Pour cette édition 2020, Cyrille Simonnet est nommé lauréat pour son livre Morandi à Gênes. Autopsie d’un pont, publié par les éditions Parenthèses.


En décernant le Prix du Livre d'architecture, l'Académie souhaite « valoriser toute forme de culture architecturale, qu’elle soit savante, fictionnelle, critique, sensible ou littéraire, voire engagée sur les grandes causes de l’espace architectural et urbain ». En 2020, Cyrille Simonnet est donc nommé lauréat de la récompense.

Le résumé de l'éditeur pour Morandi à Gênes. Autopsie d’un pont :
 
Gênes, 14 août 2018 11h36. Effondrement du pont. C’est un fait rare. S’appuyant sur tout ce qui a entouré la construction de cet ouvrage d’art, les compétences et les audaces de Riccardo Morandi, figure majeure de l’ingénierie italienne avec Pier Luigi Nervi, l’auteur nous entraîne dans une réflexion conceptuelle sur l’acte de construire, sur la portée symbolique du pont, ses fonctions et son rapport au territoire. Il aborde également les questions du risque et de la prévention de la catastrophe qui sont de plus en plus prégnantes en termes de normes et autant de contraintes pour la création de tels ouvrages. Il nous livre une réflexion de portée générale sur les constructeurs et les techniques de construction qui sans être réductrice est parfaitement accessible au lecteur non spécialiste. L’écriture est à la fois savante et simple.

Une mention spéciale revient à Can Onaner pour Adolf Loos et l’humour masochiste, L’architecture du phantasme, Métis Presses, Genève.
 

Un prix spécial du jury est décerné à la collection Sensitinéraires des Éditions du Patrimoine : « Le jury a voulu saluer la qualité et l’importance de cette collection qui s’adresse aux non-voyants pour aider à leur faire appréhender ce qu’est l’architecture et la particularité des édifices. Après la Sainte Chapelle, Carcassonne, le Panthéon notamment, le dernier ouvrage est consacré à un bâtiment majeur du XXè siècle, la Villa Cavrois. La collection présente des planches tactiles, un cd offrant des commentaires descriptifs et un outil pédagogique pour accompagnants. »

Le Prix du Livre d'architecture pour la jeunesse revient, pour sa deuxième édition, à Thibault Rassat pour son livre Mauvaise herbe, aux Éditions La Pastèque.

Retrouver la liste des prix littéraires français et francophones



Commentaires
Hasard !

Le 27 août est paru aux éditions Sabine Wespieser le premier roman de l'autrice libanaise Dima Abdallah...«Mauvaises herbes» !

On a frôlé l'homonymie parfaite avec le livre de Thibault Rassat (ou celui d'Abdallah, au choix )...!

CHRISTIAN NAUWELAERS
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.