medias

Chut !, le premier documentaire consacré à une bibliothèque

Antoine Oury - 23.01.2020

Culture, Arts et Lettres - Cinéma - Chut ! documentaire - docu bibliotheque montreuil - Alain Guillon Philippe Worms


Derrière le film Chut ! se cache une année de travail des deux réalisateurs et de l'équipe à la bibliothèque de Montreuil, ce qui en fait le premier documentaire entièrement consacré à une bibliothèque. Le long-métrage se penche ainsi sur la manière dont l'établissement propose un programme d'éducation populaire, tout en réduisant les inégalités d'accès à la culture.


« J’ai toujours fréquenté assidûment les bibliothèques, partout dans le monde », explique Alain Guillon, coréalisateur du film. C'est pourtant au sein de son établissement de proximité qu'il découvre, un soir, « atelier de conversation, venez parler français sans contraintes ».

Il y rencontrera une diversité d'origines, de cultures et de parcours : « En fait, c’est là qu’est né le projet de ce film, dans cette Babel improbable. Je me suis dit qu’il se passait quelque chose à cet endroit, c’était comme un résumé du monde avec, en toile de fond, comme une cartographie des conflits de la planète. »

Petit à petit, les deux réalisateurs découvrent l'ensemble du lieu, ainsi que les activités qui y sont proposées, pas forcément articulées autour de la lecture, les ateliers et autres moments d'échanges et de rencontres. Dans le style du cinéma direct, le film s'est fait au jour le jour, au rythme des événements de l'établissement.

Le synopsis du film :
 

Montreuil, Seine-Saint-Denis. Dans une société où tout est marchand, où le temps est compté, il existe un lieu de gratuité et de rencontre où l’on combat les inégalités et la violence sociale, la bibliothèque de mon quartier. Sans bruit, joyeusement, il se fabrique ici quelque chose d’important, d’invisible au regard pressé ou comptable : l’élaboration d’un nouveau contrat social.



« Il y avait aussi l’idée de faire un film “de crise” », poursuit Alain Guillon. « D’abord parce qu’on se doutait qu’on n’aurait pas beaucoup de moyens ; mais aussi parce qu’on voulait prendre notre temps, s’offrir le “luxe” du temps, d’un regard attentif et bienveillant sur la manière dont on lutte à cet endroit contre la violence du monde. »
 
Scénario et réalisation : Alain Guillon et Philippe Worms 
Production : Matthieu Lamotte 
Image : Alain Guillon 
Assistant-réalisateur : Victor Borja 
Montage : Anne-Laure Viaud 
Montage son et mixage : Jean-Marc Schick 
Musique : Xavier Roux
Production : aaaproduction

Le film sera en salles le 26 février prochain, et sera présenté en avant-première à Montreuil au cinéma Méliès dimanche 2 février à 19h, en clôture du festival Repérages.




Commentaires
Euh , ce n'est pas le premier documentaire sur les bibliothèques smile Je pense notamment au récent : "Ex Libris: The New York Public Library" réalisé par Frederick Wiseman.
Je me souviens d’une bibliothèque ouverte le dimanche matin dans les années 80. C’était super. L’est-elle encore,?
j'ai hâte de voir ce film
J'ai hâte de voir!
Super teaser! je ne connais pas encore cette bibliothèque, mais c'est sûr, je vais y aller! Tout y est , l'humanisme, le vivre ensemble, la culture, j'adore! J'aimerai travailler dans une telle structure!
Dommage que ce film, sorti hier, ne soit projeté que dans 3 salles en IDF et pas du tout en Seine et Marne.
J'ai travaillé pendant 40 ans dans cette bibliothèque. Maintenant je vis ma retraite et j'envie mes anciens collègues. Je leurs dis BRAVO!
L’établissement territorial (pas agglomération hein!) Est Ensemble (qui a bouffé une moitié des villes du 93, les autres tombant pour la plupart sous l'agglo Plaine Commune) met tout son argent dans la pub, à la façon macroniste.



Comme il n'y a plus de personnel RH, les employés vivent des situations délirantes, et un chouchou (le réseau de biblios de Montreuil) est mis en avant comme le bijou d'une politique de gauche ultra engagé (pendant que cette politique PS et divers gauche ne fais que fermer les PMI et les kiosques de contention des jeunes en précarité ou les réduisent à une version ridicule d'eux mêmes, poussant les travailleurs sociaux à la démission partout dans ces villes) pendant que les ados continuent de s’entre-tuer dans la rue et la seule réponse des maires c'est de mettre de plus en plus de caméras de surveillance.



Bien entendu, le film est sympa et c'est bien de faire des choses proposant aux bibliothécaires d'agir autrement (on sait que c'est super nécessaire) et aux publics d'aller s’approprier des structures culturelles que restent (et qu'ils financent), mais la moitié des choses sont gonflés et exagérés. Et le directeur de ces biblios (Fabrice Chambon) semble avoir quitté les lieux depuis en faisant un choix de carrière plutôt politique.



Pour rappel, les grèves dans les biblios des villes voisines (opposant les agents à sa hiérarchie et accusant Est Ensemble de les ignorer depuis des années) se poursuivent depuis ces derniers temps.



Donc oui, une autre biblio est possible, mais si Montreuil est de loin celle qui offre la meilleure politique d'accueil, c'est plutôt parce que la débâcle à frappé plus fortement les autres. J'ai un malaise quand je vois les discours dépasser la réalité...
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.