medias

Au Bonheur des Dames : Agnès Maupré fait ses emplettes au rayon Zola

Nicolas Ancion - 15.06.2020

Bande Dessinée - Casterman - Emile Zola - Agnès Maupré


BANDES DESSINEES - Denise Baudu débarque à Paris avec ses petits frères pour y trouver du travail. Elle est hébergée dans sa famille de petits commerçants, mais va bientôt trouver du travail (et l'amour, qui sait) auprès du géant parisien de la vente, le somptueux palais du commerce habilement intitulé « Au bonheur des Dames ». A travers le parcours de cette jeune vendeuse arrachée à sa province, Zola racontait la révolution du commerce urbain qui lui était contemporaine. En l'adaptant aujourd'hui, Agnès Maupré rappelle à quel point le monde change peu, la croissance des uns faisant aussitôt la faillite des autres.


Agnès Maupré entretient depuis ses débuts en bande dessinée un rapport étroit avec la littérature française la plus classique. Elle a ainsi adapté, sous le titre Milady de Winter, les trois mousquetaires en centrant son récit sur le personnage féminin du roman de Dumas (chez Ankama), ou Les contes du Chat perché de Marcel Aymé (chez Gallimard) et, plus récemment, Tristan et Yseut (chez le même éditeur). À chaque fois, la formule fait mouche : le respect de l’œuvre originale s'accompagne d'une énergie dans le trait et d'une légèreté qui dépoussièrent les chefs d’œuvre.

Maupré en profite, presque toujours, pour mettre au premier plan des héroïnes au caractère bien trempé. Ainsi Denise Baudu est-elle dans cet album le seul personnage à même de tenir tête au redoutable directeur du magasin qui l'emploie. Mieux, même, elle le mène par le bout du nez, jouant sans s'en rendre compte à la fois le rôle de déléguée du personnel et de syndicaliste, pour défendre la cause de ceux qui lui sont chers. Ingénue, sans nul doute, mais héroïque, assurément.

En s'attaquant à l'une des œuvres les plus colorées d'Emile Zola, « Au Bonheur des Dames », la bédéaste met de côté les combats à l'épée pour s'aventurer dans le Paris du XIXe, sur les Grands Boulevards, là où se livre une bataille rangée d'un autre genre, entre les petits commerçants spécialisés et les grands magasins tout neufs, dont l'appétit ne semble admettre ni les limites de la propriété, ni celles de la morale.

Comme souvent chez Zola, les parties en présence s'incarnent dans des personnages emblématiques : d'un côté le jeune Octave Mouret, à la tête de son grand magasin de confection, qui embrasse le siècle et ses nouveautés, prêt à tout pour bâtir un empire du commerce qui attirera les clientes de Paris et de bien plus loin encore ; de l'autre, le vieil oncle Baudu, propriétaire du bien nommé « Vieil Elbeuf », boutique familiale sur le déclin, malheureusement située bien trop près du nouveau temple de la consommation. Le dernier est barbu, raide et blême, alors que Mouret semble bondir et déborder d'énergie à toutes les cases. Mais il a des principes et leur est fidèle, tandis que le jeune entrepreneur semble enjamber sans scrupule et avec habileté tous les obstacles qui se dressent sur le chemin qui doit le mener à l'édification de la boutique de mode du futur.

On connaît la morale commerciale de ce conte. Mouret triomphera, le vieux Baudu se retrouvera sur la paille et sa femme en mourra. Comme on dirait de nos jours : " là où l'Amazon a débordé, l'herbe des petits commerçants ne repousse pas volontiers ". Les siècles passent, le capitalisme reste.
 
Très à son aise dans cet univers urbain qui voit se frôler la pauvreté des uns et la surconsommation des autres, Agnès Maupré continue à peaufiner ses silhouettes et à fluidifier graphiquement la lecture de ses pages malgré l'abondance de personnages. La lisibilité est notamment aidée par les moustaches, les tenues, les couvre-chefs et une palette étrange de couleurs de cheveux, parfois peu réalistes, qui permettent aux lecteurs de reconnaître au premier coup d'oeil chacun des protagonistes. Cette adaptation en BD permettra aux uns de retraverser l'histoire imaginée par Zola et à bon nombre d'autres, en particulier dans les médiathèques des collèges, de s'offrir un raccourci pour éviter de lire intégralement un classique souvent recommandé ou imposé dans les classes.
 

Agnès Maupré - Au Bonheur des Dames - Casterman - 9782203170155 - 20 €


Commentaires
Le regard de Zola au XXIe siècle : Mouret est Amazon... Il embrasse son siècle. Baudu est le libraire du coin de la rue...

Où quand Zola avait un siècle d'avance...

À moins que l'histoire ne soit qu'un éternel recommencement et qu'il suffit de relire l'expérience des uns et des autres pour ne pas finir comme Baudu.

On ne peut pas dire que certains n'auront pas été prévenus !
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Casterman
Genre : bd
Total pages : 134
Traducteur :
ISBN : 9782203170155

Au bonheur des dames

de Agnès Maupré

Venue de sa lointaine Normandie, Denise arrive à Paris avec ses deux frères sans un sou en poche... D’abord aidée par l’oncle Baudu, un commerçant méfiant, elle va franchir la porte du Bonheur des Dames, un immense magasin de nouveautés qui fait se déplacer tout ce que Paris compte d’élégantes… Engagée comme vendeuse, Denise découvre autour d’elle les rivalités avec les autres vendeuses, devenant vite la victime d’un système aliénant où il faut sans cesse se battre pour vendre et où les amitiés sont rares. Mais la jeune femme va faire la connaissance d’Octave Mouret, le directeur du Bonheur des Dames, un homme de conquête qui ne songe qu’à l’expansion de son magasin, à défaut de trouver l’amour. À moins que la rencontre avec Denise ne vienne bouleverser ses croyances ?

J'achète ce livre grand format à 20.00 €

J'achète ce livre numérique à 14.99 €