medias

Artilleuses : cascades et courses-poursuites pour un trio de voleuses

La Licorne qui lit - 22.04.2020

Bande Dessinée - artilleuses Paris merveilles - enchanteurs gnomes dragons - Brigade Tigre vol


BANDES DESSINEES - Nouveau jour ensoleillé. Nouvelle lecture. Pour cette chronique, votre amie à corne vous entraîne à Paris. Je vous entends déjà, non pas Paris, on n’en peut plus de Paris ! Oui, mais là, il s’agit du Paris des Merveilles, celui de Pierre Pevel, celui de la Tour Eiffel en bois, des sirènes dans la Seine, des farfadets des forêts, des gnomes, des elfes, des ogres, des dragons. Un univers où les hommes et les créatures imaginaires « vivent ensemble, plus ou moins dans le bonheur », où des portes sont ouvertes entre les mondes de chacun.

Il y a même une ligne de métro qui mène directement à Ambremer, capitale du Monde Féérique. Nom d’une licorne, cette ville est faite pour moi ! C’est dans ce Paris-là, en 1911, un siècle après la découverte de l’Outremonde, que se situe l’album Les Artilleuses, bande dessinée parue aux éditions Drakoo, jeune maison née en 2019 et entièrement dédiée à l’imaginaire sous toutes ses formes.
 
 
 
 
Les Artilleuses, ce sont trois braqueuses de talent et de charme, des Arsène Lupin au féminin : Lady Remington, l'aristocrate anglaise, passée maîtresse dans l’art de la magie ; Mam’zelle Gatling, l’intrépide fée des villes « plus parisienne que le jambon beurre » avec son béret et ses bretelles ; et Miss Winchester, la tireuse d’élite et pilote de chasse en bas résille, tout droit sortie d’un saloon. Leur pseudonyme révèle un penchant plus que facile pour la gâchette. Elles vivent dans l’illégalité, mais se comportent telles des gentlewomen, peu importent les circonstances.

De retour à Paris après un exil américain et quelque peu contraintes de renflouer les caisses, elles se voient confier une nouvelle mission par l’effrayant faune Cristofaros : voler une mystérieuse relique, la Sigillaire, dans les coffres de la Banque de Paris et de Brocéliande.
 
Rue des saules rieurs, le hold-up se déroule sans encombre. Les Artilleuses semblent rôdées à l’exercice. Le trio part se réfugier chez leur ami, le gnome Barillet « mécanicien de génie et ingénieur émérite », heureux maître de Tiboulon, un chien bien étrange. La suite de l’aventure sera moins simple que prévue. L’inspecteur Truchard, éminent membre des brigades mobiles du Tigre, ne tarde pas à retrouver nos trois voleuses. La situation se dégrade quand ses hommes envahissent le pavillon de Barillet. Elles n’ont pas d’alternative que de fuir, et au plus vite. D’autant plus que les services secrets de l’Empire allemand sont aussi à la recherche de la fameuse Sigillaire. Et on se doute que d’autres d’obstacles vont se mettre sur la route des Artilleuses. Leur cavale promet d’être détonante !
 

<

>


Avec 200.000 livres vendus, nul besoin de présenter Pierre Pevel, ni de rappeler le succès rencontré par son Paris des Merveilles. Sans être une adaptation, Les Artilleuses reprend les éléments qui ont fait le succès de la série. Récompensé par de multiples prix, Le Paris des merveilles est récemment devenu un jeu vidéo grâce au travail de 4 développeurs suisses romands.

Ce premier tome des Artilleuses est explosif, et c’est peu de le dire. Cascades, courses-poursuites, dynamite et coups de feu, les scènes d’action ne manquent pas. Les personnages sont travaillés avec beaucoup d’attention. Chacune des trois malfrates a un rôle, une place, un caractère bien trempé, et on se réjouit d’en savoir davantage sur leur histoire. Elles apparaissent pour la première fois, mais notre gang a un passé et on les sent unies par des liens indestructibles. Le rythme est haletant, les dialogues sont drôles, fins, châtiés. On est transporté, immergé dans ce monde enchanté, ce Paris fantasmé des années folles, brillant mélange de Belle Époque, de Steampunk et de fantastique.

Le dessin tout en rondeur d’Etienne Willem, comme l’éclatante mise en couleur réalisée par Tanja Wenish, sont en parfaite adéquation avec le scénario et l’univers de Pevel. Décors, véhicules, monuments, façades, costumes, le tout est léché et peaufiné jusqu’au moindre détail. Les effets de zoom sur les visages mettent en relief les expressions des personnages, expressions renforcées par l’usage récurrent d’onomatopées.


 
Seul regret, on reste un peu sur sa faim ! Ce premier tome est juste un peu trop court. Comment nos voleuses vont-elles s’en sortir ? Et cette Sigillaire, que recèle-t-elle et pourquoi suscite-t-elle tant de convoitises ? Quels ennemis les Artilleuses devront-elles affronter ?

Je crois qu’il va vous falloir être patients mes licornettes et mes licorneaux… Mais, en cette période, la patience est une vertu dont nous apprenons les bienfaits. Il demeure que nous avons toutes et tous besoin actuellement d’une bonne dose de poudre magique, de feux d’artifice multicolores et de bons bouquins qui nous donnent le sourire ! Les Artilleuses est la lecture idéale pour contrer l’impact néfaste du manque d’oxygénation et d’exercice. Enfants, adolescents, parents, vous allez adorer ! Surtout, soyez sages, restez chez vous, le bout du tunnel est bientôt là !!!! Prenez soin de vous, je reviens vite, promis !


Pierre Pevel (scen.), Etienne Willem (dess.), Tanja Wenisch (coul.) - Les Artilleuses, Vol 1, Le vol de la Sigillaire - Editions Drakoo – 9782490735006 – 14,50 €
 


Commentaires
Snif ce fut mon dernier colis reçu back in March downer
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur : Drakoo
Genre : bd adultes
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782490735006

Les artilleuses - Tome 1 - Le vol de la Sigillaire

de Pierre Pevel

J'achète ce livre grand format à 14,50 €

J'achète ce livre numérique à 8.99 €