#International

Solénoïde de Mircea Cărtărescu. Mélancolie, mode d’emploi

PORTRAIT – Un écrivain singulier, une langue onirique, un univers enivrant : Mircea Cărtărescu, le phénomène de la rentrée 2019. Les libraires l’ont adulé. Sidérée, la critique l’a encensé. Porté par le travail d’orfèvre de sa traductrice Laure Hinckel, l’écrivain roumain s’impose en France avec un roman visionnaire, hors norme, loin des sentiers battus.

Le 16/12/2019 à 15:11 par Cristina Hermeziu

1 Réactions | 1 Partages

Publié le :

16/12/2019 à 15:11

Cristina Hermeziu

1

Commentaires

1

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

alinstan, CC BY NC 2.0​​​​​​

Publié chez Noir sur Blanc, Solénoïde fait partie de ces livres qui nous happent — à la manière vertigineuse du jeu Jumanji — sans que l’on sache si l’on est aspiré par l’univers décrit, par le style de l’auteur, par l’hologramme du monde créé ou par ses mots incandescents. Les 800 pages de littérature hallucinée forment une fractale épique et poétique, réaliste et métaphysique, un sas entre le rêve et la réalité, entre le texte couché sur la page et le songe éveillé.

D’où vient cet écrivain nobélisable, dont la puissance nous rappelle la fascination que nous éprouvons devant Kafka et Borges ?

J’ai vu la rose au centre du monde

Mircea Cărtărescu est né en 1956 à Bucarest. Le futur auteur d’une trentaine d’ouvrages traduits dans une vingtaine de langues, couronné par des prix prestigieux, a d’abord été poète — à 100 %. Surgie de la décennie la plus noire de la dictature roumaine, une pléiade miraculeuse de poètes et de romanciers de la même génération qui fait sensation. Il en est un des plus importants représentants.

Pour les optzeciști — la « génération 1980 » en roumain — la littérature est à la fois existence et texte, et ces postmodernes de Roumanie forgent un mythe autour de ce concept. Avec son génie de la langue et une imagination sensorielle époustouflante, Mircea Cărtărescu va faire de la texistence son mandala d’écrivain. La texture colossale de notre monde, ce sont « ces textes qui écrivent des textes, la symbiose entre l’existence et le texte, le recto et le verso, l’espace et le temps, le cerveau et le sexe, le passé et le futur ». La texistence tout court.

Avant de passer au roman, Cărtărescu publie en 1985 Totul, Tout, long poème qui contient in nuce les obsessions envoûtantes, les grands thèmes que l’écrivain roumain va développer ultérieurement dans son œuvre romanesque. « J’ai vu la rose au centre du monde » scande le poète et Tout est une cosmogonie et une apocalypse, la vision du monde qui nait et qui meurt dans chaque cellule de notre corps et dans chaque étincelle de notre cerveau connecté au tout.

Rendu en français par le traducteur Nicolas Cavaillès (Collection Planètes, éditions Caractères, 2019), Tout est également une émouvante lettre à Victor, le frère jumeau regretté, mort à dix-huit mois d’une pneumonie. Mircea, le survivant, va faire de cet être le compagnon essentiel de sa texistence, car le personnage de Victor va traverser tous ses écrits, doublon manqué et spectre aimé, convoité, à la mesure de la mélancolie qu’il a laissée derrière lui en guise d’inépuisable combustible pour toute une œuvre à venir.

Un autre de ses ouvrages devient un classique dans son pays natal. La jouissive épopée Le Levant a été écrite pendant les deux dernières années, les plus sombres, de la dictature de Ceaușescu : « Il n’y avait rien d’autre à faire que de se terrer dans sa tanière et d’écrire. Si possible contre la dictature. », témoignait l’auteur lors de son passage à Paris, à l’occasion de la sortie en France de son livre, dans la traduction de Nicolas Cavaillès (P.O.L., 2015).

Ovni littéraire improbable et éblouissant, Le Levant est une fable sur la tyrannie à plus d’un titre. Elle est moulée dans une langue si protéique, trempée dans une ironie si jouissive, que cette liberté linguistique totale, sans complexe, devient à la fois geste poétique et politique. Truffé de références piochées dans deux siècles de littérature roumaine et européenne, Le Levant dit que nous sommes, ensemble, les vases communicants d’un même vaste texte.

Écriture tridimensionnelle

Ce que Mircea Cărtărescu commence à écrire après 1990 côtoie la monumentalité. Son souffle romanesque, la profusion sensorielle de son imagination et sa langue baudelairienne déferlent sur de vastes espaces : « Je suis de ces aurochs qui ont besoin de toute une arène pour tourner sur place », confesse l’écrivain à silhouette d’adolescent et au regard de charbon ardent. Mircea Cărtărescu va consacrer près de 14 ans à l’écriture de son livre-monde, la trilogie Orbitor. Les trois tomes sont publiés chez Denoël en 1999 et 2005, dans la traduction d’Alain Paruit, et en 2009 pour le dernier, L’Aile tatouée, traduit par Laure Hinckel.

La famille — nœud de relations mystérieuses —, l’identité (le double) et la ville-matrice s’y entrelacent dans un tissu thématique tridimensionnel aux paysages vertigineux. Le portrait de la mère et de son frère jumeau, la Bucarest de la révolution roumaine de 1989, le trouble et visionnaire Hermann habitent 1500 pages d’une littérature qui devient mythologie sous les yeux du lecteur. Cărtărescu fascine par sa vision métaphysique incarnée dans un style : son écriture en torsades pulsatiles est devenue une marque de fabrique, elle qui donne à voir à la fois les atomes et le dessin à l’échelle cosmique du monde.

Fluide hypnotique

Solénoïde fait circuler un fluide hypnotique dans l’écriture de Mircea Cărtărescu, une mélancolie atroce balaye les destins, une hantise mystérieuse pousse les personnages à tâter les murs de leur existence à la recherche d’une autre issue.

Avec Solénoïde, on traverse le rêve et on se retrouve dans la réalité, on ouvre la porte d’une maison bucarestoise et les pièces à sillonner se succèdent sans fin. Une autre dimension domine cet univers qui, on comprend bien, va en claudiquant sur ses trois dimensions. On se languit d’une quatrième, mais de quelle nature serait-elle ?

« Souvent, je pensais que le monde s’ordonne, lui aussi, avec ses trois dimensions, en un trompe-l’œil fallacieux, sous l’œil infiniment plus complexe de notre esprit, dont les deux hémisphères cérébraux comprennent le monde sous des angles légèrement différents, de sorte qu’en combinant la raison analytique et la sensibilité mystique, la parole et le chant, le bonheur et la dépression, l’abjection et le sublime, puisse éclore devant nous le stupéfiant bouton de rose de la quatrième dimension, avec ses pétales perlés, avec sa profondeur pleine, avec ses surfaces cubiques, avec les hypercubes de ses volumes. » (pp. 135-136)

Celui qui tient ces propos est le narrateur du livre, un professeur de roumain qui « vit à la surface de sa vie », entre sa maison en forme de navire et l’école où il enseigne, dans un quartier ouvrier de Bucarest, la ville « la plus mélancolique du monde », figée dans le corset de la dictature. Étrange jusqu’au paroxysme, il collectionne ses petites dents de lait et habite une demeure presque mystique dont les fondations abritent une bobine de cuivre, un solénoïde. Quand il fait l’amour à Irina, sa collègue professeur de physique, tous les deux lévitent, soulevés par un fluide invisible et gracieux.

« Il m’est difficile de comprendre comment il est arrivé que moi aussi, celui qui par définition ne compte pas, j’ai reçu, dans cette vie, ma bobine mystique, dans le point focal de laquelle, à plus d’un mètre au-dessus du lit de la chambre à coucher, je déploie ma constellation personnelle — mes pauvres petites dents de lait — et je calligraphie le mandala toujours papillonnant, toujours changeant et noué autrement, de mon accouplement avec Irina. » (p. 531)

Kelet-Nyugati Átjtáró6

Európa Pont, CC BY 2.0

L’école est un labyrinthe, il erre dans des couloirs où les classes changent de place, où les regards noisette des enfants lui font peur, où leur imagination dans la cruauté l’épouvante. Avec Mircea Cărtărescu, on ne sait jamais si le narrateur parle d’une réalité ou d’une irréalité, ce point d’inflexion irrigue chaque page et rend la lecture magique, hypnotique. Le personnage semble vivre la vie de son doublon dans l’existence-miroir, où tout est pareil et tout est à l’envers.

Cette schizophrénie métaphysique trouve son origine dans un échec littéraire : lors d’un cénacle, le jeune homme lut un long poème, La Chute, une œuvre qui fut brutalement décriée par l’audience. Dès lors, la pointe du stylo posée contre la pointe du stylo de l’autre — l’écrivain à succès qu’il n’a pas été —, il tient un journal. Ce professeur anonyme y décrit sa vie banale et spectaculaire, les strates d’un réel illuminé par des rêves phosphorescents, en quête d’un plan d’évasion hors de cette existence en trois dimensions.

« Parfois, je pense que quelque chose me relie peut-être quand même, à chaque instant, si cela se trouve, comme les électrons connectés à distance, à mon jumeau si dissemblant, et parfois je crois que ces ponts entre nous sont les rêves […]. Enfin, je pense parfois que, à force de creuser pendant des décennies mon grand tunnel d’évasion, rejetant derrière moi, comme une taupe métaphysique, des mètres cubes de terre, j’arriverai finalement, comme un malheureux et hirsute abbé Faria, non pas dans le divin espace extérieur sous ces cils infinis, mais dans sa cellule à lui, qui est aussi suffocante, qui empeste autant le chou avarié, qui provoque le même sentiment de claustrophobie, qui est aussi enterré au cœur de la cité gigantesque que ma propre cellule. Il ne nous resterait alors qu’à nous prendre dans les bras et à pleurer, puis à pourrir comme ça, deux squelettes qui s’étreignent dans des chiffons en morceaux, comme les petites croûtes et les pattes de mouches desséchées dans les toiles d’araignée. Toutes les différences entre le succès et l’échec, la vie et l’art, les édifices et la ruine, la lumière et l’obscurité, annihilées par le temps exterminateur, le temps qui ne fait pas de prisonnier. » (pp. 538, 539)

Hymne à la littérature

Avec Solénoide, dont la beauté de la langue resplendit pleinement en français grâce au travail tout en finesse de Laure Hinckel, le souffle technologico-mystique de Cărtărescu couche sur le papier un splendide cri de révolte contre la mort. Que peuvent donc les écrivains, face à ce sentiment de claustrophobie métaphysique ? « Mais les écrivains voient-ils jamais quelque chose ? Leurs portes peintes sur le mur infiniment épais de notre cellule de condamnés à mort s’ouvrent-elles jamais ? » (p. 537).

Dès lors, à travers ses presque 800 pages, Solénoïde bâtit une structure de cathédrale pour héberger cette écriture visionnaire, « perpendiculaire sur la page », qui transgresse les trois maigres dimensions de notre existence. Le fantasme de la texistence hante à jamais cet écrivain éperdument épris d’écrivains, lecteur boulimique nourri de grandes œuvres et de grands poètes. Kafka, Borges, Pynchon, Cioran, ou encore Apollinaire, T. S. Eliot, Valéry, sans oublier les Roumains Eminescu, Arghezi, Blecher — des dizaines de noms d’écrivains jalonnent cet hymne à la littérature en quête d’un plan d’évasion.

Mircea Cărtărescu est aussi un immense écrivain humaniste. À Paris, lors de la tournée organisée en septembre par sa maison d’édition, l’écrivain a expliqué devant des lecteurs venus le rencontrer à l’Ambassade roumaine pourquoi Solénoïde représentait un tournant dans sa création : « Jusqu’ici, je me suis dédié à l’esthétique, j’ai écrit aussi bien que j’ai pu pour poursuivre des effets de poésie, de beauté et de vérité. Solénoïde est mon premier livre qui contient une ouverture vers l’éthique. À la fin, au seuil du portail qui lui offre le salut, l’issue vers la quatrième dimension, mon personnage se trouve devant le dilemme de Camus, le choix entre solitaire et solidaire. Assez expressionniste, presque noir, mon livre est sauvé grâce au choix qu’il fait. »

À chaque ligne du roman l’auteur décrit son énorme fascination devant la vie — « prise dans le mucus, les membranes et les muscles, pleurant dans l’harmonie et la discorde, la mélodie et les déchirements, sa condition ancillaire ». Cette fascination se fait mélancolie, la matière même de son écriture tissée de détails biologiques, scientifiques, littéraires et métaphysiques qui connectent réalité, souvenir et rêve, les trois dimensions se languissant d’une quatrième.

Melancolia. Le titre de son dernier livre, publié comme tous les autres chez l’éditeur bucarestois Humanitas, emporte sur une autre spirale de création, encore plus troublante, le motif du vertige existentiel. Vivement sa traduction chez Noir sur Blanc.

Avec Solénoïde [prix Millepages 2019 et prix Transfuge 2019], Mircea Cărtărescu injecte du sang frais dans les veines de la grande littérature. Eblouis et figés, le dos tourné au monde extérieur, nous tournons les pages d’un objet de cellulose, nous lévitons dans la tornade dorée de sa matière où un personnage, comme « une taupe métaphysique », creuse un tunnel vers la quatrième dimension. La littérature de Mircea Cărtărescu en est l’entrée et la sortie, le seuil pour un grand saut.

Sur le travail de traduction de Solénoïde

Mircea Cartarescu, trad. Laure Hinckel – Solenoïde – Noir sur Blanc — 9782882505804 – 27 €

Mircea Cartarescu, Laure Hinckel trad. Laure Hinckel Les Editions Noir Sur Blanc
Solénoïde
22/08/2019 790 pages 27,00 €
Scannez le code barre 9782882505804
9782882505804
© Notice établie par ORB
plus d'informations

1 Commentaire

 

lili ana ardelen

17/12/2019 à 22:57

Buna Seara ....de abia astept sa citesc cartea ....chiar azi dupa amiaza am cumparat ultimul exemplar la BHV Paris .Sarbatori frumoase ...... :)

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Quand la littérature classique inspire le monde du jeu vidéo 

Parfois l'art inspire l'art. Si les grands classiques de la littérature sont considérés comme tels, leurs histoires traversent les générations et restent d'actualités des siècles après la disparition de leurs auteurs. Mais saviez-vous que l'inspiration de certains jeux vidéo remonte à plusieurs centaines d'années ?

12/10/2022, 15:20

ActuaLitté

Des livres pour devenir un as du bricolage

Alors que l’inflation continue de gagner du terrain, il semble plus que jamais nécessaire d’essayer de trouver de nouveaux gisements d’économie. Et, en la matière, le bricolage peut constituer un levier très important. Au lieu de faire faire, faites, devenez un bricoleur qu’on ne pourra plus qualifier « du dimanche ». Quelques ouvrages sont à conseiller en plus des vidéos incontournables.

10/10/2022, 13:08

ActuaLitté

Quelques singularités inédites du poète Saint-Pol-Roux

Celui qu’on a pris l’habitude de désigner comme étant le « Magnifique » reste étrangement méconnu, alors même qu’il a traversé son époque, en interrogeant les plus grands qui s’entretenaient très régulièrement avec lui. Quand l’automne revient, le bulletin annuel de la Société des amis de Saint-Pol-Roux aussi. C’est de saison. Dans cette nouvelle livraison double (13-14), l’accent est mis sur les singularités du poète.

10/10/2022, 09:30

ActuaLitté

Sophie Noël, nouvelle directrice de Normandie Livre & Lecture

Normandie Livre & Lecture, l'agence de coopération des métiers du livre en Normandie, accueille sa nouvelle directrice, Sophie Noël. En fonction depuis le 18 juillet dernier, elle aura pour priorité de proposer un projet triennal, sur la période 2023-2025, pour l’agence.

23/08/2022, 16:03

ActuaLitté

Célébrer la journée du 12 août en s'offrant un livre québécois

Depuis 2014, le 12 août a été sacré comme une journée placée sous le slogan « J’achète un livre québécois ». Cette initiative née sur le web est due à deux auteurs jeunesse de fantasy, Patrice Cazeault et Amélie Dubé, face à la certaine morosité qui régnait alors dans l’industrie du livre au Québec. Et les résultats sont au rendez-vous, d'année en année.

05/08/2022, 15:58

ActuaLitté

Décès de la romancière et critique littéraire Linda Lê

Ecrivaine française d'origine vietnamienne, la romancière, nouvelliste et critique littéraire Linda Lê est morte ce lundi 9 mai, à l'âge de 58 ans. Son départ, annoncé par son éditeur Stock à l'AFP, est lié à une longue maladie. Malgré sa présence discrète dans le paysage littéraire, elle laisse derrière de nombreux romans, maintes fois primés. 

09/05/2022, 15:43

ActuaLitté

Nothomb, Bouysse, Victoria Mas pour la rentrée littéraire d'Albin Michel

Alors que les ventes de livres ont marqué le pas en ce début d'année 2022, avec les effets conjugués de l'élection présidentielle, de la guerre en Ukraine et d'une comparaison désavantageuse avec 2021, la polarisation de l'année se poursuit dans le secteur du livre. Le groupe d'édition indépendant Albin Michel annonce ainsi ses sorties d'août 2022, pour la rentrée littéraire, avec des grands noms au rendez-vous.

03/05/2022, 10:33

ActuaLitté

Neal Adams, un géant de la BD au “caractère inébranlable”

Véritable figure de la lutte pour la reconnaissance du droit des auteurs, il a aussi révolutionné Batman et fut l'un des premiers à insérer des commentaires et des critiques sociales dans les planches d'un comic. Le dessinateur Neal Adams est décédé ce 28 avril, laissant derrière lui de nombreuses bandes dessinées et l'un des premiers super-héros noirs de DC Comics, John Stewart alias Green Lantern. 

02/05/2022, 11:42

ActuaLitté

La pandémie menace les maisons-musées de Pablo Neruda au Chili

Le Covid-19 a eu des conséquences considérables sur le tourisme, l'économie et le secteur culturel. Au Chili, la Fondation Pablo Neruda s'inquiète : les maisons du poète chilien, lauréat du prix Nobel, risquent de fermer définitivement suite à la forte diminution des visites. Elle a lancé, ce mercredi 6 avril, un appel à l'aide, après de vaines sollicitations du gouvernement et d'entreprises privées. 

07/04/2022, 14:54

ActuaLitté

Poète et philosophe, Michel Deguy est décédé

Proche de Jacques Derrida, Prix Goncourt de la poésie en 2020, Prix Guez de Balzac en 2021 ... Le philosophe et poète Michel Deguy est décédé ce mercredi 16 février, a annoncé la maison d'édition Gallimard. Fondateur et rédacteur en chef de la revue Po&sie, il s'était engagé contre la marchandisation des images. « L’allégorie est à réinventer », déclarait-il dans Figurations en 1969. Il avait 91 ans. 

18/02/2022, 12:40

ActuaLitté

Découvrir le Canada à travers les livres

Au Canada, on dit souvent que l’aventure est au bout de chaque chemin. Mais, si l’on peut découvrir le pays à pied ou en voiture, il est tout aussi bien possible de se plonger dans quelques bons livres pour entrer de plain-pied dans la culture canadienne.

09/02/2022, 14:45

ActuaLitté

Quels livres découvrir en ce début d’année ?

Cette fois ça y est, la rentrée est faite. Vous avez déjà dévoré les livres qu’on vous a offert à Noël et êtes à la recherche de nouveaux ouvrages à parcourir. Voici donc quelques exemples d’écrits à découvrir et qui vous permettront de passer de bonnes soirées, tranquillement installé devant votre cheminée.

03/01/2022, 11:00

ActuaLitté

Et si la crise sanitaire était une chance pour la science-fiction ?

Depuis le début de la crise sanitaire, durant la première partie de l’année 2020, ils sont nombreux les hommes politiques, journalistes et communicants de tous bords à faire référence à la science-fiction pour expliquer le monde qui prend nouvellement forme sous nos yeux. Cette catastrophe d’une ampleur inédite qui a engendré des restrictions jamais vues encore jusque-là a suscité des parallèles nombreux avec les romans de science-fiction.

29/12/2021, 10:30

ActuaLitté

Disparition de Delphine Bretesché, autrice, illustratrice et performeuse

À l’âge de 49 ans, l’autrice, la dessinatrice et performeuse nantaise Delphine Bretesché a succombé à son cancer le 23 décembre. Elle travaillait le territoire et l’oralité. Plus particulièrement, elle développait une recherche sur l’écriture, le dessin et la lecture performée. 

27/12/2021, 11:58

ActuaLitté

Disparition de Marie-Claire Blais, romancière et poétesse canadienne

Âgée de 82 ans, la romancière, dramaturge et poète Marie-Claire Blais est décédée ce mardi 30 novembre à Key West (Floride). Née en 1939 à Québec, au Canada, l’artiste a publié son premier roman à l’âge de 20 ans, intitulé La Belle Bête. Au cours de sa carrière, elle aura écrit de nombreux romans, mais aussi des essais, des recueils de poésie et des pièces de théâtre.

01/12/2021, 16:11

ActuaLitté

Un bronze de Robert Velter, créateur de Spirou, implanté à Saint-Malo

Durant le week-end du 29 octobre au 1er novembre, la manifestation Quai des bulles à Saint-Malo a fêté ses 40 ans. Ce fut également l’occasion pour la municipalité d’inaugurer une statue en hommage au créateur de Spirou, le plus célèbre groom de la bande dessinée. Réalisé par Annick Leroy, ce bronze célèbre également un auteur devenu malouin par adoption.

02/11/2021, 11:10

ActuaLitté

Claude Cahun : portrait de l'artiste en femme

Ce 25 octobre, Google a décidé de nous rappeler l’existence de Claude Cahun – née Lucy Schwob le 25 octobre 1894. L’occasion de célébrer l’anniversaire de cette artiste, plasticienne, photographe, mais également écrivaine. Décédée le 8 décembre 1954, elle est très liée au mouvement des surréalistes, mais également connue pour sa liaison avec Suzanne Malherbe, artiste originaire de Nantes.

25/10/2021, 09:54

ActuaLitté

Disparition de Jack Hirschman, poète et activiste américain

Jack Hirschman est décédé le dimanche 22 août à son domicile de Union Street à San Francisco. Âgé de 87 ans, l’auteur avait contracté un rhume, comme l’a expliqué sa femme : la cause du décès reste indéterminée. Ancien poète lauréat de la ville de 2006 à 2009, il laisse derrière lui une carrière qui a duré plus de 50 ans, produisant une centaine de publications.

26/08/2021, 16:28

ActuaLitté

Disparition de Jill Murphy, créatrice de Amandine Malabul

Ce 18 août, Jill Murphy, autrice et illustratrice pour enfants britannique, est décédée à l'âge de 72 ans des suite d’un cancer dans l’hôpital de Cornwall. Murphy a écrit et illustré la série Worst Witch quand elle avait 18 ans, traduite en français par Jean-François Ménard, le monsieur Harry Potter des éditions Gallimard jeunesse, sous le titre de Amandine Malabul, sorcière maladroite.

21/08/2021, 09:35

ActuaLitté

Disparition de Jaan Kaplinski, poète, philosophe et critique culturel estonien

Jaan Kaplinski est décédé le 8 août, à l'âge de 80 ans, des suites d'une longue maladie. Nommé en 2016 lauréat du Prix Européen de Littérature et pour le Prix Nobel de Littérature, cet artiste était une figure majeure de la scène culturelle estonienne.

10/08/2021, 15:24

ActuaLitté

Disparition de Sanpei Satô, créateur de Fuji Santaro

Le mangaka Sanpei Satо̄ est décédé samedi 7 juillet, alors âgé de 91 ans, comme l’a annoncé NHK. D’après ses proches, il est décédé des suites d'une pneumonie dans un hôpital de Tokyo, après être tombé malade en juin dernier. Selon sa famille, Satо̄ n'avait pas écrit depuis environ deux ans.

10/08/2021, 07:04

ActuaLitté

Disparition de l’écrivain libanais Jabbour Douaihy

Jabbour Douaihy est décédé ce 23 juillet, à l’âge de 72 ans des suites d’une longue maladie, à Ehden, village montagnard au nord nord du Liban, et sa ville natale. Il laisse derrière lui une importante œuvre romanesque, ancrée dans la culture libanaise.

03/08/2021, 12:02

ActuaLitté

Mort d'Henri Deluy, directeur d'Action poétique

Fondée en 1950, Action poétique est une des plus anciennes revues de poésie française publiées. Elle a également publié des recueils. Pendant plus de cinquante ans, Henri Deluy dirigea cette revue qu’il ouvrit à tous les débats et à toutes les formes de poésies. Il s’est éteint le 20 juillet, à l’âge de 90 ans.

20/07/2021, 19:52

ActuaLitté

Disparition de Robson Rocha, illustrateur chez DC Comics

Dimanche 11 juillet, Robson Rocha, illustrateur, est décédé à 41 ans suite à des complications liées à la COVID-19. Après une entrée dans le monde de la bande dessinée en 2010, Rocha avait signé un contrat exclusif avec DC Comics en 2016, où il a fait carrière depuis. Il s’est principalement fait connaître pour son travail de reprise d’illustrations pour Aquaman, d’après le script de Kelly Sue DeConnick.

12/07/2021, 12:12

ActuaLitté

Uchronie biographique : Rimbaud en 2021, poète dans un monde sans poésie ?

Aujourd’hui, Raphaël Gariépy, à la suite d'un entretien avec Adrien Cavallaro, maître de conférences à l’université Grenoble Alpes, auteur de Rimbaud et le rimbaldisme. XIXe-XXe siècles, et codirecteur, avec Yann Frémy et Alain Vaillant, d'un récent Dictionnaire Rimbaud, imagine une rencontre avec le jeune Arthur, auteur de polar, sympathisant des Gilets jaunes et futur transhumaniste. 

09/07/2021, 16:14

ActuaLitté

Martin Monestier, érudit de l’insolite, est mort

Attiré par l’étrange, fasciné par les tabous, Martin Monestier était un écrivain hors norme. Outre ces nombreux ouvrages aux sujets insolites, il fut notamment chroniqueur dans l’émission Ça balance à Paris sur Paris Première. Il est mort ce 23 juin 2021 à Bassussarry à l’âge de 79 ans, ont annoncé les éditions Le cherche midi dans un communiqué.

24/06/2021, 12:40

ActuaLitté

L’éditeur et correcteur libertaire Marc Tomsin est mort

Membre des mouvements libertaires de l’après-guerre, Marc Tomsin resta attaché aux valeurs anarchistes tout au long de sa vie. Correcteur à L’Humanité puis au Monde, il est également le fondateur des éditions Ludd et des éditions Rue des Cascades. Soutien indéfectible des mobilisations zapatistes, il est mort ce lundi 8 juin des suites d’une chute accidentelle. 

14/06/2021, 16:50

ActuaLitté

Disparition de l’écrivain Michel Host, emporté par la Covid

Michel Host, lauréat du Prix Goncourt 1986 pour son roman Valet de nuit (Grasset), est décédé dimanche 6 juin 2021 à Paris. Parti à l’âge de 79 ans, ses proches indiquent qu’il est décédé des suites du coronavirus. Né Yves Chavatte en 1942, ce fils de parents français aura grandi en Belgique.

09/06/2021, 12:43

ActuaLitté

Disparition du poète Matthieu Messagier

Matthieu Messagier, poète français, est décédé le mardi 1er juin 2021 à l’hôpital de Trévenans (Bourgogne-Franche-Comtée). Agé de 72 ans, il avait dédié sa vie à l’écriture. Fils du peintre Jean Messagier, représentant de la tendance abstraite de l'École de Paris, et de l'artiste céramiste Marcelle Baumann-Messagier, il écrivait depuis son plus jeune âge et ne cessa jamais de le faire.

08/06/2021, 13:39

ActuaLitté

Benoît Sokal : mort d'un passionné, de la BD aux jeux vidéo

C’est avec une profonde tristesse que l’équipe de Microids annonce le décès de Benoît Sokal, survenu le 28 mai 2021 des suites d’une longue maladie. Connu avant tout pour être un talentueux scénariste et dessinateur de bande dessinée, Benoît a aussi marqué l’industrie du jeu vidéo à travers le monde avec ses différentes productions pendant plus de vingt-cinq ans.

29/05/2021, 10:14

ActuaLitté

Décès du poète SAÏD, exilé iranien sur le sol allemand

Exilé en Allemagne, le poète originaire d’Iran SAÏD, est décédé ce 15 mai dernier, nous informe la traductrice Nathalie Huet. L’auteur avait connu, écrivant en allemand, une grande reconnaissance, il reste encore à découvrir pour le public français. Seuls quelques-uns de ses textes furent proposés en traduction par des maisons audacieuses.

25/05/2021, 08:58

ActuaLitté

Kentaro Miura, créateur de Berserk, est décédé

Voilà quelques jours, la possibilité d’une adaptation sur Netflix de Berserk était définitivement exclue. Ou quasi. Et voici que l’on apprend le décès, survenu le 6 mai, du créateur de cette saga, Kentaro Miura. À 54 ans, le mangaka est mort des suites d’une dissection aortique aiguë, explique un communiqué de son éditeur Hakusensha.

20/05/2021, 09:11

ActuaLitté

RIP Raphaël Sorin : hommages à l'éditeur, absent de Paris...

Il avait décidé de prolonger sa carrière dans l’aventure des éditions Ring, mais Raphaël Sorin, éditeur historique, et directeur de collection, laissera surtout une carrière grandiose. Il aura traversé l’édition française, de Seuil à Albin Michel, en passant par Flammarion ou Fayard. C’est aussi lui qui mettra le pied à l’étrier d’un certain Michel Houellebecq, publiant deux romans de l’écrivain.

16/05/2021, 18:55

ActuaLitté

Alain Joubert, de l'autre côté du surréalisme

Passionné de cinéma, Alain Joubert aura exploité cet art à travers le prisme du surréalisme. Écrivain, mais également journaliste, il produisit pour la télévision. Emporté par la Covid le 22 avril dernier, il est mort à l’âge de 85 ans, après avoir voué sa création au surréalisme.

15/05/2021, 12:28

ActuaLitté

Le poète Jean-Guy Pilon est décédé

Poète originaire du Québec, Jean-Guy Pilon est décédé ce 28 avril à l’âge de 90 ans. L’Académie des Lettres du Québec lui rend hommage dans un texte parvenu à ActuaLitté. Le voici reproduit dans son intégralité.

30/04/2021, 09:12

ActuaLitté

« Au fil des émotions » : 4e édition du concours d’écriture UNICEF

UNICEF France, en partenariat avec Le Livre de Poche, donne la parole aux 15-20 ans, en leur proposant de participer à son grand concours d’écriture 2021, sur le thème « Au fil des émotions », parrainé par la chanteuse et romancière Olivia Ruiz.

28/04/2021, 15:15

Autres articles de la rubrique Livres

ActuaLitté

Les Ensablés - Adieu mes quinze ans de Claude Campagne

Un chef-d’œuvre de la littérature jeunesse : Adieu mes quinze ans fut en 1960 un véritable phénomène éditorial : plus de 650.000 exemplaires écoulés. Le livre fut traduit en 11 langues et adapté en un feuilleton de 10 épisodes qui fit les beaux jours de l’ORTF au tout début des années 70. Il faut croire que ce roman sur l’adolescence possédait quelque chose de particulier qui avait pu toucher toute une génération. Elle se retrouvait dans le portrait de Fanny, l’héroïne du roman qui voyait du jour au lendemain sa vie bousculée avec l’apparition de deux êtres et d’un secret. Mais quoi ? Par Denis Gombert

27/11/2022, 11:34

ActuaLitté

Véronique Ovaldé laisse s'exprimer la Fille en colère sur un banc de pierre

BONNES FEUILLES - Quand elle décroche, Aïda entend sa sœur lui lancer un grotesque « coucou » ; on ne dit pas coucou à quelqu’un qu’on n’a pas vu (et pas voulu voir) pendant quinze ans. 

27/11/2022, 09:00

ActuaLitté

Thibaut Solano met Clermont à l'épreuve dans Les Dévorés

BONNES FEUILLES - Un roman social avec comme toile de fond le mouvement des gilets jaunes et la sauvagerie d'un grand méchant loup moderne. 

27/11/2022, 08:00

ActuaLitté

Rodolphe Danjou imagine Ces vies d'où l'on vient

BONNES FEUILLES - Faut-il retourner aux sources pour rebattre les cartes ? Faut-il revenir d’où l’on vient pour tout recommencer ? Tel est le pari d’Adrien, quadra. 

26/11/2022, 09:00

ActuaLitté

Mickaël Brun-Arnaud explore Les vallées closes

BONNES FEUILLES - On pardonne rarement à celui qui s'éloigne du troupeau. Une tragédie moderne et poignante sur le déterminisme social. 

26/11/2022, 08:00

ActuaLitté

Le temps des orphelins, autofiction de Claude Rodhain

Avocat honoraire, désormais installé dans les Bouches-du-Rhône, Claude Rodhain a fort bien évoqué son parcours d’enfant abandonné devenu notable dans Le Destin bousculé, autobiographie parue chez Robert Laffont en 1986, deuxième prix des lectrices du magazine Elle, succès de librairie. Vingt-six ans plus tard, l’homme revient avec une suite, plus romancée, plus sombre aussi. Texte d'Étienne Ruhaud.

25/11/2022, 15:35

ActuaLitté

Meilleures ventes : l'éternel effet prix

On le sait, nous le savons, ils savent. Les prix littéraires ont une influence considérable sur les meilleures ventes des livres, en fin d'année. Alors un prix Goncourt à un petit mois de Noël, c'est quasi synonyme de première place au classement. Cette année, c'est Brigitte Giraud qui en profite : son roman Vivre vite (Flammarion) a convaincu 24.048 lecteurs cette semaine.

25/11/2022, 12:22

ActuaLitté

Eric Faye présente sa petite saga des années 2010

BONNES FEUILLES - Dans les années 2010, un journaliste vit, de l’intérieur, les convulsions de l’entreprise de presse dans laquelle il travaille depuis de nombreuses années : rachat, brutalité managériale, obsession du profit envers et contre tout... 

25/11/2022, 09:00

ActuaLitté

Boris, 1985 : un premier “je” pour Douna Loup

BONNES FEUILLES - Janvier 1985. Boris Weisfeiler, quarante-quatre ans, disparaît dans le Chili de Pinochet. Né en URSS au sein d’une famille juive, ce surdoué des chiffres s’exile aux États-Unis pour pouvoir exercer librement les mathématiques. 

25/11/2022, 08:00

ActuaLitté

Nesrine Slaoui à la croisée des vies d'Anissa et de Nora avec Seule

BONNES FEUILLES - À la mort d'Anissa qu'elle était trop loin pour empêcher, Nora décide d'en finir radicalement avec la violence des hommes.

25/11/2022, 07:30

ActuaLitté

Moïse ou la Chine, un monde sans Dieu

Le titre est lié à une pensée de Pascal, qu'il a ensuite raturée : « Lequel est le plus croyable des deux ? Moïse ou la Chine ? ». L’enjeu, mettre Dieu en comparaison, est de taille ! Et propre à effrayer. François Jullien pratique un vis-à-vis des deux cultures, il ne les mesure pas, ne mesure pas leur distance, leurs écarts, il ne les frotte pas l’une contre l’autre ni pour faire des étincelles, ni pour les faire briller. S’il dit l’une de la fenêtre de l’autre, en alternance et réciprocité, c’est pour les écrire au mieux, les décrire mieux. Texte d'Orelien Péréol. 

24/11/2022, 15:38

ActuaLitté

Une somme humaine : coup de projecteur sur l’humanité

La narratrice n’est jamais nommée, pourtant c’est l’entièreté de sa vie qu’elle offre à travers le voile de la mort. Son passé, ses pensées, ses espoirs et ses déboires, mais aussi une vision de l’humanité — crue, accusatrice, féroce. Son récit débute avec la fin de sa vie : le souhait de disparaître, ces moments où elle imagine comme s’y prendre, puis le saut sur les rails, devant un train à Paris, cette ville devenue son refuge face à une enfance d’une violence inouïe.

24/11/2022, 12:17

ActuaLitté

Isabelle Rodriguez dévoilent Les Orphelines du mont Luciole

BONNES FEUILLES - Un retour envoûtant sur les lieux de l’enfance et l’imaginaire qui s’y déploie. Une supplique pour que la mémoire des campagnes ne s’efface jamais.

24/11/2022, 09:00

ActuaLitté

Samuel Dock fait la lumière sur une triste vérité avec L'enfant thérapeute

BONNES FEUILLES - Quand faire le deuil de son enfance implique de faire celui de l’enfance que sa propre mère n’a jamais eue. Samuel Dock livre un récit poignant sur l’enfance maltraitée, ses saccages, la reconstruction et la puissance du lien filial.

24/11/2022, 08:00

ActuaLitté

Trillion game : gagner 1000 milliards de dollars à partir de rien  

Haru et Gaku, meilleurs amis depuis le lycée, tentent de trouver leur premier emploi. Ils visent tous deux la prestigieuse Dragon Bank – mais beaucoup trop introvertis, Gaku échoue lamentablement à l’entretien. Ce n’est pas ça qui va les séparer ! Haru leur lance un défi : à eux deux, ils vont monter une boîte, et obtenir 1000 milliards de dollars.

23/11/2022, 15:22

ActuaLitté

Héliotrope, l’amour déjanté

Le prolifique Joann Sfar commence une nouvelle série fantastique en collaboration avec Benjamin Chaud. Le Tome 1 d’Héliotrope, publié en juin 2022 aux Éditions Dupuis (le T.2 ce 18 novembre), est empreint de toute la verve de Sfar. Mais convainc moins que la saga Petit Vampire

23/11/2022, 09:59

ActuaLitté

Le retour de Janvier ou la France des tempêtes

BONNES FEUILLES - Dans un monde qui refuse de voir son lent effondrement, l’odyssée de Janvier Bonnefoi pour rentrer chez lui et tenter de reconstruire sur les ruines. Un premier roman remarquable, d’une étonnante crédibilité.

23/11/2022, 09:00

ActuaLitté

Les heures abolies, entre sauvagerie et civilisation

BONNES FEUILLES - Dans un golfe étroit veillé par des montagnes jumelles et des forêts ogresses, un couple traverse l’obscurité de l’hiver boréal pendant plusieurs semaines.

23/11/2022, 08:00

ActuaLitté

Sonia Mossé, biographie d'une reine sans couronne

Sans ambitionner d’être catalogué biographe, Gérard Guégan s’est montré fort habile, depuis une douzaine d’années, à filmer littérairement des Français au destin tragique : Jean Fontenoy, Aragon, Drieu La Rochelle, Théodore Fraenkel, qui avaient en commun d’être nés à l’extrême fin du XIXe siècle. Après eux, on espérait une femme. La voici enfin. Plus jeune que les précédents (née à Paris en 1917), belle et blonde, Sonia Mossé est juive comme Fraenkel et plus franchement homosexuelle qu’Aragon. Sa vie sera plus brève, puisque, arrêtée à Paris par des inspecteurs du service des Affaires juives, elle mourra gazée à Sobibór avec sa demi-sœur en 1943. Texte par Adrien Le Bihan.

22/11/2022, 12:33

ActuaLitté

Philippe Besson de retour : Ceci n'est pas un fait divers

BONNES FEUILLES - « Papa vient de tuer maman. » Passée la sidération, deux enfants brisés vont devoir se débattre avec le chagrin, la colère, la culpabilité. Et réapprendre à vivre.

22/11/2022, 09:00

ActuaLitté

Sous les apparences, les vrais Monstres

Paris, dans la France du XVIIe siècle. Un lieu, à l’époque, où règnent le chaos et l’immondice en termes d’hygiène. Ici, tout est « gris, sale, étroit, boueux, disparate », au point que les rues et les parcs sont devenus les poubelles et les latrines des habitants — impossible, donc, de naviguer dans cette ville sans heurter ses narines ou crotter ses chaussures. Pourtant, au cœur de Paris se dresse Le Louvre, ce palais merveilleux de beauté et de parfums épicés, « une perle dans une huître ».

21/11/2022, 12:53

ActuaLitté

La Main de Dieu : l'Église, la mafia ou les deux

En ce matin de 13 janvier, après un bref passage au bureau, le Commissaire Soneri était parti faire un tour dans les rues de Parme pour faire passer sa mauvaise humeur quand le téléphone le ramena à la triste réalité : un policier l’appelait pour lui annoncer la découverte d’un cadavre échoué sur la grève de la Parma au niveau du Ponte di Mezzo. Comme il était juste à deux pas dudit pont, il put observer un moment, avec les badauds qui se délectaient du spectacle et immortalisaient l’instant avec leurs téléphones portables, l’agitation des agents autour du corps que la baisse du niveau de l’eau avait dû déposer là après les grosses pluies des jours précédents.

21/11/2022, 12:12

ActuaLitté

Zanzibar, l'autre voie d'Altaïr Despres

BONNES FEUILLES - Ce premier roman raconte une île tropicale d’une beauté franche et sale, théâtre de rencontres exaltées entre des jeunes Européennes qui ont tout plaqué pour faire leur vie loin de chez elles, et des beach boys, décidés à saisir les opportunités laissées par un tourisme écrasant.

21/11/2022, 09:00

ActuaLitté

Les désobéissantes dévoilent les secrets de Marcus Solar

BONNES FEUILLES - On dit de lui qu’il a eu mille vies. Une enfance passée à l’orphelinat, une jeunesse marquée par le succès et, au faîte de sa gloire, des fiançailles avec une riche Américaine.

21/11/2022, 08:00

ActuaLitté

Le Roitelet, de l'oiseau fragile au roi sans prestige

BONNES FEUILLES - Un homme vit paisiblement à la campagne avec sa femme Livia, son chien Pablo et le chat Lennon. Pour cet écrivain parvenu à l’aube de la vieillesse, l’essentiel n’est plus tant dans ses actions que dans sa façon d’habiter le Monde, et plus précisément dans la nécessité de l’amour.

21/11/2022, 07:00

ActuaLitté

Défaire l'amour : l'art de l'autosabotage amoureux

BONNES FEUILLES - À vingt ans, fuyant Paris et mon chaos intérieur, je débarquai dans un Istanbul en pleine effervescence. 

20/11/2022, 09:00

ActuaLitté

Ta seule issue, un premier thriller glaçant pour Giles Kristian

BONNES FEUILLES - Une nature hostile. Un tueur impitoyable. Qui sera la proie ?

20/11/2022, 08:00

ActuaLitté

Les Ravissements, ou le "réalisme magique" de Jan Carson

BONNES FEUILLES - Hannah, le personnage principal des Ravissements, est une petite fille de onze ans née dans une famille de fondamentalistes protestants – les chrétiens charismatiques évangélistes – à Ballylack, un village imaginaire d’Irlande du Nord, qui n’est pas sans rappeler Ballymena, où est née l’écrivaine, elle-même issue d’une famille presbytérienne très stricte.

19/11/2022, 09:30

ActuaLitté

La Promesse d'un homme par Marie de Lattre

BONNES FEUILLES - La Promesse raconte le destin de quatre adultes et d'un enfant pendant la Seconde Guerre mondiale et ses lendemains, tous liés par un secret qui, encore aujourd'hui, stupéfie.

19/11/2022, 09:00

ActuaLitté

Lettre à Vouchka, "La quête du pardon ne doit pasêtre une figure de style"

BONNES FEUILLES - Un deuil. De cette séparation brutale renaît progressivement un chaos de souvenirs fait de lieux revisités, de rencontres, de conversations à bâtons rompus, où la stricte chronologie cède aux caprices de la mémoire.

19/11/2022, 08:00

ActuaLitté

Bambine, la vie au féminin d'Alice Ceresa

BONNES FEUILLES – Avec un regard désenchanté mais d’une précision chirurgicale implacable, et maniant une ironie savamment dissimulée, Alice Ceresa dresse le portrait intimiste d’une famille ordinaire, pour mettre au jour la structure profonde de la famille patriarcale et l’aliénation qui, inexorablement en découle.

19/11/2022, 07:30

ActuaLitté

Modernité du livre : de nouvelles maisons d’édition pour de nouveaux lectorats

BONNES FEUILLES – Le livre semble à la peine dans la société contemporaine, détrôné par les objets connectés. Les sondages inquiétants sur l'évolution de la lecture font apparaître un tassement du goût pour les livres, notamment chez les jeunes générations. 

18/11/2022, 11:56

ActuaLitté

Meilleures ventes : un prix littéraire, sinon rien ?

Noël approche, plus question de plaisanter : désormais, les prix littéraires s’imposent comme des bulldozers. Certes, le roman de Giuliano Da Empoli, Le mage du Kremlin (Prix de l’Académie française) déroule un 115.710 ventes cumulées. Mais le Prix Goncourt, Vivre vite de Brigitte Giraud, prend la tête des meilleures ventes de la semaine passée avec 19.228 exemplaires écoulés (35.503 ventes cumulées) – contre 16.436 pour Da Empoli. 

18/11/2022, 10:32

ActuaLitté

Un bon endroit pour vivre, un recueil de nouvelles hypnotisant et poétique

BONNES FEUILLES - Une cabane dans les arbres, une ancienne maison dans les montagnes, une piscine…

18/11/2022, 09:30

ActuaLitté

Les femmes de dispensaire : sur les docks de Hambourg

BONNES FEUILLES - Port de Hambourg, 1910. De retour de Londres qu’elle a dû fuir sous un faux nom, Anne Fitzpatrick retrouve sa ville natale, les docks flottants de Steinwerder, les quais et les canaux grouillant d’ouvriers et de mendiants et les splendides hôtels et boutiques chics des faubourgs mondains.

18/11/2022, 09:00

ActuaLitté

Makeup with Mud : les visages sous le maquillage  

« Je te préfère au naturel. » Compliment ou injonction ? Miku n’a jamais très bien su se maquiller, mais ces derniers temps, elle se fait critiquer par sa supérieure au travail. Sauf que ses efforts sont sans cesse dénigrés par son petit ami… Suffoquant sous les critiques contradictoires, Miku ne sait plus où donner de la tête. Jusqu’à sa rencontre avec un beau jeune homme qui se maquille mieux que personne.

17/11/2022, 14:54