Le jeu de l'amour et du hasard : parier sur les lauréats du prix Nobel

« Le métier d’écrivain fait apparaître celui de jockey comme une situation stable. » John Steinbeck, lauréat 1962 du Nobel de littérature, ne s’y était pas trompé. Les écrivains et les jockeys ne sont peut-être pas si différents puisqu’il est possible depuis le début des années 2000 de parier sur le prochain lauréat de l’Académie suédoise.

Le 25/02/2021 à 10:00 par Partenaire

0 Réactions |

Publié le :

25/02/2021 à 10:00

Partenaire

linkedin mail print
ActuaLitté

L’écrivain américain ne croyait pas si bien dire, puisque le monde du pari en ligne s’est ouvert à la culture en proposant à chacun de parier sur le prochain lauréat du prix Nobel de littérature. Des centaines de prétendants pour un seul vainqueur, le prix Nobel de littérature fait rêver les écrivains depuis 1901. Et depuis 2005, la société de pari anglaise Ladbrokes propose de se laisser aller aux grands frissons des jeux d’argents dans d’autres disciplines que le sport.

Le bookmaker britannique s’est par ailleurs illustré en offrant un taux de précision de 50 %, soit quasiment équivalent à celui de ses pronostics sportifs, d’après le Boston Globe. Alors, pourquoi ne pas changer des paris sportifs et s’aventurer dans la grande écurie des belles lettres ? Qui plus est, le prix Nobel de littérature ne cesse de surprendre depuis plusieurs années, de quoi se laisser tenter pour 2021…

Mystère, et sueurs froides

Bien que la liste des potentiels récipiendaires soit jalousement gardée secrète par les membres de l’Académie suédoise, et ce jusqu’à cinquante ans après l’attribution du prix, les pronostics vont déjà de bon train pour l’année 2021. D’après un site de comparaison des cotes, le trio de tête comprend à l’heure actuelle l’écrivain japonais Haruki Murakami, la romancière Margaret Atwood ou encore la poétesse canadienne Anne Carson.

Rendez-vous annuel de la culture, le Prix Nobel de littérature récompense un écrivain ayant rendu de grands services à l’humanité grâce à son œuvre littéraire, d’après le testament d’Alfred Nobel. Sur les 117 lauréats, auteurs de roman, d’essais, de poésie ou encore de théâtre sont jusqu’alors les plus représentés. L’académie suédoise a cependant choisi d’élargir les horizons de la littérature en récompensant par exemple l’auteur-compositeur-interprète américain Bob Dylan en 2016, ouvrant par la même occasion le débat sur les critères de nomination.

Rappelons également qu’en 2018, s’inscrivant tristement dans la mouvance #MeToo, l’Académie suédoise avait été au cœur d’un scandale médiatique. Jean-Claude Arnoult, mari de l’académicienne Katarina Frostenson, fut accusé d’agression sexuelle par 18 femmes. Ces événements avaient mené au report du Prix Nobel de littérature, une première depuis 1945.

La nouvelle Académie émerge en conséquence et fera de Maryse Condé sa première lauréate du prix Nobel « alternatif ». L’année 2021 signera-t-elle un retour au calme pour l’Académie Nobel, les paris sont ouverts !

crédit photo : Couleur CC 0

 
 
 
 
 

0 Commentaires

 

Aucun commentaire.

Plus d'articles sur le même thème