#Auteurs

Un #Députédelahonte porte plainte pour diffamation, en guise d'appel au calme

Au lendemain du vote à l’Assemblée nationale de la loi Sécurité globale, trente dessinatrices et dessinateurs prenaient les armes. La seule qu’ils connaissent : le dessin. Et voici qu’étaient exprimés, sur la place publique du net, les portraits des 380 députés qui s’étaient exprimés en faveur de la législation. Cela, juste avant que leurs portraits ne soient exposés dans les rues, à l’occasion de la manifestation du 28 novembre contre ladite loi. Un mois et demi plus tard, les représailles fusent.

Le 19/12/2020 à 13:11 par Nicolas Gary

15 Réactions | 45 Partages

Publié le :

19/12/2020 à 13:11

Nicolas Gary

15

Commentaires

45

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Ils avaient été qualifiés de « députés de la honte », pour avoir entériné une législation liberticide, sans avoir sourcillé. Et pour les créateurs, cette position nécessitait que les citoyens soient informés, mieux informés. Pour ce faire, les 30 dessinateurs avaient choisi d’illustrer le vote, dont le détail est public, avec 380 représentations — ni caricature ni satire : juste une représentation. Parce que cette fois, c’en était trop.

« Imaginer que des députés LREM s’accordent avec des représentants Front national, c’est le monde à l’envers : on avait élu Macron pour faire barrage au FN, et désormais, Marine Le Pen se félicite de la législation approuvée ? », s’interrogeait Loïc Sécheresse dans nos colonnes.

retrouver le site Députés de la honte

Les députés avaient majoritairement ignoré cette démarche — à la marge, quelques-uns avaient joué aux margoulins, allant jusqu’à la violation du droit d’auteur, par pure provocation. Terreur graphique et Cy avaient dû manifester patience et pédagogie pour arriver à faire entendre raison — et encore, avec des résultats peu probants. La dessinatrice avait même pointé les conséquences juridiques

Ainsi, « ce sont des députés de cour d’école. Soit ils ignorent qu’en modifiant nos dessins, même à la marge, ils commettent une violation du droit moral, soit… » Un bref silence valait ici mieux qu’un grand dessin. Mais d’ajouter, auprès de ActuaLitté : « Dans les faits, la députée Laurianne Rossi avait tout à fait le droit de reprendre mon dessin : nous avons à ce titre accompagné d’un guide tous les dessins, en précisant dans quel contexte et comment ils pouvaient être réutilisés. Qu’elle décide de s’en servir comme photo de profil en supprimant la mention “a voté pour la loi sécurité globale”, cela en fait une contrefaçon. Point. »

Diffamation et intimidation

Pour l’heure, aucune procédure n’avait été intentée par les auteurs lésés. En revanche, du côté des parlementaires, Jacques Maire, député de la 8e circonscription des Hauts-de-Seine, n’a pas une seconde hésité. Et voici comment l’on passait des 380 « députés de la honte » au « député de la honte bue ».

Le Parisien nous apprenait ce 16 décembre qu’un enseignant d’histoire de l’art, à Meudon, avait été convoqué par la police, pour avoir diffusé le dessin de Quentin Faucompré — lequel représentait ledit député. « Je voulais informer les Meudonnais, leur dire que leur député avait voté cette loi, car contrairement à ce qui est dit, il n’est pas si simple de retrouver sur le site de l’Assemblée nationale qui a voté quoi », notait l’enseignant.

De fait, Jacques Maire avait clamé haut et fort et sur Twitter qu’il n’entendait pas laisser ainsi des trublions se jouer de lui. Et portait plainte pour « acte d’intimidation envers un élu public », mais également « diffamation envers un fonctionnaire dépositaire de l’autorité publique ». Diable, on ne plaisante plus. « Je défends la caricature. Mais la placarder à [Meudon] et la relayer de façon injurieuse sur les Réseaux Sociaux relève de la stigmatisation publique classique pratiquée par l’extrême droite. Combattons les idées, pas les personnes. Plainte contre X transmise au Parquet. »

 

« La réaction de ce député est frappante, il prive les gens de leur liberté d’expression, surenchérit son avocat. Ce portrait dit une simple information, que ce soit qualifié de diffamation est ubuesque, je n’ai jamais vu ça », affirme Me Moad Nefati, l’avocat de l’enseignant. Mais le député estime que « #députédelahonte, c’est juridiquement une insulte et c’est nous désigner à la vindicte publique, appuie le parlementaire. Ce qui peut être au début un acte militant banal peut aussi, dans cette période violente, dégénérer. Des gens pourraient le prendre au pied de la lettre ».

Et d’affirmer que sa plainte est pour « adresser un message de retour au calme ». Et le Parquet de Nanterre se retrouve donc avec la responsabilité d’imposer par une possible condamnation ce retour au calme — de toute évidence, la méthode était la plus adaptée. 

 

Sur LCI, il avait d’ailleurs insisté sur sa « [soumission] à la caricature et la transparence est une exigence ». Pour autant, le dessin de Quentin Faucompré et sa diffusion aurait eu pour intention « de faire une pression individuelle, pas uniquement politique, mais aussi mentale et psychique sur les élus de façon à influencer leur vote ». Pas du tout de faire œuvre de pédagogie auprès du public, pour l’informer des décisions prises en son nom par ses représentants parlementaires.

 

Kamehameha !

 

En revanche, le député va pouvoir goûter durant les prochains jours au fameux effet Streisand : en imaginant qu’une plainte pour diffamation, procédé relativement violent, aurait pour effet d’apaiser les uns et les autres, il s’est peut-être fourvoyé.

 

Car la réaction a été foudroyante : sur la page Facebook de Quentin Faucompré, les dessins ont afflué en soutien. Les 30 dessinateurs engagés dans « les députés de la honte » et d’autres, ont publié des dessins du député Jacques Maire, cette fois moins gracieux. Tenter d’étouffer le dessin par une plainte aura généré un retour de flamme : en s’aventurant sur le terrain judiciaire, Jacques Maire a déclenché un mouvement spontané des dessinateurs. Et des dessins à foison ont ainsi germé. 

 

« Chacun, suite au dépôt de plainte, participe selon son envie. Il nous reproche de le jeter en pâture à la vindicte populaire, tout en nous classant dans le même camp que des terroristes — répétant à tour de bras, “Je suis Charlie”, ce qui n’a aucun sens », nous explique-t-on. Quentin Faucompré précisait d’ailleurs, ce 18 décembre : « Suite à la plainte du député Jacques Maire, nous allons être quelques-uns à refaire son portrait ce soir et à ajouter qu’il n’a pas honte. »

 

Morvandiau, Jean-Christophe Menu, Killofer, Loïc Sécheresse, Charles Pennequin ou encore Éric Pessan se sont engouffrés. 

Et le dessinateur souligne : « M. Jacques Maire, l’un des 388 députés portraiturés (dont Marine Le Pen) pour avoir voté la loi d’extrême droite dite de Sécurité Globale, a porté plainte pour diffamation, insulte (pour l’expression" député de la honte »), acte d’intimidation, à propos de la diffusion de son portrait. Une loi dénoncée comme liberticide par la Ligue des Droits de l’Homme et Amnesty International.

 

Cerise sur le pompon, François de Vergnette, défenseur des Droits de l’Homme, professeur d’histoire de l’art et militant écologiste, a été convoqué ce jeudi au commissariat de Meudon pour avoir twitté le portrait du député, accompagné du hashtag #députédelahonte. Prenons alors au mot le député et confirmons qu’il a voté sans honte cette loi d’extrême droite. »

Joint par ActuaLitté, Quentin Faucompré évoque « une plainte bizarre et ridicule, à tous les niveaux. Notamment parce que cette attaque est centrée sur la diffusion de l’image. Or, toute l’ironie de la chose réside dans les reproches qui nous sont adressés : nous aurions utilisé des méthodes de l’extrême droite, alors que l’on parle d’une loi d’extrême droite qui a été votée ».

 

La lepénisation des esprits... en marche

 

Voilà qui entraîne un effet domino, « avec une mise en abîme qui nous permet au contraire de continuer de parler de ce texte. Avec un comportement révélateur. Notre action était factuelle, sans rien d’agressif. La réponse du député me rappelle cette expression courante des années 90 : on parlait de « lepénisation des esprits ». Aujourd’hui, le terme a disparu, parce que ce qui en découle a été assimilé ».

 

Robert Badinter fut le premier à se servir de cette « lepénisation », concernant la loi Debré de 1997. Elle dénonçait alors les mécanismes insidieux de l’extrême droite, et le fait que les thèses du leader du Front national se propageaient dans le tissu national – y compris les discours politiques.

 

« Cela implique les violences policières, la répression, la restriction des libertés… ou encore que l’on accepte de plus en plus les outils de contrôle, de surveillance, la stigmatisation et les expulsions », relève le dessinateur. « Personnellement, je me sens souillé et insulté, par ce gouvernement. Pour un peu, ils nous traiteraient de droitdelhommistes », un néologisme péjoratif, dont Jean-Marie Le Pen avait fait son miel… dès 1997.

 

Une loi "liberticide", ce n'est pas rien

 

« La plainte, cela va de pair avec le comportement des députés qui avaient repris les dessins, en les découpant, pour illustrer leur profil Twitter. Cela montre à quel point ils tentent de récupérer notre action pour la tourner à leur avantage. Sauf que nous, on n’en veut pas de leur loi d’extrême droite. Et on a pointé l’un de ses articles, mais il y en a pas mal d’autres qui sont scandaleux. D’ailleurs, qu’Amnistie internationale et la Ligue des Droits de l’Homme la qualifient de liberticide, ce n’est pas rien. »

 

D’autant que depuis la diffusion des portraits, les dessinateurs en ont entendu des vertes et des pas mures. « Les insultes ont fusé : on nous a traités de Khmers rouges, de fascistes… voire, d’être téléguidés par la France Insoumise. C’est débile : nous avons agi comme citoyens, en toute indépendance. »

 

Depuis l’annonce du dépôt de plainte, le député Jacques Maire n’a pour autant pas pris contact avec le dessinateur. « Depuis deux semaines, nous réfléchissions à la manière dont nous répondrions à cette plainte. Tout s’est vraiment enclenché en découvrant qu’un enseignant avait été convoqué. Maintenant, toute la procédure peut continuer dans l’absurde… ou s’arrêter net. » Au Tribunal de Nanterre de définir la suite des événements.

 

photo d'illustration PublicDomainPictures CC 0

 

15 Commentaires

 

Liberticide

19/12/2020 à 14:42

Ces dessinateurs sont une plaie pour la démocratie : qu’attendent les épures pour leur faire trancher les mains ?
(Ou casser leur tablette graphique...)

JPP

19/12/2020 à 16:04

Bonjour,

Le commentaire de "Liberticide" est en infraction avec la loi.
Merci au modérateur de faire le signalement adéquat.

Team ActuaLitté

19/12/2020 à 16:38

Bonjour
Je plussoie : nous allons interpeller les pouvoirs publics afin que Liberticide précise ce qu'il entend par "épures", d'une part, et d'autre part, qu'on lui restreigne la connexion internet. :-)

Liberticide

19/12/2020 à 17:38

Je me suis fourvoyé !
Même si le "plan" conviendrait, il ne revient aux à nos épures de découper, mais nos "élus", bien entendu – vous aurez corrigé.
D'ailleurs, j'entends bien ne pas accorder mon vote qu'à celui ou celle qui offrira l'ostracisme à quiconque contredira le pouvoir en place. Ce sera bien net et dégagé derrière les oreilles de la sorte !
Mais ne touchez pas à internet, je ne pourrais plus consulter votre site – dont la nouvelle maquette m'a dérouté, mais en fin de compte, s'avère nettement plus propice à la sérendipité, en dépit de sa structure bien ordonnée. Bravo !

Vérité

19/12/2020 à 17:05

Il semble plutôt que ce soit des personnes possédant votre façon de penser qui doivent être urgemment épurées. Si vous acceptez et souhaitez qu'on vous musèle, changez donc de pays, de tels esprits ne devraient pas tâcher, de leur présence, le sol de ce beau pays (aux valeurs de liberté si durement gagnées par le passé) qu'est le notre.

luc

05/01/2021 à 16:10

donc supprimons Charlie hebdo n'est ce pas

Victor

19/12/2020 à 22:02

Il serait temps que les dessinateurs concernés assument leur geste. Il ne s’agit en aucun cas d’une simple manœuvre d’information à l’attention des citoyens ignorants que nous serions. S’il ne s’était agi que de cela, un dessin accompagné de la seule mention « a voté pour a loi XX » aurait suffi.
Mais y ajouter le slogan « député de la honte » et le terme « loi d’extrême-droite » relève de l’interprétation personnelle que se font ces dessinateurs de cette loi, du vote de ces députés, et donc de ces députés eux-mêmes. Cela revient à les montrer du doigt en disant « Honte à ce député fasciste qui viole vos droits et soutient les violences policières ». Ni plus ni moins.
La démocratie fait qu’ils ont pu le faire en toute liberté sans aucunes représailles du pouvoir en place qu’ils accusent pourtant de vouloir museler la liberté d’expression. Qu’une seule plainte soit déposée (1 pour 380 dessins), et voilà qu’ils poussent des cris d’orfraie.
Mais la démocratie, messieurs, c’est aussi accepter que des gens ne pensent pas comme vous, puissent se sentir offensés par les interprétations et les insinuations que vous faites d’eux, et demandent à la justice – et non à des sbires cagoulés qui viendraient vous intimider la nuit devant votre domicile (comme il est arrivé à nombre députés) - de se prononcer.
On ne peut pas user de la démocratie pour justifier son action pour la refuser à ceux qui ne sont pas de votre bord. Eux ont assumé leur opinion en votant cette loi, assumez la vôtre en reconnaissant le caractère vindicatif plus qu’informatif de vos dessins. Après, ce sont les tribunaux et les prochaines élections qui trancheront, comme il se doit en démocratie. Car oui, nous sommes bien en démocratie, contrairement à ce que beaucoup pensent et disent. Si ce n'était pas le cas, ils pourraient juste penser le contraire, mais pas le dire.

Gilles

24/12/2020 à 09:02

#commentairedelahonte

Vergnette

24/12/2020 à 11:10

Merci. Vous prévoyez quoi pour moi ? La convocation par la police à la demande du Parquet n'est sans doute pas suffisante. Pour mon tweet et la photo des affiches, je mérite un procès sans doute.
Il y a trop de liberté d'expression en France en 2020. Je pense également que Daumier qui a fait un dessin caricaturale de l'Assemblée Nationale avec le titre injurieux "Le Ventre législatif" et le sous-titre "chambre improstituée" mérite aussi d'être poursuivi.

Thierry Rebooud

20/12/2020 à 01:49

Il est comique, ce Jacques : la diffamation se définit, notamment, par l'atteinte à l'honneur et à la considération de la personne plaignante. Est-ce qu'il signifie que faire savoir qu'il a voté cette loi porte atteinte à son honneur et à sa considération ? Ou bien est-ce que c'est le fait d'avoir voté cette loi qui porte atteinte à son honneur et à sa considération ?
En tout état de cause, si le fait de faire savoir qu'il a voté cette loi est reconnu comme diffamatoire, il faudra aussi et sans tarder songer à porter plainte contre le Journal Officiel : les votes sont publics.

R

20/12/2020 à 11:35

Bizarrement, on ne parle pas de cancel culture quand un député du parti au pouvoir porte plainte pour sanctionner la diffusion d'une caricature le concernant...

Voltaire

21/12/2020 à 09:58

Surtout quand on sait que Voltaire a reçu plusieurs fois le bâton pour ses écrits... Les successeurs n'ont manifestement pas la même carrure !

Michel BLAISE

20/12/2020 à 11:49

Je lisais un article intéressant et bien écrit, à propos de cette affaire dont je n'avais jamais entendu parlé - au temps pour moi, mais à ma "décharge", un terme de circonstance ici dans sa deuxième acception, débats et discours, matin, midi, soir et nuit, sur le COVID19, ne permettent plus de tout "capter". Bref, revenons à nos moutons.

Je n'avais aucune sympathie particulière pour Jacques Maire et les députés LREM en général- je n'en ai pas davantage aujourd'hui - ni pour les fascistes de droite (non ce ne pas un pléonasme),ni pour les islamo gauchiste, bref pour les extrémistes.

Quant à ce projet de loi, quand j'écoute ou lis les arguments des pours, je suis contre et pour quand j'entends et regarde les postures de certains dessinateurs....

En un mot comme en cent, tout ces débats d' idéologues, pour les uns, de gamins immatures pour les autres, me pompent l'azur.

Et quand je lis les commentaires suite à l'article, je retrouve,
à l'exception de quelques-uns, la même "qualite" de l'argumentation et les postures de part et d'autre.

C'est à désespérer.

Pascal et bien d'autres pensaient que l'Homme est par nature mauvais - entendons mal intentionné et désireux de dominer ses semblables.

C'est un fait biologique. Nous sommes pourvus d'une petite glande, l'hypothalamus, située au bas du cerveau, qui est le centre du désir de pouvoir et de domination. Sans elle, l'individu ne peut survivre.

Est-ce à dire que l'Homme est naturellement, biologiquement mauvais ? Je le crois.

Vergnette

21/12/2020 à 08:54

Merci beaucoup pour ce très bon article sur "l'affaire de la fausse caricature de Jacques Maire" (Bertrand Tillier).

Nicolas Gary - ActuaLitté

21/12/2020 à 09:22

Bonjour
C'est avec plaisir : on espère aussi que le député nous répondra, après s'être expliqué sur les plateaux télé...

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Des procédures judiciaires contre Amazon, accusé d'entente sur les prix des ebooks

Amazon devra répondre de ses actes et de sa politique en matière de prix des livres numériques : deux procédures judiciaires distinctes visent en effet une possible entente entre la multinationale et cinq des plus importants éditeurs américains. Hachette, HarperCollins, Macmillan, Simon & Schuster et Penguin Random House sont ainsi présentés comme des « co-conspirateurs » dans une plainte.

15/01/2021, 10:32

ActuaLitté

Le PEN Club de France toujours à la peine avec son ancien président

Révélée en septembre 2020 par ActuaLitté, la situation du PEN Club de France reste délicate : le départ de son dernier président en date, l'écrivain et avocat Emmanuel Pierrat, s'est fait dans des conditions tumultueuses. L'organisation de défense de la liberté d'expression des auteurs critiquait les méthodes de ce dernier, mais l'accuse désormais de malversations.

14/01/2021, 15:42

ActuaLitté

Privée de bibliothèque, elle volait des livres à la Fnac 

Arrivées à son domicile, les forces de l’ordre ont découvert près de 140 livres qu’elle a manifestement dérobés à la Fnac. Cette habitante de Chamalières (Puy-de-Dôme) a été interpellée en fin de semaine dernière, alors qu’elle s’adonnait à son vice, dans la Fnac de Clermont-Ferrand. Et fut prise la main dans le sac avec une douzaine d’ouvrages qu’elle tentait de faire passer à l’as.

12/01/2021, 09:13

ActuaLitté

L'éditeur de Dragon Ball, Shūeisha, attaque les partages d'images sur Twitter

Quelle mouche a piqué la maison d'édition japonaise Shūeisha, notamment connue pour les mangas Dragon Ball, Naruto et One Piece ? Depuis quelques heures, les utilisateurs de Twitter à l'origine de partages d'images tirées de Dragon Ball et d'autres mangas reçoivent des notifications d'infractions au droit d'auteur...

08/01/2021, 12:51

ActuaLitté

Affaire Duhamel : démission demandée du directeur de Sciences Po

Au sein de Sciences Po, les révélations du livre de Camille Kouchner font l’effet d’une bombe. Accusant Olivier Duhamel d’inceste sur son frère jumeau, l’autrice et juriste a provoqué un scandale qui éclabousse l’institution. Si l’intéressé a annoncé avoir démissionné de ses différentes fonctions, les rebondissements se multiplient. C’est ainsi que le directeur de l’IEP se voit pointé à son tour. 

08/01/2021, 11:42

ActuaLitté

Liquidation judiciaire : fin de partie pour French Pulp et Nathalie Carpentier  

Arrivées au terme de la période d’observation, les éditions French Pulp passaient ce 7 janvier devant le tribunal de Commerce de Paris. La société de Nathalie Carpentier, largement décriée par ses anciens salariés et nombre d’auteurs, allait connaître la décision du juge concernant une possible liquidation judiciaire. Mais personne n’est dupe : si la coquille vide French Pulp est mise à mort, l’éditrice a déjà trouvé comment rebondir. 

07/01/2021, 11:16

ActuaLitté

Librairie, auteurs, éditeurs, dépôt légal : une loi pour “améliorer l'économie du livre”

La sénatrice de l'Essonne Laure Darcos (Les Républicains) a déposé une proposition de loi qui, en quelques articles, aborde des sujets relatifs à différents acteurs du livre et de l'édition. En premier lieu, les libraires, avec l'instauration proposée d'un tarif minimum pour les livraisons de livres, mais aussi les auteurs, les éditeurs et même le dépôt légal. Le tout financé par une taxe sur le tabac.

06/01/2021, 11:26

ActuaLitté

Affaire Duhamel : une enquête ouverte pour “viols et agressions sexuelles”

Accusé par Camille Kouchner, sa belle-fille, d'avoir violé le frère jumeau de cette dernière, le constitutionnaliste Olivier Duhamel a quitté plusieurs postes qu'il occupait, et n'officiera plus sur LCI et Europe 1. Dans un communiqué, le Procureur de la République annonce l'ouverture d'une enquête pour « viols et agressions sexuelles ».

05/01/2021, 16:35

ActuaLitté

2020 exclue du calcul des heures pour les correcteurs et TAD

Peu avant Noël, les Travailleurs à Domicile (TAD) ont obtenu « une avancée importante ». En effet, à l’occasion des négociations avec le Syndicat national de l’édition, une demande appuyée du syndicat Correcteurs CGT a été satisfaite. Désormais, « dans le calcul des clauses évaluatives d’activité, l’année 2020 doit être neutralisée ».

28/12/2020, 12:00

ActuaLitté

Copyright : Netflix trouve un accord pour le procès Enola Holmes

Netflix a trouvé une sortie de procès visiblement heureuse avec les ayants droit d'Arthur Conan Doyle, qui jugeaient que le film Enola Holmes portait atteinte au personnage de Sherlock Holmes, dont quelques aventures sont encore protégées par le copyright américain. Un accord aurait été trouvé entre les parties.

22/12/2020, 11:09

ActuaLitté

Lagardère : la Cour d'appel de Paris renvoie Vivendi et Amber dans les cordes

L'appel des actionnaires de Lagardère après la décision en justice n'aura rien changé : la Cour d'appel de Paris a refusé à Vivendi et Amber Capital la convocation d'une assemblée générale extraordinaire. Celle-ci avait pour objectif l'obtention de sièges au conseil de surveillance du groupe, pour intervenir dans la gérance d'Arnaud Lagardère.

17/12/2020, 15:06

ActuaLitté

“L’administration fonctionne avec des règles, dans la vraie vie, elle ne "s’accommode" guère”

Décidément, certaines prises de paroles nécessiteraient de tourner plus longuement sa langue dans sa bouche. Ils sont plusieurs auteurs et autrices à avoir eu envie de répondre « de façon très courte et très factuelle » à la tribune du président de la SGDL, Christophe Hardy. Parue ce 9 décembre dans Livre Hebdo, ce n’est pas la première réaction que cette intervention suscite.

15/12/2020, 14:29

ActuaLitté

Affaire Edouard Louis : de l'agression sexuelle aux vols aggravés

Le Parquet de Paris a finalement choisi de relaxer l’agresseur présumé du romancier Edouard Louis, jugé pour violences sexuelles. Il écope cependant de trois mois de prison, avec sursis, pour vol aggravé. Le refus du plaignant de se confronter à l’accusé aura manifestement pesé dans la balance.

08/12/2020, 18:07

ActuaLitté

Prouver l'originalité de son oeuvre, sacerdoce judiciaire des auteurs

Apporter la preuve de l’originalité de son œuvre, alors que l’on s’estime plagié, voici la dernière innovation des juges français. Le député Michel Larive (France insoumise, Ariège) interrogeait dernièrement le ministère de la Culture sur ces fantaisies. Car, pointe-t-il, auteurs « ne sont plus jugés sur la base de la loi, mais sur la base d’une “création purement jurisprudentielle” catastrophique pour leurs droits ».

08/12/2020, 16:33

ActuaLitté

“J’ai du mal à me retenir” : un voleur en série de livres arrêté à Gênes

Il avait un faible pour les livres coûteux, qu’il volait depuis quelque temps dans des librairies de Gênes. Il a été finalement attrapé grâce à une caméra de surveillance. 

10/11/2020, 09:30

ActuaLitté

L'organisatrice d'un festival littéraire accuse un cheikh d'agression sexuelle

Le cheikh Nahyan Ben Mubarak Al Nahyan se retrouve vilainement sous le feu des projecteurs : la directrice du festival littéraire britannique Hay a annoncé que l’événement ne collaborerait plus jamais avec Abou Dabi. Selon elle, le cheikh s’est rendu coupable d’agression sexuelle, alors qu’ils travaillaient ensemble. 

19/10/2020, 11:41

ActuaLitté

États-Unis : le ministère de la Justice attaque l'auteure d'un livre sur Melania Trump

Stephanie Winston Wolkoff a compté parmi ses amies une certaine Melania Trump, aujourd'hui devenue une Première Dame des États-Unis très silencieuse et discrète. Et qui tient visiblement à le rester : le ministère de la Justice porte plainte contre Wolkoff, assurant que cette dernière a violé un contrat de non-divulgation en publiant un livre consacré à l'épouse du président.

15/10/2020, 16:15

ActuaLitté

Arnaud Lagardère contre Vivendi : l'Assemblée générale rejetée en justice

D’abord, la réalité : si la justice brise une partie des élans de Vivendi, la société de Vincent Bolloré interjettera appel. En somme, la procédure juridique ne fait que commencer. Mais pour l’heure, pas d’assemblée générale pour le groupe Lagardère. 

14/10/2020, 17:42

ActuaLitté

Michel Brûlé, l'éditeur reconnu coupable d'agression sexuelle

Deux grandes affaires de mœurs ont agité le Québec ces derniers temps : la première était fictionnelle, et Yvan Godbout, accusé de pornographie juvénile s’en est sorti disculpé. La seconde, bien plus réelle, a conduit à la condamnation de Michel Brûlé, créateur de la maison Les Intouchables.

14/10/2020, 17:34

ActuaLitté

Chine : un autre libraire victime de la répression anti-chrétienne

Chen Yu était libraire, spécialisé dans les ouvrages chrétiens. Son établissement comptait quelque 12.864 ouvrages, qui iront désormais rejoindre le pilon. Ainsi en a décidé de tribunal populaire de Linhai : l’homme a été condamné pour « opérations commerciales illégales ». 

06/10/2020, 11:00

ActuaLitté

Une ex-salariée d'Amazon accusée de fraude fiscale et délit d'initié

Une ancienne directrice financière d’Amazon, ainsi que deux des membres de sa famille, ont été accusés de délit d’initié. La Securities and Exchange Commission pointe que la famille a empoché 1,4 million $ grâce à des transactions illégales. Des opérations réalisées entre janvier 2016 et juillet 2018.

29/09/2020, 11:00

ActuaLitté

Lego : des briques au casse-tête juridique

La propriété intellectuelle ne connait que des limites. Pour preuve, cette affaire portée devant la Cour de Justice de l’Union européenne, opposant Leog à la société allemande Delta Sport Handelskontor. Dans le cas T-515/9, tout tourne autour d’un dessin – appelé modèle communautaire — propriété de Lego, et que la firme tente de protéger. 

18/09/2020, 11:39

ActuaLitté

Le framing n'exige pas de mesures techniques de protection

Comment une bibliothèque patrimoniale doit-elle gérer l’intégration d’œuvres issues d’autres sites internet ? Par le principe de framing — des contenus d’autres sites présentés sur un site tiers — des questions de droit se posent. L’avocat général Maciej Szpunar présentait à la Cour de justice de l’UE ses conclusions dans l’affaire C-392/19.

10/09/2020, 15:35

ActuaLitté

Harcèlement sexuel, licenciement sans motif : Barnes & Noble enlisé en justice

L’ancien PDG des librairies Barnes & Noble, renvoyé sans trop de ménagement, vient de perdre d'ores et déjà le procès qu’il envisageait d’intenter. Demos Parneros avait porté plainte pour diffamation : son ex-employeur aurait sous-entendu que le départ était provoqué par des accusations de harcèlement sexuel. Finalement, circulez, le dossier est trop léger.

08/09/2020, 13:23

ActuaLitté

Une bibliothèque doit-elle imposer des mesures de protection de contenus ?

Mille millions de fois, une vidéo YouTube intégrée dans une page aura servi à illustrer un propos. Trop souvent encore, le contenu de l’enregistrement est diffusé sans l’accord des ayants droit — et constitue autrement dit une violation du droit d’auteur. Mais le créateur peut également avoir donné son accord. Ce principe technologique d’intégration, appelé framing, fait actuellement réfléchir la Cour de Justice de l’Union européenne. 

07/09/2020, 11:02

ActuaLitté

Biélorussie : convoquée, Svetlana Alexievitch refuse de répondre

Dans le cadre des poursuites engagées contre le « conseil de coordination », une organisation opposée à la réélection d’Alexandre Loukachenko, Svetlana Alexievitch a été entendue en tant que témoin ce 26 août. D’après les premières informations, l’autrice biélorusse a refusé de répondre aux questions des enquêteurs. 

26/08/2020, 17:53

ActuaLitté

Une enquête vise Christophe Girard pour “viol par personne ayant autorité”

Conséquence du témoignage d'une victime présumée publié par le New York Times, une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Paris à l'encontre de Christophe Girard, pour « viol par personne ayant autorité ». Aniss Hmaïd, aujourd'hui âgé de 46 ans, a accusé l'ancien adjoint chargé de la culture à la Ville de Paris d'abus sexuels à son encontre, entre ses 16 et 24 ans.

18/08/2020, 14:43

ActuaLitté

Réformer le copyright : les travaux avancent en Australie

Le gouvernement fédéral australien proposera prochainement une série de réformes sur le copyright. Un exposé/projet de loi doit voir le jour dans le courant de l’année 2020, faisant suite à une enquête lancée en 2017.

17/08/2020, 13:13

ActuaLitté

WTF : un véritable avocat s'estime diffamé par un personnage de fiction

L’Amérique et ses procès, une histoire d’amour. Pourtant, quand la fiction se moque de la réalité, la seconde ne devrait pas s’en offenser. Le juriste et professeur émérite de la Harvard Law School, Alan Dershowitz, se dit pourtant prêt à poursuivre ViacomCBS. Et ce, à cause de la série The Good Fight — encore une histoire d’avocats…

07/08/2020, 14:52

ActuaLitté

Un procès à 3 millions £ pour Elton John et son autobiographie

En 2019, Elton John a raconté sa vie et sa carrière, amplement : dans un film, Rocketman, réalisé par Dexter Fletcher, mais aussi une autobiographie, Moi, Elton John, traduit par Anatole Muchnik et Abel Gerschenfeld chez Albin Michel. Les deux œuvres sont citées par l'ex-épouse d'Elton John, Renate Blauel, dans une plainte qui assure que le chanteur-compositeur a dévoilé des éléments de leur vie privée préjudiciables à cette dernière.

03/08/2020, 10:52

ActuaLitté

Appel d'offres : le ministère de la Culture joue du copyright ?

Début juillet, le ministère de la Culture a mis en ligne un appel d’offres intitulé : Photographies de biens labellisés « Architecture contemporaine remarquable ». À échéance du 3 août, il consiste en une série de campagnes photo dans les régions Île-de-France, Bretagne, Normandie, Pays de la Loire. Et fait sortir de ses gonds les associations de défense des créateurs.

14/07/2020, 10:46

ActuaLitté

La publication du livre de Mary L. Trump suspendue par la justice

Annoncé pour le 28 juillet prochain, Too Much and Never Enough : How My Family Created the World’s Most Dangerous Man de Mary L. Trump (Simon & Schuster) ne rejoindra pas les étals des librairies. Du moins, pour le moment. Un juge de l’État de New York vient en effet d’annoncer la suspension temporaire de l’ouvrage suite à la demande de Robert S. Trump, frère du président américain. 

01/07/2020, 14:40

ActuaLitté

La famille Trump tente à nouveau d’interdire la parution du livre de Mary L. Trump

Après une première tentative avortée d’interdire la parution du livre Too Much and Never Enough: How My Family Created the World’s Most Dangerous Man (Simon & Schuster), signé par Mary L. Trump, nièce de Donald Trump, Robert S. Trump, le plus jeune frère du président américain a décidé de déposer une nouvelle demande auprès d’une autre cour de l’État de New York. L’objectif reste le même : empêcher sa publication.

30/06/2020, 16:40

ActuaLitté

La fille de Stan Lee, JC Lee, n'aura pas le contrôle des oeuvres de son père

Un échec pour la fille de Stan Lee, JC Lee : lancée dans une procédure contre POW! Entertainment, ancienne société de son défunt père, elle s'est vu renvoyer dans les cordes par le juge. JC Lee affirmait que le groupe chinois Camsing International Holding Limited, propriétaire de POW!, n'avait aucun droit sur les créations et l'image de Stan Lee.

30/06/2020, 11:53

ActuaLitté

Chez les Trump, la censure des livres est une affaire de famille

Pour une fois, ce n'est pas Donald aux prises avec la parution d'un livre à son sujet, mais Robert S. Trump, le plus jeune frère du président américain. Ce dernier avait déposé une demande auprès d'une cour de l'État de New York, pour obtenir l'interdiction de la parution du livre Too Much and Never Enough: How My Family Created the World’s Most Dangerous Man (Simon & Schuster), signé par Mary L. Trump, nièce de Donald Trump.

26/06/2020, 12:52

ActuaLitté

Un libraire et un bibliothécaire, voleurs de livres, condamnés

Une association de malfaiteurs pour voler et revendre des livres, unissant un libraire et un bibliothécaire dans le crime ? L'histoire relève du cinéma, au moins, mais elle est bien réelle : Gregory Priore, bibliothécaire au sein de la prestigieuse Carnegie Library, et John Schulman, libraire, ont été condamnés à des assignations à résidence et à de fortes amendes. Les deux hommes ont détourné des livres pendant une vingtaine d'années, pour un butin de près de 8 millions $.

22/06/2020, 16:10

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Le Virus de la recherche court toujours, aux Presses universitaires de Grenoble

Les Presses universitaires de Grenoble (PUG) avaient mis en œuvre, dans les premières semaines de l'épidémie de Covid-19, une collection de textes courts consacrés à cette dernière. Une saison 2 est annoncée, et les textes sont toujours gratuits pour une lecture en ligne, et téléchargeables aux formats PDF ou EPUB pour 0,99 €.

22/01/2021, 14:37

ActuaLitté

L’historien Alessandro Barbero déplore l’état des bibliothèques en Italie

Dans un article publié dans La Stampa, l’historien italien, connu du grand public grâce à ses podcasts et conférences, dénonce l’abandon dans lequel se trouvent les bibliothèques italiennes : désertes et désertées par le public, seul le prêt (parfois à domicile) leur est consenti. Il déplore « l’état comateux » des établissements italiens.

22/01/2021, 14:33

ActuaLitté

La Bibliothèque nationale de France met en lumière les autrices oubliées

La Bibliothèque nationale de France annonce un nouveau cycle de conférences, consacré aux autrices oubliées de l'histoire littéraire. Quatre figures seront mises en avant, pour commencer, entre janvier et avril 2021 : Catherine Bernard, Marie-Anne Barbier, Marceline Desbordes-Valmore et Hélène Bessette. Les conférences seront bien sûr accessibles en ligne.

22/01/2021, 12:35

ActuaLitté

Cat Stevens publie un livre jeunesse, d'après une de ses chansons

À partir d'un certain âge, ou d'un nombre d'années de carrière, les vétérans du rock ou de la musique folk semblent se tourner vers la littérature jeunesse. Après Bob Dylan, Paul McCartney ou encore Bruce Springsteen, c'est Cat Stevens, pourtant connu sous le nom Yusuf Islam depuis quelques années, qui publie un ouvrage sous ce nom, intitulé Peace Train, chez HarperCollins.

22/01/2021, 12:15

ActuaLitté

La bibliothèque présidentielle de Donald Trump ouvre ses portes numériques

Les Archives nationales américaines ont ouvert ce 20 janvier la bibliothèque numérique consacrée à Donald Trump. Le site recense entre autres les entrées web et comptes réseau dédiés à l’archivage des années présidentielles du milliardaire. Idéal pour les nostalgiques de ces 4 années riches en rebondissements…

22/01/2021, 11:45

ActuaLitté

Rapport Racine : près de 500 signataires pour un boycott du FIBD d'Angoulême

Comme en 2020, l'édition 2021 du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême sera revendicative, pour les auteurs. Ou ne sera pas : une tribune, réunissant près de 500 signatures à l'heure de la publication de cet article, assure que les artistes-auteurs seront prêts à appliquer « le boycott total du versant public du Festival d’Angoulême », en juin 2021, si le Rapport Racine n'est pas suivi de plus d'effets.

22/01/2021, 09:54

ActuaLitté

Death Note censuré en Russie, pour violence excessive...

Un tribunal russe vient de rendre justice — et les utilisateurs lui feraient volontiers rendre gorge. En effet, plusieurs sites de streaming se voient interdire la diffusion de l’anime Death Note, ainsi que d’autres mangas qualifiés de violents par la décision. Au menu, Tokyo Ghoul et Inuyashiki, qui sont également frappés d’ostracisme par le verdict.

22/01/2021, 09:45

ActuaLitté

Dilibel reste en Belgique pour “privilégier la qualité de service de proximité“

L’instauration du prix unique du livre en Belgique n’allait pas sans poser quelques interrogations aux libraires. Si la majorité des groupes français officiant outre-Quiévrain ont appliqué une tarification unique entre France et Belgique, le groupe Hachette Livre faisait de la résistance. Et le Syndicat des Libraires francophones de Belgique faisait les gros yeux, menaçant même de boycott, à demi-mot. 

21/01/2021, 18:35

ActuaLitté

Thomas Rabe reconduit à la tête de Bertelsmann jusqu'en 2027

Le PDG du groupe Bertelsmann, Thomas Rabe, a été reconduit dans ses fonctions pour un troisième mandat, comme l'indique un communiqué du conseil d'administration du groupe médiatique. Rabe devrait ainsi rester en poste jusqu'au 1er janvier 2027.

21/01/2021, 18:00

ActuaLitté

L'auteure camerounaise Hermine Yollo en résidence à Bordeaux

L'auteure camerounaise Hermine Yollo est accueillie en résidence à La Prévoté à Bordeaux, du 6 janvier au 15 février 2021, dans le cadre d’un partenariat entre l’Institut des Afriques (IdAf) et l'agence du livre en Nouvelle-Aquitaine ALCA. Elle est la lauréate de la résidence d’écriture francophone « Afriques-Haïti 2021 ».

21/01/2021, 17:09

ActuaLitté

Paris : une médiathèque portera le nom de James Baldwin

Le permis de construire a été validé l’été dernier. La première médiathèque du XIXe arrondissement sera nommée en l’honneur du célèbre écrivain, figure de l’émancipation des Afro-américains et des homosexuels aux États-Unis.

21/01/2021, 16:12

ActuaLitté

Une norme pour les catastrophes patrimoniales : journée professionnelle

La Bibliothèque nationale de France, le musée du quai Branly-Jacques Chirac et Sorbonne-Université s'associent avec l'Association française de normalisation (AFNOR) pour une conférence en ligne, ce lundi 25 janvier, consacrée à la norme volontaire NF ISO 21110 sur la préparation et la réponse aux situations d’urgence dans les bibliothèques, archives et musées.

21/01/2021, 15:47

ActuaLitté

La Hongrie impose un avertissement sur un livre aux thématiques LGBT

Emboîtant le pas à la Russie, notamment, la Hongrie vient d'imposer à une association la mise en place d'un avertissement sur la couverture d'un livre pour enfants abordant des thèmes LGBT, intitulé Meseország mindenkié (Le pays des merveilles est ouvert à tous). L'organisation Labrisz, qui milite pour les droits des personnes homosexuelles, bisexuelles et transsexuelles, avait conçu l'ouvrage pour inciter au respect de tous et toutes...

21/01/2021, 11:28

ActuaLitté

La direction générale des médias et des industries culturelles s'étoffe

Suivant la nouvelle organisation du ministère de la Culture, la direction générale des médias et des industries culturelles s'est dotée de nouveaux départements et bureaux, y compris au sein du service du livre. Le Journal officiel révèle désormais les quelques noms à la tête de ces départements.

21/01/2021, 10:38

ActuaLitté

En 2019, Amazon France enregistrait près de 3 accidents du travail par jour

Depuis son ouvrage de 2013, En Amazonie. Infiltré dans le “meilleur des mondes”, le journaliste Jean-Baptiste Malet détaille le fonctionnement de la société de Jeff Bezos en France. Et ailleurs. Il vient de publier dans L’Humanité un nouvel article, faisant état de révélations sur les « données statistiques pourtant élémentaires concernant les conditions de travail dans les entrepôts français ». Un véritable choc. 

21/01/2021, 10:26

ActuaLitté

Investiture : la bible de Douai réunit Joe Biden et Kennedy, 60 ans plus tard

La tradition veut que lors de la cérémonie d’investiture, le président américain prête serment sur la Bible. Un procédé certes très inclusif pour qui ne s’y reconnaît pas, mais on ne déroge pas aux vieilles habitudes. Joe Biden, qui est catholique, a cédé au rituel, avec une vieille bible familiale de 127 ans. Et qui appartient aux Biden depuis 1893. 

21/01/2021, 10:10

ActuaLitté

Fayard orchestre le retour de Mein Kampf en librairie

Tombé dans le domaine public en 2016, le texte fondateur de l’antisémitisme nazi va avoir le droit à une nouvelle édition française. Fayard prévoit de commercialiser cette version critique courant 2021. Cette version des écrits d’Adolf Hitler comprend un appareil critique conséquent de près de 500 pages. D’abord édité en polonais par Bellona, le texte sera disponible en français cette année.

20/01/2021, 17:09

ActuaLitté

Marseille : la librairie Transit à la recherche d'un nouveau local

La Librairie Transit, installée depuis 8 ans au 45, boulevard de la Libération, à Marseille, recherche activement et de manière plutôt urgente un nouveau local. Le risque encouru est simple : cesser son activité. La structure associative doit quitter les lieux le 10 mars 2021 au plus tard.

20/01/2021, 16:50

ActuaLitté

Les ventes internet sauvent le résultat 2020 de Fnac Darty

Autant se réjouir des bonnes nouvelles quand elles se profilent : le groupe Fnac Darty, avec un petit mois d’avance sur les résultats définitifs, présente une estimation des revenus 2020. Une croissance de 0,6 % sur le chiffre d’affaires global, avec un quatrième trimestre à près de 10 % de hausse. Le tout, grâce à internet : les ventes en ligne auront représenté 29 % des ventes globales, soit 10 % de mieux qu’en 2019.

20/01/2021, 15:18

ActuaLitté

En conflit avec Cyber Scribe, Dilicom renonce à facturer les éditeurs en 2021

La structure Dilicom, pointée par son partenaire CyberScribe, n’avait pas encore pris officiellement la parole. Pourtant mise en cause, la directrice générale, Véronique Backert vient d’adresser aux éditeurs un email apportant plusieurs précisions sur le conflit ouvert. Précisant par ailleurs que la rupture qui intervient entre les sociétés n’a « pas à être mise selon moi sur la place publique ».

20/01/2021, 13:14

ActuaLitté

Amanda Gorman, 22 ans, déclamera un poème à l'investiture de Biden

Ce 20 janvier prendra place l'investiture de Joe Biden, qui deviendra à cette occasion le 46e président des États-Unis. Comme le veut une tradition démocrate mise en place depuis John F. Kennedy en 1961, un poème, composé spécialement, sera lu à cette occasion. Amanda Gorman, jeune poétesse à la carrière déjà fulgurante, a signé un texte intitulé « The Hill We Climb » (La colline que nous gravissons).

20/01/2021, 12:03

ActuaLitté

Concours “WC et bibliothèques” : arranger soigneusement sa toilette

« Vous qui venez ici/ Dans une humble posture/ De vos flancs alourdis/ Décharger le fardeau… » Ah, Musset ! Alfred sera-t-il le parrain de l’initiative portée par l’Association des Bibliothécaires de France ? Pour l’année 2021, l’organisme a décidé de mettre en lumière le petit coin des établissements. « Sujet atypique, mais essentiel. » Certes... Alors, vos toilettes, à quoi ressemblent-elles ?

20/01/2021, 09:59

ActuaLitté

Bouquins aborde “le plus bel âge de sa vie”

« On s’émancipe à tout âge. Bouquins a attendu quarante ans avant de devenir une maison d’édition à part entière. C’était le rêve de Guy Schoeller, le fondateur, de ne dépendre que de lui-même — ce qu’il faisait déjà en grande partie. Rêve aujourd’hui exaucé », se réjouit Jean-Luc Barré, le directeur. Qui dévoile par là même les grandes lignes à venir de la maison.

20/01/2021, 09:06

ActuaLitté

Crise Covid : Le difficile retour des usagers en bibliothèques

Au cours de la crise Covid de 2020, les librairies bénéficièrent d’un éclairage inouï. Considérées comme lieux privilégiés de l’accès au livre, on est venu – par de malhabiles pétitions… – à confondre l’objet et la lecture. Or, en la matière, l’ouverture des bibliothèques aurait certainement apporté plus de réponses. Comment ont-elles traversé la période ? Normandie Livre et Lecture propose un retour d’enquête

19/01/2021, 18:06

ActuaLitté

“Pas de contrat pour les traîtres” : l'édition fait payer l'attaque du Capitole

« Pas de contrat d'édition pour les traîtres. » L'intitulé de la pétition est fort, mais celle-ci fédère déjà de nombreux travailleurs de l'industrie du livre américaine, des auteurs aux éditeurs, en passant par les responsables des ventes et les agents. Ils revendiquent un blocage complet et sans exception des contrats d'édition passés avec des membres de l'administration de Donald Trump.

19/01/2021, 16:05

ActuaLitté

Alain Mabanckou à la tête de la collection Poésie Points

EXCLUSIF – « Je considère la poésie comme l’un des langages primordiaux vers lesquels nous nous retournons lorsque, dans sa course effrénée, le Temps ne nous permet plus que la capitulation et la désertion comme alternative », écrit Alain Mabanckou. À compter du 25 février, le romancier reprendre la collection de poésie, aux éditions Points. Un ensemble d’ouvrages comme lieu de convergences de voix venues des quatre coins du monde — débutantes, majeures ou classiques…

19/01/2021, 15:53

ActuaLitté

Coup de poing : des lectures “dont vous ne sortirez pas indemnes”

Six titres pour l’instant, mais un label en forme de crochet du gauche — les plus dangereux… La maison J’ai lu amorce un nouveau label éditorial réunissant différents titres, avec pour tous, le choc en ligne de mire. Et une punchline — d’autant plus appropriée ici… —, « les lectures dont vous ne sortirez pas indemne ».

19/01/2021, 15:15

ActuaLitté

À Strasbourg, une librairie emblématique ferme ses portes

La librairie-papeterie Broglie, située sur la place du même nom à Strasbourg, fermera ses portes le 27 février prochain. Un commerce du livre occupait les lieux depuis 1918, d'abord sous l'enseigne Berger-Levrault, puis Muller, avant de devenir Broglie en 2001. En l'absence de repreneurs, la librairie devrait disparaître.

19/01/2021, 12:49

ActuaLitté

Publier Mein Kampf, pour mettre en garde les générations futures

Publier les écrits du dictateur allemand n’est pas sans risques : la nouvelle traduction que propose le professeur Eugeniusz Cezary Król n’a pas vocation à toucher le grand public. Au contraire : elle se destine principalement aux universitaires et chercheurs qui travaillent sur le totalitarisme. Une édition critique qui sera la première en Pologne, à paraître ce 20 janvier…

19/01/2021, 12:24

ActuaLitté

L'Italie se dote d'un Prix Andrea Camilleri, pour promouvoir lecture et écriture

Personne ne doutait que l’héritage du romancier sicilien Andrea Camilleri se bornerait aux ouvrages qu’il a laissés. La ville de Varallo Pombia (région du Piémont), accueille l’école Andrea Camilleri, qui a institué le premier prix national de littérature. Et bien entendu, ce dernier porte le nom de l’auteur d’Empedocle.

19/01/2021, 11:16

ActuaLitté

John Bolton, mis en cause pour son livre, pourra se défendre

Le ministère de la Justice américain ne lâche pas l'ex-conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, John Bolton, après la publication de son livre, La pièce où ça s'est passé (traduit par Gregory Berge, Talent Éditions). Mais le juge fédéral Royce Lamberth vient de contrarier sa procédure, en accordant à la défense de Bolton le droit de plaider sa cause.

19/01/2021, 10:45

ActuaLitté

En Australie, les ventes de livres en hausse en 2020

Tous les marchés du livre, dans le monde, n'auront pas connu la récession en 2020. L'Australie fait ainsi état d'une hausse des ventes, en valeur, de 7,8 % en 2020, par rapport à l'année précédente. Malgré (ou grâce au ?) le Covid, les ventes de livres atteignent 1,25 milliard $ sur les douze derniers mois.

18/01/2021, 17:13

ActuaLitté

Neneuil, figure littéraire de Bordeaux, est décédé

Une figure littéraire bordelaise s'en est allée, ce samedi 16 janvier : Neneuil, bien connu pour sa bibliothèque/librairie de rue installée près du Palais des Sports, est décédé. Depuis 2015, Dominique, sans domicile, collectait des ouvrages qu'il proposait aux passants, en accès libre, en échange ou contre un peu de monnaie.

18/01/2021, 11:42

ActuaLitté

Interforum fournira les librairies belges depuis la France 

La semaine passée, les libraires de Belgique adressaient un message sans ménagement au groupe Hachette Livre, et sa filiale Dilibel. Cette dernière, accusée de maintenir une surtaxe sur le coût des livres importés de France, est menacée de boycott, tout bonnement. En effet, Hachette maintient un delta entre le prix France et le prix Belgique — alors que les ouvrages devraient être commercialisés à un prix unique. 

18/01/2021, 10:28

ActuaLitté

Les soutiens économiques au monde de la culture prolongés

Au lendemain de la conférence de presse du Premier ministre annonçant la généralisation du couvre-feu à 18h, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, et Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, ont réuni le 15 janvier par visioconférence l’ensemble des secteurs de la Culture. A savoir spectacle vivant, arts visuels, musées et monuments historiques, cinéma, livre et médias locaux. Et ce, afin de préciser les conditions d’accompagnement économique durant cette période.

17/01/2021, 16:17

ActuaLitté

Elisabeth Tanner réélue à la tête du Syndicat français des agents artistiques et littéraires

Le Bureau du  Syndicat français des agents artistiques et littéraires (SFAAL), qui compte à ce jour 132 agents membres, a tenu ce mardi 12 janvier l’assemblée générale. L’assemblée réunie a notamment voté pour élire le Bureau du syndicat pour les deux années à venir et reconduit Elisabeth Tanner à la présidence du syndicat.

 

15/01/2021, 17:36