#Auteurs

L’avenir de l’auteur : animateur socio-culturel ?

ENQUÊTE – Mathieu Simonet, président de la Société des Gens de Lettres, a publié dans l’Obs une tribune qui retrace son parcours personnel. Il en profite pour soumettre des idées afin d’augmenter les revenus des auteurs. Une vision de l’écrivain qui suscite une vague d’agacement chez de nombreux auteurs vivant de leur création.

Le 22/01/2020 à 12:53 par Nicolas Gary

6 Réactions |

Publié le :

22/01/2020 à 12:53

Nicolas Gary

6

Commentaires

linkedin mail print
ActuaLitté
Dans le choeur des auteurs - Bernard Spragg. NZ, domaine public

«En 2010, être payé pour écrire ne me venait pas à l’esprit. Pour moi, l’argent que je percevais était la “cerise sur le gâteau” (qui s’ajoutait à mes revenus perçus en tant qu’avocat); ma récompense était d’abord symbolique», relate l’actuel président de la SGDL dans L'Obs, soulignant qu’à présent, il a «publié cinq livres».

Des revenus accessoires principaux

Mathieu Simonet expose dans cette tribune sa vision pour l’amélioration des conditions des écrivains en France : « À l’aube des années 2020, il faut changer de perspective : ne plus considérer que les revenus de l’auteur “autres que ceux du livre” (par exemple une rémunération pour intervenir dans un lycée, dans une prison ou dans un hôpital) sont de simples “revenus accessoires”. Ils sont souvent les revenus principaux des auteurs.»

Pour résumer le principe, pour des activités en lien avec son livre, un auteur n’est pas rémunéré en salaire, mais bénéficie de manière dérogatoire d’une rémunération en droits d’auteur. Le but ? Pouvoir faire rentrer tous ses revenus dans un même régime. Un principe particulièrement intéressant pour les collectivités les faisant intervenir, qui payent donc uniquement le 1,1 % de contribution diffuseur au lieu des contributions sociales classiques.

Le périmètre des revenus accessoires est un sujet qui revient souvent : toutes les organisations d’auteurs appellent à ce que son plafond soit augmenté. À ce jour, un projet de décret existerait pour en faire évoluer les modalités d’accès. Où est-il ? Peut-être avec le rapport Bruno Racine…

Si tous les auteurs semblent d’accord pour voir les encadrements de ces revenus évoluer, la vision que donne la SGDL du métier d’auteur est loin de faire l’unanimité. Des auteurs réagissent à l’article sur les réseaux sociaux :

Maman va travailler pour travailler...

Christophe Arleston, scénariste de BD, commente : «Que dit-il, au fond, sous son air bienveillant? La même chose que plusieurs de nos amis éditeurs : que AUTEUR N’EST PAS UN METIER, puisqu’il faut développer toutes sortes de ressources annexes. Alors bien sûr, des sous en plus, tout le monde est d’accord. Mais les “bonnes idées” de monsieur Simonet, c’est surtout un moyen de faire oublier le cœur du problème : LES AUTEURS DOIVENT ARRIVER À VIVRE DÉCEMMENT DE LEURS LIVRES.»


à fonds les manettes - pixabay licence

Justine Niogret, autrice, réagit aussi : « Il est question, donc, de travailler ailleurs et autrement. De se déplacer, beaucoup, pour aller raconter notre métier à des lycéens, pour lire nos ouvrages, pour faire des ateliers. C’est mignon. Ce serait touchant si la situation n’était pas aussi dramatique. (...) Dans la vraie vie, on a des enfants. Dans la vraie vie, on n’a pas tous et toutes un diplôme qui fait que l’écriture est un bonus. »

Elle renchérit : « Dans la vraie vie on n’a pas tous et toutes une famille qui n’a que ça à foutre, en fait, de garder nos enfants. Dans la vraie vie des gens qui font leurs comptes, ça se paye, de faire garder ses enfants pour aller bosser. Ça se paye. Mais avec quel argent ? Celui qu’on ne gagne déjà pas ? Du coup c’est quoi, cette proposition d’aller bosser ailleurs et autrement ? Je leur dis quoi, à mes enfants ? Maman doit travailler pour payer les nounous pour pouvoir aller travailler ? »

Écrire reste un métier

Un auteur de BD indique à ActuaLitté : «Le président de la SGDL ne parle JAMAIS de la responsabilité des maisons d’édition. La SGDL nous cause éducation artistique et culturelle, propose de faire parrainer des lycées par des écrivains… OK c’est très bien, mais ça c’est du culturel. Ce n’est pas du syndicalisme. Ce n’est pas du rapport de force qui va nous faire gagner des combats. »

« Certains auteurs ne supportent pas de se mettre en scène, témoigne une écrivaine. Nous transformer en animateurs socio-culturels convient à certains, mais pas à tous, on voit déjà les dérives dans les résidences : trouvez le temps d’écrire quand vous devez faire x interventions qui sont comprises dans le forfait de votre bourse. C’est évidemment important qu’on soit enfin payés pour notre temps de travail dans toutes ces activités supplémentaires, ce serait la moindre des choses, sauf que l’enjeu le plus vital c’est qu’écrire puisse rester un métier! »

Mathieu Simonet suggère cependant plusieurs idées pour financer les activités « complémentaires » des auteurs, notamment via diverses taxes. « Ce projet n’est d’ailleurs pas nouveau : Victor Hugo le défendait déjà au XIXe siècle en proposant que les livres tombés dans le domaine public financent les jeunes auteurs. Ayons aujourd’hui la sagesse de nous inspirer de celui qui fut, quand il était un jeune écrivain trentenaire, un des fondateurs de la Société des Gens de Lettres ! » 

Suggérée une nouvelle fois en 2014, l'idée avait été gentiment expulsée par... Fleur Pellerin, alors ministre de la Culture. Nous n'avons hélas pas pu obtenir de précisions de la part du signataire de la tribune.

Se dessinerait cependant un clivage social entre deux populations d’auteurs n’ayant pas la même vision de leur activité. Les uns, vivant de leur métier, plongés pour beaucoup dans une forte précarité, qui réclament d’être reconnus comme des travailleurs — et d’avoir accès à des droits sociaux qu’ils n’ont pas par ailleurs. 

De l’autre côté, des auteurs pour qui publier un livre est une reconnaissance symbolique ou une activité parallèle, qui ont par ailleurs déjà accès à tous ces droits par leur métier « principal ».

Au commencement, étaient Les Lettres

L’occasion de rappeler l’histoire de la SGDL. On compte dans son histoire des présidents auteurs qui ont marqué leur temps. Par exemple, Émile Zola, rien de moins, qui s'est battu pour que les écrivains vivent de leur écriture. Sa conception très business, moderne pour le XIXe, choquait certains de ses contemporains. Il avait d'ailleurs passé 4 ans à la librairie Hachette pour comprendre les mécanismes des grandes maisons d’édition. On peut retrouver des traces de ses négociations avec son éditeur dans cet article

Émile Zola par Nadar - domaine public

Avançons dans le temps. Le projet de loi le plus ambitieux pour un véritable statut d’auteur date du 13 août 1936. Jean Zay, ministre de l’Éducation nationale, avait proposé une loi révolutionnaire sur le droit d’auteur et le contrat d’édition. Rappelons le palmarès de Jean Zay : l’homme a mis en place entre autres les trois degrés de l’enseignement, les enseignements interdisciplinaires, le CNRS, le Musée national des arts et traditions populaires, le Musée d’Art Moderne et le Festival de Cannes.

Ce qu’aurait changé sa loi sur les auteurs ? L’auteur n'aurait plus été considéré uniquement comme un propriétaire, mais aussi comme un travailleur. Qui dit travailleur dit ouverture des droits sociaux et des minimums de rémunération comme dans tous les métiers en France. Le ministre proposait aussi non plus une cession, mais une concession des droits. Comprendre : limiter le temps d’exploitation par les maisons d’édition, le droit d’auteur de retour aux auteurs.

Dans les mémoires de Jean Zay, Souvenirs et solitude, on apprend que la SGDL avait soutenu ce projet : «J’avais légitimement compté sur cet appui : la Société des gens de lettres n’aurait pu, sans faillir à sa mission, répudier les efforts faits dans ce sens depuis cent ans par tous ses présidents, à commencer par Balzac que le code de la profession littéraire empêchait de dormir vers 1840 et dont le projet de réforme n’échoua que devant l’essor d’un faux libéralisme»

On y apprend également quel lobby a détruit le projet de loi à l’époque : les maisons d’édition. Gallimard, Grasset et Albin Michel. Flammarion en revanche aurait été plutôt un soutien. L’argument utilisé par les maisons d’édition à l’époque pour s’opposer à cette loi ? Devenir des « prolétaires » salirait les auteurs. Ambiance...

Une force qui va (et vient ?)

On voit aujourd'hui apparaître des auteurs qui questionnent la représentativité de la Société des Gens de Lettres. Leur conception de l’écrivain serait trop romantisée et pas assez professionnelle. D’autres s’interrogent sur la capacité de la SGDL à s’opposer aux éditeurs. C'est elle qui avait validé le principe de ReLIRE, la numérisation des oeuvres orphelines, considérant qu'il était peu grave de spolier les auteurs, en numérisant leurs oeuvres sans les solliciter – étant donné qu'en plus, on leur accordait une rémunération minimale.

De même, quand l’association avait présenté sa formation professionnelle « Introduction à l’état d’écrivain », cela avait suscité de la colère chez les auteurs jeunesse.

«Ça m’avait fait bondir, témoigne une autrice. Écrivain, ce n’est pas un état, c’est un métier, à la fin! Et la SGDL touche de grosses subventions SOFIA pour ces formations qui sont très pro éditeurs. C’est sympa comme intro pour quelqu’un qui débute. Si vous connaissez un peu les contrats par contre, vous allez trouver ça vraiment gentillet. Je n’ai pas peur de demander 10-12-14 %, la durée déterminée de 5 ans, et je raye toutes les clauses de cessions qu’eux trouvent acceptables.»

«Notre population professionnelle devrait être représentée par des personnes dont c’est le véritable métier, ajoute un auteur. On imagine un syndicat de plombier dirigé par un avocat qui est plombier à temps partiel? On sait que pour plein d’auteurs, publier un livre est un à côté. Pas de problème. Il y a aussi des trucs que je fais pour mon loisir qui sont pour d’autres leur source de revenus. Sauf que nous ce qu’on veut c’est enfin sortir de ce mythe de l’artiste pour faire reconnaître qu’on bosse. »

La SCAM, avant la cyber-arnaque

Un comble, quand on sait que les problèmes de représentativité ont déjà existé pour la SGDL. C’est de cette crise qu'est née la SCAM, Société civile des auteurs multimédia. La Société des Gens de Lettres, comme son nom l’indique, a d’abord été une société de gestion collective. C’est en tant que société de gestion collective qu’elle apparaît encore dans le Code de la propriété intellectuelle. Mais la SGDL a perdu ses prérogatives suite à une crise liée à la représentativité professionnelle.


Hmmm... pardon ? pixabay licence
La raison ? La SGDL percevait des droits pour le compte des auteurs audiovisuels, sans qu’aucun ne siège à son conseil d’administration. L’opacité sur les sommes versées était totale. La lecture de la genèse de la SCAM par Charles Brabant nous rappelle des problématiques qui opposent aujourd’hui les auteurs du livre à leurs éditeurs :

 Le mystère, dans son ensemble, est pieusement entretenu par une SGDL bouche cousue sur les sommes qu’elle détient au profit des ayants droit. Mais ces nouveaux auteurs sont déjà très heureux de recevoir si peu que ce soit alors qu’ils n’y comptaient pas. Ils n’en demandent pas plus. D’ailleurs, il ne comprennent pas encore bien ce qui génère leurs droits, ils se taisent. Peut-être par peur de les perdre ?

Mai 68, on assiste à un phénomène étrange : l’Hôtel de Massa est très vite occupé. Par les auteurs audiovisuels qui viennent réclamer leur dû ? Aucunement. Ils sont trop engagés ailleurs, dans le combat pour l’ORTF. Non, l’initiative en revient aux seuls auteurs littéraires qui contestent la direction en place et l’empêchent d’entrer à Massa pendant la durée du mouvement. 

De nos jours, dans ses statuts, la Société des Gens de Lettres est une association d’intérêt général. Elle affirme être représentative de tous les auteurs et illustrateurs français. Sa particularité est de contracter un bail emphytéotique avec l’État qui permet de louer l’Hôtel de Massa pour en tirer des revenus : location à des maisons d’édition, pour des lancements de livres, ou encore pour la soirée des Plumes francophones d’Amazon. Un événement qui fait d'ailleurs l'objet d'une enquête pour... contrefaçon.

L’hôtel de Massa est aussi loué à d’autres associations du domaine du livre et d’autres associations d’auteurs qui payent un loyer. La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse a d’ailleurs récemment quitté ces locaux. Massivement subventionnée par la SOFIA, la Société française des intérêts des auteurs de l’écrit, la SGDL fonctionne avec un budget de près de 2 millions d’euros par an, d’après son rapport d’activité.

Follow the money...

Dans ce même document, on apprend que ses adhérents s’élèveraient à environ 2300 dont les cotisations sont à jour, contre les 6000 annoncées. Le rapport 2019 de la Commission de contrôle des organismes de gestion des droits d’auteur et des droits voisins, hébergée par la Cour des comptes, épingle à ce titre la SOFIA et montre du doigt ses deux plus gros bénéficiaires, SGDL et SNE. Or, le SNE bénéficierait de subventions normalement prévues pour la défense des intérêts des auteurs, utilisées pour la défense des intérêts des éditeurs ?

Contactée par ActuaLitté, la Sofia apporte quelques précisions. Erreur d’interprétation, explique en effet la Société française des intérêts des auteurs de l’écrit : le document n’évoquerait pas un problème dans les attributions, mais plutôt dans la dénomination. En effet, au sein des sommes perçues au titre de la Copie privée, 25 % sont alloués à ce qui est appelé Action culturelle — les 75 autres sont répartis à 50/50 entre auteurs et éditeurs.

Or, ce fameux quart réservé voit les montants répartis en fonction d’éléments fixés par la législation (article L324-17 ou encore R321-6 du Code de la Popriété intellectuelle). « Cette somme est alors répartie en fonction des demandes, des critères et des dossiers, suivant des orientations définies. Et une part peut aller à la défense et aux actions de l’interprofession, association d’éditeurs ou d’auteurs, indistinctement », précise Geoffroy Pelletier, directeur de la Sofia.

Ainsi, le rapport ne pointerait pas le fait que le SNE perçoive des sommes indument, mais plutôt que les sommes versées n’ont pas été correctement identifiées. En clair, les aides sont justes, mais n’étaient pas dans la bonne catégorie…

De l'avenir des “gendelettres”

«Quelle est la réelle indépendance de la SGDL quand on voit qu’ils ne vont pas au Conseil d’État pour dénoncer la suspension du conseil d’administration de l’AGESSA, mais pour sauver les directeurs de collection avec le SNEinterroge une autrice. La Ligue des auteurs professionnels a publié un communiqué sur les dérives des directeurs de collection uniquement éditeurs, qui utilisent notre régime pour précariser des gens qui devraient être salariés! »

Et de poursuivre : « La seule action en justice de la SGDL ces dernières années, c’est de filer un coup de pouce pour que ces derniers puissent continuer à être payés en droit d’auteur? On va bientôt apprendre qu’ils aident le SNE à introduire les directeurs de collection dans le décret des revenus accessoires. »

Notons que la SGDL n’a pas signé le courrier commun des syndicats de tous les métiers créatifs qui appelle le rétablissement de la gouvernance du régime social des artistes-auteurs par des élections professionnelles, comme dans tous les autres métiers en France. C’est depuis peu le ministère qui s’arroge le droit de désigner les organisations d’auteurs qu’il estime représentatives, sans qu’aucun critère ne soit précisé.

« Moi, je ne suis pas un gendelettres. Je suis un auteur», nous affirme un scénariste de BD.

6 Commentaires

 

hebadidon

22/01/2020 à 19:50

Je commente pour ouvrir à la discussion avec des gens de l'autre avis. Je ne comprends pas ce débat, je ne comprends pas qu'on veuille faire de la littérature une source pécuniaire.
Je comprends très bien que l'on veuille vivre de sa passion mais je ne comprends pas qu'on puisse décemment se plaindre de ne pas y arriver. Si on en a pas l'occasion, bah tant pis c'est la vie.

Auteur n'EST pas un métier, il PEUT l'etre, comme musicien, acteur ou réalisateur. Je pense qu'il faut arreter de penser qu'on mérite tous de gagner notre vie d'une activité qu'on fait à la base par passion.

On peut peut-etre critiquer le fait que le responsable de la SGDL ne soit pas qu'auteur mais je ne le comprends pas, il est autant auteur que n'importe lequel qui arrive (ou non) à en vivre sans activité professionnelle parallele.

Je ne demande néanmoins qu'à changer d'avis.

Un Hikikomori

23/01/2020 à 05:39

Quand bien tous ne peuvent pas être auteurs c'est injuste que l'auteur touche le moins de toute la chaîne du livre.

après je suis pas certain que les libraires (qui touchent le plus de la chaîne) acceptent de perdre 12% pour que les auteurs soient à 20%, on pourrait l'imposer à Amazon mais l’État le ferra jamais aux libraires, les auteurs une variable d'ajustement pour toute la chaîne du livre.

Un libraire

23/01/2020 à 10:50

Exactement !
Et on pourrait arrêter de payer les assistantes maternelles : elles ont le plaisir de jouer toute la journée avec les enfants. Les avocats : ils ont la fierté de défendre tout citoyen devant la justice. Les médecins : sauver des vies est trop noble pour ça, et ils ont la reconnaissance de leurs patients et de la société. Les libraires : ils transmettent les livres par passion et ne mangent pas (c'est bien connu).
Blague à part, pourquoi un travail ne mériterait-il pas salaire dès lors qu'il est un minimum intéressant, qu'il confère une reconnaissance sociale ou que la personne aime ce qu'elle fait ?

Ou alors, on ne paye plus personne pour ses activités et on libère les gens des questions du nécessaire vital (logement, nourriture,...) en instaurant un salaire universel de base.

hebadidon

24/01/2020 à 14:44

Je ne pense pas que l'on puisse mettre au meme niveau le statut d'auteur et les corps de métier que vous décrivez. Qu'on le veuille ou non ce n'est pas pareil, l'activité artistique, à mon sens perd de sa valeur quand elle est faite POUR de l'argent. alors bien sur il faut de l'argent pour vivre et c'est génial qu'on fasse en sorte que des gens puisse continuer à vivre tout en se donnant à fond dans leur passion.
Le fait est que je trouve ça quand meme un peu gonflé auqnd le seul propos c'est "On veut plus d'argent car nous sommes des artistes et que nous le meritons".

et evidement que le salaire global est une solution s'il n'est la solution. mais c'est un tout autre débat

Kart

23/01/2020 à 10:30

Je réponds à la personne qui estime qu’écrire est une passion plus qu’un métier.
Ecrire est une passion mais tenter d’écrire mieux, assumer la responsabilité de ce qu’on raconte à des gens qu’on ne connait pas, naviguer dans le monde compliqué de l’édition ou de la production pour travailler avec les bonnes personnes... tout cela est un métier.
Devenir ingénieur peut aussi être le résultat d’une passion. C’est progresser dans l’activité d’ingénierie qui en fait un métier.
Pour faire un bon écrivain, une bonne écrivaine , un ou une bonne scénariste, un ou une peintre... et même un ou une ingénieur/e il faut souvent dix ans. Dix ans de passion, mais pas dix ans de loisir.
Et la suite? Quand on est enfin un/e auteu/e qui a dans les mains des outils forgés, on est aujourd’hui contraint d’arrêter d’écrire exclusivement. Nier qu’écrire est un métier oblige a accepter trop de petits boulots alimentaire ou à faire autre chose
La passion, c’est un mot d’amateur. La nécessité, le travail, le métier sont des des mots d’auteur/e.

Autrice

24/01/2020 à 09:46

Passion ou métier ? La question peut se poser quand on écrit seul chez soi un texte que personne n'attend et qu'on va proposer ensuite à des éditeurs. Mais on oublie que les éditeurs publient énormément d'ouvrages pour lesquels ils passent commande. Une commande, un contrat, une somme et un délai, on est clairement dans du travail qui doit ouvrir des droits. Personne ne fait les commandes par passion. Mais beaucoup d'auteurs vivent des commandes...

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Comic Art Europe : faciliter la mobilité des oeuvres et des créateurs

Après sa première année d’existence, Comic Art Europe, visant à renforcer le secteur de la bande dessinée sur le continent en expérimentant des méthodes de travail collaboratives, fait le bilan de ses actions et lance deux nouveaux appels à participation aux auteurs et autrices du 9e art.

21/10/2021, 15:07

ActuaLitté

Disparition de Philippe Castellin, pionnier de la poésie numérique

L'auteur et éditeur Philippe Castellin, pionnier de la poésie numérique, est mort. Vivant en Corse, il codirigeait la revue poétique DOC(K)S depuis 1990, et participait à des performances, au sein du collectif Akenaton, qu'il avait cofondé avec Jean Torregrosa.

20/10/2021, 15:20

ActuaLitté

Peinture, cinéma, littérature : mort de l'essayiste Youssef Ishaghpour

L'auteur français d'origine iranienne Youssef Ishaghpour est mort le 15 octobre dernier à son domicile parisien, à l'âge de 81 ans. Né à Téhéran en 1940, arrivé en France à l'âge de 18 ans, Ishaghpour a publié de nombreux essais sur le cinéma, la peinture et la littérature.

20/10/2021, 11:38

ActuaLitté

Évasion fiscale : pour Vargas Llosa, les Pandora Papers sont “faux”

Prix Nobel de littérature en 2010, Mario Vargas Llosa a été cité à deux reprises dans des révélations massives liées à l'évasion fiscale : les Panama Papers, en 2016, et, à présent, les Pandora Papers. Selon les documents étudiés dans le cadre de cette dernière enquête, Vargas Llosa aurait été le principal titulaire d'une société offshore, ouverte dans les Îles Vierges britanniques, paradis fiscal notoire.

20/10/2021, 10:04

ActuaLitté

Disparition du poète belge Werner Lambersy

Le poète belge Werner Lambersy, qui avait choisi le français comme langue d'écriture, est mort ce lundi 18 octobre à Paris, où il vivait depuis plusieurs années. Il laisse derrière lui une immense bibliographie, dont les œuvres lui ont valu de nombreuses récompenses, comme le Prix Mallarmé ou le Prix international de poésie francophone Yvan-Goll.

19/10/2021, 16:03

ActuaLitté

Covid : 209 auteurs soutenus par le Centre national du Livre en 2021

Le Centre national du livre (CNL) propose un bilan chiffré de son aide aux auteurs, devant les difficultés économiques liées à la crise sanitaire. Dans le cadre de ce deuxième fonds d'aide, 761.625 € ont été distribués à 209 bénéficiaires, sur 213 demandes reçues.

14/10/2021, 16:54

ActuaLitté

Les aides Covid pour les auteurs prolongées jusqu'en juillet 2022

Cherchant à prolonger l'état d'urgence sanitaire, le gouvernement a présenté un projet de loi en Conseil des ministres, qui sera examiné en procédure accélérée par les députés, les 19 et 20 octobre prochains. Parmi les articles, une nouvelle prolongation des aides exceptionnelles à destination de titulaires de droits d’auteurs et de droits voisins.

14/10/2021, 13:07

ActuaLitté

PEN America met à disposition un manuel de défense contre le cyberharcèlement

« Le cyberharcèlement constitue une menace directe contre la liberté d’expression. » Plus tôt cette semaine, PEN America, en partenariat avec Code for Africa (CfA) et PesaCheck, a lancé le Manuel de défense contre le cyberharcèlement, destiné à soutenir les journalistes et écrivains francophones attaqués sur Internet. Ce manuel propose des outils et des stratégies pratiques pour se défendre contre de tels abus.

13/10/2021, 15:22

ActuaLitté

Le règlement du régime de retraite des auteurs modifié par arrêté

L'arrêté du 22 septembre dernier, publié au Journal officiel au début du mois d'octobre, apporte quelques modifications au règlement du régime des artistes auteurs professionnels (RAAP), l'une d'entre elles portant sur le précompte des cotisations et la part versée par les producteurs.

12/10/2021, 12:08

ActuaLitté

Passeurs de monde : échanges autour des enjeux contemporains de la traduction

L'agence Ciclic Centre-Val de Loire convie les passionnés de littératures étrangères à une journée d’échanges professionnels autour des enjeux contemporains de la traduction le jeudi 14 octobre 2021 à la Médiathèque d’Orléans.

08/10/2021, 17:27

ActuaLitté

Disparition de l'illustratrice Lilian Obligado

Lilian Obligado, illustratrice argentine, est décédée le lundi 4 octobre 2021. Elle avait 91 ans, et est née dans une famille d'artistes — son grand-père, Rafael Obligado, était un poète prestigieux et sa grand-tante, María Obligado, l’une des premières femmes peintres reconnues en Argentine.

08/10/2021, 16:36

ActuaLitté

Pandora Papers : Mario Vargas Llosa, toujours fâché avec les impôts

Nouvelle salve de révélations concernant l'évasion fiscale de politiciens et autres célébrités, les Pandora Papers rappellent à quel point les richesses sont peu partagées dans le monde. Dans le monde littéraire, le nom de Mario Vargas Llosa retient l'attention : le Prix Nobel de littérature 2010 aurait été le principal titulaire d'une société basée dans un paradis fiscal, Melek Investments.

08/10/2021, 13:55

ActuaLitté

Mario Vargas Llosa candidat pour entrer à l'Académie française

L'écrivain espagnol Mario Vargas Llosa fait partie des candidats à l'élection au fauteuil de Michel Serres (F18), prévue le jeudi 25 novembre à l'Académie française. Il fait pour l'instant face à six autres candidats, dont les habitués Yves-Denis Delaporte, Éric Dubois et Eduardo Pisani.

08/10/2021, 11:13

ActuaLitté

Laure Hillerin, lauréate du Prix de la biographie Geneviève Moll 2021

Journaliste littéraire, ancienne rédactrice en chef de France 2, mais également biographe, Geneviève Moll nous quittait en 2011. En hommage à son travail, les membres de l’association créée en 2009, Lire à Verneuil, ont depuis lancé le Prix Geneviève Moll de la biographie. Cette année, Laure Hillerin a été désignée grande lauréate, avec À la recherche de Céleste Albaret, publié aux éditions Flammarion.

07/10/2021, 16:36

ActuaLitté

Partir en Livre 2022 : “l’Amitié”, thème de la 8e édition

Le Centre national du livre (CNL) donne rendez-vous du 22 juin au 24 juillet 2022, partout en France. Avec pour thème « l'Amitié », Partir en Livre proposera une manifestation qui prendra de l'ampleur pour fédérer toutes les initiatives en faveur du livre et de la lecture. L’occasion de mettre en lumière les différents acteurs mobilisés pour redonner le désir de lire. Le CNL publie dès à présent son appel à projets. 

06/10/2021, 16:59

ActuaLitté

L'historienne d'art et grande spécialiste du Japon ancien Nelly Delay est morte

ActuaLitté apprend la disparition la semaine passée de Nelly Delay, grande spécialiste de l'art japonais ancien. Historienne d’art, elle aura organisé de nombreuses expositions sur les sujets qui l'auront passionnée et dont elle fut grande spécialiste, reconnue. Des thèmes qu'elle aura aidé à faire connaître en France : l'estampe japonaise, les relations Japon-Occident, ou encore l'œuvre du grand peintre japonais du XIXe siècle, Hiroshige.

 

 

 

01/10/2021, 15:00

ActuaLitté

Académie française : élection en novembre pour le fauteuil de Michel Serres

L'Académie française annonce une élection le 25 novembre prochain, pour tenter de déterminer l'auteur ou l'autrice qui prendra la succession au fauteuil F18, précédemment occupé par Michel Serres. Ce dernier est décédé en juin 2019, à l'âge de 88 ans.

01/10/2021, 10:32

ActuaLitté

Une histoire de la traduction en 70 portraits

La journée mondiale de la traduction (30 septembre) permet un coup de projecteur rapide une fois par an sur une profession aussi utile que méconnue. Mais qu’en est-il des traducteurs et traductrices eux-mêmes et de leur patient travail depuis plus de deux millénaires? Je me suis plongée dans Wikipédia, notre bible des temps modernes, pour en savoir plus. Voici un dossier pour les célébrer.

01/10/2021, 09:47

ActuaLitté

L'équipe de la Charte accueille sa déléguée générale, Anne Clerc

La Charte renforce son équipe grâce à l'arrivée de sa déléguée générale, Anne Clerc, lundi 27 septembre dernier. Elle prend la suite de Juliette Panossian, ancienne directrice.

30/09/2021, 15:23

ActuaLitté

Les noms des traducteurs sur la couverture : des auteurs s'engagent

Cette journée mondiale de la traduction, en ce 30 septembre, est l'occasion de féliciter les traducteurs du monde entier, tout en déplorant leur disparition médiatique et éditoriale. Plus de 400 auteurs s'engagent, dans une lettre ouverte, à imposer aux éditeurs la mention du traducteur ou de la traductrice de leur œuvre sur la couverture de leurs ouvrages.

30/09/2021, 15:09

ActuaLitté

Lyon : l'écrivain Charles Juliet reçoit la médaille de la Ville

Ce mercredi 29 septembre, Nathalie Perrin-Gilbert, adjointe au Maire de Lyon déléguée à la Culture, a remis la médaille de la Ville à Charles Juliet, Grand prix de l’Académie française et lyonnaise d’adoption. Arrivé à Lyon dans les années 1950, Juliet se qualifie lui-même d'« amoureux » de la Cité des gones.

30/09/2021, 10:58

ActuaLitté

Conseil Permanent des Écrivains : Paola Appelius et Christophe Hardy en coprésidence 

A l'occasion de son Assemblée générale du 14 septembre 2021, le Conseil Permanent des Ecrivains (CPE) a renouvelé son bureau. Après deux années riches et engagées, Bessora cède sa place de présidente à un binôme : Paola Appelius, traductrice et présidente de l’ATLF, et Christophe Hardy, auteur et président de la SGDL, co-présideront le CPE.

28/09/2021, 15:39

ActuaLitté

Littérature jeunesse : des oeuvres à “prendre au sérieux”

La créatrice de Charlie et Lola, Lauren Child, appelle à un changement d’attitude envers les livres pour enfants. Et pour ce faire, l’ancienne lauréate des enfants lancera ce soir son manifeste. Le message principal : non, la création à destination des enfants n’est pas de moindre importance par rapport à la littérature dite « adulte ». Les livres pour enfants doivent être pris au sérieux, et ceux qui les lisent tout autant.

 

22/09/2021, 12:01

ActuaLitté

Zep s'intéresse à Jesus, sa vie, son oeuvre en 20 épisodes...

Depuis quelques jours, la RTS, Radio Télévision Suisse, propose une série, également diffusée sur Couleur 3, réalisée par le dessinateur Zep et le réalisateur Gary Grenier. La vie de J.C. est une série plutôt dans la veine de ce que les Monty Python avaient produit avec La vie de Brian. Des aventures farfelues, à l’image de la lecture qu’on pourrait avoir de la Bible, avec un petit prisme amusé…

 

22/09/2021, 09:34

ActuaLitté

Une nouvelle histoire de Tennessee Williams publiée pour la première fois

Une œuvre de 1952 de l’auteur d’Un Tramway nommé désir (traduit par Pierre Laville aux éditions Robert Laffont), Tennessee Williams, a été retrouvée dans les archives de l’Université de Yale. Publié pour la première fois cette semaine dans le Strand Magazine, The Summer Woman se déroule en Italie, pays d’adoption du grand dramaturge tourmenté. Un universitaire américain revient à Rome régulièrement poursuivre une relation avec une Italienne et vit la montée de l’hostilité envers les Américains.

 

 

15/09/2021, 15:34

ActuaLitté

Le poète et dramaturge Michel Garneau décédé à 82 ans

Le poète et dramaturge Michel Garneau est décédé ce lundi à l’âge de 82 ans dans la ville de Magog au Québec, a annoncé son éditeur, L’Oie de Cravan. Poète d’abord, puis dramaturge auteur d’une vingtaine de pièces, mais également homme de radio, il aura notamment inscrit l’art de l’improvisation au cœur de son œuvre théâtrale.

14/09/2021, 16:06

ActuaLitté

Des Moomins au Hobbit : Tove Jansson, illustratrice de génie

Décrit avec force de détails comme savait si bien le faire l’auteur du Seigneur des Anneaux, et avant Peter Jackson, les Hobbits de la Comté ont été représentés par la dessinatrice, Tove Jansson, entre 1962 et 1973. La dessinatrice qui fut avant tout réputée pour ses Moomins – personnages pour enfants connus internationalement – eut l'envie de basculer du côté de l'Anneau de pouvoir...

13/09/2021, 17:19

ActuaLitté

Académie française cherche professeur agrégé pour son Dictionnaire 

L'Académie française diffuse une offre d'emploi atypique et plutôt prestigieuse : l'institution recherche un professeur ou une professeure agrégée de lettres modernes ou classiques, affectée dans l’enseignement secondaire (en activité ou en disponibilité). Des tâches éditoriales liées à la 9e édition du Dictionnaire de l'Académie, et une réflexion sur la prochaine édition sont notamment au programme.

07/09/2021, 16:33

ActuaLitté

Plus indépendants et polyvalents : un état des lieux des professionnels de la correction

Auteurs souvent négligés au sein de la chaîne du livre, les correcteurs et correctrices sont parfois aussi méconnus des professionnels que du grand public. L'ACLF, Association des correcteurs de langue française, révèle le portrait des métiers de la correction, dessiné par une grande enquête auprès de ceux et celles qui les pratiquent.

06/09/2021, 15:49

ActuaLitté

L'École de Traduction Littéraire, 10 années, et une nouvelle promotion à bâtir

L’École de Traduction Littéraire (ETL) ouvrira sa huitième promotion en janvier 2022. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 15 octobre 2021. Issue d’un partenariat entre le Centre National du Livre et l’Asfored et pilotée par Olivier Mannoni, l’École est la première à offrir aux jeunes traducteurs et traductrices, ayant déjà publié au moins une traduction chez un éditeur, une formation complète d’un an (150 heures, un samedi sur deux).

03/09/2021, 15:24

ActuaLitté

Matzneff : refusée par l'édition, une accusatrice choisit d'autopublier son témoignage 

En mars 2020, Francesca Gee, qui se présentait comme une autre victime présumée de Gabriel Matzneff, accordait un entretien au New York Times. Ancienne journaliste, elle avait d’ailleurs proposé bien avant Vanessa Springora un ouvrage relatant son histoire : en 2004, les éditeurs de la place parisienne l’avaient refusé. Matzneff n’était pas encore un sujet. Depuis, l’écrivain a été accusé de pédocriminalité, même si pour l’heure, la prescription des faits imputés plaide en sa faveur.

03/09/2021, 11:00

ActuaLitté

Michel Bussi enquête sur la mort du Petit Prince et de son créateur

L’éditeur de l’écrivain français Michel Bussi, les Presses de la Cité, a annoncé la parution de son futur roman Code 612. Qui a tué le Petit Prince ? Ce récit, signé par l'un des auteurs français les plus lus, est présenté comme une variation autour du Petit Prince, d'Antoine de Saint-Exupéry, publié en 1943.

02/09/2021, 16:56

ActuaLitté

Mort de Jean-Denis Bredin, académicien et “grande figure du barreau français”

Né en 1929, Jean-Denis Bredin est mort ce 1er septembre à l'âge de 92 ans, a annoncé l'Académie française dans un communiqué. Élu le 15 juin 1989 au fauteuil de Marguerite Yourcenar, il avait notamment signé un ouvrage de référence sur l'Affaire Dreyfus, simplement intitulé L’Affaire, paru en 1983 chez Julliard.

02/09/2021, 09:22

ActuaLitté

Magdalena Platzová, une autre dissidence

Magdaléna Platzová (1972), écrivain, dramaturge, auteur de livres pour enfants et journaliste. Après des études de philosophie à l’université Charles de Prague, elle devient actrice, journaliste et traductrice. Auteure de trois pièces de théâtre, elle est également la fille de la dissidente Eda Kriseová et du documentariste Josef Platz.

 

01/09/2021, 16:14

ActuaLitté

Mort d'Alain Boudet, créateur d'une “poésie de célébration”

Alain Boudet, professeur de lettres, documentaliste, écrivain et poète, est décédé le 24 août 2021. Il avait 71 ans. Il vécut une enfance heureuse, entre la ville où,  chez ses parents, il inventera ses premières histoires avec des jouets miniatures, et la campagne où, avec cousins et cousines, il passe ses vacances à construire des cabanes et à jouer au chamboule-tout dans la décharge municipale.

30/08/2021, 09:55

ActuaLitté

Disparition de Gunilla Bergström, autrice et illustratrice suédoise d’albums jeunesse

L’éditeur suédois Rabén & Sjögren a annoncé ce 25 août le décès de Gunilla Bergström, autrice et illustratrice très appréciée. Elle s’est éteinte à 79 ans, après une détérioration progressive de sa santé. Bergström est surtout connue pour sa série de livres pour enfants mettant en scène le personnage Alfons Åberg — connu dans sa version française sous le nom d'Alphonse Aubert (éditions L'Etagère du bas, dans une traduction de Marianne Ségol-Samoy). 

27/08/2021, 16:04

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Réformer la formation des bibliothécaires territoriaux : rendez-vous à la Bpi

Le rapport Orsenna, remis à Emmanuel Macron en 2018, établissait plusieurs constats, notamment celui d'une formation initiale et continue des bibliothécaires territoriaux à faire évoluer, notamment vers la relation avec les usagers. Le 30 novembre 2021, le ministère de la Culture organise une journée d'échanges pour ouvrir le chantier de cette réforme de la formation.

21/10/2021, 16:48

ActuaLitté

Jeunesse : disparition de l'auteur et illustrateur américain Jerry Pinkney

À l'âge de 82 ans, l'auteur et illustrateur américain de livres pour la jeunesse Jerry Pinkney a tiré sa révérence. Relativement peu traduit en français, il a pourtant signé ou cosigné plus d'une centaine de livres au cours de sa carrière, et aura notamment reçu un prix couronnant l'ensemble de son œuvre, décerné par la Society of Illustrators.

21/10/2021, 15:43

ActuaLitté

Réflexion, détachement et rondeur : Milan explore une nouvelle identité

Depuis bientôt 40 ans, les éditions Milan, un des premiers éditeurs sur le marché du documentaire jeunesse, invitent leurs lecteurs à « ouvrir grand les yeux » en transmettant, grâce à ses auteurs et à leurs œuvres, un précieux savoir, qui donne du sens, et rend confiant dans la vie. 

21/10/2021, 12:42

ActuaLitté

“Le livre, un radeau qui navigue à travers les siècles”

SALTO21 – Comme nous l’avons observé au Salon du livre de Turin, le paysage éditorial italien regorge de petites et moyennes maisons d’édition. Parmi elles, Alter Ego éditeur, une petite maison du Latium qui croit dans la force du livre à résister à travers le temps. Et qui, comme le nom le suggère, vise à étudier cet étrange animal qu'est l’homme. 

21/10/2021, 12:08

ActuaLitté

Macron agacé : ses ministres “ne foutent rien”, publient des livres et n'en vendent pas (chiffres à l'appui)

Emmanuel Macron, qui se rêvait écrivain — peut-être plus que Président de la République ? – s’agace, nous apprend Le Canard enchaîné. Selon lui, la place qu’occupent les ministres dans la rentrée, moins celle littéraire que celle des essais, devient pesante. Jalousie présidentielle ?  

21/10/2021, 10:57

ActuaLitté

Mort de l'autrice palestinienne Laila Al-Atrash

L'autrice palestinienne Laila Al-Atrash est morte à l'âge de 73 ans, rapporte l'organisation PEN International, dont elle fut la présidente de la filiale jordanienne. Journaliste de formation, elle a ensuite embrassé avec succès une carrière de romancière, plusieurs de ses œuvres attirant l'attention des jurés de prestigieuses récompenses, comme le Prix international de la fiction arabe.

21/10/2021, 10:56

ActuaLitté

Biélorussie : hausse notable de la répression contre la sphère culturelle

Comme l'annonçaient les dissolutions récentes d'organisations d'auteurs biélorusses, sur ordre du pouvoir, la répression exercée par le régime d'Alexandre Loukachenko à l'encontre de ses opposants ne faiblit pas. Bien au contraire : dans le domaine de la culture, les violations des droits humains ont même doublé, avec un millier de cas relevés entre janvier et septembre 2021, par rapport à toute l'année 2020.

21/10/2021, 10:40

ActuaLitté

Troisième mandat pour Christine Carrier, reconduite à la tête de la Bpi

Christine Carrier entamera son troisième mandat à la tête de la Bibliothèque publique d'information, à partir de ce 24 octobre 2021, selon un décret du 20 octobre 2021 signé par le président de la République.

21/10/2021, 09:29

ActuaLitté

Prehistorica Edizioni : une passion française

SALTO21– Prehistorica editore est la seule maison d’édition italienne entièrement consacrée à la littérature française. Elle a même une collection consacrée à Éric Chevillard, La Chevillardiana. Une maison italienne qui se veut très française, donc, comme le témoigne la silhouette de la Tour Eiffel reproduite sur leur stand au Salon du livre de Turin.

21/10/2021, 09:18

ActuaLitté

Podcasts : le ministère de la Culture paye ses experts en silence radio

Début septembre, le ministère de la Culture dévoilait un appel à projets fléchés vers les autrices et auteurs. Fort bien. Il s’agissait de mettre à disposition de chaque dossier une enveloppe de 3000 à 5000 € « attribuée après avis d’une commission de professionnels ». Pour ce faire, simple : imaginer un travail d’écriture pour des oeuvres sonores, ou podcasts.  Budget total : 500.000 €.

20/10/2021, 16:43

ActuaLitté

Irlande du Nord : des amendes pour 87 000 retards… supprimées 

C’est décidé : toutes les amendes liées aux retards d’emprunts en bibliothèque doivent être supprimées. C’est du moins ce qu’à annoncé la ministre des Communautés Deirdre Hargey, en Irlande du Nord. Le 11 octobre dernier, ces retards étaient évalués au nombre de 87 412 pour les bibliothèques du pays. Ils seront donc tous effacés du système de Libraries NI. Pour tous les lecteurs concernés, voici un beau cadeau de Noël avant l’heure !

20/10/2021, 16:39

ActuaLitté

Une mise à jour d'envergure pour le Dictionnaire des francophones

Le Dictionnaire des francophones, lancé en mars 2021, annonce la mise en place de sa première grande mise à jour. Le DDF accueille ainsi FranceTerme, la base de données terminologiques de la délégation générale à la langue française et aux langues de France, et le Grand Dictionnaire terminologique de l'Office québécois de la langue française.

20/10/2021, 16:04

ActuaLitté

Les Prouesses, des éditrices dédiées aux autrices méconnues

Avec une ligne éditoriale limpide – publier des textes méconnus, et pourtant fondateurs, signés par des autrices –, les éditions Les Prouesses repoussent les limites. L’objectif est d’ouvrir les horizons de pensées et de diversifier les représentations, avec des ouvrages qui offrent une vision unique de la condition des femmes. Par-delà les frontières et le temps. 

20/10/2021, 15:25

ActuaLitté

Boycott : comment tolérer des éditeurs nazis à la Foire de Francfort ?

FBM21 — La plus grande manifestation professionnelle d’Europe, la Foire du livre de Francfort, vient d’ouvrir ses portes. Pour son commissaire général, Juergen Boos, ce n’est pas encore un « retour à l’activité normale », dans l’organisation. Pourtant, dans le déroulé, les polémiques habituelles reviennent – distanciel ou présentiel qu’importe, rien de nouveau.

20/10/2021, 12:40

ActuaLitté

Marché italien : librairies indépendantes et petits éditeurs en hausse

35 % des librairies interrogées par Silesercenti-Swg déclarent avoir augmenté leurs ventes malgré la pandémie. Et ce, semble-t-il, grâce à la loi sur le livre et au Bonus Cultura (18App). Les éditeurs indépendants, quant à eux, font état d'une augmentation de 28 % de leurs ventes en 2021 par rapport à l'année précédente. 

20/10/2021, 11:38

ActuaLitté

Margaret Atwood embarquée dans une polémique sur la transphobie

Margaret Atwood s’était déjà posé la question : « Suis-je une mauvaise féministe ? » en prenant une position contestée sur le mouvement #MeToo. Une autre tornade se déclenche, rappelant étrangement celle portée contre JK Rowling, suite à un commentaire de la romancière. Car cette fois, il serait question de propos transphobes.

20/10/2021, 10:47

ActuaLitté

Un éditeur marocain porte plainte contre Zemmour pour contrefaçon

Trop, c’est trop : pour l’éditeur marocain Abdelkader Retnani, Éric Zemmour est pris en flagrant délit de… contrefaçon. En cause, l’utilisation du nom La croisée des chemins, site officiel où l’ouvrage du polémiste est en vente, qui s’avère être le nom de la maison d’édition fondée voilà 40 ans par Retnani. Or, et l’on s’en doute, les ouvrages de la maison basée à Casablanca sont à des années-lumière du dernier ouvrage du réactionnaire, La France n’a pas dit son dernier mot.

19/10/2021, 15:06

ActuaLitté

Amélie Nothomb et Voland, son éditeur italien : “Une fidélité absolue”

SALTO21 – Comme son nom, tiré du roman Le Maître et Marguerite de Boulgakov, l’indique, Voland est une petite maison d’édition spécialisée dans la littérature slave. Et c’est également l’éditeur italien d’Amélie Nothomb. Une alliance sentimentale et littéraire qui dure depuis plus de vingt ans... 

19/10/2021, 12:45

ActuaLitté

Le pass sanitaire, générateur de conflits dans les bibliothèques

Pour apporter de l'eau au moulin des revendications, ou simplement prendre le pouls de la profession, l'Association des bibliothécaires de France (ABF) livre les résultats d'un sondage sur le pass sanitaire dans les bibliothèques. Ce dernier a été mené entre le 15 septembre et le 2 octobre dernier. Près de 3000 participants détaillent les difficultés rencontrées dans les établissements de lecture publique.

19/10/2021, 12:34

ActuaLitté

L'éditeur scientifique Springer Nature opte pour la traduction automatisée

L'éditeur scientifique Springer Nature annonce la mise à disposition d'un outil de traduction automatique d'articles et de manuscrits, leur permettant « de traduire leurs écrits en anglais, à partir de différentes langues ». D'après la maison d'édition, cette solution permettra de réduire les coûts et les délais de traduction, et répond à une demande des auteurs.

19/10/2021, 11:51

ActuaLitté

Furet du Nord, Decitre et ActuaLitté en “synergie pour faire rayonner le livre et la lecture”

La lecture est enfin devenue Grande cause nationale et pour soutenir cet engagement le groupe Furet du Nord/Decitre et le journal en ligne ActuaLitté déploient une synergie à travers plusieurs actions. Objectif : renforcer la présence du livre sur internet et relier les lecteurs avec le réseau de 32 établissements, dont le dernier né, à Reims.

19/10/2021, 11:00

ActuaLitté

Art, design et lifestyle : avec L'ippocampo, c'est Paris à Turin 

SALTO21 – Au Salon du Livre de Turin il y a un stand qui rappelle fortement une rue parisienne : c’est celui de L’ippocampo, une maison d’édition indépendante spécialisée dans des livres illustrés de haute qualité... Fondée en 2002, initialement à Gênes, par Patrick Le Noel et Giuliana Bressan, L’ippocampo Edizioni est désormais basé à Milan. C’est un éditeur indépendant spécialisé dans les livres illustrés sur l’art, le design, la photographie, la cuisine et le lifestyle. 

19/10/2021, 09:55

ActuaLitté

La collection Que sais-je ? en vidéos : du savoir sur les réseaux

Le groupe Humensis lance « Que sais-je ? » dans la production audiovisuelle. La célèbre collection créée il y a 80 ans par les Puf (Presses Universitaires de France) ajoute une corde à son arc en devenant productrice de formats courts. Des clips d’une durée 128 secondes – en référence à son format intangible de 128 pages – qui reprennent les grandes références de ses ouvrages.

19/10/2021, 09:34

ActuaLitté

Publier pour défendre le droit à la connaissance

SALTO21 – Avec une ligne éditoriale non euro-centrique et basée sur les droits civils, cette maison tente d’expliquer le réel à travers plusieurs formes : les essais, mais aussi l’infographie et la bande dessinée. Pour un public qui veut être informé. Voici en substance Add Editore, éditeur indépendant lancé à Turin en 2010 : diffuser la non fiction en Italie. 

19/10/2021, 09:18

ActuaLitté

Marketplace : Amazon, sous serment, aurait menti sur ses pratiques ?

Voilà plusieurs mois maintenant que des membres du Congrès américain enquêtent sur les méthodes d’Amazon. Et plus spécifiquement, l’utilisation logiquement interdite de données collectées auprès des vendeurs tiers. Ceux qui ont recours à la marketplace de la firme alimentent-ils malgré eux les algorithmes de l’entreprise ? Amazon a juré que non. Mais les parlementaires n’avalent pas la couleuvre.

18/10/2021, 17:12

ActuaLitté

Roselyne Bachelot écarte une levée du pass sanitaire dans les bibliothèques

Empêtrés dans les contrôles des pass sanitaires des usagers et des agents, les bibliothécaires se retrouvent quelque peu écartelés : d'un côté les aspirations d'accès universel à la culture, de l'autre les besoins d'une politique sanitaire de lutte contre le coronavirus. La ministre de la Culture a écarté, pour le moment, toute levée de cette obligation de contrôle à l'entrée des établissements.

18/10/2021, 15:01

ActuaLitté

Accusé de divulgation de secrets d'État, Ahmet Altan de nouveau en procès

En avril dernier prenait fin une autre parodie de justice dont l’écrivain Ahmet Altan — et d’autres à sa suite — était victime. Son emprisonnement, que la Cour européenne des Droits de l’Homme avait qualifié d’abusif, était enfin terminé. L’opinion internationale se soulageait de ce qu’il allait sortir de prison, toutes charges étant abandonnées. Mais la justice turque a plus d’un turc dans son sac…

18/10/2021, 13:28

ActuaLitté

Quand art et design rencontrent l’édition

SALTO21 – Corraini Edizioni est une maison d’édition italienne née à Mantoue il y a quarante ans. Elle s'est tout d’abord construite comme une galerie d’art. Puis, au milieu des années 1980, vint la rencontre avec Bruno Munari, l’excellent designer et graphiste italien qui a marqué l’histoire de l’art et du design.

18/10/2021, 12:53

ActuaLitté

Un escroc engrange 1,5 million $ en flouant Amazon

Un résident de la petite ville de Portage (Michigan, 50.000 habitants…) vient d’être reconnu coupable d’une lourde infraction. Entre 2016 et 2021, il aura loué des manuels scolaires, dans le cadre d’un programme mis en place par Amazon. De quoi récolter plus de 1,5 million $ dans un exercice d’arnaque de haut niveau.

18/10/2021, 11:46

ActuaLitté

Clément Braun-Villeneuve devient attaché de presse chez Fayard

Attaché de presse dans le domaine de l'édition et fondateur des éditions Premier degré, Clément Braun-Villeneuve a annoncé son départ des éditions Michel Lafon, pour rejoindre Fayard.

18/10/2021, 11:20

ActuaLitté

Coppola Editore : des livres comme des allumettes

SALTO21 – Les éditions Coppola Editore font partie de l’éditeur napolitain Marotta & Cafiero, qui vient de publier des auteurs tels que Stephen King et Daniel Pennac. Cependant, leur ligne éditoriale est très différente et met l’accent sur la créativité et l’expérimentation des formats. 

18/10/2021, 11:14

ActuaLitté

Astérix au cirque : ce scénario inédit et inachevé de Goscinny 

En parcourant les archives de son père, Anne Goscinny a découvert une petite surprise : Astérix au cirque — manifestement un titre provisoire. Un scénario tapé à la machine par René Goscinny, et jusqu’à lors totalement inconnu. L’ouvrage avait été commencé quelque temps avant la mort du scénariste, survenue en novembre 1977.

18/10/2021, 10:42

ActuaLitté

Aides Covid : “L'argent ira aux auteurs dans tous les cas” (CNL)

Le Centre national du livre a repris en main son aide aux auteurs, déléguée pour l'année 2020 à la Société des Gens de Lettres, et a communiqué sur les aides versées au titre du premier semestre 2021 : 209 auteurs ont été aidés, pour un montant total de 761.625 €.

18/10/2021, 10:02

ActuaLitté

Vivre sous escorte et protection policière : Saviano, la “honte” du survivant

SALTO21 – Accueilli par une ovation, l’auteur a parlé au Salone del Libro de Turin de la blessure de sa vie, sujet de son roman graphique et autobiographique Sono ancora vivo, publiée en Italie par Bao Publishing le 12 octobre 2021. Une rencontre pleine d’émotion, au cours de laquelle il a été question de liberté et de renaissance.

18/10/2021, 09:12

ActuaLitté

De l'Italie, Houellebecq prophétise : “De toute façon, Macron va gagner.”

SALTO21 – Au Salon du Livre de Turin, l’écrivain a reçu le prix international Mondello. Avec l’écrivain Marco Missiroli il s’est entretenu devant un amphithéâtre complet sur plusieurs thèmes : l’érotisme, l’écriture et, last but non least (enfin, mais pas de moindres...) la politique…

17/10/2021, 21:35

ActuaLitté

La promotion des livres italiens à l'étranger a pris son envol

SALTO21 – Selon Simonetta Fiori, modératrice d’une table ronde au Salon du livre de Turin portant sur le livre italien dans le marché international, « les traductions de livres italiens à l’étranger ont été multipliées par cinq au cours des deux dernières décennies ». Et ce, grâce aux efforts des éditeurs, ainsi qu'à des phénomènes d’édition mondiaux – Elena Ferrante, pour ne citer qu’elle. Si le soutien de l’État italien fut jusqu’à présent plutôt limité, les choses semblent changer... 

17/10/2021, 18:50