#Librairie

Librairie ouverte, bibliothèque fermée ? Des imbéciles et des livres...

Rouvrir les librairies n’est pas une question : seul le comment, dans le respect des mesures sanitaires, importe — et quelques considérations économiques : comment payer les charges, faire revenir les salariés, accueillir les clients ? En marge d’une tribune signée par Jeanne Marchiset, libraire à Dorlisheim (Bas-Rhin), une ancienne responsable de médiathèque intervient.

Le 20/04/2020 à 09:35 par Auteur invité

37 Réactions | 1 Partages

Publié le :

20/04/2020 à 09:35

Auteur invité

37

Commentaires

1

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

La mission de service public de ces dernières, que n’a pas la librairie, n’a pas vocation à prendre tous les risques. Si la fermeture des établissements de prêt est actée jusqu’au 11 mai, qu’en sera-t-il par la suite. Sandrine Maliver-Perrin a connu la librairie et la médiathèque : elle pose ici quelques réflexions essentielles ici, qui accompagnent celles de Jeanne Marchiset.

Mais sa consoeur fait écho à une crainte que l’on résumerait ainsi : « Nous avons la fâcheuse impression que sous couvert de défendre le livre et l’accès à la lecture, il s’agit seulement pour notre gouvernement de relancer l’économie quitte à nous mettre en danger. »

ActuaLitté, CC BY SA 2.0 (photo d'illustration)

Des imbéciles et des livres

À l’heure où les débats concernant la réouverture des librairies font rage, la libraire et responsable de médiathèque que j’ai été s’interroge. Depuis des semaines déjà, les Français — anonymes, sociologues, journalistes, politiques, professeurs d’IUT métiers du livre — semblent soudain ne pouvoir concevoir leur vie sans lecture. Mazette, cinq semaines à peine loin des rayons d’une librairie et voilà notre pays devenu une nation de lecteurs compulsifs, ne pouvant supporter d’être privés quelques semaines de lectures quotidiennes ! 

Chacun y va ainsi de son message aux libraires, leur demandant d’être plus militants que jamais en ces temps difficiles, brandissant l’étendard de la lecture vecteur de culture, d’éducation, d’évasion, de réconfort, que sais-je encore. Et la professionnelle que je suis depuis 25 ans est intimement convaincue qu’un livre est tout cela à la fois. 

Mais QUID du rôle des médiathèques et des bibliothécaires dans ce débat ? Comment se fait-il que, parmi toutes les voix qui s’élèvent, dont celle de nos gouvernants et de notre ministre de la Culture, aucune n’ait ne serait-ce qu’évoqué le rôle essentiel des bibliothèques dans cette période de crise ? Ces mêmes bibliothèques dont la mission principale est pourtant le fameux service public et dont on vous demande de connaître par cœur les dizaines de missions quand vous passez les concours… 

Rappelons que la France possède environ 16.000 bibliothèques publiques, dont certaines sont remarquablement équipées : les abonnés ont la chance de pouvoir y trouver les dernières nouveautés, des collections riches et diversifiées pour tous les publics, des automates de prêt, des boites de retours, un personnel qualifié pour les guider et conseiller. Par ailleurs les livres, recouverts de papier collant, sont régulièrement nettoyés et désinfectés, ce qui n’est guère possible en librairie. 

Je m’interroge donc, disais-je, sur ce paradoxe et tant d’absurdité. 

Pourquoi donc personne ne pense-t-il à ce que pourraient apporter nos bibliothèques, ni ne se dresse pour exiger leur réouverture, alors qu’on imagine celle des librairies possible et qu’on la présente comme indispensable ? Est-ce à dire que les libraires sont plus utiles que les bibliothécaires ? Je n’en crois rien, pour avoir été les deux avec la même passion. Mais les libraires, eux, rapportent, quand une carte d’abonné est souvent gratuite ou quasi. C’est là toute la différence… 

En clair, je ne suis pour la réouverture ni des librairies ni des médiathèques, bien évidemment, car il me paraît bien dangereux d’imposer aux professionnels du livre de faire face aux lecteurs et aux livres sans un minimum de précautions.

Mais cessez donc de prendre les gens du livre pour des imbéciles, Messieurs les politiques, et grands penseurs.

37 Commentaires

 

YAYO

20/04/2020 à 10:37

DANS les petites bibliothèques de quartier,il n'y pas 36 000 personnes qui lisent les livres. Il faut s'organiser autrement. Plus de livres,et de journaux à emprunter chez soi, moins de monde dans la salle de lecture, regulariser le nombre de personnes dans les couloirs et l'espace, et ouvrir les bibliothèques plus d'heures, afin que le nombre de lecteurs diminue chaque heure.

Comment travailler chez soi sans avoir la possibilité de s'en servir de la bibliothèque nationale, ou des archives nationales ? Depuis janvier 2020, d'abord avec les grèves, et ensuite avec le virus, il est impossible de venir régulièrement dans ces lieux.
La Bibliothèque nationale peut être ouverte plus tard comme c'est le cas dans nombreux pays : Etats-Unis, Canada, Allemagne, Suisse etc
Les lecteurs sont espacés sur les grandes tables et dans les salles de lectures et il ne doit pas y avoir de problèmes. Il n'y pas des milliers de lecteurs dans ces lieux.
Pour les archives nationales, c'est la ligne de metro 13, qui plus problématique que le batiment. A l'intérieur des archives, encore une fois il y pas beaucoup de monde, les gens sont espacés pour le contrôle de vols de documents, alors il faut juste que les archives ne ferment pas à 16H30 mais à 20H30 , et cela sera bien pour tout le monde.
Dans les bibliothèques universitaires, le problème c'est qu'il ya plus d'étudiants, alors là aussi permettre plus d'emprunter des ouvrages, ouvrir la bibliothèque plus d'heures , tardivement jusqu'à 22H par exemple, alors tout le monde aura le temps de venir, et il y aura moins de foule.

On ne pas tout lire sur Internet, et beaucoup de documents d'époque de 1940-1944, sont consultables seulement dans les archives, ainsi que les ouvrages de référence concernant cette époque. Il est illusoire que l'on peut avoir tout sur Internet.
Sans parler du fait que si on veut imprimer, on manque actuellement de cartouche HP pour les imprimante et du papier.

YOYO :roll:

Une bibliothéaire

20/04/2020 à 21:40

Cher monsieur Rondo, pour information, les salles de lecture de la Bibliothèque nationale de France (la Bibliothèque nationale n'existe plus depuis plus de 20 ans), sont ouvertes jusqu'à 20h. Puisque vous souhaitez co de nos collègues à l'étranger, la plupart des salles de lecture de la Library or Congress ferment à 17h

Pigranelle

21/04/2020 à 08:11

1)Plusieurs bu ferment deja a 22h. 2)Avec quel pognon comptez vous elargir les horaires d'ouverture alors que toutes les bu sont en coupes budgetaires severes depuis 2 ans? 3)ouvrir plus n'etale pas les visites, ca fait juste que les etudiants restent travailler sur place plus longtemps.
La question de l'impression est un faux pb, il n'y a pas de penurie d'encre et de papier. On pourrait imaginer de faire des numerisations a la demande pour les chercheurs qui en ont besoin.

Ela22

20/04/2020 à 11:26

Comme dans les librairies et dans tous les commerces, nous pouvons tout à fait mettre en place en bibliothèque un système de retrait des livres suite à une commande en ligne ou par téléphone de nos lecteurs, en respectant les règles sanitaires bien sûr.
Concernant les retours, nous réfléchissons à un circuit spécifique et à une quarantaine des livres pendant 7 jours avant que nous nous en occupions et qu'ils réintègrent leur rayon.
Il nous faut nous adapter en bonne intelligence, mais pour cela nous attendons l'autorisation de notre ministre de la Culture.
Un bibliothécaire des Côtes d'Armor

Barbabulle

21/04/2020 à 01:06

"Concernant les retours, nous réfléchissons à un circuit spécifique et à une quarantaine des livres pendant 7 jours avant que nous nous en occupions et qu'ils réintègrent leur rayon."(pour les bibliothèques)
Pour les les librairies à une moindre mesure selon sa taille le problème se pose aussi pour la réouverture. Les clients manipulent plusieurs livres, les feuillettent, butinent... et pour autant n'achètent pas tous les livres qu'ils ont touchés. Comment faire, les suivre pas à pas et désinfecter derrière? Moins évident que pour des retours bibliothèque)
Le debat et la problématique sont complexes et je rejoint cet article. Pourquoi tant de débat et polémique sur les librairies et pas sur les bibliothèques?

Matheron claude

20/04/2020 à 19:20

Et quid des bibliothèques municipales des villages généralement gérées Uniquement par des BÉNÉVOLES ?

Annick

20/04/2020 à 20:26

Qui plus est des bénévoles souvent âgés de plus de 65 ans... ce qui est mon cas Sans masques, gel hydroalcolique...etc comment envisager de retourner travailler ? Pourtant ça me manque...

Barbabulle

21/04/2020 à 01:13

Tout a faut d'accord. Pour celles-ci le service même s'il se résume a 1 étagère, est très important, le prêt surtout! Il existe des zones blanches dans les petits villages qui meme si ils peuvent y avoir accès a toute l'offre d'accès à la lecture et la connaissance, mais par leur abonnement au réseau, ne peuvent pas et le bon vieux prêt du livre papier reste important.

Lise Peltier

20/04/2020 à 23:02

Bravo Mme Maliver pour cette tribune que je partage entièrement ! En lisant les commentaires je m'aperçois qu'elle est mal comprise, et c'est dommage ! En effet, l'empressement de tous à vouloir la réouverture des librairies est bien-entendu uniquement économique et non pas par nécessité impérieuse de lecture...

NAUWELAERS

21/04/2020 à 00:23

Incroyable !
Cette personne appelle donc de ses voeux un pays sans librairies ni bibliothèques (fermées donc comme absentes) sur le site ActuaLitté ?
Mais QUID de tous les commerces et activités professionnelles où les professionnels et professionnelles sont en contact avec des usagers ?
Fleuristes, opticiens, cordonniers, coiffeurs, pâtissiers, fromagers,magasins de vêtements, de chaussures,de téléphonie, d'articles de sport, ateliers de couture et réparations, quincailleries, garagistes etc. etc. ?
Marchands ambulants ou non sur des marchés ?
Et...les médecins généralistes et spécialistes ainsi que les dentistes,ophtalmos,gynécologues,psychiatres etc. qui doivent retrouver des patients atteints d'autres maux que le coronavirus ?
Tout le monde va raisonner comme cette contributrice:on ferme tout, on arrête tout par terreur du coronavirus et on coule à pic ?
Cette chronique est aberrante selon moi.
J'attends avec une immense impatience la réouverture des librairies et bibliothèques à Bruxelles,dont je suis un grand usager au quotidien.
Et cela me manque très fort,n'en déplaise à cette autrice invitée !
Il faut respecter les précautions d'usage à commencer par la distanciation...
Autant que possible.
Mais que la vie reprenne enfin dans cette ville morte,y compris pour les cafés,tavernes et restaurants...
Si on veut vivre avec zéro risque, on reste confiné chez soi jusqu'au confinement éternel !
Là je pense qu'il est temps de passer à l'étape suivante,enfin...!

Sigalith

21/04/2020 à 00:36

Bonsoir,
Je pense que cet article met en exergue le fait que le problème de confinement ait problématique pour les librairies à cause de l'économie du circuit du livre et du risque de fermeture définitive de petites librairies indépendantes à l'issue de la pandémie. Les médiathèques et bibliothèque propose le même contenu presque gratuitement mais ne sont pas des entreprises qui risquent de péricliter dans les mois à venir.
Cordialement.

Pounon

21/04/2020 à 07:15

Depuis deux ans j'ai installé devant chez moi, à la limite de propriété une boite à livres. Avec le confinement elle est plus fréquentée que d'habitude. Des anonymes que je ne vois jamais prennent et déposent de nouveaux ouvrages. Il existe une bibliothèque gratuite au village gérée par des bénévoles retraités et qui est bien sur fermée, donc le besoin de lecture passe par ma boite à livre.Il en existe une seconde privée elle aussi au village.
Le virus peut-il se propager par les livres ? La mairie n'a jamais rien dit a ce sujet.

Pigranelle

21/04/2020 à 08:17

Oui le virus peut se propager par contact avec toutes les surfaces. On ignore encore la duree de vie du virus sur les differentes surfaces dans un environnement "normal". Les organisations mondiales de bibliothecaires conseillent d'appliquer le principe de precaution: par exemple pour les bibliotheques qui reouvrent, mettre les retours en quarantaine pendant au moins 5 jours dans une salle a part, porter des gants et un masque, desinfecter les couvertures (mais le papier ne peut pas etre desinfecté). C'est pourquoi les boites a livre et les achats en librairie sont un danger supplementaire de contamination. Apres evidemment pour les librairies c'est pkus une question economique pour le libraire comme dit dans l'article. Plusieurs mairies ont condamné leurs boites a livre pour eviter les contaminations.

Ymanel

21/04/2020 à 09:18

C'est faux, on connait la durée de vie (et la durée de demie-vie) du coronavirus en condition "réelle" (environ 20°C, 40% d'humidité): 72h sur du plastique, 24h sur du carton papier (voir lien vers le New england Journal of medecine https://www.nejm.org/doi/pdf/10.1056/NEJMc2004973?articleTools=true)

Le risque de contagion du virus via les objets est réel mais négligeable au vue des contagions entre les personnes, comme tous les virus aéroportés. Bref, il suffit de prendre des précautions de base (nettoyer la couverture, attendre un peu pour manipuler les livres)

NohGoa

21/04/2020 à 11:12

Merci pour cette chronique qui rappelle que les livres sont avant tout fait pour être lus, et pas seulement pour être vendus. Comme l'ont mentionné nombre de bibliothécaires ci-dessus, le prêt de livres en bibliothèques peut être beaucoup plus facilement sécurisé que la vente en librairie. Mais il semble que l'économisme doive encore primer sur le culturel et le sanitaire...

BOESPFLUG

21/04/2020 à 16:27

C'est amusant ces discussions comme si c'étaient les libraires et les bibliothécaires qui décidaient.
Le confinement ne vous a pas suffi ?

Atna7

21/04/2020 à 17:14

Il est bien frustrant en effet de devoir renoncer à se procurer de nouvelles lectures à un moment où l'on en éprouve le plus pressant besoin. Mais en l'absence de certitude sur le comportement du virus sur du papier, il paraît bien délicat de prendre et faire prendre des risques à quiconque. Pour le reste, je regrette personnellement que les bibliothèques et leurs âmes,les bibliothécaires,aient été remplacées, en banlieues parisiennes en tout cas, par le concept de médiathèque voire de " médiathèques en réseaux", ces grandes constructions design et froides qui ont souvent coûté un " pognon de dingue", où de jeunes personnel(le)s sans réelle culture littéraire passent plus de temps la tête dans l'ecran, à gèrer sur de complexes logiciels de maigres fonds souvent bien appauvris par les restrictions budgétaires contraintes infligées à la culture qu'à accueillir, conseiller le visiteur,faire vivre les livres. La plupart ouvrent des yeux vides quand je mentionne un livre qui a fait l'objet d'articles ou d'émission dans la presse culturelle. Dans ma ville, la médiathèque est un lieu bruyant et " ludique", autre grand concept à la mode, où les gens viennent papoter de tout et de rien, les enfants chahuter entre des gros cubes en se courant après,les visiteurs photocopier ou s'y faire un café bruyamment dans l' unique salle. Les ouvrages universitaires, même dans le réseau total, manquent cruellement et les horaires d'ouverture concentrés sur le samedi, le mercredi et quelques fins de journées, rendent impossible le plaisir de fureter dans les rayons et se cultiver au calme! Alors oui, c'est encore et malheureusement en librairies indépendantes ( quand il en reste!) que je trouve l'ambiance silencieuse et gourmande que j'aime. C'est bien dommage pour d'égalité devant la Culture et son accès pour tous. Il y aurait, pour le monde d'après, un sacré beau défi humaniste à relever pour lui redonner sa place vitale. Je crains que l'égalité, même dans ce domaine, ne soit pas un chantier prioritaire pour l'Executif. Au fait, à quoi sont employé(e)s les bibliothécaires fonctionnaires pendant le confinement et la fermeture des sites? Comment sont-ils /elles rémunéré(e)s?

Lib & Lul

21/04/2020 à 20:34

Vous semblez mieux connaître le travail des bibliothécaires que les bibliothécaires eux-mêmes.
Comme tout service public, les médiathèques sont une vitrine de la politique publique mise en place. Donc ne faites pas de généralités, même si dans votre ville cela se passe comme ça.

Un réseau de médiathèques sous-entend plusieurs médiathèques et non une seule. Et cette multiplication et la circulation qui en découle est un vrai bénéfice pour les usagers.

Et les médiathèques n'ont pas de visées universitaires. Il y a des bibliothèques pour ça. Jamais une bibliothèque universitaire ou intercommunale remplacera une BU. Et l'accès à la culture est pour tout le monde, il en faut donc pour tous les niveaux de lecture.

Je suis directrice de la médiathèque d'une ville de 29 000 habitants et toute l'équipe télétravail (nous sommes 6) pend'at le confinement.
Nous gérons le site de la médiathèque, nous proposons 4 contenus par jour (livres numériques, culture, activités manuelles, film en VOD, musique). Nous préparons l'action culturelle de la rentrée. Nous préparons les accueils de classe (nous recevons en 1 à 2 classes par jour). Nous appelons nos lecteurs les plus âgés pour prendre de leurs nouvelles. Nous travaillons à ce que le catalogue soit le plus lisible possible pour les usagers. Nous faisons tout ce que nous ne pouvons pas faire par manque de temps.
Et nous passons nos commandes, pour soutenir les librairies indépendantes !

Et vous, vous jugez une profession par le bout de votre lorgnette. Par la seule expérience que vous en avez.

Atna7

22/04/2020 à 00:46

Je crois que je me suis égarée dans ce groupe de discussion lancée entre bibliothécaires destiné à qui? Aux bibliothécaires ?
Je ne parlais pas en sociologue du travail de bibliothécaire ni en analyste des politiques publiques, puisque je ne suis ni l'un ni l'autre, juste en passionnée de lectures qui exprimait le regret de ne pas trouver gratuitement près de chez elle les ouvrages qui l'intéressent et accessoirement en citoyenne contribuable qui exprimait effectivement une expérience individuelle ainsi qu' un besoin.
Je n'ai pas la chance d'habiter une grande ville bien équipée en ressources et quelque handicap limite mes possibilités de déplacements. Par ailleurs,si vous n'avez pas en effet la main sur les politiques publiques budgétaires, je ne vois pas pourquoi vous devriez avoir, en tant que bibliothécaire, le monopole du choix des livres à acheter ni de la réflexion politique qui l'implique même tacitement. Ce sont des décisions essentielles auxquelles les citoyens devraient collaborer et je doute que beaucoup de communes ou de regroupements pratiquent cette démocratie très pointue. Ainsi, à titre personnel et en tant que citoyenne, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas trouver des ouvrages universitaires en médiathèque (vous avez une conception bien élitiste de la culture, du savoir, surtout quand on prend en compte la centralisation des BU dans les grandes villes, l'éloignement spatial des habitants des centres ou la nécessité de posséder une carte d'étudiant pour y emprunter).
Et je ne vois pas non plus en quoi la présence de livres d'universitaires exclurait d'autres lectures diverses et variées. Nous sommes quelques uns, je pense, à passer d'un livre de Picketty pour citer par exemple une publication savante récente, à une BD, à une biographie, à un roman fantastique, ou policier ou sociologique ou à de la poésie etc... Outre mon étonnement à lire le commentaire hargneux précédant le vôtre m'invitant à " aller retrouver des librairies à l'ambiance feutrée " comme si le citoyen lambda n'avait qu'à aller se faire voir ailleurs s'il exprime clamement et poliment, comme ce fut mon cas b une attente d'un service publique,je regrette surtout que n'importe quelle discussion aujourd'hui en France se distorde en aigreurs ou agressivité pour cause de susceptibilités froissées. Il semble désormais qu'au pays de Voltaire, "la moindre plume blesse" mais j'ai la faiblesse de croire que la chance de pouvoir accéder, de préférence gratuitement, à un large éventail de lectures, de la plus sérieuse à la plus légère, vous préserve de ces susceptibilités stériles qui rendent sourds au discours d'autrui en sclérosant notre démocratie.

libra26

23/04/2020 à 10:27

Bonjour Atna,

Pour le reste, je regrette personnellement que les bibliothèques et leurs âmes,les bibliothécaires,aient été remplacées, en banlieues parisiennes en tout cas, par le concept de médiathèque voire de " médiathèques en réseaux", ces grandes constructions design et froides qui ont souvent coûté un " pognon de dingue", où de jeunes personnel(le)s sans réelle culture littéraire passent plus de temps la tête dans l'ecran, à gèrer sur de complexes logiciels de maigres fonds souvent bien appauvris par les restrictions budgétaires contraintes infligées à la culture qu'à accueillir, conseiller le visiteur,faire vivre les livres.

Vous me pardonnerez, mais je me suis permis de faire un "copié-collé" ci dessus d'un extrait de vos propos...

Juste pour clore cette diatribe de cour d'école...
et rendre à César ce qui est à César...

Tout simplement, une médiathèque ne peut pas TOUT avoir et répondre à toutes les demandes de chaque lecteur.
Chaque établissement a sa politique d'acquisition en fonction de ses publics, de ses budgets...
il y a en général une boite à suggestion d'acquisition à disposition. L'avez-vous utilisée?

Avez-vous proposé vos suggestions aux bibliothécaires?

Bonne journée Atna.....
l'échange direct aurait pu être fructueux?

NAUWELAERS

21/04/2020 à 17:41

Je partage totalement les remarques et questions pertinentes d'Atna7.

libra2607

21/04/2020 à 19:55

Que voulez-vous dire exactement, Atna, en langage clair?
Que vous déplorez que les médiathèques soient trop "vivantes" et plus assez cultivées?
Pas assez ouvertes
Pas assez riches en documentation universitaire?
que les bibliothécaires seraient payées à ne rien faire pendant le confinement?
Vous habitez dans une ville de combien d'habitants?

Vous ne le savez peut-être pas, mais il y a du travail en interne dans une médiathèque, en + de l'accueil du public...
il y a également le télétravail
et il y a aussi des bibliothécaires passionnés par leur travail, qui sont déçus et frustrés de ne pouvoir ouvrir leur établissement, qui aiment le public...

Rassurez vous, bientôt les librairies feutrées ré ouvriront, et vous pourrez vous y rendre et acheter j'imagine...

Atna7

21/04/2020 à 20:19

Bonsoir Libra 2607
Je voulais dire ce que mes mots et mes phrases disent, ni plus ni moins. Désolée pour vous que le message ne vous ait pas paru clair.
Bonne soirée.

NAUWELAERS

21/04/2020 à 22:26

Certes il ne faut pas généraliser...
Mais si Atna7 souhaite lire au calme,faire des recherches,dans SA médiathèque à elle et que son expérience à elle est frustrante,je ne vois pas pourquoi elle serait interdite de parole...
Sinon à Tolbiac,dans les salles de chercheurs que parfois je fréquente,lorsque des gens font trop de bruit (en général sans le vouloir,sans s'en rendre compte) on leur demande de respecter le calme et le silence pour le bien-être de tous.
Dans certaines médiathèques, c'est impensable et tant pis pour les usagers qui n'y vont pas comme dans un salon de thé ou que sais-je.
Les discours pour justifier cela signifient un changement de paradigme imposé et pour moi,je trouve que le message d'Atna7 est clair.
Je ne mets pas en doute l'implication et le professionnalisme du personnel des médiathèques mais un esprit critique honnête et factuel n'a pas à être torpillé tout de même...
Quant à moi je n'ai rien contre les librairies feutrées.
Et pour l'animation,par exemple les concerts de mes artistes favoris et les réunions entre amis.
(Quand le monde aura passé cette période noire...!)
Je pense qu'on n'a pas l'obligation de tout mélanger et d'empêcher les lectures au calme sous des prétextes discutables...
Car il s'agit toujours d'imposer des choses non demandées de manière autocratique.

NAUWELAERS

22/04/2020 à 10:58

J'adhère au nouveau (troisième) message d'Atna qui dénonce une certaine mauvaise foi qu'une susceptibilité blessée peut générer.
Ses critiques sont factuelles,de bonne composition et il me semble recevables.
Donc une médiathèque estime qu'un chercheur aussi important (loué par beaucoup,controversé par d'autres mais important) que Piketty n'a pas sa place dans les collections d'une médiathèque par définition moderne ?
Le côté «médiathèque» est intéressant puisqu'il donne accès à d'autres supports (DVD etc.).
Mais il serait dommage que le côté «bibliothèque» soit le grand perdant, l'élément que certaines têtes pensant (à côté de la plaque) semblent considérer comme accessoire.
Or si on lit un livre, ce ne peut être au milieu du vacarme,désolé...
On est alors obligé d'emprunter pour le lire fructueusement et de le ramener !
Bref que l'on cesse d'ostraciser les usagers et usagères de médiathèques souhaitant toujours des services caractéristiques d'une bibliothèque.
Cela me paraît légitime sans déclencher toute cette agressivité de mauvais aloi !

NAUWELAERS

22/04/2020 à 11:32

Petite correction: il faut lire (j'aurais dû écrire !): «têtes pensantes» !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Framb'

22/04/2020 à 13:58

Et moi qui croyais que le sujet était "comment satisfaire le besoin de lecture en période de confinement et de danger sanitaire ?". J'ai tout faux, on en est arrivé très rapidement au point "médiathèque-3ème lieu" sans que jamais, d'ailleurs, l'expression ne soit utilisée.
C'est un sujet inépuisable sur lequel je ne vais pas donner mon opinion personnelle (je suis bibliothécaire, mais on s'en bat les steaks) mais je trouve étrange qu'un sujet déraille à ce point. Oui, les bibliothèques/médiathèques c'est important et se poser la question du retour à un fonctionnement normal (notion de normalité à redéfinir peut-être) est une évidence. Oui, pour les librairies l'enjeu est différent. Du point de vue du lecteur je pense que l'attente est également différente.

Mais soyez mignons, arrêtez de tout mélanger : là on parle du fonctionnement de toute une société en période de pandémie, c'est-à-dire une période où certains gestes, comportements, etc, même les plus anodins peuvent conduire à la maladie et à la mort. Alors, l'ambiance des médiathèques-3ème lieu me semble légèrement secondaire en ce moment.

PS : non, ce n'est pas du corporatisme que de ne pas laisser les acquisitions se faire par les lecteurs, mais parce qu'ils ont rarement une vue d'ensemble des besoins du service public qu'est une médiathèque. Bibliothécaire, c'est un métier, merci de ne pas l'oublier.

TCHAC

22/04/2020 à 16:11

Je suis un peu scandalisée en lisant vos propos . Quel est ce comparatif complètement puéril entre la dangerosité d'exercer son métier en librairie ou en bibliothèque ? et que par conséquent si l'un ouvre l'autre aussi (OOOHHH comme c'est injuste !!) Concernant cette crise sanitaire il me semble que nous sommes tous dans le même bateau !!Les collectivités territoriales sont bien evidemment en train de se pencher sur la question ! il y a certainement des aménagements à organiser , toutes les bibliothèques ne se résument pas à du 150 m². J'ai l'impression que certains ont l'air d'ignorer tous les nombreux services proposés dans les bibliothèques qui compliquent sacrément les choses, notre rôle ne se résume à faire du prêt: (service numerique, consulation de document précieux, circulation des espaces, presse en consultation sur place, portage à domicile...). Et il y a comme en librairie un volume assez conséquent de documents qui sont consultés et remis en rayon sans même qu'on les voit. expliquez moi comment on désinfecte des revues ??

meussieuixe

22/04/2020 à 17:50

La différence quand même, c'est que dans les bibliothèques/médiathèques, les livres font des allers-retours, ils partent relativement propres et reviennent potentiellement contaminés. Contrairement aux librairies qui vendent des trucs qui ne sont pas censés revenir après avoir traîné dans les toilettes, sous les lits et dans les voitures de gens dont on ne sait rien. Il n'y a pas que la dimension économique qui est sans doute la première qui suscite ce débat.

Marc Georges

02/05/2020 à 12:38

Fallait-il laisser ouvertes les librairies ? C'est la question que se posent un grand nombre d'acteurs de la chaîne du Livre, en présentant la librairie comme un commerce indispensable en ces temps de confinement.

Involontairement ou subtilement pour ne pas froisser les acteurs du Livre, Christian Thorel, un des plus grands libraires de France, donne sa réponse dans le journal Libération de ce samedi 2 mai, à travers un billet titré "Ranger sa bibliothèque, c'est une forme d'oxygenation"

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Library Futures, un institut pour penser la technologie en bibliothèque

Un nouvel organisme à but non lucratif vient rejoindre la galaxie des promoteurs des bibliothèques, avec une petite particularité. L'institut Library Futures sera en effet centré sur la défense et la promotion d'un accès libre aux biens culturels, par le biais des bibliothèques et de la technologie.

27/01/2021, 11:25

ActuaLitté

Travaux du Centre Pompidou : la Bpi relogée à Paris intra-muros

La Bpi - Bibliothèque publique d'information du Centre Pompidou sera bien sûr concernée par les travaux de rénovation dont va bénéficier l'institution patrimoniale dédiée à l'art contemporain. L'établissement aura même droit à deux phases de labeurs, avec des travaux d’aménagement dès 2021 et des travaux structurels à partir de 2024.

26/01/2021, 13:05

ActuaLitté

À Bordeaux, la bibliothèque Mériadeck poursuit sa modernisation

La Bibliothèque Mériadeck de Bordeaux est l'une des toutes premières de France par l'ampleur et la richesse du patrimoine écrit et graphique qu'elle abrite. Ses fonds patrimoniaux s'élèvent à environ 500.000 volumes, dont plus de 200.000 imprimés. Avec ses 9000 m2 ouverts au public, 27.500 m2 au total, les enjeux liés au bâtiment sont essentiels. 2500 usagers franchissent ses portes chaque jour d'ouverture. 150 agents y travaillent.

25/01/2021, 12:18

ActuaLitté

La Bibliothèque nationale de France met en lumière les autrices oubliées

La Bibliothèque nationale de France annonce un nouveau cycle de conférences, consacré aux autrices oubliées de l'histoire littéraire. Quatre figures seront mises en avant, pour commencer, entre janvier et avril 2021 : Catherine Bernard, Marie-Anne Barbier, Marceline Desbordes-Valmore et Hélène Bessette. Les conférences seront bien sûr accessibles en ligne.

22/01/2021, 12:35

ActuaLitté

Une norme pour les catastrophes patrimoniales : journée professionnelle

La Bibliothèque nationale de France, le musée du quai Branly-Jacques Chirac et Sorbonne-Université s'associent avec l'Association française de normalisation (AFNOR) pour une conférence en ligne, ce lundi 25 janvier, consacrée à la norme volontaire NF ISO 21110 sur la préparation et la réponse aux situations d’urgence dans les bibliothèques, archives et musées.

21/01/2021, 15:47

ActuaLitté

Concours “WC et bibliothèques” : arranger soigneusement sa toilette

« Vous qui venez ici/ Dans une humble posture/ De vos flancs alourdis/ Décharger le fardeau… » Ah, Musset ! Alfred sera-t-il le parrain de l’initiative portée par l’Association des Bibliothécaires de France ? Pour l’année 2021, l’organisme a décidé de mettre en lumière le petit coin des établissements. « Sujet atypique, mais essentiel. » Certes... Alors, vos toilettes, à quoi ressemblent-elles ?

20/01/2021, 09:59

ActuaLitté

Crise Covid : Le difficile retour des usagers en bibliothèques

Au cours de la crise Covid de 2020, les librairies bénéficièrent d’un éclairage inouï. Considérées comme lieux privilégiés de l’accès au livre, on est venu – par de malhabiles pétitions… – à confondre l’objet et la lecture. Or, en la matière, l’ouverture des bibliothèques aurait certainement apporté plus de réponses. Comment ont-elles traversé la période ? Normandie Livre et Lecture propose un retour d’enquête

19/01/2021, 18:06

ActuaLitté

Des bibliothécaires se changent en tableaux vivants de maîtres

Sachant qu’ils ne profiteront plus autant de leurs établissements — couvre-feu oblige — les bibliothécaires s’adonnent à des activités plus ludiques que jamais. Ainsi, 18 bibliothécaires du Réseau des médiathèques du Beauvaisis se sont mis en scène à la façon du Getty Challenge. Au menu, quelques grandes œuvres de la peinture, reproduites pour des tableaux vivants parfois bien cocasses !

15/01/2021, 16:21

ActuaLitté

La BnF inaugure des Rendez-vous du jeu vidéo, une série de conférences

La Bibliothèque nationale de France collecte, à des fins patrimoniales, les jeux vidéo et consoles diffusés en France. Pour valoriser cet héritage vidéoludique et mettre en avant l'histoire de ce médium, l'établissement inaugure en 2021 les Rendez-vous du jeu vidéo, avec 5 conférences, de janvier à mai.

13/01/2021, 11:14

ActuaLitté

Le nouveau confinement au Québec réaffirme le rôle social des bibliothèques 

Les mesures concernant le confinement ont été resserrées partout au Québec ce samedi. Dans ce contexte, l’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ) souhaite préciser que les bibliothèques publiques qui le désirent pourront offrir des espaces d’études ainsi qu’un accès aux postes informatiques aux élèves et aux étudiants allant du primaire à l’université. 

12/01/2021, 09:11

ActuaLitté

20 ans de patrimoine écrit des bibliothèques françaises avec le Catalogue collectif de France

Instrument de coopération pour le monde des bibliothèques et de la documentation, le Catalogue collectif de France permet gratuitement de localiser documents, fonds ou institutions de conservation partout en France et dans tous types de bibliothèques.

07/01/2021, 15:40

ActuaLitté

Paris : réouverture des salles de lecture de la BnF, sous contraintes 

La bibliothèque rouvre peu à peu ses locaux et des mesures sanitaires ont été mises en place pour garantir une protection maximale. Des modalités d’accès, qui diffèrent en fonctions des salles, ont donc été annoncées par l’établissement. 

07/01/2021, 15:15

ActuaLitté

Que peut faire la bibliothèque dans une ville en crise ?

L’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques (Enssib) propose une journée d’étude intitulée « Ville en crises : mais que fait la bibli ? Bibliothèques et stratégies urbaines de résilience », organisée en visioconférence le vendredi 29 janvier 2021.

06/01/2021, 12:27

ActuaLitté

Une étude invite les bibliothèques à se passer des enceintes connectées

Les enceintes connectées font désormais partie du paysage technologique, et se sont même frayé un chemin jusqu'aux foyers. Ces appareils reliés à internet permettent d'accéder à toutes sortes de services rien qu'au son de la voix, mais soulèvent des questions cruciales sur la vie privée et la confidentialité des données. Deux chercheuses de l'université de l'Alabama invitent ainsi les bibliothécaires à soigneusement éviter l'enceinte Alexa d'Amazon.

05/01/2021, 10:09

ActuaLitté

Paris : les agents de la Bibliothèque Goutte d'Or interpellent Emmanuel Macron

La bibliothèque située dans le 18e arrondissement de Paris avait fermé ses portes au mois de novembre pour alerter sur l’insécurité grandissante qui sévissait aux abords de l’établissement. Déplorant des réactions trop mesurées des autorités et de la maire de Paris Anne Hidalgo, les agents ont signé une lettre ouverte, envoyée au président Emmanuel Macron, au préfet de Police et au procureur de la République de Paris.

 

23/12/2020, 17:00

ActuaLitté

Alain Colas reconduit à la tête de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg

L'arrêté du 12 décembre 2020, publié au Journal officiel du 20 décembre, reconduit dans ses fonctions de directeur de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg (BNUS) Alain Colas. Ce dernier dirige la « deuxième bibliothèque de France » depuis 2016.

21/12/2020, 08:28

ActuaLitté

Un congrès 2021 en ligne pour les bibliothécaires musicaux

L'ACIM, l'Association pour la coopération des professionnels de l'information musicale, organise son congrès 2021 en ligne, pour parer à toute éventualité sanitaire. L'événement se déroulera les 15 et 16 mars prochains, autour du thème « Accueil, marketing, advocacy : la bibliothèque musicale transmet ses valeurs et construit sa communication ».

18/12/2020, 16:23

ActuaLitté

Paris : la bibliothèque Goutte d'Or, dégradée, reste fermée

La série noire continue pour la bibliothèque Goutte d'Or, située dans le quartier du même nom, dans le 18e arrondissement de Paris. Alors que l'établissement devait rouvrir ses portes, plusieurs vitres ont été fracturées. L'équipe de la bibliothèque, qui dénonçait un climat de violence, a renoncé à la réouverture, pour le moment.

16/12/2020, 16:09

ActuaLitté

PNB : des prêts numériques en hausse de 78 % en 2020

Sans surprise, 2020 s'annonçait comme une année particulière pour les prêts de livres numériques. Confinés, parfois privés de librairies, les lecteurs français auront profité des collections dématérialisées des médiathèques, parfois pour la première fois. PNB, le système de prêt numérique porté par Dilicom, annonce des prêts en hausse de 78 % en 2020.

16/12/2020, 15:51

ActuaLitté

Les moniteurs étudiants de Saint-Barbe reconduisent leur grève

Le samedi 5 décembre dernier marquait le premier débrayage des moniteurs étudiants de la bibliothèque universitaire Sainte-Barbe, liée à l'université Sorbonne Nouvelle Paris III. Les grévistes, à nouveau mobilisés ce samedi 12 décembre, demandent des garanties à l'administration, en matière de protection et de sécurité, dans une période particulièrement difficile.

11/12/2020, 16:44

ActuaLitté

Wikipédia compte à nouveau sur les bibliothécaires pour #1Lib1Ref, en 2021

Chaque année, l'encyclopédie collaborative Wikipédia lance un appel général aux bibliothécaires pour améliorer la qualité et la fiabilité des informations mises en ligne. #1Lib1Ref, comme son nom l'indique, souhaite faire en sorte que chaque bibliothécaire participant ajoute au moins une référence, pour multiplier les sources secondaires dans l'encyclopédie.

10/12/2020, 11:04

ActuaLitté

Appel au don de livres après l'incendie d'une bibliothèque d'école maternelle

C’est une centaine d’écoliers qui, au matin du 17 octobre, se sont retrouvés sans bibliothèque. Dans la matinée du 16, un incendie parti d’un local technique ravageait l’espace de l’école maternelle Saint-Honoré de Fontainebleau. Ironie, le réfrigérateur, puis la gazinière ont pris feu, provoquant une lourde colonne de fumée…

09/12/2020, 17:10

ActuaLitté

Des étudiants grévistes à la Bibliothèque Sainte-Barbe

Au moment de la publication de cet article, l'établissement interuniversitaire n'est pas en mesure de garantir l'ouverture de ses locaux, ce samedi 5 décembre, et pour cause. Les moniteurs et monitrices étudiants de la Bibliothèque Saint-Barbe (Sorbonne Nouvelle Paris 3) ont déposé un préavis de grève pour tout le mois de décembre. Ils dénoncent une précarité aggravée par la crise sanitaire.

04/12/2020, 17:29

ActuaLitté

Une université japonaise ouvrira une bibliothèque Haruki Murakami en 2021

Auteur toujours évincé du Prix Nobel, Haruki Murakami pourra toutefois se vanter d'avoir une bibliothèque à son nom. L'université de Waseda, à Tokyo, prévoit en effet pour 2021 l'ouverture d'un établissement dédié à l'œuvre de l'auteur de Kafka sur le rivage, pensé par l'architecte japonais Kengo Kuma. La Waseda International House of Literature abritera notamment les archives données par Murakami il y a quelques années.

03/12/2020, 10:43

ActuaLitté

Bibliothèques : une infographie expose le protocole sanitaire après le 28 novembre

Dès ce samedi 28 novembre, les bibliothèques territoriales seront vivement invitées à réouvrir leurs portes au public, après plusieurs semaines de fonctionnement en « clique et collecte » pour certaines. Comme d'habitude, l'interprofession et les associations professionnelles ont conçu un protocole sanitaire strict, détaillé en une infographie.

27/11/2020, 12:55

ActuaLitté

Malgré la grève des agents, la BnF rouvre ses salles de lecture

Ce mardi 24 novembre, à partir de 10h, les salles de lecture de la Bibliothèque de recherche rouvrent leurs portes sur les sites François-Mitterrand, Richelieu, Arsenal et Opéra, annonce la Bibliothèque nationale de France (BnF). Réunie en assemblée générale le jeudi 19 novembre à l'appel de l'intersyndicale, une partie des agents de l'établissement avait voté la grève, pour trois jours à partir de ce même 24 novembre. Le mouvement est reconductible.

24/11/2020, 09:55

ActuaLitté

L'ABF publie un nouveau “Code de déontologie des bibliothécaires”

17 ans après sa première version, le Code de déontologie proposé par l'Association des Bibliothécaires de France s'enrichit et se transforme légèrement. Il devient ainsi le « Code de déontologie des bibliothécaires », et non plus « du bibliothécaire », et corrige « des obsolescences et insuffisances de formulation et de contenu », indique l'organisation professionnelle.

23/11/2020, 16:31

ActuaLitté

Le développement durable au coeur des préoccupations des bibliothécaires

Si le pangolin a largement été disculpé dans cette grossière histoire de virus planétaire, il n’en aura pas moins ouvert les yeux sur deux ou trois dysfonctionnements mondiaux. Comme la démultiplication des voyages, avec pour conséquence de dégrader l’environnement – réchauffement climatique, gaz à effets de serre, et on en passe et on en oublie. Mais on se mobilise tout de même.

23/11/2020, 15:23

ActuaLitté

Bibliothèque : des ressources en ligne pour des projets de médiation numérique

La médiation numérique en bibliothèque faisait partie des grandes orientations données à la politique dans les établissements par le ministère de la Culture, avant même la crise liée au Covid, qui a renforcé les besoins — et les inégalités — en matière de numérique. L'agence Auvergne–Rhône-Alpes Livre et Lecture propose une publication, Médiation numérique en bibliothèque et ailleurs, accompagnée de quarante fiches projets, pour ne jamais être à court d'idées...

23/11/2020, 09:44

ActuaLitté

Covid : trois jours de grève reconductibles votés par les agents de la BnF

L'assemblée générale des personnels, organisée en partie physiquement et en partie en visio, ce jeudi 19 novembre à la BnF, s'est achevée sur le vote de trois jours de grève, à partir du mardi 24 novembre prochain. Ce jour-là, la Bibliothèque nationale de France devait rouvrir ses portes au public, sous certaines conditions. Cette réouverture inquiète les personnels et les organisations syndicales, dans un contexte sanitaire toujours tendu.

19/11/2020, 16:15

ActuaLitté

Violences : “Quarante dealers opèrent devant les portes” de la bibliothèque

Voici quelques jours, la mairie de Paris recevait des personnels de la bibliothèque Goutte d’or (XVIIIe) un courrier d’alerte. Ces derniers faisaient état de conditions de travail inimaginables, alors qu’une vague de criminalité a littéralement pris possession du territoire. Pour l’heure, la mairie semble plus préoccupée par la réouverture des librairies… 

19/11/2020, 14:23

ActuaLitté

De nouveaux membres au conseil d'administration de la Bpi

La Bpi, Bibliothèque publique d'information du Centre Pompidou, accueille de nouveaux membres au sein de son conseil d'administration, selon un arrêté du 12 novembre 2020 signé par la ministre de la Culture. Quatre nouveaux membres rejoignent le CA, nommés en raison de leur compétence dans le domaine.

19/11/2020, 10:48

ActuaLitté

6,2 millions de Français inscrits dans les bibliothèques publiques, en 2020

Belle hausse des inscriptions en bibliothèques, pour l'année 2020 : 6,2 millions de Français ont une carte de bibliothèque en 2020, selon le relevé établi par le ministère de la Culture. Évidemment, le coronavirus n'est sans doute pas étranger à cette croissance, qui réjouira assurément les professionnels de la lecture publique.

19/11/2020, 10:16

ActuaLitté

Bilan : les livres canadiens les plus empruntés dans les bibliothèques, en 2020

Comme chaque année, l'organisme BookNet Canada propose un petit bilan des opérations en bibliothèques, avec un relevé des ouvrages signés par des auteurs canadiens les plus empruntés dans les établissements de prêt du pays. En 2020, Margaret Atwood, Louise Penny et Malcolm Gladwell sortent grands gagnants de ce classement, et Robert Munsch domine la catégorie jeunesse...

18/11/2020, 12:22

ActuaLitté

Japon : les bibliothèques autorisées à envoyer des ebooks directement aux usagers ?

Au Japon, l'agence pour les Affaires culturelles a jeté un véritable pavé dans la mare, un pavé numérique, pour être précis. L'administration propose une révision des lois sur le droit d'auteur, pour permettre aux bibliothèques d'envoyer une partie ou l'intégralité d'une œuvre au format numérique à un usager, accessible sur les smartphones et ordinateurs, et qu'il serait même possible d'imprimer.

17/11/2020, 11:10

ActuaLitté

Comment la Bibliothèque apostolique vaticane se protège des pirates

Confortablement installée dans le palais du Vatican, la Bibliothèque apostolique n'est pas pour autant à l'abri des menaces modernes. L'établissement patrimonial recevrait une centaine de menaces numériques par mois, qui visent à la fois la structure de la bibliothèque numérique et les collections. Pour faire face à ces risques et éviter les piratages, la Bibliothèque apostolique vaticane s'est offert les services d'une intelligence artificielle...

09/11/2020, 12:09

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Après 250 ouvrages parus, José-Louis Bocquet quitte les éditions Dupuis

« Avec son départ, c’est une page de notre belle histoire qui se tourne et une personnalité intimement liée à Dupuis qui s’en va », indique la maison dans un communiqué.

27/01/2021, 17:56

ActuaLitté

Une vice-présidente pour les éditions Tallandier, Dominique Missika

Dominique Missika vient d’être nommée vice-présidente des éditions Tallandier au côté de Xavier de Bartillat, Président Directeur Général. Diplômée de l’IEP de Paris et titulaire d’une maîtrise d’histoire de la Sorbonne, elle en était depuis 2011 la directrice littéraire après avoir a été, entre autres, éditrice chez Balland, Payot, Nathan Jeunesse, Nil Editions et Robert Laffont.

27/01/2021, 17:32

ActuaLitté

Lutte contre les violences sexuelles : le secteur du livre visé par Roselyne Bachelot

Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, annonce un plan de lutte contre les violences sexistes et sexuelles dans trois secteurs prioritaires : le spectacle vivant, les arts visuels et le livre. La lutte contre les violences sexistes et sexuelles est au cœur des engagements du ministère de la Culture.

27/01/2021, 17:29

ActuaLitté

Sur les livres audio, Audible cesse de faire la sourde oreille

La transparence n’a rien d’une vertu cardinale chez Amazon. Des entrepôts aux services numériques, l’opacité règne. Mais un groupe d’auteurs britanniques et américains a décidé de rentrer dans l’arène. Ils réclament des comptes au géant américain, et souhaitent ce dernier précise comment leurs revenus sont générés.

27/01/2021, 17:24

ActuaLitté

Malgré la pandémie, d'excellentes ventes de livres en Irlande

Le livre fait décidément partie des marchés culturels qui ont pu, selon les pays, se sortir assez bien de la première année de la crise sanitaire. En Irlande, les ventes de livres ont ainsi connu une croissance de 14 millions €, selon Nielsen BookScan, pour atteindre un niveau jamais vu depuis 2008...

27/01/2021, 14:48

ActuaLitté

Malgré le Covid, des Nuits de la lecture réussies

Pour la 5e édition de l'événement, la Nuit de la lecture devenaient les Nuits de la lecture. Du 21 au 24 janvier 2021, à l’initiative du ministère de la Culture, des milliers d’évènements se sont ainsi tenus pour mettre en valeur les librairies, les bibliothèques, les auteurs et tous les acteurs de la filière du livre. 3 jours après la clôture de la dernière nuit, c'est l'heure du bilan. 

27/01/2021, 12:50

ActuaLitté

Lexique de l’imaginaire : mise en ligne d’un dictionnaire de la science-fiction

Ancien rédacteur en chef de l’Oxford English Dictionary, Jesse Sheidlower a profité du confinement pour se lancer dans un projet d’envergure. Son Dictionnaire historique de la science-fiction est aujourd’hui en ligne et accessible gratuitement. Il offre aux initiés comme aux néophytes un moyen idéal pour comprendre le sens et l’origine des néologismes qui font partie de l’ADN de la SF.

27/01/2021, 12:21

ActuaLitté

L'auteur espagnol Alejandro Galindo en résidence à la Cité de la BD

La Maison des auteurs de la Cité de la bande dessinée accueille en résidence, de janvier à juin 2021, l'auteur espagnol Alejandro Galindo. Collaborateur de longue date du quotidien régional La Verdad, Galindo a aussi illustré de nombreux ouvrages pour la jeunesse, ainsi que des manuels scolaires...

27/01/2021, 12:06

ActuaLitté

Visée par une enquête, la firme Amazon attaque la Commission européenne

L'audace n'est pas ce qu'il manque à la multinationale Amazon, dans le domaine des affaires. Elle n'est pas non plus en reste en matière de droit : deux mois environ après l'ouverture d'une enquête de la Commission européenne sur l'utilisation des données des vendeurs tiers par la firme, cette dernière réplique en attaquant à son tour l'institution. Motif : le même sujet fait déjà l'objet d'une enquête ouverte en Italie, ce qui serait contraire aux règles européennes.

27/01/2021, 10:06

ActuaLitté

Pascal Perrault devient directeur général du Centre national du livre

Par arrêté de la ministre de la Culture, Pascal Perrault est nommé directeur général du Centre national du livre (CNL), en remplacement d’Emmanuelle Bensimon-Weiler.

26/01/2021, 17:53

ActuaLitté

Quelques nominations au conseil d'administration de l'agence Ciclic

L'établissement public de coopération culturelle Ciclic, agence régionale du Centre pour le livre, l'image et la culture numérique, annonce l'arrivée de nouvelles personnalités qualifiées au sein de son conseil d'administration.

26/01/2021, 16:04

ActuaLitté

Nadine Perreault nommée directrice générale de Diffusion Dimedia

Le conseil d'administration de Diffusion Dimedia, société de distribution et de diffusion de livres en langue française au Québec et au Canada, annonce la nomination de Nadine Perreault au poste de directrice générale. Celle-ci fait suite au départ à la retraite de Serge Théroux le 31 décembre dernier, après 45 ans au service de Dimedia.

26/01/2021, 15:52

ActuaLitté

Japon : légiférer sur le cosplay, délicat exercice du gouvernement

Dès les années 90, les premiers fans japonais ont reproduit, avec ingéniosité et patience, les costumes de personnages de mangas. Ce principe de déguisement, parfois avec une fidélité ahurissante, fait des émules à travers la planète — et le bonheur des conventions comics, mangas et autres salons du livre. Au risque de froisser la susceptibilité des avocats, soucieux de préserver le droit d’auteur des créateurs. Et de leurs éditeurs…

26/01/2021, 12:36

ActuaLitté

Conserver et valoriser les collections patrimoniales : appel à projets

L’appel à projets national « Patrimoine écrit » du ministère de la Culture entend une nouvelle fois, en 2021, soutenir des projets concernant les collections patrimoniales des bibliothèques relevant des collectivités territoriales ou de leurs groupements. Un appel à projets est lancé, ouvert jusqu'au 19 mars 2021.

26/01/2021, 11:34

ActuaLitté

Japon : les ventes numériques atteignent 24 % du marché

2020 aura fait transpirer à grosses gouttes, mais une nouvelle fois, l’industrie du livre s’en tire plutôt bien. Au Japon, on apprend que les ventes de livres papier et numériques enregistrent une hausse de 5 % en valeur. Le marché affiche ainsi un résultat de 1616,8 milliards de yens, soit 12,84 milliards €, tout de même. Notamment grâce à un titre…

26/01/2021, 10:33

ActuaLitté

La Chine inaugurera une librairie entièrement imprimée en 3D

En matière de livres et de lecture, la Chine n'en est pas aux pièces : à la fin du mois de janvier ouvrira la première librairie entièrement conçue en impression 3D. Shanghai accueillera l'établissement qui s'est spécialisé dans l'industrie de l'impression 3D sur le site de Wisdom Bay, à proximité de la rivière Wenzaobang.

25/01/2021, 15:55

ActuaLitté

Après la démission d'Olivier Duhamel, Laurent Bigorgne dirige seul la collection À Savoir

Conçue en 2006, la collection À savoir, publiée par les éditions Dalloz, change de direction. En effet, fondée à l’origine par Évelyne Pisier (décédée en 2017) et Olivier Duhamel, elle était dirigée par ce dernier et Laurent Bigorgne, essayiste et directeur de l’Institut Montaigne depuis 2011. A l’annonce de la parution du livre de Camille Kouchner, le cofondateur et codirecteur de la collection a démissionné. 

25/01/2021, 12:39

ActuaLitté

Centre-Val de Loire : le Covid-19, vecteur d'inquiétudes pour le secteur du livre

Ciclic, l'agence régionale du Centre-Val de Loire pour le livre, l'image et la culture numérique, dévoile les résultats d'une enquête menée auprès des acteurs du livre, auteurs, éditeurs et libraires sur l'impact de la crise du coronavirus. Si la situation est parfois moins critique que l'on ne pourrait le penser, l'inquiétude pour l'avenir reste toutefois importante, pour tous les professionnels.

25/01/2021, 11:59

ActuaLitté

Habiter : interroger les lieux et les populations

Les éditions Imbernon publient une collection intitulée Habiter. Cahiers transdisciplinaires (sous la direction d'Éleonora Canepari et de Brigitte Marin). Organisée en volumes thématiques, elle se veut un lieu d'expérimentation, accueillant des articles théoriques, aussi bien que des présentations d’expériences de terrain et des « regards » d'artistes sur la thématique abordée.

25/01/2021, 11:40

ActuaLitté

Royaume-Uni : le marché du livre imprimé en bonne santé, en 2020

L'année 2020, marquée par des confinements et des mesures sanitaires au Royaume-Uni, n'aura finalement pas laissé d'empreinte si négative sur l'industrie du livre. Au contraire, même : selon des données de l'institut Nielsen BookScan, les ventes de livres imprimés, en volume, ont augmenté de 5,2 % sur l'année écoulée.

25/01/2021, 10:24

ActuaLitté

Dans l’attente des données officielles, le livre italien est-il en reprise ?

Les librairies seront ouvertes aussi dans les centres commerciaux, selon le dernier décret du Président du Conseil des Ministres. De plus, les données sur les ventes de Noël semblent encourageantes. Des signaux d’une industrie du livre en reprise ? 

25/01/2021, 09:43

ActuaLitté

Un troisième confinement envisagé pour Emmanuel Macron

Redoutée depuis plusieurs jours, avec la propagation des variants britannique et sud-africain, l’annonce d’un nouveau confinement devient imminente. D'après le JDD qui évoque « une question de jours », le président de la République préparerait une intervention – mercredi selon toute vraisemblance, au sortir du conseil de défense. Selon les sources qu'avance le journal, « la décision est sur le point d’être prise ». Restent les quand et comment.

24/01/2021, 17:20

ActuaLitté

Le Virus de la recherche court toujours, aux Presses universitaires de Grenoble

Les Presses universitaires de Grenoble (PUG) avaient mis en œuvre, dans les premières semaines de l'épidémie de Covid-19, une collection de textes courts consacrés à cette dernière. Une saison 2 est annoncée, et les textes sont toujours gratuits pour une lecture en ligne, et téléchargeables aux formats PDF ou EPUB pour 0,99 €.

22/01/2021, 14:37

ActuaLitté

L’historien Alessandro Barbero déplore l’état des bibliothèques en Italie

Dans un article publié dans La Stampa, l’historien italien, connu du grand public grâce à ses podcasts et conférences, dénonce l’abandon dans lequel se trouvent les bibliothèques italiennes : désertes et désertées par le public, seul le prêt (parfois à domicile) leur est consenti. Il déplore « l’état comateux » des établissements italiens.

22/01/2021, 14:33

ActuaLitté

Cat Stevens publie un livre jeunesse, d'après une de ses chansons

À partir d'un certain âge, ou d'un nombre d'années de carrière, les vétérans du rock ou de la musique folk semblent se tourner vers la littérature jeunesse. Après Bob Dylan, Paul McCartney ou encore Bruce Springsteen, c'est Cat Stevens, pourtant connu sous le nom Yusuf Islam depuis quelques années, qui publie un ouvrage sous ce nom, intitulé Peace Train, chez HarperCollins.

22/01/2021, 12:15

ActuaLitté

La bibliothèque présidentielle de Donald Trump ouvre ses portes numériques

Les Archives nationales américaines ont ouvert ce 20 janvier la bibliothèque numérique consacrée à Donald Trump. Le site recense entre autres les entrées web et comptes réseau dédiés à l’archivage des années présidentielles du milliardaire. Idéal pour les nostalgiques de ces 4 années riches en rebondissements…

22/01/2021, 11:45

ActuaLitté

Rapport Racine : près de 500 signataires pour un boycott du FIBD d'Angoulême

Comme en 2020, l'édition 2021 du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême sera revendicative, pour les auteurs. Ou ne sera pas : une tribune, réunissant près de 500 signatures à l'heure de la publication de cet article, assure que les artistes-auteurs seront prêts à appliquer « le boycott total du versant public du Festival d’Angoulême », en juin 2021, si le Rapport Racine n'est pas suivi de plus d'effets.

22/01/2021, 09:54

ActuaLitté

Death Note censuré en Russie, pour violence excessive...

Un tribunal russe vient de rendre justice — et les utilisateurs lui feraient volontiers rendre gorge. En effet, plusieurs sites de streaming se voient interdire la diffusion de l’anime Death Note, ainsi que d’autres mangas qualifiés de violents par la décision. Au menu, Tokyo Ghoul et Inuyashiki, qui sont également frappés d’ostracisme par le verdict.

22/01/2021, 09:45

ActuaLitté

Dilibel reste en Belgique pour “privilégier la qualité de service de proximité“

L’instauration du prix unique du livre en Belgique n’allait pas sans poser quelques interrogations aux libraires. Si la majorité des groupes français officiant outre-Quiévrain ont appliqué une tarification unique entre France et Belgique, le groupe Hachette Livre faisait de la résistance. Et le Syndicat des Libraires francophones de Belgique faisait les gros yeux, menaçant même de boycott, à demi-mot. 

21/01/2021, 18:35

ActuaLitté

Thomas Rabe reconduit à la tête de Bertelsmann jusqu'en 2027

Le PDG du groupe Bertelsmann, Thomas Rabe, a été reconduit dans ses fonctions pour un troisième mandat, comme l'indique un communiqué du conseil d'administration du groupe médiatique. Rabe devrait ainsi rester en poste jusqu'au 1er janvier 2027.

21/01/2021, 18:00

ActuaLitté

L'auteure camerounaise Hermine Yollo en résidence à Bordeaux

L'auteure camerounaise Hermine Yollo est accueillie en résidence à La Prévoté à Bordeaux, du 6 janvier au 15 février 2021, dans le cadre d’un partenariat entre l’Institut des Afriques (IdAf) et l'agence du livre en Nouvelle-Aquitaine ALCA. Elle est la lauréate de la résidence d’écriture francophone « Afriques-Haïti 2021 ».

21/01/2021, 17:09

ActuaLitté

Paris : une médiathèque portera le nom de James Baldwin

Le permis de construire a été validé l’été dernier. La première médiathèque du XIXe arrondissement sera nommée en l’honneur du célèbre écrivain, figure de l’émancipation des Afro-américains et des homosexuels aux États-Unis.

21/01/2021, 16:12

ActuaLitté

La Hongrie impose un avertissement sur un livre aux thématiques LGBT

Emboîtant le pas à la Russie, notamment, la Hongrie vient d'imposer à une association la mise en place d'un avertissement sur la couverture d'un livre pour enfants abordant des thèmes LGBT, intitulé Meseország mindenkié (Le pays des merveilles est ouvert à tous). L'organisation Labrisz, qui milite pour les droits des personnes homosexuelles, bisexuelles et transsexuelles, avait conçu l'ouvrage pour inciter au respect de tous et toutes...

21/01/2021, 11:28

ActuaLitté

La direction générale des médias et des industries culturelles s'étoffe

Suivant la nouvelle organisation du ministère de la Culture, la direction générale des médias et des industries culturelles s'est dotée de nouveaux départements et bureaux, y compris au sein du service du livre. Le Journal officiel révèle désormais les quelques noms à la tête de ces départements.

21/01/2021, 10:38

ActuaLitté

En 2019, Amazon France enregistrait près de 3 accidents du travail par jour

Depuis son ouvrage de 2013, En Amazonie. Infiltré dans le “meilleur des mondes”, le journaliste Jean-Baptiste Malet détaille le fonctionnement de la société de Jeff Bezos en France. Et ailleurs. Il vient de publier dans L’Humanité un nouvel article, faisant état de révélations sur les « données statistiques pourtant élémentaires concernant les conditions de travail dans les entrepôts français ». Un véritable choc. 

21/01/2021, 10:26

ActuaLitté

Investiture : la bible de Douai réunit Joe Biden et Kennedy, 60 ans plus tard

La tradition veut que lors de la cérémonie d’investiture, le président américain prête serment sur la Bible. Un procédé certes très inclusif pour qui ne s’y reconnaît pas, mais on ne déroge pas aux vieilles habitudes. Joe Biden, qui est catholique, a cédé au rituel, avec une vieille bible familiale de 127 ans. Et qui appartient aux Biden depuis 1893. 

21/01/2021, 10:10