#Librairie

Librairie ouverte, bibliothèque fermée ? Des imbéciles et des livres...

Rouvrir les librairies n’est pas une question : seul le comment, dans le respect des mesures sanitaires, importe — et quelques considérations économiques : comment payer les charges, faire revenir les salariés, accueillir les clients ? En marge d’une tribune signée par Jeanne Marchiset, libraire à Dorlisheim (Bas-Rhin), une ancienne responsable de médiathèque intervient.

Le 20/04/2020 à 09:35 par Auteur invité

37 Réactions | 1 Partages

Publié le :

20/04/2020 à 09:35

Auteur invité

37

Commentaires

1

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

La mission de service public de ces dernières, que n’a pas la librairie, n’a pas vocation à prendre tous les risques. Si la fermeture des établissements de prêt est actée jusqu’au 11 mai, qu’en sera-t-il par la suite. Sandrine Maliver-Perrin a connu la librairie et la médiathèque : elle pose ici quelques réflexions essentielles ici, qui accompagnent celles de Jeanne Marchiset.

Mais sa consoeur fait écho à une crainte que l’on résumerait ainsi : « Nous avons la fâcheuse impression que sous couvert de défendre le livre et l’accès à la lecture, il s’agit seulement pour notre gouvernement de relancer l’économie quitte à nous mettre en danger. »

ActuaLitté, CC BY SA 2.0 (photo d'illustration)

Des imbéciles et des livres

À l’heure où les débats concernant la réouverture des librairies font rage, la libraire et responsable de médiathèque que j’ai été s’interroge. Depuis des semaines déjà, les Français — anonymes, sociologues, journalistes, politiques, professeurs d’IUT métiers du livre — semblent soudain ne pouvoir concevoir leur vie sans lecture. Mazette, cinq semaines à peine loin des rayons d’une librairie et voilà notre pays devenu une nation de lecteurs compulsifs, ne pouvant supporter d’être privés quelques semaines de lectures quotidiennes ! 

Chacun y va ainsi de son message aux libraires, leur demandant d’être plus militants que jamais en ces temps difficiles, brandissant l’étendard de la lecture vecteur de culture, d’éducation, d’évasion, de réconfort, que sais-je encore. Et la professionnelle que je suis depuis 25 ans est intimement convaincue qu’un livre est tout cela à la fois. 

Mais QUID du rôle des médiathèques et des bibliothécaires dans ce débat ? Comment se fait-il que, parmi toutes les voix qui s’élèvent, dont celle de nos gouvernants et de notre ministre de la Culture, aucune n’ait ne serait-ce qu’évoqué le rôle essentiel des bibliothèques dans cette période de crise ? Ces mêmes bibliothèques dont la mission principale est pourtant le fameux service public et dont on vous demande de connaître par cœur les dizaines de missions quand vous passez les concours… 

Rappelons que la France possède environ 16.000 bibliothèques publiques, dont certaines sont remarquablement équipées : les abonnés ont la chance de pouvoir y trouver les dernières nouveautés, des collections riches et diversifiées pour tous les publics, des automates de prêt, des boites de retours, un personnel qualifié pour les guider et conseiller. Par ailleurs les livres, recouverts de papier collant, sont régulièrement nettoyés et désinfectés, ce qui n’est guère possible en librairie. 

Je m’interroge donc, disais-je, sur ce paradoxe et tant d’absurdité. 

Pourquoi donc personne ne pense-t-il à ce que pourraient apporter nos bibliothèques, ni ne se dresse pour exiger leur réouverture, alors qu’on imagine celle des librairies possible et qu’on la présente comme indispensable ? Est-ce à dire que les libraires sont plus utiles que les bibliothécaires ? Je n’en crois rien, pour avoir été les deux avec la même passion. Mais les libraires, eux, rapportent, quand une carte d’abonné est souvent gratuite ou quasi. C’est là toute la différence… 

En clair, je ne suis pour la réouverture ni des librairies ni des médiathèques, bien évidemment, car il me paraît bien dangereux d’imposer aux professionnels du livre de faire face aux lecteurs et aux livres sans un minimum de précautions.

Mais cessez donc de prendre les gens du livre pour des imbéciles, Messieurs les politiques, et grands penseurs.

37 Commentaires

 

YAYO

20/04/2020 à 10:37

DANS les petites bibliothèques de quartier,il n'y pas 36 000 personnes qui lisent les livres. Il faut s'organiser autrement. Plus de livres,et de journaux à emprunter chez soi, moins de monde dans la salle de lecture, regulariser le nombre de personnes dans les couloirs et l'espace, et ouvrir les bibliothèques plus d'heures, afin que le nombre de lecteurs diminue chaque heure.

Comment travailler chez soi sans avoir la possibilité de s'en servir de la bibliothèque nationale, ou des archives nationales ? Depuis janvier 2020, d'abord avec les grèves, et ensuite avec le virus, il est impossible de venir régulièrement dans ces lieux.
La Bibliothèque nationale peut être ouverte plus tard comme c'est le cas dans nombreux pays : Etats-Unis, Canada, Allemagne, Suisse etc
Les lecteurs sont espacés sur les grandes tables et dans les salles de lectures et il ne doit pas y avoir de problèmes. Il n'y pas des milliers de lecteurs dans ces lieux.
Pour les archives nationales, c'est la ligne de metro 13, qui plus problématique que le batiment. A l'intérieur des archives, encore une fois il y pas beaucoup de monde, les gens sont espacés pour le contrôle de vols de documents, alors il faut juste que les archives ne ferment pas à 16H30 mais à 20H30 , et cela sera bien pour tout le monde.
Dans les bibliothèques universitaires, le problème c'est qu'il ya plus d'étudiants, alors là aussi permettre plus d'emprunter des ouvrages, ouvrir la bibliothèque plus d'heures , tardivement jusqu'à 22H par exemple, alors tout le monde aura le temps de venir, et il y aura moins de foule.

On ne pas tout lire sur Internet, et beaucoup de documents d'époque de 1940-1944, sont consultables seulement dans les archives, ainsi que les ouvrages de référence concernant cette époque. Il est illusoire que l'on peut avoir tout sur Internet.
Sans parler du fait que si on veut imprimer, on manque actuellement de cartouche HP pour les imprimante et du papier.

YOYO :roll:

Une bibliothéaire

20/04/2020 à 21:40

Cher monsieur Rondo, pour information, les salles de lecture de la Bibliothèque nationale de France (la Bibliothèque nationale n'existe plus depuis plus de 20 ans), sont ouvertes jusqu'à 20h. Puisque vous souhaitez co de nos collègues à l'étranger, la plupart des salles de lecture de la Library or Congress ferment à 17h

Pigranelle

21/04/2020 à 08:11

1)Plusieurs bu ferment deja a 22h. 2)Avec quel pognon comptez vous elargir les horaires d'ouverture alors que toutes les bu sont en coupes budgetaires severes depuis 2 ans? 3)ouvrir plus n'etale pas les visites, ca fait juste que les etudiants restent travailler sur place plus longtemps.
La question de l'impression est un faux pb, il n'y a pas de penurie d'encre et de papier. On pourrait imaginer de faire des numerisations a la demande pour les chercheurs qui en ont besoin.

Ela22

20/04/2020 à 11:26

Comme dans les librairies et dans tous les commerces, nous pouvons tout à fait mettre en place en bibliothèque un système de retrait des livres suite à une commande en ligne ou par téléphone de nos lecteurs, en respectant les règles sanitaires bien sûr.
Concernant les retours, nous réfléchissons à un circuit spécifique et à une quarantaine des livres pendant 7 jours avant que nous nous en occupions et qu'ils réintègrent leur rayon.
Il nous faut nous adapter en bonne intelligence, mais pour cela nous attendons l'autorisation de notre ministre de la Culture.
Un bibliothécaire des Côtes d'Armor

Barbabulle

21/04/2020 à 01:06

"Concernant les retours, nous réfléchissons à un circuit spécifique et à une quarantaine des livres pendant 7 jours avant que nous nous en occupions et qu'ils réintègrent leur rayon."(pour les bibliothèques)
Pour les les librairies à une moindre mesure selon sa taille le problème se pose aussi pour la réouverture. Les clients manipulent plusieurs livres, les feuillettent, butinent... et pour autant n'achètent pas tous les livres qu'ils ont touchés. Comment faire, les suivre pas à pas et désinfecter derrière? Moins évident que pour des retours bibliothèque)
Le debat et la problématique sont complexes et je rejoint cet article. Pourquoi tant de débat et polémique sur les librairies et pas sur les bibliothèques?

Matheron claude

20/04/2020 à 19:20

Et quid des bibliothèques municipales des villages généralement gérées Uniquement par des BÉNÉVOLES ?

Annick

20/04/2020 à 20:26

Qui plus est des bénévoles souvent âgés de plus de 65 ans... ce qui est mon cas Sans masques, gel hydroalcolique...etc comment envisager de retourner travailler ? Pourtant ça me manque...

Barbabulle

21/04/2020 à 01:13

Tout a faut d'accord. Pour celles-ci le service même s'il se résume a 1 étagère, est très important, le prêt surtout! Il existe des zones blanches dans les petits villages qui meme si ils peuvent y avoir accès a toute l'offre d'accès à la lecture et la connaissance, mais par leur abonnement au réseau, ne peuvent pas et le bon vieux prêt du livre papier reste important.

Lise Peltier

20/04/2020 à 23:02

Bravo Mme Maliver pour cette tribune que je partage entièrement ! En lisant les commentaires je m'aperçois qu'elle est mal comprise, et c'est dommage ! En effet, l'empressement de tous à vouloir la réouverture des librairies est bien-entendu uniquement économique et non pas par nécessité impérieuse de lecture...

NAUWELAERS

21/04/2020 à 00:23

Incroyable !
Cette personne appelle donc de ses voeux un pays sans librairies ni bibliothèques (fermées donc comme absentes) sur le site ActuaLitté ?
Mais QUID de tous les commerces et activités professionnelles où les professionnels et professionnelles sont en contact avec des usagers ?
Fleuristes, opticiens, cordonniers, coiffeurs, pâtissiers, fromagers,magasins de vêtements, de chaussures,de téléphonie, d'articles de sport, ateliers de couture et réparations, quincailleries, garagistes etc. etc. ?
Marchands ambulants ou non sur des marchés ?
Et...les médecins généralistes et spécialistes ainsi que les dentistes,ophtalmos,gynécologues,psychiatres etc. qui doivent retrouver des patients atteints d'autres maux que le coronavirus ?
Tout le monde va raisonner comme cette contributrice:on ferme tout, on arrête tout par terreur du coronavirus et on coule à pic ?
Cette chronique est aberrante selon moi.
J'attends avec une immense impatience la réouverture des librairies et bibliothèques à Bruxelles,dont je suis un grand usager au quotidien.
Et cela me manque très fort,n'en déplaise à cette autrice invitée !
Il faut respecter les précautions d'usage à commencer par la distanciation...
Autant que possible.
Mais que la vie reprenne enfin dans cette ville morte,y compris pour les cafés,tavernes et restaurants...
Si on veut vivre avec zéro risque, on reste confiné chez soi jusqu'au confinement éternel !
Là je pense qu'il est temps de passer à l'étape suivante,enfin...!

Sigalith

21/04/2020 à 00:36

Bonsoir,
Je pense que cet article met en exergue le fait que le problème de confinement ait problématique pour les librairies à cause de l'économie du circuit du livre et du risque de fermeture définitive de petites librairies indépendantes à l'issue de la pandémie. Les médiathèques et bibliothèque propose le même contenu presque gratuitement mais ne sont pas des entreprises qui risquent de péricliter dans les mois à venir.
Cordialement.

Pounon

21/04/2020 à 07:15

Depuis deux ans j'ai installé devant chez moi, à la limite de propriété une boite à livres. Avec le confinement elle est plus fréquentée que d'habitude. Des anonymes que je ne vois jamais prennent et déposent de nouveaux ouvrages. Il existe une bibliothèque gratuite au village gérée par des bénévoles retraités et qui est bien sur fermée, donc le besoin de lecture passe par ma boite à livre.Il en existe une seconde privée elle aussi au village.
Le virus peut-il se propager par les livres ? La mairie n'a jamais rien dit a ce sujet.

Pigranelle

21/04/2020 à 08:17

Oui le virus peut se propager par contact avec toutes les surfaces. On ignore encore la duree de vie du virus sur les differentes surfaces dans un environnement "normal". Les organisations mondiales de bibliothecaires conseillent d'appliquer le principe de precaution: par exemple pour les bibliotheques qui reouvrent, mettre les retours en quarantaine pendant au moins 5 jours dans une salle a part, porter des gants et un masque, desinfecter les couvertures (mais le papier ne peut pas etre desinfecté). C'est pourquoi les boites a livre et les achats en librairie sont un danger supplementaire de contamination. Apres evidemment pour les librairies c'est pkus une question economique pour le libraire comme dit dans l'article. Plusieurs mairies ont condamné leurs boites a livre pour eviter les contaminations.

Ymanel

21/04/2020 à 09:18

C'est faux, on connait la durée de vie (et la durée de demie-vie) du coronavirus en condition "réelle" (environ 20°C, 40% d'humidité): 72h sur du plastique, 24h sur du carton papier (voir lien vers le New england Journal of medecine https://www.nejm.org/doi/pdf/10.1056/NEJMc2004973?articleTools=true)

Le risque de contagion du virus via les objets est réel mais négligeable au vue des contagions entre les personnes, comme tous les virus aéroportés. Bref, il suffit de prendre des précautions de base (nettoyer la couverture, attendre un peu pour manipuler les livres)

NohGoa

21/04/2020 à 11:12

Merci pour cette chronique qui rappelle que les livres sont avant tout fait pour être lus, et pas seulement pour être vendus. Comme l'ont mentionné nombre de bibliothécaires ci-dessus, le prêt de livres en bibliothèques peut être beaucoup plus facilement sécurisé que la vente en librairie. Mais il semble que l'économisme doive encore primer sur le culturel et le sanitaire...

BOESPFLUG

21/04/2020 à 16:27

C'est amusant ces discussions comme si c'étaient les libraires et les bibliothécaires qui décidaient.
Le confinement ne vous a pas suffi ?

Atna7

21/04/2020 à 17:14

Il est bien frustrant en effet de devoir renoncer à se procurer de nouvelles lectures à un moment où l'on en éprouve le plus pressant besoin. Mais en l'absence de certitude sur le comportement du virus sur du papier, il paraît bien délicat de prendre et faire prendre des risques à quiconque. Pour le reste, je regrette personnellement que les bibliothèques et leurs âmes,les bibliothécaires,aient été remplacées, en banlieues parisiennes en tout cas, par le concept de médiathèque voire de " médiathèques en réseaux", ces grandes constructions design et froides qui ont souvent coûté un " pognon de dingue", où de jeunes personnel(le)s sans réelle culture littéraire passent plus de temps la tête dans l'ecran, à gèrer sur de complexes logiciels de maigres fonds souvent bien appauvris par les restrictions budgétaires contraintes infligées à la culture qu'à accueillir, conseiller le visiteur,faire vivre les livres. La plupart ouvrent des yeux vides quand je mentionne un livre qui a fait l'objet d'articles ou d'émission dans la presse culturelle. Dans ma ville, la médiathèque est un lieu bruyant et " ludique", autre grand concept à la mode, où les gens viennent papoter de tout et de rien, les enfants chahuter entre des gros cubes en se courant après,les visiteurs photocopier ou s'y faire un café bruyamment dans l' unique salle. Les ouvrages universitaires, même dans le réseau total, manquent cruellement et les horaires d'ouverture concentrés sur le samedi, le mercredi et quelques fins de journées, rendent impossible le plaisir de fureter dans les rayons et se cultiver au calme! Alors oui, c'est encore et malheureusement en librairies indépendantes ( quand il en reste!) que je trouve l'ambiance silencieuse et gourmande que j'aime. C'est bien dommage pour d'égalité devant la Culture et son accès pour tous. Il y aurait, pour le monde d'après, un sacré beau défi humaniste à relever pour lui redonner sa place vitale. Je crains que l'égalité, même dans ce domaine, ne soit pas un chantier prioritaire pour l'Executif. Au fait, à quoi sont employé(e)s les bibliothécaires fonctionnaires pendant le confinement et la fermeture des sites? Comment sont-ils /elles rémunéré(e)s?

Lib & Lul

21/04/2020 à 20:34

Vous semblez mieux connaître le travail des bibliothécaires que les bibliothécaires eux-mêmes.
Comme tout service public, les médiathèques sont une vitrine de la politique publique mise en place. Donc ne faites pas de généralités, même si dans votre ville cela se passe comme ça.

Un réseau de médiathèques sous-entend plusieurs médiathèques et non une seule. Et cette multiplication et la circulation qui en découle est un vrai bénéfice pour les usagers.

Et les médiathèques n'ont pas de visées universitaires. Il y a des bibliothèques pour ça. Jamais une bibliothèque universitaire ou intercommunale remplacera une BU. Et l'accès à la culture est pour tout le monde, il en faut donc pour tous les niveaux de lecture.

Je suis directrice de la médiathèque d'une ville de 29 000 habitants et toute l'équipe télétravail (nous sommes 6) pend'at le confinement.
Nous gérons le site de la médiathèque, nous proposons 4 contenus par jour (livres numériques, culture, activités manuelles, film en VOD, musique). Nous préparons l'action culturelle de la rentrée. Nous préparons les accueils de classe (nous recevons en 1 à 2 classes par jour). Nous appelons nos lecteurs les plus âgés pour prendre de leurs nouvelles. Nous travaillons à ce que le catalogue soit le plus lisible possible pour les usagers. Nous faisons tout ce que nous ne pouvons pas faire par manque de temps.
Et nous passons nos commandes, pour soutenir les librairies indépendantes !

Et vous, vous jugez une profession par le bout de votre lorgnette. Par la seule expérience que vous en avez.

Atna7

22/04/2020 à 00:46

Je crois que je me suis égarée dans ce groupe de discussion lancée entre bibliothécaires destiné à qui? Aux bibliothécaires ?
Je ne parlais pas en sociologue du travail de bibliothécaire ni en analyste des politiques publiques, puisque je ne suis ni l'un ni l'autre, juste en passionnée de lectures qui exprimait le regret de ne pas trouver gratuitement près de chez elle les ouvrages qui l'intéressent et accessoirement en citoyenne contribuable qui exprimait effectivement une expérience individuelle ainsi qu' un besoin.
Je n'ai pas la chance d'habiter une grande ville bien équipée en ressources et quelque handicap limite mes possibilités de déplacements. Par ailleurs,si vous n'avez pas en effet la main sur les politiques publiques budgétaires, je ne vois pas pourquoi vous devriez avoir, en tant que bibliothécaire, le monopole du choix des livres à acheter ni de la réflexion politique qui l'implique même tacitement. Ce sont des décisions essentielles auxquelles les citoyens devraient collaborer et je doute que beaucoup de communes ou de regroupements pratiquent cette démocratie très pointue. Ainsi, à titre personnel et en tant que citoyenne, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas trouver des ouvrages universitaires en médiathèque (vous avez une conception bien élitiste de la culture, du savoir, surtout quand on prend en compte la centralisation des BU dans les grandes villes, l'éloignement spatial des habitants des centres ou la nécessité de posséder une carte d'étudiant pour y emprunter).
Et je ne vois pas non plus en quoi la présence de livres d'universitaires exclurait d'autres lectures diverses et variées. Nous sommes quelques uns, je pense, à passer d'un livre de Picketty pour citer par exemple une publication savante récente, à une BD, à une biographie, à un roman fantastique, ou policier ou sociologique ou à de la poésie etc... Outre mon étonnement à lire le commentaire hargneux précédant le vôtre m'invitant à " aller retrouver des librairies à l'ambiance feutrée " comme si le citoyen lambda n'avait qu'à aller se faire voir ailleurs s'il exprime clamement et poliment, comme ce fut mon cas b une attente d'un service publique,je regrette surtout que n'importe quelle discussion aujourd'hui en France se distorde en aigreurs ou agressivité pour cause de susceptibilités froissées. Il semble désormais qu'au pays de Voltaire, "la moindre plume blesse" mais j'ai la faiblesse de croire que la chance de pouvoir accéder, de préférence gratuitement, à un large éventail de lectures, de la plus sérieuse à la plus légère, vous préserve de ces susceptibilités stériles qui rendent sourds au discours d'autrui en sclérosant notre démocratie.

libra26

23/04/2020 à 10:27

Bonjour Atna,

Pour le reste, je regrette personnellement que les bibliothèques et leurs âmes,les bibliothécaires,aient été remplacées, en banlieues parisiennes en tout cas, par le concept de médiathèque voire de " médiathèques en réseaux", ces grandes constructions design et froides qui ont souvent coûté un " pognon de dingue", où de jeunes personnel(le)s sans réelle culture littéraire passent plus de temps la tête dans l'ecran, à gèrer sur de complexes logiciels de maigres fonds souvent bien appauvris par les restrictions budgétaires contraintes infligées à la culture qu'à accueillir, conseiller le visiteur,faire vivre les livres.

Vous me pardonnerez, mais je me suis permis de faire un "copié-collé" ci dessus d'un extrait de vos propos...

Juste pour clore cette diatribe de cour d'école...
et rendre à César ce qui est à César...

Tout simplement, une médiathèque ne peut pas TOUT avoir et répondre à toutes les demandes de chaque lecteur.
Chaque établissement a sa politique d'acquisition en fonction de ses publics, de ses budgets...
il y a en général une boite à suggestion d'acquisition à disposition. L'avez-vous utilisée?

Avez-vous proposé vos suggestions aux bibliothécaires?

Bonne journée Atna.....
l'échange direct aurait pu être fructueux?

NAUWELAERS

21/04/2020 à 17:41

Je partage totalement les remarques et questions pertinentes d'Atna7.

libra2607

21/04/2020 à 19:55

Que voulez-vous dire exactement, Atna, en langage clair?
Que vous déplorez que les médiathèques soient trop "vivantes" et plus assez cultivées?
Pas assez ouvertes
Pas assez riches en documentation universitaire?
que les bibliothécaires seraient payées à ne rien faire pendant le confinement?
Vous habitez dans une ville de combien d'habitants?

Vous ne le savez peut-être pas, mais il y a du travail en interne dans une médiathèque, en + de l'accueil du public...
il y a également le télétravail
et il y a aussi des bibliothécaires passionnés par leur travail, qui sont déçus et frustrés de ne pouvoir ouvrir leur établissement, qui aiment le public...

Rassurez vous, bientôt les librairies feutrées ré ouvriront, et vous pourrez vous y rendre et acheter j'imagine...

Atna7

21/04/2020 à 20:19

Bonsoir Libra 2607
Je voulais dire ce que mes mots et mes phrases disent, ni plus ni moins. Désolée pour vous que le message ne vous ait pas paru clair.
Bonne soirée.

NAUWELAERS

21/04/2020 à 22:26

Certes il ne faut pas généraliser...
Mais si Atna7 souhaite lire au calme,faire des recherches,dans SA médiathèque à elle et que son expérience à elle est frustrante,je ne vois pas pourquoi elle serait interdite de parole...
Sinon à Tolbiac,dans les salles de chercheurs que parfois je fréquente,lorsque des gens font trop de bruit (en général sans le vouloir,sans s'en rendre compte) on leur demande de respecter le calme et le silence pour le bien-être de tous.
Dans certaines médiathèques, c'est impensable et tant pis pour les usagers qui n'y vont pas comme dans un salon de thé ou que sais-je.
Les discours pour justifier cela signifient un changement de paradigme imposé et pour moi,je trouve que le message d'Atna7 est clair.
Je ne mets pas en doute l'implication et le professionnalisme du personnel des médiathèques mais un esprit critique honnête et factuel n'a pas à être torpillé tout de même...
Quant à moi je n'ai rien contre les librairies feutrées.
Et pour l'animation,par exemple les concerts de mes artistes favoris et les réunions entre amis.
(Quand le monde aura passé cette période noire...!)
Je pense qu'on n'a pas l'obligation de tout mélanger et d'empêcher les lectures au calme sous des prétextes discutables...
Car il s'agit toujours d'imposer des choses non demandées de manière autocratique.

NAUWELAERS

22/04/2020 à 10:58

J'adhère au nouveau (troisième) message d'Atna qui dénonce une certaine mauvaise foi qu'une susceptibilité blessée peut générer.
Ses critiques sont factuelles,de bonne composition et il me semble recevables.
Donc une médiathèque estime qu'un chercheur aussi important (loué par beaucoup,controversé par d'autres mais important) que Piketty n'a pas sa place dans les collections d'une médiathèque par définition moderne ?
Le côté «médiathèque» est intéressant puisqu'il donne accès à d'autres supports (DVD etc.).
Mais il serait dommage que le côté «bibliothèque» soit le grand perdant, l'élément que certaines têtes pensant (à côté de la plaque) semblent considérer comme accessoire.
Or si on lit un livre, ce ne peut être au milieu du vacarme,désolé...
On est alors obligé d'emprunter pour le lire fructueusement et de le ramener !
Bref que l'on cesse d'ostraciser les usagers et usagères de médiathèques souhaitant toujours des services caractéristiques d'une bibliothèque.
Cela me paraît légitime sans déclencher toute cette agressivité de mauvais aloi !

NAUWELAERS

22/04/2020 à 11:32

Petite correction: il faut lire (j'aurais dû écrire !): «têtes pensantes» !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Framb'

22/04/2020 à 13:58

Et moi qui croyais que le sujet était "comment satisfaire le besoin de lecture en période de confinement et de danger sanitaire ?". J'ai tout faux, on en est arrivé très rapidement au point "médiathèque-3ème lieu" sans que jamais, d'ailleurs, l'expression ne soit utilisée.
C'est un sujet inépuisable sur lequel je ne vais pas donner mon opinion personnelle (je suis bibliothécaire, mais on s'en bat les steaks) mais je trouve étrange qu'un sujet déraille à ce point. Oui, les bibliothèques/médiathèques c'est important et se poser la question du retour à un fonctionnement normal (notion de normalité à redéfinir peut-être) est une évidence. Oui, pour les librairies l'enjeu est différent. Du point de vue du lecteur je pense que l'attente est également différente.

Mais soyez mignons, arrêtez de tout mélanger : là on parle du fonctionnement de toute une société en période de pandémie, c'est-à-dire une période où certains gestes, comportements, etc, même les plus anodins peuvent conduire à la maladie et à la mort. Alors, l'ambiance des médiathèques-3ème lieu me semble légèrement secondaire en ce moment.

PS : non, ce n'est pas du corporatisme que de ne pas laisser les acquisitions se faire par les lecteurs, mais parce qu'ils ont rarement une vue d'ensemble des besoins du service public qu'est une médiathèque. Bibliothécaire, c'est un métier, merci de ne pas l'oublier.

TCHAC

22/04/2020 à 16:11

Je suis un peu scandalisée en lisant vos propos . Quel est ce comparatif complètement puéril entre la dangerosité d'exercer son métier en librairie ou en bibliothèque ? et que par conséquent si l'un ouvre l'autre aussi (OOOHHH comme c'est injuste !!) Concernant cette crise sanitaire il me semble que nous sommes tous dans le même bateau !!Les collectivités territoriales sont bien evidemment en train de se pencher sur la question ! il y a certainement des aménagements à organiser , toutes les bibliothèques ne se résument pas à du 150 m². J'ai l'impression que certains ont l'air d'ignorer tous les nombreux services proposés dans les bibliothèques qui compliquent sacrément les choses, notre rôle ne se résume à faire du prêt: (service numerique, consulation de document précieux, circulation des espaces, presse en consultation sur place, portage à domicile...). Et il y a comme en librairie un volume assez conséquent de documents qui sont consultés et remis en rayon sans même qu'on les voit. expliquez moi comment on désinfecte des revues ??

meussieuixe

22/04/2020 à 17:50

La différence quand même, c'est que dans les bibliothèques/médiathèques, les livres font des allers-retours, ils partent relativement propres et reviennent potentiellement contaminés. Contrairement aux librairies qui vendent des trucs qui ne sont pas censés revenir après avoir traîné dans les toilettes, sous les lits et dans les voitures de gens dont on ne sait rien. Il n'y a pas que la dimension économique qui est sans doute la première qui suscite ce débat.

Marc Georges

02/05/2020 à 12:38

Fallait-il laisser ouvertes les librairies ? C'est la question que se posent un grand nombre d'acteurs de la chaîne du Livre, en présentant la librairie comme un commerce indispensable en ces temps de confinement.

Involontairement ou subtilement pour ne pas froisser les acteurs du Livre, Christian Thorel, un des plus grands libraires de France, donne sa réponse dans le journal Libération de ce samedi 2 mai, à travers un billet titré "Ranger sa bibliothèque, c'est une forme d'oxygenation"

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Bibliothèque Sainte-Barbe : “semi-victoire” pour les étudiants, mais la grève se poursuit

Mobilisés depuis la fin de l'année 2020 pour défendre leurs droits, les moniteurs-étudiants de la bibliothèque Sainte-Barbe se réjouissent de nouvelles garanties d'activité en cas de confinement et de fermeture de l'établissement. Pour autant, la mobilisation du personnel de la bibliothèque ne s'interrompt pas, après l'annonce de la suppression de deux postes de contractuels.

04/03/2021, 12:38

ActuaLitté

La médiathèque de Verdun, L'Æncre, sort de terre... sur Minecraft

Ils partirent, ils étaient une vingtaine. Et par un prompt renfort, ils se virent des centaines quand la médiathèque surgit des entrailles de Minecraft. Pour concevoir la nouvelle médiathèque de Verdun, la ville a en effet sollicité l’aide de citoyens. Avec le concours de Michaël George, chef de projet, ils ont dessiné et modélisé L’Æncre, le futur bâtiment.

02/03/2021, 16:44

ActuaLitté

“Pluralisme”, “neutralité du service public” : une loi pour les bibliothèques

Particulièrement attendue par la profession depuis son dépôt au Sénat le 3 février dernier, la proposition de loi de la sénatrice d'Ille-et-Vilaine Sylvie Robert, relative aux bibliothèques et au développement de la lecture publique, est désormais publique. Elle insiste notamment sur les notions de « pluralisme » et de « neutralité du service public » pour définir les principes fondamentaux des bibliothèques.

02/03/2021, 15:44

ActuaLitté

Des araignées dans la bibliothèque, recluses et... lectrices ?

Plusieurs bâtiments du campus Ann Arbor de l'université du Michigan ont abrité des hôtes légèrement indésirables. Assez peu dangereux, en fin de compte, mais suffisamment pour fermer la bibliothèque, notamment, le temps de la rendre à nouveau sûre. En effet, plusieurs Loxosceles rufescens, ou araignées violonistes, s'étaient installées dans les lieux...

01/03/2021, 11:03

ActuaLitté

Chantier Richelieu de la BnF : des “surcoûts” confirmés, ouverture en 2022

Le 23 février dernier, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot-Narquin a visité le chantier de rénovation du site Richelieu de la Bibliothèque nationale de France. Démarrée en 2010, cette vaste entreprise aurait dû prendre fin en 2017, puis 2021. Avec la crise sanitaire et le premier confinement, l'ouverture du site au public est désormais attendue pour l'été 2022...

01/03/2021, 10:32

ActuaLitté

Lutter contre le racisme et pour l'égalité dans les bibliothèques

Des établissements plus inclusifs, des politiques d’acquisitions ouvertes sur de larges champs éditoriaux. Et un refus de la discrimination… pour les bibliothèques l’objectif est limpide, mais sera plus réalisable encore avec une feuille de route précisant les contours de ces mesures et enjeux. La Library Publishing Coalition vient de rendre publics sa déclaration et ses engagements.

27/02/2021, 10:06

ActuaLitté

La Bibliothèque nationale d’Australie confrontée à des problèmes de stockage    

Un récent rapport sur l’organisation de la bibliothèque a mis en lumière plusieurs problèmes au sein de l’établissement. Faute de financement, la Bibliothèque nationale d’Australie risque notamment de faire face à de sérieuses difficultés de stockage. Les services numériques qui pourraient venir répondre à ces soucis sont également pointés du doigt.

25/02/2021, 12:39

ActuaLitté

Protéger les Droits de l'Homme, lutter contre les fake news...

Fléau moderne, souvent associé aux réseaux sociaux, la désinformation et les fake news représentent un sujet dont les Nations Unies s’emparent. Tant en matière électorale, que sur un volet sanitaire toujours brûlant, ces questions ont amené l’IFLA à répondre aux demandes du Rapporteur spécial de l’ONU. Entre liberté d’expression, d’opinion et infox, comment séparer le bon grain de l’ivraie ?

24/02/2021, 09:52

ActuaLitté

Le Blanc-Mesnil : la mairie accusée de faire virer les bibliothèques à droite

Des bibliothécaires de la ville du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) ainsi que le syndicat CGT de la ville s'inquiètent d'une « vile opération de marketing politique repeinte aux couleurs défraîchies de la culture pour tous ». La mairie versera 20.000 € à la plateforme de recommandation de livres Alexandre & Aristote, pour déterminer des acquisitions des bibliothèques de la ville. Mais les suggestions du site semblent très orientées à droite, dénoncent les opposants au projet.

23/02/2021, 11:48

ActuaLitté

Bibliothèque : la presse gratuite, “concurrence déloyale aux buralistes”

Le Volatile réduit au silence ? Ce serait une première, dont l’explication tient en quelques lignes cocasses : la médiathèque de la ville de Sassenage s’est retrouvée, un peu malgré elle, en délicate position. Pour avoir indiqué à ses usagers qu’elle cesserait de proposer l’hebdomadaire Canard enchaîné, certains ont crié au scandale. Mais plus encore, le petit mot d’accompagnement, qui lui fait tourner les regards vers la mairie. 

20/02/2021, 10:16

ActuaLitté

Supprimer le rabais sur les achats des collectivités, “double peine” pour les bibliothèques ?

Le 10 février dernier, à l'invitation de la Commission de la culture, de l'éducation et de la communication du Sénat, différents représentants des métiers du secteur du livre ont fait part des difficultés du secteur en cette période de crise, et des attentes. Le Syndicat de la Librairie française a ainsi proposé une suppression du rabais de 9 % pour les achats de livres destinés aux bibliothèques par les collectivités...

19/02/2021, 15:17

ActuaLitté

Sciences Po Nancy : conflit ouvert entre la direction et des vacataires de la bibliothèque

À Nancy, une partie des étudiants vacataires de la bibliothèque universitaire de Sciences Po dénonce une « décision brutale » de la direction, qui a réduit les horaires d'ouverture de l'établissement en raison du couvre-feu. Ils demandent le maintien de l'intégralité de leur rémunération, ou au moins « un arrangement », tandis que la direction estime que Sciences Po a été « extrêmement généreux lors des deux premiers confinements ».

17/02/2021, 15:55

ActuaLitté

Québec : les bibliothèques élargissent leurs services

Depuis ce 16 février, les rayons et collections de la Grande Bibliothèque sont à nouveau accessibles au public ! On peut retrouver le plaisir de cueillir soi-même des livres, des films et des CD. Un nombre accru de places assises et de postes informatiques sont également disponibles. 400 personnes peuvent se trouver à la fois dans l’édifice.

17/02/2021, 09:56

ActuaLitté

Rendre un livre emprunté dans une autre BU : "Prêt de chez moi"

Si les bibliothèques d'enseignement supérieur et de recherche ont rouvert leurs portes depuis plusieurs mois, les étudiants se trouvent parfois loin de leur lieu d'étude initial, avec le passage des cours en distanciel. Pour faciliter le retour des documents empruntés, les bibliothèques universitaires proposent un nouveau service, pour rapporter ses emprunts à l'établissement universitaire le plus proche, même sans inscription.

11/02/2021, 11:42

ActuaLitté

Goutte d'or : la bibliothèque réouverte, avec policiers et vigiles

Voilà des mois — pour ne pas dire des années — que la bibliothèque de la Goutte d’or (Paris, XVIIIe) exerce sa mission dans une ambiance pesante. Encore en décembre dernier, les personnels décidaient de maintenir une fermeture, suite aux dégradations du bâtiment. Et ce, alors que l’équipe avait, un temps, envisagé de pouvoir reprendre l’activité. Insécurité, violences, vente de drogue, pas vraiment l’atmosphère la plus propice cependant.

09/02/2021, 15:13

ActuaLitté

Aux États-Unis, réduire la place de la police dans les bibliothèques

Profiter en toute sécurité des services de sa bibliothèque de proximité est un droit, mais certains activistes, aux États-Unis, déplorent le fait que les moyens mis en œuvre pour défendre celui-ci sont légèrement disproportionnés. À Los Angeles, Saint Louis ou encore New York, ils demandent un réexamen des contrats passés avec la police locale, voire avec des sociétés de sécurité privées.

08/02/2021, 12:05

ActuaLitté

Bpi : le ministère de la Culture rejette l'idée d'une fusion avec le Centre Pompidou

La Cour des Comptes s'est livrée, en fin d'année 2020, à un examen des comptes et de la gestion de la Bibliothèque publique d'information (Bpi), située à l'intérieur du Centre Pompidou, à Paris. La juridiction financière est particulièrement sévère avec l'établissement, qu'elle juge « [t]rès en retrait sur les usages numériques comme dans son rôle de tête de réseau ». Le ministère de la Culture, au contraire, souligne l'amplitude des horaires et une nouvelle stratégie d'animation du réseau de lecture publique prévue en 2021.

05/02/2021, 12:49

ActuaLitté

Ouverture des bibliothèques publiques au Québec : les nouvelles mesures

Le gouvernement du Québec a récemment annoncé de nouvelles mesures concernant le confinement : l’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ) se réjouit du fait que les bibliothèques publiques qui le désirent pourront rendre accessibles leurs collections et leurs espaces de travail à l’ensemble des citoyens du Québec, et ce, à partir du 8 février.

04/02/2021, 09:55

ActuaLitté

Les moniteurs étudiants de Sainte-Barbe en grève, avec des bibliothécaires et des profs

Depuis bientôt plus de deux mois, les moniteurs étudiants de la bibliothèque universitaire Sainte-Barbe ont engagé un mouvement de revendication pour défendre leurs droits et leur rémunération, qu'ils estiment précaires, mais aussi menacés par la crise sanitaire. Si certaines garanties ont été obtenues, le maintien de leur rémunération en cas de confinement reste en discussion. Des bibliothécaires permanents et des professeurs de l'université Paris III vont rejoindre le piquet de grève, ce mardi 2 février.

01/02/2021, 17:50

ActuaLitté

Le projet fou d'une bibliothèque en terre compressée à Johannesburg

Imaginer une bibliothèque durable, en terre battue, inspirée de techniques remontant à l’âge de pierre, voilà le défi relevé par l’architecte Sir David Adjaye Obe. Le Ghanéen britannique vient de recevoir le 27e Prix Crystal, remis durant le Forum économique mondial de Davos, pour la Bibliothèque présidentielle Thabo Mbeki, installée à Johannesburg (Afrique du Sud). Un projet qui a été dévoilé récemment, et suscite un vif intérêt.

01/02/2021, 12:03

ActuaLitté

En Chine, une bibliothèque-cinéma aux allures de cétacé

À Shanghai, en Chine, le campus de l'école internationale Qingpu Pinghe a vu émerger une bibliothèque-cinéma dans le paysage, comme une gigantesque baleine qui sortirait des flots. L'imposant bâtiment, qui vient d'être livré, doit accueillir des centaines d'étudiants et a été conçu comme un ensemble de petits îlots, adaptés aux différentes activités.

29/01/2021, 12:28

ActuaLitté

Paris : une lettre ouverte de bibliothécaires dénonce la gestion de la crise Covid

Dans une lettre ouverte adressée à Carine Rolland, adjointe à la Maire de Paris en charge de la Culture et de la ville du quart d'heure, plusieurs centaines de bibliothécaires critiquent la gestion administrative de la crise Covid. « Car Nous, bibliothécaires du réseau, sommes plus qu’en colère ! Notre administration faisant montre d’un manque total de compréhension et de bienveillance alors que la situation sanitaire grave et exceptionnelle nous impose un couvre-feu à 18h », écrivent-ils.

28/01/2021, 11:26

ActuaLitté

Library Futures, un institut pour penser la technologie en bibliothèque

Un nouvel organisme à but non lucratif vient rejoindre la galaxie des promoteurs des bibliothèques, avec une petite particularité. L'institut Library Futures sera en effet centré sur la défense et la promotion d'un accès libre aux biens culturels, par le biais des bibliothèques et de la technologie.

27/01/2021, 11:25

ActuaLitté

Travaux du Centre Pompidou : la Bpi relogée à Paris intra-muros

La Bpi - Bibliothèque publique d'information du Centre Pompidou sera bien sûr concernée par les travaux de rénovation dont va bénéficier l'institution patrimoniale dédiée à l'art contemporain. L'établissement aura même droit à deux phases de labeurs, avec des travaux d’aménagement dès 2021 et des travaux structurels à partir de 2024.

26/01/2021, 13:05

ActuaLitté

À Bordeaux, la bibliothèque Mériadeck poursuit sa modernisation

La Bibliothèque Mériadeck de Bordeaux est l'une des toutes premières de France par l'ampleur et la richesse du patrimoine écrit et graphique qu'elle abrite. Ses fonds patrimoniaux s'élèvent à environ 500.000 volumes, dont plus de 200.000 imprimés. Avec ses 9000 m2 ouverts au public, 27.500 m2 au total, les enjeux liés au bâtiment sont essentiels. 2500 usagers franchissent ses portes chaque jour d'ouverture. 150 agents y travaillent.

25/01/2021, 12:18

ActuaLitté

La Bibliothèque nationale de France met en lumière les autrices oubliées

La Bibliothèque nationale de France annonce un nouveau cycle de conférences, consacré aux autrices oubliées de l'histoire littéraire. Quatre figures seront mises en avant, pour commencer, entre janvier et avril 2021 : Catherine Bernard, Marie-Anne Barbier, Marceline Desbordes-Valmore et Hélène Bessette. Les conférences seront bien sûr accessibles en ligne.

22/01/2021, 12:35

ActuaLitté

Une norme pour les catastrophes patrimoniales : journée professionnelle

La Bibliothèque nationale de France, le musée du quai Branly-Jacques Chirac et Sorbonne-Université s'associent avec l'Association française de normalisation (AFNOR) pour une conférence en ligne, ce lundi 25 janvier, consacrée à la norme volontaire NF ISO 21110 sur la préparation et la réponse aux situations d’urgence dans les bibliothèques, archives et musées.

21/01/2021, 15:47

ActuaLitté

Concours “WC et bibliothèques” : arranger soigneusement sa toilette

« Vous qui venez ici/ Dans une humble posture/ De vos flancs alourdis/ Décharger le fardeau… » Ah, Musset ! Alfred sera-t-il le parrain de l’initiative portée par l’Association des Bibliothécaires de France ? Pour l’année 2021, l’organisme a décidé de mettre en lumière le petit coin des établissements. « Sujet atypique, mais essentiel. » Certes... Alors, vos toilettes, à quoi ressemblent-elles ?

20/01/2021, 09:59

ActuaLitté

Crise Covid : Le difficile retour des usagers en bibliothèques

Au cours de la crise Covid de 2020, les librairies bénéficièrent d’un éclairage inouï. Considérées comme lieux privilégiés de l’accès au livre, on est venu – par de malhabiles pétitions… – à confondre l’objet et la lecture. Or, en la matière, l’ouverture des bibliothèques aurait certainement apporté plus de réponses. Comment ont-elles traversé la période ? Normandie Livre et Lecture propose un retour d’enquête

19/01/2021, 18:06

ActuaLitté

Des bibliothécaires se changent en tableaux vivants de maîtres

Sachant qu’ils ne profiteront plus autant de leurs établissements — couvre-feu oblige — les bibliothécaires s’adonnent à des activités plus ludiques que jamais. Ainsi, 18 bibliothécaires du Réseau des médiathèques du Beauvaisis se sont mis en scène à la façon du Getty Challenge. Au menu, quelques grandes œuvres de la peinture, reproduites pour des tableaux vivants parfois bien cocasses !

15/01/2021, 16:21

ActuaLitté

La BnF inaugure des Rendez-vous du jeu vidéo, une série de conférences

La Bibliothèque nationale de France collecte, à des fins patrimoniales, les jeux vidéo et consoles diffusés en France. Pour valoriser cet héritage vidéoludique et mettre en avant l'histoire de ce médium, l'établissement inaugure en 2021 les Rendez-vous du jeu vidéo, avec 5 conférences, de janvier à mai.

13/01/2021, 11:14

ActuaLitté

Le nouveau confinement au Québec réaffirme le rôle social des bibliothèques 

Les mesures concernant le confinement ont été resserrées partout au Québec ce samedi. Dans ce contexte, l’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ) souhaite préciser que les bibliothèques publiques qui le désirent pourront offrir des espaces d’études ainsi qu’un accès aux postes informatiques aux élèves et aux étudiants allant du primaire à l’université. 

12/01/2021, 09:11

ActuaLitté

20 ans de patrimoine écrit des bibliothèques françaises avec le Catalogue collectif de France

Instrument de coopération pour le monde des bibliothèques et de la documentation, le Catalogue collectif de France permet gratuitement de localiser documents, fonds ou institutions de conservation partout en France et dans tous types de bibliothèques.

07/01/2021, 15:40

ActuaLitté

Paris : réouverture des salles de lecture de la BnF, sous contraintes 

La bibliothèque rouvre peu à peu ses locaux et des mesures sanitaires ont été mises en place pour garantir une protection maximale. Des modalités d’accès, qui diffèrent en fonctions des salles, ont donc été annoncées par l’établissement. 

07/01/2021, 15:15

ActuaLitté

Que peut faire la bibliothèque dans une ville en crise ?

L’École nationale supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques (Enssib) propose une journée d’étude intitulée « Ville en crises : mais que fait la bibli ? Bibliothèques et stratégies urbaines de résilience », organisée en visioconférence le vendredi 29 janvier 2021.

06/01/2021, 12:27

ActuaLitté

Une étude invite les bibliothèques à se passer des enceintes connectées

Les enceintes connectées font désormais partie du paysage technologique, et se sont même frayé un chemin jusqu'aux foyers. Ces appareils reliés à internet permettent d'accéder à toutes sortes de services rien qu'au son de la voix, mais soulèvent des questions cruciales sur la vie privée et la confidentialité des données. Deux chercheuses de l'université de l'Alabama invitent ainsi les bibliothécaires à soigneusement éviter l'enceinte Alexa d'Amazon.

05/01/2021, 10:09

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Centres commerciaux fermés : Furet du Nord et Decitre très concernés

Ce vendredi soir, ce sont près de 130 centres commerciaux supplémentaires qui fermeront — leur superficie excède les 10.000 m2, norme désormais imposée par le gouvernement. Nouvelle mesure sanitaire sévère, qui concernait déjà les espaces de plus de 20.000 m2. Soit désormais plus de 500 centres en France. Pour autant, le groupe Furet Decitre s’inquiète d’une essentialité des librairies, à géométrie variable.

05/03/2021, 16:14

ActuaLitté

Traducteurs littéraires : aujourd’hui et demain

En s’appuyant sur La condition socio-économique des traducteurs littéraires, une enquête réalisée auprès des adhérents de l’ATLF en décembre 2019 dans le sillage des États généraux du livre et du rapport Racine, les intervenants parleront des conditions de travail des traducteurs littéraires, avant, pendant et après la crise sanitaire.

05/03/2021, 15:05

ActuaLitté

Culture : les inégalités entre les femmes et les hommes persistent

À l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, le ministère de la Culture publie l'édition 2021 de l'Observatoire de l'égalité entre femmes et hommes dans le domaine de la culture et de la communication. « De l’entrée dans la vie active à la reconnaissance de leur talent, la déperdition reste forte », indique encore ce rapport annuel.

05/03/2021, 12:15

ActuaLitté

Les livres du Dr. Seuss jugés racistes resteront disponibles dans des bibliothèques

En annonçant la fin de la vente de 6 ouvrages du Dr. Seuss, pour cause d'imagerie raciste, la société Dr. Seuss Enterprises, qui gère le patrimoine de l'auteur, a relancé le débat autour du poids de la représentation et de la mémoire littéraire. Plusieurs bibliothèques américaines, dont le réseau new-yorkais, ont assuré que les titres seront toujours disponibles au prêt.

05/03/2021, 11:26

ActuaLitté

Lire des livres au téléphone : l’initiative d’une libraire pour combattre la solitude

Lire des livres au téléphone : voici comment peut évoluer la profession du libraire et instaurer une nouvelle relation avec les lecteurs. Plus proche, plus chaleureuse, même dans une période où la proximité ne semble pas être à l’ordre du jour… Une initiative mise en place par une libraire italienne de Trieste pendant la deuxième vague de la pandémie a suscité nombre d’adhésions. Et en France, avec L’école des loisirs, un projet similaire dans le secteur jeunesse a vu le jour. 

05/03/2021, 09:46

ActuaLitté

Inde : une ancienne prison abrite des manuscrits sur feuilles de palmier

Une des plus anciennes prisons de l'État indien du Kerala, au Sud-Ouest du pays, accueillera bientôt les Archives centrales, et une collection inestimable de manuscrits sur ôles, les feuilles de palmier. Ces documents retracent l'histoire Travancore, ancien État princier des Indes britanniques.

05/03/2021, 09:11

ActuaLitté

La complainte de Superman, un poème inédit de Nabokov

Quelques années avant la publication de son Lolita, Vladimir Nabokov s’était aventuré dans le monde de la poésie. Et pas n’importe comment : un texte, composé en juin 1942, vient d’être retrouvé. The Man of To-morrow’s Lament se présente comme un monologue, dont le personnage n’est autre que Superman. Une figure éminemment américaine, pour cet émigré arrivé le 28 mai 1940 à New York.  

04/03/2021, 16:13

ActuaLitté

Accusé d'agression sexuelle, PPDA se défend : “Il ne s'est rien passé”

Invité sur TMC, chaîne du groupe TF1, qui l’avait dégagé, Patrick Poivre d’Arvor a officiellement pris la parole pour répondre aux accusations qui pèsent. Lancées par Florence Porcel, dans une plainte pour viol, elles mettent lourdement en cause l’ancien présentateur, dépeint comme un homme ayant eu une emprise sur elle. Le tout doublé par la parution en janvier dernier d’un ouvrage à clefs, Pandorini.

04/03/2021, 15:00

ActuaLitté

L'année 2020 s'achève moins mal que redouté chez Editis

Les tractations entre les groupes Lagardère et Vivendi n’ont pas fait parler d’eux depuis près d’un mois. Pour autant, les entités affichent des résultats assez nuancés. Ceux de Vivendi, incluant la maison Editis, sont ensoleillés, avec 1,2 % de croissance, à 16,09 milliards €, et un résultat opérationnel de 1,468 milliard €, à 6,3 % de hausse. En somme, tout va plutôt bien, dans l’ensemble.

04/03/2021, 14:58

ActuaLitté

200.000 € en trois jours pour le documentaire consacré à Mike Mignola, créateur d’Hellboy

Le documentaire Mike Mignola : Drawing Monsters reviendra sur la carrière de l’auteur et sur l’influence de son diable alcoolique au sein de la pop culture. Lancé le 2 mars dernier, le kick-starter finançant le projet a atteint son objectif de 50.000 $ en moins de 24 h, et continue depuis de grimper. Il faut dire que le film à venir a de quoi intéresser les fans : on y apprendrait notamment le rôle de Neil Gaiman sur le scénario du film HellBoy 2 de Guillermo Del Toro. 

04/03/2021, 13:08

ActuaLitté

Allemagne : les librairies du pays ouvertes à partir du 8 mars

La chancelière Angela Merkel a annoncé ce mercredi 3 mars un plan de sortie de confinement et d'allégement des contraintes sanitaires dans le pays. Celui-ci inclut une réouverture des librairies allemandes à partir du 8 mars. Les commerces du livre étaient fermés depuis le 16 décembre dernier, avec quelques exceptions au sein des Länder.

04/03/2021, 10:25

ActuaLitté

Géorgie : la crise politique avive les craintes pour la liberté d'expression

Une crise politique de forte ampleur s'est déclarée en Géorgie, après l'arrestation, le 23 février, de l'opposant au pouvoir Nika Melia, député et président du Mouvement national uni. Des manifestations ont eu lieu dans la capitale Tbilissi, avant un fragile retour au calme provoqué par une rencontre entre la présidente, Salomé Zourabichvili, et le président du Conseil européen, Charles Michel.

04/03/2021, 09:55

ActuaLitté

Niala, une BD érotique chez Glénat taxée de racisme 

Encore un coup de la Cinquième colonne ? Les éditions Glénat ont dû affronter une tornade, doublée — ô misère ! — d’une pétition, alors que s’avançait la publication de Niala. Cette bande dessinée érotique devait sortir le 10 mars. Mais, revirement, l’éditeur s'est retrouvé au milieu d'une vilaine polémique. Selon ses détracteurs, elle reprendrait « les principes des bandes dessinées racistes des années 50 ».

03/03/2021, 18:02

ActuaLitté

MeFu : première association d'auteurs de BD professionnels en Italie

Né comme groupe de recherche au printemps dernier, MeFu – Mestieri del Fumetto – est aujourd’hui la première association de professionnels (scénaristes, illustrateurs, coloristes…) de la bande dessinée en Italie, dans une période où ce genre semble être de plus en plus apprécié par les lecteurs. 

03/03/2021, 16:21

ActuaLitté

L'UNESCO recherche sa Capitale mondiale du livre pour 2023

L'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) a lancé un appel à candidatures pour désigner la Capitale mondiale du livre pour l'année 2023, qui succédera à Guadalajara (Mexique). Pour rappel, les villes candidates devront présenter un projet global pour la promotion du livre et de la lecture, avec des effets à long terme.

03/03/2021, 12:07

ActuaLitté

Recherche : Google et Sci-Hub, plus pratiques que les accès des bibliothèques ?

Le consortium Couperin publie une étude consacrée aux pratiques de recherche documentaire des chercheurs français en 2020, réalisée auprès de 5600 répondants environ sur une période de plusieurs mois. L'objectif était de cerner au mieux les pratiques et les besoins des chercheurs en matière de documentation, dans la perspective du renouvellement des marchés d’outils bibliographiques et bibliométriques. Il semble en tout cas que les accès à la documentation via les bibliothèques restent problématiques...

03/03/2021, 10:55

ActuaLitté

Joel Dicker quitte son éditeur et Hachette pour créer sa maison

Le plus grand vendeur de romans de l’année 2020, Joël Dicker, annonce un nouveau départ. Une nouvelle carrière, qui le pousse à quitter sa maison originelle, les éditions De Fallois, où il a publié ses précédents romans. L’aventure sera plus personnelle encore, puisqu’il envisage de monter sa propre structure, dont il confie la responsabilité au groupe Editis.

03/03/2021, 08:29

ActuaLitté

Jacques Henri Lartigue : 100 photos pour la liberté de la presse

Depuis bientôt trente ans, Reporters sans frontières met à l’honneur les photographes les plus marquants du XXe siècle. C’est tout naturellement que Jacques Henri Lartigue et ses images iconiques et joyeuses trouvent aujourd’hui leur place aux côtés de celles de Cartier-Bresson, Doisneau et tous les autres. Une ode à la joie de vivre ! 

03/03/2021, 00:07

ActuaLitté

Valèria Gaillard Francesch et Željka Somun accueillies au Chalet Mauriac

Ce lundi 1er mars a marqué l'ouverture d'une nouvelle saison au Chalet Mauriac, à Saint-Symphorien, en Gironde. Deux traductrices, l'une venant d'Espagne et l'autre de Croatie, sont accueillies, pour ouvrir l'année. Pour la première fois, les résidences cinéma du Chalet Mauriac seront dotées de bourses de création.

02/03/2021, 16:06

ActuaLitté

Pour cause d'imagerie raciste, 6 titres du Dr. Seuss retirés des librairies

Aux États-Unis, le Dr. Seuss, Theodor Seuss Geisel (1904-1991) de son vrai nom, est une véritable institution de la littérature pour la jeunesse. Mais même les institutions évoluent : la société Dr. Seuss Enterprises, qui gère le patrimoine de l'écrivain décédé, annonce ainsi la fin des ventes de 6 ouvrages, dont And to Think That I Saw It on Mulberry Street (1937) et If I Ran the Zoo (1950), qui véhiculent une imagerie raciste.

02/03/2021, 13:22

ActuaLitté

Malgré la pandémie, 426 livres traduits du français publiés aux États-Unis en 2021

Pour l'instant, les effets de la pandémie ne se font pas encore ressentir sur l'appétence des éditeurs américains pour des ouvrages français : 426 titres seront en effet traduits et publiés en 2021, aux États-Unis, selon le relevé des services culturels de l'ambassade française.

02/03/2021, 12:24

ActuaLitté

Mort du poète jordanien Tayseer Al-Najjar, emprisonné aux Émirats arabes unis

Le poète et journaliste jordanien Tayseer Al-Najjar est décédé le jeudi 18 février dernier à l'âge de 46 ans d'une défaillance cardiaque. Selon sa famille et ses proches, la peine de prison qu'il avait effectuée entre 2016 et 2019 à Alwathba, non loin de la capitale des Émirats arabes unis, Abou Dabi, serait à l'origine des dégradations de ses conditions de santé.

02/03/2021, 11:25

ActuaLitté

Au Bangladesh, la mort de l'écrivain Mushtaq Ahmed en prison enflamme la population

Emprisonné depuis le mois de mai 2020, reconnu coupable de « diffusion de fausses informations » sur les réseaux sociaux, l'écrivain bangladais Mushtaq Ahmed est décédé le jeudi 25 février dernier dans sa cellule, à l'âge de 53 ans. Depuis l'annonce de sa mort, une partie de la population est descendue dans la rue, pour critiquer la loi à l'origine de son emprisonnement, qui restreint considérablement les libertés sur internet.

02/03/2021, 10:50

ActuaLitté

La poésie d'Amanda Gorman doit-elle être seulement traduite par une personne noire ?

Depuis ses interventions à l'investiture de Joe Biden, puis au Super Bowl, la poétesse afro-américaine Amanda Gorman jouit d'une popularité exceptionnelle, entraînant un intérêt de l'édition mondiale pour ses textes. Aux Pays-Bas, la traduction d'un recueil de ses poèmes a toutefois créé une polémique : l'éditeur a choisi de confier la traduction à une personne blanche, l'auteur·e Marieke Lucas Rijneveld, une décision critiquée.

02/03/2021, 10:00

ActuaLitté

Podcast Métiers du livre : de l'importance de la communication

En partenariat avec Dlivrable, ActuaLitté vous propose de retrouver une série de podcasts autour des métiers du livre. Dans ce deuxième épisode, il est question de la communication entre les différents acteurs du livre, élément d’autant plus important que la profession est structurée et fractionnée en des métiers différents, avec leur(s) temporalité(s) et préoccupations propres.

02/03/2021, 08:57

ActuaLitté

Ce 8 mars, que “le génie des femmes vous accompagne au quotidien” 

L’appel est moins formel que celui du 18 juin, mais tout aussi enthousiaste : « Transmettons la force et l’énergie créatrice des femmes en célébrant la Journée internationale des droits des femmes avec nos Box du 8 Mars ! » Les éditions des femmes — Antoinette Fouque ont concocté des box de livres, pour cette occasion toute particulière, déclinées à travers 7 thématiques à découvrir.

01/03/2021, 17:44

ActuaLitté

Leïla Slimani, marraine de la 26e édition de la Semaine de la langue française

Rendez-vous de tous les amoureux de la langue française, en France et dans le monde, la Semaine de la langue française et de la Francophonie se tiendra du 13 au 21 mars 2021, prenant cette année un tournant résolument numérique. L’écrivaine et journaliste Leïla Slimani, prix Goncourt en 2016 pour son roman Chanson douce, sera la marraine de cette édition particulière, placée sous le thème d’« Un bol d’air ! »

01/03/2021, 17:42

ActuaLitté

Jonathan Coe, Alessandro Baricco, Umberto Eco : La compagnie des géants

La Compagnie des Géants. Un nom prédestiné pour une nouvelle collection qui s’ouvre avec de tels auteurs. Les trois premiers titres de ces ouvrages, destinés aux 8/12 ans donnent le ton : faire appel à des auteurs d’aujourd’hui pour raconter aux enfants des histoires de leur choix. Dans ce volet jeunesse, l’éditeur revendique une qualité et une ouverture aux ailleurs…

01/03/2021, 17:06

ActuaLitté

Afghanistan : des bibliothèques en mémoire des femmes victimes du terrorisme

En Afghanistan, alors que des négociations sont ouvertes depuis plusieurs mois entre le gouvernement et les talibans, les attentats et autres actes de violence revendiqués ou non par ces derniers, ainsi que les représailles des autorités, font de plus en plus de victimes au sein de la population. Si ces attaques laissent derrière elles des morts et des vies brisées, elles ont motivé l'ouverture de plusieurs bibliothèques, en hommage aux femmes victimes des attentats.

01/03/2021, 16:57

ActuaLitté

Accessibilité des livres : quelles obligations pour les éditeurs ?

L'Acte législatif européen sur l'accessibilité, voté en mars 2019, rendra prochainement obligatoires un certain nombre de points garantissant l'accessibilité aux livres. Il doit entrer en vigueur en 2025, mais les acteurs de la chaine du livre se préparent déjà aux conséquences, dont les éditeurs.

01/03/2021, 15:54

ActuaLitté

E.L. James (Cinquante nuances de Grey) chez Sourcebooks pour valoriser les autrices 

L'autrice E.L. James s'essaye (un peu) à l'édition, à travers un partenariat avec la société Sourcebooks. L'autrice de Cinquante nuances de Grey a confié l'exploitation de l'intégralité de son catalogue à la maison d'édition, qui ouvre à cette occasion une nouvelle filiale dédiée aux récits écrits par des femmes. James ne s'éloigne pas trop de Penguin Random House, puisque le groupe possède 45 % de Sourcebooks.

01/03/2021, 15:11

ActuaLitté

Hachette acquiert un nouvel éditeur de jeux de société, Le Scorpion Masqué

Dans un communiqué, le groupe Hachette annonce l'acquisition de l’éditeur québécois de création de jeux de société Le Scorpion Masqué. Ce rachat intervient quelques semaines après celui de Sorry We Are French, autre studio de création de jeux de société, et Le Scorpion Masqué devient le 4e studio de création et de développement de jeux de société du groupe, avec Studio H et Funnyfox.

01/03/2021, 12:48

ActuaLitté

L’intervention des bêta-lecteurs dans l’apprentissage de l’écriture créative en ligne

Sur le modèle anglo-saxon sont apparues des plateformes d’écriture en ligne françaises. À la fois outils numériques et réseaux sociaux, elles se sont particulièrement développées depuis les années 2010. Elles proposent un apprentissage de l’écriture créative en plaçant au cœur de leur fonctionnement les bêta-lecteurs. Quel est leur rôle ? Comment s'intègrent-ils dans la chaîne du livre ?

01/03/2021, 10:51

ActuaLitté

Selle-sphère et feuillage, un assemblage surréaliste d'objets fait Trésor national

Dans un avis émis le 17 février dernier, la Commission consultative des trésors nationaux juge qu'une sculpture surréaliste d'André Breton, dénommée « selle-sphère et feuillage », doit être considérée comme un trésor national. Cet assemblage d'objets divers sur planche en bois, associant cuir, métal, bois, marbre, verre, tabac, caoutchouc, sable, réalisé en 1931, est le fruit d'une expérience surréaliste autour des « objets à fonctionnement symbolique ».

01/03/2021, 09:52

ActuaLitté

Libraire passionnée par l'image, Corinne Duchemin est décédée

Libraire indépendante, Corinne Duchemin avait commencé sa carrière à la Fnac, entre 1992 et 2011. Entre-temps, elle avait participé à la création du Festival Visa pour l’image, à Perpignan, entre 2005 et 2012. Depuis, elle était indépendante, animant une librairie éphémère et itinérante. Elle est décédée ce 24 février. 

27/02/2021, 09:58

ActuaLitté

Les librairies enfin essentielles : les commerces autorisés à ouvrir en cas de confinement

Publié ce matin, mais manifestement passé inaperçu avant cette fin de journée, le décret n° 2021-217 du 25 février 2021 apporte quelques modifications sur les commerces autorisés à ouvrir en cas de confinement. Et, ô délicieuse surprise, les librairies sont finalement incluses dans le lot. De quoi réjouir l’interprofession, en cas de confinement partiel — tel que Jean Castex l’a laissé entendre pour les prochains jours.

26/02/2021, 19:22