#Librairie

Pourquoi maintenir des coûts si élevés pour l'envoi de livres par La Poste ?

Sortie de crise sanitaire, momentanée, certes. Pour autant, la relance de l’industrie du livre doit passer par des mesures qui chambouleraient le monde ancien. Parmi elles, les tarifs postaux, qui font une nouvelle fois l’objet d’un texte collectif. Une trentaine de signataires se réunit pour interpeller les pouvoirs publics.

Le 22/05/2020 à 16:15 par Victor De Sepausy

29 Réactions | 3 Partages

Publié le :

22/05/2020 à 16:15

Victor De Sepausy

29

Commentaires

3

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Durant le confinement, la question des frais d’envoi de livres par La Poste a été soulevée. Alors que les librairies étaient condamnées à la fermeture — malgré les aménagements possibles — la vente par correspondance aurait offert une véritable alternative.

Dans un texte publié sur Médiapart, les organisations professionnelles (notamment de libraires, et d’éditeurs) rappellent ce que le livre incarne, justement. On parle de « cet objet qui active les sens humains, du toucher au regard pour saisir et méditer les textes et les images qui nous parviennent page après page ».

Or, depuis cinq ans maintenant, les modifications de tarifs Colissimo ont rendu presque impossible l’expédition postale des livres. Pour tout colis mesurant plus de 3 cm de hauteur, le coût est compris entre 6,35 € et 8 €. « [C]ela représente en moyenne 3 à 4 fois la rémunération de l’auteur et davantage que la marge du libraire. »

Et ce, alors que des plateformes contournent la législation actuelle interdisant la gratuité des frais de port avec une facturation de 1 centime d’euro. 

POUR LE LIVRE: 6 mesures

Dans les prochaines semaines, les prochains mois, les manifestations seront annulées, ou fortement diminuées, et aucune rencontre possible entre auteurs et éditeurs. Dans ce contexte, il faudra réinventer les échanges et parvenir à soutenir l’ensemble de la chaîne.

De là une nécessité d’instaurer un tarif postal calqué sur l’offre Livre et Brochure — réservée aux expéditions à l’étranger. « Cette solution de bon sens existe déjà dans des pays voisins : en Allemagne, par exemple, l’envoi d’un livre sur le territoire national coûte 2 € », notent les signataires.

Une mesure pourtant simple, qui tarde de toute évidence, mais qui faciliterait « l’échange et la circulation fluide des idées à travers tout le pays ». Un tel geste représenterait « un signe brillant, positif, résilient, une libération de l’envoi, une ouverture qui profitera à tous ».

Les signataires de ce texte sont les suivants : 

AMEB maisons d’édition de Bretagne,
Éditeurs associés de l’Est,
Éditeurs des Hauts-de-France,
coll. libris éditeurs en Pays de la Loire,
N2L éditeurs de Normandie,
Éditeurs de Nouvelle-Aquitaine,
ERO éditeurs de la région Occitanie,
Éditeurs du Sud – Provence-Alpes-Côte d’Azur,
EIRA éditeurs en Rhône-Alpes et Auvergne,
AETI éditeurs de Tahiti et des îles,
Jedi Paca, France Photo Book,
Les Éditeurs associés,
L’autre livre,
UEVI éditeurs de voyage indépendants,
SEA Syndicat des Éditeurs Alternatifs,
SLF Syndicat de la Librairie Française,
LILE libraires de l’Est, alip libraires en Pays de la Loire,
ARLL Mayotte, Libraires en Normandie,
LINA libraires de Nouvelle-Aquitaine,
Librairies Initiales,
Libraires Ensemble,
Comité Quartier Latin,
CIL Confédération de l’Illustration et du Livre,
MEL Maison des Écrivains et de la Littérature,
Pen club français,
FILL Fédération Interrégionale des agences du Livre et de la Lecture

photo Kathleen Conklin, CC BY 2.0

29 Commentaires

 

Jean

22/05/2020 à 17:48

Réjouissez-vous, le gouvernement vous promet de vous faire des promesses.

Lol

22/05/2020 à 20:08

Il faut préciser que l'offre "livre et brochure" se fait sans garantie de délai.

Autant dire qu'aucun vendeur sérieux n'accepterait une telle condition. Le lecteur veut recevoir son livre dans la semaine, pas dans le mois.

Le secteur de l'édition dans son ensemble (éditeurs, auteurs, libraires) devrait se remettre en question au lieu de réclamer un énième sauvetage.

Le diable est dans les détails

23/05/2020 à 07:28

« Et ce, alors que des plateformes contournent la législation actuelle interdisant la gratuité des frais de port avec une facturation de 1 centime d’euro. »

Un mensonge répété 100 fois reste toujours un mensonge. Ces plateformes facturent APPAREMMENT 1 centime d'euro la livraison : dans la réalité, cela leur coûte environ 1 euro qu'ils se démerdent pour payer (soit en pressurant l'auteur, soit l'éditeur, soit l'imprimeur, soit en l'assumant, soit en pressurant la Poste). C'est juste que pour une fois, ce n'est PAS LE CLIENT QUI PAIE.
N'importe qui peut faire la même chose, soit en sacrifiant sa marge (comme eux...) soit en s'unissant pour obtenir des prix globaux de livraison avantageux (comme eux...).
Reste aussi la solution socialisante française qui consiste à exiger que les actionnaires de l'État - pardon les contribuables - paient en raison de l'incapacité de certains à s'unir pour lutter efficacement.

Jean

23/05/2020 à 08:36

Vous avez dû mal lire votre propre citation de l'article. Tout le monde sait qu'Amazon ne paie pas 1ct la livraison mais la FACTURE 1ct. Il n'y a pas le moindre mensonge dans l'article. Vous pourriez le vouloir cent fois, il n'existe pas. L'article est correct.

L'attitude d'Amazon s'appelle un abus de position dominante et du dumping, et c'est bien tout le problème. Leur puissance leur permet de vendre à perte ou d'écraser la concurrence. Microsoft a été condamnée pour ça dans les exemples les plus spectaculaires.

Donc vivent les "solutions socialisantes" comme vous dites, comme par exemple le prix unique du livre, ou l'obligation pour les chaînes françaises de financer le cinéma.

Le diable est dans les détails

23/05/2020 à 11:12

Non, la facturation est aussi bidon. Personne n'est dupe : si Amazon facture 1 centime, c'est en raison du marketing : un client se croit flatté (i.e. pressent qu'il fait une bonne affaire), parce qu'il voit un double signe magique (transport à frais nul, ou un seul misérable centime).
Je soutiens que votre propos n'est pas honnête : il n'y a pas de dumping : juste un emploi adroit du... droit. Amazon négocie en force, ce que vous pouvez faire en vous alliant.
Pour information, Microsoft a été condamné à cause de la vente liée, parce que le logiciel Windows (et un paquet d'autres afférents, comme la suite Office) était vendue de façon OBLIGATOIRE : un client ne pouvait pas exiger de ne pas l'utiliser, alors que l'ordinateur pouvait très bien fonctionner sans (avec Linux par exemple) : on ne pouvait pas séparer l'achat de la machine (le matériel) du logiciel. C'est comme si Peugeot vous facturait une carte Michelin avec votre véhicule !
Ici, ça n'a aucun sens : la vente se fait OBLIGATOIREMENT par correspondance, donc le prix de la correspondance est inclus (1 centime, bien que ça coûte un euro en réalité, MONTANT QU'AMAZON ASSUME). Qu'Amazon assume en pressurant la Poste ou un fournisseur n'est que le reflet de sa puissance et de sa position dominante. Mais le client n'a rien à voir là-dedans : contrairement au cas Microsoft, il y trouve son INTÉRÊT !
Votre proposition revient à déclarer le système actuel comme illégal, ce qui est faux, et de faire payer aux contribuables votre manque de capacité à vous aligner sur la concurrence.
Entendons-nous bien : je n'approuve pas particulièrement certains méthodes d'Amazon, que ce soit la façon dont cette entreprise traite ses salariées (qui n'est finalement qu'à l'image de la société : beaucoup d'éditeurs ne traitent pas mieux leurs auteurs !) ni leur évasion fiscale. Je trouverai juste un combat sur ce plan. Mais les attaquer sur leur force LÉGALE, qui plus est en demandant aux contribuables de vous soutenir, je ne veux pas.

Marie

24/05/2020 à 04:14

Vous savez bien que ça ne s'est pas passé comme ça, c'est après avoir vendu à perte et acquis une position dominante qu'Amazon a obtenu des tarifs ultra avantageux de ses fournisseurs, à commencer par la Poste.

Votre proposition "yaka s'unir" pour obtenir autant est fallacieuse. Même en unissant l'ensemble des acteurs du livre à travers une plate forme commune, il serait impossible d'obtenir les mêmes tarifs qu'un acteur qui domine la vente par correspondance sur tous les produits.

Plus généralement, cela confine à mauvaise foi de demander à une tpe de faire comme une multinationale de centaines de milliards de CA appartenant à l'homme le plus riche du monde. Une entreprise qui, non, n'utilise pas "habilement le droit", mais le piétine.

Editions ZTL ZéTooLu

23/05/2020 à 11:05

J'aimerai tellement que ce tarif devienne réalité...
Nous éditons des ouvrages adaptés à tous les lecteurs, dyslexiques, primo-lecteurs, allophones,
Pour un roman à 5.50€ et il y en a pour 3.95€ de frais de port en écopli en France contre 0.90€ pour l'envoyer en Belgique :-S
Cherchez l'erreur !

alex

26/05/2020 à 11:18

solution : envoyer un livre en France en passant par la Belgique : ça coutera donc 0.90 (envoi en Belgique) +0.90 (retour à l'adresse de livraison en France)= 1.80 ; ça prendra juste un peu plus de temps...

NB : je remarque que tous s'acharnent sur ce pauvre Amazon ; laissez donc le colosse Amazon tranquille ; un obstacle, ça se franchit ou sinon ça se contourne. la ligne Maginot, ça vous rappelle quelque chose ?.....
Et je suis d'accord que les solutions "socialisantes" ont leur place mais pas tout le temps non plus ; nombreux auteurs (et c'est aussi le cas pour les éleveurs et paysans) rêvent de vivre dignement de leur travail et non pas en tant que "fonctionnaire de Bruxelles" déguisé (j'ai rencontré un jour un exploitant agricole qui s'était présenté comme tel : ses revenus tombent tous les mois grâce à la PAC), certains le vivent mal, voire comme une humiliation....

Serge

23/05/2020 à 15:13

L erreur ç est le tarif livres et brochures...0.90 € pour transporter un colis de la France à la Belgique. C est pas sérieux

Michel

23/05/2020 à 15:55

Incroyable coïncidence. Hier, j'envoie un livre à ma mère, pour son anniversaire. Plus de 3 cm : 7 euros de colissimo !! Et en plus, on me dit "il risque pas d'arriver avant jeudi". Incroyable – sur amazon c'est gratuit et rapide. J'étais contraint de le faire en raison de la fermeture des entrepôts. "Ils avaient un tarif livre pour le national, mais ils l'ont supprimé, ne reste plus que le tarif pour l'étranger." Scandaleux, la Poste, tout simplement scandaleux !

Ant Editions

23/05/2020 à 16:14

Il est en effet indispensable que la Poste redevienne un réel service public et puisse proposer des tarifs accessibles.
D'autant que ses tarifs prohibitifs ne garantissent strictement rien... Un Colissimo arrive vite aux alentours des 10€ et quand ils sont "perdus" ou abîmés, la réclamation ne sert pour la plupart du temps à rien.
Vendant en ligne, la Poste m'a perdu au minimum 300€ de diverses commandes : colis ouverts, colis introuvables,... Et les remboursements de ces pertes n'ont pas dépassé la trentaine d'euro.

Riri87

23/05/2020 à 19:21

Toujours en train de se plaindre,le monde de l édition....Pourquoi pas l envoi gratuit aussi... déjà assez d aide pour vous..tout le monde veut des aides , des exonérations, des annulations de dette et j en passe...y en a marre ¡!!!!!!!!!

Fuloret

23/05/2020 à 19:13

Bonne idée, le transport des livres devrait même être gratuit. Mais, vous oubliez un détail ... La Poste est depuis 2010 une société privée. Le gratuit, c'est terminé. Depuis mars 2020, l'état est même devenu actionnaire minoritaire avec 34 %.
Il faut pour avoir des tarifs avantageux déjà dans un premier temps une re nationalisation de La Poste.
Par exemple, ce n'est parceque l'état possède 15

Sebl

23/05/2020 à 21:28

La poste dégradé son service depuis des années, la limitation à 3cm (totalement illicite du point de vue des conventions de l'union postale universelle, un organe de L'ONU) d'abord pour les particuliers, puis pour les pros, et derrière le colissimo qui coûte une blinde.
Et derrière quand on demande un envoi en poste lente pour de l'international, ils connaissent pas, plein pot ou rien.
Même pour les recommandés j'ai souvenir il y a quelques années avoir payé mons cher un Allemagne-France que ce que je payais pour un envoi national !
Bref, la poste se saborder et embarqué avec eux tous les petits usagers, pros et particuliers.

Bp735840

23/05/2020 à 21:30

La question fondamentale ne doit pas être axée sur le coût mais plutôt sur la capacité à La poste de garantir ses engagements et aujourd hui ce n est plus du tout le cas.On a tous vu son engagement durant la crise du Covid !!!
Je ne serai pas étonné de voir la poste disparaître ou changer de nom...et le départ de son président walh avec ses stratégies hasardeuses qui plombent l economie française.

Reen-K

23/05/2020 à 23:25

Bonsoir, ceci semble intéressant. Mais qu'en est-il pour les particuliers qui tentent d'arrondir leur fin de mois en vendant des livres (neuf ou occasions) sur plate-forme ? Pourront ils bénéficier de ce tarif avantageux ou cela ne concernera que les entreprises...?!?

alhena vega

24/05/2020 à 02:03

j'habite en Corse et la livraison d'un livre style BD m'a couté 30€ !!!alors que le livre vallait 18€ ... Même si les frais sont plus élevés pour la Corse je trouve qd même que 30€ c'est trop cher .....

Scott

24/05/2020 à 05:40

La poste est un monopole... Société privée ou pas. Nous n'avons pas le choix pour utiliser leur service. Ils augmentent leur prix, ce qui asphyxie les petites entreprises par rapport aux gros. Amazon fait du dumping avec les frais d'expédition et c'est très efficace comme stratégie. Il asphyxie lentement les petits commerçants et les moins petits aussi

Pourkoipas21

24/05/2020 à 08:34

La poste n'est plus un service public. Les tarifs ont explosé. Pendant le confinement le gouvernement n'a pas trouvé anormal qu'ils ne distribuent pas le courrier ou que les bureaux soient fermés. Moi, auxiliaire de vie je n'ai jamais arrêté de bosser, sans aucune prime, rien. L'aide aux personnes même par l'envoi de livres si elles ne leur rapporte rien, ils s'en moquent. Prenez la place, tous les travailleurs de la poste, vous verrez ce que cela fait de travailler vraiment.

Ant Editions

24/05/2020 à 10:47

Alors les aides existantes... euh... comment dire... Il est très compliqué de rentrer dans les clous : un % de ventes en librairie est demandé et cela oblige à avoir un diffuseur (ce qui est loin d'être le cas des indés). Les fonds de secours pour le Covid vont plus facilement aller à des gros qui peuvent justifier une baisse significative que des petits (qui vendent souvent en ligne). Maintenant, l'idée n'est pas de demander la charité mais d'avoir simplement des affranchissements à un tarif correct. Le prix pour envoyer un seul bouquin dépasse vite les 5€ et dès qu'on en a un ou deux en plus, on arrive vite aux 10... soit au moins la moitié du prix du livre, voire la totalité (selon le bouquin). A moins qu'en bout de chaîne, le lecteur accepte de payer un livre 5€ plus cher (au minimum)... mais cela va encore plus nuire à l'économie du livre.

Kiki74

24/05/2020 à 11:23

Bonjour,
Pour répondre à pourkoipas21,
Je suis factrice et moi aussi je n'est pas arrêtée de travailler. Pas de prime non plus mais une direction qui profite de la situation pour reorganiser la distribution.
J'entends ou lis beaucoup de critique sur la poste et oui la poste n'est plus ce qu'elle est mais arrêter de dire qu'on ne travail pas, 100 colis (non prioritaires) par jour depuis le Covid j'aimerais bien vous voir à ma place. Nous sommes en première ligne et avons eu du mal à obtenir des masques. Ne rendez pas les facteurs et factices responsable de leur direction. Merci

Fred

24/05/2020 à 17:24

Kiki 74 tout à fait d'accord avec vous! moi aussi je suis facteur….pendant le confinement on a distribué plus de colis que pendant la période de Noël. Donc le boulot on l'a fait et bien

Fred

24/05/2020 à 14:03

0,90e pour un envoi en Belgique arrêtez les fausses informations

alex

26/05/2020 à 11:23

ah....c'est bien ce qu'il me semblait aussi ....

Marc Georges

24/05/2020 à 14:49

Pour ma part, cette mesure me gêne pour plusieurs raisons.

- Le premier bénéficiaire en serait Amazon. Cela ne viendrait qu'à renforcer ses marges en diminuant l'un des ses plus gros postes : les frais de port.

- Une telle demande permet de cacher une réalité gênante pour certains acteurs de la chaîne du livre. Amazon peut se permettre de ne pas pas facturer les frais de port, car les éditeurs lui accordent une marge bien plus importante que celle qu'ils accordent aux librairies traditionnelles. Amazon peut payer les frais de port, sa marge le lui permet. Pour les libraires, cela est impossible. La réponse à cette question des frais de port n'est pas à chercher dans une aide publique, mais dans une réflexion sur la marge minimum accordée aux libraires.

- Le métier de libraire n'est pas de vendre en ligne. Son métier n'est pas d’être un logisticien. Si celui-ci le fait ; à terme une partie de sa clientèle va se détourner de sa boutique et ne plus y venir, et viendra la question : "Pourquoi garder un magasin avec ses frais élevés, si je peux faire mes ventes par le net ?" Ce sera la multiplication des "librairies-garage" qui ne seront que des entrepôts. La librairie n'a de raison d'être que si le client se rend dans le magasin. Il ne le fera que si il y fait des découvertes et qu'il repart avec un livre qu'il n'avait pas prévu d'acheter ; définition littérale du mot shopping, adaptée un monde du livre.

- Il reste un cas spécifique : les éditeurs. Le coût de transport d'un seul livre peut être supérieur à la marge de celui-ci. Ce qui va être un obstacle pour les petites livraisons vers les librairies. Il y a le système Prisme qui apporte une première solution. Peut-être faut-il un tarif postal spécifique pour ces cas ? Mais il est dangereux d'avoir une activité économique bénéficiant d'une subvention, celle-ci finissant toujours par disparaître.

Marc Georges
La Demeure du Livre

Ant Editions

24/05/2020 à 18:53

Pour répondre à Marc Georges :
Mais pour approvisionner le libraire, il faut bien lui envoyer les livres à la base...
Pour ma part, de façon très pragmatique : quand je vends un ou deux livres à un libraire, je perds surtout du temps (logistique et suivi compta) car entre le coût de l'envoi, le temps passé et la remise au libraire, il n'y a aucune marge dessus.
J'ai regardé un peu pour Prisme et c'est une usine à gaz, pas du tout pratique pour des petits volumes.

L'idée d'avoir un tarif postal bien moins coûteux serait justement de pouvoir aussi contrer Amazon : il s'agirait avant tout d'un choix sociétal et éthique pour un éditeur d'être dessus ou pas. Au lecteur ensuite de faire son choix de modèle économique.
Déjà, on obtiendrait les mêmes tarifs postaux qu'Amazon, tout le monde s'en porterait bien mieux.

alex

26/05/2020 à 11:44

je ne comprends pas cette obsession de
- se comparer à Amazon
- faire comme Amazon
- lutter contre Amazon
- ressembler à Amazon
- détruire Amazon
- jalouser Amazon
- envier Amazon
- craindre Amazon
- redouter Amazon
- amazoner Amazon
la solution est sans doute ailleurs
les colosses existent et ont toujours existé, dans tous les domaines
ce n'est ni bien ni mal , mais juste une réalité
au lieu de vouloir se comparer à ces colosses , un chinois cherche à être plus malin ou à le contourner plutôt qu'à s'affronter à plus fort que lui
apprenons à être plus malins, nous savons le faire (la ligne Maginot, ça vous parle ?....)

Toute la chaîne du livre est à revoir : le premier scandale est la misérable rémunération des auteurs. Commençons pas là, le reste n'est qu'une affaire de logistique.
Et en effet, comme le dit un contributeur , défendre le livre/la création littéraire c'est d'abord défendre les librairies , défendre l'échange et le rapprochement social et non la distanciation sociale si vous voyez ce que je veux dire... Le vrai problème actuel semble être celui des "petits" éditeurs concernant des envois unitaires de livres. Il n'y a pas de solution miracle , mais si les gros éditeurs acceptaient de jouer le jeu, un système de PEREQUATION pourrait être mis en place (sur le modèle des aides que l'Europe veut mettre en place pour relancer l'économie suite à l'épidémie ou sur le modèle de contribution des états aux organisations internationales) ....voilà selon moi la vraie solution "socialisante" : le grand aide le petit, le riche aide le pauvre, le fort aide le faible... et ce système d'entraide profitera à l'ensemble de la profession qui en sortira grandie. Enfin Puisque certains évoquent la Belgique et leurs frais de port , n'oublions pas aussi leur devise :
L'UNION FAIT LA FORCE !
bonne journée à tous

alex

26/05/2020 à 11:07

bonjour il est vrai qu'un mensonge répété 100fois reste un mensonge. Je mettrai juste un bémol à votre théorie affirmant que "C'est juste que pour une fois, ce n'est PAS LE CLIENT QUI PAIE" ; détrompez-vous : in fine, c'est bien le client dans 90 % des cas qui paie , mais souvent de manière déguisée. Regardez attentivement les tarifs de certains grands groupes ou plateformes et vous comprendrez vite que sous des apparences charitables, les prix des articles sont gonflés pour compenser les frais de livraisons plus ou mois "offerts". Rien n'est offert et Je ne connais aucun commerçant philanthrope ... d'ailleurs le but du commerce n'est pas de donner mais de vendre. Ce qui est acceptable tant qu'on ne prend pas le client pour un gogo. Bonne journée.

Client Amazon

27/05/2020 à 08:18

Vous avez raison, Alex, sur les produits standards : la plupart sont gonflés pour couvrir les frais de transports. Il faut toujours vérifier sur le site marchand pour voir si c'est une bonne affaire. C'est une façon générale de procéder : on compare toujours, pour savoir si c'est le meilleur prix (pas parce que c'est marqué sur la vitrine d'un site).
En revanche, c'est TOUJOURS vrai pour les livres, puisque le prix du livre est unique... Donc le client Amazon LECTEUR est toujours gagnant.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Rémi Lainé succède à Laëtitia Moreau à la présidence de la Scam

Composé de 22 autrices et auteurs, le Conseil d'administration de la Scam décide de la politique de la société de gestion des droits d'auteur ; il est renouvelé par moitié tous les deux ans. Ce mercredi 16 juin, lors de leur assemblée générale ordinaire, les auteurs et autrices de la Scam ont donc renouvelé une partie de leur Conseil d’administration.

18/06/2021, 16:51

ActuaLitté

S’offrir un James Joyce pour le Bloomsday

Chaque 16 juin, Bloomsday est célébré à travers le monde en souvenir de Leopold Bloom, personnage principal d’Ulysse qui, au cours de cette journée de 1904, déambule à travers Dublin au gré de ses rencontres et de ses réflexions… Cette année, de 10h à 20h, un exemplaire de Ulysse ou Dublinois de l’auteur irlandais James Joyce attend les amateurs de chasse au trésor, dans les 5e et 6e arrondissements de Paris.

15/06/2021, 16:05

ActuaLitté

Guillaume Trouillard en résidence à la Cité de la BD d’Angoulême 

Dans le cadre du Jumelage entre la Cité Internationale de la bande dessinée et de l’image et le centre social CAJ Bel-Air Grand Font (CAJ), une résidence d’auteurs originale a été initiée avec le Commissariat d’Angoulême. Ce projet, réalisé avec Afif Khaled, a pour objectif d’illustrer le quotidien des policiers à travers une immersion dans la vie quotidienne du commissariat d’Angoulême. Il doit également permettre de renforcer le dialogue et le lien entre policiers et habitants des quartiers à travers des ateliers menés au centre social.

15/06/2021, 15:10

ActuaLitté

Françoise Briquel-Chatonnet élue membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres

Un décret du président de la République, daté du 14 juin 2021, valide l'élection de Françoise Briquel-Chatonnet en tant que membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres. Elle occupe le fauteuil laissé vacant par le décès de Marc Fumaroli, disparu en juin 2020.

15/06/2021, 09:33

ActuaLitté

Disparition de Nikita Mandryka, cofondateur de L'Écho des savanes

L’artiste-auteur de bandes dessinées Nikita Mandryka est décédé à l’âge de 80 ans, dans la nuit du 13 au 14 juin 2021, à Genève, où il résidait. Créateur du Concombre masqué, il était le dernier cofondateur vivant de L’Écho des savanes, après les disparitions de Marcel Gotlib (2016) et Claire Bretécher (2020).

14/06/2021, 15:43

ActuaLitté

Disparition de l'autrice Lucinda Riley, à l'origine de la saga Les Sept Sœurs

L'autrice irlandaise Lucinda Edmonds, mieux connue sous le pseudonyme Lucinda Riley, est décédée le 11 juin dernier à l'âge de 53 ans des suites d'un cancer. C'est ce qu'a révélé son mari, dans un message envoyé à ses différents éditeurs la semaine passée.

14/06/2021, 10:53

ActuaLitté

Bambi : au-delà du faon, un créateur répudié par l'Allemagne nazie

L’évocation de Bambi renvoie automatiquement à la scène déchirante où sa mère est tuée par des chasseurs, dans l’adaptation réalisée par les studios Disney en 1942. Pourtant, avant de devenir ce mythique personnage de cinéma, Bambi était le héros de la nouvelle Bambi L'Histoire d’une vie dans les bois, écrite par Felix Salten, en 1923. 

13/06/2021, 09:43

ActuaLitté

Maïa Bensimon élue vice-présidente du Conseil des écrivains européens

Le Conseil des écrivains européens annonce avoir procédé à l'élection de son bureau, de manière dématérialisée, au cours de son assemblée générale annuelle, le 7 juin dernier. Maïa Bensimon, responsable juridique de la Société des Gens de Lettres (SGDL) a été élue vice-présidente de l'organisation. L'autrice allemande Nina George reste présidente.

10/06/2021, 15:20

ActuaLitté

Angoulême : le FIBD veut privilégier “le dialogue au rapport de force”

Interpelé à plusieurs reprises par le collectif Autrices Auteurs en Action (AAA) à propos des votes du Grand Prix et du nombre de voix obtenues par Bruno Racine, suite à un vote protestataire, le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême répond par l'intermédiaire d'un courrier de Franck Bondoux, délégué général du FIBD. Il y assure que le FIBD souhaite rester « un espace d'échanges entre les acteurs de l'écosystème de la bande dessinée et entre eux et les pouvoirs publics ».

07/06/2021, 15:09

ActuaLitté

Karin Serres en résidence d’écriture à l’Observatoire de l’Espace

L’Observatoire de l’Espace, le laboratoire culturel du CNES, accueillera Karin Serres à l’automne 2021. Autrice, dramaturge et metteuse en scène, elle a reçu le soutien de la Région Île-de-France pour l’écriture de son prochain roman, Nager dans la nuit. Son écriture interroge la place laissée à la nature et à l’invisible dans le monde moderne. Elle a notamment publié Monde sans oiseaux (Stock, 2013) et Happa no ko (Le Rouergue, 2018).

04/06/2021, 16:14

ActuaLitté

Grand Prix du FIBD : l'éviction de Bruno Racine “illégitime” selon le Collectif AAA

Le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême a dévoilé hier les trois auteurs finalistes du Grand Prix : Pénélope Bagieu, Catherine Meurisse et Chris Ware. Dans le communiqué de l'événement, « un vote protestataire » est évoqué, celui en faveur de Bruno Racine, auteur d'un rapport portant sur la situation des auteurs et autrices. Le Collectif Autrices Auteurs en Action (AAA) demande la publication des résultats chiffrés du vote.

04/06/2021, 11:46

ActuaLitté

Bien corriger, ou ne pas bien corriger en littérature ?

L’Association des correcteurs de langue française (ACLF) et Fontaine O Livres organisent un cycle de trois rencontres en visioconférence sur le thème de la préparation des écrits littéraires. La première séance aura lieu le jeudi 10 juin 2021, de 17 h 30 à 19 h, avec Franck Bouysse, auteur, et Édith Noublanche, correctrice, autour du texte Né d’aucune femme

02/06/2021, 16:51

ActuaLitté

Lancement de résidences d'artistes par l'Archipel Butor

L’Archipel Butor est une bibliothèque patrimoniale, qui s’appuie sur la présence de « documents anciens, rares ou précieux ». Située à Lucinges (Haute-Savoie), cette bibliothèque est constituée de trois îlots, tous ouverts au public depuis le 10 octobre 2020. A présent, L’Archipel Butor lance ses résidences d'artistes à la maison Michel Butor, avec deux options.

02/06/2021, 16:28

ActuaLitté

Disparition d'Eric Carle : “Toi, petite chenille, peut devenir un beau papillon”

L'auteur illustrateur américain Eric Carle est mort ce dimanche 23 mai à l'âge de 91 ans. Utilisant régulièrement des papiers découpés et peints pour illustrer ses albums, il a signé en 1969 The Very Hungry Caterpillar (La Chenille qui fait des trous, Mijade, 1995), devenu depuis un grand classique de la littérature jeunesse.

27/05/2021, 10:14

ActuaLitté

Après Albator, Jérôme Alquié s'attaque à Saint Seiya

En 2019, les éditions Kana avaient publié le premier tome de la série Capitaine Albator — Les mémoires de l'Arcadia, d'après la série culte de Leiji Matsumoto, supervisé par ce dernier, mais signé par l'auteur français Jérôme Alquié. Alquié se lance dans un nouveau projet, tourné vers une autre licence culte, Saint Seiya, ou Les Chevaliers du Zodiaque.

24/05/2021, 11:22

ActuaLitté

Frédéric Maupomé devient secrétaire général de la Ligue des auteurs professionnels

Au terme d’élections, et après un changement de statut, la Ligue des auteurs professionnels accède au statut de syndicat. Son objectif exclusif sera donc la défense « des intérêts d’une profession, car c’est bien ce que nous formons, une profession ». À ce titre, Frédéric Maupomé a été élu secrétaire général et Thomas Fouchault prend le poste de trésorier. 

17/05/2021, 17:18

ActuaLitté

L’Observatoire de l’Espace réunit trois autrices dans un laboratoire d’écriture

Au sein du Centre National d’Études Spatiales, l’Observatoire de l’Espace, véritable « laboratoire culturel » au service de la création artistique et de la recherche en sciences humaines, élabore des dispositifs expérimentaux qui favorisent l’émergence d’une approche culturelle de l’aventure spatiale. À cette fin, il a récemment invité trois autrices à constituer un laboratoire éphémère d’écriture autour de la question des non-humains dans l’Espace. 

10/05/2021, 11:00

ActuaLitté

“Créer est un métier” : 270.000 auteurs en quête d'un statut

En 2020, la littérature jeunesse représentait 737 millions € de revenus pour l’industrie du livre (données GfK, octobre 2020). Soit un livre vendu sur quatre, avec une croissance de 1,1 %. Pourtant, celles et ceux à qui l’on doit ce dynamisme restent méconnus – comprendre, considérés comme n’étant pas des professionnels. Cette semaine, la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse décide de prendre les choses en main.

05/05/2021, 08:50

ActuaLitté

Le Trait : porter la voix des artistes auteurs en Région et au-delà

Basée dans la région Sud PACA et plus spécifiquement à Marseille, la toute jeune association Le Trait fait face à plusieurs défis. D’abord renouer le dialogue avec les institutions, ensuite tenter de redynamiser une ville riche en artistes, mais pauvre en opportunités. Enfin, mettre un terme au flou et à la précarité qui entourent la profession d’artiste-auteur. Créée durant le confinement, l’organisation s’inscrit dans le mouvement global de revendications qui agitent aujourd’hui le pays.

 

30/04/2021, 08:57

ActuaLitté

Un délai supplémentaire de 6 mois pour un jeune poète menacé d'expulsion

La mobilisation autour du poète Mohamed Bangoura, alias Falmarès, a payé. Ce jeune Guinéen, âgé de 19 ans, était menacé d'expulsion, à partir du 21 mai, après un refus de son titre de séjour par la préfecture de la Loire-Atlantique. Son récit et ses textes lui ont apporté de nombreux soutiens, permettant d'obtenir un délai de 6 mois pour régulariser sa situation.

27/04/2021, 11:05

ActuaLitté

Backchannel, le dernier projet de Stan Lee, en financement participatif

S'il restait la figure tutélaire — et médiatique — de Marvel, Stan Lee avait pris quelques distances avec le groupe, notamment en créant sa propre structure, POW! Entertainment. Il y publiait encore des œuvres avant sa disparition, notamment Backchannel, un webcomic désormais changé en album par l'intermédiaire d'un financement participatif.

26/04/2021, 13:07

ActuaLitté

Paloma Hidalgo, lauréate de la bourse de création de poésie Gina Chenouard

Grâce au legs de la poétesse Gina Chenouard (1924-2010), la SGDL soutient la création poétique contemporaine en décernant une bourse qui porte son nom. Dotée de 3 000€, cette bourse est destinée à encourager un projet d'écriture.  

13/04/2021, 18:01

ActuaLitté

5 auteurs pour des résidences d’écritures cinématographiques

Le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image ont créé ensemble une résidence inédite, tournée vers les auteurs de bande dessinée. Consacrée à l'écriture cinématographique, elle se donne pour vocation de favoriser le dialogue de la bande dessinée avec d'autres expressions artistiques.

09/04/2021, 16:58

ActuaLitté

Houellebecq et l'euthanasie, une vieille histoire

Il est loin, le temps de Socrate acceptant la ciguë, ou les réflexions stoïciennes évoquant le suicide comme une forme de noblesse. Il s’est en effet passé quelque 2000 années de christianisme — mais pas que — pour que la mort choisie se change en débat de société. Alors que la France discute d'une possible législation, Michel Houellebecq apporte sa pierre à l’édifice, dans Le Figaro.

06/04/2021, 09:59

ActuaLitté

Disparition de l'écrivain algérien Chérif Arbouz

L'écrivain algérien Chérif Arbouz, né le 8 février 1930 à Tizi Rached en Algérie, est décédé ce 17 mars 2021 à l'âge de 91 ans, annoncent les éditions UPblisher, qui publient ses ouvrages au format numérique. Dans des recueils de nouvelles, notamment, il s'était appliqué à faire connaître sa région natale, la Kabylie.

30/03/2021, 09:44

ActuaLitté

Théaomai annonce sa collaboration avec le Bureau des Auteurs d'Editis

Créée en juillet dernier en réponse aux crises sanitaire et économique et devenue en quelques mois la plateforme de référence des artistes, des programmateurs et des collectivités, Le Bureau des Auteurs séduit. Cette initiative développée pour le compte de ses auteurs conférenciers par le groupe Editis, l’un des leaders de l’édition en France regroupant 50 maisons (Robert Laffont, Plon, Le Cherche Midi, Bordas, Nathan…). Elle compte désormais un nouvel acteur

29/03/2021, 14:28

ActuaLitté

Disparition de George Rieu, scénariste BD et grande figure de Pif Gadget

Georges Rieu, journaliste et scénariste de bande dessinée, est décédé le samedi 20 mars 2021. Il avait 87 ans. Fils d’une concierge et d’un serrurier, hésitant entre plusieurs destins, il rejoint Vaillant en 1957, après en avoir été longtemps lecteur et, dès 1945, diffuseur militant. Il participe aux tâches quotidiennes et signe, sous son nom et sous divers pseudonymes, des nouvelles policières et fantastiques, des articles documentaires et des jeux illustrés notamment par Jacques Kamb.

25/03/2021, 10:52

ActuaLitté

Formation : auteurs être plus visibles sur internet

L'AR2L Hauts-de-France organise une matinée d'information, ce vendredi 26 mars 2021, en visioconférence, sur le thème de la visibilité des auteurs et autrices et de leur usage du web. 

24/03/2021, 12:21

ActuaLitté

Un syndicat pour les auteurs, des élections pour plus de démocratie

Au terme d’une consultation de ses membres, la Ligue des auteurs professionnels adopte une nouvelle approche : désormais, l’organisation prendra le statut de syndicat, ainsi que près de 94 % des adhérents l’ont décidé. Le tout avec cet objectif renouvelé, « la reconnaissance d’un véritable statut professionnel », pour les auteurs. 

22/03/2021, 16:16

ActuaLitté

Photographe et autrice, Anne Collongues en résidence à La Métive

L'autrice et photographe Anne Collongues est la lauréate du dispositif Aide à la création en résidence proposé par l'agence régionale du livre ALCA. Accueillie à La Métive à Moutier-d’Ahun (Creuse), du 18 au 31 janvier, elle y est de retour entre le 8 au 24 mars, puis du 19 juillet au 4 août et enfin du 23 octobre au 7 novembre 2021.

19/03/2021, 15:53

ActuaLitté

Livre jeunesse : Paul McCartney plonge à bord d'un nouveau sous-marin

Le chanteur, compositeur et auteur Paul McCartney, ex-Beatles et ex-Wings, annonce la parution d'un nouvel ouvrage destiné aux jeunes lecteurs. Grandude’s Green Submarine, ou Le Sous-marin magique en français, sera disponible le 2 septembre 2021, publié par Michel Lafon en France.

19/03/2021, 12:41

ActuaLitté

Un tour de l'Occitanie, le livre en tête : 3400 acteurs sur le territoire

L'agence Occitanie Livre et Lecture présente sa 3e édition des chiffres clés du secteur, pour la région. Un panorama complet, réalisé à partir des données de 2019 et 2020, qui doit permettre d'évaluer l'impact des politiques publiques sur la filière, des auteurs et autrices de l'écrit au patrimoine, en passant par les bibliothèques, maisons d'édition, librairies et manifestations.

18/03/2021, 11:46

ActuaLitté

Joann Sfar : “Le mépris du gouvernement est total” vis-à-vis des auteurs

« Sommes-nous une profession oui ou non ? Si oui nous avons droit à des élections professionnelles et à une vraie représentation ! » Quelques jours avant Lewis Trondheim, Joann Sfar avait tenté de recadrer le débat. Le ministère de la Culture avait dévoilé ses mesures en faveur des artistes-auteurs, saluées par les uns, honnies par les autres. Un tel fossé se comprend par l’ambition d'une représentativité, pour ces professions, qui était au cœur des débats.

17/03/2021, 12:55

ActuaLitté

Les Tuniques bleues : Kris fera charger Blutch et Chesterfield

Souvenez-vous, en livrant le scénario du tome 64 des Tuniques bleues à Willy Lambil, Raoul Cauvin lui a annoncé qu’il souhaitait prendre sa retraite sur cette série. Si après tant d’années de succès ininterrompu, le scénariste a bien mérité de se reposer, le dessinateur, lui, conserve la volonté farouche de rester en selle.

 

15/03/2021, 17:27

ActuaLitté

Pierre Lemaitre aux Césars : “On s'est fait niquer dans les grandes largeurs”

Venu annoncer le César de la meilleure adaptation, attribué à Stéphane Demoustier pour La Fille au bracelet, Pierre Lemaître a profité de son passage pour un exercice de définition. Méthodique et précis, l’écrivain et prix Goncourt 2013 pour Au revoir là-haut, a apporté un peu plus de réflexion à cette 46e édition des César.

13/03/2021, 23:05

ActuaLitté

“Seul un handicapé pourra traduire le texte d’un handicapé ?”

Le texte Change Sings d’Amanda Gorman, paraîtra en France chez Glénat jeunesse, à la fin septembre. La traduction a été confiée à la chanteuse belgo-congolaise Marie-Pierra Kakoma. Mais pendant ce temps, depuis les Pays-Bas, et désormais chez les Catalans, les choix de traducteurs opérés par les éditeurs pour le texte The Hill We Climb font scandale. Au point d’interroger sur les fondements même de ce que signifie la traduction — et son rôle essentiel dans la transmission des œuvres.

12/03/2021, 12:23

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

L’illettrisme en Afrique, un pieux mensonge

Dans l'histoire telle que l'écrivent les pays colonisateurs, le continent africain apparait souvent comme un espace de « manque ». Une terre d'où la civilisation et la culture auraient été absentes – celles des colons, en tout cas. Un espace où, forcément, l’alphabétisation ne pouvait pas exister avant l’arrivée des peuples européens…

22/06/2021, 09:50

ActuaLitté

Books From France, l'outil du BIEF pour favoriser la vente de droits

Conquérir plus de marchés à l’international passe des efforts minutieux. En juin 2020, l’Italie dévoilait une plateforme, New Italian Books, bilingue anglais/italien, pour mieux promouvoir sa littérature et ses auteurs. Public visé : agents littéraires, traducteurs… et éditeurs étrangers. À l’occasion de rencontres entre éditeurs italiens et français, par Zoom, le BIEF a dévoilé un projet assez similaire, Books From France.

22/06/2021, 09:41

ActuaLitté

Suzanne Aubry réélue à la présidence de l’UNEQ

Les membres de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) ont élu Suzanne Aubry, Catherine Lafrance, Karine Légeron et Pierre-Luc Landry pour combler quatre postes vacants au conseil d'administration de leur Union. Les résultats d’un scrutin électronique qui s’est déroulé du 17 au 31 mai dernier ont été dévoilés ce 21 juin lors de l’assemblée générale annuelle de l’UNEQ.

22/06/2021, 09:38

ActuaLitté

Les conseils lecture de Bill Gates pour cet été : réconcilier l’humanité et la nature

L’arrivée de l’été signifie le retour des beaux jours, la prolifération de moustiques, mais aussi et surtout de nouveaux conseils de lectures de la part de Bill Gates en personne. Une fois par an, le milliardaire enfile son plus beau costume de libraire pour nous partager les livres qui l’ont marqué durant l’année. Pour 2021, le grand patron de Microsoft s’est concentré sur les relations complexes qui unissent l’homme à la nature et depuis cette réflexion propose 5 ouvrages.

 

21/06/2021, 17:24

ActuaLitté

Meilleures ventes, podcasts : Edistat et ActuaLitté s'engagent autour de l'économie du livre

Tite-Live via Edistat, son service de statistiques de l’édition sur le marché français, proposera désormais ses classements de vente de livres dans les colonnes du magazine ActuaLitté. Fort d’estimations basées sur les sorties caisses de multiples points de vente, il fournira de la sorte des données chiffrées permettant au média d’apporter une information plus structurée sur les mouvements du marché.

21/06/2021, 15:10

ActuaLitté

Roubaix : la Librairie Combo mixe jeunesse, BD, jeux, et un salon de thé

Le centre-ville de Roubaix devrait bientôt accueillir la Librairie Combo, portée par Capucine et Ismail Said Mohamed. Un financement participatif s'ouvre, pour donner les moyens de nouvelles ambitions, avant une inauguration en août prochain. Le lieu combinera l'intérêt des libraires pour la jeunesse, la bande dessinée et les jeux de société, avec un salon de thé « en plus ».

21/06/2021, 14:42

ActuaLitté

Que lire durant les vacances ? Les Goncourt ont quelques suggestions

L’Académie Goncourt achève de remplir ses valises, et les membres sont tombés d’accord sur quelques ouvrages. Ils présentent ainsi leurs conseils de lectures estivales, soit une dizaine de livres et romans pour accompagner l’été. 

21/06/2021, 12:52

ActuaLitté

13,2 % de la production française de livres finissent pilonnés et recyclés

ENQUÊTE – Trois ans après une première analyse du secteur, le Syndicat national de l’édition a missionné sa commission Environnement et Fabrication pour une nouvelle enquête. Cette dernière s’intéresse sur les années 2018 à 2020, avec une extrapolation mesurée. Il s’agit de donner une vision de ce que le transport de livre peut signifier, à travers les trois pires moments de sa vie : les retours, la destruction (ou pilon) et le recyclage.

21/06/2021, 12:20

ActuaLitté

L'auteure Tsitsi Dangaremga reçoit le Prix de la Paix des libraires allemands

L'auteure zimbabwéenne Tsitsi Dangarembga est la lauréate du Prix de la Paix des libraires allemands, décerné depuis 1950 par la Fédération des éditeurs et des libraires allemands. Doté de 25.000 €, le prix salue son œuvre, mais aussi son engagement « pour les droits civiques et les changements politiques au Zimbabwe ».

21/06/2021, 11:31

ActuaLitté

Acteur, chanteur, producteur : ce parcours que racontera Will Smith

L’acteur, chanteur, producteur, qui avait conquis les cœurs avec Le Prince de Bel-Air revient sur son parcours. Will sera le titre de son autobiographie, coécrite avec Mark Manson, à paraître le 9 novembre chez Penguin Press. Bien entendu, une version audiolivre l’accompagnera, lue entièrement par ses soins. 

21/06/2021, 11:05

ActuaLitté

Hongrie : Proust, Shakespeare, Rimbaud, interdits par une loi homophobe

L'Assemblée nationale hongroise a adopté, le mardi 15 juin dernier, une proposition de loi destinée à assurer « la protection des enfants ». Présentée comme un outil de lutte contre la « pédophilie », elle vise en réalité la diffusion de contenus évoquant l'homosexualité ou les personnes transgenres, menaçant la liberté de publication et celle d'expression.

21/06/2021, 10:44

ActuaLitté

Un réseau de pirates de textes universitaires démantelé

À Bologne, cinq gérants de boutiques proposant de la photocopie, dans la zone universitaire de la ville, ont été interpellés, grâce à l’intervention de la Guardia di Finanza. Une opération menée pour la protection des droits d’auteur sur les textes universitaires, indiquent les autorités. Et surtout, un coup de filet de grande ampleur de la part des forces de police.

21/06/2021, 09:22

ActuaLitté

“Une véritable torture” : la Turquie rouvre le procès d'Aslı Erdoğan

Acquittée en février 2020 de l’ensemble des charges retenues contre elle, l’autrice Aslı Erdoğan n’était plus la terroriste que la justice turque s’était imaginée. Avec Necmiye Alpay, elle échappait donc aux condamnations — 9 années de prison pour appartenance à un groupe terroriste, propagande et atteinte à l’intégrité de l’État. Il est vrai que la tentative de putsch de juillet 2016 avait rendu le président Recep Tayyip Erdoğan quelque peu paranoïaque.

20/06/2021, 11:46

ActuaLitté

À table avec Flaubert : des menus inspirés par l'oeuvre de l'écrivain

Le bicentenaire de la naissance de Gustave Flaubert (1821-1880) donne lieu à près de 200 évènements culturels labellisés sous l’appellation Flaubert 21. Bien qu’il faille nourrir son cerveau, nos papilles ont elles aussi besoin d’être contentées. La récente initiative « À table avec Flaubert » est l’occasion de faire rencontrer littérature et gastronomie à travers l’œuvre du célèbre auteur.

20/06/2021, 11:23

ActuaLitté

Vincent Montagne : la pneu manie chez Michelin

Secret de polichinelle, l’actuel président du Syndicat national de l’édition, Vincent Montagne, est très lié à la famille Michelin. Neveu de François Michelin, décédé en 2015, le PDG de Média-Participations (Dupuis, Dargaud, Lombard, et Seuil-La Martinière, entre autres) accède à de nouvelles responsabilités dans la gouvernance de la marque de pneus. « Plus nous progressons, mieux vous avancez », comme l’affirme le slogan.

19/06/2021, 12:45

ActuaLitté

Pas de vacances sans un livre : que mettre dans sa valise ?

Partager un coup de cœur et fédérer progressivement une communauté pour découvrir, échanger, discuter. Les réseaux sociaux offrent des outils fort simples pour ce faire, les vacances approchent : il est temps de mettre un « livre belge dans sa valise ». À l’initiative de l’Association des Éditeurs de Belgique (ADEB), voici donc l’opération estivale que déclenchent nos voisins…

19/06/2021, 11:22

ActuaLitté

Le racisme d’Enid Blyton, auteure du Club des 5, un défi éditorial et mémoriel

Autrice du club des 5 et de Oui Oui, Enid Blyton s’est invitée dans l’enfance de millions de lecteurs à travers le monde. Derrière le souvenir ému des livres aux couleurs vives, la figure publique de Blyton est régulièrement critiquée pour son racisme et son sexisme. Le débat s’est relancé outre-Manche après que l’association English Heritage, chargée du patrimoine, a épinglée sa « xénophobie à l’ancienne » dans sa biographie.

 

18/06/2021, 17:57

ActuaLitté

La Foire du Livre de Bologne revendique 75 000 “visiteurs”

La Foire du Livre de Bologne a fermé les portes de sa 58e édition, virtuelle comme la précédente en raison du contexte sanitaire. Les organisateurs assurent que le bilan est positif par rapport à la foire de l'année dernière, avec 75.000 visiteurs accueillis en quatre jours d'événements.

18/06/2021, 16:23

ActuaLitté

Lire en établissements de santé : un site de ressources et d'initatives

Tandis que l'Association des Bibliothécaires de France a programmé le sujet au programme de son congrès, la Fédération interrégionale du livre et de la lecture (Fill) met en ligne un site dédié à la lecture en établissements de santé et médico-sociaux. Au programme, glossaire, ressources et initiatives pour multiplier les collaborations.

18/06/2021, 14:29

ActuaLitté

Pour ses bustes de Tintin, un sculpteur condamné à verser 114 157 euros

Christophe Tixier, alias Peppone, s’était attiré les foudres de la société Moulinsart en avril pour ses bustes représentant le petit reporter. Attaqué pour contrefaçon, l’artiste sculpteur a été condamné à verser 114.157 euros de dommages et intérêts aux ayants droit de Tintin. Tixier a déclaré qu’il ferait appel.

 

 

18/06/2021, 13:46

ActuaLitté

“Lire, et en particulier lire à voix haute, au coeur de l'engagement de la nation”

Emmanuel Macron a donc confirmé son intention, pour la dernière ligne droite de son mandat : faire de la lecture une grande cause nationale, de l'été 2021 à l'été 2022. Une dénomination assez large, qui englobe à la fois la valorisation de la lecture, la lutte contre l'illettrisme et des concours de lecture à voix haute.

18/06/2021, 12:15

ActuaLitté

États-Unis : abandon des poursuites contre John Bolton et son livre

Le ministère de la Justice américain (DoJ, Department of Justice) a annoncé l'abandon des poursuites judiciaires contre John Bolton, ex-conseiller chargé de la sécurité nationale auprès du président Trump. Celui-ci avait été mis en cause par l'administration, en 2020, pour avoir enfreint une clause de confidentialité.

18/06/2021, 11:05

ActuaLitté

Au Japon, les libraires changent les livres en glace, pour mieux les vendre

Au Japon, les libraires vivent des temps bien compliqués. En 20 ans, leur nombre a été divisé par deux pour atteindre 11.000 enseignes dans tout le pays. La librairie Seiwado, située dans l'arrondissement Tsurumi de la ville d'Osaka, connait un fameux succès depuis quelques années, en changeant les livres en bâtonnets glacés...

18/06/2021, 11:02

ActuaLitté

États-Unis : un nouvel éditeur pour publier les voix conservatrices

D'anciens hauts cadres de Simon & Schuster et Hachette se sont associés pour former All Seasons Press, structure dédiée à la publication de voix très à droite sur l’échiquier politique. Leur engagement fait suite à la décision de plusieurs grands groupes d’édition de ne pas publier des membres de l’ancienne administration Trump. Les tensions politiques qui agitent les États-Unis semblent destinées à faire éclore un nouveau marché éditorial.

 

18/06/2021, 07:18

ActuaLitté

Panini dévoile un projet cross-média, entre BD et littérature, pour l'Italie

Deux maisons d’édition, Panini Comics et HarperCollins Italia, se sont associées avec le réalisateur et scénariste italien Fabio Guaglione, comme annoncé ce 8 juin par Panini. L’objectif est de construire un nouvel univers narratif et de le décliner en roman et bande dessinée. 

17/06/2021, 16:06

ActuaLitté

Le prêt numérique contrôlé, un “outil important pour les bibliothèques”

Né outre-Atlantique, et appliqué, notamment, par la plateforme Internet Archive et ses bibliothèques partenaires, le concept de « prêt numérique contrôlé » est simple. Il établit que les établissements possédant l'exemplaire imprimé d'un livre, non disponible au format numérique dans le commerce, puissent le numériser et le prêter, sans l'autorisation préalable des ayants droit. L'adoption de ce concept progresse, au grand dam des éditeurs.

17/06/2021, 13:00

ActuaLitté

Milan Kundera : le roman, explorateur de l'âme humaine

Mettre la littérature tchèque à l’honneur, voilà l’intention posée : en partenariat avec le Centre tchèque de Paris et Czechlit - Centre littéraire tchèque, ActuaLitté proposera au cours des prochaines semaines de partir à la découverte d’auteurs, mais surtout, de leurs ouvrages, avec des extraits inédits. Nous commençons dès aujourd’hui avec Milan Kundera, évidemment.

17/06/2021, 12:40

ActuaLitté

La lecture, grande cause nationale : bibliothèques et associations au premier plan

La lecture, grande cause nationale : en déplacement dans les Hauts-de-France, le président de la République annoncera que la lecture et le livre seront mis en avant à partir de cet été, et pour un an. Une opération médiatique, doublée d'engagements politiques et économiques, est prévue.

17/06/2021, 10:22

ActuaLitté

Dilisco : un apéro-visio nocturne avec les libraires pour parler d'ésotérisme

Une bière du sorcier, une potion relaxante, un délice poivron mascarpone, accompagnés d’un paquet de crackers Résurrection au blé ancien… Les présentations aux libraires ont bien changé. La société Dilisco (filiale de Albin Michel) offre aux libraires de renouer avec les apéro-visios qui ont fleuri durant le confinement, mais autour d’une note bien plus légère. Mais non sans sérieux : on va parler de littérature ésotérique.

16/06/2021, 17:39

ActuaLitté

Le personnel de la Bpi en grève, pour faire entendre “un malaise général”

Une partie du personnel de la Bibliothèque publique d'information a débrayé, ce mercredi 16 juin 2021, à l'appel de la section SNAC-FSU de l'établissement. Si la bibliothèque n'a pas fermé ses portes, le préavis de grève est reconductible : l'organisation syndicale fait état, dans un tract, d'« un malaise général », qui suit « une année de fluctuations permanentes » dues à la situation sanitaire.

16/06/2021, 16:57

ActuaLitté

Nouvelle-Aquitaine: un incubateur pour accompagner les projets éditoriaux 

L’Agence Livre, Cinéma et Audiovisuel en Nouvelle-Aquitaine (ALCA) propose une nouvelle forme d’accompagnement à la structuration des entreprises : un incubateur des éditeurs et des éditrices, dédié aux porteurs de projets dans la phase de création de leur structure éditoriale.

16/06/2021, 15:50

ActuaLitté

Les soeurs Brontë engagées dans une nouvelle lutte pour leur héritage

Fondée en 1893, la Brontë Society est l’une des plus anciennes sociétés littéraires du monde anglophone. Collectant de nombreux artefacts ayant appartenu à la famille Brontë, elle s’insurge contre la vente aux enchères de cet été, organisée par la multinationale Sotheby’s. 

16/06/2021, 14:54

ActuaLitté

L’IFLA s’associe à Wikimedia pour “partager l’information et la connaissance”

La Fédération internationale des associations et institutions de bibliothèques (ou IFLA, International Federation of Library Associations and Institutions, en version originale) est signataire du manifeste de la WikiLibrary. Ce texte a pour objectif de mettre en relation les bibliothèques avec les ressources de Wikimédia telle que Wikibase afin de développer « un réseau international de connaissances ».

16/06/2021, 14:03

ActuaLitté

Thomas Hannebique nommé secrétaire général de l’Institut français 

L'Institut français est l'établissement public chargé de l'action culturelle extérieure de la France. Sous la double tutelle du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères et du ministère de la Culture, il contribue activement à la diplomatie d'influence du pays. Ses projets et programmes reposent sur une capacité de déploiement à travers le réseau des services culturels des Ambassades de France, des Instituts français et des Alliances françaises présents sur les cinq continents. Successeur de Clément Bodeur-Crémieux, Thomas Hannebique devient secrétaire général.

16/06/2021, 13:21

ActuaLitté

La lecture en Europe, une affaires de lettres... et de chiffres

Les éditeurs européens devraient disposer de données consolidées sur la place de la lecture dans les activités culturelles des Européens : tel est le constat du réseau Aldus Up, qui réunit plusieurs grands événements du secteur. Les études nationales réalisées dans les différents pays proposent des méthodologies trop hétérogènes pour une exploitation optimale, avance-t-on.

16/06/2021, 12:43

ActuaLitté

Julien Beaupain nommé directeur juridique du CFC

Le Centre Français d'exploitation du droit de Copie (CFC) annonce l'arrivée de Julien Beaupain, nommé au poste de Directeur juridique et Délégué à la protection des données depuis ler juin 2021.

16/06/2021, 12:40