#Librairie

Pourquoi maintenir des coûts si élevés pour l'envoi de livres par La Poste ?

Sortie de crise sanitaire, momentanée, certes. Pour autant, la relance de l’industrie du livre doit passer par des mesures qui chambouleraient le monde ancien. Parmi elles, les tarifs postaux, qui font une nouvelle fois l’objet d’un texte collectif. Une trentaine de signataires se réunit pour interpeller les pouvoirs publics.

Le 22/05/2020 à 16:15 par Victor De Sepausy

29 Réactions | 0 Partages

Publié le :

22/05/2020 à 16:15

Victor De Sepausy

29

Commentaires

0

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Durant le confinement, la question des frais d’envoi de livres par La Poste a été soulevée. Alors que les librairies étaient condamnées à la fermeture — malgré les aménagements possibles — la vente par correspondance aurait offert une véritable alternative.

Dans un texte publié sur Médiapart, les organisations professionnelles (notamment de libraires, et d’éditeurs) rappellent ce que le livre incarne, justement. On parle de « cet objet qui active les sens humains, du toucher au regard pour saisir et méditer les textes et les images qui nous parviennent page après page ».

Or, depuis cinq ans maintenant, les modifications de tarifs Colissimo ont rendu presque impossible l’expédition postale des livres. Pour tout colis mesurant plus de 3 cm de hauteur, le coût est compris entre 6,35 € et 8 €. « [C]ela représente en moyenne 3 à 4 fois la rémunération de l’auteur et davantage que la marge du libraire. »

Et ce, alors que des plateformes contournent la législation actuelle interdisant la gratuité des frais de port avec une facturation de 1 centime d’euro. 

POUR LE LIVRE: 6 mesures

Dans les prochaines semaines, les prochains mois, les manifestations seront annulées, ou fortement diminuées, et aucune rencontre possible entre auteurs et éditeurs. Dans ce contexte, il faudra réinventer les échanges et parvenir à soutenir l’ensemble de la chaîne.

De là une nécessité d’instaurer un tarif postal calqué sur l’offre Livre et Brochure — réservée aux expéditions à l’étranger. « Cette solution de bon sens existe déjà dans des pays voisins : en Allemagne, par exemple, l’envoi d’un livre sur le territoire national coûte 2 € », notent les signataires.

Une mesure pourtant simple, qui tarde de toute évidence, mais qui faciliterait « l’échange et la circulation fluide des idées à travers tout le pays ». Un tel geste représenterait « un signe brillant, positif, résilient, une libération de l’envoi, une ouverture qui profitera à tous ».

Les signataires de ce texte sont les suivants : 

AMEB maisons d’édition de Bretagne,
Éditeurs associés de l’Est,
Éditeurs des Hauts-de-France,
coll. libris éditeurs en Pays de la Loire,
N2L éditeurs de Normandie,
Éditeurs de Nouvelle-Aquitaine,
ERO éditeurs de la région Occitanie,
Éditeurs du Sud – Provence-Alpes-Côte d’Azur,
EIRA éditeurs en Rhône-Alpes et Auvergne,
AETI éditeurs de Tahiti et des îles,
Jedi Paca, France Photo Book,
Les Éditeurs associés,
L’autre livre,
UEVI éditeurs de voyage indépendants,
SEA Syndicat des Éditeurs Alternatifs,
SLF Syndicat de la Librairie Française,
LILE libraires de l’Est, alip libraires en Pays de la Loire,
ARLL Mayotte, Libraires en Normandie,
LINA libraires de Nouvelle-Aquitaine,
Librairies Initiales,
Libraires Ensemble,
Comité Quartier Latin,
CIL Confédération de l’Illustration et du Livre,
MEL Maison des Écrivains et de la Littérature,
Pen club français,
FILL Fédération Interrégionale des agences du Livre et de la Lecture

photo Kathleen Conklin, CC BY 2.0

29 Commentaires

 

Jean

22/05/2020 à 17:48

Réjouissez-vous, le gouvernement vous promet de vous faire des promesses.

Lol

22/05/2020 à 20:08

Il faut préciser que l'offre "livre et brochure" se fait sans garantie de délai.

Autant dire qu'aucun vendeur sérieux n'accepterait une telle condition. Le lecteur veut recevoir son livre dans la semaine, pas dans le mois.

Le secteur de l'édition dans son ensemble (éditeurs, auteurs, libraires) devrait se remettre en question au lieu de réclamer un énième sauvetage.

Le diable est dans les détails

23/05/2020 à 07:28

« Et ce, alors que des plateformes contournent la législation actuelle interdisant la gratuité des frais de port avec une facturation de 1 centime d’euro. »

Un mensonge répété 100 fois reste toujours un mensonge. Ces plateformes facturent APPAREMMENT 1 centime d'euro la livraison : dans la réalité, cela leur coûte environ 1 euro qu'ils se démerdent pour payer (soit en pressurant l'auteur, soit l'éditeur, soit l'imprimeur, soit en l'assumant, soit en pressurant la Poste). C'est juste que pour une fois, ce n'est PAS LE CLIENT QUI PAIE.
N'importe qui peut faire la même chose, soit en sacrifiant sa marge (comme eux...) soit en s'unissant pour obtenir des prix globaux de livraison avantageux (comme eux...).
Reste aussi la solution socialisante française qui consiste à exiger que les actionnaires de l'État - pardon les contribuables - paient en raison de l'incapacité de certains à s'unir pour lutter efficacement.

Jean

23/05/2020 à 08:36

Vous avez dû mal lire votre propre citation de l'article. Tout le monde sait qu'Amazon ne paie pas 1ct la livraison mais la FACTURE 1ct. Il n'y a pas le moindre mensonge dans l'article. Vous pourriez le vouloir cent fois, il n'existe pas. L'article est correct.

L'attitude d'Amazon s'appelle un abus de position dominante et du dumping, et c'est bien tout le problème. Leur puissance leur permet de vendre à perte ou d'écraser la concurrence. Microsoft a été condamnée pour ça dans les exemples les plus spectaculaires.

Donc vivent les "solutions socialisantes" comme vous dites, comme par exemple le prix unique du livre, ou l'obligation pour les chaînes françaises de financer le cinéma.

Le diable est dans les détails

23/05/2020 à 11:12

Non, la facturation est aussi bidon. Personne n'est dupe : si Amazon facture 1 centime, c'est en raison du marketing : un client se croit flatté (i.e. pressent qu'il fait une bonne affaire), parce qu'il voit un double signe magique (transport à frais nul, ou un seul misérable centime).
Je soutiens que votre propos n'est pas honnête : il n'y a pas de dumping : juste un emploi adroit du... droit. Amazon négocie en force, ce que vous pouvez faire en vous alliant.
Pour information, Microsoft a été condamné à cause de la vente liée, parce que le logiciel Windows (et un paquet d'autres afférents, comme la suite Office) était vendue de façon OBLIGATOIRE : un client ne pouvait pas exiger de ne pas l'utiliser, alors que l'ordinateur pouvait très bien fonctionner sans (avec Linux par exemple) : on ne pouvait pas séparer l'achat de la machine (le matériel) du logiciel. C'est comme si Peugeot vous facturait une carte Michelin avec votre véhicule !
Ici, ça n'a aucun sens : la vente se fait OBLIGATOIREMENT par correspondance, donc le prix de la correspondance est inclus (1 centime, bien que ça coûte un euro en réalité, MONTANT QU'AMAZON ASSUME). Qu'Amazon assume en pressurant la Poste ou un fournisseur n'est que le reflet de sa puissance et de sa position dominante. Mais le client n'a rien à voir là-dedans : contrairement au cas Microsoft, il y trouve son INTÉRÊT !
Votre proposition revient à déclarer le système actuel comme illégal, ce qui est faux, et de faire payer aux contribuables votre manque de capacité à vous aligner sur la concurrence.
Entendons-nous bien : je n'approuve pas particulièrement certains méthodes d'Amazon, que ce soit la façon dont cette entreprise traite ses salariées (qui n'est finalement qu'à l'image de la société : beaucoup d'éditeurs ne traitent pas mieux leurs auteurs !) ni leur évasion fiscale. Je trouverai juste un combat sur ce plan. Mais les attaquer sur leur force LÉGALE, qui plus est en demandant aux contribuables de vous soutenir, je ne veux pas.

Marie

24/05/2020 à 04:14

Vous savez bien que ça ne s'est pas passé comme ça, c'est après avoir vendu à perte et acquis une position dominante qu'Amazon a obtenu des tarifs ultra avantageux de ses fournisseurs, à commencer par la Poste.

Votre proposition "yaka s'unir" pour obtenir autant est fallacieuse. Même en unissant l'ensemble des acteurs du livre à travers une plate forme commune, il serait impossible d'obtenir les mêmes tarifs qu'un acteur qui domine la vente par correspondance sur tous les produits.

Plus généralement, cela confine à mauvaise foi de demander à une tpe de faire comme une multinationale de centaines de milliards de CA appartenant à l'homme le plus riche du monde. Une entreprise qui, non, n'utilise pas "habilement le droit", mais le piétine.

Editions ZTL ZéTooLu

23/05/2020 à 11:05

J'aimerai tellement que ce tarif devienne réalité...
Nous éditons des ouvrages adaptés à tous les lecteurs, dyslexiques, primo-lecteurs, allophones,
Pour un roman à 5.50€ et il y en a pour 3.95€ de frais de port en écopli en France contre 0.90€ pour l'envoyer en Belgique :-S
Cherchez l'erreur !

alex

26/05/2020 à 11:18

solution : envoyer un livre en France en passant par la Belgique : ça coutera donc 0.90 (envoi en Belgique) +0.90 (retour à l'adresse de livraison en France)= 1.80 ; ça prendra juste un peu plus de temps...

NB : je remarque que tous s'acharnent sur ce pauvre Amazon ; laissez donc le colosse Amazon tranquille ; un obstacle, ça se franchit ou sinon ça se contourne. la ligne Maginot, ça vous rappelle quelque chose ?.....
Et je suis d'accord que les solutions "socialisantes" ont leur place mais pas tout le temps non plus ; nombreux auteurs (et c'est aussi le cas pour les éleveurs et paysans) rêvent de vivre dignement de leur travail et non pas en tant que "fonctionnaire de Bruxelles" déguisé (j'ai rencontré un jour un exploitant agricole qui s'était présenté comme tel : ses revenus tombent tous les mois grâce à la PAC), certains le vivent mal, voire comme une humiliation....

Serge

23/05/2020 à 15:13

L erreur ç est le tarif livres et brochures...0.90 € pour transporter un colis de la France à la Belgique. C est pas sérieux

Michel

23/05/2020 à 15:55

Incroyable coïncidence. Hier, j'envoie un livre à ma mère, pour son anniversaire. Plus de 3 cm : 7 euros de colissimo !! Et en plus, on me dit "il risque pas d'arriver avant jeudi". Incroyable – sur amazon c'est gratuit et rapide. J'étais contraint de le faire en raison de la fermeture des entrepôts. "Ils avaient un tarif livre pour le national, mais ils l'ont supprimé, ne reste plus que le tarif pour l'étranger." Scandaleux, la Poste, tout simplement scandaleux !

Ant Editions

23/05/2020 à 16:14

Il est en effet indispensable que la Poste redevienne un réel service public et puisse proposer des tarifs accessibles.
D'autant que ses tarifs prohibitifs ne garantissent strictement rien... Un Colissimo arrive vite aux alentours des 10€ et quand ils sont "perdus" ou abîmés, la réclamation ne sert pour la plupart du temps à rien.
Vendant en ligne, la Poste m'a perdu au minimum 300€ de diverses commandes : colis ouverts, colis introuvables,... Et les remboursements de ces pertes n'ont pas dépassé la trentaine d'euro.

Riri87

23/05/2020 à 19:21

Toujours en train de se plaindre,le monde de l édition....Pourquoi pas l envoi gratuit aussi... déjà assez d aide pour vous..tout le monde veut des aides , des exonérations, des annulations de dette et j en passe...y en a marre ¡!!!!!!!!!

Fuloret

23/05/2020 à 19:13

Bonne idée, le transport des livres devrait même être gratuit. Mais, vous oubliez un détail ... La Poste est depuis 2010 une société privée. Le gratuit, c'est terminé. Depuis mars 2020, l'état est même devenu actionnaire minoritaire avec 34 %.
Il faut pour avoir des tarifs avantageux déjà dans un premier temps une re nationalisation de La Poste.
Par exemple, ce n'est parceque l'état possède 15

Sebl

23/05/2020 à 21:28

La poste dégradé son service depuis des années, la limitation à 3cm (totalement illicite du point de vue des conventions de l'union postale universelle, un organe de L'ONU) d'abord pour les particuliers, puis pour les pros, et derrière le colissimo qui coûte une blinde.
Et derrière quand on demande un envoi en poste lente pour de l'international, ils connaissent pas, plein pot ou rien.
Même pour les recommandés j'ai souvenir il y a quelques années avoir payé mons cher un Allemagne-France que ce que je payais pour un envoi national !
Bref, la poste se saborder et embarqué avec eux tous les petits usagers, pros et particuliers.

Bp735840

23/05/2020 à 21:30

La question fondamentale ne doit pas être axée sur le coût mais plutôt sur la capacité à La poste de garantir ses engagements et aujourd hui ce n est plus du tout le cas.On a tous vu son engagement durant la crise du Covid !!!
Je ne serai pas étonné de voir la poste disparaître ou changer de nom...et le départ de son président walh avec ses stratégies hasardeuses qui plombent l economie française.

Reen-K

23/05/2020 à 23:25

Bonsoir, ceci semble intéressant. Mais qu'en est-il pour les particuliers qui tentent d'arrondir leur fin de mois en vendant des livres (neuf ou occasions) sur plate-forme ? Pourront ils bénéficier de ce tarif avantageux ou cela ne concernera que les entreprises...?!?

alhena vega

24/05/2020 à 02:03

j'habite en Corse et la livraison d'un livre style BD m'a couté 30€ !!!alors que le livre vallait 18€ ... Même si les frais sont plus élevés pour la Corse je trouve qd même que 30€ c'est trop cher .....

Scott

24/05/2020 à 05:40

La poste est un monopole... Société privée ou pas. Nous n'avons pas le choix pour utiliser leur service. Ils augmentent leur prix, ce qui asphyxie les petites entreprises par rapport aux gros. Amazon fait du dumping avec les frais d'expédition et c'est très efficace comme stratégie. Il asphyxie lentement les petits commerçants et les moins petits aussi

Pourkoipas21

24/05/2020 à 08:34

La poste n'est plus un service public. Les tarifs ont explosé. Pendant le confinement le gouvernement n'a pas trouvé anormal qu'ils ne distribuent pas le courrier ou que les bureaux soient fermés. Moi, auxiliaire de vie je n'ai jamais arrêté de bosser, sans aucune prime, rien. L'aide aux personnes même par l'envoi de livres si elles ne leur rapporte rien, ils s'en moquent. Prenez la place, tous les travailleurs de la poste, vous verrez ce que cela fait de travailler vraiment.

Ant Editions

24/05/2020 à 10:47

Alors les aides existantes... euh... comment dire... Il est très compliqué de rentrer dans les clous : un % de ventes en librairie est demandé et cela oblige à avoir un diffuseur (ce qui est loin d'être le cas des indés). Les fonds de secours pour le Covid vont plus facilement aller à des gros qui peuvent justifier une baisse significative que des petits (qui vendent souvent en ligne). Maintenant, l'idée n'est pas de demander la charité mais d'avoir simplement des affranchissements à un tarif correct. Le prix pour envoyer un seul bouquin dépasse vite les 5€ et dès qu'on en a un ou deux en plus, on arrive vite aux 10... soit au moins la moitié du prix du livre, voire la totalité (selon le bouquin). A moins qu'en bout de chaîne, le lecteur accepte de payer un livre 5€ plus cher (au minimum)... mais cela va encore plus nuire à l'économie du livre.

Kiki74

24/05/2020 à 11:23

Bonjour,
Pour répondre à pourkoipas21,
Je suis factrice et moi aussi je n'est pas arrêtée de travailler. Pas de prime non plus mais une direction qui profite de la situation pour reorganiser la distribution.
J'entends ou lis beaucoup de critique sur la poste et oui la poste n'est plus ce qu'elle est mais arrêter de dire qu'on ne travail pas, 100 colis (non prioritaires) par jour depuis le Covid j'aimerais bien vous voir à ma place. Nous sommes en première ligne et avons eu du mal à obtenir des masques. Ne rendez pas les facteurs et factices responsable de leur direction. Merci

Fred

24/05/2020 à 17:24

Kiki 74 tout à fait d'accord avec vous! moi aussi je suis facteur….pendant le confinement on a distribué plus de colis que pendant la période de Noël. Donc le boulot on l'a fait et bien

Fred

24/05/2020 à 14:03

0,90e pour un envoi en Belgique arrêtez les fausses informations

alex

26/05/2020 à 11:23

ah....c'est bien ce qu'il me semblait aussi ....

Marc Georges

24/05/2020 à 14:49

Pour ma part, cette mesure me gêne pour plusieurs raisons.

- Le premier bénéficiaire en serait Amazon. Cela ne viendrait qu'à renforcer ses marges en diminuant l'un des ses plus gros postes : les frais de port.

- Une telle demande permet de cacher une réalité gênante pour certains acteurs de la chaîne du livre. Amazon peut se permettre de ne pas pas facturer les frais de port, car les éditeurs lui accordent une marge bien plus importante que celle qu'ils accordent aux librairies traditionnelles. Amazon peut payer les frais de port, sa marge le lui permet. Pour les libraires, cela est impossible. La réponse à cette question des frais de port n'est pas à chercher dans une aide publique, mais dans une réflexion sur la marge minimum accordée aux libraires.

- Le métier de libraire n'est pas de vendre en ligne. Son métier n'est pas d’être un logisticien. Si celui-ci le fait ; à terme une partie de sa clientèle va se détourner de sa boutique et ne plus y venir, et viendra la question : "Pourquoi garder un magasin avec ses frais élevés, si je peux faire mes ventes par le net ?" Ce sera la multiplication des "librairies-garage" qui ne seront que des entrepôts. La librairie n'a de raison d'être que si le client se rend dans le magasin. Il ne le fera que si il y fait des découvertes et qu'il repart avec un livre qu'il n'avait pas prévu d'acheter ; définition littérale du mot shopping, adaptée un monde du livre.

- Il reste un cas spécifique : les éditeurs. Le coût de transport d'un seul livre peut être supérieur à la marge de celui-ci. Ce qui va être un obstacle pour les petites livraisons vers les librairies. Il y a le système Prisme qui apporte une première solution. Peut-être faut-il un tarif postal spécifique pour ces cas ? Mais il est dangereux d'avoir une activité économique bénéficiant d'une subvention, celle-ci finissant toujours par disparaître.

Marc Georges
La Demeure du Livre

Ant Editions

24/05/2020 à 18:53

Pour répondre à Marc Georges :
Mais pour approvisionner le libraire, il faut bien lui envoyer les livres à la base...
Pour ma part, de façon très pragmatique : quand je vends un ou deux livres à un libraire, je perds surtout du temps (logistique et suivi compta) car entre le coût de l'envoi, le temps passé et la remise au libraire, il n'y a aucune marge dessus.
J'ai regardé un peu pour Prisme et c'est une usine à gaz, pas du tout pratique pour des petits volumes.

L'idée d'avoir un tarif postal bien moins coûteux serait justement de pouvoir aussi contrer Amazon : il s'agirait avant tout d'un choix sociétal et éthique pour un éditeur d'être dessus ou pas. Au lecteur ensuite de faire son choix de modèle économique.
Déjà, on obtiendrait les mêmes tarifs postaux qu'Amazon, tout le monde s'en porterait bien mieux.

alex

26/05/2020 à 11:44

je ne comprends pas cette obsession de
- se comparer à Amazon
- faire comme Amazon
- lutter contre Amazon
- ressembler à Amazon
- détruire Amazon
- jalouser Amazon
- envier Amazon
- craindre Amazon
- redouter Amazon
- amazoner Amazon
la solution est sans doute ailleurs
les colosses existent et ont toujours existé, dans tous les domaines
ce n'est ni bien ni mal , mais juste une réalité
au lieu de vouloir se comparer à ces colosses , un chinois cherche à être plus malin ou à le contourner plutôt qu'à s'affronter à plus fort que lui
apprenons à être plus malins, nous savons le faire (la ligne Maginot, ça vous parle ?....)

Toute la chaîne du livre est à revoir : le premier scandale est la misérable rémunération des auteurs. Commençons pas là, le reste n'est qu'une affaire de logistique.
Et en effet, comme le dit un contributeur , défendre le livre/la création littéraire c'est d'abord défendre les librairies , défendre l'échange et le rapprochement social et non la distanciation sociale si vous voyez ce que je veux dire... Le vrai problème actuel semble être celui des "petits" éditeurs concernant des envois unitaires de livres. Il n'y a pas de solution miracle , mais si les gros éditeurs acceptaient de jouer le jeu, un système de PEREQUATION pourrait être mis en place (sur le modèle des aides que l'Europe veut mettre en place pour relancer l'économie suite à l'épidémie ou sur le modèle de contribution des états aux organisations internationales) ....voilà selon moi la vraie solution "socialisante" : le grand aide le petit, le riche aide le pauvre, le fort aide le faible... et ce système d'entraide profitera à l'ensemble de la profession qui en sortira grandie. Enfin Puisque certains évoquent la Belgique et leurs frais de port , n'oublions pas aussi leur devise :
L'UNION FAIT LA FORCE !
bonne journée à tous

alex

26/05/2020 à 11:07

bonjour il est vrai qu'un mensonge répété 100fois reste un mensonge. Je mettrai juste un bémol à votre théorie affirmant que "C'est juste que pour une fois, ce n'est PAS LE CLIENT QUI PAIE" ; détrompez-vous : in fine, c'est bien le client dans 90 % des cas qui paie , mais souvent de manière déguisée. Regardez attentivement les tarifs de certains grands groupes ou plateformes et vous comprendrez vite que sous des apparences charitables, les prix des articles sont gonflés pour compenser les frais de livraisons plus ou mois "offerts". Rien n'est offert et Je ne connais aucun commerçant philanthrope ... d'ailleurs le but du commerce n'est pas de donner mais de vendre. Ce qui est acceptable tant qu'on ne prend pas le client pour un gogo. Bonne journée.

Client Amazon

27/05/2020 à 08:18

Vous avez raison, Alex, sur les produits standards : la plupart sont gonflés pour couvrir les frais de transports. Il faut toujours vérifier sur le site marchand pour voir si c'est une bonne affaire. C'est une façon générale de procéder : on compare toujours, pour savoir si c'est le meilleur prix (pas parce que c'est marqué sur la vitrine d'un site).
En revanche, c'est TOUJOURS vrai pour les livres, puisque le prix du livre est unique... Donc le client Amazon LECTEUR est toujours gagnant.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Qui pour succéder à Jean d'Ormesson à l'Académie française ?

Le jeudi 28 janvier prochain, l'Académie française doit procéder à l'élection du nouvel occupant ou de la nouvelle occupante du fauteuil de Jean d'Ormesson, à la place F12. Le dépôt des candidatures est désormais fermé, et les prétendants sont connus...

15/01/2021, 10:42

ActuaLitté

L'autrice Octavia Roodt en résidence à la Cité de la BD d'Angoulême

La Maison des auteurs de la Cité internationale de la bande dessinée d'Angoulême accueille, en janvier et février 2021, l'autrice sud-africaine Octavia Roodt en résidence. Elle travaillera à cette occasion sur son premier long récit, Promised Land, une fiction autobiographique qui se déroule dans une ferme sud-africaine.

13/01/2021, 11:08

ActuaLitté

Les organismes de gestion collective autorisés à aider financièrement les auteurs

L'ordonnance n° 2020-1599 du 16 décembre 2020 introduit quelques mesures ayant trait au monde de la culture, pour faire face à la crise Covid. Elle prolonge notamment la possibilité, pour les organismes de gestion collective, de soutenir financièrement les auteurs et titulaires de droit en puisant dans les sommes allouées aux actions artistiques et culturelles.

17/12/2020, 09:36

ActuaLitté

Correcteurs, auteurs, scénaristes : dans l'édition et ailleurs, la parole libre

Ils partagent un même fardeau : celui de la création, dans la solitude. Et à ce titre, se confrontent aux mêmes écueils, sans nécessairement le savoir. Correcteurs, scénaristes, auteurs : des métiers liés au livre, à l’écrit tout du moins, qui ont tous trois décidé de prendre la parole publiquement. Et dénoncer leurs conditions de travail, en partageant sur les réseaux un florilège de mauvaises pratiques. Un pour tous, tous pour un.

16/12/2020, 15:20

ActuaLitté

Référé-liberté, manifestations : les professions du théâtre mobilisées

La reconduction de la fermeture des lieux culturels, annoncée par le gouvernement dès le 10 décembre dernier en conférence de presse, a contrarié et déçu les professionnels du secteur. Les auteurs du théâtre, notamment, vont faire entendre leur voix par une procédure « référé-liberté » auprès du Conseil d'État et des manifestations.

15/12/2020, 11:26

ActuaLitté

Des romans à la télévision : Bernard Minier, le polar au coeur

Avec Le diable au cœur, Bernard Minier signait son premier scénario pour le petit écran — en l’occurrence, celui de France Télévisions. Réalisée par Christian Faure, cette fiction était diffusée sur France 2 ce 9 décembre. L’écrivain, qui assure être fan de séries, savoure également l’évolution que le projet a connue, pour devenir un long-métrage. Avec Laura Munõz, journaliste espagnole et coscénariste, l’aventure commençait bien.

12/12/2020, 12:46

ActuaLitté

Débuts, une revue littéraire pour accueillir les textes des jeunes auteurs

La situation sanitaire aura compliqué, si cela était encore possible, l’arrivée des jeunes auteurs au sein des maisons d’édition. Pour mettre un pied à l’étrier, quoi de mieux qu’une publication d’un texte au sein d’une revue littéraire ? Constatant des carences en la matière, Mona Messine et Alizée Freudenthal, jeunes autrices, avancent Débuts, un titre qui fera son entrée en janvier 2021.

11/12/2020, 15:18

ActuaLitté

Disparition de Richard Corben, grand maître de l'horreur dessinée

Né le 1er octobre 1940, l'auteur américain de bandes dessinées Richard Corben est mort le 2 décembre 2020, à l'âge de 80 ans. Salué par le Grand Prix du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême en 2018, il a marqué le 9e art avec des oeuvres oscillant entre fantasy et horreur.

11/12/2020, 12:13

ActuaLitté

Le droit d'auteur sans auteurs ni artistes : CSPLA que ça se passe...

Le Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique (CSPLA) n’a finalement qu’une fonction symbolique. En tant qu’organe de consultation sur le droit d’auteur, auprès du ministère de la Culture, il ressemble aux francs-maçons : moins de pouvoir qu’on ne le croit, plus d’influence qu’on ne le pense. En tout cas, le CSPLA ne connaîtra pas le bouleversement suggéré par Bruno Racine.

09/12/2020, 16:00

ActuaLitté

Qui sont les organismes représentant les professionnels au CSPLA ?

Le CSPLA, Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique (CSPLA), vient conseiller le ministère de la Culture pour guider au mieux sa politique et ses décisions en matière de propriété intellectuelle et de droit d'auteur. Il réunit des membres de droit, des personnalités qualifiées, un représentant des établissements publics patrimoniaux, mais aussi des représentants des professionnels. Un arrêté vient préciser les organismes présents, pour cette dernière catégorie.

09/12/2020, 09:29

ActuaLitté

Ces auteurs de science-fiction que l'armée française a missionnés

En juillet 2019, l’armée française dévoilait l’un de ses projets les plus littéraires : monter une équipe de romanciers, la Red Team, qui allait explorer l’avenir. Leur objectif, élaborer des « hypothèses stratégiques valides », pour aider le ministère dans ses exercices de prospectives. Tenue secrète, la Red Team vient finalement d’être dévoilée…

05/12/2020, 12:23

ActuaLitté

Alison Lurie, ou la satire des moeurs sociales et sexuelles de l'Amérique

Traduite en France chez Rivages, la romancière Alison Lurie est décédée à l’âge de 94 ans. Elle avait remporté le prix Pulitzer en 1985 pour son livre Foreign Affairs (Liaisons étrangères, trad. Sophie Mayoux), une histoire à l’image de son œuvre : des contes tout à la fois satiriques, cérébraux et baignant dans une ambiance de comédie romantique.

05/12/2020, 12:15

ActuaLitté

Giscard d'Estaing : le président qui fit du livre un produit pas comme les autres

L'ancien président est mort, à l’âge de 94 ans, des conséquences de la Covid-19. Chef de l’État entre mai 74 et mai 81, il aura laissé quelques ouvrages dont on ne se rappellera pas forcément. Son décès occasionne plusieurs hommages, logiquement, mais on se souviendra de lui, notamment, pour une empreinte plus marquée dans le monde de la lecture publique. 

03/12/2020, 11:30

ActuaLitté

Selon le gouvernement, le rôle de l'autoédition “n'est pas dénué d'intérêt”

Charles de la Verpillière, député Les Républicains de l'Ain, s'était inquiété auprès du ministère de la Culture du sort réservé aux auteurs autoédités, ainsi que d'une possible régulation de leurs activités par le gouvernement. Dans sa réponse, la rue de Valois précise que les revenus tirés de l'autoédition sont désormais considérés comme des revenus artistiques, et balaye toute velléité de régulation du secteur.

01/12/2020, 11:33

ActuaLitté

Il avait créé Picbille : Rémi Brissiaud, héraut des mathématiques, a disparu

Les éditions du Retz nous apprennent le décès de Rémi Brissiaud, « héraut des mathématiques », et créateur de Picbille. le petit héros des écoliers depuis 1991. « L’optimisme de cet infatigable pédagogue va nous manquer terriblement », indique l’éditeur.

29/11/2020, 16:49

ActuaLitté

“Les libertés qu’on décidera de perdre aujourd’hui ne se retrouveront jamais” (Nicolas Beuglet)

Paru ce 25 novembre, le texte Ça n’arrivera pas préfigure un monde d’après, découlant « des dérives de la politique sanitaire actuelle », explique Nicolas Beuglet. Gratuitement offerte à la lecture, sa nouvelle a tout d’une crise existentielle profonde, exprimant doutes et craintes. Contemporaine et diaboliquement lucide…

27/11/2020, 12:15

ActuaLitté

Neil Gaiman dévoile l'édition Céleste de Good Omens

Le succès de la série sur Amazon Video a donné un coup de fouet spectaculaire à Good Omens. L'histoire, coécrite par Neil Gaiman et Terry Pratchett, fut publiée en 1990. Et sa popularité ne décroit absolument pas. Sauf qu’après la série, les héritiers de Pratchett ont imaginé les possibilités qu’offriraient des éditions de luxe…

26/11/2020, 10:52

ActuaLitté

L'écrivain Olivier Poivre d'Arvor nommé ambassadeur des pôles

Par un décret du 25 novembre 2020, le président de la République, sur un rapport du Premier ministre et du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, a nommé Olivier Poivre d'Arvor ambassadeur en charge des pôles et des enjeux maritimes. La fonction, précédemment occupée par Ségolène Royal, est restée vacante depuis le mois de janvier dernier.

26/11/2020, 09:58

ActuaLitté

SACD : le prix de la liberté pour un syndicat

ENQUÊTE. L'assemblée générale annuelle de la Guilde française des scénaristes s'est tenue lundi 2 novembre 2020, avec un renouvellement de son conseil d’administration et l’élection d'une présidente et d'une secrétaire générale. L’occasion pour ActuaLitté de plonger dans un autre environnement de mots.

13/11/2020, 10:28

ActuaLitté

Disparition du caricaturiste et dessinateur Piem, Pierre de Barrigue de Montvallon

Pierre George Marie de Barrigue de Montvallon, mieux connu sous le pseudonyme Piem, est décédé ce jeudi 12 novembre 2020 à Notre-Dame d'Oé, en Indre-et-Loire. Il était âgé de 97 ans jour pour jour, né le 12 novembre 1923. Ce dessinateur de presse a notamment publié dans les colonnes du Figaro, mais s'est surtout fait connaître dans l'émission Le Petit Rapporteur.

13/11/2020, 09:48

ActuaLitté

“Précarité et paupérisation”, le reconfinement pour les auteurs

Le retour du confinement remet en perspective les difficultés que connaissent les auteurs. La Société des Gens de Lettres présente ce 2 novembre un ensemble de 10 mesures « vitales pour les auteurs ». Des approches destinées à préserver « les auteurs de l’écrit d’une précarité et d’une paupérisation insoutenables ».

02/11/2020, 15:57

ActuaLitté

Les auteurs jeunesse apportent leur soutien aux librairies

Lors du premier confinement les acteurs de la chaîne du livre les plus fragiles tels que les auteurs et les autrices, les libraires indépendants ou encore les petits éditeurs ont été fortement touchés par les conséquences de cette catastrophe sanitaire sans précédent, rappelle la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse dans un communiqué.

02/11/2020, 11:20

ActuaLitté

Le confinement et les petites mains de l'édition

Les messages de soutien à la librairie se multiplient depuis les déclarations d’Emmanuel Macron, de toute la profession. Un commerce non essentiel, fermé, quand des concurrents directs tels que Fnac accueilleront des clients. Injustice ? Certes : une fois de plus, la crise dévoile toute la fragilité de nombreux acteurs de la chaine du livre. 

30/10/2020, 10:21

ActuaLitté

Contrat de commande : doigt sur la couture ou revers de l'ourlet ?

Depuis quelques jours bruisse un conflit latent autour du contrat de commande chez les auteurs. En cause, la mission confiée à Pierre Sirinelli, par le Conseil Supérieur de la Propriété Littéraire et Artistique. C’est qu’à la suite du Rapport Racine, farouchement enterré par certains, le sujet revient malgré tout.

20/10/2020, 15:12

ActuaLitté

Dany Laferrière, la somme de tous ses exils

L’artiste québécois Roger Langevin, à l’origine de l’œuvre, l’explique : une statue de Dany Laferrière ne pouvait exister qu’à deux endroits. Sa ville de naissance, Petit-Goâve, à Haïti, ou Montréal, où il devint écrivain. Ce sera Montréal, devant la Grande BIbliothèque, au milieu du jardin d’art. 

15/10/2020, 10:59

ActuaLitté

Directeurs de collection : la rémunération en droits d’auteur autorisée ?

Le régime des artistes-auteurs a connu une évolution sensible avec le décret n° 2020-1095 du 28 août 2020. Au sein de ce texte très attendu, des précisions sur la rémunération des directeurs de collection, dont le paiement sous le régime des artistes-auteurs avait été remis en cause par l'Agessa et le Conseil d'État. Ce texte légaliserait finalement cette pratique, mais de nombreuses questions demeurent...

12/10/2020, 15:16

ActuaLitté

Sécurité sociale : quand l'Urssaf rencontre les artistes-auteurs

Depuis plusieurs jours, le monde des artistes auteurs est en panique. Alors que l’année 2020 va toucher à sa fin, leur portail dédié n’est toujours pas opérationnel. Les dysfonctionnements, lacunes d’informations et autres bugs génèrent une angoisse extrême alors que la période est socialement violente pour les créateurs. Pour répondre à cette crise, la Ligue des auteurs professionnels a proposé un épisode d’urgence de sa série « Artistes-auteurs : un statut ! » en présence de l’Urssaf – laquelle a joué le jeu. Quel bilan ?

12/10/2020, 09:28

ActuaLitté

Antoine Spire devient le nouveau président du Pen Club français

« Le 7 octobre 2020, après avoir constaté la cessation des fonctions de l'ancien président, le comité directeur du Pen Club français, régulièrement réuni, a élu le journaliste, éditeur et écrivain Antoine Spire comme nouveau président avec 93 % des votants, soit un peu plus de 60 % des inscrits », indique le Pen Club français dans un communiqué.

12/10/2020, 09:09

ActuaLitté

Dans l'enfer de l'URSSAF : comprendre la transition Agessa/MdA

Les derniers témoignages d’autrices diffusés dans ActuaLitté pointent du doigt les errances du système actuel de sécurité sociale pour les auteurs. D’une complexité à toute épreuve, avec une absence quasi totale d’informations : Kafka en mangerait son chapeau. Et pour y répondre, un unique moyen : se prendre en main tout seul.

08/10/2020, 17:12

ActuaLitté

Auteur de livres jeunesse, un métier à la fois “passionnant” et “précaire”

À l'occasion des États généraux de l'égalité en littérature jeunesse, organisés par l'association La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse, le Centre national du Livre et le ministère de la Culture ont dévoilé les premiers chiffres du volet « Auteurs » d'une étude consacrée au secteur du livre jeunesse. Anne-Sophie Métais, responsable du pôle études au CNL, a détaillé ces données, encore partielles.

05/10/2020, 14:50

ActuaLitté

Présidentielles américaines : les auteurs engagés contre la désinformation

Les élections présidentielles américaines s'approchent, dans un contexte tendu : outre la crise sanitaire, la lutte contre les violences policières et la confiance accordée aux élus sont au cœur des débats. L'organisation PEN America a collaboré avec des auteurs, dont John Lithgow, Tayari Jones, Alan Cumming, Ann Patchett, Brit Bennett ou encore Jennifer Egan pour sensibiliser le public aux dangers de la désinformation.

29/09/2020, 15:53

ActuaLitté

Zizanie au PEN Club français : fin de mandat mouvementée pour Emmanuel Pierrat

Rien ne va plus au PEN Club français, aussi connu sous le nom de Cercle littéraire international : l'avocat et écrivain Emmanuel Pierrat, élu président en 2018, a été démis de ses fonctions par le comité directeur de l'organisation, à quelques mois de la fin de son mandat. Le comité évoque des « irrégularités comptables » et des « problèmes de gouvernance » qu'Emmanuel Pierrat dément formellement.

25/09/2020, 16:30

ActuaLitté

Certificats de précompte : le défaut de production désormais sanctionné

L'article 3 du décret n° 2020-1095 du 28 août 2020 aborde un point souvent problématique dans les déclarations des revenus des auteurs : la présentation des certificats de précompte. Ces derniers, délivrés par les diffuseurs d'une œuvre artistique, certifient que les cotisations sociales des auteurs ont été prélevées par ces diffuseurs, puis versées à l'organisme de sécurité sociale. Le défaut de production de ces certificats de précompte par les diffuseurs sera désormais sanctionné par l'Urssaf.

25/09/2020, 13:23

ActuaLitté

Quand le dialogue social s'invite au ministère de la Culture

Représentativité. C’est le sujet des prochaines réunions de concertation entre le ministère de la Culture et les auteurs. La question est brûlante depuis plusieurs mois, mais la récente publication du document L’impossible dialogue social, de la Guilde française des scénaristes a percé l’abcès : les auteurs veulent accéder à la démocratie sociale. La première réunion s'est tenue ce 24 septembre. Est-ce enfin la garantie des élections professionnelles tant attendues pour la profession ?

24/09/2020, 17:55

ActuaLitté

Vente de livres : la guerre des données commence pour les auteurs

L’apparition d’un espace consacré aux auteurs, où se retrouvent différentes informations sur leurs livres, semble une révolution. Le groupe Hachette Livre, en France, expérimente ainsi une solution en vigueur depuis plusieurs années dans sa filiale américaine. Il aura fallu six ans pour que cette idée traverse l’Atlantique — et pourtant, Hachette demeure le premier éditeur de l’Hexagone à mettre en place un tel outil.

22/09/2020, 16:00

ActuaLitté

Paola Appelius intègre le Conseil d'administration du CNL

Récemment nommée présidente de l’Association des traducteurs littéraires de France (ATLF), Paola Appelius vient d’intégrer le Centre national du livre. Par un arrêté du 4 septembre, elle est en effet nommée au conseil d’administration du CNL. 

17/09/2020, 09:45

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Les soutiens économiques au monde de la culture prolongés

Au lendemain de la conférence de presse du Premier ministre annonçant la généralisation du couvre-feu à 18h, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, et Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, ont réuni le 15 janvier par visioconférence l’ensemble des secteurs de la Culture. A savoir spectacle vivant, arts visuels, musées et monuments historiques, cinéma, livre et médias locaux. Et ce, afin de préciser les conditions d’accompagnement économique durant cette période.

17/01/2021, 16:17

ActuaLitté

Elisabeth Tanner réélue à la tête du Syndicat français des agents artistiques et littéraires

Le Bureau du  Syndicat français des agents artistiques et littéraires (SFAAL), qui compte à ce jour 132 agents membres, a tenu ce mardi 12 janvier l’assemblée générale. L’assemblée réunie a notamment voté pour élire le Bureau du syndicat pour les deux années à venir et reconduit Elisabeth Tanner à la présidence du syndicat.

 

15/01/2021, 17:36

ActuaLitté

L'éditeur Dark Horse prend des mesures contre le harcèlement

En juin dernier, plusieurs accusations de harcèlement et d'agression émergeaient sur le réseau social Twitter, visant notamment l'auteur et éditeur Scott Allie et l'éditeur Brendan Wright. Tous deux collaboraient avec la maison d'édition Dark Horse, alors accusée d'avoir fermé les yeux sur ces agissements. L'éditeur américain révèle aujourd'hui plusieurs mesures pour éviter ces situations, à l'avenir.

15/01/2021, 16:33

ActuaLitté

Des bibliothécaires se changent en tableaux vivants de maîtres

Sachant qu’ils ne profiteront plus autant de leurs établissements — couvre-feu oblige — les bibliothécaires s’adonnent à des activités plus ludiques que jamais. Ainsi, 18 bibliothécaires du Réseau des médiathèques du Beauvaisis se sont mis en scène à la façon du Getty Challenge. Au menu, quelques grandes œuvres de la peinture, reproduites pour des tableaux vivants parfois bien cocasses !

15/01/2021, 16:21

ActuaLitté

Batman vient combattre le crime en Europe, dans une nouvelle série

Batman sans Gotham, est-ce vraiment le Chevalier noir ? DC Comics fait un peu voyager Bruce Wayne et son alter ego, à l'occasion d'une mini-série de comics qui fera voir l'Europe au justicier masqué. Le scénariste Tom Taylor et le dessinateur Andy Kubert signent cette aventure inédite, en six épisodes.

15/01/2021, 16:18

ActuaLitté

La finance revoit son vocabulaire pour le monde des actifs numériques

La Commission d'enrichissement de la langue française propose une incursion dans le monde de la finance contemporaine avec une liste de vocabulaire consacrée aux actifs numériques. Bienvenue dans un monde de cyberjetons et de protocole informatique...

15/01/2021, 15:14

ActuaLitté

Best-sellers 2020 : les meilleures ventes de livres jeunesse, albums et romans

Le couvre-feu tant redouté est annoncé, Jean Castex une fois de plus dans le rôle du Père Fouettard, mais que cela n’empêche pas de sourire. Surtout. Les librairies gardent le moral — un couvre-feu vaut toujours mieux qu’un confinement lourd. En attendant, voici quelques recommandations de lectures, pour les plus jeunes, tirées des meilleures ventes jeunesse de l’année 2020. 

15/01/2021, 13:14

ActuaLitté

Best-sellers 2020 en Italie : Valérie Perrin en tête du classement

D’après les données du circuit de librairies Arianna, la Française Valérie Perrin, le regretté Camilleri et Sandro Veronesi, le gagnant du Prix Strega — le plus important prix littéraire italien — et du prix du Livre étranger France Inter/Le Point 2021, sont les auteurs des livres les plus vendus en Italie en 2020. Certes, l'année fut difficile, mais on compterait dans le Bel Paese de plus en plus de lecteurs

15/01/2021, 11:15

ActuaLitté

La récupération de Captain America par des pro-Trump scandalise le fils de son créateur    

Lors de l’assaut du capitole, le 6 janvier dernier, certains manifestants arboraient des déguisements à l’effigie de héros Marvel. Pour le fils du co-créateur de Captain America, Neal Kirby, la récupération du personnage au bouclier par les pro-Trump est une véritable insulte : « Captain America est l’antithèse absolue de Donald Trump. »

15/01/2021, 11:06

ActuaLitté

Les librairies face au couvre-feu : entre inquiétude, philosophie et sourires

Le couvre-feu national qu’a instauré le gouvernement fait frémir les commerces. Pour la librairie, qui sort d’une année où le pire a été évité, ces deux semaines de nouvelles mesures sanitaires contraindront-elles à une adaptation nouvelle? Pourtant, certains s’interrogent : la nécessité de limiter les déplacements, en regard du contexte sanitaire, oui, mais pourquoi dans ce cas encourager les commerces à ouvrir le dimanche ? 

15/01/2021, 10:56

ActuaLitté

Des procédures judiciaires contre Amazon, accusé d'entente sur les prix des ebooks

Amazon devra répondre de ses actes et de sa politique en matière de prix des livres numériques : deux procédures judiciaires distinctes visent en effet une possible entente entre la multinationale et cinq des plus importants éditeurs américains. Hachette, HarperCollins, Macmillan, Simon & Schuster et Penguin Random House sont ainsi présentés comme des « co-conspirateurs » dans une plainte.

15/01/2021, 10:32

ActuaLitté

Couvre-feu à 18 h dans toute la France : “mesure douloureuse” pour la librairie 

L’apparition d’un variant, désormais omniprésent dans la presse, pour le Coronavirus, provoque des montées d’angoisse. En Suisse, un confinement sévère vient d’être déclaré, entraînant la fermeture des commerces non essentiels. Autrement dit, des librairies victimes de ces mesures sanitaires. Dans son allocution du 14 janvier, le Premier ministre, Jean Castex, pose les bases pour la France. 

14/01/2021, 18:25

ActuaLitté

Surprise de la rentrée, Le Stradivarius de Goebbels donne le “la” en librairies

Le roman vrai de Nejiko Suwa, jeune virtuose japonaise à qui Joseph Goebbels offre un Stradivarius à Berlin en 1943, au nom du rapprochement entre l'Allemagne nazie et l'Empire du Japon. Le violon a été spolié à Lazare Braun, un musicien juif assassiné par les nazis. Nejiko n'arrive d'abord pas à se servir de l'instrument. Le violon a une âme. Son histoire la hante. Et Yaonn Iacono en a tiré un roman, publié cette année chez Slatkine & Cie.

14/01/2021, 16:28

ActuaLitté

Le PEN Club de France toujours à la peine avec son ancien président

Révélée en septembre 2020 par ActuaLitté, la situation du PEN Club de France reste délicate : le départ de son dernier président en date, l'écrivain et avocat Emmanuel Pierrat, s'est fait dans des conditions tumultueuses. L'organisation de défense de la liberté d'expression des auteurs critiquait les méthodes de ce dernier, mais l'accuse désormais de malversations.

14/01/2021, 15:42

ActuaLitté

29 communes en lice pour le titre de capitale française de la culture 

Les candidatures se sont closes ce 31 décembre 2020. Le jury devra désormais départager 29 communes (ou groupements de communes) pour attribuer le titre de « capitale française de la culture ». Le label s'accompagne, rappelons-le, d'un financement d'un million d'euros. 

14/01/2021, 15:38

ActuaLitté

L'Auvergne-Rhône-Alpes, "de longue date une terre de bande dessinée"

Pour commencer l'année 2021 avec quelques découvertes, et apporter un soutien aux éditeurs et auteurs régionaux, l'agence Auvergne–Rhône-Alpes Livre et Lecture publie un nouveau livret qui met en avant la production des acteurs locaux en matière de bandes dessinées...

14/01/2021, 15:35

ActuaLitté

France : libraires et éditeurs en première ligne d'une prise d'otage

Bisbille dans l’interprofession ? De toute évidence : la société Cyber Scribe, connue par ses services de référencements d’ouvrages pour les petites maisons et éditeurs autodistribués, fait les frais d’une colère de Dilicom. Dans un courrier émanant de la directrice générale, Véronique Backert, les clients découvrent un changement contractuel majeur : l’obligation de passer par Dilicom pour assurer « le référencement de vos titres dans le FEL et pour la transmission des commandes ». 

14/01/2021, 08:51

ActuaLitté

Nouvelles mesures sanitaires Covid : la Suisse ferme toutes ses librairies 

« Ça allait bien jusqu’à ce matin. » Le PDG des librairies Payot, Pascal Vandenberghe ne cache pas une pointe d'agacement, après les annonces du Conseil fédéral. La Suisse vient d’instaurer une série de mesures contraignant les commerces dits non essentiels à fermer de nouveau. Réaction directe à la hausse du nombre de contaminations du Coronavirus, la Suisse va endurer une chape de plomb à compter du 18 janvier. 

13/01/2021, 17:54

ActuaLitté

L’éditeur spécialisé en jeunesse et Young Adult Christian Trimmer à la tête de MTV Books

Auparavant directeur éditorial chez Macmillan, Trimmer a participé à faire découvrir nombre de best-sellers internationaux. Avec la nomination de ce spécialiste du Young Adult, MTV Entertainment Group espère l’arrivée de nouvelles plumes susceptible de se transformer en rentables futures adaptations. 

13/01/2021, 17:31

ActuaLitté

Hachette publiera le premier livre de Billie Eilish en mai 2021

Pour son premier livre, la chanteuse-compositrice Billie Eilish, révélée au monde entier fin 2019 avec son premier album When We All Fall Asleep, Where Do We Go ?, succès phénoménal, a fait dans la simplicité. Il sera titré Billie Eilish et proposera des photographies tirées des collections personnelles de l'artiste.

13/01/2021, 12:26

ActuaLitté

Prix Strega, le Goncourt italien : 2021 sera-t-elle l’année des femmes ?

Le plus convoité et discuté des prix littéraires italiens... Selon les plus récentes rumeurs, l’année 2021 sera l’année des femmes pour le Prix Strega, le principal prix littéraire italien. Un prix qui d’ailleurs a été souvent critiqué pour la place minoritaire des femmes parmi les titres sélectionnés et les gagnants. Des critiques qui se sont transformées en constats suite à une récente enquête.

13/01/2021, 12:02

ActuaLitté

La BnF inaugure des Rendez-vous du jeu vidéo, une série de conférences

La Bibliothèque nationale de France collecte, à des fins patrimoniales, les jeux vidéo et consoles diffusés en France. Pour valoriser cet héritage vidéoludique et mettre en avant l'histoire de ce médium, l'établissement inaugure en 2021 les Rendez-vous du jeu vidéo, avec 5 conférences, de janvier à mai.

13/01/2021, 11:14

ActuaLitté

Luna, le prochain roman de Serena Giuliano : Naples, ou le grand pardon

Après les succès de Ciao Bella (également chez Pocket) et Mamma Maria, pour lequel Serena Giuliano a reçu le prix Babelio, Serena emmène ses lecteurs à Naples, dans une ville que son héroïne, Luna, retrouve à contrecœur pour se rendre au chevet de son père malade. Et le roman sera publié chez Robert Laffont, ce 18 mars, apprend-on de l’éditeur.

13/01/2021, 10:01

ActuaLitté

Une libraire citée par Macron : "Cela m'amuse, tout au plus"

Le 31 décembre 2020, le président de la République Emmanuel Macron présente ses vœux aux Français. Un exercice délicat, surtout cette année, pour des raisons évidentes. Le chef de l'État veut innover : il cite alors l'exemple de plusieurs Français et Françaises, détaille leur attitude face à la pandémie. Parmi eux, Rosalie, « librairie à Bagnolet en Seine-Saint-Denis ». L'intéressée garde la tête froide et les idées claires.

12/01/2021, 17:57

ActuaLitté

L'Académie américaine des arts et des sciences place sa revue en accès ouvert

Dædalus, la revue de l'Académie américaine des arts et des sciences, copubliée par l'institution et les presses universitaires du Massachusetts Institute of Technology, sera désormais proposée en accès ouvert. 150 volumes, publiés entre 1955 et 2021, seront accessibles librement.

12/01/2021, 17:31

ActuaLitté

Faber annonce un nouveau livre de Sally Rooney en septembre 2021

L'éditeur britannique Faber a confirmé la parution d'un nouveau livre de Sally Rooney, auteure très remarquée de Conversations entre amis (traduit par Laetitia Devaux, Éditions de l'Olivier) et Normal People. Beautiful World, Where Are You paraîtra en version originale le 7 septembre 2021.

12/01/2021, 17:09

ActuaLitté

Allemagne, Autriche : les marchés du livre en recul pour 2020

La maudite année 2020 se termine, sans garantie que 2021 soit particulièrement meilleure, surtout sur le plan économique. Dans le monde du livre, les premiers bilans des douze mois écoulés tombent. En Allemagne et en Autriche, le recul des ventes est de mise, respectivement de 2,3 et de 4,4 %.

12/01/2021, 15:12

ActuaLitté

La Bibliothèque nationale du Qatar prépare la Coupe du monde de foot 2022

Du 21 novembre au 18 décembre 2022, le Qatar accueillera la 22e édition de la Coupe du monde de football. Un événement sportif particulièrement attendu dans le monde et dans le pays, mobilisé pour l'occasion. La Bibliothèque nationale du Qatar, à Doha, se prépare aussi, avec la signature d'un accord pour accélérer la recherche et l'étude en matière de ballon rond.

12/01/2021, 12:48

ActuaLitté

1,3 million de livres offerts aux écoles : IoLeggoPerche, rendez-vous national

L’initiative coordonnée par l’AIE (Associazione Italiana Editori) a rencontré un succès extraordinaire même dans l’année de la pandémie. Ce qui témoigne encore une fois de la résilience de l’édition italienne. Écoles, librairies et éditeurs unis pour la lecture : la cinquième édition de #ioleggoperché, le projet national de donation des livres en faveur des bibliothèques scolaires, promu par l'Association italienne des éditeurs (AIE), a été un succès malgré la situation difficile de la pandémie de Covid- 19 (avec 8 régions déclarés zones rouges).

12/01/2021, 11:26

ActuaLitté

Privée de bibliothèque, elle volait des livres à la Fnac 

Arrivées à son domicile, les forces de l’ordre ont découvert près de 140 livres qu’elle a manifestement dérobés à la Fnac. Cette habitante de Chamalières (Puy-de-Dôme) a été interpellée en fin de semaine dernière, alors qu’elle s’adonnait à son vice, dans la Fnac de Clermont-Ferrand. Et fut prise la main dans le sac avec une douzaine d’ouvrages qu’elle tentait de faire passer à l’as.

12/01/2021, 09:13

ActuaLitté

Le nouveau confinement au Québec réaffirme le rôle social des bibliothèques 

Les mesures concernant le confinement ont été resserrées partout au Québec ce samedi. Dans ce contexte, l’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ) souhaite préciser que les bibliothèques publiques qui le désirent pourront offrir des espaces d’études ainsi qu’un accès aux postes informatiques aux élèves et aux étudiants allant du primaire à l’université. 

12/01/2021, 09:11

ActuaLitté

Destitution de Donald Trump : l'écrivain Don Winslow prend part à l'impeachment

Connu pour ses positions anti-Trump, l’auteur de La frontière (trad. Jean Esch) frappe un nouveau coup contre le futur ex-président des États-Unis. « Je propose cette vidéo comme preuve dans la procédure de destitution de Donald Trump », lance-t-il sur les réseaux. Et, de fait, les images des émeutes survenues au Capitole laissent songeur. 

11/01/2021, 17:34

ActuaLitté

Mon Autre France, l'éditeur dédié à l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon

L'archipel de Saint Pierre et Miquelon est le dernier bastion français d'Amérique du Nord, entre le Canada continental et Terre-Neuve. C'est là qu'est née, en janvier 2020, la maison d'édition française Mon Autre France. Elle est dédiée à l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon où elle a installé son siège. Livres jeunesse, romans, pièces de théâtre ou encore livres créatifs, tous les ouvrages autour du thème de l’archipel ou dont l’auteur est un de ses habitants se trouvent dans ses rayons. 

11/01/2021, 16:00

ActuaLitté

Best-sellers 2020 : les meilleures ventes de polars

Mauvais genre, peut-être, mais toujours aussi populaire, le roman policier a encore une fois connu de belles heures en 2020. Parcourant les chiffres des meilleures ventes, on retrouve des figures bien connues. En s’appuyant sur les données du panéliste GfK, voici donc un top des livres les plus bankables de l’an passé. Et uniquement en grand format.

11/01/2021, 12:54

ActuaLitté

La revue Publishers Weekly organise un salon, pour remplacer BookExpo

La revue américaine Publishers Weekly, destinée aux professionnels du livre, annonce l'organisation d'un nouveau salon, nommé U.S. Book Show, du 26 au 28 mai prochain. Organisée en ligne, cette première édition doit inaugurer un événement professionnel qui prend la place de BookExpo, salon historique qui a rendu les armes en 2020.

11/01/2021, 11:21

ActuaLitté

Chantage et harcèlement expliqueraient les retraits d'images Dragon Ball

En fin de semaine dernière, les utilisateurs de Twitter bouillaient : plusieurs demandes de retraits de contenus, visiblement envoyées par la maison d'édition japonaise Shueisha, visaient des captures d'écran, GIFs et même des dessins de fans postés sur le réseau. La mise à disposition d'images tirées de séries comme Dragon Ball ou One Piece aurait posé problème à l'éditeur. La vague de signalements dériverait en fait d'une campagne de harcèlement et d'intimidation...

11/01/2021, 10:36