#Auteurs

Soutien à Joann Sfar : “Nous ne nous tairons pas.”

Après une intervention radiophonique remarquée, le dessinateur Joann Sfar a reçu un coup de bambou. Accusé de diffamation et menacé d’un recours en justice, l’auteur n’en a pas démordu. « Qu’ils en arrivent à me faire un procès, cela relève selon moi de l’indignité. Et c’est une honte pour une association qui prétend être au service des auteurs », ajoutait-il. 

Le 27/05/2020 à 15:30 par Nicolas Gary

46 Réactions |

Publié le :

27/05/2020 à 15:30

Nicolas Gary

46

Commentaires

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

Un événement sans précédent, qui agite le Landerneau au lendemain du déconfinement. Joann Sfar sur France Inter affirme que la SGDL représente mal les auteurs, et perçoit de l’argent qui n’est pas fléché vers ces derniers.

Dans un habile jeu rhétorique, l’association diffuse un communiqué et fait glisser les propos du dessinateur, sensiblement. « Ce 3 avril dernier, la SGDL a été chargée par le Centre national du Livre de la gestion du Fonds d’aide d’urgence aux auteurs. En tant qu’organisme reconnu d’utilité publique, la SGDL accomplit cette mission sans percevoir de frais de gestion et n’a reçu pour cela aucune subvention », peut-on lire.

Problème : Sfar n’a jamais évoqué ce fonds, jamais parlé d’argent public. La SGDL aurait voulu construire les motifs de sa propre accusation qu’elle ne s’y serait pas prise autrement. Sollicités sur ce point, ni le directeur général ni le président n’ont d’ailleurs répondu.

Pour dire le fond de ma pensée, je ne peux pas croire un instant que les 24 membres du conseil d’administration de la SGDL soutiennent cette démarche. Parmi eux des auteurs, des éditeurs et divers acteurs de la filière livre. Je ne peux pas croire qu’ils valident cette attitude honteuse à mes yeux. Pas plus que je ne peux imaginer les adhérents de la SGDL favorables au fait que leurs cotisations servent à attaquer un auteur en justice parce qu’il ose critiquer la situation actuelle.
                                               Joann Sfar (via Facebook)

Et voici qu’arrive ce qui devait arriver : une pétition. Soutien à Joann Sfar, clame le texte, qui retrace l’historique de cette abracadabrantesque situation.

« Cette institution attaque Joann Sfar en justice pour diffamation, prenant personnellement contre elle les propos désillusionnés de l’auteur sur la gestion de la crise pour leur profession. Cet organisme privé s’est vu doté de deux millions d’euros durant la crise sanitaire, à la fois par l’État et les organismes de gestion collective, pour redistribuer des aides aux auteurs selon des critères très restrictifs et inadaptés à nos métiers. Ce dispositif est jugé inadéquat par beaucoup d’auteurs », peut-on lire. 

Et de dénoncer la plainte pour diffamation — assimilée pour certains à un « procès (ou poursuite) — bâillon », méthode généralement utilisée par les grands groupes comme mesure d’intimidation. Alors, paradoxe ? Comment défendre les auteurs et leur liberté d’expression, si face à une critique, la réponse est juridique ?

« La Société des Gens de Lettres attaque-t-elle en justice les maisons d’édition aux pratiques illégales ? Non. La Société des Gens de Lettres attaque-t-elle en justice notre organisme de sécurité sociale, qui a illégalement “oublié” le prélèvement de cotisations de 190.000 artistes-auteurs en France depuis 40 ans ? Non. Mais aujourd’hui, cette institution décide de faire pression sur l’un d’entre nous, pour le faire taire. Nous ne nous tairons pas. » 

La pétition vient d’être lancée, et pose deux demandes : 

– Que la Société des Gens de Lettres retire immédiatement toute démarche juridique à l’encontre de l’auteur Joann Sfar.
– Que l’État organise rapidement des élections professionnelles pour les artistes-auteurs au sens large (écrivains, scénaristes, plasticiens, dessinateurs, vidéastes, sculpteurs, etc) afin d'élire des représentants professionnels de SYNDICATS réellement représentatifs auprès des pouvoirs publics.

On peut, ne serait-ce que par curiosité intellectuelle, la consulter à cette adresse.

illustrations  © Marc Lizano

46 Commentaires

 

Jean

27/05/2020 à 16:39

Cher Nicolas,

J'apprécie l'investissement d'Actualitté dans la défense des auteurs et je vous en ai maintes fois félicité. La SGDL, je n'en suis plus membre. La Ligue, oui.

Mais là, comme Samantha dans son autre post, vous faites preuve d'un peu de mauvaise foi. Notre cause est bonne, et n'a pas besoin que nous déformions les faits.

Vous dites: "Problème : Sfar n’a jamais évoqué ce fonds, jamais parlé d’argent public"

Sfar a dit: Il y a des organismes comme la Société des gens de lettres, qui sont censés représenter les auteurs et qui […] touchent parfois d’énormes sommes d’argent, qui ne vont pas aux auteurs et en fait, on n’est pas représentés. »

« On nous a promis qu’on aurait droit à ceci, à cela. Les sommes ont été allouées aux organismes dont je viens de parler — c’est-à-dire des organismes qui sont censés les redistribuer aux auteurs et qui ne redistribuent rien du tout. Les organismes ont parfois des hôtels particuliers dans le centre de Paris… »

Donc je suis désolé, mais il faut arrêter de jouer les effarouchés et de nier ce que tout le monde peut voir et entendre. Ca fait penser à ces joueurs de foot qui font un mauvais tacle et lèvent après les bras avec leur expression la plus innocente.

Sfar est rentré dans le lard de la SGDL avec un peu de mauvaise foi, et a d'ailleurs reconnu son côté excessif dans sa réponse à la SGDL. Le procès de la SGDL est ridicule, mais ne jouons pas non plus les Sainte-Nitouche et soyons un peu honnêtes.

Comme je l'ai dit en Samantha, en s'enflammant et en hurlant au meurtre de la liberté de penser, au martyre, nous tombons dans le même travers que la SGDL. Et personne ne sortira gagnant de cette guéguerre.

Nicolas Gary

27/05/2020 à 16:47

Bonjour Jean (et merci de nous lire)

D'un côté, on parle de diffamation : accusation forte, et tout se joue donc sur des termes employés. A l'occasion je vous en parlerais volontiers, nous (ActuaLitté) vivons une procédure de ce genre actuellement.

Des faits, donc : qu'il y ait insinuation, sous-entendu, filigranne ou autre, il faut s'arrêter aux mots utilisés. Et dans ces mots, Sfar ne dit pas "argent public", "fonds CNL", "fonds CNL/SGDL", etc.
Qu'il puisse fonctionner par allusion, et que les initiés (vous en êtes, nous aussi, peut-être) y voient plus que les propos, c'est une chose que je ne réfute pas. Mais que nous ayons le sentiment de lire entre les lignes n'autorise ni à faire dire à l'auteur ce qu'il n'a pas dit, ni à opérer des glissements sémantiques.
Je reprends un exemple : le répertoire Balzac. 0 argent public, pas un euro dirigé vers les auteurs. Sfar a-t-il eu cet exemple en tête ? Peut-être, peut-être pas. Dans tous les cas, il y a présomption d'innocence, obligatoire.

Si la SGDL se sent mise en cause, je la renvoie (volontiers) à ma grand-mère : "Qui se sent morveux se mouche."

Excellente journée !
Nicolas

Suzy

27/05/2020 à 16:51

Et voila. Le psycho drame parisien du deconfinement.

Jean

27/05/2020 à 16:59

Merci de votre réponse Nicolas,

Pour être clair, en tant qu'initié à nos arcanes, je ne pense justement PAS que Sfar ait diffamé quiconque. Dans son raccourci à la radio, j'ai compris que la SGDL ne reversait pas parce qu'elle a accepté un plan minable dont la conception même garantit une redistribution à minima. Je n'ai pas vu la moindre accusation de détournement ou d'enrichissement. Dans la tête de Sfar, dans la mienne, la vôtre, c'est clair, nous entendons ce qu'il veut dire car nous en voulons tous à la SGDL. Nous savons qu'il ne parle pas de malversations.

Mais je pense qu'il est important de comprendre que la majorité des auditeurs n'étant pas dans nos arcanes, aura pu déduire qu'il y avait malversations. Ce qui irrite évidemment la SGDL, tout comme lorsque Samantha fait un gros raccourci dans son post d'aujourd'hui en affirmant que la SGDL a soutenu le texte sur la "liberté d'importuner". C'est une déformation de la réalité. Je précise que je comprends aussi que la colère et la frustration, que je partage, puissent conduire à ces excès. Mais ils ne sont pas souhaitables.

Est-ce qu'on ne peut pas tous respirer un bon coup? Ca s'appelle la désescalade. Et il faudra de toute façon que ça se produise.

En attendant, vive Actualitté!

Eli

27/05/2020 à 20:17

Il reconnait qu'il a dit des grosses conneries diffamatoire et puis on en parle plus non ? Ou alors il apporte des preuves ?

"J. Sfar : Je peux le dire très simplement : Y’a des organismes comme la Société des Gens de Lettres qui sont censés représenter les auteurs et qui en fait parlent pour la filière livres dans son ensemble ou pour les éditeurs. Ils touchent parfois d’énormes sommes d’argent qui ne vont pas aux auteurs. (…) Les sommes ont été allouées aux organismes dont je viens de parler, des organismes qui sont censés le redistribuer aux auteurs et qui ne redistribuent rien du tout.

Ainsi, la Société des gens de lettres parle pour la filière livre dans son ensemble ou pour les éditeurs. Elle touche parfois d'énormes sommes d'argent qui ne vont pas aux auteurs.

On nous a promis que l’on aurait droit à des aides. Mais les sommes ont été allouées aux organismes qui devaient les redistribuer aux auteurs… Et qui ne redistribuent rien du tout. Alors que ces organisations en question ont parfois des hôtels particuliers dans le centre de Paris."

AGF

27/05/2020 à 17:52

Eh ! Pardon ? J ai réécouté l'intreview (vous semblez aveuglé et peut-être ne l'avez-vous pas fait ?).

La journaliste lui demande ce qu il pense de l'aide d'urgence aux auteurs, ce à quoi il répond :
"On nous a promis qu’on aurait droit à ceci, à cela. Les sommes ont été allouées aux organismes dont je viens de parler [la SGDL] — c’est-à-dire des organismes qui sont censés les redistribuer aux auteurs et qui ne redistribuent rien du tout. Les organismes ont parfois des hôtels particuliers dans le centre de Paris..."

Faut être sourd pour ne pas comprendre que M. Sfar accuse ouvertement et sans même y mettre les formes la SGDL de détournement de fonds publics...
Où alors, M. Sfar ne comprend pas lui meme ce qu il dit quand il parle, ce qui est plus inquiétant...
M.Sfar ferait mieux de présenter publiquement ses excuses et reconnaître son erreur, car là il s'enfonce... Et vous avec... Je doute que cela n'arrange ses affaires devant un juge...
A bon entendeur !

AGF

27/05/2020 à 17:58

Sincèrement, moi, c'est ma carte de la Ligue que je vais déchirer. Être représentée par des gens d une telle mauvaise foi et utilisant ces methodes, sans moi... La Ligue doit défendre les autrices et auteurs que nous sommes, pas se déshonorer comme elle le fait en ce moment... Que M. Sfar s excuse simplement où qu il quitte ses fonctions, il n'est pas digne de nous représenter.

Eli

27/05/2020 à 20:05

Joann Sfar répond dans les médias en parlant de son droit a critiquer la SGDL sauf qu'il suffit d'écouter ce qu'il a dit : il critique la SGDL c'est un fait mais surtout il l'accuse de détournement de fond. Les mots sont là et c'est clair. Il en remet une couche au lieu de s'excuser. Ce sont quand meme de graves accusations.

Hélène

27/05/2020 à 18:27

Je crois qu'on peut dire qu'on est un certain nombre à commencer à en avoir notre claque des représentants de la Ligue (Sfar, Bailly, Rosnay et cie) qui jouent les stars. Ca devait se finir comme ça. A aboyer tout le temps, à insulter tout le monde, à raconter n'importe quoi sans réfléchir, sans consulter ses membres. La Ligue, je vous le dis, va disparaître aussi vite qu'elle est née. Et c'est bien triste, car beaucoup d'entre nous y ont cru. Mais on est si mal représentés...

Je condamne les propos de Joann Sfar et l'attitude suicidaire de la Ligue !!!

Antoine

27/05/2020 à 21:45

Vu le nombre de soutiens affichés des auteurs à la Ligue, ses positionnements depuis 1 d'existence et ses près de 2000 adhérents en si peu de temps... on peut apprécier ou non les personnalités de ceux qui militent, mais l'organisation fait du bon boulot !! C'est juste révélateur du fait que les auteurs veulent des élections non ? Comme ça chacun décidera à ce moment de quelle organisation les représente. La démocratie, quoi.

AGF

27/05/2020 à 21:54

La Ligue des auteurs professionels dit des choses inctoyables ces jours-ci :

Une société d'auteurs ne devrait pas, jamais oh grand jamais, poursuive un auteur qui la diffame, parce que c'est un des leurs...

Bah oui tient !

Et les gendarmes ne devraient pas, jamais oh grand jamais, écrouer un flic ripou, parce que c est un des leurs...

Et les juges, ne jamais oh grand jamais, juger des juges corompus...

Et des politiciens, jamais oh grand jamais, denoncer les malversations d'un des leurs...

Bel esprit, qui en dit long sur ces gens-la!...

Antoine

27/05/2020 à 23:20

Bien d'accord avec vous. La Ligue se tire une balle dans la tête en soutenant Sfar comme elle le fait. Il a merdé, il doit partir. Quand on joue les présidents d'honneur et qu'on a pas la carrure, on retourne crayonner dans sa chambre...

ZEST

27/05/2020 à 23:41

Un peu étrange ces commentaires qui jugent qu'il y a bien "diffamation de la SGDL", qui "condamnent Joann Sfar" et annoncent (anonymement) une démission de la Ligue. Si la plainte va effectivement en justice, on verra comment les avocats plaident et le juge juge. En attendant le vrai scandale est bien et reste que la SGDL envisage de porter plainte contre un auteur ! Jamais un organisme supposé défendre la cause des auteurs n'a fait cela auparavant. Ce faisant la SGDL ternie elle-même bien plus son image que n'importe quel propos pourrait le faire.

Lionel Evrard

28/05/2020 à 09:14

Bizarre autant qu'étrange, en effet, ce tir groupé et anonyme contre la Ligue, Joann Sfar et Samantha Bailly... Manifestement, les trolls en service commandé sont de sortie. Allez jouer ailleurs (Twitter est fait pour ça), vous rendrez service à tout le monde.
La SGDL s'est tiré une balle dans le pied. Cette tentative d'intimidation la déconsidère définitivement aux yeux des auteurs et autrices ainsi qu'à ceux de nombre de ses membres.
Qu'elle en tire les conséquences et retire sa plainte ou qu'elle assume et aille perdre en justice.

Hélène

29/05/2020 à 00:34

C'est comme ça que vous concevez la démocratie? Seuls ceux qui partagent vos idees ont ici droit de s'exprimer. Les autres sont priés de se taire où d'aller voir ailleurs... Bravo !

Lionel Evrard

29/05/2020 à 07:34

Avant de donner des leçons de démocratie, commencez par vous présenter et ayez l'honnêteté de défendre vos idées à visage découvert. C'est cela un troll : un anonyme derrière son clavier qui vient empoisonner le débat.

ABCD

02/06/2020 à 19:32

Pitié ! épargnez-nous les « Si t’es pas d’accord avec nous c’est que tu es un gros troll qui empoisonne le débat bouh !».
A force de tirer à boulets rouge sur tout commentaire qui ne va pas dans votre sens on pourrait penser que vous êtes Sfar.

Eli

28/05/2020 à 12:28

Donc si on se pose des questions on est un troll ? Et on fait comment pour avoir un autre avis dans la cour de récréation?

Non mais réécouter bien ce que Sfar dit et c’est clair qu’il y a diffamation. et il s’enfonce à ne pas le reconnaître, c’est dommage. Il dit quand même que l’argent des auteurs n’est pas utilisé pour les auteurs, c’est grave.

Eli

28/05/2020 à 13:42

I
YVES FRÉMION : Lettre ouverte à Joann Sfar
écrivain et critique de bande dessinée, président du Syndicat des écrivains de langue française

« (Sfar) Tu leur donnes des leçons, mais où étais-tu pendant ces combats ? Il ne te « représentent » peut-être pas, mais toi tu nous représentes bien mal. (...) Alors que toi, dont la notoriété pourrait leur être utile, tu viens leur tirer dessus.Ta polémique survient dans un des moments les plus tragiques pour la culture. Un moment où se serrer les coudes, tous, radicaux et modérés, est indispensable, tu tapes sur des copains. « 

https://www.actuabd.com/YVES-FREMION-Lettre-ouverte-a-Joann-Sfar

Zest

28/05/2020 à 15:08

Qui attaque qui en justice ? Curieux tout de même ici de confondre victime et bourreau ...
Et évidemment moins risqué de se mettre du côté du manche.

Lionel Evrard

28/05/2020 à 15:50

Nous sommes déjà plus de 800 (en moins de 24 h), à nous tromper de camp en nous déclarant solidaires de Joann Sfar (s'il faut en croire le président du SELF, que j'ai connu plus inspiré, et qui se trompe de combat en amenant de l'eau au moulin des censeurs). Le combat continue, ce n'est qu'un début, heureusement.
https://www.change.org/p/sgdl-soutien-à-joann-sfar

Jean

29/05/2020 à 10:11

Ce soutien de vierges effarouchées à Sfar, qui poussent les hauts cris comme s'il n'avait rien fait, est à peu près aussi débille et de mauvaise foi que le procès que la SGDL lui agite sous le nez (c'est dire!).

Quand vous aurez fini, des deux côtés, votre petit combat de coqs de basse-cour, faites-nous signe qu'on puisse travailler un peu.

Lionel Evrard

29/05/2020 à 11:55

Nous sommes à l'heure actuelle plus de 1140 vierges effarouchées à soutenir Joan Sfar (qui n'a rien fait d'autre qu'exprimer son avis), à dénoncer la dérive de la SGDL (qui ne songe qu'à museler un auteur en l'attaquant en justice), et à réclamer des élections professionnelles pour les AA (comme c'est le cas pour toutes les autres professions). Cela en fait, du monde, dans la basse-cour. Je préfère m'y retrouver que de me placer aux côtés des Ponce-Pilate renvoyant dos à dos les deux camps pour ne pas se salir les mains. Au plaisir de vous retrouver -- à la prochaine manif devant le ministère de la Culture (ou le siège de la SGDL) ? --, faut que je retourne bosser. (Oui, ça m'arrive aussi.)
https://www.change.org/p/sgdl-soutien-à-joann-sfar

Jean

29/05/2020 à 12:12

Au siège de la SGDL ça ne risque pas, vu tout ce que j'ai dit sur leur compte et que je n'en suis plus membre, alors que je suis membre de la Ligue. Si vous lisez tous mes posts sur le sujet, vous verrez que je n'ai pas peur de me salir les mains.

Simplement, devenir membre de la Ligue ne veut pas dire pour moi abdiquer une certaine honnêteté intellectuelle. Désolé de ne pas suivre aveuglément la ligne du parti. Désolé de trouver que Sfar a abusé dans ses propos, même si je ne pense pas que ce soit intentionnel de sa part. Désolé de penser que la Ligue devrait s'en rendre compte, ce qui lui permettrait de comprendre pourquoi la SGDL s'énerve, ce qui lui permettrait d'arrêter de jouer la carte de la vertu qu'on attaque.

Lionel Evrard

29/05/2020 à 12:38

Donc, si je vous suis bien, puisque selon vous "Sfar a abusé dans ses propos, même si je ne pense pas que ce soit intentionnel de sa part", la SGDL a raison de l'attaquer en diffamation, ou tout du moins sa réaction est compréhensible (et donc acceptable) ?
Quant à l'honnêteté intellectuelle, je vous serais reconnaissant de ne pas me faire de procès d'intention. Je suis moi aussi membre de la Ligue, mais ce n'est pas pour ça que je suis un "bon petit soldat" prêt à suivre "la ligne" quoi qu'il en coûte. Il m'est déjà arrivé de ne pas être d'accord avec certaines des positions de La Ligue ou de ses dirigeants, et je ne me suis pas privé de le signifier publiquement, et j'imagine que cela arrivera encore.
En l'occurrence, je ne suis que ma propre conscience en estimant qu'il est scandaleux qu'une société d'auteurs attaque en justice un auteur parce qu'il n'est pas d'accord avec elle, et qu'elle se discrédite ce faisant. Et si je dois passer pour cela pour une "vierge effarouchée", eh bien tant pis. On ne gagne rien à tenter de faire prévaloir son point de vue en dévalorisant l'autre. J'essaye quant à moi de m'en abstenir, même si ce n'est pas toujours facile.

Jean

29/05/2020 à 12:47

Oui la réaction de la SGDL est tout à fait compréhensible si vous écoutez les propos de Sfar. Acceptable non, car la SGDL devrait comprendre qu'il a fait un raccourci, probablement non intentionnel. Mais le raccourci est bel et bien là. D'où mon irritation quand nous-mêmes, à la Ligue, paraissons incapables de nous en rendre compte.

Chanel

29/05/2020 à 15:32

«  société d'auteurs attaque en justice un auteur parce qu'il n'est pas d'accord avec elle, et qu'elle se discrédite ce faisant. »
« qui n'a rien fait d'autre qu'exprimer son avis »

Mais où ça exactement une société attaque Sfar en justice parce qu’il n’est pas d’accord avec elle ? Vous pensez vraiment qu’on va au tribunal pour ça ?
Il y a un moment où il faut regarder les choses en face : c’est une société qui attaque un auteur qui l’accuse de détournement de fond.
Les mots et les faits sont importants.

Sfar n’est pas réputé pour mettre des nuances et des gants quand il parle. Donc oui on peut comprendre qu’une société en face ne prennent pas non plus de gants pour se protéger d’une accusation de vol de l’argent destiné aux auteurs. Donc je rejoins Jean, la réaction de la SGDL est compréhensible.

Sfar avec une tonne d’abonné sur les réseaux sociaux c’est normal qu’il ai un soutien avec la pétition.

Lionel Evrard

29/05/2020 à 16:29

A supposer même que JS ait diffamé publiquement la SGDL (ce qui relève d'une interprétation subjective du verbatim de l'ITW radio, le juge tranchera, c'est une simple supposition, je suis personnellement convaincu du contraire), la réponse d'une société d'auteurs fondée par Balzac et ayant pour but la défense des auteurs et de la liberté d'expression doit-elle être de l'attaquer en justice pour diffamation ? Ma réponse est non. Renier ses valeurs, c'est se condamner à ne plus exister. Pas la peine d'aller chercher des ennemis imaginaires. La SGDL pouvait publier un démenti cinglant, demander un droit de réponse, des éclaircissements, participer à un débat contradictoire... que sais-je ? Elle a choisi d'emblée la voie judiciaire, une première dans l'histoire littéraire, un reniement de ce pour quoi elle a été créée, en se réservant qui plus est "la possibilité d'agir de la sorte chaque fois que des propos revêtant un caractère mensonger, calomnieux, trompeur ou diffamatoire seront prononcés à son égard." Et ce faisant, elle se condamne. Les artistes-auteurs (bien au-delà du fan-club de JS, je n'en fais personnellement pas partie) l'ont très bien compris, ne l'acceptent pas, et leur réprobation est immense. Pour le reste, rendez-vous devant les juges (qui peuvent se tromper eux aussi). L'important reste l'intime conviction de chacun.

Chanel

29/05/2020 à 19:16

J’ai un autre avis que le votre.

Je ne dis pas que la SGDL a raison de faire un procès (ils se sont braqués et réagissent comme Sfar, avec excès) mais je les comprend. Un auteur n’a pas à accuser sans preuves. C’est dégeulasse. Vu de l’extérieur la SGDL passe pour des gros voleurs si on écoute FI. Cest très clair, les mots sont là.

Je comprend bien que Sfar soit énervé mais il aurait pu revenir sur ses propos de vol, apporter de la nuance et de la complexité, pour éviter l’escalade. Je sais pas, dire un truc comme « il faut de la transparence, on ne comprend pas pourquoi on ne reçoit pas l’argent ».

Maintenant Sfar crie à la censure (alors que ce n’est pas le sujet).. Non mais vous voyez le ridicule ? Non seulement c’est triste mais cela ne fait pas sérieux. Mais j’espère que les médias ne vont pas en rester au clash et essayer d’en savoir plus.

Chanel

29/05/2020 à 19:38

SGDL, suite et fin, par Pierre Jourde

Si par exemple, sur ce site, je déclare, du haut de mon incompressible liberté d'Hécrivain, Joann Sfar a piqué dans la caisse d'une association ..« 

https://www.nouvelobs.com/les-chroniques-de-pierre-jourde/20200529.OBS29493/sgdl-suite-et-fin-par-pierre-jourde.html

Antoine

30/05/2020 à 17:50

Et vous serez plus de 800 à vous être ridiculisés, quand il sera condamné, en tombant dans le paneau de cette petition qui défend Joann sur differents sujets, sauf sur celui pour lequel il est mis en cause (sujet que bizarrement cette petition élude) : ses propos jugés diffamatoires pour accusation de détournement de fonds publics...

https://www.actuabd.com/YVES-FREMION-Lettre-ouverte-a-Joann-Sfar#forum66510

Arnaud N.

28/05/2020 à 20:39

Je suis très surpris.

Actualitté est généralement bien informé.

Or, vous n avez pas relayé la tribune ci-dessous de M. Fremion.

Aurait-elle echappé à votre vigilance ou est ce un choix éditorial partisan que de ne relayer qu'un seul point de vue sur l'information ?

Cela me conduit à m'interroger sur l'indépendance de votre journal. Est-il sous influence? Representez-vous des intérêts particuliers ? Auquel cas il faudrait le dire clairement pour ne pas tromper vos nombreux lecteurs.

Mais je suis sûr que c est un oubli, que vous allez vite reparer, n'est-ce pas ?

YVES FRÉMION : Lettre ouverte à Joann Sfar

https://www.actuabd.com/YVES-FREMION-Lettre-ouverte-a-Joann-Sfar?fbclid=IwAR2PtGPMShB7TTkHCRiZUGefTn96-W2uyiDLNWvKweTZLID1rY8A68l6NMc

Nicolas Gary

28/05/2020 à 22:38

Bonjour
YVes n’a pas cru bon de nous faire parvenir son texte.
Dommage parce que nous l’aurions relayé sans aucun doute.
D’ailleurs plusieurs liens y renvoyant sont dans les commentaires.

Jean

29/05/2020 à 17:05

Ma réponse est non également, Lionel, la SGDL ne devrait pas poursuivre Sfar. Nous sommes d'accord sur ce point.
Mais j'ai du mal à voir comment vous ne pouvez pas entendre de diffamation (potentielle, s'entend), quand quelqu'un dit que la SGDL reçoit de l'argent de l'Etat et ne le redistribue pas. Il n'y a aucune subjectivité là-dedans, le seul élément restant à débattre en justice sera l'intention ou pas. JS n'a pas précisé pourquoi la SGDL e redistribue pas, à savoir que l'aide est trop mal conçue pour ça. En l'absence de cette précision, l'auditeur normal, qui ne connaît rien au dossier, ne peut que comprendre qu'une chose: la SGDL s'enrichit et refait dorer les plafonds de son "hotel particulier au milieu de Paris". Les raccourcis sont bel et bien là, passez l'interview à 99 % des gens et ils vous diront que la SGDL s'enrichit sur le dos des auteurs.
Malgré tous mes problèmes avec la SGDL, je ne pense pas que son défaut soit là. Je pense que si JS, et la Ligue après concertation avec lui, avaient simplement dit "désolé, ce n'est pas ce qu'il voulait dire, voilà quelques précisions", ça aurait facilité les choses. Là on est tout de suite dans l'embrasement des deux côtés. Et comme je l'ai dit plus haut, les DEUX côtés ont tort de s'embraser. Que je sois de l'un des côtés (la Ligue) ne change rien à l'affaire. On voit sur ce fil que je ne suis pas le seul membre de la Ligue à appeler un peu de modération et d'humilité (tout en étant, je le répète, contre ce procès ridicule). Imaginez la situation suivante: deux adversaires débattent avec passion sur une place. Dans son énervement, l'un des participants colle une beigne à l'autre, sans le faire exprès. L'autre se relève et hurle "Je vais te faire payer ça, je vais te coller un procès". Au lieu de calmer le jeu, au lieu de répondre qu'il est désolé, qu'il ne voulait pas coller une beigne à l'autre et que c'est un accident, notre cher participant 1 nie complètement avoir porté un coup, et crie à l'attentat sur sa personne, sa liberté d'expression, etc... Vous comprendrez peut-être mieux pourquoi cette situation me désole.

Antoine

29/05/2020 à 17:54

Mouais au final diffamation ou pas des auteurs ne se sentent pas représentés par la SGDL et c'est leur droit. Vivement les élections professionnelles ! À moins que l'État ne demande à la SDGL de les organiser.......

lionel évrard

29/05/2020 à 18:55

La question de la représentation est effectivement cruellement mise en lumière par cette affaire. Il faut que les artistes-auteurs puissent élire librement dès que possible ceux qu'ils souhaitent voir les représenter auprès des pouvoirs publics. C'est d'ailleurs ce que réclame également la pétition de soutien à Joann Sfar.
https://www.change.org/p/sgdl-soutien-à-joann-sfar

Yves

31/05/2020 à 14:50

Vivement les élections professionnelles, en effet. Ce serait marrant qu elles aient lieu pile quand sera rendu le jugement SGDL/SFAR...

Lou

30/05/2020 à 10:02

Il faut continuer à résister.

Antoine

30/05/2020 à 15:34

Je ne suis pas membre d'organisation car pas auteur mais je suis de près tous leurs combats! Je ne suis pas un expert mais j'ai réécouté l'intervention France Inter et à aucun moment Sfar ne dit que "LA SGDL DÉTOURNE DES FONDS PUBLICS".... il parle de manière assez générale et floue de différents organismes, on sent qu'il ne maîtrise pas bien les tenants et aboutissants mais qu'il donne un sentiment général qu'en gros, il y a tout le temps plein d'argent débloqué pour les auteurs et que ca ne leur revient pas! Par contre le communiqué SGDL comprend des éléments diffamant car ça pointe directement une organisation identifiable + même sa présidente (cette femme vénénale bénévole qui a refusé de bosser gratos dans une espèce de commission d'évaluation de dossiers ??? En plus quand on va sur son profil on apprend qu'elle est enceinte de 8 mois, on est dans le bien dégueulasse là et je trouve du coup ses réactions bien structurées, calmes et dignes vu le contexte.....)

D'extérieur ça me donne l'impression surtout que la SGDL ne supporte pas l'existence de la Ligue et a pris au rebond la première occasion du flou d'un auteur dans ses paroles pour lui sauter à la gorge! Cf toutes les tribunes précédentes qu'a fait la SGDL à charge contre la Ligue dans Bibliobs depuis des mois! Jamais vu la Ligue répondre autrement que sur le registre du débat politique sur ce qu'il faut faire pour les auteurs! Sfar a fait une intervention en qualité de quelqu'un qui "soutient" les idées de la Ligue avec un titre honorifique mais il n'a pas je crois de responsabilité juridique dans l'orga! (à vérifier?) C'est d'ailleurs sûrement pour ça que la SGDL n'attaque pas la Ligue directement parce qu'ils savent très bien que l'organisation ne fait que son job de pointer des dysfonctionnements.

Je crois que c'est cet acharnement contre la Ligue qui inquiète les auteurs et qu'ils ont raison.

On se doute bien que la SGDL ne détourne pas des fonds (encore heureux!!!) mais quelle idée aussi de faire une usine à gaz aussi opaque en situation de crise en dotant un organisme privé pour reverser des aides d'État avec des critères critiqués par tout le monde !! Et du coup eux étant un prestataire de l'État ils ne peuvent pas critiquer les aides en place... donc ils ne peuvent pas défendre les intérêts des auteurs.....

Alphonse

30/05/2020 à 18:54

En effet, Antoine,vous n'êtes pas un expert. Et moi non plus. Le mieux est donc d'attendre de voir ce qu'en pensera le juge. ;-)

Benedicte M.

31/05/2020 à 14:35

Antoine, vous dites : "Le communiqué SGDL comprend des éléments diffamant car ça pointe directement une organisation identifiable + même sa présidente (cette femme vénénale bénévole qui a refusé de bosser gratos dans une espèce de commission d'évaluation de dossiers ???)"

En quoi est-ce diffamant ? Cela ne fait que rapporter les déclaration de la Ligue elle-même, qui écrit sur son site : "Le Centre National du livre a proposé à la Ligue des auteurs professionnels de rejoindre une commission interne à la Société des Gens de Lettres, pour évaluer l’éligibilité des dossiers. Ce travail étant bénévole, et nos membres étant eux-mêmes des auteurs et autrices précaires, ils ne peuvent en plus travailler gratuitement pour ce dispositif social" (https://ligue.auteurs.pro/2020/04/08/problemes-plan-d-urgence-cnl-sgdl/).

La Présidente de la Ligue s'en est également personnellement vantée sur son compte Tweeter il me semble.

Un peu facile de refuser de mouiller le maillot et de laisser les copains faire le boulot à sa place, et de venir ensuite cracher dans la soupe...

Il manquerait plus qu elle nous dise maintenant qu elle a demandé et bénéficié de l'aide...

Mais cela, on ne le saura peut-être jamais...

Antoine

05/06/2020 à 14:57

Je ne sais pas qui vous êtes Bénédicte M mais ces propos sont absolument atroces.... "manquerait plus qu'elle bénéficie d'une aide"... mais ça va pas bien ! Vous parlez d'un auteur ! Ça veut dire quoi, que si la SGDL n'apprécie pas tel auteur qui demande une aide on ne lui donne par par exemple...? Que la SGDL fait le tri en plus entre des auteurs qu'elle trouve respectable ou pas ? On dirait que tous ces gens en commentaires (anonymes comme par hasard) ont totalement zappé que les auteurs qui bossent pour les autres dans des petites assos le font gratuitement !

J'ai cherché sur son compte twitter, elle explique être enceinte de 8 mois et de ne pas accepter le boulot bénévole de manière générale. Encore heureux une présidente cohérente dans ses fonctions : vous vous voyez militer pour la rémunération des auteurs et accepter des interventions gratos??

?

01/06/2020 à 07:20

Sfar dit clairement dans l’interview que la SGLD reçoit de l’argent pour les auteurs mais qu’elle ne reverse rien du tout aux auteurs. C’est une accusation grave.

"Un type vous abreuve d’avanies pendant des mois sur les réseaux sociaux, vous traite de vieux croûton, de vendu, d’impuissant et de mou du genou. Vous n’êtes évidemment pas content, mais vous ne réagissez pas, vous n’avez pas envie de polémiquer ni d’alimenter la machine à dispute. Et c’est en effet de la liberté de critique. Et puis, un beau jour, le type, au micro, devant 300.000 personnes, déclare que vous avez piqué dans la caisse. Et ça, donc, c’est toujours de la libre critique et de la liberté d’expression ? Vous continuez à ne pas réagir ?"

https://www.nouvelobs.com/les-chroniques-de-pierre-jourde/20200529.OBS29493/sgdl-suite-et-fin-par-pierre-jourde.html

SGDL, suite et fin, par Pierre Jourde
Ecrivain, professeur d’université et critique littéraire, Pierre Jourde se pose ici quelques questions.

?

01/06/2020 à 07:43

Sfar sur FI "On nous a promis qu’on aurait droit à ceci, à cela. Les sommes ont été allouées aux organismes dont je viens de parler [la SGDL] — c’est-à-dire des organismes qui sont censés les redistribuer aux auteurs et qui ne redistribuent rien du tout. Les organismes ont parfois des hôtels particuliers dans le centre de Paris..."

C’est pas de la diffamation ? Les gens qui écoutent l’interview se disent "ces gens là (la SGDL) ont l’air bien malhonnête, de piquer l’argent des auteurs pour faire de grosses réceptions, tous pourris, je n’irai jamais chez eux, merci Joann Sfar de m’avertir ». Mais on n’accuse pas sans preuves, dégeulasse.

Xambeu

31/05/2020 à 01:06

Soutien total à Joann Sfar

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Col roulé et LSD : Michel Foucault, philosophe rebelle

Né en 1926 et mort brutalement du sida en 1984, Michel Foucault est l'un des philosophes français les plus influents du siècle dernier. Véritable intellectuel-star, le plus fameux des chauves du XXe siècle (avant l'arrivée de Zidane) est au coeur d'un documentaire inédit, sur France 5, diffusé le vendredi 21 juin.

29/05/2024, 14:02

ActuaLitté

Olivier Norek revient à la rentrée avec Les Guerriers de l'Hiver

L'ancien capitaine à la police judiciaire pendant dix-huit ans, devenu une des plumes françaises les plus populaires du polar, revient le 29 août prochain avec son nouveau roman, Les Guerriers de l’Hiver, publié chez Michel Lafon. Son précédent, Dans les brumes de Capelans, également édité chez Michel Lafon, s'est écoulé à plus de 300.000 exemplaires, tous formats confondus, selon Edistat.

28/05/2024, 18:40

ActuaLitté

Disparition de Caleb Carr, auteur de L'Aliéniste et amoureux d'un chat

L'auteur américain Caleb Carr est mort à l'âge de 68 ans, des suites d'un cancer, ce jeudi 23 mai, a annoncé son éditeur Little, Brown and Company. Si sa carrière a été marquée par le succès de L'Aliéniste (traduit par René Baldy et Jacques Martinache, Presses de la Cité), Carr a également signé des ouvrages d'analyse historique et militaire, ainsi qu'un hommage appuyé à sa chatte, Masha.

27/05/2024, 10:59

ActuaLitté

Jardins d'exil, un premier roman à la fois cartésien et poétique

Auteur né à l'aube des années 80, à Rabat, Yanis a passé ses jeunes années au Maroc, en France et aux États-Unis. Cette ouverture vers le monde a éveillé son attrait pour les langues, à l’art et aux cultures du monde entier. Dès l’adolescence, il a pris goût à la littérature grâce à l’impressionnante bibliothèque familiale, s'abreuvant d'écrivains internationaux : Proust, Kundera, Garcia Marquez, Borges, Saramago, Pessoa, Mishima, Yourcenar, Dostoïevski, Mahfouz, Maalouf, al-Aswany, etc. 

26/05/2024, 14:00

ActuaLitté

Censure à Champigny : face au silence de la mairie, Chloé Wary réplique

Le 7 octobre 2023 se déroulait sur le mur d'un parking de Champigny-sur-Marne une réjouissante et colorée fresque dessinée par Chloé Wary, réalisée avec l'aide des habitants. Un projet réduit à néant quelques jours plus tard, totalement recouvert de peinture blanche. L'effacement a été commandité par la mairie elle-même, qui ne s'est pas empressée de réparer son erreur. L'autrice choisit désormais d'autres leviers d'action, et prépare un dossier pour la justice.

24/05/2024, 10:33

ActuaLitté

L'autrice Claude Pujade-Renaud nous a quittés

Les éditions Actes Sud annoncent avec regret la disparition de Claude Pujade-Renaud, autrice d'innombrables romans, nouvelles, et poésies. Elle nous a quittés dans la nuit du 17 au 18 mai, ayant atteint l'âge de 92 ans, laissant derrière elle un fort patrimoine littéraire.

21/05/2024, 17:45

ActuaLitté

5 bonnes raisons de lire L'écrivain pour enfants qui détestait les enfants

Un écrivain, une princesse et un grand secret... Bertrand Santini, auteur et illustrateur de la série Le Journal de Gurty, s’est imposé comme un auteur jeunesse incontournable. Il revient cette année avec son nouveau roman, L'écrivain pour enfants qui détestait les enfants. En partenariat avec les éditions Pocket Jeunesse, nous vous proposons 5 bonnes raisons de plonger dans cette lecture !
 

21/05/2024, 11:21

ActuaLitté

Quand la Mort provoque le Rire : le paradoxe de Perséphone

Le vertige de la finitude, le déni enfantin dans lequel nous plongeons tête la première dès qu’il s’agit d’envisager notre propre mort forment paradoxalement un terreau fertile pour la comédie.

18/05/2024, 08:30

ActuaLitté

La poétesse Françoise Geier est décédée

La poétesse, nouvelliste et photographe Françoise Geier est décédée des suites d'une longue maladie, révèle la poétesse et peintre Colette Klein sur son profil Facebook.

16/05/2024, 17:47

ActuaLitté

Mort de Don Perlin, vétéran des comics et cocréateur de Moon Knight

Véritable vétéran des comics, qui croisa Will Eisner et connut plusieurs âges et modes du 9e art américain, Don Perlin est décédé ce 14 mai 2024 à l'âge de 94 ans. Il laisse derrière lui un personnage entré dans l'univers cinématographique et télévisuel Marvel, Moon Knight.

16/05/2024, 13:02

ActuaLitté

Mauvaise nouvelle : la novelliste de génie Alice Munro n'est plus

L'autrice canadienne Alice Munro, lauréate du Prix Nobel de Littérature en 2013, est décédée le 13 mai 2024 à l'âge de 92 ans, à son domicile de Port Hope, au sud du Canada. Elle laisse derrière elle une quinzaine de recueils de nouvelles, un unique roman, et une influence sensible sur une génération d'écrivains.

15/05/2024, 09:46

ActuaLitté

Achille Mbembe et Patrick Chamoiseau à la recherche du “Tout-monde”

À Marseille, à l'occasion du festival La 1ère qui se tient du 30 mai au 2 juin, aura lieu une conférence réunissant l'historien et politologue Achille Mbembe et l'écrivain Patrick Chamoiseau. Le Camerounais et le Martiniquais échangeront sur leurs visions du monde de demain. La conversation sera diffusée le jeudi 30 mai, à partir de 18h, sur La1ere.fr.

14/05/2024, 13:41

ActuaLitté

Zoé Derleyn écrit avec la peau

Les cuisses de l’une collent à la banquette d’un train sous l’effet de la chaleur. Le froid engourdit les doigts d’une autre, tandis qu’elle tente de se réchauffer aux flammes d’un feu de camp. La paume d’une autre encore est blessée par les ongles de l’amie qui serre trop fort sa main. Dix textes, dix femmes. Elles se demandent qui elles sont, à quoi elles ressemblent, elles font face à la brutalité, cherchent une consolation.

13/05/2024, 14:45

ActuaLitté

Belgique : des étudiants ne veulent pas de l'historien israélien Elie Barnavi

À l'Université libre de Bruxelles aussi des étudiants occupent le campus, dans ce cas précis depuis le 7 mai. Ils dénoncent ce qu'ils considèrent être un génocide à Gaza, mais aussi plus étonnant, exigent l'annulation de la venue d'Elie Barnavi, historien et ancien ambassadeur d’Israël en France, qui doit donner une conférence. C'est d'autant plus surprenant que l'Israélien plaide depuis longtemps pour une reconnaissance immédiate d’un État palestinien, et s'est vigoureusement opposé aux politiques des gouvernements Netanyahou.

10/05/2024, 13:56

ActuaLitté

Le troubadour occitan Henri Gougaud est mort

L'écrivain, poète, conteur et chanteur Henri Gougaud est mort ce 6 mai à l'âge de 87 ans. Né dans les terres rouges de l'Aude, il s'est voulu un descendant direct des troubadours occitans, portant en lui la poésie et l'art du conte et de l'imagination avec passion.

10/05/2024, 10:27

ActuaLitté

Face à J.K. Rowling, Daniel Radcliffe réitère son soutien aux LGBTQ+

L'acteur star de la saga Harry Potter, adaptée des livres éponymes de J.K. Rowling, a récemment confirmé sa « tristesse » face aux différentes sorties de l'autrice au sujet de la transsexualité. Dans une longue entrevue pour The Atlantic, il estimait que ne pas réagir serait, de sa part, faire preuve d'une « immense lacheté ».

09/05/2024, 17:30

ActuaLitté

Fred Dewilde, auteur de BD et survivant du Bataclan, s'est donné la mort

Fred Dewilde, ancien illustrateur médical qui s'est lancé dans la bande dessinée à la suite du traumatisme des attentats du 13 novembre 2015, s'est donné la mort ce dimanche 5 mai. Life for Paris, association dont il était un des piliers, a annoncé sur Twitter qu'il avait mis fin à ses jours « terrassé par la violence des traumas contre lesquels il luttait sans relâche ».

08/05/2024, 11:33

ActuaLitté

Un Kafka plus authentique que jamais, en poche chez Folio

Le 3 juin 1924 disparaissait Franz Kafka. L'auteur tchèque de langue allemande, qui avait alors publié un peu plus d'une dizaine de textes — dont La Métamorphose et La Colonie pénitentiaire —, laissait derrière lui un grand nombre de manuscrits — dont ses romans Le Château, Amerika et Le Procès — et d'écrits personnels, qu'il avait demandé à son ami et exécuteur testamentaire, le poète Max Brod, de détruire. Chose qui, bien évidemment, et pour le plus grand bien de la littérature, ne fut jamais faite.

07/05/2024, 17:32

ActuaLitté

L'éditeur Léo Scheer est mort

L'éditeur et personnalité de la télévision, Léo Scheer, est décédé à l'âge de 76 ans, a annoncé sa conjointe Nathalie Rheims dans Le Figaro. Il débuta en tant qu'écrivain, sociologue et publicitaire, avant de fonder en 2000 la maison d'édition qui porte son nom. Dans son catalogue, Eric Vuillard, Yves Bonnefoy, Chloé Delaume, Camille Laurens, Aurélien Bellanger, ou encore Louis-Henri de la Rochefoucauld.

07/05/2024, 14:03

ActuaLitté

Les Archives nationales accueillent les archives de Bruno Latour

Plus d'un an et demi après son décès, les archives de l'intellectuel Bruno Latour sont transférées aux Archives nationales, conformément au souhait de son épouse et de ses deux enfants.

06/05/2024, 16:44

ActuaLitté

Décès de Bernard Pivot, d'Apostrophes à l'Académie Goncourt

Bernard Pivot, figure emblématique de la culture française et ancien président de l'Académie Goncourt de 2014 à 2019, s'est éteint à l'âge de 89 ans. Sa famille a confirmé cette triste nouvelle, ce lundi 6 mai 2024 à l'AFP. Il se battait contre un cancer depuis plusieurs mois. Il était non seulement connu pour son rôle d'auteur et de présentateur de la culte émission littéraire Apostrophes, mais également pour son amour profond des livres et de la langue française.

06/05/2024, 15:09

ActuaLitté

L'écrivain Paul Auster emporté par le cancer

L'écrivain américain Paul Auster, connu pour ses romans existentialistes teintés de noir, est décédé à l'âge de 77 ans des suites d'un cancer du poumon, dans sa résidence de Brooklyn. Sa disparition a été annoncée ce 30 avril par Jacki Lyden, ami et collègue écrivain. Il est mort entouré de ses proches dont son épouse Siri Hustvedt et sa fille Sophie Auster. 

01/05/2024, 09:46

ActuaLitté

Avec la Villa Swagatam, des écrivains indiens accueillis en France

L'Ambassade de France en Inde et l'Institut français ont inauguré la deuxième édition de la Villa Swagatam, un réseau de résidences qui promeut les échanges culturels entre la France et l'Inde. Avec une nouveauté de taille : outre l'accueil des résidents français en Inde, mais aussi au Bangladesh, des artistes indiens auront l'opportunité de venir travailler dans l'Hexagone.

29/04/2024, 12:57

ActuaLitté

Olivia Arthur, lauréate du Fonds de soutien au livre photo jeunesse

Un tout nouveau fonds de soutien au livre photo jeunesse, mis en place par l’Institut pour la photographie, association et lieu de ressources et d'échanges situés à Lille, soutiendra la photographe documentaire Olivia Arthur. Cette dernière finalisera Lee and the Sea Things (Lee et les choses de la mer), un album réalisé avec des photo-collages.

26/04/2024, 15:12

ActuaLitté

Le réalisateur d'Entre les murs, Laurent Cantet, est mort

Le monde du cinéma est en deuil après l'annonce du décès du réalisateur français Laurent Cantet, célèbre pour son film Entre les murs qui lui a valu la Palme d'Or au Festival de Cannes en 2008, adapté du roman homonyme de François Bégaudeau. Il nous a quittés à l'âge de 63 ans des suites d'une maladie, ce jeudi 25 avril à Paris, a confirmé son agent artistique, Isabelle de la Patellière. Il travaillait sur un nouveau projet cinématographique, L’apprenti, prévu pour une sortie en 2025.

25/04/2024, 18:08

ActuaLitté

Le philosophe américain Daniel Dennett est mort

Le philosophe américain Daniel Dennett est décédé à l'âge de 82 ans des suites d'une maladie pulmonaire, ce 19 avril. Il a largement contribué à la recherche fondamentale dans les sciences cognitives, notamment en explorant les implications de la théorie de l'évolution, ou en critiquant le dualisme cartésien, si imprégné dans le psychisme occidental.

24/04/2024, 18:28

ActuaLitté

Maupassant, une vie, par la Grande Librairie 

La série des « Docs de la Grande Librairie », créée par François Busnel, se poursuit le mercredi 15 mai avec un documentaire dédié à la vie et l'oeuvre de Guy de Maupassant. Réalisé par François Busnel et Adrien Soland, le film recevra divers intervenants tels que les écrivains Éric-Emmanuel Schmitt, Sylvain Tesson, Pierre Bayard et Olivier Frébourg, et les universitaires Noëlle Benhamou, et Martine Reid.

24/04/2024, 10:06

ActuaLitté

Décès de l'illustrateur suisse Étienne Delessert

Étienne Delessert, auteur, illustrateur, graphiste et peintre, est décédé le dimanche 21 avril 2024. Il avait 83 ans. Texte par André Delobel.

23/04/2024, 10:09

ActuaLitté

Tétraplégique, l'auteur Hanif Kureishi “écrit bien plus qu'avant”

Peu après Noël 2022, la vie du romancier et dramaturge Hanif Kureishi a été bouleversée : alors qu'il se promène à Rome, il s'évanouit et, après une mauvaise chute, se retrouve incapable de bouger. Transporté à l'hôpital, il y restera près d'un an, subissant notamment une opération de la colonne vertébrale. Devenu tétraplégique, il poursuit son œuvre, envers et contre tout.

23/04/2024, 09:29

ActuaLitté

L'acteur Chris Pine signe son premier livre jeunesse

L'acteur et réalisateur américain Chris Pine, connu pour ses rôles dans Star Trek Into Darkness (2013), Wonder Woman (2017) ou plus récemment Donjons et Dragons : L'Honneur des voleurs (2023), publiera cette année son premier ouvrage pour la jeunesse. L'histoire d'une bataille entre deux animaux, un chien et un écureuil, pour défendre leur territoire... 

22/04/2024, 12:24

ActuaLitté

Mort de Georges Forestier, spécialiste de Molière, Corneille et Racine

Georges Forestier, né le 13 juin 1951 à Nice et décédé le 18 avril 2024 d'un cancer annonce Sorbonne Université, était un éminent professeur de littérature française et un historien du théâtre reconnu, particulièrement spécialisé dans le théâtre du XVIIe siècle. Il a enseigné à l'Université Paris-Sorbonne de 1995 à 2020, avant de devenir professeur émérite à Sorbonne Université. 

19/04/2024, 20:35

ActuaLitté

Erri De Luca, Lola Lafon ou Javier Cercas rêvent l'Europe dans une revue

À l'approche des élections européennes, en juin 2024, la revue Zadig et la chaine franco-allemande Arte s'associent autour d'une publication exceptionnelle, sous le mot d'ordre « Rêver l'Europe ». Dans ses pages, plusieurs plumes se croisent, dont Erri De Luca, Lola Lafon, Javier Cercas ou encore François-Henri Désérable.

18/04/2024, 14:52

ActuaLitté

Académie des beaux-arts : Thierry Groensteen élu correspondant

La bande dessinée renforce encore sa place au sein de la prestigieuse Académie des beaux-arts, abritée par l'Institut de France, à Paris. Ce 17 avril a en effet été élu Thierry Groensteen, historien et théoricien du 9e art, en tant que correspondant de la section de gravure et dessin.

18/04/2024, 12:52

ActuaLitté

Décès de Bruno Combes, “révélation de l’autoédition française”

Bruno Combes, né en 1962, était un écrivain français reconnu pour ses romans d’amour et de suspense. Il est décédé ce 13 avril 2024, des suites d’une crise cardiaque, apprend ActuaLitté de son éditeur. Il avait commencé sa carrière littéraire relativement tard, mais il a rapidement gagné en popularité grâce à son style émotionnellement engageant et ses intrigues captivantes.

15/04/2024, 17:30

ActuaLitté

L'autrice autrichienne Elfriede Jelinek ordonnée Commandeur

L'autrice autrichienne Elfriede Jelinek a reçu ce dimanche 14 avril les insignes de Commandeur dans l'ordre des Arts et des Lettres, des mains de l'ambassadeur de France en Autriche, Gilles Pécout. Lauréate du Prix Nobel de littérature en 2004, cette romancière et dramaturge est publiée en France aux éditions du Seuil, Jacqueline Chambon et l'Arche.

15/04/2024, 15:46

ActuaLitté

Murielle Magellan signe Danse ta vie, pour France 2

L'autrice, scénariste et réalisatrice Murielle Magellan signera pour France 2 le scénario d'un nouveau téléfilm, intitulé Danse ta vie. Elle s'inspirera pour ce long-métrage d'une idée de Jean-Pierre Améris, avec laquelle elle a déjà collaboré à plusieurs reprises.

15/04/2024, 14:11

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Menacées, Les éditions sociales et La Dispute en appellent à l'aide

Les maisons engagées à gauche, La Dispute et Les éditions sociales, portées par la même équipe de trois éditrices, ont besoin d'aide. « Aujourd’hui, des défauts de trésorerie menacent la pérennité de nos maisons. Nous avons besoin de trouver 50.000 € dans les toutes prochaines semaines pour payer nos fournisseurs et nos salaires et passer le cap des prochains mois », partagent-elles. Pour ce faire, elles ont lancé une campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule, le 25 mai dernier. 

30/05/2024, 20:21

ActuaLitté

Adaptation, traduction :  bilan 2023 des agents littéraires en France

Il y a un an, L'Alliance des Agents Littéraires Français (AALF), réunie au sein du Syndicat Français des Agents Artistiques et Littéraires (SFAAL), publiait les premiers chiffres de l’activité des agents littéraires en France.

30/05/2024, 17:19

ActuaLitté

Interdit d'interdire : les acteurs du net exemptés de contraintes ?

La justice européenne a tranché : les opérateurs web ne sauraient être sanctionnés pour des manquements liés à des obligations découlant de règles nationales. En clair, Amazon, Airbnb, Expedia, Google et Vacation Rentals ont obtenu gain de cause en contestant les mesures prises par la juridiction italienne.

30/05/2024, 16:51

ActuaLitté

L'ancien prodige des Lettres Marien Defalvard condamné à de la prison

Marien Defalvard, Prix de Flore 2011, était depuis quelques temps adepte de la pratique dite du « resto basket », et sévissait dans les restaurants d'Orléans. Son dernier coup, en date du 21 septembre 2023, lui a valu ce lundi 27 mai une condamnation à 4 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de la ville.

30/05/2024, 11:52

ActuaLitté

Comment valoriser le Patrimoine de Louis Braille ?

La Commune de Coupvray et la Fédération des Aveugles lanceront officiellement le Groupement d'Intérêt Public (GIP) dédié au Musée Louis Braille et, plus globalement, à la promotion et au développement du Braille. L'événement se déroulera ce 8 juin à Coupvray, en présence de Monsieur le Maire, Thierry Cerri et de Bruno Gendron, Président de la Fédération des Aveugles et Amblyopes de France.

30/05/2024, 09:37

ActuaLitté

Le Kiosque Numérique de l’Éducation s'associe à Scaleway

Scaleway, fournisseur cloud leader en Europe, annonce ce mercredi 29 mai s’associer au Kiosque Numérique de l’Éducation (KNE), premier distributeur français de manuels et de ressources numériques éducatives. L’objectif est de créer un « partenariat stratégique en matière de gestion et d’hébergement de données ».

29/05/2024, 17:38

ActuaLitté

De la Russie à la Palestine, cinq éditeurs engagés pour la liberté d'expression

Le Prix Voltaire, décerné chaque année par l'Union internationale des éditeurs (IPA en anglais), vient récompenser les éditeurs qui œuvrent depuis plusieurs années pour la liberté d’expression et de publication. Cinq éditeurs sont en lice pour la distinction en 2024, qui travaillent en Russie, Biélorussie, Serbie, Palestine et Turquie.

29/05/2024, 16:17

ActuaLitté

Geraldine Ghislain rejoint les éditions Julliard et Sous-sol

Les éditions Julliard et Adrien Bosc sont heureux d’annoncer l’arrivée de Géraldine Ghislain au poste d’attachée de presse des Editions Julliard et sous-sol. 

29/05/2024, 15:05

ActuaLitté

Lecture et écrans, concentration... Régine Hatchondo entendue au Sénat

La commission de la culture, de l'éducation, de la communication et du sport du Sénat recevait ce mercredi 29 mai la présidente du Centre national du livre (CNL), Régine Hatchondo, pour une audition. Centré sur la pratique de la lecture, notamment chez les jeunes, l'entretien a finalement abordé de nombreux sujets, dont les relations entre les auteurs et les éditeurs, le soutien aux primo-romanciers ou encore la concentration du secteur.

29/05/2024, 14:04

ActuaLitté

Québec : la Fondation Desjardins renouvelle son soutien à Biblio-Jeux

L’Association des Bibliothèques Publiques du Québec (ABPQ) annonce la reconduction de l’aide financière de la Fondation Desjardins pour Biblio-Jeux. Le programme offrira un ensemble de stimulations langagières destinées aux enfants, offert gratuitement dans plus de 70 municipalités et les 3 réseaux de bibliothèques régionaux participants.

29/05/2024, 12:14

ActuaLitté

La plateforme Internet Archive visée par plusieurs attaques informatiques

L'organisation non gouvernementale Internet Archive a été victime de plusieurs attaques informatiques, visant sa plateforme principale, la « bibliothèque d'Internet », mais aussi Wayback Machine, qui archive le web. Le fonds numérique, qui réunit des millions de documents et des milliards de pages, reste toutefois en sécurité, assure l'institution.

29/05/2024, 09:33

ActuaLitté

Accusé de diffamation, l'écrivain François Bégaudeau relaxé

Lundi, la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris a statué dans l'affaire qui oppose l'historienne Ludivine Bantigny et l'écrivain François Bégaudeau. Si la juridiction a reconnu que les commentaires de ce dernier étaient « indéniablement empreints de sexisme », elle n'a pas jugé ces propos diffamatoires. La chercheuse avait porté plainte en raison de commentaires publiés par l'auteur sur son site internet en 2020. 

28/05/2024, 14:09

ActuaLitté

Paul Eluard, Didier Daeninckx et Bruno Pilorget pour sauver les vacances

Pour son 21e Été des bouquins solidaires, Rue du Monde célèbre les 80 ans du Débarquement et de la Libération en mettant en avant trois ouvrages symboliques : Liberté de Paul Eluard, et deux enquêtes des enfants Sami et Lola signés Didier Daeninckx et Bruno Pilorget. Du 31 mai au 15 août, en achetant un de nos 3 titres, vous nous permettez d'offrir un livre à 5000 enfants « oubliés des vacances ».

27/05/2024, 16:57

ActuaLitté

Mélie Chen quitte Stock et rejoint Bayard

Les éditions Bayard annoncent l'arrivée de Mélie Chen en tant que responsable d’édition de « Bayard Récits », « Littérature intérieure » et « À vif », auprès de Florence Lotthé, directrice générale de Bayard Éditions avec Louis-Pascal Deforges.

27/05/2024, 12:39

ActuaLitté

À Gaza, les autodafés de soldats israéliens déclenchent des enquêtes

La guerre dans la bande de Gaza se poursuit, 7 mois après le début de l'offensive israélienne et malgré les nombreux appels internationaux en faveur d'une trêve. Depuis le 23 mai, des médias circulent sur les réseaux sociaux, montrant des individus ressemblant à des soldats israéliens se livrant à des autodafés. L'armée israélienne a annoncé l'ouverture d'une enquête.

27/05/2024, 12:15

ActuaLitté

Redécouverte d'un texte perdu de Philip K. Dick

Philip K. Dick est l’auteur d’une œuvre de science-fiction complexe et foisonnante, régulièrement adaptée au cinéma et plus récemment en série télévisée. Désormais, un texte inédit de ce dernier habillera le sommaire de Multiversalités, premier livre de la collection L'oeil d'or, aux éditions Angle Mort. Un texte de Julien Wacquez.

27/05/2024, 12:00

ActuaLitté

Plus 50.000 ouvrages détruits en Ukraine par un bombardement

UkraineUnderAttack - Les attaques aériennes russes s'intensifient, ciblant des résidences civiles et diverses infrastructures. Ce jeudi 23 mai, une attaque de missiles multiples a causé des dommages considérables à l'imprimerie Factor Druk, sous la gestion de la maison d'édition ukrainienne Vivat.

25/05/2024, 18:55

ActuaLitté

Ukraine : une importante imprimerie frappée par des missiles russes

En Ukraine, des frappes russes ont visé Kharkiv, deuxième plus grande ville du pays et capitale de la région homonyme, occasionnant un bilan, à l'heure de parution, de 7 morts et d'au moins 21 blessés. L'imprimerie « Factor Druk », propriété de la maison d'édition Vivat, a été durement touchée.

24/05/2024, 11:52

ActuaLitté

Résultats plombés chez Editis : fort de café pour les salariés d'Interforum

Déplaisante nouvelle pour les salariés d’Interforum : les résultats de 2023 ont conduit à ce qu’ils perçoivent une participation au résultat extrêmement basse. Et pour aller de Charybde en Scylla, aucun intéressement ne leur a été versé : une première dans l’histoire de la structure de diffusion-distribution d’Editis.

 

23/05/2024, 13:49

ActuaLitté

La Bande dessinée devient Patrimoine Immatériel de Bruxelles

Bruxelles devient officiellement la première région en Belgique à accueillir l’Art de la Bande Dessinée au sein du patrimoine culturel immatériel. Le projet a été porté par le Musée de la BD de Bruxelles, et soutenu par une grande communauté faite d'auteurs, de maisons d’édition, de librairies, et de lecteurs…

23/05/2024, 12:00

ActuaLitté

Les défis du numérique réunissent les bibliothécaires départementaux

Si les technologies de l'information et de la communication sont désormais bien ancrées dans notre quotidien, elles continuent à le modifier, innovation après innovation. Les lieux de lecture publique se sont adaptés, mais restent confrontés à des questions cruciales, de l'inclusion numérique à la sobriété technologique... L'Association des bibliothécaires départementaux organise des journées d'étude, pour faire le point.

23/05/2024, 10:54

ActuaLitté

Un nouveau directeur général adjoint chez Lagardère

Le groupe Lagardère étoffe sa direction par la nomination de Grégoire Castaing au poste de directeur général adjoint, en charge des finances, à compter du 3 juin 2024. Il sera également membre du comité exécutif du groupe à cette même date.

23/05/2024, 10:42

ActuaLitté

Académie des beaux-arts : nouvelle correspondante pour la gravure et le dessin

Au cours de la séance plénière de ce mercredi 22 mai, l’Académie des beaux-arts a élu Claudine Grammont correspondante de la section de gravure et dessin. Elle rejoint quatre homologues, avec lesquels elle secondera les académiciens dans leurs travaux.

23/05/2024, 10:17

ActuaLitté

Vente de Paris Match : LVMH en négociations exclusives avec Lagardère

Le Conseil d’Administration de Lagardère SA a autorisé la signature d’un protocole d’accord préliminaire et la poursuite des négociations exclusives avec LVMH pour la cession de Paris Match.

22/05/2024, 22:12

ActuaLitté

CNL : Olivier Couderc devient adjoint à la communication

Dans le cadre d'une réorganisation de la délégation à la communication et aux événements littéraires, Régine Hatchondo a nommé Olivier Couderc comme adjoint à la déléguée à la communication et aux événements littéraires, en remplacement de Vanessa Cordeiro.

22/05/2024, 18:04

ActuaLitté

Qui sont celles et ceux qui enrichissent la langue française ?

Inlassablement, la Commission d'enrichissement de la langue française travaille à procurer de nouveaux termes, adaptés à une réalité changeante et à des domaines inédits. Elle est composée de membres de droit et de douze personnalités qualifiées, lesquelles viennent d’être renouvelées par la ministre de la Culture.

22/05/2024, 10:45

ActuaLitté

Jean-Michel Knop nommé directeur de la Drac Normandie

Par arrêté de la ministre de la Culture en date du 13 mai 2024, Jean-Michel Knop est nommé directeur régional des affaires culturelles de la région Normandie. Il succède à Frédérique Boura, qui occupait ce poste depuis 2020, et l'a quitté le 1er avril 2024.

22/05/2024, 10:39

ActuaLitté

Heropolis : rêve et réalité d'une utopie moderne  

Je me souviens de l’étincelle qui traversa - Zwizz ! - mon cerveau à la lecture de cet article lu sur le site de France Info. C’était juste après la période du Covid. Les multimilliardaires du web, ceux-là mêmes qui nous vendaient leur techno-monde radieux dûment numérisé et métaversé, veillaient, en dignes dévots d’un New Age élitiste et écolo-friendly, à limiter voire interdire l’usage des technologies numériques à leur progéniture.

21/05/2024, 18:37

ActuaLitté

Le CNL adopte un plan de soutien à la transition écologique  

Le Conseil d’administration du Centre national du livre a approuvé un plan de soutien quinquennal pour la transition écologique. Ce programme est conçu pour aider financièrement les librairies, les festivals littéraires et les éditeurs à adopter des pratiques plus éco-responsables et à réduire leur consommation énergétique.

21/05/2024, 18:33

ActuaLitté

Adeline Barré prend la direction d'Occitanie Livre & Lecture

Cécile Jodlowski-Perra, directrice de l'agence Occitanie Livre & Lecture depuis 2010, se tourne vers le 7e art et prendra au mois de juin la direction de Normandie Images, la structure dédiée au cinéma de la région. Sa successeure a été désignée.

21/05/2024, 10:18

ActuaLitté

En Nouvelle-Calédonie, une médiathèque visée lors des émeutes

La médiathèque de Rivière-Salée, située à Nouméa, a été incendiée dans la nuit du 18 au 19 mai dernier, dans un contexte d'émeutes en Nouvelle-Calédonie. Ouvert en 2000, l'établissement abritait plus de 40.000 documents, rendus accessibles gratuitement.

20/05/2024, 14:48

ActuaLitté

Turquie : 42 ans de prison pour l'écrivain et opposant Selahattin Demirtaş

Emprisonné depuis le mois de novembre 2016 en Turquie, l'opposant Selahattin Demirtaş, ancien député, a été condamné à 42 années de prison, ce 16 mai, par une cour pénale d'Ankara. Il a été reconnu coupable d'« atteinte à l’unité de l’État et à l’intégrité territoriale » et de « diffusion de propagande terroriste », une sentence largement dénoncée à l'international.

20/05/2024, 10:50

ActuaLitté

Polar et littérature contemporaine chez Dante : molto Alighieri !

Comediedulivre2024 – La collaboration entre le Centre culturel italien — Dante Alighieri et la Comédie du livre, pour l’édition 2024, s’est focalisée sur une rencontre autour de la biographie de Nathalie Castagné. Son essai, consacré à la comédienne italienne (1924-1996) originaire de Sicile rendait prolonge le travail de traduction entamé sur l’ensemble de l’œuvre de Goliarda Sapienza. Une petite visite s'imposait.

19/05/2024, 18:46

ActuaLitté

Achat de livres en bibliothèques : “aujourd’hui, on soupèse chaque dépense”

Les données du ministère de la Culture font état de ce que le budget acquisition des bibliothèques et médiathèque en France représentait 7,4 % des coûts de fonctionnement en 2022. Depuis 50 ans, Expodif propose une alternative tant aux collectivités qu’aux revendeurs, en commercialisant des ouvrages neufs à prix réduit.

18/05/2024, 15:47

ActuaLitté

Le Conseil d'État renvoie la hausse des frais de port à l'UE  

Le Conseil d'État français, sollicité par Amazon, a décidé de ne pas trancher immédiatement sur la mesure visant à augmenter les frais de port sur les livres, nous apprend l'AFP. L'institution a renvoyé la question à la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) pour avis. 

17/05/2024, 19:44

ActuaLitté

Librairie en quartier populaire : le projet de Rachida Dati étudié à Montpellier 

Comediedulivre2024 – La Comédie du livre bat son plein : 10 journées de livres (et de cinéma, aussi), et bien plus encore, au coeur de Montpellier et dans les alentours. En marge de ces festivités – rencontres, lectures, et on en passe et on en oublie –, la Métropole réfléchit avec le ministère de la Culture au déploiement souhaité par Rachida Dati : celui de librairies et bibliothèques, implantées dans des quartiers populaires.

17/05/2024, 19:23