#Droit / Justice

Face aux propos “transphobes” de J.K.Rowling, les employés d’Hachette se soulèvent

Au début du mois de juin, l’auteure britannique s’est retrouvée au cœur d’une polémique après avoir laissé entendre à travers un tweet que seules les femmes pouvaient être menstruées. Des propos jugés « transphobes » qui ont provoqué la colère des utilisateurs, mais également des employés de la maison d’édition Hachette UK. Une partie du personnel s’est insurgée lors d’une réunion, et a même menacé d’arrêter de travailler sur son nouveau livre pour enfants, The Ickabog

Le 16/06/2020 à 13:01 par Camille Cado

26 Réactions | 0 Partages

Publié le :

16/06/2020 à 13:01

Camille Cado

26

Commentaires

0

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté
Lors d’une réunion qui s’est tenue ce lundi 15 juin, plusieurs employés de la maison qui travaillent sur The Ickabog, le prochain livre de J.K.Rowling, ont tenu à manifester leur désapprobation face aux propos qu’a récemment tenus l’écrivaine britannique.

« Le personnel du service jeunesse chez Hachette a annoncé qu’il ne voulait plus travailler sur l’ouvrage » affirme l’une des sources auprès du Daily Mail. « Ils ont dit qu’ils étaient fermement opposés aux propos de l’auteure et qu’ils voulaient montrer leur soutien aux personnes transgenres [...] C’est une affaire qui leur tient à cœur. » 

« Il s’agit d’une poignée d’employés » souligne à son tour un autre employé. « Évidemment, ils ont le droit de faire part de leurs opinions. Si on leur demande d’éditer un livre sur les violences conjugales et qu’ils en avaient été victimes, ils ne seraient bien sûr jamais forcés de travailler dessus. Mais là, c’est un conte de fées pour enfants. Ce n’est pas la fin du monde » s’insurge-t-il.

“ La liberté d’expression est le fondement même de l’édition”

Contacté par The Bookseller, un porte-parole a précisé que ces employés devront s’entretenir avec leurs managers et que l’évènement sera traité « au cas par cas ». « Nous aborderons tous ses entretiens avec empathie et compréhension », a-t-il précisé.

Pour rappel, ce n’est pas la première fois qu’Hachette fait face à la révolte de ces employés. En mars dernier, une partie du personnel s’était insurgée face à la décision de la maison de publier les mémoires du réalisateur Woody Allen. En cause notamment, le fait que le livre ne respectait pas les victimes d’abus sexuels. 

Photo d’illustration : ActuaLitté, CC BY SA 2.0

26 Commentaires

 

NAUWELAERS

16/06/2020 à 17:32

Une hachette,c'est une petite hache.
Pour couper toute tête qui dépasse ?
Je ne suis absolument pas transphobe...mais j'ai la phobie de cette atmosphère de plus en plus oppressante,hystérique,liberticide...
Pour publier, il faudra un certificat de bonnes vie et moeurs et idées conformes à ce que d'aucuns ont décidé ?
On va où là ?
CHRISTIAN NNAUWELAERS

Caramelle

16/06/2020 à 17:48

Je ne sais pas si je suis transphobe ou non. Et je m'en fiche.
Mais j'aspire à une monde qui garde les pieds sur terre. Pour moi, les femmes portent encore les enfants, les femmes sont menstruées, Les hommes qui souffrent de la prostate, etc....
J'accepte la nature telle qu'elle nous a programmés. Je refuse la PMA et la GPA. Pourtant, j'ai eu des difficultés à concevoir un enfant. Ou bien il venait naturellement, ou bien il ne venait pas. Et je vivais ma vie sans enfant.
Toutes ces dérives me filent la scarlatine.

Ephémère

16/06/2020 à 18:15

En réponse à monsieur Christian :

Je suis moi aussi perplexe sur cette histoire. Mais il est normal de ne pas tout tolérer sur internet, surtout si une personnalité public est impliquée dedans ;)

Je comprends votre anxiété face à cette vague de "bonne moeurs", mais je le pense essentiel. Pendant des années, internet a été remplie de beaucoup de haine et de violence, je vois donc cette nouvelle ère d'un bon oeil. Alors oui il faudra des ajustement, comme toute nouveauté, mais l'anonymat ne doit pas être une excuse pour dire tout ce qu'on veut sur internet : on peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui. Et internet est par définition "n'importe qui" ;)

Bonne soirée

Arnaud

17/06/2020 à 07:52

Je ne vois rien de transphobe dans ce qu'elle a dit. Quelle hystérie collective...

Encore...

17/06/2020 à 08:08

Troisième article à charge contre JK Rowling en deux semaines...
« Il s’agit d’une poignée d’employés »
Traduction pour ceux qui ne lisent pas couramment la novlangue : un groupe LGBT travaillant pour Hachette fait pression et profite de l'énorme caisse de résonance médiatique que le monde met à leur disposition pour continuer leur campagne de haine contre JK Rowling. Il suffit qu'il y ait deux employés ainsi pour qu'on parle d'un groupe ! Comme ce groupe est si peu représentatif, il arrive quand même à filtrer qu'il s'agit d'une poignée...
Marrant quand même de parler de poignée pour une hachette ! Ils n'ont peut-être pas osé parler de... manches... de peur de se faire attaquer pour discrimination !

Lily

17/06/2020 à 08:12

Opinion ?

La transphobie est illégale.
La transphobie tué des gens partout dans le monde.
Elle a créé une vague de transphobie que des millions de transgenres vont subir violemment. Être tabassees violées etc.

Ne croyez pas que c'est rare. Ma copine se fait agresser 2 fois par semaine.

Donc non la "liberté d'expression" a une limite. Hachette accepte donc de publier et diffuser un livre de dictateur sanguinaire.

Ça a beau être un conte pour enfants, ne pas vouloir éditer une personne qui TUE indirectement c'est normal.

NAUWELAERS

17/06/2020 à 10:21

Lily...
Où diable voyez-vous un livre de «dictateur sanguinaire»...?
Et des millions de trangenres tabassées,violées etc.?
Quel rapport avec le sujet de ce fil de discussion ?
Ravi que la tendance majoritaire au sein du lectorat de ce site soit totalement contre la censure dans l'art,le révisionnisme etc.
Espérons que cela fera réfléchir le monde de l'édition sur la supposée nécessité du «déminage éditorial»: sa non-instauration signifie une défense ferme de la liberté d'expression une et indivisible mais dans le cadre de la loi pour éviter de vraies et authentiques dérives.
Sinon tout le monde peut être choqué au quotidien par tel livre,telle tribune, telle opinion même choquante et/ou idiote émise ici où là.
Je pense qu'il faut accepter d'être choqué comme prix à payer pour une infiniment précieuse liberté d'expression qui surpasse collectivement l'ensemble des convictions et susceptibilités individuelles !
Parfois moi aussi je lis ou j'entends des choses qui m'exaspèrent ou me scandalisent.
J'ai le droit d'y répondre, d'argumenter si j'en ai la possibilité mais en aucun cas de tenter de censurer ce qui me déplaît.
Et des statues offensantes correspondant à des réalités historiques essentielles,on les maintient en place en ajoutant éventuellement une plaque explicative bien visible contextualisant de façon concise mais claire à quelle période de l'histoire -et ce que cela implique, certes en résumant très fort - correspond la pièce en question.
On n'a pas à censurer Céline ou «Tintin Au Congo» mais ajouter un appareillage critique bien conçu est une bonne démarche.
J'espère qu'ActuaLitté ne deviendra pas ActuaCensure, non à cause d'une éventuelle volonté perverse de ses responsables (!)-si elle existait,censurons-la,ha ha ha !- mais à cause de l'actu si bien suivie sur ce site !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Lily

17/06/2020 à 11:25

Hmm. Oui elles se font tabassée et même elles sont punies de mort et d'emprisonnement, y compris en Union Européenne.

Vous confondez le scandale et la haine. La haine transphobe a explosé en ligne suite aux propos de J.K Rowling.

Ce n'est pas de l'exaspération c'est juste sauver des vies.

Mais si votre petit confort de "je dis ce que je veux, même si des gens meurent" est menacé, je ne peux plus rien pour vous.

Car la censure c'est dans les DEUX sens. Pensez-vous qu'après la haine transphobe qui se développe une trans pourra écrire des livres ? Elle a à peine le droit de vivre. Personnellement ma copine est terrorisée rien que pour faire des courses.

Et quant à moi j'ai été obligée d'abandonner un poste prestigieux de recherche en mathématiques pour faire un emploi que je hais parce qu'il y avait de la haine dans mes étudiants, que j'essayais de faire progresser.

Alors ne parlez pas de censure, vous comparez des mots avec des vies. Et c'est horrible d'en arriver là.

Arnem

17/06/2020 à 17:56

JK Rowling est de confession chrétienne et pratiquante.
Peut on citer une religion qui admette qu'il y a d'autres sexes que l'homme et la femme ?
Plus de 3 milliards de personnes sur terre sont croyantes et pratiquantes, et partagent très certainement l'opinion de l'écrivain.
Dire que ses propos incitent à la haine, non on ne peut pas dire ça. Elle n'est tout simplement pas d'accord et c'est son droit.
Que tout le monde s'insurge et monte au front...je trouve que c'est assez hypocrite. Pensez vous que ces mêmes personnes ont une moralité irréprochable à tout les niveaux ?
Je ne suis pas contre les transgenres, je pense que leur situation n'est pas simple et je pense aussi que de tels combats ne finissent jamais.. il suffit de voir le racisme ambiant ou la mysoginie pour voir que rien n'a vraiment évolué.
Tentez de vivre votre vie comme tout le monde et passez outre le regard des gens parce qu'un jour où l'autre qui que l'on soit, on y est tous confrontés et on ne s'en remet pas systématiquement. Cette capacité seule vous appartient et vouloir bâillonner les autres ne vous préservera pas de leur méchanceté.. Ni de vous remplir vous mêmes de colère.
Je vous souhaite de trouver un peu de paix pour vous et votre amie.

Liger

17/06/2020 à 14:49

Encore bravo, M. Nauwelaerts !

Il est hors de question d'accepter un ordre moral que voudraient imposer des groupuscules d'excités. Comme vous, je suis régulièrement exposé à des propos et des opinions qui me déplaisent mais il ne me vient pas à l'esprit d'y répondre par la censure : puisque nous vivons (encore) en démocratie, argumentons, contredisons, débattons calmement (ce qui n'exclut pas des convictions parfois très fortes) sans nous rouler par terre la bave aux lèvres en hurlant que seule une interdiction de ce qui nous déplaît nous permettra de vivre.

L'agressivité et l'insolence de ces personnes croît de jour en jour, persuadées qu'elles finiront par triompher en terrorisant et faisant interdire à tout vat. On commence par imposer cette censure dans certains domaines ou dans certains endroits, on rêve de l'étendre de plus en plus jusqu'à la suffocation totale. Cela me rappelle la police de la promotion de la vertu et la répression du vice que j'ai vu agir en Arabie séoudite...

NAUWELAERS

17/06/2020 à 14:55

Je n'ai pas lu ces propos de Rowling mais je vous rappelle que si elle appelle explicitement à une haine transphobe, elle peut être poursuivie en justice !
Ce que j'attends dans ce dossier: la version des faits de Rowling.
Désolé de ce qui arrive de négatif voire calamiteux dans votre vie,mais y-a-t-il un rapport entre cette situation effectivement inadmissible et ce que Rowling écrit ?
Voilà moi je pose cette question.
CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

17/06/2020 à 15:47

Je ne sais si Éphémère me répond à moi, en tant que Christian ?
Si c'est le cas, vous constatez que justement je ne pratique pas l'anonymat.
Il me semble que des propos assumés par le ou la signataire -de son vrai nom ! -ont peut-être plus de force que s'ils sont émis par on ne sait qui...
Dont on ne connaît même pas le sexe ou genre !
Je ne tiens à vexer personne,notez bien !
Et je comprends parfaitement que des internautes (terme épicène) ne souhaitent pas que leurs propos et opinions soient connues de tous.
C'est totalement recevable pour moi.
Il faut tenter de comprendre les raisons des autres,même s'ils agissent différemment de soi.
Enfin il y a des raisons moins acceptables que d'autres (je ne peux respecter la vile couardise de certains (ir)responsables mais déjà évoqué cela dans un autre message ce jour).
Quant à moi,je sais que ce que j'écris peut déplaire -pas à tout le monde certes -mais j'assume et j'estime qu'on ne doit pas vivre masqué,malgré ce contexte assez pénible que nous subissons !
Enfin la tolérance à cette ambiance tendue et étouffante est forte,faible ou nulle selon les individus...
Éphémère vous évoquez une «nouvelle ère».
On sait ce qui est dans l'air ces temps-ci...
Réglementer ou poursuivre la haine sur Internet ?
La loi Avia quoi ?
Gare aux dérives liberticides !
Qui donc décidera si de tels propos mis sur la sellette sont encore informatifs même si virulents, ou simplement grossiers et vulgaires (ils surabondent !) ou s'ils méritent des représailles judiciaires ?
Je crois que le mépris face aux messages, tweets etc. bas de gamme,haineux,vulgaires etc. constitue la meilleure barrière protectrice.
En cas de judiciarisation systématique,gare à l'aura de faux martyr(s) dont certains têtes haineuses tenteront de se nimber aux yeux des crédules !
Gare aux effets contre-productifs !
Ils existent déjà avec certaines personnalités dites «sulfureuses» bien connues que l'on peut à bon droit considérer comme dangereuses...
Je reconnais que cette matière est tout sauf simple.
CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

17/06/2020 à 16:05

RECTIFICATION (volontaire et non liberticide !): lire «certaines» et non «certains» têtes haineuses !
Au masculin, «certains chefs haineux» aurait un double sens: des têtes haineuses avec l'ancien synonyme de «tête» (dont il nous reste «couvre-chef»)ou bien des leaders,plutôt du style insupportable «petits chefs» !

Bairny

17/06/2020 à 17:49

Bonjour Lily,

J'ai pu lire les propos de Rowling, et je n'ai constaté aucune incitation à la haine des personnes transexuelles.

Ce que j'ai pu comprendre au travers de ses tweets c'est qu'elle donnait simplement son opinion et ses arguments sur certains aspects de la transexualité tout en gardant le respect envers les personnes concernées.

J'estime pour ma part que nous sommes libre de nos opinions, que nous pouvons exprimer notre désaccord sur un sujet sans pour autant y éprouver de la haine.

Je respecte profondément les personnes trans comme je respecterais n'importe qui, et je n'ai jamais compris pourquoi certains cherchaient à les détruire physiquement ou moralement. Cependant, ce que je constate dans le monde d'aujourd'hui et surtout sur les réseaux sociaux, c'est la fermeture des esprits face au dialogue. Soit on est pour, soit on est contre. Dès que l'on veut nuancer, on est répudié par les deux parties. Cela résulte à des avis tranchées frôlant parfois la caricature.

Le sujet de la transexualité est vaste, complexe et abstrait. Je pense que Rowling est tout à fait en droit d'esprimer son désaccord sur certains points mais cela ne veut absolument pas dire qu'elle souhaite le meurtre des personnes trans. Ceux qui l'interprète comme tel sont soit les haineux qui auraient trouvé une autre excuse pour tabasser les trans sans le tweet de Rowling, soit ce sont certains défenseur qui sont devenus tellement hermétique aux débats calme et réfléchi qu'ils ne tolèrent rien d'autre que la condamnation de ses propos. Certains (une minorité heureusement) tombent eux-mêmes dans les insultes et deviennent des hypocrites.
Pour moi, c'est deux catégories de personnes sont aussi dangereuses l'une que l'autre.


Pour exprimer son désaccord avec Rowling, il aurait mieux valu le faire de façon intelligente contrairement à ce que j'ai pu observer sur internet. Avant de désapprouver, lui demander d'éclaircir ses propos, de lui poser des questions. Et quand bien même certains ne se montreraient toujours pas d'accord avec elle, ils auraient dû l'exprimer de manière courtoise et s'ouvrir à un débat serein. Et dans la finalité, accepter que c'est son avis et personnes n'est en droit de le lui enlever, surtout quand, je le répète, à aucun moment elle n'a manqué de respect à qui que ce soit.
A la place, nous avons choisi la solution de facilité. Les appels au boycott et les insultes de certains sont juste une preuve du manque de maturité, de réflexion et surtout une preuve d'étroitesse d'esprit.

Bref, c'est typique de la nature humaine.

Et bien sûr tous cela n'est que mon opinion.

Bonne journée à vous.

NAUWELAERS

17/06/2020 à 18:46

Bairny a raison de A à Z.
Et il faudrait donner beaucoup moins d'importance aux déluges manichéistes et binaires qui inondent le cybermonde...
On a l'impression qu'une certaine presse dévaluée est à leur remorque.
Enfin lire un post comme le vôtre fait plaisir !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Lien

17/06/2020 à 20:09

La liberté d'expression c'est pour tout le monde. Les salariés de n'importe quelle entreprise ont droit de ne pas être d'accord avec les propos d'un client ou du patron. Ils ont le droit de le faire savoir et de refuser de travailler avec ces personnes.

Bien entendu seul les puissants comme Woody Allen ou JK Rowling ont droit à la liberté d'expression lol mais le petit salarié d'une maison d'édition doit s'écraser et se taire.

Bah non, désolée mais ça serait injuste.

Chevènement

19/06/2020 à 08:20

Un salarié, c'est comme un ministre : il a le droit de ne pas partager le point de vue du patron : il a donc la liberté entière de... démissionner.

NAUWELAERS

17/06/2020 à 21:31

Rappel à Lien: d'autres employés de Hachette,de la filiale américaine Grand Central Publishing, ont réussi à faire capoter la publication du livre de Woody Allen et cela en prenant parti contre lui au mépris des droits de la défense.
Heureusement qu'une éditrice intègre et courageuse a pris le relais !
Donc je n'abonde pas dans le sens de votre post.
Il n'y a pas de progressisme liberticide comme cela et une solution serait peut-être d'affecter d'autres personnes au travail à apporter à la prochaine oeuvre de l'auteure ou autrice à succès ?
Mais qu'on n'oublie pas le vieil adage: «Qui va à la chasse perd sa place.»
CHRISTIAN NAUWELAERS

Bairny

17/06/2020 à 22:06

Liens,

Il faut savoir dissocier plusieurs choses.

Certes, la liberté d'expression est pour tous le monde, c'est un point indiscutable.
Certes, des salariés ont le droit de ne pas être d'accord avec les dires d'une personne ou d'un client.
Vous pouvez également le lui faire savoir mais ça revient à y mettre les formes, à être poli et courtois même si l'autre ne l'est pas, ça démontrera que vous êtes plus intelligent que lui.

Par contre, refuser de travailler avec lui, c'est beaucoup plus compliqué.

Une multitude de métiers demandent à bien différentier son ressenti personnel et son travail.
Par exemple les militaires ont le droit de réserve, ils peuvent avoir des opinions dans le civil. Mais, quand ils sont militaires ils doivent mettre cela de côté.
Pareille pour les infirmières, les policiers, les psychologues, les prêtres, les avocats et j'en oublie encore.
De nombreux métiers demandent la neutralité pour le bon fonctionnement de leurs services. Une infirmière qui ne soigne pas un transphobique à cause de ses idéaux, un avocat qui refuse de défendre un membre d'un parti politique qu'il n'apprécie pas, un militaire qui ne veut pas aller au secours d'un étranger en situation irrégulière car il ne les veux pas en France... Vous croyez que cela mènerait à quelques chose de bon?

Bref, je pense que vous avez compris ce que je veux dire. Si chacun se refuse de faire son métier à chaque fois qu'il rencontre quelqu'un qu'il n'apprécie pas, cela mènerait la société au chaos...

Bien entendu, le cas ici présent n'est pas dans les extrêmes comme je viens de décrire. Pourtant l'idée est la même... Si les maisons d'édition sélectionnent les écrivains par rapport à leurs opinions personnelles alors que cela n'a aucun rapport avec n'ayant leurs écrits... je prend ça pour une forme de censure...

Les maisons d'édition ne sont pas des juges, d'ailleurs personne n'est juge et donc personne ne peut donner de sentences. Cela comprends les stars, les politiciens, les gens dans la rue...

Malheureusement, les personnes ont fait des réseaux sociaux un tribunal, illégitiment...

Les exemples que vous citez, Woody Allen et JK Rowling, c'est simplement qu'ils ont plus de visibilité que vous et moi. Ce sont les gens qui donnent de la valeur à leurs opinions. En soit, ils n'ont pas plus de liberté d'expression que vous et moi.

Qui plus est, JK Rowling se fait descendre plus bas que terre pour ce qu'elle dit et pas vous ni moi. Je dirais en l'instant que "j'ai plus de liberté d'expression" qu'elle étant donné que les tweetos ne m'envoie pas de messages par centaines pour m'insulter et me dire de me taire...

Les salariés ont le droit de dire haut et fort qu'ils ne sont pas d'accord avec Rowling mais ils n'ont aucun droit d'intervenir dans ses travaux.

Et comme je l'ai déjà dit, ce n'est que mon opinion.

Whaou10

17/06/2020 à 22:15

Délirant !!! Jamais lu une polémique aussi stérile. Ce totalitarisme intellectuel, cette censure permanente de la parole, la multiplication des précautions de langage et des tabous nous conduit vers l'abîme. L'enfer est pavé de bonnes intentions. Que des journalistes et des éditeurs qui incarnaient pour moi jusqu'ici l'honneur de la démocratie, l'ouverture d'esprit et la bienveillance intellectuelle se transforment en censeurs fascisant est inacceptable.Madame Rowling parle simplement des femmes, c'est un crime ? Vive la liberté !

NAUWELAERS

17/06/2020 à 22:16

RECTIFICATION pour ma réponse à Bairny: les déluges en question sont manichéens et non manichéistes (pourtant d'après le manichéisme)...
Erreur courante mais je bats ma coulpe avec l'énergie d'un vain désespoir tout de même !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Saiseriet

18/06/2020 à 09:48

Pour M. Nauwelaers.
Voyez vous le problème est que les morts sont toujours de notre côté. 72 pays pénalisent les LGBT et 10 nous condamnent à mort. Quand cela arrive cela ne fait guère de bruit. Pour ma part je suis une "femme trans". J'ai eu longtemps le sentiment de risquer ma vie en France et j'ai subi la stigmatisation et la violence. Avec le temps mon apparence s'est améliorée les hormones et les opérations ont fait leur effets et je vis maintenant en paix. Mais le prix a été cher, très cher. Merci pour la mesure de vos propos et la bonne tenue de vos réflexions.

NAUWELAERS

18/06/2020 à 10:18

Merci Saiseriet de bien lire mes posts, si vous voulez bien.
Je suis contre les persécutions,violences,exactions etc. dont sont victimes de nombreuses catégories d'êtres humains,trans compris.
Notamment pour leur orientation sexuelle (entre autres).
Je veille à garder une très bonne tenue à tous mes propos.
La lutte contre la censure et l'hygiénisme moral n'est en rien contradictoire avec ce qui précède !
On peut être en désaccord avec Rowling et l'exprimer.
Si son livre pour enfants à venir (le livre s'entend !) n'a rien à voir avec une transphobie dont on l'accuse...il doit pouvoir vivre sa vie.
Sans rotation indue autour d'un pot qui n'a nulle raison d'être: donc cette question ne devrait pas exister.
Je comprends que votre sensibilité soit à vif sur cette question de la transphobie.
Remarquez donc que pour Black Lives Matter, pas un mot pour les esclaves noirs africains qui vivent dans des conditions abjectes en Libye et en Mauritanie !
En 2020,on n'est pas dans l'histoire ici !
Comme s'il y avait...des modes mimétiques même également dans les justes combats antiracistes...
Un peu cynique ?
Je ne fais que constater...certaines victimes parmi les plus malheureuses de notre vieille planète épuisée ne bénéficient en rien de cette nouvelle prise de conscience (qui est un retour de grandes luttes d'autrefois,me semble-t-il).
Cela exprimé en passant,une petite digression.
Encore une fois: le web est un lieu où on a tendance à tout mélanger, à pratiquer la confusion intellectuelle en permanence.
Je suis un fervent de l'honnêteté intellectuelle la plus rigoureuse et de l'assertivité même ferme sans tomber dans la vulgarité et l'agressivité dont nous sommes inondés.
Et je défends le respect intangible et indiscutable, loin de toute «émocratie», de certaines règles démocratique de base.

Je pense à l'écrivain Jean-Louis Bory (un peu oublié) qui un jour dans un débat télévisé,par rapport à l'homosexualité, avait déclaré vouloir fonder un parti: le FNDLP -le Foutez-nous Donc La Paix !
Je fais mien ce message de Bory aux «phobes» et aux «cides» de tout (mauvais) poil dont les transphobes et les liberticides !
Donc merci de ne pas changer le sens et l'esprit de mes petites réactions aux thèmes abordés...
Je vous souhaite bon courage et bonne chance et en France et en Belgique les trans sont traités maintenant comme des citoyens ordinaires.
Il faudrait qu'il en soit de même partout dans le monde mais on ne connaîtra sans doute jamais cela...
CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

18/06/2020 à 10:26

Je complète ma réponse à Saiseriet: les trans en Belgique et en France considérées comme des citoyennes ordinaires également !
Il était maladroit en cette matière de n'évoquer que des «citoyens» trans au masculin,désolé.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Bouquins aborde “le plus bel âge de sa vie”

« On s’émancipe à tout âge. Bouquins a attendu quarante ans avant de devenir une maison d’édition à part entière. C’était le rêve de Guy Schoeller, le fondateur, de ne dépendre que de lui-même — ce qu’il faisait déjà en grande partie. Rêve aujourd’hui exaucé », se réjouit Jean-Luc Barré, le directeur. Qui dévoile par là même les grandes lignes à venir de la maison.

20/01/2021, 09:06

ActuaLitté

Alain Mabanckou à la tête de la collection Poésie Points

EXCLUSIF – « Je considère la poésie comme l’un des langages primordiaux vers lesquels nous nous retournons lorsque, dans sa course effrénée, le Temps ne nous permet plus que la capitulation et la désertion comme alternative », écrit Alain Mabanckou. À compter du 25 février, le romancier reprendre la collection de poésie, aux éditions Points. Un ensemble d’ouvrages comme lieu de convergences de voix venues des quatre coins du monde — débutantes, majeures ou classiques…

19/01/2021, 15:53

ActuaLitté

Coup de poing : des lectures “dont vous ne sortirez pas indemnes”

Six titres pour l’instant, mais un label en forme de crochet du gauche — les plus dangereux… La maison J’ai lu amorce un nouveau label éditorial réunissant différents titres, avec pour tous, le choc en ligne de mire. Et une punchline — d’autant plus appropriée ici… —, « les lectures dont vous ne sortirez pas indemne ».

19/01/2021, 15:15

ActuaLitté

Elisabeth Tanner réélue à la tête du Syndicat français des agents artistiques et littéraires

Le Bureau du  Syndicat français des agents artistiques et littéraires (SFAAL), qui compte à ce jour 132 agents membres, a tenu ce mardi 12 janvier l’assemblée générale. L’assemblée réunie a notamment voté pour élire le Bureau du syndicat pour les deux années à venir et reconduit Elisabeth Tanner à la présidence du syndicat.

 

15/01/2021, 17:36

ActuaLitté

Batman vient combattre le crime en Europe, dans une nouvelle série

Batman sans Gotham, est-ce vraiment le Chevalier noir ? DC Comics fait un peu voyager Bruce Wayne et son alter ego, à l'occasion d'une mini-série de comics qui fera voir l'Europe au justicier masqué. Le scénariste Tom Taylor et le dessinateur Andy Kubert signent cette aventure inédite, en six épisodes.

15/01/2021, 16:18

ActuaLitté

Surprise de la rentrée, Le Stradivarius de Goebbels donne le “la” en librairies

Le roman vrai de Nejiko Suwa, jeune virtuose japonaise à qui Joseph Goebbels offre un Stradivarius à Berlin en 1943, au nom du rapprochement entre l'Allemagne nazie et l'Empire du Japon. Le violon a été spolié à Lazare Braun, un musicien juif assassiné par les nazis. Nejiko n'arrive d'abord pas à se servir de l'instrument. Le violon a une âme. Son histoire la hante. Et Yaonn Iacono en a tiré un roman, publié cette année chez Slatkine & Cie.

14/01/2021, 16:28

ActuaLitté

L'Auvergne-Rhône-Alpes, "de longue date une terre de bande dessinée"

Pour commencer l'année 2021 avec quelques découvertes, et apporter un soutien aux éditeurs et auteurs régionaux, l'agence Auvergne–Rhône-Alpes Livre et Lecture publie un nouveau livret qui met en avant la production des acteurs locaux en matière de bandes dessinées...

14/01/2021, 15:35

ActuaLitté

L’éditeur spécialisé en jeunesse et Young Adult Christian Trimmer à la tête de MTV Books

Auparavant directeur éditorial chez Macmillan, Trimmer a participé à faire découvrir nombre de best-sellers internationaux. Avec la nomination de ce spécialiste du Young Adult, MTV Entertainment Group espère l’arrivée de nouvelles plumes susceptible de se transformer en rentables futures adaptations. 

13/01/2021, 17:31

ActuaLitté

Hachette publiera le premier livre de Billie Eilish en mai 2021

Pour son premier livre, la chanteuse-compositrice Billie Eilish, révélée au monde entier fin 2019 avec son premier album When We All Fall Asleep, Where Do We Go ?, succès phénoménal, a fait dans la simplicité. Il sera titré Billie Eilish et proposera des photographies tirées des collections personnelles de l'artiste.

13/01/2021, 12:26

ActuaLitté

Luna, le prochain roman de Serena Giuliano : Naples, ou le grand pardon

Après les succès de Ciao Bella (également chez Pocket) et Mamma Maria, pour lequel Serena Giuliano a reçu le prix Babelio, Serena emmène ses lecteurs à Naples, dans une ville que son héroïne, Luna, retrouve à contrecœur pour se rendre au chevet de son père malade. Et le roman sera publié chez Robert Laffont, ce 18 mars, apprend-on de l’éditeur.

13/01/2021, 10:01

ActuaLitté

Mon Autre France, l'éditeur dédié à l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon

L'archipel de Saint Pierre et Miquelon est le dernier bastion français d'Amérique du Nord, entre le Canada continental et Terre-Neuve. C'est là qu'est née, en janvier 2020, la maison d'édition française Mon Autre France. Elle est dédiée à l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon où elle a installé son siège. Livres jeunesse, romans, pièces de théâtre ou encore livres créatifs, tous les ouvrages autour du thème de l’archipel ou dont l’auteur est un de ses habitants se trouvent dans ses rayons. 

11/01/2021, 16:00

ActuaLitté

Les 80 ans du Capitaine Haddock, marin héroïque, alcoolique et colérique

Les albums et autres dessins d’Hergé font vibrer les salles de ventes lors de mises aux enchères, encore et encore. Tintin devient synonyme de millions à mesure que les salles de vente proposent des œuvres du dessinateur. Mais aux côtés du reporter, il est un vieux loup de mer qui, cette année 2021, célèbre ses 80 ans, sans avoir pris une ride ni un cheveu blanc. Le capitaine Haddock, marin alcoolique dans ses premiers temps, a fini par incarner le contrepoint parfait au fringant Tintin. 

09/01/2021, 10:27

ActuaLitté

Le chiffre d'affaires de l'édition française finirait l'année 2020 en recul de 2 %

Les vœux du Syndicat national de l'édition (SNE), du Bureau international de l'édition française et du Cercle de la Librairie se sont déroulés « en distanciel », ce jeudi 7 janvier. À cette occasion, Vincent Montagne, président du SNE, a dressé un premier bilan économique de 2020, confirmant la perspective d'une année pas si catastrophique, avec des chiffres en recul de 2 % dans l'édition.

08/01/2021, 10:04

ActuaLitté

Près de 200 éditeurs dans le répertoire 2021 de la région Nouvelle-Aquitaine

À l'occasion de la nouvelle année, la région Nouvelle-Aquitaine publie la version actualisée, pour 2021, de son répertoire des éditeurs de la région. Près de 200 maisons d'édition sont référencées, qui existent depuis deux ans au moins et publient au minimum un livre par an.

07/01/2021, 16:30

ActuaLitté

Les Français et la lecture : conséquences des confinements

ENQUÊTE – Deux confinements ont passé déjà, et le troisième reste à venir — ou à redouter. Si les chiffres de vente en librairie indiquent un recul de l’activité, les Français n’auraient pour autant pas délaissé l’activité même. Une étude indique qu’au cours du premier, plus strict, et du second, le livre est demeuré un fidèle compagnon. Sans omettre que nombre d’activités culturelles étaient impossibles — théâtre, cinéma, etc.

07/01/2021, 16:09

ActuaLitté

En 10 ans, l'essor de la bande dessinée documentaire

À l'occasion de l'année dédiée à la bande dessinée, l'Observatoire du dépôt légal de la Bibliothèque nationale de France consacre une partie de son bilan à un panorama de 10 ans de BD. Si la production de BD est en hausse comme pour d'autres formats éditoriaux, la bande dessinée documentaire se démarque particulièrement...

06/01/2021, 16:59

ActuaLitté

Légère baisse des livres déposés à la BnF en 2019, avec 20 % d'autoédition

La Bibliothèque nationale de France communique les données de son Observatoire du dépôt légal, pour l'année 2019, offrant ainsi un panorama assez précis de l'édition en France. Cette année-là, 79.581 livres ont été enregistrés, marquant une légère baisse par rapport à 2018 (82.313). La part de l'autoédition dans ces dépôts atteint désormais les 20 %.

06/01/2021, 16:06

ActuaLitté

Julia Pavlowitch nommée directrice des éditions Phébus

Le groupe Libella annonce la nomination de Julia Pavlowitch aux postes de directrice littéraire et directrice des éditions Phébus. Depuis six ans, Julia Pavlowitch, directrice de collection puis éditrice, travaillait au sein des éditions de l'Iconoclaste.

06/01/2021, 12:10

ActuaLitté

“La peur doit changer de camp” : Olivier Duhamel accusé d'inceste

Près d’un an après l’explosion de l’affaire Matzneff, sous la plume de Vanessa Springora, un nouvel ouvrage soulève le voile sur une histoire d’inceste cette fois. Mis en cause, Olivier Duhamel, au centre du livre de Camille Kouchner, sa belle-fille. Dans La Familia grande, cette dernière porte de lourdes accusations : son frère jumeau aurait été victime du politologue.

04/01/2021, 18:20

ActuaLitté

La chronique des Bridgerton : avant la saison 2, les romans de Julia Quinn ?

Nous sommes en 1814 à Londres. Alors que la grande société britannique se retrouve pour des mariages de circonstances, les affaires de cœur succèdent aux crises de larmes. Ou l’inverse. Et de tout cela, Lady Whistledown, chroniqueuse mondaine anonyme autant que mystérieuse, fait état dans un billet qu’elle imprime et fait distribuer, pour le plaisir de toutes, et tous. Même celui de la reine…

04/01/2021, 17:25

ActuaLitté

Le nouvel Astérix réveillera le “côté teigneux et un peu batailleur” 

Les dialogues sont en cours de finition, Didier Conrad achève de dessiner la page 32 (sur les 44 pages traditionnelles), et à quelques détails près, l’album devrait donc être bouclé avant l’été. Si le titre, déjà trouvé, n’est pas encore dévoilé, la couverture est réflexion… Une nouvelle année, un nouvel Astérix, encore une fois signé Didier Conrad et Jean-Yves Ferri : enfin le monde redevient normal.

03/01/2021, 16:36

ActuaLitté

100.000 livres brûlés : les Éditions Corsaire lancent un appel aux dons

Le 24 décembre dernier, un incendie ravageait un entrepôt abritant les ouvrages de la maison indépendante basée à Orléans. Devant l’importance des pertes , le cofondateur du groupe Gilbert Trompas, lance aujourd’hui un appel aux dons.

30/12/2020, 15:16

ActuaLitté

Le film policier, du livre au cinéma : Fantômas, l'immortel

« Dès les années 1910, l’œuvre de Louis Feuillade (1873-1925) montre une société multiforme dans laquelle s’affrontent les justiciers (Judex) et les criminels (Fantômas, les Vampires). On verra, par la suite, apparaître une multitude de détectives et de policiers (Rouletabille, Wens, Sergil... )» Ah, le personnage de Pierre Souvestre et Marcel Allain, dont les premières aventures parurent en 1910... ActuaLitté et les éditions Télémaque vous proposent de retrouver quelques grands classiques de cette littérature qui a si mauvais genre, dont le cinéma s’est emparé avec délectation. Tirées de L’Encyclopédie du film policier français, voici des présentations de ces films historiques, avec aujourd'hui Fantômas, héros hors norme.

29/12/2020, 15:58

ActuaLitté

Bowie : l'icône illustrée 

ROMAN GRAPHIQUE :  Biographie illustrée sur David Bowie, Bowie propose une vision originale et fidèle de la vie de la star. Réalisé par Mike Allred, auteur reconnu dans le milieu du comics, l'album est accompagné d'une préface de Neil Gaiman. 

 

 

 

 

29/12/2020, 12:10

ActuaLitté

Un éditeur indépendant perd 150.000 livres dans un incendie

Ce matin de veille de Noël, Gilbert Trompas, cofondateur des éditions Corsaire, apprenait une très mauvaise nouvelle. Dans la nuit du 23 au 24, un incendie s’est déclaré dans l’entrepôt qui abritait une grande partie des ouvrages de la maison. Les dégâts sont immenses, et environ 150.000 livres seraient partis en fumée.

 

24/12/2020, 16:13

ActuaLitté

Agenda, annuaire, parutions : un nouveau site pour Livre et lecture en Bretagne

L'établissement public de coopération culturelle Livre et lecture en Bretagne a mis à jour son site internet : au-delà de la nouvelle charte graphique, la plateforme propose des services repensés ou inédits. On retrouvera ainsi un annuaire, un agenda des événements ou encore un catalogue des parutions des auteurs et éditeurs basés en Bretagne, à venir.

23/12/2020, 15:27

ActuaLitté

Édition : avec la crise, les cessions internationales en souffrance

Le Bureau international de l'édition française (BIEF) a interrogé ses adhérents pour prendre le pouls des cessions internationales, en cette année 2020 très particulière. Sans surprise, 2/3 des répondants indiquent une tendance à la baisse du nombre de contrats de cession signés par rapport à l'année 2019.

17/12/2020, 10:39

ActuaLitté

Jay-Z crée une maison d'édition, Roc Lit 101

Le rappeur Jay-Z, alias Shawn Carter, se lance dans l'édition avec la création de Roc Lit 101, une maison d'édition née d'un partenariat entre sa société, Roc Nation, et le groupe américain Random House. Musique, sport, pop culture et activisme seront au centre de la ligne éditoriale.

16/12/2020, 13:25

ActuaLitté

“Ta couleur mentat l'eau” extrait de Dune : le Mook

Fruit de la collaboration entre le podcast C’est plus que de la SF, animé par Lloyd Chéry, les éditions L’Atalante et Leha, Dune, le Mook a connu une réussite sensationnelle par un financement participatif. Aujourd’hui, ActuaLitté vous propose d’en retrouver un extrait; rédigé par Nicolas Gary (le kwisatz haderach de notre rédaction... hem !), consacré à l’une des castes les plus fascinantes de l’univers de Frank Herbert : les mentats, ces ordinateurs humains.

15/12/2020, 14:01

ActuaLitté

Marvel fête l'anniversaire de l'octogénaire Captain America

Petit à petit, les maisons de retraite vont se remplir de super-héros et de vilains : après Batman et le Joker, côté DC, c'est Captain America qui fête son 80e anniversaire. La maison d'édition Marvel publiera à cette occasion Captain America Anniversary Tribute #1, un numéro spécial.

15/12/2020, 10:51

ActuaLitté

Abstractions : l'art, au coeur de l'édition

Abstractions c’est avant tout la rencontre de deux fervents défenseurs de la culture, Tara Lennart et Quentin Westrich, qui décident de fonder et co-diriger une maison d’édition pas comme les autres : replacer les arts au centre des œuvres publiées et mettre en lumière des auteurs singuliers et inspirants. Tel est le credo d’Abstractions.

14/12/2020, 17:15

ActuaLitté

Offrons des livres : le cadeau tendance de fin d'année

« Cette année particulière qui touche à sa fin nous aura, entre mille autres choses, rappelé l’attachement que nous avons pour le livre, la lecture et les librairies. » C’est un collectif d’une vingtaine d’éditeurs qui se regroupe pour porter le message, prêchant certes pour leur paroisse, mais finalement, la chose est valable pour toute la profession. Après tout, le livre représente un cadeau difficile à manquer...

11/12/2020, 12:44

ActuaLitté

La poétesse lauréate du prix Nobel Louise Gluck sera publiée par Gallimard 

Publiée aux États-Unis par la maison Farrar Straus and Giroux Louise Glück restait jusque-là peu plébiscitée par les éditeurs français. 

11/12/2020, 11:14

ActuaLitté

Le temps des cerises ne sera pas l'officine éditoriale poétique du PCF

La nomination de Frédéric Rauch à la tête de la maison d’édition qu’avait fondée Francis Combes suscitait de vives émotions. Dans le milieu de la poésie, Le temps des cerises occupe une place spéciale. Mais pour beaucoup, l’arrivée d’un permanent du PCF n’avait rien du débarquement d’alliés sur les plages de Normandie.

09/12/2020, 16:21

ActuaLitté

Quand un permanent du Parti communiste prend la direction d'une maison de poésie

Ils sont une centaine, poètes, traducteurs, universitaires, à signer un texte alarmé, préoccupés par le devenir de la maison d’édition fondée autour de Francis Combes : Le temps des cerises. Ils évoquent « un grand danger », suite à la décision des principaux actionnaires.

08/12/2020, 15:32

ActuaLitté

Un SLPJ 2020 “qui a rayonné bien au-delà de son territoire habituel”

Au lendemain de la « fermeture » du Salon du Livre et de la Presse Jeunesse (SLPJ) de Montreuil 2020, son organisation s'estime satisfaite, dans un communiqué, de cette édition confinée et contrainte par le contexte sanitaire. L'événement aura notamment été marqué par des rencontres professionnelles à distance et l'opération « Une Histoire pour toi », qui a permis d'offrir des livres à 25.000 collégiens du département de la Seine-Saint-Denis.

08/12/2020, 09:57

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Les ventes internet sauvent le résultat 2020 de Fnac Darty

Autant se réjouir des bonnes nouvelles quand elles se profilent : le groupe Fnac Darty, avec un petit mois d’avance sur les résultats définitifs, présente une estimation des revenus 2020. Une croissance de 0,6 % sur le chiffre d’affaires global, avec un quatrième trimestre à près de 10 % de hausse. Le tout, grâce à internet : les ventes en ligne auront représenté 29 % des ventes globales, soit 10 % de mieux qu’en 2019.

20/01/2021, 15:18

ActuaLitté

En conflit avec Cyber Scribe, Dilicom renonce à facturer les éditeurs en 2021

La structure Dilicom, pointée par son partenaire CyberScribe, n’avait pas encore pris officiellement la parole. Pourtant mise en cause, la directrice générale, Véronique Backert vient d’adresser aux éditeurs un email apportant plusieurs précisions sur le conflit ouvert. Précisant par ailleurs que la rupture qui intervient entre les sociétés n’a « pas à être mis selon moi sur la place publique ».

20/01/2021, 13:14

ActuaLitté

Amanda Gorman, 22 ans, déclamera un poème à l'investiture de Biden

Ce 20 janvier prendra place l'investiture de Joe Biden, qui deviendra à cette occasion le 46e président des États-Unis. Comme le veut une tradition démocrate mise en place depuis John F. Kennedy en 1961, un poème, composé spécialement, sera lu à cette occasion. Amanda Gorman, jeune poétesse à la carrière déjà fulgurante, a signé un texte intitulé « The Hill We Climb » (La colline que nous gravissons).

20/01/2021, 12:03

ActuaLitté

Concours “WC et bibliothèques” : arranger soigneusement sa toilette

« Vous qui venez ici/ Dans une humble posture/ De vos flancs alourdis/ Décharger le fardeau… » Ah, Musset ! Alfred sera-t-il le parrain de l’initiative portée par l’Association des Bibliothécaires de France ? Pour l’année 2021, l’organisme a décidé de mettre en lumière le petit coin des établissements. « Sujet atypique, mais essentiel. » Certes... Alors, vos toilettes, à quoi ressemblèrent-elles ?

20/01/2021, 09:59

ActuaLitté

Crise Covid : Le difficile retour des usagers en bibliothèques

Au cours de la crise Covid de 2020, les librairies bénéficièrent d’un éclairage inouï. Considérées comme lieux privilégiés de l’accès au livre, on est venu – par de malhabiles pétitions… – à confondre l’objet et la lecture. Or, en la matière, l’ouverture des bibliothèques aurait certainement apporté plus de réponses. Comment ont-elles traversé la période ? Normandie Livre et Lecture propose un retour d’enquête

19/01/2021, 18:06

ActuaLitté

“Pas de contrat pour les traîtres” : l'édition fait payer l'attaque du Capitole

« Pas de contrat d'édition pour les traîtres. » L'intitulé de la pétition est fort, mais celle-ci fédère déjà de nombreux travailleurs de l'industrie du livre américaine, des auteurs aux éditeurs, en passant par les responsables des ventes et les agents. Ils revendiquent un blocage complet et sans exception des contrats d'édition passés avec des membres de l'administration de Donald Trump.

19/01/2021, 16:05

ActuaLitté

À Strasbourg, une librairie emblématique ferme ses portes

La librairie-papeterie Broglie, située sur la place du même nom à Strasbourg, fermera ses portes le 27 février prochain. Un commerce du livre occupait les lieux depuis 1918, d'abord sous l'enseigne Berger-Levrault, puis Muller, avant de devenir Broglie en 2001. En l'absence de repreneurs, la librairie devrait disparaître.

19/01/2021, 12:49

ActuaLitté

Publier Mein Kampf, pour mettre en garde les générations futures

Publier les écrits du dictateur allemand n’est pas sans risques : la nouvelle traduction que propose le professeur Eugeniusz Cezary Król n’a pas vocation à toucher le grand public. Au contraire : elle se destine principalement aux universitaires et chercheurs qui travaillent sur le totalitarisme. Une édition critique qui sera la première en Pologne, à paraître ce 20 janvier…

19/01/2021, 12:24

ActuaLitté

L'Italie se dote d'un Prix Andrea Camilleri, pour promouvoir lecture et écriture

Personne ne doutait que l’héritage du romancier sicilien Andrea Camilleri se bornerait aux ouvrages qu’il a laissés. La ville de Varallo Pombia (région du Piémont), accueille l’école Andrea Camilleri, qui a institué le premier prix national de littérature. Et bien entendu, ce dernier porte le nom de l’auteur d’Empedocle.

19/01/2021, 11:16

ActuaLitté

John Bolton, mis en cause pour son livre, pourra se défendre

Le ministère de la Justice américain ne lâche pas l'ex-conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, John Bolton, après la publication de son livre, La pièce où ça s'est passé (traduit par Gregory Berge, Talent Éditions). Mais le juge fédéral Royce Lamberth vient de contrarier sa procédure, en accordant à la défense de Bolton le droit de plaider sa cause.

19/01/2021, 10:45

ActuaLitté

En Australie, les ventes de livres en hausse en 2020

Tous les marchés du livre, dans le monde, n'auront pas connu la récession en 2020. L'Australie fait ainsi état d'une hausse des ventes, en valeur, de 7,8 % en 2020, par rapport à l'année précédente. Malgré (ou grâce au ?) le Covid, les ventes de livres atteignent 1,25 milliard $ sur les douze derniers mois.

18/01/2021, 17:13

ActuaLitté

Neneuil, figure littéraire de Bordeaux, est décédé

Une figure littéraire bordelaise s'en est allée, ce samedi 16 janvier : Neneuil, bien connu pour sa bibliothèque/librairie de rue installée près du Palais des Sports, est décédé. Depuis 2015, Dominique, sans domicile, collectait des ouvrages qu'il proposait aux passants, en accès libre, en échange ou contre un peu de monnaie.

18/01/2021, 11:42

ActuaLitté

Interforum fournira les librairies belges depuis la France 

La semaine passée, les libraires de Belgique adressaient un message sans ménagement au groupe Hachette Livre, et sa filiale Dilibel. Cette dernière, accusée de maintenir une surtaxe sur le coût des livres importés de France, est menacée de boycott, tout bonnement. En effet, Hachette maintient un delta entre le prix France et le prix Belgique — alors que les ouvrages devraient être commercialisés à un prix unique. 

18/01/2021, 10:28

ActuaLitté

Les soutiens économiques au monde de la culture prolongés

Au lendemain de la conférence de presse du Premier ministre annonçant la généralisation du couvre-feu à 18h, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, et Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, ont réuni le 15 janvier par visioconférence l’ensemble des secteurs de la Culture. A savoir spectacle vivant, arts visuels, musées et monuments historiques, cinéma, livre et médias locaux. Et ce, afin de préciser les conditions d’accompagnement économique durant cette période.

17/01/2021, 16:17

ActuaLitté

L'éditeur Dark Horse prend des mesures contre le harcèlement

En juin dernier, plusieurs accusations de harcèlement et d'agression émergeaient sur le réseau social Twitter, visant notamment l'auteur et éditeur Scott Allie et l'éditeur Brendan Wright. Tous deux collaboraient avec la maison d'édition Dark Horse, alors accusée d'avoir fermé les yeux sur ces agissements. L'éditeur américain révèle aujourd'hui plusieurs mesures pour éviter ces situations, à l'avenir.

15/01/2021, 16:33

ActuaLitté

Des bibliothécaires se changent en tableaux vivants de maîtres

Sachant qu’ils ne profiteront plus autant de leurs établissements — couvre-feu oblige — les bibliothécaires s’adonnent à des activités plus ludiques que jamais. Ainsi, 18 bibliothécaires du Réseau des médiathèques du Beauvaisis se sont mis en scène à la façon du Getty Challenge. Au menu, quelques grandes œuvres de la peinture, reproduites pour des tableaux vivants parfois bien cocasses !

15/01/2021, 16:21

ActuaLitté

La finance revoit son vocabulaire pour le monde des actifs numériques

La Commission d'enrichissement de la langue française propose une incursion dans le monde de la finance contemporaine avec une liste de vocabulaire consacrée aux actifs numériques. Bienvenue dans un monde de cyberjetons et de protocole informatique...

15/01/2021, 15:14

ActuaLitté

Best-sellers 2020 : les meilleures ventes de livres jeunesse, albums et romans

Le couvre-feu tant redouté est annoncé, Jean Castex une fois de plus dans le rôle du Père Fouettard, mais que cela n’empêche pas de sourire. Surtout. Les librairies gardent le moral — un couvre-feu vaut toujours mieux qu’un confinement lourd. En attendant, voici quelques recommandations de lectures, pour les plus jeunes, tirées des meilleures ventes jeunesse de l’année 2020. 

15/01/2021, 13:14

ActuaLitté

Best-sellers 2020 en Italie : Valérie Perrin en tête du classement

D’après les données du circuit de librairies Arianna, la Française Valérie Perrin, le regretté Camilleri et Sandro Veronesi, le gagnant du Prix Strega — le plus important prix littéraire italien — et du prix du Livre étranger France Inter/Le Point 2021, sont les auteurs des livres les plus vendus en Italie en 2020. Certes, l'année fut difficile, mais on compterait dans le Bel Paese de plus en plus de lecteurs

15/01/2021, 11:15

ActuaLitté

La récupération de Captain America par des pro-Trump scandalise le fils de son créateur    

Lors de l’assaut du capitole, le 6 janvier dernier, certains manifestants arboraient des déguisements à l’effigie de héros Marvel. Pour le fils du co-créateur de Captain America, Neal Kirby, la récupération du personnage au bouclier par les pro-Trump est une véritable insulte : « Captain America est l’antithèse absolue de Donald Trump. »

15/01/2021, 11:06

ActuaLitté

Les librairies face au couvre-feu : entre inquiétude, philosophie et sourires

Le couvre-feu national qu’a instauré le gouvernement fait frémir les commerces. Pour la librairie, qui sort d’une année où le pire a été évité, ces deux semaines de nouvelles mesures sanitaires contraindront-elles à une adaptation nouvelle? Pourtant, certains s’interrogent : la nécessité de limiter les déplacements, en regard du contexte sanitaire, oui, mais pourquoi dans ce cas encourager les commerces à ouvrir le dimanche ? 

15/01/2021, 10:56

ActuaLitté

Qui pour succéder à Jean d'Ormesson à l'Académie française ?

Le jeudi 28 janvier prochain, l'Académie française doit procéder à l'élection du nouvel occupant ou de la nouvelle occupante du fauteuil de Jean d'Ormesson, à la place F12. Le dépôt des candidatures est désormais fermé, et les prétendants sont connus...

15/01/2021, 10:42

ActuaLitté

Des procédures judiciaires contre Amazon, accusé d'entente sur les prix des ebooks

Amazon devra répondre de ses actes et de sa politique en matière de prix des livres numériques : deux procédures judiciaires distinctes visent en effet une possible entente entre la multinationale et cinq des plus importants éditeurs américains. Hachette, HarperCollins, Macmillan, Simon & Schuster et Penguin Random House sont ainsi présentés comme des « co-conspirateurs » dans une plainte.

15/01/2021, 10:32

ActuaLitté

Couvre-feu à 18 h dans toute la France : “mesure douloureuse” pour la librairie 

L’apparition d’un variant, désormais omniprésent dans la presse, pour le Coronavirus, provoque des montées d’angoisse. En Suisse, un confinement sévère vient d’être déclaré, entraînant la fermeture des commerces non essentiels. Autrement dit, des librairies victimes de ces mesures sanitaires. Dans son allocution du 14 janvier, le Premier ministre, Jean Castex, pose les bases pour la France. 

14/01/2021, 18:25

ActuaLitté

Le PEN Club de France toujours à la peine avec son ancien président

Révélée en septembre 2020 par ActuaLitté, la situation du PEN Club de France reste délicate : le départ de son dernier président en date, l'écrivain et avocat Emmanuel Pierrat, s'est fait dans des conditions tumultueuses. L'organisation de défense de la liberté d'expression des auteurs critiquait les méthodes de ce dernier, mais l'accuse désormais de malversations.

14/01/2021, 15:42

ActuaLitté

29 communes en lice pour le titre de capitale française de la culture 

Les candidatures se sont closes ce 31 décembre 2020. Le jury devra désormais départager 29 communes (ou groupements de communes) pour attribuer le titre de « capitale française de la culture ». Le label s'accompagne, rappelons-le, d'un financement d'un million d'euros. 

14/01/2021, 15:38

ActuaLitté

France : libraires et éditeurs en première ligne d'une prise d'otage

Bisbille dans l’interprofession ? De toute évidence : la société Cyber Scribe, connue par ses services de référencements d’ouvrages pour les petites maisons et éditeurs autodistribués, fait les frais d’une colère de Dilicom. Dans un courrier émanant de la directrice générale, Véronique Backert, les clients découvrent un changement contractuel majeur : l’obligation de passer par Dilicom pour assurer « le référencement de vos titres dans le FEL et pour la transmission des commandes ». 

14/01/2021, 08:51

ActuaLitté

Nouvelles mesures sanitaires Covid : la Suisse ferme toutes ses librairies 

« Ça allait bien jusqu’à ce matin. » Le PDG des librairies Payot, Pascal Vandenberghe ne cache pas une pointe d'agacement, après les annonces du Conseil fédéral. La Suisse vient d’instaurer une série de mesures contraignant les commerces dits non essentiels à fermer de nouveau. Réaction directe à la hausse du nombre de contaminations du Coronavirus, la Suisse va endurer une chape de plomb à compter du 18 janvier. 

13/01/2021, 17:54

ActuaLitté

Prix Strega, le Goncourt italien : 2021 sera-t-elle l’année des femmes ?

Le plus convoité et discuté des prix littéraires italiens... Selon les plus récentes rumeurs, l’année 2021 sera l’année des femmes pour le Prix Strega, le principal prix littéraire italien. Un prix qui d’ailleurs a été souvent critiqué pour la place minoritaire des femmes parmi les titres sélectionnés et les gagnants. Des critiques qui se sont transformées en constats suite à une récente enquête.

13/01/2021, 12:02

ActuaLitté

La BnF inaugure des Rendez-vous du jeu vidéo, une série de conférences

La Bibliothèque nationale de France collecte, à des fins patrimoniales, les jeux vidéo et consoles diffusés en France. Pour valoriser cet héritage vidéoludique et mettre en avant l'histoire de ce médium, l'établissement inaugure en 2021 les Rendez-vous du jeu vidéo, avec 5 conférences, de janvier à mai.

13/01/2021, 11:14

ActuaLitté

L'autrice Octavia Roodt en résidence à la Cité de la BD d'Angoulême

La Maison des auteurs de la Cité internationale de la bande dessinée d'Angoulême accueille, en janvier et février 2021, l'autrice sud-africaine Octavia Roodt en résidence. Elle travaillera à cette occasion sur son premier long récit, Promised Land, une fiction autobiographique qui se déroule dans une ferme sud-africaine.

13/01/2021, 11:08

ActuaLitté

Une libraire citée par Macron : "Cela m'amuse, tout au plus"

Le 31 décembre 2020, le président de la République Emmanuel Macron présente ses vœux aux Français. Un exercice délicat, surtout cette année, pour des raisons évidentes. Le chef de l'État veut innover : il cite alors l'exemple de plusieurs Français et Françaises, détaille leur attitude face à la pandémie. Parmi eux, Rosalie, « librairie à Bagnolet en Seine-Saint-Denis ». L'intéressée garde la tête froide et les idées claires.

12/01/2021, 17:57

ActuaLitté

L'Académie américaine des arts et des sciences place sa revue en accès ouvert

Dædalus, la revue de l'Académie américaine des arts et des sciences, copubliée par l'institution et les presses universitaires du Massachusetts Institute of Technology, sera désormais proposée en accès ouvert. 150 volumes, publiés entre 1955 et 2021, seront accessibles librement.

12/01/2021, 17:31

ActuaLitté

Faber annonce un nouveau livre de Sally Rooney en septembre 2021

L'éditeur britannique Faber a confirmé la parution d'un nouveau livre de Sally Rooney, auteure très remarquée de Conversations entre amis (traduit par Laetitia Devaux, Éditions de l'Olivier) et Normal People. Beautiful World, Where Are You paraîtra en version originale le 7 septembre 2021.

12/01/2021, 17:09

ActuaLitté

Allemagne, Autriche : les marchés du livre en recul pour 2020

La maudite année 2020 se termine, sans garantie que 2021 soit particulièrement meilleure, surtout sur le plan économique. Dans le monde du livre, les premiers bilans des douze mois écoulés tombent. En Allemagne et en Autriche, le recul des ventes est de mise, respectivement de 2,3 et de 4,4 %.

12/01/2021, 15:12

ActuaLitté

La Bibliothèque nationale du Qatar prépare la Coupe du monde de foot 2022

Du 21 novembre au 18 décembre 2022, le Qatar accueillera la 22e édition de la Coupe du monde de football. Un événement sportif particulièrement attendu dans le monde et dans le pays, mobilisé pour l'occasion. La Bibliothèque nationale du Qatar, à Doha, se prépare aussi, avec la signature d'un accord pour accélérer la recherche et l'étude en matière de ballon rond.

12/01/2021, 12:48