#Droit / Justice

Racisme : Moulinsart acceptera-t-il un encart historique pour Tintin au Congo ?

L’histoire de cette aventure dans un Congo belge moins vraie que nature n’a pas fini de faire couler de l’encre. Mais avec le mouvement Black Lives Matter qui prend de l’ampleur depuis l’assassinat de George Floyd, les positions bougent. Au point que l’éditeur d’Hergé, Casterman, finisse par revoir ses positions, acceptant du bout des lèvres qu’un avertissement accompagne la bande dessinée. 

Le 29/06/2020 à 10:43 par Florent D.

11 Réactions | 0 Partages

Publié le :

29/06/2020 à 10:43

Florent D.

11

Commentaires

0

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Voilà des années que cette aventure de Tintin au Congo provoque des manifestations, procès et autres mouvements d’humeur. On se souvient que la Fnac de Halles, à Paris, avait malgré elle servi de happening. En décembre 2014, le Groupe d’Intervention contre le racisme s’en était pris à la BD, en y accolant un autocollant explicite : « Produit toxique. Relents racistes. Peut nuire à la santé mentale. »

Véhicule à clichés racistes ?

Une nouvelle expression de colère, comme il s’en manifeste depuis des années : dès 2012, Bienvenu Mbutu Mondondo, du GIR, s’opposait à Casterman sur le caractère raciste du titre. Louis-Georges Tin, président du Cran, était même intervenu : existait-il dans le catalogue de Casterman « un ouvrage autant diffusé, aussi longtemps, à un public d’enfants si jeunes, qui véhicule autant de clichés » ? 

Or, une nouvelle charge est venue ce week-end du député bruxellois Kalvin Soiresse Njall, sur la RTBF. Ce dernier ne comprenait pas que dans le contexte actuel, personne ne revienne à l’assaut de Tintin au Congo. D’autant qu’il reste incompréhensible que « dans les pays nordiques et les pays anglo-saxons Moulinsart accepte cela ». Cela ? Un texte de mise en garde sur le contenu de la BD, sa perspective historique et d’autres éléments permettant de ne pas prendre pour argent comptant ce qu’Hergé avait publié.

Kalvin Soiresse Njall, fondateur du collectif Mémoire coloniale, indiquait pourtant qu’il suffirait d’un petit dessin mettant en garde, et accompagné d’un texte.

Moulinsart en embuscade

Or, que ce soit en 2012, quand Louis Delas était à la tête du groupe Casterman, ou encore en 2018, quand Simon Casterman, directeur de la maison s’exprimait sur le sujet, il semble bien que la maison d’édition ne soit pas opposée à cette idée. 

« Lui-même [Louis Delas] est favorable à l’insertion de cette préface, mais il estime qu’il n’a aucun moyen de pression juridique sur Moulinsart », rapportait déjà Louis-George Tin, en février 2012. Et six ans plus tard, le directeur de la maison indiquait être plutôt en faveur d’une note de contexte, bien que « l’adjonction d’une note ou d’une préface de cette nature affecte le droit moral de l’auteur ».

Et c’est à ce titre que Moulinsart, qui gère les droits d’Hergé, continue de s’opposer pour certains territoires, à ce que figure une pareille mention. « En l’occurrence, un tel ajout ne relève donc pas uniquement des prérogatives de Casterman, mais bien également de celles de madame Rodwell en sa qualité d’ayant droit d’Hergé, qui y est opposée », indiquait Simon Casterman.

Assurément, le débat est relancé, et le bureau de Moulinsart ne va pas manquer d’appels en absence auxquels apporter des précisions. 

Et tant qu’à faire, l’éditeur et l’ayant droit pourront également se pencher sur le cas de Tintin en Amérique, également accusé de racisme, pour la vision des Indiens qu'il propose. Contacté, Moulinsart n'a pas encore répondu à nos demandes.

mise à jour 15h55 : 

Moulinsart a finalement pris le temps de répondre : « Nous n’avons aucun commentaire à faire à ce sujet. » Les lecteurs et les internautes un peu plus cependant...

illustration crédit Casterman/Moulinsart

11 Commentaires

 

Bravo

30/06/2020 à 08:03

bravo Moulinsart : c'est la seule bonne réponse à ce genre de demande de détricotage...
Il y a en marre qu'une bande d'allumés névrotiques veuillent tout réécrire. Halte aux autodafés modernes !

Liger

30/06/2020 à 10:23

Grotesque et odieux : " Tintin au Congo " est une oeuvre publiée il y a 90 ans dans un certain contexte historique... comme tout écrit. À ce compte, il faut caviarder des millions de livres ou , au moins, leur injecter des " avertissements " pour satisfaire aux modes du moment ! Comme la censure en général, de tels procédés sont à proscrire sauf cas exceptionnels comme " Mein Kampf " qui doit être republié mais avec un appareil critique conséquent, en particulier sous forme de notes au bas de (presque) chaque page. Là, on est dans le cas exceptionnel d'une " Bible de la haine " dont l'application a entraîné la mort de dizaines de millions d'hommes. Pour le reste, laissons les gens lire ce qu'ils veulent et, si l'école leur a transmis suffisamment de culture, par exemple en se remettant à enseigner l'Histoire de façon sérieuse, les lecteurs et leur entourage (parents, notamment) sauront se faire une opinion.

Je compléterai ceci par la citation de propos de quelques personnes bien plus compétentes que moi.

« Ce ne sont ni l'Occident, ni l'Afrique et encore moins la Nation ou la République qui sont responsables de l'esclavage, mais des hommes avides d'enrichissement et de pouvoir. D'ailleurs l'historien ne réfléchit pas en termes de coupables et de victimes, mais tente d'expliquer les phénomènes historiques. L'historien n'est pas le juge du passé. Il faut bannir toute idée de tribunal de l'histoire » (Frédéric RÉGENT, descendant d’esclaves, selon ses propres termes, maître de conférences à la Sorbonne (Paris), spécialiste reconnu du premier empire colonial français, du XVIIe au milieu du XIXe siècle.)

« … chez les décolonisés dont la situation se dégrade, il y a une tendance à dire que c'est la faute de l'ancienne puissance occupante. » (Eric HOBSBAWN, historien britannique, 1917-2012)

« Il n'y a pas de dette [de la France envers ses ex-colonies], mais une histoire commune. La colonisation a permis l'entrée dans les relations économiques mondiales des États qui ont été colonisés. La colonisation est un moment de la mondialisation du XIXe siècle, et le mode d'intégration de ces territoires à cette économie mondialisée.
On dira que ce développement a été lacunaire, inégal, injuste. C'est vrai, mais il en a été de même en Occident : toute la France n'a pas basculé en même temps dans la modernité. La colonisation fut donc un moment de la mondialisation. Est-ce bien, est-ce mal, ce n'est pas le problème de l'historien. » (Daniel LEFEUVRE, 1951-2013 ; il fut professeur d'histoire économique et sociale à l'université Paris VIII, spécialiste de l'Algérie coloniale, il a notamment publié un essai remarquablement documenté et argumenté au titre choc : Pour en finir avec la repentance coloniale.)

Au passage, sur l'infâme " Loi Taubira " :
« D'autre part, si on fait de l'histoire, il faut faire de l'histoire jusqu'au bout. C'est-à-dire qu'on ne parle pas de « la » traite dans l'Atlantique ou dans l'océan Indien, mais de l'ensemble des traites négrières qui ont précédé celle-ci. Je pense notamment aux traites internes à l'Afrique et à la traite arabo-musulmane qui ont donc précédé la traite transatlantique, c'est-à-dire la traite européenne, et qui se sont prolongées au-delà de l'abolition de la traite atlantique.
Et c'est tout le problème de cette date et de la loi de Mme Taubira. Parce que dans l'article 1er de la loi qui a été adoptée définitivement en 2001, que dit-on ? On parle de la traite négrière transatlantique ainsi que de la traite dans l'océan Indien, et de l'esclavage perpétré à partir du XVe siècle aux Amériques et aux Caraïbes et dans l'océan Indien. Pratiquée par qui ? Uniquement par l'Europe.
Il y a donc une mise en cause extrêmement restrictive de ce qu'a été la traite. Et je crois, avec l'historien Pétré-Grenouilleau qu'il vaut mieux parler des traites. Je regrette donc que la loi ne mette en accusation que la traite européenne qui a été abolie en 1848 et que la France a combattue dans ses colonies au fur et à mesure de l'avancée de son empire colonial.
La deuxième chose regrettable dans cette loi [loi Taubira « tendant à la reconnaissance de la traite et de l'esclavage en tant que crime contre l'humanité » (no 2001-434), votée le 10 mai 2001], et j'espère que l'on ne va pas commémorer cet aspect-là, c'est évidemment l'anachronisme de la notion juridique de "crime contre l'humanité" puisque cette notion, juridique je le répète, est née au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Par conséquent, on reconstitue un passé pour servir les questions politiques du présent. »
(Daniel LEFEUVRE)

« Arrêtons les anachronismes et laissons les historiens analyser « la période coloniale » comme ils analysent « l’époque gallo-romaine », coloniale elle aussi, avec sa conquête brutale, ses répressions et son « œuvre civilisatrice ». » (Yves MONTENAY, « La colonisation », ça suffit ! Passons à « l’époque coloniale » - 09 mars 2017)

NAUWELAERS

30/06/2020 à 20:55

WOW ! Que voilà des commentaires enflammés !
En ce 30 juin, nous célébrons en Belgique le soixantième anniversaire du jour de l'Indépendance du Congo et donc la fin de la colonisation belge.
Notre roi Philippe a écrit au président congolais Tshisekedi pour lui exprimer «ses plus profonds regrets» pour les «actes de violence et de cruauté» commis durant la période coloniale.
Cette période qui a causé «des souffrances et des humiliations».
Mais il s'agit de «regrets» et non d'«excuses»: une Commission baptisée de façon optimiste «Vérité et réconciliation» se penchera à partir de septembre sur cette longue période qui fut considérée comme glorieuse durant des décennies.
Y compris lors d'un voyage triomphal du roi Baudouin au Congo en 1955 alors que cinq ans plus tard, cette ère se terminait très mal, avec beaucoup de violence...
Que sortira-t-il de tout cela ?
Peut-être des excuses,ou non...
Voire des réparations financières mais notre pays est exsangue suite à la crise du coronavirus, dont les graves effets perdurent et comment...
Il faudrait également évoquer l'après-colonisation.
Personne ne parle en ce moment du long règne du potentat Mobutu.
Qui débaptisa le Congo pour en faire la République du Zaïre -le Zaïre,comme le fleuve -en 1971 (jusqu'en 1997).
Je me souviens encore très bien des ineptes garnements,votre serviteur en tête, qui à l'école s'exclamaient lors de la création de ce nouveau nom:
«Et le mec dans son lit avec sa copine, il lui dit quoi ?
«Attention ça va zaïre !»
(Pitoyable,je sais,mais humour belge pas de mon cru !)
Enfin je constate le silence assourdissant en France autour de cet anniversaire immensément important !
Mais ActuaLitté a remis en exergue cette polémique concernant «Tintin Au Congo» à un moment parfaitement choisi: le 29 juin,soit la veille de ce jour historique...!
CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

30/06/2020 à 21:26

Suite à mon premier message (30 juin)...
Eh bien non,je viens d'entendre aux infos d'Europe 1 vespérales les regrets du roi Philippe pour la colonisation belge du Congo !
Donc cette question ne passe tout de même pas à l'as en France.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Laurence

01/07/2020 à 03:34

Ca se passait il y a dix ans :

Jeannette Kavira Mapera, ministre congolaise de la Culture a défendu "Tintin au Congo" qu'elle qualifie de chef d'oeuvre, lors de l'inauguration du premier festival de la bande dessinée qui se tient à Kinshasa. "Pour le gouvernement congolais, Tintin au Congo est un chef d'oeuvre. Cet album ne blesse en rien la culture congolaise.(...)"

https://www.lalibre.be/culture/politique/la-ministre-congolaise-de-la-culture-defend-tintin-au-congo-51b8c673e4b0de6db9be11dd

NAUWELAERS

01/07/2020 à 07:47

INCROYABLE !
Laurence,je n'en reviens pas !
Que l'on soit d'accord ou non...cette info est absolument oubliée et vous nous la signalez...
Le débat reste ouvert mais mille fois bravo !
Avec les hautes salutations d'un Belge éberlué...
CHRISTIAN NAUWELAERS

Liger

01/07/2020 à 08:46

Bravo, Laurence, pour votre billet de ce 1er juillet.

Pour le compléter, voici une information toute récente (d'hier) :

Le président du Congo Kinshasa, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, a appelé la Belgique et la République démocratique du Congo (RDC) à réécrire l'histoire de la colonisation : « J'estime nécessaire que notre histoire commune avec la Belgique et son peuple, soit racontée à nos enfants en République démocratique du Congo ainsi qu'en Belgique sur la base d'un travail scientifique réalisé par les historiens des deux pays », a-t-il déclaré dans son allocution télévisée prononcé lundi soir à l'occasion du 60e anniversaire de l'indépendance du 30 juin 1960.

« Mais le plus important pour l'avenir, c'est de bâtir des relations harmonieuses avec la Belgique parce qu'au-delà des stigmates de l'histoire, les deux peuples ont su construire une relation forte que j'ai pu vivre personnellement lors de mon exil en Belgique, mon autre Congo », a ajouté le chef de l'Etat, dans une référence aux années passées en Belgique.

M. Tshilombo nous donne-là une leçon d'intelligence et de bon sens :
- la colonisation est un fait historique dont l'étude relève de la compétence des spécialistes de cette période ;
- le meilleur parti que l'on puisse tirer de ce passé commun est le poursuivre la « relation forte » qu'il a créé entre l'ancien colonisé et l'ancien colonisateur.

Les vociférations autoflagellantes des tiers-mondistes, indigénistes et autres excités, souvent incultes et haineux, empêchent l'étude et la réflexion sereine sur le passé, sans a priori, sans tabou ni oubli. Et ce militantisme dévoyé nuit gravement au développement de relations constructives entre l'Afrique et l'Europe, lesquelles sont déjà menacées par le désintérêt massif des peuples des ex-puissances coloniales pour l'Afrique : par exemple, quels Français savent aujourd'hui qui étaient Léopold Sédar Senghor, Camara Laye ou Ousmane Sembene ? Nous oublions notre Histoire et la laissons manipuler par des gens dont la plupart ne s'intéressent pas vraiment à l'Afrique, soucieux qu'ils sont d'obtenir la plus grande couverture médiatique pour leur exhibitionnisme repentant ignare et pleurard. Quel gâchis...

Jacques Langlois

01/07/2020 à 12:23

Dommage que votre article s'achève par un énorme contresens. Dans "Tintin en Amérique", Hergé prend au contraire la défense des Indiens et dénonce, en une planche fameuse, la façon dont ils sont maltraités et chassés de leur territoire après la découverte de pétrole !
À trop vouloir prouver...

Florent D.

01/07/2020 à 12:24

Bonjour
Si vous suivez le lien qui a été mis, vous verrez que la lecture faite par d'autres que le créateur est en net décalage avec les intentions que vous lui attribuez.
Merci de nous lire.

Liger

03/07/2020 à 05:09

@ Florent D.

Un des traits pénibles des membres du Camp du Progrès et du Bien est leur arrogance tant sur la forme (cf. votre phrase « pète-sec » : « Merci de nous lire. » à un lecteur – Jacques Langlois – qui, lui, en peu de mots, explique honnêtement la position d’Hergé sur le sort des Amérindiens aux États-Unis, contrairement à vous) que sur le fond (cf. l’article « Tintin, nouveau cas de racisme : des Indiens « sauvages » en Amérique » de Nicolas Gary du 17 mars 2015).

Cet article de M. Gary, auquel les uns et les autres se réfèrent, rend compte de protestations et de démarches de certains Amérindiens visant « Tintin en Amérique ». Soucieux de verser son quota de moraline au débat, ce qui est moins fatigant que de tenter une réflexion historique passant par une mise en contexte, M. Gary assaisonne son compte-rendu de considérations morales, comme la « petite phrase » péremptoire « Réellement besoin d’explications ? » digne d’un procureur plutôt que d’un journaliste, et d’une citation « indispensable » de propos du CRAN (« Conseil représentatif des associations noires de France »), groupuscule indigéniste dont la représentativité est inversement proportionnelle à sa capacité de happer les subventions publiques et d’attirer les micros des médias diffuseurs conformistes de la bien-pensance conformiste du jour. Bref, quand on lit cet article, on a le sentiment qu’Hergé est un représentant d’un courant de pensée « colonialo-raciste ».

Or M. Gary et donc vous, Florent D., faîtes une lecture et une présentation à charge et intellectuellement malhonnête de « Tintin en Amérique ».

En effet, cet album est une œuvre de jeunesse (1931-32 : Hergé avait 24-25 ans), plus précisément la 3ème « aventure » de Tintin en 3 ans. Deux ou trois ans plus tard, notamment conseillé et orienté par des ecclésiastiques intelligents, Hergé rencontre des Chinois, notamment le « mythique » Tchang Tchong Jen et fait un considérable effort pour se documenter, s’instruire et tenter de comprendre une civilisation complexe si différente de la sienne : « Le Lotus Bleu » en résulta, album très en avance sur son époque, d’autant plus qu’il est d’abord destiné aux enfants et aux adolescents, allant jusqu’à y dénoncer ouvertement les crimes contemporains du Japon en Chine, lesquels ne choquaient guère de monde en Europe ! Parmi les BD destinées « à la jeunesse » qui furent publiées en France ou en Belgique avant 1960, je défie quiconque d’en trouver plus de 3 ou 4 qui soient aussi courageuses et anticonformistes !

« Tintin, qui jusque-là se nourrissait allègrement de mythes et de poncifs, entreprend désormais de les combattre ; il sera celui qui démonte les apparences et non plus celui qui s'en satisfait. [...] Il prenait conscience de sa propre responsabilité de conteur. Désormais, il s'agira pour lui de présenter au lecteur une image aussi fidèle que possible des pays dans lesquels il envoie Tintin, et donc de se documenter de façon aussi précise que possible. » (Benoît Peeters, L'Œuvre Intégrale d'Hergé, volume 3)

Contrairement à la plupart des antiracistes obsédés par leur « noble cause » qui justifie toutes les approximations et les inepties, Peeters est un homme vraiment cultivé (hypokhâgne et une khâgne au lycée Louis-le-Grand, une licence de philosophie à la Sorbonne (Université Paris I), il prépara le diplôme de l’École pratique des hautes études sous la direction de Roland Barthes). Issu de sa thèse de sémiologie, son ouvrage, « Les bijoux ravis » qui analyse « Les Bijoux de la Castafiore » est à la fois très « savant », fin et … lisible, ce qui n’est pas fréquent dans la « galaxie sociologico-philosophique » qui produit tant d’ouvrages verbeux, mal écrits et incompréhensibles. Là, on a une référence et il serait insultant de comparer ce grand intellectuel avec les militants ignares croaillant leurs inepties ad nauseam.

Revenons à « Tintin en Amérique » : sur le fond, comme « Tintin au Congo », il présente les États-Unis de manière conformiste et souvent enfantine, voire caricaturale, ce que l’on retrouve fréquemment dans la littérature pour la jeunesse – et parfois pour adultes – de cette époque, en particulier celle qui évoque le « Far-West ». Il n’y vraiment pas de quoi fouetter un chat.

Mais – et c’est pour cela que je parle de malhonnêteté intellectuelle – il y a dans « Tintin en Amérique » un bref épisode (1 page composée de 11 cases) qui m’avait déjà frappé lorsque je lus pour la première fois cet album, à l’âge du huit ou neuf ans. J’ai sous les yeux une reproduction de la page en question (malheureusement sans son numéro et je n’ai pas l’album sous la main) dont le contexte est le suivant : en faisant exploser un rocher, Tintin déclenche un « mini-séisme » et du pétrole jaillit du sol. Ci-après, je reproduis intégralement les dialogues et cartons des 8 premières cases :

Case 1 :
- Tintin : « Çà, par exemple !... Du pétrole !... Et personne pour capter cette fortune liquide ! »
- Milou : « Et moi qui croyait que le pétrole, on trouvait ça dans des bidons… »
Case 2 :
(À l’arrière-plan, on voit plusieurs autos qui arrivent, convergeant vers Tintin)
- 1er homme d’affaires : « Hello, boy ! Voilà le contrat. Signez ! Je vous offre 5 000 dollars pour votre puits de pétrole ! ... »

Case 3 :
- Tintin : « Co… comment avez-vous su qu’il existe un puits de pétrole ici ? ... Il y a dix minutes à peine qu’il a jailli… »
- 1er homme d’affaires : « Le flair, old boy ! … Un businessman américain ne se trompe jamais ! »

Case 4 :
- 2ème homme d’affaires, bousculant le 1er : « N’écoutez pas ce vieil animal ! … Signez ici ! … 10 000 dollars pour ce puits de pétrole ! … »

Case 5 :
(6 hommes d’affaires entourent Tintin en se bousculant et le serrant de près)
- 3ème homme d’affaires : « Ne signez pas, old chap ! Je vous en offre 25 000, moi ! … »
- 4ème homme d’affaires : « 50.000 ! … »
- 5ème homme d’affaires : « 100.000 ! … »

Case 6 :
- Tintin : « Je regrette infiniment, Messieurs, mais ce puits de pétrole ne m’appartient pas. Il est la propriété des Indiens Pieds-Noirs qui occupent la région. »
- 2ème homme d’affaires, furieux, montrant les dents, tout comme le 1er, regardant Tintin d’un air mauvais : « Vous n’auriez pas pu le dire plus tôt ? … »

Case 7 :
- 1er homme d’affaires au chef indien en costume traditionnel avec parure de plumes sur la tête : « Voici vingt-cinq dollars, vieil hibou ! … Vous avez une demi-heure pour faire vos paquets et quitter le pays ! … »
- Le chef indien suffoqué : « Le Visage-Pâle est-il fou ? … »

Case 8 :
Bandeau : « Une heure après … »
On voit des soldats armés de fusils, baïonnette au canon, pointés à l’horizontale pousser les Indiens (une femme, larme à l’œil, portant un balluchon et tenant la main d’un petit garçon qui crie ou pleure) hors du pays, hors de la case, hors de l’album, bref, hors de l’histoire … et de l’Histoire.

Là, 3 ans avant « Le Lotus Bleu », on trouve une dénonciation féroce du vol des terres des Indiens et on pourrait parler d’une « allusion subliminale » au génocide subi par les Amérindiens. C’est à ce propos que l’on pourrait utiliser la « petite phrase » de M. Gary : « Réellement besoin d’explications ? » ! Là encore, combien d’ouvrages « pour la jeunesse », comme on disait à l’époque, abordaient aussi franchement ce terrible sujet ? D’ailleurs, ce passage fut « atténué » dans les éditions de l’album en anglais destinés à la vente aux États-Unis.

Bien sûr, pour les extrémistes donneurs de leçons qui sont souvent sujets à l’incontinence verbale, une caricature subtile ne vaut rien : il faut un texte pesant et barbant, hurlard et pleurard dans lequel on répète la même chose toute les dix lignes, aussi intéressant qu’un discours de feu Kim Il-Sung. Chacun ses goûts.

Grand spécialiste de Tintin, Benoît Peeters juge à bon droit que l'accusation est « grotesque » et fait « fi de toute recontextualisation historique ».

Fanatiques et incultes « antiracistes », aussi obsédés par les divisions de l’Humanité en « races » qu’un rédacteur des Lois de Nuremberg, copieurs serviles des modes étasuniennes les plus tordues, médias conformistes et superficiels, fichez la paix à Hergé une fois pour toutes ! Pour le reste, pénibles militants qui déshonorez les meilleures causes, apôtres de la flagellation pénitentielle (un peu pour vous, beaucoup pour tous ceux qui « pensent mal »), ces propos de Rabelais s’appliquent à vous :


« Ici n'entrez pas, hypocrites, bigots,
Vieux matagots, marmiteux, boursouflés,
Torcols, badauds, plus que n'étaient les Goths,
Ou les Ostrogoths, précurseurs des magots,
Porteurs de haires, cagots, cafards empantouflés.
Gueux emmitouflés, frappards écorniflés,
Bafoués, enflés, qui allumez les fureurs ;
Filez ailleurs vendre vos erreurs.

Ces erreurs de méchants
Empliraient mes champs
De méchanceté
Et par fausseté
Troubleraient mes chants,
Ces erreurs de méchants.

……………………….

Liger

03/07/2020 à 02:18

Nouvelle contribution – documentée et argumentée – au « débat » sur « Tintin au Congo »

Consultant l’article de Wikipédia sur « Tintin au Congo », j’ai relevé le passage suivant qui ne manque pas d’intérêt :

« Si la situation en Europe est tendue pour l'auteur, elle l'est beaucoup moins au Zaïre. Tintin y est une partie du patrimoine national, car il est allé au Congo sans même avoir rencontré des cultures majeures comme la Grèce ou le Japon. D'après Christophe Cassiau-Haurie, écrivain spécialiste de la bande dessinée africaine, Tintin au Congo « est une des premières œuvres artistiques à faire rentrer le pays dans l’imaginaire mondial, donc c’est un motif de fierté pour eux ». Tintin fait partie de l'imaginaire collectif congolais, au point que le dictateur du Zaïre Joseph-Désiré Mobutu félicite Richard Nixon en 1969 pour le succès d'Apollo 11 en rappelant que Tintin et le capitaine Haddock avaient été pionniers dans ce domaine avec l'album « On a marché sur la Lune ».

Selon Christophe Cassiau-Haurie, cette popularité contribue à expliquer pourquoi le pays constitue aujourd'hui « le plus grand vivier du 9e art en Afrique ». Les jeunes lecteurs congolais lisent l'œuvre d'Hergé et son style, la fameuse ligne claire, est souvent réutilisé par les dessinateurs locaux.

Peu avant la reparution de « Tintin au Congo » en couleurs, l'hebdomadaire Zaïre, qui avait réclamé la réédition de l'album, republie celui-ci dans ses pages et écrit un article élogieux : « Il y a une chose que les Blancs qui avaient arrêté la circulation de Tintin au Congo n'ont pas comprise. Cette chose, la voici : si certaines images caricaturales du peuple congolais données par Tintin au Congo font sourire les Blancs, elles font rire franchement les Congolais, parce que les Congolais y trouvent matière à se moquer de l'homme blanc « qui les voyait comme cela » ! » (Zaïre, N°73, 2 décembre 1969)

Notons enfin que « Tintin au Congo » a été réédité dans les années 1960, sauf erreur, par une maison d'édition rwandaise dans une version en swahili, distribué à 10 000 exemplaires. De vrais masochistes, ces Ruandais !

Bref, « Tintin au Congo » et sa vision simpliste et désuète de l’Afrique ne posent visiblement pas de problème à de nombreux Africains francophones qui savent très bien faire la part des choses avec une malice et une finesse qui manquent singulièrement aux tristes « néo-Mouttawas » [police religieuse séoudienne dirigée par un « Comité pour la promotion de la vertu et la prévention du péché »] de l’antiracisme.

La chasse aux sorcières hystérique dont cet album est périodiquement victime est surtout le fait de personnes complexées, de « progressistes » autoproclamés et des « antiracistes » de tout poil qui prétendent monopoliser la parole à coup d’agressions verbales et autres intimidations, vieux procédés des mouvements extrémistes, des nazis aux trotskystes en passant par les intégristes religieux, les communistes et autres ayatollahs sectaires.
On ne change pas une formule qui gagne : « Traitez vos adversaires de fascistes : le temps qu'ils se défendent, vous aurez tout loisir de leur porter de nouveaux coups ! » (Dimitri Zakharovitch MANOUÏLSKI, 1883-1959 ; militant communiste russe qui exerça une influence importante dans l'Internationale communiste dans les années 1920 et 1930.) : remplacez « fascistes » par « racistes » et vous comprenez comment ces gens réussissent à intimider maints adversaires et les médias, toujours conformistes et peureux face à ceux qui savent brandir et asséner les slogans à la mode. On peut aussi reconnaître les procédés intolérants de ce véritable terrorisme intellectuel dans ce propos d’un maître de la pratique en la matière : « Je compris l'infâme terrorisme intellectuel exercée par ce mouvement [les sociaux-démocrates autrichiens... vus par Hitler avant 1914], particulièrement sur la bourgeoisie qui, ni moralement, ni physiquement, n’est de taille à soutenir de tels assauts. La tactique de la Social-Démocratie consiste à faire pleuvoir, à un signal donné, une véritable averse de mensonges et de calomnies sur les adversaires qui lui semblent les plus redoutables, jusqu'à ce que leurs nerfs soient brisés, et qu’ils se soumettent à l’odieux dans le fol espoir de recouvrer la tranquillité.... Cette tactique qui est fondée sur une juste évaluation des faiblesses humaines, doit conduire presque mathématiquement au succès... » (Adolf HITLER, Mein Kampf, Tome 1, chapitre 2, milieu – Traduction de 1934).

Ces fanatiques qui prétendent épurer l’Histoire et censurer les Arts ne représentent rien ou pas grand-chose : le CRAN, acronyme – en toute modestie – de « Conseil représentatif des associations noires de France » combien d’adhérents ? 1'200… en 2007 [Wikipédia]. Quelles associations représente-t-il ? Mystère : aucune information visible sur le site de ce groupuscule gavé de subventions publiques). Par ailleurs, tous ces « valeureux » croisés de l’antiracisme perdent régulièrement des procès, comme ceux visant la parution de « Tintin au Congo ». Mais tout cela ne les empêche pas de donner des leçons aux vrais historiens, de se placer au-dessus des lois et de prétendre mieux savoir que les Africains ce qui est bon pour eux : cela rappelle, en plus aigre, le vieux propos colonial sur les Africains, « grands enfants » incapables de penser ou d’agir par eux-mêmes. Combien de temps va-t-on assurer une telle couverture médiatique de complaisance à ces nouveaux Savonarole, représentants autoproclamés de la Vérité et du Bien ? Comme souvent, l’odieux côtoie le grotesque : imagine-t-on par exemple des Français faisant la chasse aux clichés, si fréquents dans les pays étrangers, notamment anglo-saxons, qui les représentent sous les traits d’un pedzouille avec un béret et un litron de rouge ?

Au lieu de se soumettre aux injonctions de cette Sainte Inquisition de notre époque, donnons déjà la parole à Hergé : « Toutes les opinions sont libres, y compris celle de prétendre que je suis raciste... Mais enfin, soit ! Il y a eu Tintin au Congo, je le reconnais. C'était en 1930. Je ne connaissais de ce pays que ce que les gens en racontaient à l'époque : « Les nègres sont de grands enfants... Heureusement pour eux que nous sommes là ! etc. » Et je les ai dessinés, ces Africains, d'après ces critères-là, dans le pur esprit paternaliste qui était celui de l'époque, en Belgique. » (Cité par Numa Sadoul dans Tintin et moi, entretiens avec Hergé, Paris, Flammarion, coll. « Champs », 2000). C’est le bon sens même, à l’opposé de l’anachronisme des croisés de l’antiracisme, indoctes fanatiques. Dans « Le Sanglot de l’homme blanc. Tiers-Monde, culpabilité, haine de soi » (1983), le philosophe Pascal Bruckner a très bien analysé cette idéologie aussi stupide que mortifère.

Il faut rejeter sans concession cet exhibitionnisme à prétention moralisante et laisser d’abord les vrais spécialistes faire de l’Histoire, en sachant que cela demande beaucoup de travail austère, de l’humilité, de l’ouverture d’esprit et de la tolérance. Gardons cela à l’esprit lorsque l’on s’exprime sur des faits historiques, comme la création, la publication et la diffusion de « Tintin au Congo ».

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Elisabeth Tanner réélue à la tête du Syndicat français des agents artistiques et littéraires

Le Bureau du  Syndicat français des agents artistiques et littéraires (SFAAL), qui compte à ce jour 132 agents membres, a tenu ce mardi 12 janvier l’assemblée générale. L’assemblée réunie a notamment voté pour élire le Bureau du syndicat pour les deux années à venir et reconduit Elisabeth Tanner à la présidence du syndicat.

 

15/01/2021, 17:36

ActuaLitté

Batman vient combattre le crime en Europe, dans une nouvelle série

Batman sans Gotham, est-ce vraiment le Chevalier noir ? DC Comics fait un peu voyager Bruce Wayne et son alter ego, à l'occasion d'une mini-série de comics qui fera voir l'Europe au justicier masqué. Le scénariste Tom Taylor et le dessinateur Andy Kubert signent cette aventure inédite, en six épisodes.

15/01/2021, 16:18

ActuaLitté

Surprise de la rentrée, Le Stradivarius de Goebbels donne le “la” en librairies

Le roman vrai de Nejiko Suwa, jeune virtuose japonaise à qui Joseph Goebbels offre un Stradivarius à Berlin en 1943, au nom du rapprochement entre l'Allemagne nazie et l'Empire du Japon. Le violon a été spolié à Lazare Braun, un musicien juif assassiné par les nazis. Nejiko n'arrive d'abord pas à se servir de l'instrument. Le violon a une âme. Son histoire la hante. Et Yaonn Iacono en a tiré un roman, publié cette année chez Slatkine & Cie.

14/01/2021, 16:28

ActuaLitté

L'Auvergne-Rhône-Alpes, "de longue date une terre de bande dessinée"

Pour commencer l'année 2021 avec quelques découvertes, et apporter un soutien aux éditeurs et auteurs régionaux, l'agence Auvergne–Rhône-Alpes Livre et Lecture publie un nouveau livret qui met en avant la production des acteurs locaux en matière de bandes dessinées...

14/01/2021, 15:35

ActuaLitté

L’éditeur spécialisé en jeunesse et Young Adult Christian Trimmer à la tête de MTV Books

Auparavant directeur éditorial chez Macmillan, Trimmer a participé à faire découvrir nombre de best-sellers internationaux. Avec la nomination de ce spécialiste du Young Adult, MTV Entertainment Group espère l’arrivée de nouvelles plumes susceptible de se transformer en rentables futures adaptations. 

13/01/2021, 17:31

ActuaLitté

Hachette publiera le premier livre de Billie Eilish en mai 2021

Pour son premier livre, la chanteuse-compositrice Billie Eilish, révélée au monde entier fin 2019 avec son premier album When We All Fall Asleep, Where Do We Go ?, succès phénoménal, a fait dans la simplicité. Il sera titré Billie Eilish et proposera des photographies tirées des collections personnelles de l'artiste.

13/01/2021, 12:26

ActuaLitté

Luna, le prochain roman de Serena Giuliano : Naples, ou le grand pardon

Après les succès de Ciao Bella (également chez Pocket) et Mamma Maria, pour lequel Serena Giuliano a reçu le prix Babelio, Serena emmène ses lecteurs à Naples, dans une ville que son héroïne, Luna, retrouve à contrecœur pour se rendre au chevet de son père malade. Et le roman sera publié chez Robert Laffont, ce 18 mars, apprend-on de l’éditeur.

13/01/2021, 10:01

ActuaLitté

Mon Autre France, l'éditeur dédié à l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon

L'archipel de Saint Pierre et Miquelon est le dernier bastion français d'Amérique du Nord, entre le Canada continental et Terre-Neuve. C'est là qu'est née, en janvier 2020, la maison d'édition française Mon Autre France. Elle est dédiée à l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon où elle a installé son siège. Livres jeunesse, romans, pièces de théâtre ou encore livres créatifs, tous les ouvrages autour du thème de l’archipel ou dont l’auteur est un de ses habitants se trouvent dans ses rayons. 

11/01/2021, 16:00

ActuaLitté

Les 80 ans du Capitaine Haddock, marin héroïque, alcoolique et colérique

Les albums et autres dessins d’Hergé font vibrer les salles de ventes lors de mises aux enchères, encore et encore. Tintin devient synonyme de millions à mesure que les salles de vente proposent des œuvres du dessinateur. Mais aux côtés du reporter, il est un vieux loup de mer qui, cette année 2021, célèbre ses 80 ans, sans avoir pris une ride ni un cheveu blanc. Le capitaine Haddock, marin alcoolique dans ses premiers temps, a fini par incarner le contrepoint parfait au fringant Tintin. 

09/01/2021, 10:27

ActuaLitté

Le chiffre d'affaires de l'édition française finirait l'année 2020 en recul de 2 %

Les vœux du Syndicat national de l'édition (SNE), du Bureau international de l'édition française et du Cercle de la Librairie se sont déroulés « en distanciel », ce jeudi 7 janvier. À cette occasion, Vincent Montagne, président du SNE, a dressé un premier bilan économique de 2020, confirmant la perspective d'une année pas si catastrophique, avec des chiffres en recul de 2 % dans l'édition.

08/01/2021, 10:04

ActuaLitté

Près de 200 éditeurs dans le répertoire 2021 de la région Nouvelle-Aquitaine

À l'occasion de la nouvelle année, la région Nouvelle-Aquitaine publie la version actualisée, pour 2021, de son répertoire des éditeurs de la région. Près de 200 maisons d'édition sont référencées, qui existent depuis deux ans au moins et publient au minimum un livre par an.

07/01/2021, 16:30

ActuaLitté

Les Français et la lecture : conséquences des confinements

ENQUÊTE – Deux confinements ont passé déjà, et le troisième reste à venir — ou à redouter. Si les chiffres de vente en librairie indiquent un recul de l’activité, les Français n’auraient pour autant pas délaissé l’activité même. Une étude indique qu’au cours du premier, plus strict, et du second, le livre est demeuré un fidèle compagnon. Sans omettre que nombre d’activités culturelles étaient impossibles — théâtre, cinéma, etc.

07/01/2021, 16:09

ActuaLitté

En 10 ans, l'essor de la bande dessinée documentaire

À l'occasion de l'année dédiée à la bande dessinée, l'Observatoire du dépôt légal de la Bibliothèque nationale de France consacre une partie de son bilan à un panorama de 10 ans de BD. Si la production de BD est en hausse comme pour d'autres formats éditoriaux, la bande dessinée documentaire se démarque particulièrement...

06/01/2021, 16:59

ActuaLitté

Légère baisse des livres déposés à la BnF en 2019, avec 20 % d'autoédition

La Bibliothèque nationale de France communique les données de son Observatoire du dépôt légal, pour l'année 2019, offrant ainsi un panorama assez précis de l'édition en France. Cette année-là, 79.581 livres ont été enregistrés, marquant une légère baisse par rapport à 2018 (82.313). La part de l'autoédition dans ces dépôts atteint désormais les 20 %.

06/01/2021, 16:06

ActuaLitté

Julia Pavlowitch nommée directrice des éditions Phébus

Le groupe Libella annonce la nomination de Julia Pavlowitch aux postes de directrice littéraire et directrice des éditions Phébus. Depuis six ans, Julia Pavlowitch, directrice de collection puis éditrice, travaillait au sein des éditions de l'Iconoclaste.

06/01/2021, 12:10

ActuaLitté

“La peur doit changer de camp” : Olivier Duhamel accusé d'inceste

Près d’un an après l’explosion de l’affaire Matzneff, sous la plume de Vanessa Springora, un nouvel ouvrage soulève le voile sur une histoire d’inceste cette fois. Mis en cause, Olivier Duhamel, au centre du livre de Camille Kouchner, sa belle-fille. Dans La Familia grande, cette dernière porte de lourdes accusations : son frère jumeau aurait été victime du politologue.

04/01/2021, 18:20

ActuaLitté

La chronique des Bridgerton : avant la saison 2, les romans de Julia Quinn ?

Nous sommes en 1814 à Londres. Alors que la grande société britannique se retrouve pour des mariages de circonstances, les affaires de cœur succèdent aux crises de larmes. Ou l’inverse. Et de tout cela, Lady Whistledown, chroniqueuse mondaine anonyme autant que mystérieuse, fait état dans un billet qu’elle imprime et fait distribuer, pour le plaisir de toutes, et tous. Même celui de la reine…

04/01/2021, 17:25

ActuaLitté

Le nouvel Astérix réveillera le “côté teigneux et un peu batailleur” 

Les dialogues sont en cours de finition, Didier Conrad achève de dessiner la page 32 (sur les 44 pages traditionnelles), et à quelques détails près, l’album devrait donc être bouclé avant l’été. Si le titre, déjà trouvé, n’est pas encore dévoilé, la couverture est réflexion… Une nouvelle année, un nouvel Astérix, encore une fois signé Didier Conrad et Jean-Yves Ferri : enfin le monde redevient normal.

03/01/2021, 16:36

ActuaLitté

100.000 livres brûlés : les Éditions Corsaire lancent un appel aux dons

Le 24 décembre dernier, un incendie ravageait un entrepôt abritant les ouvrages de la maison indépendante basée à Orléans. Devant l’importance des pertes , le cofondateur du groupe Gilbert Trompas, lance aujourd’hui un appel aux dons.

30/12/2020, 15:16

ActuaLitté

Le film policier, du livre au cinéma : Fantômas, l'immortel

« Dès les années 1910, l’œuvre de Louis Feuillade (1873-1925) montre une société multiforme dans laquelle s’affrontent les justiciers (Judex) et les criminels (Fantômas, les Vampires). On verra, par la suite, apparaître une multitude de détectives et de policiers (Rouletabille, Wens, Sergil... )» Ah, le personnage de Pierre Souvestre et Marcel Allain, dont les premières aventures parurent en 1910... ActuaLitté et les éditions Télémaque vous proposent de retrouver quelques grands classiques de cette littérature qui a si mauvais genre, dont le cinéma s’est emparé avec délectation. Tirées de L’Encyclopédie du film policier français, voici des présentations de ces films historiques, avec aujourd'hui Fantômas, héros hors norme.

29/12/2020, 15:58

ActuaLitté

Bowie : l'icône illustrée 

ROMAN GRAPHIQUE :  Biographie illustrée sur David Bowie, Bowie propose une vision originale et fidèle de la vie de la star. Réalisé par Mike Allred, auteur reconnu dans le milieu du comics, l'album est accompagné d'une préface de Neil Gaiman. 

 

 

 

 

29/12/2020, 12:10

ActuaLitté

Un éditeur indépendant perd 150.000 livres dans un incendie

Ce matin de veille de Noël, Gilbert Trompas, cofondateur des éditions Corsaire, apprenait une très mauvaise nouvelle. Dans la nuit du 23 au 24, un incendie s’est déclaré dans l’entrepôt qui abritait une grande partie des ouvrages de la maison. Les dégâts sont immenses, et environ 150.000 livres seraient partis en fumée.

 

24/12/2020, 16:13

ActuaLitté

Agenda, annuaire, parutions : un nouveau site pour Livre et lecture en Bretagne

L'établissement public de coopération culturelle Livre et lecture en Bretagne a mis à jour son site internet : au-delà de la nouvelle charte graphique, la plateforme propose des services repensés ou inédits. On retrouvera ainsi un annuaire, un agenda des événements ou encore un catalogue des parutions des auteurs et éditeurs basés en Bretagne, à venir.

23/12/2020, 15:27

ActuaLitté

Édition : avec la crise, les cessions internationales en souffrance

Le Bureau international de l'édition française (BIEF) a interrogé ses adhérents pour prendre le pouls des cessions internationales, en cette année 2020 très particulière. Sans surprise, 2/3 des répondants indiquent une tendance à la baisse du nombre de contrats de cession signés par rapport à l'année 2019.

17/12/2020, 10:39

ActuaLitté

Jay-Z crée une maison d'édition, Roc Lit 101

Le rappeur Jay-Z, alias Shawn Carter, se lance dans l'édition avec la création de Roc Lit 101, une maison d'édition née d'un partenariat entre sa société, Roc Nation, et le groupe américain Random House. Musique, sport, pop culture et activisme seront au centre de la ligne éditoriale.

16/12/2020, 13:25

ActuaLitté

“Ta couleur mentat l'eau” extrait de Dune : le Mook

Fruit de la collaboration entre le podcast C’est plus que de la SF, animé par Lloyd Chéry, les éditions L’Atalante et Leha, Dune, le Mook a connu une réussite sensationnelle par un financement participatif. Aujourd’hui, ActuaLitté vous propose d’en retrouver un extrait; rédigé par Nicolas Gary (le kwisatz haderach de notre rédaction... hem !), consacré à l’une des castes les plus fascinantes de l’univers de Frank Herbert : les mentats, ces ordinateurs humains.

15/12/2020, 14:01

ActuaLitté

Marvel fête l'anniversaire de l'octogénaire Captain America

Petit à petit, les maisons de retraite vont se remplir de super-héros et de vilains : après Batman et le Joker, côté DC, c'est Captain America qui fête son 80e anniversaire. La maison d'édition Marvel publiera à cette occasion Captain America Anniversary Tribute #1, un numéro spécial.

15/12/2020, 10:51

ActuaLitté

Abstractions : l'art, au coeur de l'édition

Abstractions c’est avant tout la rencontre de deux fervents défenseurs de la culture, Tara Lennart et Quentin Westrich, qui décident de fonder et co-diriger une maison d’édition pas comme les autres : replacer les arts au centre des œuvres publiées et mettre en lumière des auteurs singuliers et inspirants. Tel est le credo d’Abstractions.

14/12/2020, 17:15

ActuaLitté

Offrons des livres : le cadeau tendance de fin d'année

« Cette année particulière qui touche à sa fin nous aura, entre mille autres choses, rappelé l’attachement que nous avons pour le livre, la lecture et les librairies. » C’est un collectif d’une vingtaine d’éditeurs qui se regroupe pour porter le message, prêchant certes pour leur paroisse, mais finalement, la chose est valable pour toute la profession. Après tout, le livre représente un cadeau difficile à manquer...

11/12/2020, 12:44

ActuaLitté

La poétesse lauréate du prix Nobel Louise Gluck sera publiée par Gallimard 

Publiée aux États-Unis par la maison Farrar Straus and Giroux Louise Glück restait jusque-là peu plébiscitée par les éditeurs français. 

11/12/2020, 11:14

ActuaLitté

Le temps des cerises ne sera pas l'officine éditoriale poétique du PCF

La nomination de Frédéric Rauch à la tête de la maison d’édition qu’avait fondée Francis Combes suscitait de vives émotions. Dans le milieu de la poésie, Le temps des cerises occupe une place spéciale. Mais pour beaucoup, l’arrivée d’un permanent du PCF n’avait rien du débarquement d’alliés sur les plages de Normandie.

09/12/2020, 16:21

ActuaLitté

Quand un permanent du Parti communiste prend la direction d'une maison de poésie

Ils sont une centaine, poètes, traducteurs, universitaires, à signer un texte alarmé, préoccupés par le devenir de la maison d’édition fondée autour de Francis Combes : Le temps des cerises. Ils évoquent « un grand danger », suite à la décision des principaux actionnaires.

08/12/2020, 15:32

ActuaLitté

Un SLPJ 2020 “qui a rayonné bien au-delà de son territoire habituel”

Au lendemain de la « fermeture » du Salon du Livre et de la Presse Jeunesse (SLPJ) de Montreuil 2020, son organisation s'estime satisfaite, dans un communiqué, de cette édition confinée et contrainte par le contexte sanitaire. L'événement aura notamment été marqué par des rencontres professionnelles à distance et l'opération « Une Histoire pour toi », qui a permis d'offrir des livres à 25.000 collégiens du département de la Seine-Saint-Denis.

08/12/2020, 09:57

ActuaLitté

Jamais Blake sans Mortimer : Moloch, à la cousse !

Depuis le 20 novembre, les amoureux de l’éminent duo britannique d’enquêteurs se réjouissent : un tome 27, sorti en plein confinement, voilà qui était un peu ridicule. Mais les lecteurs étaient au rendez-vous : la semaine passée, près de 25.000 exemplaires étaient écoulés (donnée GfK). De quoi pousser un cri, celui du Moloch…

07/12/2020, 12:25

ActuaLitté

Beyrouth : après la catastrophe, les témoignages

Cet ouvrage n’a ni l’ambition ni la prétention d’être une réflexion raisonnée, encore moins de répondre à des considérations politiques, car l’heure et la primauté est à l’émotion. Donner la parole à ceux qui font Beyrouth, qui sont son essence, ceux qui y vivent, qui la vivent et la rende vivante est la motivation première de ce livre. 

05/12/2020, 09:28

ActuaLitté

Des livres numériques pour répondre au handicap des lecteurs

Avec près d’un million de personnes en France touchées par un handicap impliquant des solutions de lectures adaptées, le sujet est d'importance. Le cadre légal permet la création de fichiers accessibles, mais l’offre peut toujours s’améliorer. Une étude de la Hadopi présente un état de lieux, accompagné de recommandations pour en favoriser le développement.

04/12/2020, 17:06

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

L'éditeur Dark Horse prend des mesures contre le harcèlement

En juin dernier, plusieurs accusations de harcèlement et d'agression émergeaient sur le réseau social Twitter, visant notamment l'auteur et éditeur Scott Allie et l'éditeur Brendan Wright. Tous deux collaboraient avec la maison d'édition Dark Horse, alors accusée d'avoir fermé les yeux sur ces agissements. L'éditeur américain révèle aujourd'hui plusieurs mesures pour éviter ces situations, à l'avenir.

15/01/2021, 16:33

ActuaLitté

Des bibliothécaires se changent en tableaux vivants de maîtres

Sachant qu’ils ne profiteront plus autant de leurs établissements — couvre-feu oblige — les bibliothécaires s’adonnent à des activités plus ludiques que jamais. Ainsi, 18 bibliothécaires du Réseau des médiathèques du Beauvaisis se sont mis en scène à la façon du Getty Challenge. Au menu, quelques grandes œuvres de la peinture, reproduites pour des tableaux vivants parfois bien cocasses !

15/01/2021, 16:21

ActuaLitté

La finance revoit son vocabulaire pour le monde des actifs numériques

La Commission d'enrichissement de la langue française propose une incursion dans le monde de la finance contemporaine avec une liste de vocabulaire consacrée aux actifs numériques. Bienvenue dans un monde de cyberjetons et de protocole informatique...

15/01/2021, 15:14

ActuaLitté

Best-sellers 2020 : les meilleures ventes de livres jeunesse, albums et romans

Le couvre-feu tant redouté est annoncé, Jean Castex une fois de plus dans le rôle du Père Fouettard, mais que cela n’empêche pas de sourire. Surtout. Les librairies gardent le moral — un couvre-feu vaut toujours mieux qu’un confinement lourd. En attendant, voici quelques recommandations de lectures, pour les plus jeunes, tirées des meilleures ventes jeunesse de l’année 2020. 

15/01/2021, 13:14

ActuaLitté

Best-sellers 2020 en Italie : Valérie Perrin en tête du classement

D’après les données du circuit de librairies Arianna, la Française Valérie Perrin, le regretté Camilleri et Sandro Veronesi, le gagnant du Prix Strega — le plus important prix littéraire italien — et du prix du Livre étranger France Inter/Le Point 2021, sont les auteurs des livres les plus vendus en Italie en 2020. Certes, l'année fut difficile, mais on compterait dans le Bel Paese de plus en plus de lecteurs

15/01/2021, 11:15

ActuaLitté

La récupération de Captain America par des pro-Trump scandalise le fils de son créateur    

Lors de l’assaut du capitole, le 6 janvier dernier, certains manifestants arboraient des déguisements à l’effigie de héros Marvel. Pour le fils du co-créateur de Captain America, Neal Kirby, la récupération du personnage au bouclier par les pro-Trump est une véritable insulte : « Captain America est l’antithèse absolue de Donald Trump. »

15/01/2021, 11:06

ActuaLitté

Les librairies face au couvre-feu : entre inquiétude, philosophie et sourires

Le couvre-feu national qu’a instauré le gouvernement fait frémir les commerces. Pour la librairie, qui sort d’une année où le pire a été évité, ces deux semaines de nouvelles mesures sanitaires contraindront-elles à une adaptation nouvelle? Pourtant, certains s’interrogent : la nécessité de limiter les déplacements, en regard du contexte sanitaire, oui, mais pourquoi dans ce cas encourager les commerces à ouvrir le dimanche ? 

15/01/2021, 10:56

ActuaLitté

Qui pour succéder à Jean d'Ormesson à l'Académie française ?

Le jeudi 28 janvier prochain, l'Académie française doit procéder à l'élection du nouvel occupant ou de la nouvelle occupante du fauteuil de Jean d'Ormesson, à la place F12. Le dépôt des candidatures est désormais fermé, et les prétendants sont connus...

15/01/2021, 10:42

ActuaLitté

Des procédures judiciaires contre Amazon, accusé d'entente sur les prix des ebooks

Amazon devra répondre de ses actes et de sa politique en matière de prix des livres numériques : deux procédures judiciaires distinctes visent en effet une possible entente entre la multinationale et cinq des plus importants éditeurs américains. Hachette, HarperCollins, Macmillan, Simon & Schuster et Penguin Random House sont ainsi présentés comme des « co-conspirateurs » dans une plainte.

15/01/2021, 10:32

ActuaLitté

Couvre-feu à 18 h dans toute la France : “mesure douloureuse” pour la librairie 

L’apparition d’un variant, désormais omniprésent dans la presse, pour le Coronavirus, provoque des montées d’angoisse. En Suisse, un confinement sévère vient d’être déclaré, entraînant la fermeture des commerces non essentiels. Autrement dit, des librairies victimes de ces mesures sanitaires. Dans son allocution du 14 janvier, le Premier ministre, Jean Castex, pose les bases pour la France. 

14/01/2021, 18:25

ActuaLitté

Le PEN Club de France toujours à la peine avec son ancien président

Révélée en septembre 2020 par ActuaLitté, la situation du PEN Club de France reste délicate : le départ de son dernier président en date, l'écrivain et avocat Emmanuel Pierrat, s'est fait dans des conditions tumultueuses. L'organisation de défense de la liberté d'expression des auteurs critiquait les méthodes de ce dernier, mais l'accuse désormais de malversations.

14/01/2021, 15:42

ActuaLitté

29 communes en lice pour le titre de capitale française de la culture 

Les candidatures se sont closes ce 31 décembre 2020. Le jury devra désormais départager 29 communes (ou groupements de communes) pour attribuer le titre de « capitale française de la culture ». Le label s'accompagne, rappelons-le, d'un financement d'un million d'euros. 

14/01/2021, 15:38

ActuaLitté

France : libraires et éditeurs en première ligne d'une prise d'otage

Bisbille dans l’interprofession ? De toute évidence : la société Cyber Scribe, connue par ses services de référencements d’ouvrages pour les petites maisons et éditeurs autodistribués, fait les frais d’une colère de Dilicom. Dans un courrier émanant de la directrice générale, Véronique Backert, les clients découvrent un changement contractuel majeur : l’obligation de passer par Dilicom pour assurer « le référencement de vos titres dans le FEL et pour la transmission des commandes ». 

14/01/2021, 08:51

ActuaLitté

Nouvelles mesures sanitaires Covid : la Suisse ferme toutes ses librairies 

« Ça allait bien jusqu’à ce matin. » Le PDG des librairies Payot, Pascal Vandenberghe ne cache pas une pointe d'agacement, après les annonces du Conseil fédéral. La Suisse vient d’instaurer une série de mesures contraignant les commerces dits non essentiels à fermer de nouveau. Réaction directe à la hausse du nombre de contaminations du Coronavirus, la Suisse va endurer une chape de plomb à compter du 18 janvier. 

13/01/2021, 17:54

ActuaLitté

Prix Strega, le Goncourt italien : 2021 sera-t-elle l’année des femmes ?

Le plus convoité et discuté des prix littéraires italiens... Selon les plus récentes rumeurs, l’année 2021 sera l’année des femmes pour le Prix Strega, le principal prix littéraire italien. Un prix qui d’ailleurs a été souvent critiqué pour la place minoritaire des femmes parmi les titres sélectionnés et les gagnants. Des critiques qui se sont transformées en constats suite à une récente enquête.

13/01/2021, 12:02

ActuaLitté

La BnF inaugure des Rendez-vous du jeu vidéo, une série de conférences

La Bibliothèque nationale de France collecte, à des fins patrimoniales, les jeux vidéo et consoles diffusés en France. Pour valoriser cet héritage vidéoludique et mettre en avant l'histoire de ce médium, l'établissement inaugure en 2021 les Rendez-vous du jeu vidéo, avec 5 conférences, de janvier à mai.

13/01/2021, 11:14

ActuaLitté

L'autrice Octavia Roodt en résidence à la Cité de la BD d'Angoulême

La Maison des auteurs de la Cité internationale de la bande dessinée d'Angoulême accueille, en janvier et février 2021, l'autrice sud-africaine Octavia Roodt en résidence. Elle travaillera à cette occasion sur son premier long récit, Promised Land, une fiction autobiographique qui se déroule dans une ferme sud-africaine.

13/01/2021, 11:08

ActuaLitté

Une libraire citée par Macron : "Cela m'amuse, tout au plus"

Le 31 décembre 2020, le président de la République Emmanuel Macron présente ses vœux aux Français. Un exercice délicat, surtout cette année, pour des raisons évidentes. Le chef de l'État veut innover : il cite alors l'exemple de plusieurs Français et Françaises, détaille leur attitude face à la pandémie. Parmi eux, Rosalie, « librairie à Bagnolet en Seine-Saint-Denis ». L'intéressée garde la tête froide et les idées claires.

12/01/2021, 17:57

ActuaLitté

L'Académie américaine des arts et des sciences place sa revue en accès ouvert

Dædalus, la revue de l'Académie américaine des arts et des sciences, copubliée par l'institution et les presses universitaires du Massachusetts Institute of Technology, sera désormais proposée en accès ouvert. 150 volumes, publiés entre 1955 et 2021, seront accessibles librement.

12/01/2021, 17:31

ActuaLitté

Faber annonce un nouveau livre de Sally Rooney en septembre 2021

L'éditeur britannique Faber a confirmé la parution d'un nouveau livre de Sally Rooney, auteure très remarquée de Conversations entre amis (traduit par Laetitia Devaux, Éditions de l'Olivier) et Normal People. Beautiful World, Where Are You paraîtra en version originale le 7 septembre 2021.

12/01/2021, 17:09

ActuaLitté

Allemagne, Autriche : les marchés du livre en recul pour 2020

La maudite année 2020 se termine, sans garantie que 2021 soit particulièrement meilleure, surtout sur le plan économique. Dans le monde du livre, les premiers bilans des douze mois écoulés tombent. En Allemagne et en Autriche, le recul des ventes est de mise, respectivement de 2,3 et de 4,4 %.

12/01/2021, 15:12

ActuaLitté

La Bibliothèque nationale du Qatar prépare la Coupe du monde de foot 2022

Du 21 novembre au 18 décembre 2022, le Qatar accueillera la 22e édition de la Coupe du monde de football. Un événement sportif particulièrement attendu dans le monde et dans le pays, mobilisé pour l'occasion. La Bibliothèque nationale du Qatar, à Doha, se prépare aussi, avec la signature d'un accord pour accélérer la recherche et l'étude en matière de ballon rond.

12/01/2021, 12:48

ActuaLitté

1,3 million de livres offerts aux écoles : IoLeggoPerche, rendez-vous national

L’initiative coordonnée par l’AIE (Associazione Italiana Editori) a rencontré un succès extraordinaire même dans l’année de la pandémie. Ce qui témoigne encore une fois de la résilience de l’édition italienne. Écoles, librairies et éditeurs unis pour la lecture : la cinquième édition de #ioleggoperché, le projet national de donation des livres en faveur des bibliothèques scolaires, promu par l'Association italienne des éditeurs (AIE), a été un succès malgré la situation difficile de la pandémie de Covid- 19 (avec 8 régions déclarés zones rouges).

12/01/2021, 11:26

ActuaLitté

Privée de bibliothèque, elle volait des livres à la Fnac 

Arrivées à son domicile, les forces de l’ordre ont découvert près de 140 livres qu’elle a manifestement dérobés à la Fnac. Cette habitante de Chamalières (Puy-de-Dôme) a été interpellée en fin de semaine dernière, alors qu’elle s’adonnait à son vice, dans la Fnac de Clermont-Ferrand. Et fut prise la main dans le sac avec une douzaine d’ouvrages qu’elle tentait de faire passer à l’as.

12/01/2021, 09:13

ActuaLitté

Le nouveau confinement au Québec réaffirme le rôle social des bibliothèques 

Les mesures concernant le confinement ont été resserrées partout au Québec ce samedi. Dans ce contexte, l’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ) souhaite préciser que les bibliothèques publiques qui le désirent pourront offrir des espaces d’études ainsi qu’un accès aux postes informatiques aux élèves et aux étudiants allant du primaire à l’université. 

12/01/2021, 09:11

ActuaLitté

Destitution de Donald Trump : l'écrivain Don Winslow prend part à l'impeachment

Connu pour ses positions anti-Trump, l’auteur de La frontière (trad. Jean Esch) frappe un nouveau coup contre le futur ex-président des États-Unis. « Je propose cette vidéo comme preuve dans la procédure de destitution de Donald Trump », lance-t-il sur les réseaux. Et, de fait, les images des émeutes survenues au Capitole laissent songeur. 

11/01/2021, 17:34

ActuaLitté

Best-sellers 2020 : les meilleures ventes de polars

Mauvais genre, peut-être, mais toujours aussi populaire, le roman policier a encore une fois connu de belles heures en 2020. Parcourant les chiffres des meilleures ventes, on retrouve des figures bien connues. En s’appuyant sur les données du panéliste GfK, voici donc un top des livres les plus bankables de l’an passé. Et uniquement en grand format.

11/01/2021, 12:54

ActuaLitté

La revue Publishers Weekly organise un salon, pour remplacer BookExpo

La revue américaine Publishers Weekly, destinée aux professionnels du livre, annonce l'organisation d'un nouveau salon, nommé U.S. Book Show, du 26 au 28 mai prochain. Organisée en ligne, cette première édition doit inaugurer un événement professionnel qui prend la place de BookExpo, salon historique qui a rendu les armes en 2020.

11/01/2021, 11:21

ActuaLitté

Chantage et harcèlement expliqueraient les retraits d'images Dragon Ball

En fin de semaine dernière, les utilisateurs de Twitter bouillaient : plusieurs demandes de retraits de contenus, visiblement envoyées par la maison d'édition japonaise Shueisha, visaient des captures d'écran, GIFs et même des dessins de fans postés sur le réseau. La mise à disposition d'images tirées de séries comme Dragon Ball ou One Piece aurait posé problème à l'éditeur. La vague de signalements dériverait en fait d'une campagne de harcèlement et d'intimidation...

11/01/2021, 10:36

ActuaLitté

Meghan Markle : l'embarrassant livre de révélations d'une demi-soeur

Début janvier, la monarchie britannique perdait la tête : Harry et Meghan décidaient de quitter la vie publique, et la famille royale par conséquent. Parti à Vancouver, l’ex-couple princier doit encore réviser son accord avec la Couronne en 2021 — permettant à Harry de préserver ses rangs militaires, sans pouvoir y recourir. Mais voici que dans le psychodrame britannique qui se joue, intervient Samantha Markle, demi-sœur de Meghan, avec un livre révélation.

10/01/2021, 18:59

ActuaLitté

Des illustrations originales de Miyazaki dans un nouvel ouvrage du studio Ghibli

Si le travail d'Hayao Miyazaki sur les films du studio est bien connu, beaucoup d’illustrations de l’artiste sont restées exclusives au musée Ghibli. Situé à Mitaka, dans la banlieue de Tokyo, il a accueilli plusieurs expositions consacrées au mangaka au fil des ans. Aujourd’hui, l’entreprise propose de réunir les dessins issus de ces évènements, en un seul album – à l’édition limitée.

 

09/01/2021, 09:05

ActuaLitté

Les librairies fermées en toute hâte durant les émeutes au Capitole

Économiquement, l’édition a savouré la période Trump qui s’achève : tous les ouvrages autour de la présidence de Donald ont réalisé des scores de vente impressionnants. Mais d’un point de vue plus global, la cohabitation avec le locataire de la Maison-Blanche n’a pas toujours été rose. Après les violences survenues au Capitole, ce sont les librairies qui ont trinqué… 

08/01/2021, 16:59

ActuaLitté

800 000 repas distribués aux Restos du coeur grâce aux nouvelles de 13 à table !

Avec plus de 134.000 exemplaires vendus en fin d’année 2020 (données GfK, semaine 52), le recueil de nouvelles 13 à table a réalisé une année exceptionnelle. Mais pour ses auteurs, comme pour les éditions Pocket, il s’agit surtout d’un succès qui profite aux Restos du cœur. Pour chaque livre acheté, 4 repas sont distribués aux Restos. Depuis la première édition en 2014, ce sont 4,5 millions de repas supplémentaires que l’association a pu offrir.

08/01/2021, 15:35

ActuaLitté

Une statue d’esclavagiste fait polémique au sein de l’université d’Oxford

Au milieu des rayons de la bibliothèque du collège All Soul, se dresse un hommage de pierre à Christopher Codrington. Mort en 1710, cet ancien étudiant de l’université d’Oxford avait fait un legs important à l’établissement. Sa fortune reposant majoritairement sur l’exploitation d’esclaves, sa générosité prend aujourd’hui un goût amer et l’emplacement de sa statue fait polémique.

08/01/2021, 14:42

ActuaLitté

Fin d'une ère de terreur : L'Attaque des Titans s'achèvera le 9 avril

Quand la Kodansha parle de L’Attaque des Titans, on pose son sandwich et on écoute. Publié en France par Pika, sur une traduction de Sylvain Chollet, la fin du manga, après 12 années de sérialisation, est avancée. En effet, l’éditeur japonais vient d’indiquer que la dernière publication s’opérera le 9 avril, pour l’Archipel. Depuis 2009, le titre s’est écoulé à plus de 100 millions d’exemplaires dans le monde.

08/01/2021, 14:15

ActuaLitté

L'éditeur de Dragon Ball, Shūeisha, attaque les partages d'images sur Twitter

Quelle mouche a piqué la maison d'édition japonaise Shūeisha, notamment connue pour les mangas Dragon Ball, Naruto et One Piece ? Depuis quelques heures, les utilisateurs de Twitter à l'origine de partages d'images tirées de Dragon Ball et d'autres mangas reçoivent des notifications d'infractions au droit d'auteur...

08/01/2021, 12:51