#Presse

Censure : "Moi les hommes, je les déteste", un manifeste féministe menacé d'interdiction

Publié ce 19 aout, l’essai féministe Moi les hommes, je les déteste sera peut être victime de censure. La menace ne vient pas d’organisations militantes réactionnaires, mais bien d’un chargé de mission au ministère délégué à l’égalité femmes-hommes. L'État, fait loi, comme dirait Judge Dredd...

Le 02/09/2020 à 17:42 par Gariépy Raphaël

36 Réactions | 3 Partages

Publié le :

02/09/2020 à 17:42

Gariépy Raphaël

36

Commentaires

3

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Publié par la maison d’édition associative Monstrographe, l’essai Moi les hommes, je les déteste se veut une invitation à la misandrie. Derrière le titre provocateur, l’autrice, Pauline Harmange, interroge cette hostilité à l’égard des hommes, trop souvent tournée en dérision ou source de fantasme. La quatrième de couverture présente le manifeste comme « un chemin joyeux et émancipateur », une manière de faire place à la sororité et à des relations bienveillantes et exigeantes.

Dans un article publié ce lundi, Médiapart révèle... un risque de sanction. Le 19 août, jour de la sortie du livre, Ralph Zurmély, chargé de missions au ministère délégué à l’égalité femmes-hommes envoie un mail à la maison, cité par le média : « Ce livre est de toute évidence, tant au regard du résumé qui en est fait sur votre site qu’à la lecture de son titre, une ode à la misandrie », écrit-il. « Or, je me permets de vous rappeler que la provocation à la haine à raison du sexe est un délit pénal ! En conséquence, je vous demande d’immédiatement retirer ce livre de votre catalogue sous peine de poursuites. »

Si les éditeurs ont pour l’instant catégoriquement refusé de s'exécuter, la menace qui plane n’est pas anodine. Monstrographe est tenu par Martin Page et Coline Pierré, auteurs ici éditeurs bénévoles, pour qui assurer des frais d’avocats serait tout simplement impossible.

Un livre dangereux ? 

Interrogé par Médiapart, Ralph Zurmély maintient ses propos, pour lui l’ouvrage « n’a rien à voir avec le principe d’égalité femmes-hommes que nous défendons et constitue ni plus ni moins un délit pénal ».

Le chargé de mission au ministère délégué à l’égalité femmes-hommes n’a pourtant, de son propre aveu, pas lu le manifeste. Sa conviction de l’illégalité du pamphlet ne repose donc que sur le titre et sur la quatrième de couverture. Or, comme le rappelle Coline Pierré : « Le titre est provocateur, mais le propos mesuré. C’est une invitation à ne pas s’obliger à fréquenter les hommes ou à composer avec eux. À aucun moment l’autrice n’incite à la violence. »

Contactée par ActuaLitté, Pauline Harmange souligne le caractère confidentiel du tirage : environs 400 exemplaires. Moi les hommes, je les déteste n’est pas un objet politique incitant à la haine et à la divison, mais un propos destiné « à un public d’ami·es » explique l’autrice, qui souhaitait s’adresser à des lecteurs déjà au fait de ces questions. 

L’écrivaine n’est pas surprise par ce genre de réactions qui illustrent, selon elle « que la parole féminine et féministe n’est toujours pas la bienvenue chez les hommes ». Reste que la position de M. Zurmély est symbolique : « Je ne trouve pas cohérent qu’un homme confronté régulièrement à “des dossiers de viols et d’agressions sexuelles” ait le réflexe de vouloir censurer un livre qui parle précisément de ces problèmes. »

Une initiative qui intrigue 

L’envoi des mails et la menace de censure seraient apparemment une initiative personnelle de M. Zurmély. Selon Médiapart, les équipes d’Élisabeth Moreno, ministre chargé de l’Égalité entre les femmes et les hommes, ont souligné que cette décision n’engageait en aucun cas le ministère. Les collaborateurs de la ministre n’ont cependant pas directement condamné ses propos. 

L’Observatoire pour la liberté de création s’insurge de son côté contre la démarche du politique : « Vous n’avez aucune autorité juridique pour demander le “retrait” d’un livre, n’étant pas le ministère de l’Intérieur, lequel, à notre connaissance, n’est pas saisi selon la procédure ad hoc. »

En plus de l’illégalité de la démarche ce dernier pointe le « contresens » à la fois sur les missions que l’homme est supposé défendre et sur le livre qui n’a pas été lu. « Nous vous demandons fermement de revenir sur votre demande et d’adresser vos excuses à l’éditeur », conclut l’organisation.

Happy ending ? 

L’affaire ayant défrayé la chronique, Pauline Harmange est aujourd’hui sous le coup des projecteurs. La menace de censure aura fait réagir sur les réseaux sociaux et beaucoup d’internautes ont commandé l'essai en soutien à l’autrice et à la maison. 

« On a l’exemple d’un bel effet Streisand, car ce livre qui aurait dû rester confidentiel est au final parti pour sa 3e réimpression, après que le 2e tirage se soit écoulé en une nuit. » 

La polémique continue cependant de prendre l’ampleur et l’écrivaine doit désormais subir des attaques personnelles sur Twitter. Pour tenter de dépolariser un peu les débats, et de calmer le bruit et la fureur, il s’agirait de revenir au propos central de ses écrits. 

« J’invite simpement les femmes à imaginer une manière d’être nouvelle », explique Pauline Harmange, « À prendre moins en compte l’avis souvent peu étayé des hommes, à envisager l’adage “il vaut mieux être seule que mal accompagnée” avec sérieux, et à redécouvrir la force des relations féminines pleines de réciprocité, de douceur et de force. » 

Crédit photo : Editions Monstrographe 

36 Commentaires

 

NAUWELAERS

02/09/2020 à 20:30

Finalement tout bénef pour cette autrice, ces menaces -dangereuses ou risibles, on hésite- semble-t-il !
S'il s'agit d'un manifeste uniformément misandre, cela ne me concerne pas.
Comme pour toute femme vis-à-vis d'un brûlot misogyne.
Selon le chroniqueur -mais a-t-il bien saisi la portée de ses mots ? -il s'agi(rai)t d'une «invitation à la misandrie», rien que ça...
Selon le Larousse, «misandrie»: «mépris envers les hommes».
Le Robert: «misandre»:«Qui éprouve, manifeste de l'aversion pour les personnes de sexe masculin (opposé à misogyne). n.f. misandrie».
Donc: la guerre des sexes, la misogynie à l'envers, on doit adouber en 2020, année de coronavirus et de grande lucidité, sinon on est réac...?
C'est cela le chemin vers le mieux: le ressentiment, la rancoeur et la haine univoque et bien-pensante, si sûre de son bon droit, contre (environ disons !) la moitié de l'humanité ?

Eh bien...je ne crois pas cela le moins du monde et bien entendu j'adhère à un féminisme qui n'en reste pas là, qui serait une triste et lamentable misogynie inversée quoi.
Mais je reprécise que ce bouquin -qui n'est pas vraiment chroniqué: il s'agit plutôt de la polémique qui enfle -ne va peut-être pas du tout dans ce sens unique, cette voie sans issue et vaut peut-être quelque chose, mérite un intérêt !
Je ne suis pas un petit juge de réseaux sociaux et je n'émets pas de sentence, surtout pas sans savoir en me basant sur de l'émocratie brute et non étayée.
Il faut connaître d'abord, se prononcer ensuite.
Ce diptyque est insécable dans ma manière de fonctionner.
Si ce manifeste est nuancé, intelligent et parfois à prendre au second degré, alors cela peut vraiment en valoir la peine !
Mais en outre, j'apprends quelque chose du plus haut intérêt grâce à cette chronique...
Donc il existe un «Observatoire pour la liberté de Création».
En cette période où la liberté de publier se trouve mise sous les feux des projecteurs de façon intense -oui le procès filmé que nous savons -et en allant bien au-delà du cas de ce seul opuscule, qu'en est-il de la «cancel culture» contre laquelle s'élève une tribune signée d'une série de personnalités de gauche, le 24 août sur le site de «Marianne» ?
Qu'on leur colle l'étiquette de «réactionnaires» -tout à coup-à ces progressistes (dont une lesbienne LGBT -qui se définit comme telle, ce n'est pas moi !) ou non, n'importe que peu ou pas du tout: il faut juger du fond.
Quant au titre de l'ouvrage de Pauline Harmange, il est très provocateur.
Mais je ne peux juger du fond, ne l'ayant ni lu ni parcouru (ici en Belgique).
De mon point de vue, on a le droit de se faire n'importe quelle opinion en le lisant.
Le censurer serait absurde et je ne le souhaite certes pas.
Même si d'aventure je le détestais -je n'aime pas le racisme anti-hommes (qui s'en prend aux individus globalement et non aux tares voire crimes de certains d'entre eux!)- jamais moi je n'appellerais à son retrait des rayons, à son interdiction.
On doit dénoncer des actions et attitudes inacceptables ou scandaleuses, parfois ignobles: mais pas jeter l'anathème sur toute la gent masculine; ce qui constitue l'odieux principe même du racisme.
Mais non à la censure.
Même si je suis «blessé», pour employer un vocable qui revient souvent.
On ne doit d'ailleurs pas être blessé ou blessée à tire-larigot, sinon on n'en finit plus et on perd le sens du relatif...ce qui est trop souvent constatable.
Et j'ignore s'il s'agit d'une véritable proclamation de haine contre la gent masculine ou non.
Sinon souvenons-nous tout de même que de nombreux livres censurés au cours des âges ont ensuite connu une gloire pérenne !
Comme d'habitude: contre la censure à front bas, de Pauline Harmange aux textes traqués par la «cancel culture», sans parler de nombreux ouvrages érotiques (parfois féminins !) dont certains sont devenus des classiques, comme du temps de Losfeld père.
Le tout bon, l'indispensable, le courageux et même la vile daube ont le droit de vivre: ensuite, un tri s'impose.
Mais livrons-nous à une autre culture, digne d'une civilisation évoluée:
celle du débat, libre et intègre, loin des anathèmes et excommunications de tout acabit.
Loin des guerres des sexes ou autres, des interdits et des diktats.
Quelles qu'en soient les sources -polluées.
Que ces tentatives de censure soient cataloguées «progressistes» ou «réacs» par des laborantins stakhnanovistes dans les grands laboratoires trop bouillonnants des idéologies fluides et changeantes -bien fol est qui s'y fie - elles sont les ennemies de la liberté, de l'intelligence et de la démocratie.
Et de l'humanisme.
Selon l'auteur de ces lignes en tout cas...
Moi les fatwas, je les déteste (...mais je n'aime que ce qui me plaît vraiment également, sans pressions possibles !).

CHRISTIAN NAUWELAERS

clmasse

02/09/2020 à 21:48

Ce n'est pas un livre féministe, mais sexiste. Le féminisme, comme beaucoup de ismes, ne peut pas être l'alibi pour tout et n'importe quoi.

Dexter

03/09/2020 à 02:02

C'est juste le titre qui est provocateur.
Il évoque surtout les femmes qui ont été violentées par les hommes et le fait que leur colère est légitime et ne doit pas être censurée au prétexte d'une quelconque haine contre les hommes. Oui, il y a des femmes qui développe une phobie et une méfiance des hommes après avoir subi des viols.
Il n'y a rien de nouveau et peut-être que des hommes victimes de viols par des femmes ont le même mécanisme ? Même si à la fin, c'est vrai que les femmes sont toujours de nos jours dans un système d'oppression.

Il suffit juste de voir les faits divers récents: le mec qui commettait des viols, qui a bénéficié d'une libération conditionnelle et qui a violé et assassiné une adolescente de 15 ans. Bizarrement, il y a une écrasante majorité d'hommes qui commettent ce genre d'actes. Non pas que les femmes soient des anges mais voilà faut le dire aussi. Ça c'est le plus extrême mais entre ceux qui tuent leur femme, ceux qui harcèlent, l'ecart salariale, les blagues de beauf, la contraception et l'avortement... Forcément à un moment donné le vase déborde.

Je ne pense pas que le livre puisse faire l'objet d'une censure. Aucun appel au meurtre ou à la haine. Juste des constats et une certaine colère.

On ne sort pas d'un régime patriarcal de plus de 1000 ans en juste 50 ans malheureusement. Les femmes vont devoir se battre également pour conserver leur droit acquis, c'est pas de tout repos.

Ribiata

03/09/2020 à 10:16

merci pour votre intervention intelligente qui remet les choses au point et à laquelle j'adhère totalement.
J'ajoute que même le titre n'est que l'expression d'une position toute personnelle qui n'appelle aucunement à la haine et encore moins à la violence. On peut aussi remarquer que son honnêteté personnelle ne se retrouve pas chez ceux qui appelle réellement à la haine et à la violence qui, eux, ne disent jamais publiquement "qu'ils détestent..." ou "qu'ils haïssent..." mais passent leur temps à accuser de tout et n'importe quoi les objets de leur haine pour la justifier. Ce qui n'est pas du tout la même chose !

clmasse

06/09/2020 à 22:00

Il y a aussi vraisemblablement des hommes qui ont été victime de femmes (pouvant aller jusqu'à manger les pissenlits par la racine et être traîné dans la boue après avoir reçu trois coups de fusil dans le dos) et qui devienne bien légitimement sexistes, machistes et misogynes.
- Ah oui mais non ça c'est pas permis.
- En vertu de quoi? de l'égalité? Pfff…

Jujube

03/09/2020 à 05:24

L'histoire, devenue banale, d'un cornichon qui n'a pas lu le livre qu'il critique, le voue aux Gémonies et à la destitution; tout ça parce qu'il n'a pas digéré le titre.
(Curieux qu'il n'ait pas réclamé l'autodafé de "cette horreur").

Faudrait lui donner une punition: recopier deux cents fois ce fameux titre, à la plume des années 50, avec encre violette et sans aucun pâté. (Peut-être sur PQ, pour rendre la tâche plus difficile).

Beau coup de publicité et garantie de nombreuses rééditions: surprise!

L'oeuvre

Black live machin

03/09/2020 à 08:16

« Moi les nègres, je les déteste... »
C'est le titre de mon prochain livre : une ode anti-raciste contre les blancs oppresseurs méchants paternalistes antiféministes qui sont tous des colonialistes...

Croc'n'troll...

03/09/2020 à 09:59

tiens ! un troll... bonjour M. le Troll... moi, les trolls, je les aime bien, ils ont qq chose de touchant. Ils n'ont pas vraiment d'opinion, de pensée construite, ça crée un vide, un besoin, une aspiration, les prémices d'une vie spirituelle, quoi ! Alors ils appellent au secours, cherchent le contact, n'ayant encore aucune notion de ce qu'est l'échange, mais ça viendra, il faut bien commencer, autant commencer au 36e dessous, on est sûr de s'élever...

Michel BLAISE

03/09/2020 à 08:38

J'ai lu ce récit. Beaucoup de bruit pour rien, c'est sans intérêt et stupide.

Cependant,solliciter la censure d'un écrit est encore plus idiot et contre-productif - et grave -, qu'il soit question de l'édition d'un livre, des caricatures satiriques et sataniques de Charlie Hebdo ou de celle de la députée Danielle Obono par valeurs actuelles etc...

rez

03/09/2020 à 09:14

bravo actuallité, en publiant des commentaires incitant à l'haine et tout à fait méprisants "black lives machin". Un defilé d'hommmes cons qui, comme celui à l'origine de cet article (le macho qui menace sans avoir ni la loi ni le droit de son coté et qu'on espère va être viré de ses fonctions) n'ont plus de place pour être machistes qu'ici. La preuve, à chaque fois qu'on croit avoir une petite place pour s'attaquer aux femmes on finis vite par s'attaquer aussi aux antiracistes ou directement aux noires.
beau réflexe...

Michel BLAISE

03/09/2020 à 10:20

Je relève le SEUL commentaire agressif et injurieux "un défilé d'hommes cons" (sic), appelant lui-même à la censure des commentaires sur votre site : celui de votre sulfureux abonné mademoiselle "Rez", anonyme évidemment, dont la devise semble être "faites ce que je vous dit, mais ne faites pas ce que je fais.

Alors, si à vos yeux, nous sommes des "hommes cons", c'est avec une jouissance non dissimulée que je participe à ce défilé de résistance contre votre extrémisme fascisant et populiste traduit dans vos propos qui me font l'effet d'un zephir en fin de saison.

Cordialement mademoiselle.

Patrick Pike

03/09/2020 à 09:49

Ce mec (comment s'appelle-t-il, déjà ? Ah, oui : Ralph Zurmély) est l'exemple type du robot, genre radar.
La greffe aux algorithmes, voici ce qui nous attend dans un proche avenir. Qu'est-ce que l'intelligence artificielle ? Une simulation. Un ersatz de réflexion.
Il eut été si simple, tout d'abord de lire le livre, ensuite de répondre par le dédain ou un ironique "c'est réciproque !" et non par l'imbécile censure. Car, "On est bête par défaut d'intelligence, stupide par défaut de sentiment, idiot par défaut de connaissance" déclinait le grammairien Gabriel Girard.

NAUWELAERS

03/09/2020 à 11:46

Donc Mr. Michel Blaise au moins a lu cet opuscule...
Avis négatif mais on dit non à la censure -censurons-la, elle !
Même si cette tentative maladroite et stupide -et inadmissible -rend service en fait à un ouvrage voué à rester probablement inaperçu.
J'adore les propos télévisés de la très regrettée Claire Bretécher au sujet du féminisme, entre autres...
Qu'elle a montré par l'exemple et ce talent XXL qui a bluffé et conquis tout le monde, en pulvérisant les barrières de genre, naturellement, avec force et sans haine !
Vraiment y réfléchir, loin des interdits infantilisants.
Voler un peu haut quand on le peut...
Et avec un esprit critique débarrassé de trop de rancoeurs envahissantes qui colorent tout en...sombre !
Sans progrès réel dans ce cas.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Michel Blaise

03/09/2020 à 13:39

Manifestent, vous n'avez pas saisi le sens de mon propos. Mais il vous a interpellé et, il 2 attiré votre attention, c'est déjà beaucoup. Je résume, cependant, le livre n'a aucun intérêt, à mon sens; il n'est que le paroxysme du féminisme fascisant, mais ne peut justifier sa censure. Par qui et selon quels critères ? Les vôtres, le miens.

Cordialement.

belaval

03/09/2020 à 15:14

Titre gênant, inutilement provocateur; pour le contenu, j'attends de l'avoir lu.
Le féminisme anti-hommes m'énerve.

Jujube

03/09/2020 à 21:41

Bonjour Belaval,

Eclairez-moi, s'il vous plaît: existe-t-il un féminisme anti-femmes.

Merci de me lire.

Cordialement

NAUWELAERS

03/09/2020 à 17:40

Monsieur Blaise,
Si on répond à quelqu'un, il est absolument élémentaire de citer le nom de celui ou celle à qui on s'adresse !
Sinon: coup d'épée dans l'eau.
Il vaut mieux s'abstenir de perdre son temps.
Et celui des autres.
Moi je ne sais pas à qui vous vous adressez.
Préciser et arrêtons de jouer aux devinettes, je vous prie.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Jujube

03/09/2020 à 21:36

Beaucoup de commentateurs ont trouvé le titre "provocateur", "gênant", offensant, "fasciste" et nous renvoient au cornichon que j'évoquais plus haut.

Tous des hommes, pas possible!
Ben oui, c'est une déclaration de non-amour et son atterrissage chez les mâles fut celle d'une grosse baffe pour leur ego.
Pauvres nous! Mais c'est souvent mérité, non? Nous ne pratiquons pas nécessairement l'angélisme tous les jours avec les dames et le machisme est un peu notre truc, non?

Que se passerait-il si un auteur intitulait son bouquin: "Moi les femmes, je les déteste"? Les dames réagiraient-elles de la même manière, ou pire?

Après tout, l'autrice qui nous interpelle a peut-être repris textuellement les dires d'une ou plusieurs de ses informatrices et en a fait le titre de son essai. Un cri du coeur, quoi! N'oublions pas que "Le coeur a ses raisons comme la vigne a ses raisins".

clmasse

06/09/2020 à 22:09

C'est vrai que la censure n'est pas une bonne solution. Mieux vaut pouvoir lire les délires de certaines femmes qui ne se sente plus quand elles observent les mouvements féministes au point à écrire d'importe quoi, et y répondre… par le mépris ou la moquerie. La plupart des femmes bien dans leur peau recherchent la compagnie des hommes, et réciproquement, et c'est bien comme ça. Que veut cette auteuse? Un système comme il n'y a pas si longtemps en Algérie, d'Apartheid sexiste? Mais oui bien sûr, c'est une bonne idée. Une idée encore meilleure, qu'elle aille faire une psychothérapie, parce que je vois pas d'autre solution.

NAUWELAERS

07/09/2020 à 09:30

En réponse à Jujube et à un certain féminisme qui tourne à une guerre des sexes misandre qui ne veut ou parfois veut dire son nom...
Extrait ci-dessous entre guillemets de la charge d'Élisabeth Badinter contre un certain «néoféminisme guerrier» -«Le Journal Du Dimanche» du 6 septembre 2020.
«Armées d'une pensée binaire qui ignore le doute, elles se soucient peu de la ­recherche de la vérité, complexe et souvent difficile à cerner. À leurs yeux, les êtres humains sont tout bons ou tout mauvais. Les nuances n'existent plus. C'est le mythe de la pureté absolue qui domine.»
Un texte à lire et à méditer...
Si on croit aux vertus de l'huile sur le feu et de l'escalade des sensibilités à vif et des confrontations de plus en plus violentes...
gare aux effets contre-productifs !
Assez de cette hystérisation permanente...
Traiter celles (nombreuses) et ceux qui n'en veulent pas de «réactionnaires» est un non-argument.
C'est prendre les gens pour...des quiches (clin d'oeil à un certain magazine féminin qui mise sur l'intelligence...).
Il existe divers types de féminisme et les extrémistes à la Coffin -comme autrefois la Scum («Society Of Cutting Up Men», pas besoin de traduction)-font reculer plutôt que progresser leur cause tout à fait nécessaire à la base.
Lorsque des militants Black Lives Matter vont vandaliser les murs de Graceland -c'est arrivé début septembre -ont-ils envie...de faire gagner Trump au bout du compte ?
Ce serait dommage, non !
CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

07/09/2020 à 09:55

Jujube,
Une «grosse baffe pour leur ego»...vous savez, des femmes comme Élisabeth Badinter y répondent.
Voir mon autre post de ce lundi 7 septembre et sa tribune dans «Le Journal Du Dimanche» ainsi que celle contre la «cancel culture» lamentable sur le site de «Marianne» avec plusieurs personnalités féminines de gauche -zut,dommage pour les fanatiques des anathèmes à lancer !
Tout comme nos amies,compagnes,fiancées et épouses ou concubines qui,elles, existent bien plus fort pour nous, femmes et hommes qui n'éprouvent pas le besoin de se tirer la bourre, de harceler l'autre, de croire à sa supériorité à cause de son sexe, de son physique avantageux, de sa position sociale, de son nombre de likes sur les réseaux sociaux sans lesquels plus de vie, etc. !
Et lorsque l'on vit de mauvaises expériences avec un homme ou plusieurs, ou une femme ou plusieurs, on peut rebondir, réfléchir et éviter la misandrie
parée de toutes les vertus ou la misogynie qui elle aussi trouvera toujours à s'autojustifier...
Un peu d'ouverture et d'intégrité ne fait jamais de tort.
Et soyons adultes à la fin !
Jamais on ne s'entendra avec tout le monde, jamais on ne pourra aimer tout le monde ni être aimé universellement.
La seule attitude qui vaille: loin de toute mièvre naïveté de bisounours qui semblent tout juste sortis de l'oeuf, se concentrer sur le positif et bien entendu -c'est totalement évident -lutter pour ses droits légitimes économiques, sociaux, professionnels.
Sans bâtir une idéologie qui devient vite faisandée avec comme triste matière première non avouée ses traumas personnels dont on décide de faire une généralité monolithique et indiscutable.
CHRISTIAN NAUWELAERS
Si

Ribiata

07/09/2020 à 22:50

c'est drôle, toute cette agitation parce qu'une femme dit qu'elle déteste les hommes :) toute cette peur : les trolls, les raisonneurs, les pédants... peur de quoi ? bouh ! En plus, je suis sûr que ce n'est même pas vrai. Ou si, elle les déteste comme on dit "J'te déteste !" mais ne les hait pas, ne les agresse pas, ne les viole pas, ne les tabasse pas, ne les enferme pas, ne leur met même pas de coup de fusil dans le dos, ne les insulte même pas et ne veut pas leur couper les vivres. Très peu de femmes font des choses comme ça. Certaines en rêvent p-ê quand elles n'ont rien à faire ou sous la douche ou en écrivant un bouquin et l'oublient aussitôt... Très peu d'hommes aussi font des choses comme ça aux femmes... mais bon, beaucoup plus tout de même, faut bien le dire... se le dire... se le dire pour arrêter d'avoir peur, voyons ! un peu de tenue messieurs :)) Toute cette hystérie (ou faut-il parler de prostatérie, de testiculérie ?) pour essayer de vous donner un peu d'importance... bouh !

Jujube

09/09/2020 à 00:19

Bonjour, Ribiata.
Voila un texte sensé...et court: incroyable!
J'espère qu'il met un point final à de vaines discussions.
Bien à vous,
Jujube

NAUWELAERS

08/09/2020 à 10:52

Qui donc a peur, Ribiata ?
Quel lapin sortez-vous de votre chapeau ?
Pourquoi nous prêter des sentiments imaginaires, aux hommes ?
On est pédants ou trolls dès qu'on n'accepte pas tout sans discuter ?
C'est cela un échange, pour vous?
Vous estimez qu'on doit attirer les mouches avec du vinaigre.
Eh bien non...
Nous sommes de petits élèves indisciplinés à qui l'institutrice sévère mais juste doit taper sur les doigts ?
Si des femmes détestent les hommes en bloc, on ne va pas les adorer, non ?
Et la plupart des hommes -j'en suis -ont tout le respect pour les authentiques progressistes féministes qui ne sont pas pleines de cette détestation misandre qui est l'équivalent de la misogynie.
On n'avance pas comme ça, je regrette.
S'il s'agit de second degré et d'humour, d'accord !
Et si je déteste...moi je refuse la censure de ce que je n'aime pas.
Liberté avant tout (c'est propre aux pédants et aux trolls hélas...???).
Ce qui me fait peur: la bêtise toxique et AGISSANTE concrètement comme la «cancel culture» qui fait l'objet soit d'un déni soit d'une défense...
Le progressisme authentique totalement dévoyé, faisandé...
Combattu notamment par des féministes y compris de gauche, y compris pour certaines: LGBT mais non haineuses, etc.
Avec un juste esprit critique qui élève la barre de l'intelligence...!
Lisez donc la tribune contre la «cancel culture» sur le site de «Marianne» et la tribune contre le féminisme extrémiste et haineux et sans l'ombre d'une nuance d'Élisabeth Badinter («Le Journal Du Dimanche» du 6 septembre).
Là le schmilblic avance dans la bonne direction.
Avec ou sans votre permission.
CHRISTIAN NAUWELAERS

CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

08/09/2020 à 20:26

En réponse à Ribiata.
Deux phrases de Pauline Hermange...
Entre guillemets.
«Tous les hommes ne sont peut-être pas des violeurs, mais quasiment tous les violeurs sont des hommes et quasiment toutes les femmes ont subi ou subiront des violences de la part des hommes.»

««Tous les hommes ne sont peut-être pas des violeurs, mais quasiment tous les violeurs sont des hommes et quasiment toutes les femmes ont subi ou subiront des violences de la part des hommes.»

Bizarre !
Nous ne vivons pas sur la même planète !
Je ne connais, moi, que de nombreuses femmes qui n'ont jamais été victimes des hommes...
Jamais, jamais, jamais, Mme Hermange.
Et une «zemmourisation» ou comme on dit moins que naguère une «lepénisation des esprits», je ne vois pas cela comme une marque de progrès féministe.
Essentialiser les hommes parce qu'il en existe des mauvais: harceleurs, violents, violeurs...
On veut ça ?
Quelle différence avec le fait de considérer tous les Noirs et Arabes comme délinquants, parce qu'il en existe ?
Je regrette: ce que propose Hermange est une régression au mieux ou une guerre des sexes au pire.
Et heureusement qu'il existe diverses branches du féminisme, loin de ce genre d'extrémistes.
Appelez-moi pédant ou troll: cela roule sur la cuirasse de mon indifférence...
C'est tellement n'importe quoi !
Comme le fait de considérer toutes les femmes comme des victimes des méchants hommes parce qu'ils sont la gent masculine.
N'importe quoi mais les visiteuse et visiteurs du site peuvent en juger.
Je confirme que même si mon opinion est faite, en authentique progressiste ou tentant de l'être, ennemi de la censure et de la «cancel culture», jamais je ne demanderais l'interdiction de ce livre...qui bénéficie de cet esclandre maintenant !
Un autre éditeur plus important va prendre le relais...
Voilà quelques sourires tout de même qui peuvent poindre.
Mais cette démarche n'est pas du tout constructive selon moi.
Ce que je pense et exprime en toute liberté.
Pour finir et j'y tiens fort, merci de ne pas zapper !
Oui les viols, violences faites aux femmes, harcèlements et mauvais traitements divers existent.
Non je ne cherche aucune excuse à ceux qui les commettent.
Malgré leurs lacunes éventuelles d'éducation, leur milieu social défavorisé, leurs problèmes personnels...
On peut tenter de comprendre mais pas excuser.
Mais déborder en décidant que la gent masculine est ce qu'a décidé Pauline Hermange et d'autres, eh bien non.
Ce n'est pas du progressisme et c'est contre-productif et mensonger.
CHRISTIAN NAUWELAERS
CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

09/09/2020 à 00:48

Eh bien quelle confusion...
Deux phrases de Pauline Hermange et puis deux fois la même qui apparaît !
Voici l'autre ci-dessous.

«Je crois que la détestation des hommes nous ouvre les portes de l’amour pour les femmes (et pour nous-mêmes) sous toutes les formes que cela peut prendre.»
L'amour via l'hostilité à l'autre genre !
C'est le progrès.
J'espérais un peu de dérision, de second degré...
Rien vu de ce genre mais mon microscope est sans doute trop bas de gamme.
Voilà sans autres commentaires.
CHRISTIAN NAUWELAERS

db

09/09/2020 à 01:54

oh please publish an English translation for those of us limited by the learning disorder common to most Americans of being monolingual!

Ribiata

09/09/2020 à 19:17

oder vielleicht, Americano, lei puo imparare una lingua altra dalla sua? there are many options, actually more than 5000 autres langues que l'anglais, todas igualmente interesantes. Извините!
Front de libération des polyglottes

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Les réseaux de lecteurs sur internet : panorama des communautés en France

ENQUÊTE – La récente annonce d’une levée de fonds de 2 millions € réalisée par la start-up Gleeph relance les interrogations : les réseaux de lecteurs sur internet, véritables clubs de lecture numériques se partagent l’attention des internautes. Quelles sont les véritables dynamiques derrière ces outils ? Et plus encore, quelle place occupent-ils dans le paysage web ? 

11/01/2021, 14:55

ActuaLitté

Un nouveau conte de Noël horrifique par Maxime Chattam, écrit sur Twitter    

Pour fêter Noël, Maxime Chattam et sa famille ne se sont pas contentés d’installer une crèche. Depuis plusieurs années l’écrivain semble s’être lancé dans la création d’un véritable village, aux habitants miniatures un peu particuliers. Sous les façades illuminées, se croisent des figures horrifiques de la pop culture, que l’auteur utilise pour raconter un conte de son cru.

08/01/2021, 12:05

ActuaLitté

Lire ou ne pas lire les articles publiés : Facebook aura une réponse

Gagner du temps sur ces réseaux qui nous en font tant perdre ? Ou permettre aux utilisateurs de ne pas plonger tête baissée dans une fake news, servie sur un plateau par un titre trop alléchant ? L’outil que développerait Facebook, une intelligence artificielle du nom de TLDR, simplifierait l’usage du réseau. Pour tout article diffusé, un résumé permettrait d’en saisir l’essentiel. Pas très rassurant dans le principe.

29/12/2020, 11:51

ActuaLitté

Un manuel homophobe mis à disposition des élèves dans un lycée catholique

Des élèves du lycée privé Notre-Dame de Kerbertrand ont eu le déplaisir de se voir proposée la lecture de Pour réussir ta vie sentimentale et sexuelle du Père Jean-Benoît Casterman. Le manuel, qui comporte des passages ouvertement homophobes et sexistes, a suscité la polémique sur les réseaux sociaux, poussant le directeur de l’établissement, Ghislain de Barmon, à présenter des excuses. 

02/12/2020, 14:19

ActuaLitté

Les conseils de lectures de Mariah Carey commencent... par ses mémoires

Rejoignant le club très prisé de ces influenceurs dont les conseils de lecture sont avidement suivis, Mariah Carey amorce Noël avec sa propre sélection. Tout juste 10 ouvrages que la chanteuse met en scène, toute en sourire. Avec son propre titre en haut de pile, juste au cas où…

02/12/2020, 10:17

ActuaLitté

Sécurité globale : violer le droit d'auteur pour faire oublier les enjeux de la loi

La pirouette politique ne dupe aucun des auteurs engagés dans l’initiative « Députés de la honte ». Le jour de la Marche des libertés, 30 dessinateurs et dessinatrices décidaient de publier sur la toile les dessins des 388 députés ayant adopté la loi Sécurité globale. Certains des parlementaires ont même cru, sous couvert de réseaux sociaux, qu’il leur était permis de violer le droit d’auteur. Quelle assurance !

01/12/2020, 14:14

ActuaLitté

Bruxelles aménage un calendrier de l'avent numérique en 35 livres

La 8e édition du Festival « Bruxelles se livre(s) » aurait dû ouvrir ses portes à La Maison de la Francité, ces 28 et 29 novembre 2020. Nous remercions les mesures sanitaires qui vont le transformer totalement, étonnement, follement, en festival virtuel. En effet, devant l’annulation de toutes les manifestations littéraires, les organisateurs ont choisi le camp de la résilience, et lancent la première édition de « Bruxelles se livre(s) digital ».

30/11/2020, 10:04

ActuaLitté

Loi Sécurité globale : 30 auteurs dévoilent les 388 “députés de la honte”

« La colère, c’est un point de départ, indiquant qu’il faut agir. Tout en construisant des actions qui ne sont pas portées par la colère. » Cyril Pedrosa résume en quelques mots comment une trentaine de dessinateurs se sont regroupés pour dénoncer le vote de la loi Sécurité globale. Les 388 qui ont donné leur voix à un texte liberticide se retrouvent soudainement sur les réseaux, représentés en noir et blanc, avec le hashtag #DéputésdelaHonte.

28/11/2020, 11:52

ActuaLitté

Fêtes : une sélection de 500 livres à offrir en cadeau pour Noël

Le sens de la mesure est pourtant ce qui caractérise nos voisins de Babelio. Le réseau social de lecteurs met cependant les petits plats dans les grands, et dans les très grands, en inaugurant une sélection de 500 livres, sélectionnés pour Noël. En tout, 60 thématiques pour s’y retrouver au mieux, et choisir au plus près. 

28/11/2020, 00:01

ActuaLitté

Réouverture des librairies en France : à quelles conditions ?

Au lendemain de l’allocution présidentielle, le Syndicat de la librairie française se réjouit de ce que les établissements puissent de nouveau accueillir leurs clients. Restent quelques inconnues, comme les modalités sanitaires, et le protocole à respecter. Voici quelques-unes des pistes évoquées par le gouvernement.

25/11/2020, 19:54

ActuaLitté

Librairie : la réouverture tant attendue

Après plusieurs semaines d’engagement pour la réouverture des librairies, le groupe Furet du Nord-Decitre s’apprête à rouvrir en toute sécurité ses 29 librairies en France (les deux librairies situées en Belgique n’ayant jamais fermé). Réouverture essentielle en cette période de fin d’année, car le livre et les jeux demeurent les idées de cadeaux les plus demandées.

25/11/2020, 12:57

ActuaLitté

Emmanuel Macron : réouverture des librairies et bibliothèques au 28 novembre

La date du 1er décembre avancée dès l’annonce du reconfinement aura presque tenu jusqu’au bout. Emmanuel Macron a dévoilé son plan pour les fêtes : pas de dinde ni de bûche glacée. En revanche, les consignes sanitaires renforcées pour les commerces, et une fin de non-recevoir pour les bars et restaurants…

24/11/2020, 18:19

ActuaLitté

Le jeu de la dame : un sans échec pour Netflix

Vraiment pas de chance… Sauf probablement pour l’éditeur Weidenfeld qui est parvenu à rééditer le roman de Walter Tevis avec pour couverture l’affiche de la série. L’actrice Anya Taylor-Joy, toute en mystère et en provocation, attend mains croisées le coup de son adversaire. Un échiquier, et quelques pièces qui le disputent à des bouteilles d’alcool. Un symbole de cette série, devenue un véritable succès.

24/11/2020, 16:31

ActuaLitté

Livres audio gratuits chez Amazon, au détriment des auteurs

Toujours dans sa perspective d’appâter le chaland, Amazon avait encore sévi : début novembre, sa filiale de livres audio était pointée du doigt pour une politique de retour de produits bien gonflée. Il aura fallu quelques semaines pour que l’Authors Guild ne réagisse, mais leur courrier ne souffre aucune interprétation.

24/11/2020, 13:22

ActuaLitté

Une Kids Zone déployée sur internet et les réseaux

Pandémie oblige, confinement impose : pour le Festival des littératures européennes de Cognac, l’édition 2020 nécessite des contorsions de premier ordre. Pour autant, pas question de sacrifier le volet jeunesse, crucial, de la manifestation. Voici donc présenté Kid Zone, une approche résolument tournée vers le monde numérique.

21/11/2020, 10:42

ActuaLitté

Un garage devenu librairie, avec thé et café

Le hérisson, ça pique, mais c’est pas méchant, mais ça pique. Ou alors, ça propose du thé, du café et de livres, quand cela se change en librairie. A Badonviller (Meurthe-et-Moselle), s’est ainsi ouverte la Librairie du Hérisson, dirigée par Aurélie Vo Van Tao. Ouverte fin octobre, elle a affronté le confinement et recharge ses batteries pour la réouverture — presque littéralement.

20/11/2020, 17:07

ActuaLitté

Une écrivaine néo-zélandaise bannie d'un site de vente après avoir critiqué une ministre

L’auteure estimait qu’il était inapproprié que Nanaia Mahuta, la nouvelle ministre des Affaires étrangères, arbore le moko kauae, un tatouage facial traditionnel de la culture maorie.

20/11/2020, 16:57

ActuaLitté

Disney doit de l'argent à l'auteur d'Alien : Mickey fait la grande sourde oreille

Alan Dean Foster est un écrivain américain, auteur de plusieurs romans adaptés des franchises Star Wars et Alien. Depuis le rachat de Lucasfilm et de la 20 Century Fox par Disney, il affirme ne plus toucher un seul centime bien que ses œuvres continuent de se vendre. L’entreprise ignorant soigneusement ses messages depuis plus d’un an, Foster publie aujourd’hui un appel à l’aide et interpelle la profession sur une pratique qui risque de se généraliser. 

19/11/2020, 17:38

ActuaLitté

Seine-Saint-Denis : des librairies verbalisées pour cause de click & collect

Les librairies verbalisées parce qu'elles restent ouvertes au public malgré le confinement, c'est connu : certains écrivains assurent même qu'ils régleront les amendes. Mais des librairies verbalisées en raison de leur installation de click & collect (ou clique et rapplique), voilà qui est plus inédit. Les faits se sont déroulés dans le département de Seine-Saint-Denis.

18/11/2020, 16:31

ActuaLitté

France : réouverture des librairies au 27 novembre, si...

Plusieurs sources concordantes annoncent que les points de vente du livre reprendront une activité normale dès le 27 novembre. Discutée ce matin au ministère de la Culture, cette épineuse question des commerces fermés, ou contraints au click and collect, résoudrait enfin la situation.

18/11/2020, 12:41

ActuaLitté

Réouverture des librairies : 27 novembre ou 1er décembre ?

Jean Castex doit intervenir ce 26 novembre, veille du Black Friday, après les révélations de Bruno Le Maire. Le ministre de l’Économie, en envisageant une réouverture des commerces ce 27 novembre, a-t-il parlé trop hâtivement ? Entre Matignon et Bercy, les commerçants pris en étau se tournent… vers le ministère de la Culture ?

17/11/2020, 17:12

ActuaLitté

De la police en librairie aux auteurs félons : l'amende amère

La police qui débarque chez une libraire, des auteurs qui montent une fronde pour s’interposer entre les librairies et l’État… voici la douce France dans laquelle nous pataugeons. Évidemment, les mesures sanitaires imposées par le gouvernement rejaillissent, mais l’absurde où le pays est plongé atteint ses confins. Joyeux, pour des confinés.

16/11/2020, 11:27

ActuaLitté

Taïwan : des librairies indépendantes fermées pour dénoncer les remises sur le livre

À Taïwan, le 11 novembre est devenu une journée marquée par une forte hausse des achats en ligne : le Singles' Day, né en Chine, se présente comme l'équivalent du Black Friday aux États-Unis. Comprendre : une journée dédiée à la consommation, avec de fortes remises pour pousser à l'achat. À Taïwan, cette année, une quarantaine de librairies indépendantes ont tiré leur rideau pour protester contre les fortes remises sur le prix du livre pratiquées à cette occasion.

13/11/2020, 15:00

ActuaLitté

Fin du Click & Collect aux Volcans : “Les ventes ne couvrent qu’à moitié les salaires”

Les déclarations du Premier ministre ont sapé les espoirs : les librairies ne reprendront pas une activité normale ces prochaines heures. Ni ces prochains jours. De fait, les commerces ne vendant pas de biens essentiels devront continuer sur le rythme Clique et Rapplique, et s’adapter, encore. Ou bien cesser…

13/11/2020, 14:23

ActuaLitté

Castex : “Irresponsable d'alléger le dispositif”, les librairies restent closes

Malgré les récentes déclarations du ministre de l’Économie, les probabilités restaient infimes. Le pays ne verra pas la réouverture de ses commerces, et pas plus, donc des librairies. Mais au fil de ses annonces, le Premier ministre Jean Castex a également présenté des options resserrant le cordon sanitaire. Car aujourd'hui, il importe « d'éviter que les malades arrivent à l’hôpital ».

12/11/2020, 18:19

ActuaLitté

Confinement et librairie : “Avons-nous basculé vers un régime totalitaire ?”

De passage sur l’antenne d’Europe 1, Alain Griset, le ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises, n’a pas manqué le coche. Interrogé par Florence Kammermann, libraire à Cannes (Autour d’un livre), il a malhabilement botté en touche. La demande n’appelait pourtant aucune malice.

12/11/2020, 12:21

ActuaLitté

Polémique : l'écrivaine féministe Mary Wollstonecraft représentée nue pour sa statue hommage 

Réalisée par l’artiste Maggi Hambling, la sculpture a été dévoilée mardi dernier à Newington Green dans le nord de Londres. Constituée de bronze chromé, l’œuvre représente une figure féminine entièrement nue émergeant d’un tourbillon de femmes assemblées. Un choix artistique qui ne fait pas l’unanimité...

12/11/2020, 12:15

ActuaLitté

Traduire sans trahir le domaine public et ses usages

La bibliothèque numérique Europeana lance un vibrant appel : ce n’est pas le Panthéon, mais tout de même, l’entreprise vaut le détour. Il s’agit, ne disposant pas d’enveloppes budgétaires pour ce faire, de solliciter les internautes pour aider à la traduction d’œuvres du domaine public. Et ce, pour favoriser le multilinguisme qui agite l’Europe.

11/11/2020, 10:16

ActuaLitté

Un Tinder du livre, pour rencontrer des lecteurs passionnés

Envie de partager votre passion, vos impressions et vos réflexions avec ceux qui lisent les mêmes genres de livres que vous? Le nouveau réseau social 

11/11/2020, 08:49

ActuaLitté

Sylvain Tesson parraine une Arche de Noé pour sauver les librairies

Voici une nouvelle opération, très biblique pour le coup, montée ce 12 novembre, à 14 h 45. Il faudra résider à moins d’un kilomètre du Square du Vert Galant, situé sur l’île de la Cité, cependant. S’y retrouveront libraires, auteurs et éditeurs « unis dans cette mobilisation pour la réouverture des librairies indépendantes ». Et tout cela est très sérieux.

10/11/2020, 17:27

ActuaLitté

Des dessins inédits de Pénélope Bagieu en vente pour la bonne cause 

Depuis le 4 octobre dernier, Penelope Bagieu, autrice de Sacrées Sorcières ou encore du très récompensé album les Culottées, proposait un inktober. Chaque jour l’illustratrice publiait un dessin inspiré d’œuvres de certains de ses artistes favoris. Ses productions seront mises en vente samedi matin à 10 h au profit de la fondation Abbé Pierre. 

06/11/2020, 12:20

ActuaLitté

Frais de port des livres : l'occasion et l'édition laissées sur le carreau, “une déception”

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot promettait des tarifs postaux d'envoi de livres « divisés par 3 ou 4 » aux libraires. Avec des frais de port à 0,01 € pour les libraires, grâce à une prise en charge de l'État, la promesse est tenue. Mais d'autres acteurs du livre restent sur le carreau, notamment les librairies d'occasion et les éditeurs. Et le dispositif ne semble pas avoir vocation à s'inscrire dans la durée, puisque circonscrit au seul confinement, pour le moment.

06/11/2020, 10:46

ActuaLitté

Quand Amazon France prend les libraires pour des cons

En cette nouvelle phase de confinement pour la France, la réalité dépasse la fiction. Au point qu’on prête l’oreille à des choses qui, hors pandémie, relèveraient de la science-fiction. Comme cette idée qu’Amazon puisse, de son plein gré, solliciter les éditeurs et les libraires, pour proposer une forme de promotion inouie.

06/11/2020, 10:38

ActuaLitté

“Le 100 % plateforme numérique renforce un techno-féodalisme ”

L’association Culture papier défend les intérêts de la chose imprimée, sous toutes ses formes. Elle s’engage elle aussi dans la course au livre, à la lecture — et donc à la réouverture des librairies et des bibliothèques, pour un accès aux oeuvres, sans écran.

06/11/2020, 08:09

ActuaLitté

Italie : des librairies ouvertes, les éditeurs organisent Noël en novembre

Le soir du 3 novembre 2020, un nouveau décret du Président du Conseil des ministres a annoncé que les librairies resteront ouvertes. Le secteur se prépare en lançant une nouvelle campagne à travers les réseaux sociaux : #NoëlCommenceEnLibrairie 

05/11/2020, 08:58

ActuaLitté

Un comité culturel pour “faire vivre l’Europe en France” à partir de 2021

Du 1er janvier au 30 juin 2022, la France prendra la présidence du Conseil de l’Union européenne, ouvrant ainsi un « trio de présidences » avec le République tchèque et la Suède, cette année-là. Cette responsabilité importante sera l'occasion d'évoquer la culture, à travers la politique européenne. Mais aussi d'utiliser la culture pour « faire vivre l'Europe » en France, dès 2021. 

04/11/2020, 16:59

Autres articles de la rubrique Médias

ActuaLitté

Une série Harry Potter serait en préparation pour HBO Max

L'annonce si tardive d'un tel projet serait presque le plus surprenant : il se confestionnerait actuellement une série tirée de la saga Harry Potter pour la plateforme de streaming de Warner Bros, HBO Max. À l'heure où la pandémie a mis en avant le visionnage chez soi et où la saga Les Animaux fantastiques ne brille pas vraiment au cinéma, une série Harry Potter s'impose.

26/01/2021, 16:59

ActuaLitté

Anna et ses amis, d'après les BD de Anouk Ricard, devient une série pour enfants

Superprod Animation est très fier d’annoncer le lancement de la production d’Anna et ses amis (78 x 7 min), une série d’animation préscolaire coproduite avec Atmosphere Media, d’après les bandes dessinées d’Anouk Ricard. La série a été développée et est produite pour une diffusion sur Okoo, la plateforme enfants de France Télévisions et des discussions sont en cours avec d’autres chaînes à l’international. 

26/01/2021, 12:33

ActuaLitté

Tsubasa Yamaguchi annonce la réalisation de l'anime d'après Blue Period

Le premier tome paraît tout juste en France et le tome 9 sortira le 21 janvier au Japon : Tsubasa Yamaguchi, la mangaka à l'origine de Blue Period, vient d'annoncer que son œuvre serait adaptée en anime, courant 2021. L'éditeur français, Pika, ne dispose pas encore de plus amples informations concernant le studio, la date et la plateforme de diffusion de cet anime. Mais tout de même...

26/01/2021, 10:46

ActuaLitté

The Witcher : Eilie sera incarnée par Jodie Turner-Smith dans Blood Origin

Redoutable combattante douée d'une voix de déesse, Éile a abandonné son clan et son statut de gardienne de la Reine pour écouter les élans de son cœur et devenir musicienne itinérante. Mais lorsque vient le moment de rendre des comptes sur le Continent, elle doit reprendre les armes et poursuivre sa quête de vengeance et de rédemption.

25/01/2021, 16:14

ActuaLitté

Astérix Vidi Vici, un jeu mobile façon Pokémon Go chez les Gaulois

L'année 2021 verra Astérix et Obélix revenir en force, avec un nouvel album, mais aussi une série animée Idéfix sur France Télévisions et un nouveau film en préparation. Sur les smartphones, Astérix Vidi Vici permettra à la licence de se doter d'un jeu à la manière de Pokémon Go, qui utilisera la géolocalisation à des fins ludiques. 

22/01/2021, 16:55

ActuaLitté

Bruit de fond et Libra, de Don DeLillo, en cours d'adaptation

Deux romans de l'écrivain américain Don DeLillo se trouvent dans les programmes de studios de production : Bruit de fond, paru en 1985, et Libra, publié en 1988, seront respectivement adaptés par Noah Baumbach pour Netflix, et pour la télévision américaine, sous la forme d'une mini-série.

22/01/2021, 15:23

ActuaLitté

Après Xavier Gorce, Un Monde sans Plantu    

Le dessinateur historique du Monde prendra sa retraite le 31 mars prochain. Durant près de 50 ans il aura suivi d’un œil avisé les événements marquants du jour. Il est aujourd’hui temps de dire au revoir à la discrète et iconique souris blanche, qui semblait faire partie de l’ADN du journal.

22/01/2021, 13:13

ActuaLitté

Jeu vidéo, livre idéal #3 : The Last of Us

Jeux vidéo et livres ont bien plus en commun que ce que l'on pourrait imaginer au premier abord : convaincue de cette réalité, une équipe de bibliothécaires passionnés d'expériences vidéoludiques vous propose une sélection d'ouvrages en rapport avec un jeu ou une série de jeux. Aujourd'hui, on tente de survivre dans le monde post-apocalyptique impitoyable de The Last of Us... Bienvenue dans Jeu vidéo, livre idéal.

22/01/2021, 11:53

ActuaLitté

Un film sur la jeunesse de Willy Wonka en préparation  

Le projet dormait dans les tiroirs de la Warner depuis maintenant 5 ans. Le studio vient enfin d’annoncer une date de sortie : le 17 mars 2023. Deux acteurs sont pressentis pour incarner le jeune empereur des confiseries : Tom Holland et Timothée Chalamet. 

 

21/01/2021, 15:44

ActuaLitté

La série Il Miracolo, écrite par Niccolò Ammaniti, en intégralité chez Arte

La série italienne Il Miracolo, signée par le romancier Niccolò Ammaniti, est de retour en intégralité sur Arte, à l'antenne et sur la plateforme arte.tv. À Rome, la découverte d’une statuette de la Vierge pleurant des larmes de sang bouleverse la vie de plusieurs protagonistes et les met face à l’inexplicable...

21/01/2021, 14:27

ActuaLitté

Xavier Gorce quitte Le Monde pour un dessin "qui n'aurait pas dû être publié"

Le dessinateur Xavier Gorce, collaborateur du journal Le Monde depuis 2002, a signifié ce mercredi 20 janvier la fin de ses activités avec le quotidien. En cause, la réaction du journal Le Monde a un de ses dessins, publié dans une lettre d'information du 19 janvier. Ce dernier évoquait l'inceste et pouvait « être lu comme une relativisation de la gravité des faits d'inceste », selon les excuses du quotidien.

20/01/2021, 16:00

ActuaLitté

Des documentaires sur le racisme diffusés par Netflix, avec Ibram X. Kendi

Le diffuseur Netflix s'associe avec l'écrivain américain Ibram X. Kendi, une des références contemporaines en matière de lutte antiraciste, pour produire une série de documentaires basés sur ses livres. En France, Comment devenir antiraciste a été publié en septembre 2020 aux éditions Alisio dans une traduction de Thomas Chaumont.

20/01/2021, 15:04

ActuaLitté

L'amie prodigieuse : le tournage de la série reprend, entre Naples, Turin et Milan

Les conditions sanitaires globales impactent toutes les productions audiovisuelles, et l’une d’entre elles trouve les voies pour malgré tout poursuivre son travail. Ainsi, le tournage de L’amica geniale (L’amie prodigieuse), d’après le roman d’Elena Ferrante a repris, dans le cœur historique de Naples. Plusieurs photos présentent les actrices et acteurs, plongés dans la période des années 70…

20/01/2021, 14:05

ActuaLitté

Le roman YA Fuir la citadelle porté à l’écran

La société SK Global, qui a récemment produit Crazy Rich Asians, s’attaque à un nouveau projet. L’ouvrage de l’autrice américaine Ryan Graudin plongeait le lecteur dans un dédale urbain mortel, fortement inspiré par la mythologie chinoise. L’adaptation a été confiée au scénariste Elliott San.

20/01/2021, 11:41

ActuaLitté

En février, un jeune Voltaire fringant à découvrir sur France 2

France 2 annonce la diffusion, les lundi 8 et 15 février prochains, des épisodes de la mini-série Les Aventures du Jeune Voltaire, signée par Alain Tasma sur un scénario d'Alain Tasma, Georges-Marc Benamou et Henri Helman. Thomas Solivérès incarnera le philosophe des Lumières en devenir...

20/01/2021, 10:25

ActuaLitté

La crise des hommes ou les hommes en crise, dans La Grande librairie

Comme chaque semaine, François Busnel donne rendez-vous dans sa Grande librairie à quelques auteurs pour des discussions en plateau. Ce mercredi 20 janvier, à partir de 20 h 50, c’est autour de la « crise du masculin » qu’ils se retrouveront. Avec un détour par les musées, annonce la chaîne.

19/01/2021, 09:33

ActuaLitté

Après You, une autre série tirée d'un roman de Caroline Kepnes

Diffusé en France sur Netflix, la série You passionna les spectateurs pendant une partie de l'année 2019, avant une deuxième saison. Greg Berlanti et Sera Gamble, les créateurs, ont une nouvelle fois jeté leur dévolu sur un roman de Caroline Kepnes pour leur prochain projet. 

18/01/2021, 15:46

ActuaLitté

Univers Potter : pourquoi Hogwarts Legacy, retardé, doit réussir

Et voici comment ruiner un week-end qui commençait si bien. Les éditeurs de Hogwarts Legacy — en l’occurrence la collaboration entre Avalanche Software et Warner Bros — annoncent que le jeu sera officiellement retard jusqu’en 2022. Attention, entre janvier et décembre, le temps pourrait être particulièrement long. Pour jouer à de nouvelles aventures de Harry Potter, les MOldus prendront leur mal en patience désormais…

16/01/2021, 11:19

ActuaLitté

Malika Bellaribi-Le-Moal et Amel Bent chaussent Les sandales blanches

« On lui avait dit qu'elle ne marcherait jamais, on lui avait dit qu'elle ne chanterait jamais. »Le roman de la diva Malika Bellaribi Le Moal, Les Sandales blanches, paru en 2008 chez Calmann-Levy, a été adapté en téléfilm : il sera diffusé ce 25 janvier sur France 2, à 21 h 05. Un ouvrage autobiographique, qui « couronne et met en image son parcours artistique bien rempli », indique la production.

16/01/2021, 10:31

ActuaLitté

Le cocréateur du Jeu de la dame adaptera un roman de Mary Doria Russell

Scott Frank, cocréateur et scénariste du succès Le Jeu de la Dame, ne devrait plus avoir beaucoup de temps pour lui au cours des prochaines années. Il travaillera avec AMC à une autre adaptation en mini-série, celle du roman Le Moineau de Dieu de Mary Doria Russell, publié en 1998 en français dans une traduction de Béatrice Vierne.

15/01/2021, 14:36

ActuaLitté

Les créateurs de Game of Thrones adapteront L’Arbre Monde de Powers

David Benioff et D.B. Weiss, les deux scénaristes derrière la série à succès Game of Thrones, ont (encore) un nouveau projet. En association avec Netflix, ils travaillent désormais sur une adaption du best-seller de Richard Powers, L’Arbre Monde, publié en France aux éditions du Cherche-Midi dans une traduction de Serge Chauvin.

14/01/2021, 15:06

ActuaLitté

1984, la pièce de théâtre, adaptée pour la télévision

1984, le récit visionnaire et assez effrayant de George Orwell, aura prochainement droit à une nouvelle adaptation audiovisuelle, pour la télévision, a priori. Mais cette série s'inspirera de l'adaptation théâtrale de Robert Icke et Duncan Macmillan, particulièrement réaliste et violente.

14/01/2021, 14:52

ActuaLitté

La saga des Poudremages adaptée en série

Les trois tomes de la saga de Brian McClellan seront portés à l’écran par l’écrivain et producteur Joseph Mallozzi. Ce dernier a notamment travaillé sur la récente série Utopia Falls, pour laquelle il était showrunner.

 

 

14/01/2021, 12:34

ActuaLitté

Concert Fiction : Le roman d’Ernest et Célestine de et avec Daniel Pennac

Régulièrement, France Culture s'associe aux formations musicales de Radio France pour proposer des fictions radiophoniques et musicales pour jeune public et pour adultes. Enregistrés en public, les concerts-fictions dévoilent les secrets de la création avec sur scène comédiens, bruiteurs et musiciens qui se produisent en direct sous les yeux des spectateurs. Diffusés sur France Culture et disponibles en podcast sur franceculture.fr et l’appli Radio France, les concerts-fictions sont des créations inédites et originales, pour la magie des histoires en musique !

 

14/01/2021, 09:15

ActuaLitté

Le synopsis de la série Le Seigneur des Anneaux d'Amazon dévoilé

Avec 5 saisons prévues, au minimum, la multinationale Amazon mise gros, très gros, sur une série inspirée par l'univers du Seigneur des Anneaux, de J.R.R. Tolkien. La diffusion ne doit pas commencer avant le courant de cette année 2021, sans doute, et l'ensemble se concrétise rapidement... Le synopsis officiel a ainsi été dévoilé.

13/01/2021, 10:12

ActuaLitté

Affaire Duhamel : LCI renvoie Alain Finkielkraut, après un gros dérapage

Une fois encore, dans La grande confrontation, Alain Finkielkraut aura dépassé les limites. « Pour spécifier le crime, il faut savoir s’il y a eu consentement. » Au cœur du débat, le livre de Camille Kouchner, racontant l’inceste vécu par son frère jumeau – et dont Olivier Duhamel serait coupable. Invité par David Pujadas, le philosophe en a probablement fait trop dans son analyse…

13/01/2021, 09:47

ActuaLitté

La petite femelle : une adaptation du livre de Philippe Jaenada sur France 2

Le lundi 1er février 2021, à partir de 21h05, France 2 ouvre une soirée spéciale sur l'affaire Pauline Dubuisson, jugée pour avoir provoqué la mort de son amant, et finalement condamnée aux travaux à perpétuité. L'événement révèle surtout l'état d'esprit de la société à l'égard des femmes, et surtout des femmes revendiquant une certaine liberté. La soirée commencera avec un téléfilm adapté de La petite femelle, livre de Philippe Jaenada.

13/01/2021, 09:32

ActuaLitté

L'unique entretien télévisé de Camille Kouchner pour La Grande Librairie

Avec La Familia grande, publié aux éditions du Seuil, Camille Kouchner vient briser un tabou familial sur l'inceste : elle accuse Olivier Duhamel, son beau-père, d'avoir abusé de son frère jumeau quand ils étaient adolescents. François Busnel reçoit l'auteure dans La Grande Librairie, sur France 5, ce mercredi 13 janvier.

12/01/2021, 11:29

ActuaLitté

La probabilité statistique de l'amour au premier regard s'exporte au cinéma

La probabilité statistique de l'amour au premier regard, livre de Jennifer E. Smith dont le titre passe difficilement inaperçu, sera bientôt un long-métrage destiné aux salles de cinéma. Ben Hardy et Haley Lu Richardson seront les principaux protagonistes de cette romance.

11/01/2021, 16:01

ActuaLitté

Sur France 5, Yannick Haenel et Boucq racontent l'histoire de Charlie Hebdo

Le mardi 26 janvier à 20h50, l'émission « Le Monde en face », présentée par Marina Carrère d'Encausse, diffusera un documentaire réalisé par Hugues Nancy consacré au journal Charlie Hebdo. Il retracera son histoire et évoquera le procès des attentats de 2015. Le documentaire comporte des textes de Yannick Haenel, illustrés par des dessins de François Boucq.

11/01/2021, 15:55

ActuaLitté

Poe(ga)me, un événement virtuel qui combine poésie et jeu vidéo

Et si la déambulation vidéoludique succédait à la ballade romantique ? En ces temps de pandémie et de restrictions de déplacement, le collectif PAN!21 a organisé un événement poétique sur le jeu vidéo Fable, diffusé en direct depuis la plateforme Twitch. 

11/01/2021, 14:57

ActuaLitté

Arrêt “brutal“ de l'émission sur CNews Vive les livres : PPDA “très remonté”

Voilà une dizaine de jours, Augustin Trapenard quittait Canal +, emportant avec lui les deux émissions de littérature et de cinéma de la chaîne cryptée. Démission ou licenciement, on n’en savait pas plus. Cette fois, la situation du journaliste Patrick Poivre d’Arvor est claire : CNews, autre chaîne du groupe, met un terme à l’émission Vive les livres, après trois années d’existence. Le clap de fin sera donné avec Mazarine Pingeot, dernière des quelque 800 invités.

09/01/2021, 11:13

ActuaLitté

Après la polémique Justice League, Ray Fisher (Cyborg) écarté de The Flash

Quelque chose de pourri au royaume du DC Cinematic Universe ? Ray Fisher, acteur ayant incarné Cyborg dans deux films, Batman v Superman et surtout Justice League, a été écarté du film The Flash et sans doute d'autres productions à venir. L'acteur avait accusé les producteurs Geoff Johns et Jon Berg d'avoir laissé Joss Whedon instaurer une ambiance de travail « dégradante, abusive, non professionnelle et totalement inacceptable ». 

08/01/2021, 16:06

ActuaLitté

La fille d'avant, de JP Delaney, adapté en mini-série par la BBC

Publié en France dans une traduction de Jean Esch par les éditions Mazarine, La fille d'avant, roman de JP Delaney, deviendra une mini-série en quatre parties, confiée aux bons soins de la BBC. Gugu Mbatha-Raw (Brooklyn Affairs, Miss Révolution) sera à la tête de la distribution.

08/01/2021, 14:56

ActuaLitté

Libres !, une websérie adaptée du livre d'Ovidie et Diglee

Dans Libres ! — Manifeste pour s’affranchir des diktats sexuels, paru en 2017 aux éditions Delcourt, Ovidie et Diglee rappelait un point fondamental : en matière de sexe, les femmes doivent pouvoir décider ce qu'elles font de leurs corps, un point c'est tout. Une websérie, réalisée par Ovidie et Josselin Ronse d'après le livre, viendra porter ce message sur arte.tv, YouTube, Facebook et Instagram.

07/01/2021, 15:36

ActuaLitté

Johanne Rigoulot signe un nouveau Disparition Inquiétante pour France 2

France 2 annonce la diffusion, le mercredi 27 janvier prochain à 21h05, d'un nouveau téléfilm, inédit, de la série Disparition Inquiétante. Une Affaire Personnelle a été signé par la romancière et scénariste Johanne Rigoulot, et réunit Sara Forestier, Pierre Rochefort et Bruno Dreyfürst à l'écran.

06/01/2021, 12:48