#Réseaux sociaux

Pour ou contre J.K. Rowling, les auteurs choisissent leur camp

L'autrice la plus riche du monde s'attire depuis plusieurs mois de nombreuses critiques, après des commentaires transphobes et des prises de position polémiques. Une soixantaine d'artistes ont appelé à une accalmie sur les réseaux sociaux, dans une lettre ouverte, texte rapidement suivi par un message de soutien à la communauté transgenre, signé par plusieurs dizaines d'écrivains, éditeurs et journalistes. 

Le 02/10/2020 à 15:25 par Antoine Oury

49 Réactions |

Publié le :

02/10/2020 à 15:25

Antoine Oury

49

Commentaires

linkedin mail print
ActuaLitté

Les avis sont tranchés, et les opinions polarisées, quant aux déclarations de J.K. Rowling et à l'attitude de l'autrice de la saga Harry Potter. Le 6 juin 2020, Rowling poste un message sur Twitter, en réaction à un article qui évoquait la situation des personnes menstruées : elle souligne alors qu'il ne peut s'agir que de femmes. S'ensuivent des explications qui enveniment la situation, Rowling maintenant une position assez hostile vis-à-vis des personnes transgenres.

La dernière parution de Rowling, une enquête de Cormoran Strike signée sous le pseudonyme Robert Galbraith, a ajouté de l'huile sur le feu (attention, des révélations sur l'intrigue vont suivre). Troubled Blood, publié le 29 septembre dernier au Royaume-Uni, met en effet en scène un meurtrier qui se déguise en femme pour attirer ses victimes féminines, un choix de l'autrice qui n'a pas vraiment convaincu, quand il n'a pas choqué par rapport au contexte.

Alors que la polémique provoquée par la parution bat son plein, une soixantaine d'artistes a publié une lettre ouverte dans les pages du Times pour appeler à la fin de la « campagne de haine » dirigée contre Rowling, sur les réseaux sociaux. Selon eux, la vague de critiques que subit Rowling est « insidieuse, autoritaire et misogyne ». Ian McEwan, Aminatta Forna, Amanda Craig, Rachel Rooney, Lionel Shriver ou encore Susan Hill cosignent cette lettre.

« Nous espérons que J.K. Rowling va bien, et nous la soutenons », assurent-ils pour conclure leur texte.

La culture, « à l'avant-garde des changements sociétaux »

Parallèlement à cette lettre ouverte, un texte signé par 200 auteurs, éditeurs et journalistes, publié sur le site The Second Shelf, vient manifester un soutien du secteur aux personnes « transgenres et non-binaires ». Jeanette Winterson, Malorie Blackman, Joanne Harris, Patrick Ness ou encore Mary Jean Chan ont apposé leur signature, pour affirmer que « les droits trans sont des droits humains ».

« La culture est, et devrait toujours être, à l'avant-garde des changements sociétaux et, en tant qu'auteurs, éditeurs, journalistes et travailleurs du monde de l'édition, nous reconnaissons le rôle vital que notre industrie joue dans la reconnaissance et la défense du bien-être et des droits des personnes trans et non-binaires », précisent les signataires.

Sur Twitter, Rowling est sorti d'un relatif silence, suffisamment rare pour être remarqué, afin de remercier les signataires de la lettre ouverte. Celle publiée dans le Times, bien entendu : elle se dit reconnaissante que les signataires « se disent solidaires de toutes les femmes qui défendent leurs droits et font face à des menaces de violence ou de mort pour cela ».

Y compris les femmes transgenres, donc ?

Photographie : illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0

49 Commentaires

 

Forbane

04/10/2020 à 11:27

Soutien inconditionnelle à JKR.

ndkks

04/10/2020 à 11:36

le titre de l'article est à revoir, je propose "Transphobe ou pas : les auteur•rices choisissent leur camp"
parce-qu'il est important de mettre les bons termes sur ce qu'il se passe, du soutien à JKR c'est tout simplement de la transphobie et c'est dangereux, meurtrier et ne devrait pas être traité aussi légèrement

ekddu

04/10/2020 à 11:45

celleux qui affirment qu'elle n'est pas transphobe : elle a rédigé un essai niant tout simplement la transphobie, stipulant que les femmes trans n'étaient et ne seraient jamais des femmes mais qu'elles seraient des hommes homosexuels qui ont subi une thérapie de conversion. Son essai est aujourd'hui utilisé par des personnalités politiques pour appuyer le "besoin" en nouvelles réformes/lois transphobes. Son nouveau livre en plus
d'être transphobe, bien sûr que le personnage n'est pas transgenre étant qu'elle ne croit pas en la transidentité, est un crachat à toute la communauté lgbtq+ car elle a osé publier sous le pseudo de la personne à l'origine des thérapies de conversion, qui sont, je le rappelle, des tortures infligées à des personnes issus de la communauté pour les faire entrer dans le moule de l'hétérosexualité/normativité et se débarrasser de leurs identités de genre "déviantes" et orientations sexuelles non conformes. Plusieurs pays de sont accordés pour appeler cela de la torture. Cette pratique est malheureusement encore légale dans beaucoup de pays, dont la France.

NAUWELAERS

04/10/2020 à 12:18

Lily,
D'abord je parle de «raisons qui les regardent» pour les trans.
En tant qu'individu absolument pas spécialiste de la question.
Que ce soit clair et acté.
Cela dit, accuser Rowling d'être la cause directe d'agressions contre des trans -des agressions CRAPULEUSES, d'accord ? SCANDALEUSES ! -eh bien c'est honteux !
Alors si un serial killer dit avoir lu un roman de serial killer, on lance l'ahallali sur l'auteur ?
Si une attaque homophobe est perpétrée par un salaud qui a lu un ROMAN DE FICTION mettant en avant un tueur homophobe (c'est un exemple), on interdit?
Et quid des films avec un effet visuel bien plus fort ?
ActuaLitté est un site littéraire, puis-je gentiment vous le rappeler ?
Ce n'est tout de même pas notre rôle de nous exprimer sur la problématique trans, excusez-moi...
Que nous ne connaissons pas ou mal.
Si en tant qu'hétéro j'ai des problèmes, je n'ai pas à les étaler dans des aires non prévues du tout pour cela.
Je respecte les autres y compris trans.
Mais NON ce n'est pas de la transphobie de soutenir Rowling !
C'est stupide de prétendre cela et faux, totalement faux.
Lya (3 octobre, 21h37): j'ignore si c'est à moi que vous vous adressez pour le Marquis de Sade et ce «piédestal» qui n'existe pas !
J'écris que ses textes sont épouvantables et vous faites semblant de lire le contraire.
Garder un peu de crédibilité et d'honnêteté intellectuelle, merci !
Soutien à Rowling, non à la «cancel culture», non au mélange gravissime de la twittosphère et de la littérature, et non à la transphobie bien entendu.
Je ne sais pas tout -autre procès d'intention que je refuse - mais je sais que je partage ces convictions avec de très nombreuses personnes.
Non à la transphobie, on se calme svp Lya ?
CHRISTIAN NAUWELAERS

123.8

04/10/2020 à 12:59

C'est incroyable que tout les commentaires que je vois défendent Rowling. Cet article prend parti et c'est bien, tout les autres minimisent.
Cette femme est transphobe, elle publie des tweets offensant "des personnes ayant leurs règles, je crois que ça a un nom ?"
Elle fait la promotion d'une boutique qui vend des articles transphobe comme des badges ou des t-shirts avec écrit dessus "Fuck your pronouns" "Sorry for your Dick bro" "trans women are men" Et j'en passe.
Elle a fait une ovation à Stephen King et l'a ensuite bloqué lorsqu'il a déclaré "Les femmes trans sont des femmes"

Certains disent que son nouveau livre est une fiction, mais quand on voit le passif de la personne, il est difficile de se dire qu'elle ne pense pas ce qu'elle écrit. À ce point, on ne peut pas sortir l'argument foireux de "différencier l'œuvre de l'artiste".

Et quand bien même on admetterai ce point, cette œuvre est aussi du plagiat. Lisez Le Silence des Agnaux de Thomas Harris, c'est la même chose. Et l'auteur est tout aussi transphobe.

Certes elle a écrit un monument de la littérature et Harry Potter à aidé des millions de jeunes et les à fait rêver. Mais il faut reconnaître que cette femme est une horrible personne qui a fait de sa transphobie une partie de sa personnalité.

Je comprend que les gens puissent être déçus, ou ne pas comprendre. Ce n'est pas comme si on nous enseignait ce qu'est la transidentité à l'école ou dans les médias. Mais lorsque des personnes trans, qui savent donc de quoi iels parlent vous disent ce qui est transphobe, écoutez et apprenez.

Je tiens à rappeler que l'espérance de vie d'une personne transgenre est de 30 à 40 ans. La moitié d'un homme cis. Ce chiffre est si bas à cause des suicides, des meurtres... 60Þs personnes trans ne sont pas accepté.es.x par leur famille et plus de 40% font une tentative de suicide.

Alors oui c'est de la fiction, mais c'est à cause de la fiction, de ce genre de fiction qu'on ne fait pas évoluer les mentalités et que ce chiffre est à ce point alarmant.

Rowling ne s'est jamais excusée, elle ne regrette rien et pire, elle continue. Tout le monde fait des erreurs, elle aurait dû s'excuser il y a longtemps et lutter pour les droits des personnes trans comme elle a lutté pour d'autres causes. Mais elle ne l'as pas fait. Elle s'en fiche et elle continue.

Elle mérite tout ce qui est dit d'elle sur internet, toutes les librairies qii arrêtent de vendre Harry Potter, tout les anciens fans de l'autrice qui parlent et disent à quel point elle les a déçus, les articles, les insultes, tout.
Tout ce qu'elle a fait de bien n'excuse rien. Ou alors si comme certains le disent "personne n'est parfait" je suggère d'appliquer ça à tout le monde. Aux criminels, aux politiciens, aux agresseurs divers... Si personne n'est parfait et que c'est une excuse alors vraiment personne n'est parfait. Jkr n'est pas une exception.

Pour ceux qui ne se sentiraient pas touchés par la transphobie (vous manquez cruellement d'empathie et d'éducation mais je pense à vous), je rappelle que Jkr est aussi raciste (Cho Chang, chinoise portant deux noms de famille dont un en guise de prénom, à Serdaigles pour son intelligence, qui n'a existé que pour être la copine de Harry) antisemite (les gobelins de Gringotts sont littéralement des caricatures juives) homophobe (refus de mettre à l'écran la relation homosexuelle entre Dumbledore et Grindelwald. notez qu'on ne demande pas une sextape, juste quelque chose de plus officiel, un "je t'aime" serait suffisant)
Elle a fait des loups garous une caricature des malades du VIH...

Je vous invite à vous renseigner par vous même. Via des associations lgbt, des vidéos YouTube ou n'importe quoi d'autre. J'aurais déjà dressé une petite liste de ce qu'elle a fait pour mériter ce qui lui arrive. La transphobie est ce qui ressort le plus et ce pour quoi elle se fait le plus remarquer et malheureusement ce qui blesse le plus une population déjà sous représentée et fragile.

Alina Reyes

04/10/2020 à 15:11

Merci pour ces précisions. Le mal est grave en effet. Une telle obsession est comparable aux obsessions racistes et sexistes, dont particulièrement l'antisémitisme, véritable maladie dont on sait sur quoi elle a débouché. (Et la vieille garde reste toujours prête à tout cautionner pour que son monde et ses affaires continuent).

NAUWELAERS

04/10/2020 à 18:39

Madame Reyes,
Je ne vous connais pas.
Tout le monde pourra juger de votre honnêteté intellectuelle...
«Les foules que j'abhorre»,«autopiédestal», «conseiller de lire «Marianne»»,«défendre les notables»...
Oui vous êtes une romancière,même aujourd'hui empêchée pour des raisons mystérieuses.
Rien de tout cela n'a été ni écrit ni impliqué dans mes écrits.
C'est pour cela que j'en conclus que vous êtes une romancière à l'imagination débordante.
C'est de la tricherie, je regrette (votre réaction furibarde, ce que je peux comprendre, mais totalement malhonnête du 4 octobre, 12 heures).
Libre à chacune et chacun de me relire et de comparer avec votre nouveau message à moi: on verra que cela ne colle pas, c'est bidon.
Tout cela n'est même pas excessif et donc insignifiant mais totalement faux, vous affabulez et déformez sciemment ce que j'écris.
Vous croyez user du lance-flammes: vous ne lancez que des pétards mouillés.
J'abhorre les hallalis en meutes, pas «les foules», madame Reyes.
Je ne mets pas sur un autopiédestal: j'émets des opinions qui déchaînent votre colère, là est la réalité.
J'ai le droit de ne pas être d'accord avec vous.
Dussé-je vous exaspérer mais désolé, je m'exprime et sans tricher ni déformer vos propos à vous.
Je déconstruis vos inventions malveillantes, c'est autre chose.
C'est factuel et vérifiable.
Par une simple lecture des messages, de vous et moi.
Tranquille là-dessus.
Je ne conseille que la lecture d'une TRIBUNE parue sur le site de «Marianne» et qui comporte des signatures de jeunes personnalités de gauche (des «notables», dans vos rêves), en lutte contre de bas instincts rances et hélas pérennes et très anciens.
Ceux qui amènent la cancel culture ainsi définie par Nick Cave (voir la chronique d'Yves Bigot dans l'édition courante de «Rolling Stone»): «une mauvaise religion qui devient folle».
Celle d'une certaine «gauche réac», une fausse gauche.
Qui correspond à de très vieilles et très nuisibles tentations de faire taire, de censurer quiconque n'est pas d'accord avec nous.
Souvent en trafiquant honteusement sa pensée et en essayant de le faire passer pour ce qu'il n'est pas !
Tous les coups sont permis et souvent les coups bas.
On connaît ça...
Non je ne rejette pas les foules mais oui, j'abhorre la vilenie des coups bas.
J'ai des valeurs et tant pis si elles ne vous conviennent pas.
Elles agréent à des foules de gens que j'apprécie, que j'aime parfois, avec qui on se comprend.
Nous avons un socle de valeurs communes.
Y compris des visiteuses et visiteurs de ce site qui abrite toutes sortes d'opinions -preuve de sa qualité.
Dont j'aime les contributions, même sans connaître ces gens.
Qui sont positifs !
Et la cancel culture, sachez que cela ramène au pire de l'ancien monde que vous prétendez combattre !
Désolé si je ne connais pas vos livres mais vos déceptions ne sont pas de ma faute ni de mon ressort.
On n'a pas le droit de tirer à vue avec de faux arguments imaginaires contre quiconque n'est pas en plein accord avec soi.
En fait d'aigreur,il me semble que vous ne vous relisez pas, madame Reyes...?
Vous êtes victime peut-être d'une vraie injustice -je n'en sais rien -mais pourquoi diable cultiver le ressentiment XXL contre qui n'en peut mais ?
Je ne suis pas du tout un notable, et certainement pas de l'édition, madame Reyes !
Ce n'est pas mon monde, histoire de calmer votre imagination.
Et je ne suis pas paternaliste non plus.
Mais comme je ne suis pas raccord avec vous, vous allez me donner du «patriarcat» et du «misogyne» la prochaine fois, pour tenter de m'enfoncer en dehors de toute intégrité et crédibilité et honnêteté intellectuelle.
Seules les insultes comptent et on espère avoir raison en criant plus fort...
Désolé, cela ne marche pas à tous les coups.
Le vrai débat n'est pas encore tué par les invectives...qui ne prouvent qu'une chose: les attaques «ad hominem» ne sont pas convaincantes.
Les arguments «ad rem» sont ceux qui comptent, madame.
Seulement il faut en avoir certes...
Pas aigri ni paternaliste pour un sou.
Ni méprisant les foules.
Mais ennemi certes de certaines attitudes de bassesse voire de barbarie même modernes.
Qui correspondent à de très vieux réflexes très rances.
Et amoureux du talent, de la culture, de la liberté notamment de création.
Vous trouvez cela vieux?
Ce n'est pas mon problème.
Je me fous des notables.
Contre les vieux mandarins à la réputation usurpée, autant que vous pouvez l'être.
Pour la valeur artistique, humaine et intellectuelle: quel que soit l'âge, de très jeune à très vieux.
Ah oui !
Le racisme anti-seniors, ce n'est pas du tout du progressisme pour moi.
Mais à chacune et chacun ses valeurs, pas vrai...
Si vous croyez nécessaire de me répondre une fois de plus, merci de ne pas inventer cette fois et d'éviter de telles divagations.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Alina Reyes

05/10/2020 à 00:02

M. Nauwelaers, au lieu de tant parler, vous auriez dû éviter de me donner des leçons sur mon métier et des conseils sur ma vie. Typique de la condescendance sexiste. Passons, j'ai dit ce que j'avais à dire et ce n'était pas pour parler de mon cas mais pour illustrer le fait que les milieux de l'édition et des médias censurent beaucoup plus efficacement un auteur que ceux que vous accusez de cancel culture, cliché dépourvu de sens. Continuez donc à plaindre l'auteure la plus riche du monde qui s'en prend obsessionnellement à des gens qui sont parmi les plus fragiles du monde. Cela suffit à vous situer, inutile d'en lire plus. Je ne vous lirai donc plus, mais vous pourriez lire avec profit "Le conformiste" de Moravia, pour essayer de vous comprendre vous-même.

NAUWELAERS

04/10/2020 à 18:58

Réponse à ndkks(4 octobre,11h36): votre titre proposé «Transphobe ou pas» est indigne, madame ou monsieur qui que vous soyez.
Les soutiens de Rowling sont en faveur de la liberté de création, non de la transphobie et ne supportent pas les procès en sorcellerie.
Vous les accusez -et moi-même puisque je suis de leur bord - de transphobie, inexistante.
C'est totalement faux et bien représentatif de cette «cancel culture» toxique.
Voilà de la part d'un ennemi de la transphobie et des attitudes malhonnêtes et liberticides, totalement anti-progressistes selon moi...et nous.
Désolé mais pas d'accord et que ces accusations qui fusent sans arrêt comme des snipers s'arrêtent enfin.
Vous desservez très mal la cause que vous voudriez défendre.
CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

04/10/2020 à 19:07

Forbane (4 octobre, 11h27): vous n'avez pas honte d'être une transphobe, sûrement amie du vieux monde, des vieilles pensées et du patriarcat ?
Je plaisante (lourdement !).
Il y a du chemin à faire mais vous voyez sur le site que d'autres que nous défendent les autrices et auteurs et leur liberté !
En dépit des réactions hostiles et outrées.
Tout n'est pas perdu, loin de là même.
Si on nous croit (stupidement) transphobes, c'est «leur» problème de prisme déformant de pensée.
De tout coeur avec vous !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Jujube

04/10/2020 à 20:34

Les discussions "inégalitaires", à propos d'un thème aussi sensible que celui-ci, le sont quand l'un (ou plusieurs) des commentateurs démontre(nt) son (leur) évidente carence d'information ou de savoir sur le sujet.

La situation s'envenime lorsque ce(s) même(s) persiste(nt) à vouloir démontrer qu'il (elle, ils) a (ont) raison envers et contre tout, bien que leur vision biaisée des choses et leur argumentation (dues à l'orgueil ou l'ignorance?) affirment le contraire.

Un débat sans agressivité ni arrogance est toujours souhaitable entre interlocuteurs.

Il est parfois plus sage de ne pas répondre à l'interpellation si elle nous blesse ou offense. L'idée est de savourer ce petit plaisir qu'est l'échange de courriers entre personnes affables.

Une très bonne journée à tous!

NAUWELAERS

04/10/2020 à 22:31

Jujube,
J'ignore à qui vous vous adressez puisque vous ne jugez pas utile de le préciser.
«Les choses» et leur vision «biaisée» (de qui ? Flou artistique..), c'est quoi, et sur quel sujet ?
Bouteille à encre ici.
Agressivité et arrogance, de qui ?
Ce que vous écrivez n'est pas clair du tout.
Vague, confus, imprécis.
Je vais tenter de vous expliquer, sans rotation indue autour du pot et sans laisser les gens jouer aux devinettes.
Il ne s'agit pas de s'y connaître pour la question trans car ce n'est pas un espace qui convient pour ce genre de débats, intéressants mais dans des contextes idoines.
Moi je ne connais pas bien ce sujet, je ne suis pas omniscient et je l'ai écrit et précisé et une fois encore ici -ce qui est lassant (j'écris en français, non en japonais, passons).
Il s'agit de la liberté de l'auteur et l'auteure et du refus de la «cancel culture» avec de ma part des arguments factuels.
Non aux hallalis et chasses à courre numériques insupportables.
Zéro complaisance avec cela.
Si c'est «biaisé», j'assume.
Ou bien c'est tout autre chose que vous qualifiez de biaisé dans ces échanges, aucune idée puisque vous laissez le flou total.
Pas mon créneau.
Il s'agit également de ne pas inventer des choses fausses pour tenter d'avoir raison et de porter l'estocade à qui n'est pas d'accord avec soi.
De cela nulle mention dans vos recommandations à X,Y ou (et ?) Z.
Vous approuvez alors ?
Voilà de quoi il s'agit et les discussions «inégalitaires», c'est du pipeau, c'est inexact car tout le monde a le droit de s'exprimer sur ce site dans une parfaite égalité démocratique que je salue.
Sur ce site on ne censure pas et laissez à quiconque le droit de réagir et de répondre, Jujube, entre nous.
Ne venez pas nous superviser: c'est le rôle des instances dirigeantes du site.
Qui justement n'interviennent pas du tout dans la teneur des débats.
Ce n'est pas votre rôle, ni le mien je précise.
Arrogance ?
Vouloir superviser les échanges des autres -donc non destinés à vous, on se comprend ou on essaie- c'est outrecuidant, justement...
Vous êtes une ou un visiteuse/visiteur parmi d'autres, à égalité avec tout le monde.
Vous pouvez vous exprimer à loisir, comme nous toutes et nous tous.
Si vous suggérez à quiconque ou à des gens à deviner de se taire, vous prêcherez dans le désert.
Cet espace de discussion est LIBRE, merci.
Pour finir: je suis sans doute celui qui s'exprime le plus ces temps-ci, je le reconnais.
Mais tout le monde peut m'imiter donc m'en vouloir serait stupide.
Qui veut s'exprimer, s'exprime et communique.
Aucun barrage sauf celui des insultes ou des propos condamnables par la loi.
Belle démocratie ici, même lorsque je lis des choses qui ne me conviennent pas du tout.
Contre leur censure néanmoins quoi qu'il en soit donc vous Jujube, vous nous laissez libres, je vous prie, et vous jouissez de cette même liberté.
Sans arrogance ni agressivité: avec assertivité de ma part.
Rien de tout cela -rendez-vous compte -ne serait en débat si les campagnes de haine abjectes contre Rowling n'existaient pas !
Vous évoquez l'agressivité: mon propos est cette haine qui monte dangereusement.
Bien pire que de l'agressivité épidermique et heureusement extrêmement éphémère.
De la haine structurelle, ferment malodorant de la «cancel culture».
Celle-ci maintenant s'attaque au monde de l'opéra français, je l'apprends ce dimanche 4 octobre.
C'est biaisé, le refus de cette vague toxique ?
Au sujet de laquelle je me renseigne à fond et à force je maîtrise un peu le sujet (et non, ce n'est pas de l'arrogance) ?
Je pourrais disserter beaucoup, beaucoup plus sur des éléments très concrets de cette «cancel culture» avec du factuel pur.
Mais ce serait un article et donc inapproprié pour cet espace-ci.
Je l'épargne à tout le monde même si c'est sans doute -je le crains fort -une affaire à suivre.
Bonne continuation.
CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

04/10/2020 à 22:51

RECTIFICATION (ça ne pouvait pas rater !): mon message à Lily du 4 octobre: «on lance l'allahalli»...HALLALI car je me rends compte à l'instant (stupeur !) que l'on pourrait me reprocher un jeu de mots de très, très mauvais goût !
Je confirme qu'il s'agit bel et bien d'une coquille mais exceptionnellement malvenue ici, un record...!
J'en serais presque fier mais non, rassurez-vous !
L'écriture réserve parfois de sacrées surprises !
CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

04/10/2020 à 22:54

RECTIFICATION: LILY à la toute fin de mon message à cette personne, pas Lya...
Trop de débats nuit !
CHRISTIAN NAUWELAERS

Pathétique

05/10/2020 à 08:32

« L'autrice la plus riche du monde s'attire depuis plusieurs mois de nombreuses critiques, après des commentaires transphobes »
Un journaliste aurait écrit « supposés » transphobes et aurait fait un article fouillé, comme Nicolas Gary il y a quelques semaines, qui a en partie démonté le mécanisme.
Un groupe de nervis LGBT s'autorisent depuis des années à juger qui est politiquement correct en empêchant les gens de s'exprimer. On a le droit de penser ce que l'on veut, mais pas d'après ces gens-là qui ne sont que des haineux contre l'homme (je parle de l'être avec une paire de balloches, pas du représentant de l'espèce humaine qui, je suppose, est encore une forme de patriarcat insupportable pour ces dérangés).
Nous sommes entrés dans un monde de terreur, où certains n'hésitent à condamner pour des pensées non conformes aux leurs, en empêchant certains de s'exprimer.
Il n'y a pas de vérité sans débat d'opinions, et pour qu'il y ait débat, il faut des opinions CONTRADICTOIRES. Ces gens-là veulent bien débattre entre eux, c'est tout !
On a vu sur France Inter récemment une journaliste (de gauche bien entendu) demander (exiger ?) que le président du CSA censure des gens mal-pensants (i.e. de droite), président qui s'est rangé à son opinion, ce qui en dit long sur le niveau moral de notre pays. Voilà le monde (enfin la France) dans laquelle on vit : des déformés du bulbe, mégalos, veut contrôler la pensée de tous.
Les LGBT sont un cancer terrible de la société moderne. Si ces gens-là avait deux sous de bon sens, ils vivraient leur homosexualité et tous leurs dérivés dans leur intimité, au lieu de les déverser sur la voie publique en exigeant que cela devint une norme. Tout ce que cela va faire, c'est de monter contre eux une population a priori indifférente au départ.
Vae Vicis, comme qui dirait. Mais on n'apprend jamais rien de nos anciens...

NAUWELAERS

05/10/2020 à 10:30

Madame Reyes,
Si vous pensez que la «cancel culture» n'existe pas -il ne s'agit pas que de Rowling, vous ne me lisez que partiellement !-et que s'y opposer (car dans le vrai monde, tout le monde sait qu'elle existe) est faire preuve de «condescendance sexiste» totalement imaginaire de ma part, vous démontrez à quel point certaines personnes pourtant peut-être douées s'enfoncent dans un sectarisme hostile et stérile.
Dans le déni du réel.

Enfin tout le monde se fera une opinion et cet espace est un lieu précieux de débat d'idées où certains clichés négatifs et toxiques peuvent être enfin dénoncés.
Je confirme que la «cancel culture» est une honte et tant pis si vous pensez le contraire.
Je constate une grande opposition à cette mauvaise tendance dans les commentaires et vos qualificatifs au vitriol n'y changeront rien.
Non aux traques numériques et autres et aux nouveaux comités d'épuration que vous semblez adouber.
CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

05/10/2020 à 10:46

Je suis admiratif de la liberté qui existe ici...
On va d'un extrême à l'autre et ici la censure n'existe PAS !
Moi je suis heureux que l'équipe du site laisse le dernier mot au sens critique des visiteuses et visiteurs du site...
Attention Pathétique, ne faites pas, de grâce, comme les personnes qui nient et justifient à la fois la «cancel culture» (voir l'un ou l'autre commentaire tout récent !).
Voyez cette tribune historique et essentielle «La cancel culture a assez duré» sur le site de Marianne ou directement accessible en ligne !
La liste des signataires pulvérise les contre-vérités proférées par les liberticides du faux progressisme...
Les clichés en prennent un coup sérieux.
Ceux qui en toute bonne conscience prônent une sorte de néostalinisme soft mais insupportable, à combattre par tous les gens de bonne volonté, loin des extrémistes de tout poil et de tout...genre !
Et il est des caricatures non dessinées qu'il faut dénoncer, au profit de la civilisation et non d'une régression sous couvert de progrès.
Pas de néostalinisme assassin de la liberté et la confusion entre l'oeuvre et l'auteur et autrice est un signe anti-démocratique gravissime.
Twittosphère ou pas, cela ne change rien.
CHRISTIAN NAUWELAERS

NAUWELAERS

05/10/2020 à 11:01

Madame Reyes,
Un dernier mot que j'avais oublié dans mon premier message de ce 5 octobre...
Rowling que je soutiens avec ma «condescendance sexiste» (!) est une FEMME, figurez-vous !
Et cela ne veut pas dire que j'adoube tous ses tweets qui sont hors sujet et qui ne m'intéressent pas.
Elle est riche, et alors ?
Vous ne l'êtes sans doute pas et moi non plus...
Moi qui ne fais pas partie de vos notables détestés.
Et qui sont hors sujet.
Mais vouloir justifier l'inacceptable avec de telles considérations -elle est blindée donc on peut lâcher les molosses du numérique... ! -en dit long sur un certain «progressisme» et vos reproches de la défendre, mais en tant que symbole d'une dérive que nous savons (même si vous la niez et l'approuvez en même temps, du macronisme...!).
CHRISTIAN NAUWELAERS

Elovidia

05/10/2020 à 21:03

Je trouve que sur les histoires de jk Rowling il y a rien de transphobe. Quelqu'un qui se deguise en femme.

En fait on voit le mal partout de nos jours c'est ça ?

NAUWELAERS

05/10/2020 à 23:23

Elovidia,
Vous joignez, même brièvement, votre voix à un débat copieux et passionné !
Si vous écrivez les mots-clés «The Telegraph JK Rowling» comme je viens de le faire, vous voyez une chronique mentionnant une émission de radio à laquelle elle a participé sur Radio 2 «Tracks Of My Years».
J'imagine donc qu'elle raconte sa vie, son passé...
Cet écrit date du 30 septembre.
La phrase qui interpelle, traduite littéralement: «L'interview de JK Rowling par Ken Bruce sur Radio 2 dans «Tracks Of My Years» montre que la haine dirigée contre elle est du non-sens.»
Certains parleront d'«élites», de «notables» si pas de «vieux monde»...
Eh bien j'espère que la haine numérique et anonyme, moderne peut-être mais abjecte quoi qu'il en soit, puisse se voir freinée.
CHRISTIAN NAUWELAERS

Ephémère

06/10/2020 à 11:18

Je me permets d'apporter mon point de vue malgré ma jeunesse et le possible manque d'informations. Pour moi, son tweet pris seul n'est pas offensant, mais je ne suis pas concerné par la communauté lgbtq+, je la supporte mais je n'en fais pas partie.

Mais le problème est que le scandale n'est pas que sur ce tweet, J.K Rowling est ouvertement transphobe. Elle a fait la promotion d'un site transphobe, a écrit dessus et est très chrétienne. Donc forcément on peut se demander si ses propos étaient vraiment maladroits ou mal interprétés...

Est-ce une raison de la harceler, de l'insulter et de l'humilier ? Je ne pense pas. Il ne faut pas se mettre au niveau de notre "agresseur". A vous de savoir si vous allez la boycotter ou non, l'ignorance est la meilleure arme du public. Mais c'est une question délicate : doit on et peut on dissocier l'auteur de son oeuvre ? Personnellement, je pense acheter le prochain livre de J.K si il n'y a aucun propos transphobes dedans et si elle n'utilise pas l'argent contre la communnauté LGBTQ+. Elle est peut être transphobe mais soutient d'autres grandes causes, écrit bien et je ne pense pas qu'elle soit malveillante mais mal éduquée par la précédente génération.

Cordialement,
Ephémère

NAUWELAERS

06/10/2020 à 13:28

Bonjour Éphémère !
Je ne me suis jamais exprimé si souvent au sujet d'un thème !
Je suis contre la transphobie mais dans un esprit humaniste et non militant de cette cause puisque je la connais mal.
J'estime que les gens de toutes orientations sexuelles, religieuses (ou non -religieuses), politiques etc. ont le droit de vivre en paix, sans discriminations, persécutions -ce qui est le cas dans certains pays -maltraitances etc.
Mais aucune communauté n'a à imposer ses vues au reste de la société en foulant aux pieds toutes nos conventions et balises démocratiques...
La tentation totalitaire toujours présente et cela pour tous les bords.
On ne peut imposer ses règles et codes spécifiques considérés comme un absolu indiscutable auquel tout le monde doit se soumettre et en la bouclant.
Je suis très ferme pour répondre à une de vos interrogations de jeune personne ouverte et manifestement de bonne foi.
Dissocier ou non l'auteur de son oeuvre ?
Pour moi c'est impératif et essentiel.
Il faut dissocier, absolument !
Si on associe systématiquement l'auteur(e) ou l'artiste en tant que personne à son oeuvre avec une mentalité de comité d'épuration, on tombe dans l'abandon de la démocratie.
C'est la catastrophe totale, Éphémère.
Quels que soient vos goûts, vos tropismes, votre orientation politique (si vous êtes politisée)...réfléchissez.
On peut reprocher des choses à neuf personnalités sur dix !
Tel rappeur illustre et vétéran ou tel ex-footballeur dit «racisé» a pu être condamné pour violences sur une femme ou plusieurs.
Je ne cite pas leur nom mais beaucoup sauront de qui il s'agit.
Des faits avérés, non inventés par moi.
Que les féministes intégristes «oublient» pour s'acharner sur d'autres à la tête du client...tel client parfois infiniment moins coupable et absolument NON VIOLENT, même cela étant admis par la victime !
Oui mon sens de la justice -et non de la défense du patriarcat mais de la Justice, tant pis pour qui refuse de comprendre et mélange tout -a parfois été violemment heurté par certains scandales de mise à mort sociale et professionnelle...
Et le déni de cela, de ce qui est, cela ne va pas.
En fait le mensonge nié contre l'évidence, je ne peux pas...
Il en existe des exemples précis mais il ne faut pas épiloguer à ce sujet.
Sinon en ce qui concerne des gens connus qui ont quelque chose à se reprocher comme les deux exemples cités plus haut, des personnes créatives et connues...
Moi j'estime qu'ils ont fauté, que c'est du passé et que maintenant il faut les laisser vivre et agir en paix.
Certes en espérant qu'ils aient compris et ne recommencent pas.
Certes en refusant et châtiant les comportements répréhensibles mais sans sortir du factuel pur sinon gare à l'arbitraire propre aux dictatures !
Contre les condamnations définitives hystériques et carrément haineuses.
Et sans aucune légitimité démocratique.
Charles Trenet (une référence certes ancienne mais d'autres que vous, j'espère, lisent mon message) a été en prison en 1963 pour faits de pédophilie:un livre est paru à ce sujet, il n'y a pas longtemps.
Gainsbourg n'aurait pas toujours eu un comportement très correct avec certaines femmes.
Mais certaines stars féminines ont parfois été odieuses elles aussi, dans le style «machisme à l'envers».
Alors il faut choisir: soit on dissèque à la loupe le comportement de tout le monde, de quiconque a un petit ou grand nom.
Et on épure les oeuvres d'art du passé également.
On harcèle, on lance des campagnes de boycott, on tente de terroriser par des pressions des organisateurs d'événements qui ne plaisent pas à tels ou telles activistes voulant imposer leurs lois !
HONTE À QUI NIE CE QUI EXISTE !
Les exemples abondent.
Je peux donner des exemples précis et datés pour cela mais je suis déjà fort long !
Dès que des faits heurtant nos codes d'aujourd'hui sont avérés ou décidés par le tribunal Twitter, qui se croit le Juge suprême, la curée commence !
Et appels au boycotte, harcèlement (pour les artistes d'aujourd'hui dans le collimateur implacable de la populace harcelante), accusations basées sur des certitudes ou sur des rumeurs: on s'en fout, c'est le relativisme.
Plus de vrai, plus de faux: seule compte l'émotion prédominante du moment.
L'émocratie commande tout !
Ou alors on refuse cette barbarie...quel que soit le nom qu'on lui affuble pour mettre du beau papier doré autour de déchets à jeter.
Eh bien non, chère Éphémère que je ne connais pas.
En dépit des accusations absurdes, insultantes et malhonnêtes de sexisme, de défense du patriarcat, des notables, etc. moi je lutterai toujours pour des valeurs de liberté, d'humanisme.
Et pour toutes celles et ceux qui créent !
Respectons le fait artistique, la créativité qui tire l'humanité vers le haut depuis les peintures rupestres impressionnantes des hommes préhistoriques !
(Et des femmes préhistoriques ? Là j'avoue mon ignorance...)
Si Rowling est vraiment transphobe: on a le droit de critiquer ce qu'elle a pu écrire de si négatif (que j'ignore).
De manifester un total désaccord.
De tenter un débat d'idées digne de ce nom.
Je regrette, mais cette qualité est plus l'exception que la règle sur le web.
Concrètement, cela ne vole pas toujours haut...
Les auteures et auteurs dont Rowling, Enthoven et autres qui se mêlent à des pugilats Twitter tout le temps...
(J'ignore si Rowling continue ou non.)
Pas sûr que ce soit une bonne démarche, vraiment.
Mais nous vivons dans le cybermonde donc cette remarque finale, je ne la martèle pas.
Je soulève la question.
En tout cas, c'est chronophage et énergivore.
Je vois cela comme une addiction qui nous tirerait plutôt vers le bas.
Je lutte fort moi-même contre une impulsivité qui me pousserait à écrire beaucoup plus (encore !) et donc je ne me situe surtout pas au-dessus de la mêlée; je constate qu'il s'agit d'une donnée de nos vies d'aujourd'hui.
Mais l'écrivain veut communiquer de façon moderne avec des communautés de fans...
Enfin certains et certaines plumes conues ou non.
Question de choix donc.
Et puis il y a les blogs persos: parfois très intéressants et d'un beau niveau !
Oui j'aime la blogosphère !
Voilà Éphémère, j'espère avoir été clair et avoir réussi à ne pas (trop) vous ennuyer en vous souhaitant tout le meilleur.
CHRISTIAN NAUWELAERS Belge aimant la France

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Facebook censure un éditeur italien, pour avoir distribué ses livres... gratuitement

Le 17 septembre 2021, l'éditeur numérique Bruno Editore a été censuré par Facebook, qui l'a jugé "coupable" de promouvoir une chaîne de livres gratuits sur Telegram. Le compte d'annonceur de Giacomo Bruno, PDG et fondateur de Bruno Editore, a en effet été désactivé.  Mais il ne s’agit pas vraiment de piratage…

11/10/2021, 17:09

ActuaLitté

Tchatter avec un Prix Nobel de littérature, c'est désormais possible

L'écrivain chinois Mo Yan, seul écrivain chinois lauréat du Prix Nobel de littérature, a ouvert un compte à son nom sur le réseau social WeChat, conçu par le groupe chinois Tencent. L'auteur, réputé proche du pouvoir, souhaite ainsi « établir une relation étroite et interactive avec [les jeunes] », selon ses propres termes.

11/08/2021, 12:10

ActuaLitté

J.K. Rowling au coeur d’une nouvelle controverse sur les personnes transgenres

Après plusieurs interventions sur les réseaux sociaux, l'année dernière principalement, J.K. Rowling est pointé du doigt pour des propos « transphobes ». Un récent commentaire de l’autrice sur Twitter a donné naissance à une nouvelle polémique : ce tweet de Rowling est en réalité une réponse en soutien à Milli Hill, autrice, journaliste, et fondatrice du mouvement « Positive Birth ». Créé en 2012, celui-ci vise à changer la vision autour de la naissance au sein de notre société.

20/07/2021, 10:39

ActuaLitté

Le chantage aux critiques négatives, nouvelle escroquerie qui frappe les auteurs

Lassés de proposer d’enlarger son pénis, les escrocs du net multiplient les tentatives de diversification de leurs entreprises. Depuis quelques années, le monde du livre se retrouve confronté à des tentatives de phishing, scams et autres joyeusetés internautiques. Les grands groupes, jusqu’à lors visés, se rassureront : les auteurs se voient aussi offrir des opportunités alléchantes, comme autant de miroirs aux alouettes, finement léchés.

09/06/2021, 12:13

ActuaLitté

ARTE Book Club : un retour avec une nouvelle formule

ARTE Book Club propose un moment de partage autour d'un plaisir commun, la lecture, ainsi que le décryptage précis et érudit d’une œuvre. Cette troisième saison, en partenariat avec Babelio, s'accompagne d'une nouveauté : trois semaines avant chaque live, Arte met en ligne sur YouTube l'analyse de l'ouvrage sélectionné. La reprise des lives se fera à partir du jeudi 17 juin 2021 à 20h20, avec la diffusion d'une analyse et d'un live par mois. 

02/06/2021, 16:59

ActuaLitté

Tik-Tok, Twitch, YouTube : Montréal décline la lecture en réseaux

Lis-moi MTL est un projet qui a vu le jour lors de la dernière édition du Salon du livre de Montréal. Son objectif ? Promouvoir la lecture et le plaisir de lire chez les 15 à 29 ans. En 2021, Lis-moi MTL s’associe à la salle de spectacle Le Ministère et propose d’aller à la rencontre de quatre artistes de la scène musicale québécoise qui nous parlent de l’impact qu’ont les livres dans leur vie.

29/05/2021, 19:41

ActuaLitté

Australie : des pages Facebook de libraires et d'éditeurs vidées de contenus

Des libraires et éditeurs australiens ont été les victimes collatérales d'une opération politique du réseau social Facebook : pour protester contre une loi imposant une redevance pour le partage d'articles d'information, la plateforme a bloqué ce type de contenus, ainsi que la possibilité de les partager.

19/02/2021, 09:35

ActuaLitté

Flaubert et Madame Bovary “réduits” à la sauce Twitterature

Depuis la fin d’année dernière, les choses bruissaient : Gustave Flaubert, l’ermite, allait contre sa volonté faire l’objet d’une célébration en 2021, pour les 200 ans de sa naissance. Et si les événements ne manqueront pas, c’est avant tout numériquement que l’auteur de Salammbô recevra ses lauriers. Pour preuve, le compte porté par l’association Baraques Walden. Un hommage à l’écrivain américain Henry David Thoreau, certes, mais qui servira à saluer Flaubert surtout. 

30/01/2021, 10:34

ActuaLitté

Les réseaux de lecteurs sur internet : panorama des communautés en France

ENQUÊTE – La récente annonce d’une levée de fonds de 2 millions € réalisée par la start-up Gleeph relance les interrogations : les réseaux de lecteurs sur internet, véritables clubs de lecture numériques se partagent l’attention des internautes. Quelles sont les véritables dynamiques derrière ces outils ? Et plus encore, quelle place occupent-ils dans le paysage web ? 

11/01/2021, 14:55

ActuaLitté

Un nouveau conte de Noël horrifique par Maxime Chattam, écrit sur Twitter    

Pour fêter Noël, Maxime Chattam et sa famille ne se sont pas contentés d’installer une crèche. Depuis plusieurs années l’écrivain semble s’être lancé dans la création d’un véritable village, aux habitants miniatures un peu particuliers. Sous les façades illuminées, se croisent des figures horrifiques de la pop culture, que l’auteur utilise pour raconter un conte de son cru.

08/01/2021, 12:05

ActuaLitté

Lire ou ne pas lire les articles publiés : Facebook aura une réponse

Gagner du temps sur ces réseaux qui nous en font tant perdre ? Ou permettre aux utilisateurs de ne pas plonger tête baissée dans une fake news, servie sur un plateau par un titre trop alléchant ? L’outil que développerait Facebook, une intelligence artificielle du nom de TLDR, simplifierait l’usage du réseau. Pour tout article diffusé, un résumé permettrait d’en saisir l’essentiel. Pas très rassurant dans le principe.

29/12/2020, 11:51

ActuaLitté

Un manuel homophobe mis à disposition des élèves dans un lycée catholique

Des élèves du lycée privé Notre-Dame de Kerbertrand ont eu le déplaisir de se voir proposée la lecture de Pour réussir ta vie sentimentale et sexuelle du Père Jean-Benoît Casterman. Le manuel, qui comporte des passages ouvertement homophobes et sexistes, a suscité la polémique sur les réseaux sociaux, poussant le directeur de l’établissement, Ghislain de Barmon, à présenter des excuses. 

02/12/2020, 14:19

ActuaLitté

Les conseils de lectures de Mariah Carey commencent... par ses mémoires

Rejoignant le club très prisé de ces influenceurs dont les conseils de lecture sont avidement suivis, Mariah Carey amorce Noël avec sa propre sélection. Tout juste 10 ouvrages que la chanteuse met en scène, toute en sourire. Avec son propre titre en haut de pile, juste au cas où…

02/12/2020, 10:17

ActuaLitté

Sécurité globale : violer le droit d'auteur pour faire oublier les enjeux de la loi

La pirouette politique ne dupe aucun des auteurs engagés dans l’initiative « Députés de la honte ». Le jour de la Marche des libertés, 30 dessinateurs et dessinatrices décidaient de publier sur la toile les dessins des 388 députés ayant adopté la loi Sécurité globale. Certains des parlementaires ont même cru, sous couvert de réseaux sociaux, qu’il leur était permis de violer le droit d’auteur. Quelle assurance !

01/12/2020, 14:14

ActuaLitté

Bruxelles aménage un calendrier de l'avent numérique en 35 livres

La 8e édition du Festival « Bruxelles se livre(s) » aurait dû ouvrir ses portes à La Maison de la Francité, ces 28 et 29 novembre 2020. Nous remercions les mesures sanitaires qui vont le transformer totalement, étonnement, follement, en festival virtuel. En effet, devant l’annulation de toutes les manifestations littéraires, les organisateurs ont choisi le camp de la résilience, et lancent la première édition de « Bruxelles se livre(s) digital ».

30/11/2020, 10:04

ActuaLitté

Loi Sécurité globale : 30 auteurs dévoilent les 388 “députés de la honte”

« La colère, c’est un point de départ, indiquant qu’il faut agir. Tout en construisant des actions qui ne sont pas portées par la colère. » Cyril Pedrosa résume en quelques mots comment une trentaine de dessinateurs se sont regroupés pour dénoncer le vote de la loi Sécurité globale. Les 388 qui ont donné leur voix à un texte liberticide se retrouvent soudainement sur les réseaux, représentés en noir et blanc, avec le hashtag #DéputésdelaHonte.

28/11/2020, 11:52

ActuaLitté

Fêtes : une sélection de 500 livres à offrir en cadeau pour Noël

Le sens de la mesure est pourtant ce qui caractérise nos voisins de Babelio. Le réseau social de lecteurs met cependant les petits plats dans les grands, et dans les très grands, en inaugurant une sélection de 500 livres, sélectionnés pour Noël. En tout, 60 thématiques pour s’y retrouver au mieux, et choisir au plus près. 

28/11/2020, 00:01

ActuaLitté

Réouverture des librairies en France : à quelles conditions ?

Au lendemain de l’allocution présidentielle, le Syndicat de la librairie française se réjouit de ce que les établissements puissent de nouveau accueillir leurs clients. Restent quelques inconnues, comme les modalités sanitaires, et le protocole à respecter. Voici quelques-unes des pistes évoquées par le gouvernement.

25/11/2020, 19:54

ActuaLitté

Librairie : la réouverture tant attendue

Après plusieurs semaines d’engagement pour la réouverture des librairies, le groupe Furet du Nord-Decitre s’apprête à rouvrir en toute sécurité ses 29 librairies en France (les deux librairies situées en Belgique n’ayant jamais fermé). Réouverture essentielle en cette période de fin d’année, car le livre et les jeux demeurent les idées de cadeaux les plus demandées.

25/11/2020, 12:57

ActuaLitté

Emmanuel Macron : réouverture des librairies et bibliothèques au 28 novembre

La date du 1er décembre avancée dès l’annonce du reconfinement aura presque tenu jusqu’au bout. Emmanuel Macron a dévoilé son plan pour les fêtes : pas de dinde ni de bûche glacée. En revanche, les consignes sanitaires renforcées pour les commerces, et une fin de non-recevoir pour les bars et restaurants…

24/11/2020, 18:19

ActuaLitté

Le jeu de la dame : un sans échec pour Netflix

Vraiment pas de chance… Sauf probablement pour l’éditeur Weidenfeld qui est parvenu à rééditer le roman de Walter Tevis avec pour couverture l’affiche de la série. L’actrice Anya Taylor-Joy, toute en mystère et en provocation, attend mains croisées le coup de son adversaire. Un échiquier, et quelques pièces qui le disputent à des bouteilles d’alcool. Un symbole de cette série, devenue un véritable succès.

24/11/2020, 16:31

ActuaLitté

Livres audio gratuits chez Amazon, au détriment des auteurs

Toujours dans sa perspective d’appâter le chaland, Amazon avait encore sévi : début novembre, sa filiale de livres audio était pointée du doigt pour une politique de retour de produits bien gonflée. Il aura fallu quelques semaines pour que l’Authors Guild ne réagisse, mais leur courrier ne souffre aucune interprétation.

24/11/2020, 13:22

ActuaLitté

Une Kids Zone déployée sur internet et les réseaux

Pandémie oblige, confinement impose : pour le Festival des littératures européennes de Cognac, l’édition 2020 nécessite des contorsions de premier ordre. Pour autant, pas question de sacrifier le volet jeunesse, crucial, de la manifestation. Voici donc présenté Kid Zone, une approche résolument tournée vers le monde numérique.

21/11/2020, 10:42

ActuaLitté

Un garage devenu librairie, avec thé et café

Le hérisson, ça pique, mais c’est pas méchant, mais ça pique. Ou alors, ça propose du thé, du café et de livres, quand cela se change en librairie. A Badonviller (Meurthe-et-Moselle), s’est ainsi ouverte la Librairie du Hérisson, dirigée par Aurélie Vo Van Tao. Ouverte fin octobre, elle a affronté le confinement et recharge ses batteries pour la réouverture — presque littéralement.

20/11/2020, 17:07

ActuaLitté

Une écrivaine néo-zélandaise bannie d'un site de vente après avoir critiqué une ministre

L’auteure estimait qu’il était inapproprié que Nanaia Mahuta, la nouvelle ministre des Affaires étrangères, arbore le moko kauae, un tatouage facial traditionnel de la culture maorie.

20/11/2020, 16:57

ActuaLitté

Disney doit de l'argent à l'auteur d'Alien : Mickey fait la grande sourde oreille

Alan Dean Foster est un écrivain américain, auteur de plusieurs romans adaptés des franchises Star Wars et Alien. Depuis le rachat de Lucasfilm et de la 20 Century Fox par Disney, il affirme ne plus toucher un seul centime bien que ses œuvres continuent de se vendre. L’entreprise ignorant soigneusement ses messages depuis plus d’un an, Foster publie aujourd’hui un appel à l’aide et interpelle la profession sur une pratique qui risque de se généraliser. 

19/11/2020, 17:38

ActuaLitté

Seine-Saint-Denis : des librairies verbalisées pour cause de click & collect

Les librairies verbalisées parce qu'elles restent ouvertes au public malgré le confinement, c'est connu : certains écrivains assurent même qu'ils régleront les amendes. Mais des librairies verbalisées en raison de leur installation de click & collect (ou clique et rapplique), voilà qui est plus inédit. Les faits se sont déroulés dans le département de Seine-Saint-Denis.

18/11/2020, 16:31

ActuaLitté

France : réouverture des librairies au 27 novembre, si...

Plusieurs sources concordantes annoncent que les points de vente du livre reprendront une activité normale dès le 27 novembre. Discutée ce matin au ministère de la Culture, cette épineuse question des commerces fermés, ou contraints au click and collect, résoudrait enfin la situation.

18/11/2020, 12:41

ActuaLitté

Réouverture des librairies : 27 novembre ou 1er décembre ?

Jean Castex doit intervenir ce 26 novembre, veille du Black Friday, après les révélations de Bruno Le Maire. Le ministre de l’Économie, en envisageant une réouverture des commerces ce 27 novembre, a-t-il parlé trop hâtivement ? Entre Matignon et Bercy, les commerçants pris en étau se tournent… vers le ministère de la Culture ?

17/11/2020, 17:12

ActuaLitté

De la police en librairie aux auteurs félons : l'amende amère

La police qui débarque chez une libraire, des auteurs qui montent une fronde pour s’interposer entre les librairies et l’État… voici la douce France dans laquelle nous pataugeons. Évidemment, les mesures sanitaires imposées par le gouvernement rejaillissent, mais l’absurde où le pays est plongé atteint ses confins. Joyeux, pour des confinés.

16/11/2020, 11:27

ActuaLitté

Taïwan : des librairies indépendantes fermées pour dénoncer les remises sur le livre

À Taïwan, le 11 novembre est devenu une journée marquée par une forte hausse des achats en ligne : le Singles' Day, né en Chine, se présente comme l'équivalent du Black Friday aux États-Unis. Comprendre : une journée dédiée à la consommation, avec de fortes remises pour pousser à l'achat. À Taïwan, cette année, une quarantaine de librairies indépendantes ont tiré leur rideau pour protester contre les fortes remises sur le prix du livre pratiquées à cette occasion.

13/11/2020, 15:00

ActuaLitté

Fin du Click & Collect aux Volcans : “Les ventes ne couvrent qu’à moitié les salaires”

Les déclarations du Premier ministre ont sapé les espoirs : les librairies ne reprendront pas une activité normale ces prochaines heures. Ni ces prochains jours. De fait, les commerces ne vendant pas de biens essentiels devront continuer sur le rythme Clique et Rapplique, et s’adapter, encore. Ou bien cesser…

13/11/2020, 14:23

ActuaLitté

Castex : “Irresponsable d'alléger le dispositif”, les librairies restent closes

Malgré les récentes déclarations du ministre de l’Économie, les probabilités restaient infimes. Le pays ne verra pas la réouverture de ses commerces, et pas plus, donc des librairies. Mais au fil de ses annonces, le Premier ministre Jean Castex a également présenté des options resserrant le cordon sanitaire. Car aujourd'hui, il importe « d'éviter que les malades arrivent à l’hôpital ».

12/11/2020, 18:19

ActuaLitté

Confinement et librairie : “Avons-nous basculé vers un régime totalitaire ?”

De passage sur l’antenne d’Europe 1, Alain Griset, le ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises, n’a pas manqué le coche. Interrogé par Florence Kammermann, libraire à Cannes (Autour d’un livre), il a malhabilement botté en touche. La demande n’appelait pourtant aucune malice.

12/11/2020, 12:21

ActuaLitté

Polémique : l'écrivaine féministe Mary Wollstonecraft représentée nue pour sa statue hommage 

Réalisée par l’artiste Maggi Hambling, la sculpture a été dévoilée mardi dernier à Newington Green dans le nord de Londres. Constituée de bronze chromé, l’œuvre représente une figure féminine entièrement nue émergeant d’un tourbillon de femmes assemblées. Un choix artistique qui ne fait pas l’unanimité...

12/11/2020, 12:15

ActuaLitté

Traduire sans trahir le domaine public et ses usages

La bibliothèque numérique Europeana lance un vibrant appel : ce n’est pas le Panthéon, mais tout de même, l’entreprise vaut le détour. Il s’agit, ne disposant pas d’enveloppes budgétaires pour ce faire, de solliciter les internautes pour aider à la traduction d’œuvres du domaine public. Et ce, pour favoriser le multilinguisme qui agite l’Europe.

11/11/2020, 10:16

Autres articles de la rubrique Médias

ActuaLitté

Aux femmes oubliées de l'Histoire, la Grande Librairie rend justice

Cette semaine dans La Grande Librairie, rencontre avec cinq écrivaines qui rendent justice aux femmes oubliées de l’histoire !  François Busnel recevra Titiou Lecoq , Michelle Perrot, Delphine Coulin, Nathacha Appanah et Ananda Devi. 

12/10/2021, 11:49

ActuaLitté

Les romans policier de Sue Grafton bientôt adaptés en série télévisée

A+E Studios a annoncé cette semaine l'acquisition des droits de la série abécédaire du crime de Sue Grafton, avec des titres tels que A Is for Alibi et E Is for Evidence. Après avoir terminé vingt-cinq romans, l’écrivaine est malheureusement décédée en 2017 avant de pouvoir clore cette série avec la lettre Z, comme elle l'avait imaginé. Les histoires de Kinsey Millhone sont disponibles en version française aux éditions du Seuil et chez Pocket.

08/10/2021, 17:18

ActuaLitté

Agatha Harkness, personnage principal d'un spin-off de WandaVision ?

Après l'énorme succès de la première saison de WandaVision, diffusée au début de l'année 2021, les fans de la série décalée dans l'univers des super-héros pourraient se réjouir. Jac Schaeffer, scénariste principal de WandaVision, serait aux manettes d'une série dérivée, autour du personnage d'Agatha Harkness, jouée par Kathryn Hahn. Un personnage particulièrement apprécié des aficionados de la série, et pour lequel elle a d'ailleurs obtenu une nomination aux Emmy Awards.

08/10/2021, 12:09

ActuaLitté

Netflix adapte une nouvelle de Stephen King, Le téléphone de M. Harrigan

Le grand pourvoyeur de récits horrifiques pour le grand écran a encore frappé. Alors que son deuxième roman, Salem (traduit par Christiane Thiollier, Joan Bernard et Dominique Defert), va bénéficier d’une adaptation pour le cinéma prévue pour septembre 2022, Netflix s'empare d'une nouvelle tirée du dernier recueil de Stephen King, Si ça saigne (traduit par Jean Esch, Albin Michel), Le téléphone de M. Harrigan. Et pour cette adaptation par Netflix, la plateforme s'offre le grand acteur canadien Donald Sutherland, mais également Jaeden Martell, vu dans les deux films Ça.

07/10/2021, 16:21

ActuaLitté

Germinal, la série qui modernise l'oeuvre de Zola, le 27 octobre sur France 2

France 2 propose une adaptation moderne et audacieuse de l'œuvre monumentale d'Émile Zola en six épisodes, avec aux commandes de jeunes talents : Julien Lilti à l'écriture (Hippocrate), David Hourrègue (Skam) à la réalisation et dans le rôle principal Louis Peres (Mental). Cette nouvelle série réunit également un casting européen d'exception. Diffusion à partir du 27 octobre sur la chaîne.

05/10/2021, 16:56

ActuaLitté

Les adaptations de BRZRKR, de Keanu Reeves et Matt Kindt, en bonne voie

Grand succès de la maison d'édition américaine BOOM! Studios, notamment grâce à la popularité de l'un des coauteurs, BRZRKR, de Keanu Reeves et Matt Kindt, passera logiquement par la case adaptation. Deux fois même, puisque Netflix a validé un film et une série animée, qui se précisent petit à petit...

05/10/2021, 14:47

ActuaLitté

La Grande librairie : Modiano, un Nobel de littérature pour parler du temps qui passe

Avez-vous parfois l’impression que le temps efface certaines périodes de votre vie ? Si tel est le cas, François Busnel propose une soirée exceptionnelle en compagnie de l’écrivain qui sait le mieux parler de la mémoire et de l’oubli. La Grande librairie, un peu proustienne cette semaine ?

05/10/2021, 14:08

ActuaLitté

Un documentaire inédit sur René Maran, le premier Goncourt noir

En 1921, un certain René Maran reçoit le Prix Goncourt pour son roman Batouala (Albin Michel) et devient ainsi le premier écrivain noir à obtenir la prestigieuse récompense littéraire. Sous-titrée « Véritable roman nègre », l'œuvre décrit la vie d'une tribu d'Afrique centrale, dénonçant au passage certains aspects du colonialisme occidental.

04/10/2021, 12:26

ActuaLitté

À la 1ère page : Raphaël Confiant, Jennifer Richard et Marijosé Alie

À la 1ère page, l'émission littéraire produite par le pôle outre-mer de France Télévisions et dédiée aux écrivains et auteurs ultramarins, présente son programme de rentrée, avec les auteurs invités pour le mois d'octobre. Commerce d'armes, passion baudelairienne et légende de la poésie attendent les lecteurs...

04/10/2021, 09:48

ActuaLitté

Une série dérivée de The Boys commandée par Amazon Prime Video

Parmi les grands succès de la plateforme Amazon Prime Video, la série The Boys poursuivra son récit prochainement avec une saison 3, dont la diffusion devrait survenir en 2022. L'univers créé par Garth Ennis et Darick Robertson s'étendra bientôt avec une série dérivée, tout aussi violente et satirique que la principale... 

29/09/2021, 15:01

ActuaLitté

La Librairie Francophone à Nice pour une émission spéciale

À l’occasion de la classification au patrimoine mondial de l’UNESCO de Nice, Emmanuel Khérad propose une édition spéciale de « La Librairie Francophone », le samedi 2 octobre, à 14h. Au programme : un entretien croisé entre Jean-Marie-Gustave Le Clézio et Marc Lévy au cœur de Nice. Une ville de villégiature où les deux auteurs ont vécu une partie de leur vie.

29/09/2021, 14:21

ActuaLitté

Rue de l’échiquier et L'Obs lancent une revue, En Mutation

En coédition avec L'Obs, la maison d'édition Rue de l’échiquier présente En Mutation, une revue « pour décrypter les métamorphoses écologiques et sociales de notre quotidien, dans toutes leurs nuances et leur complexité, en privilégiant les initiatives existantes ».

29/09/2021, 09:46

ActuaLitté

Un documentaire consacré au romancier israélien Amos Oz

Arte proposera le 20 octobre un documentaire sur le poète, romancier et essayiste israélien, Amos Oz. Prix Fémina étranger en 1998 pour La Boîte noire (traduit par Sylvie Cohen), le documentaire offrira un portrait intime du romancier disparu en 2018, entre lumière et parts d’ombre. Du suicide de sa mère alors qu’il a seulement 12 ans, à la rupture totale avec sa fille cadette, Galia, qui lui reprochera, dans un récit, de l’avoir humiliée et maltraitée. Et entre les deux, de grands romans de « familles malheureuses » et d’un pays en devenir.

28/09/2021, 15:48

ActuaLitté

Netflix adapte le Prix Pulitzer 2015, Toute la lumière que nous ne pouvons voir

La plateforme Netflix devrait prochainement diffuser une mini-série en quatre épisodes, adaptation du roman Toute la lumière que nous ne pouvons voir d'Anthony Doerr. Publié en version originale en 2014, le roman avait valu à son auteur le Prix Pulitzer 2015. En France, il avait été traduit par Valérie Malfoy pour les éditions Albin Michel, l'année suivante.

27/09/2021, 16:39

ActuaLitté

Exil, secrets de famille et origines mis à nu dans La Grande librairie 

L’émission du 29 septembre, présentée par François Busnel, ouvrira grand les portes de l’intimité : à 20 h 55, sur France 5, retrouvez une Grande Librairie consacrée à l’exploration d’histoires personnelles. Ou comment cinq auteurs se retrouvent à remonter les traces et douleurs de leur passé.

27/09/2021, 16:01

ActuaLitté

Canal + et Editis lancent Nathan TV : En route pour l'école 

Les groupes Canal + et Editis présenteront ce 30 septembre, Nathan TV, une chaîne éducative en français à destination de l’Afrique francophone. La nouvelle chaîne s’appuiera sur l’expérience de l'éditeur scolaire et parascolaire au sein du Groupe Editis, et du savoir-faire l’audiovisuel de Canal +. La chaîne d’adressera aux élèves du CE1 au CM2.

27/09/2021, 15:33

ActuaLitté

Retour au source pour Blake et Mortimer pour les 75 ans de la série 

À l’occasion du 75e anniversaire de la célèbre bande dessinée Blake et Mortimer, une suite est donnée au tout premier tome de la série. Le 28e album, Le Dernier Espadon, en forme de clin d'œil au créateur de la série, Edgar P. Jacobs, que les plus impatients peuvent découvrir en avant-première sur le site du Figaro. Cette fois, le Palais de Buckingham risque d’être rasé à jamais... 

27/09/2021, 12:15

ActuaLitté

Le wargame Lord of the Ring arrive sur Android et iOS

Netease Games et Warner Bros. Interactive Entertainment annoncent que The Lord of The Rings : Rise To War, est disponible dès aujourd’hui sur Android et iOS. Les joueurs peuvent dès maintenant commencer à assembler leurs armées à la recherche de l’Anneau Unique dans ce jeu de stratégie sous licence officielle, se déroulant dans les lieux légendaires de la Terre du Milieu. Le jeu est disponible sur l’AppStore, le Google Play Store et le Galaxy Store.

23/09/2021, 14:12

ActuaLitté

L'île prisonnière, premier projet de Michel Bussi pour la télévision

« Du 22 septembre au 23 décembre 2021 en Bretagne et en Île-de-France Vous allez voir sur vos écrans le Bussi que vous n’avez pas encore lu », indique France 2. Le tournage de L’île prisonnière a débuté sur un scénario de Michel Bussi et Christian Clères. À la réalisation, Elsa Bennett et Hippolyte Dard. Et pour le romancier, un saut complet dans le monde des séries.

23/09/2021, 11:28

ActuaLitté

Quatre autrices pour parler d'amour, invitées de La Grande Librairie

La rentrée se place sous le signe de ce sentiment si profond et complexe, pour la Grande Librairie de François Busnel. Quatre femmes, pour parler d’amour, il n’en fallait pas moins sur le plateau de l’émission.

22/09/2021, 13:16

ActuaLitté

Les oeuvres de Roald Dahl, bientôt propriété de Netflix

Charlie et la chocolaterie, Sacrées sorcières, Matilda, Le BGG et tant d’autres ouvrages (souvent traduits en français par Jean-François Ménard), qui ont fait l’œuvre de Roald Dahl. L’écrivain britannique verra-t-il son héritage passer dans les mains de Netflix ? Les négociations semblent particulièrement bien avancées entre les ayants droit et le service de streaming. Parce que la manne en termes d’adaptations est prodigieuse.

22/09/2021, 08:52

ActuaLitté

Histoires de quartier par Oxmo Puccino et Arte

Le rappeur Oxmo Puccino, lance sur Arte Radio, un podcast en forme de recueil de récits populaires pour raconter la France d’aujourd’hui, Les histoires de quartier. Accompagné du réalisateur David Commeillas, Oxmo Puccino part à la rencontre de fortes personnalités issues des quartiers, tels que les artistes Mehla Bédia et Médine. Des anonymes se succèdent également au micro avec style pour raconter leur plus forte « histoire de quartier ».

21/09/2021, 15:52

ActuaLitté

Houellebecq adapté pour France 2 : le service public "élargit son champ d'action"

France 2 s’est lancée un pari : adapter Les particules élémentaires de Michel Houellebecq. Selon l’AFP, le téléfilm, découpé en deux épisodes de 60 minutes, sera porté sur petit écran par Antoine Garceau, réalisateur notamment pour la série Dix pour cent de France 2. « Un peu effrayé » par le roman, le réalisateur indique que son ambition a été « de ne pas gommer le côté sulfureux de Houellebecq ».

20/09/2021, 11:10

ActuaLitté

Les meilleures adaptations de films romantiques tirées de livres

« Jane Eyre », « Cher John », « Roméo + Juliette » … autant de films qui ont fait fondre le public. Cependant, ces chefs d’œuvre cinématographiques ne sont pas le fruit de scénaristes. Ces histoires romantiques ont été tirées de livres qui ont également connu un succès retentissant. Des points particuliers ont fait que ces adaptations ont pu retranscrire les émotions véhiculées par les œuvres littéraires.

17/09/2021, 10:40

ActuaLitté

Le Figaro Littéraire reprend ses Ateliers d'écriture avec Grégoire Delacourt

Après de longs mois d’interruption dus à la crise sanitaire, les Ateliers d’écriture du Figaro Littéraire redémarrent avec deux nouveaux intervenants, Grégoire Delacourt et Benoît Charpentier, tous deux animés par un goût prononcé pour la transmission.

16/09/2021, 12:00

ActuaLitté

Claire Bretécher, la reine de la BD

Le samedi 18 septembre à 15h, l'émission Toute Une Vie sur France Culture fait le portrait de Claire Bretécher. La bande dessinée s’installe sur la station culturelle de Radio France, avec une place toute particulière accordée à la dessinatrice. Une émission avec Julien Thèves, réalisée par Jean-Philippe Navarre.

15/09/2021, 15:37

ActuaLitté

La Grande Librairie s'installe à New-York le temps d'une émission

À l'occasion d'une émission spéciale, François Busnel vous propose de découvrir la ville autrement, à travers le regard des écrivains ! Mercredi 15 septembre sera diffusée sur France 2 l'émission spéciale de La Grande Librairie tournée à New York. François Busnel et son équipe y ont rencontré cinq auteurs, dont Kate Reed Petty, la révélation de la rentrée, William Boyle et la chronique de son quartier natal : Brooklyn, et James McBride qui aura la part belle dans cette émission.

14/09/2021, 11:46

ActuaLitté

Delphine de Vigan : Les enfants sont rois deviendra une série

Tout aurait changé pour Delphine de Vigan, depuis son arrivée aux éditions Gallimard ? Son dernier livre, Les enfants sont rois, s’est écoulé à plus de 181.700 exemplaires (donnée Edistat) et la voici qui signe une nouvelle fois pour adapter cet ouvrage, cette fois au cinéma. Invitée de Deauville comme membre du jury du 47e festival, elle se réjouit de cette aventure inédite.

10/09/2021, 10:35

ActuaLitté

François Busnel : faire lire tous les élèves de France

Après le succès des deux premières éditions (plus de 130.000 élèves inscrits et 500.000 téléspectateurs pour la finale diffusée en juin sur France 5), François Busnel vient d’annoncer la troisième saison de Si on lisait à voix haute. Les inscriptions de ce grand concours national organisé par La Grande Librairie et France Télévisions en partenariat avec Lumni et le Ministère de l'Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports, seront ouvertes le mercredi 15 septembre.

09/09/2021, 17:05

ActuaLitté

Le pouvoir des livres : La Grande Librairie interroge l'engagement

Lydie Salvayre, Colum McCann, Michel Onfray et Mohamed Mbougar Sarr seront les invités de François Busnel pour l’émission de ce 8 septembre. La Grande Librairie donne rendez-vous à 20h55 sur France 5 pour parler du pouvoir des livres, vis-à-vis de l’engagement. « Faut-il prendre la fiction au pied de la lettre ? Ou bien est-elle une façon détournée de mieux voir la réalité, de rendre intelligible le monde actuel ? »

08/09/2021, 10:31

ActuaLitté

Belenos l'a voulu : trois jeux vidéo tirés de l'univers d'Asterix d'ici cinq ans

La prochaine production, Astérix et Obelix : Baffez-les tous, sortira prochainement, mais les deux partenaires, Microid et Albert René (filiale de Hachette Livre), ne s’en tiendront pas là. Convaincues que le ciel ne leur tombera pas sur la tête — plutôt les bénéfices — l’univers des irréductibles Gaulois sera, au cours des cinq prochaines années, décliné en trois autres jeux vidéo.

07/09/2021, 18:17

ActuaLitté

Après American Gods et Sandman, une autre oeuvre de Gaiman à l'écran ?

Le succès de l'adaptation d'American Gods par Amazon Prime aura mis Neil Gaiman sur le devant de la scène, juste sous les yeux des producteurs. Good Omens et Sandman pourraient bien être rejoints par une nouvelle adaptation de son travail, qui irait cette fois chercher sa matière parmi les personnages secondaires de Sandman, justement...

06/09/2021, 13:26

ActuaLitté

Arte et Actes Sud présentent H24, une série et un livre écrits par 24 autrices

Arte et Actes Sud annoncent H24, un projet transmédia combinant une série en 24 épisodes de 3 minutes et un livre, coédité par Arte et Actes Sud. Les scénarii des épisodes ont été signés par 24 autrices européennes, dont Alice Zeniter, Agnès Desarthe, Lola Lafon ou encore Sofi Oksanen.

03/09/2021, 16:52

ActuaLitté

Un film Injustice annoncé pour le mois d'octobre par DC

Publiée sous le titre Injustice: Les Dieux sont parmi nous, la série de comics signée par Tom Taylor, Brian Buccellato, Chris Sebela ou encore Marguiette Bennet, entre autres, et dessinée Jheremy Raapack, Mike S. Miller ou Bruno Redondo, notamment, a connu un franc succès. Liée au jeu vidéo homonyme, elle sera bientôt accompagnée par un film d'animation.

02/09/2021, 15:50

ActuaLitté

Détective Popotin aura son propre jeu vidéo, sur Nintendo Switch

Le label japonais Nippon Columbia, à l'origine centré sur la musique, distribue également des jeux vidéo, et annonce la sortie d'une adaptation vidéoludique de Détective Popotin pour le 4 novembre prochain, en version originale. Butt Detective Pup Mirai no Meiten Teitojo! se présente comme un jeu d'aventures à base d'énigmes et de mini-jeux...

02/09/2021, 09:53

ActuaLitté

Gus le chevalier minus, désormais sur TFOU, chaque mercredi

À compter de ce 1er septembre, les fans et les enfants (ou les plus grands), pourront retrouver les aventures de Gus le Chevalier Minus chaque mercredi vers 7h30, sur TFOU et en replay sur MYTF1. La série d’albums jeunesse originellement parus chez Gulf Stream connaît un nouvel essor. « Notre Gus, plus si minus », clame la maison.

01/09/2021, 09:17