#Droit / Justice

Industries culturelles : une expropriation de la démocratie

Il y a bien longtemps que les questions relatives au droit d'auteur ne peuvent plus être abordées en France avec la sérénité nécessaire à un vrai débat démocratique. Les remous provoqués par la consultation lancée par la Commission européenne à propos de la réforme du droit d'auteur constituent une nouvelle illustration de la dégradation de la situation. A cette occasion, l'attitude des représentants des titulaires de droits se révèle particulièrement critiquable, mais instructive sur leur conception de la démocratie et la morgue avec laquelle ils considèrent les citoyens…

Le 21/02/2014 à 14:31 par S.I. Lex Calimaq

0 Réactions | 0 Partages

Publié le :

21/02/2014 à 14:31

S.I. Lex Calimaq

0

Commentaires

0

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Avec S.I.Lex

Une consultation sous haute tension…

Pour mémoire, le droit d'auteur est principalement régi en Europe par une directive de 2001, transposée en France par le biais de la loi DADVSI en 2006. Depuis 2001, la Commission a déjà lancé plusieurs consultations sur le droit d'auteur, dont elle n'a pas tenu compte pour se lancer dans l'aventure périlleuse de l'accord ACTA. Cet épisode lui a valu de subir l'une des déconvenues les plus cuisantes de son histoire devant le Parlement européen en 2012, à l'issue d'une mobilisation citoyenne d'une ampleur sans précédent sur de tels sujets.

On aurait pu alors s'attendre à ce que la Commission tire les leçons de ses erreurs en lançant dans la foulée une vraie consultation sur la réforme du droit d'auteur, mais elle a préféré encore jouer la montre avec un processus "Licences For Europe". Biaisées dès le départ, ces discussions postulaient que le droit d'auteur pouvait être adapté par de simples licences sans passer par une révision de la directive. Le tout s'est logiquement soldé par un fiasco pour la Commission, avec le départ de plusieurs associations citoyennes en cours de route et des résultats globalement informes.

democracy

Error 404 democracy not found. Par acampradapaga. CC-BY-SA. Source : Flickr.

Et voilà donc la Commission à présent acculée à relancer une consultation, mais elle le fait à la veille d'élections européennes qui la mettront de toutes façons dans l'incapacité d'enclencher à court terme une vraie réforme par la suite. Pour verrouiller encore davantage les choses, le questionnaire de la consultation fait plusieurs dizaines de pages d'une grande technicité, rédigées exclusivement en anglais (ce qui est proprement scandaleux de la part de la Commission). Le texte est en outre fortement orienté dans ses formulations. Il tend à chaque fois à privilégier les solutions contractuelles plutôt que les vraies réformes du droit d'auteur et il évite méthodiquement de soulever les questions de fond qui se posent, comme celles du partage des oeuvres en ligne ou de l'intérêt des DRM. La consultation contourne en réalité habilement la question de la reconnaissance des droits culturels fondamentaux des individus à l'heure du numérique et c'est un biais que la Quadrature du Net a dénoncé.

Mais la Commission ne pouvait pas non plus complètement éluder le sujet du rééquilibrage du système, et elle pose tout de même des questions intéressantes sur les exceptions au droit d'auteur (notamment en matière d'usage pédagogique et de recherche), sur les marges de manœuvre laissées aux bibliothèques et autres établissements culturels pour numériser leurs collections, sur les usages innovants comme le data mining ou les contenus produits par les utilisateurs (UGC), sur l'adéquation de la durée du droit d'auteur. Tout ceci fait qu'il existe un enjeu pour les citoyens à répondre à cette consultation, afin d'envoyer un signal clair à la Commission en faveur d'une réforme positive du droit d'auteur.

Dans ces circonstances, plusieurs associations et organisations se sont mobilisées pour faciliter la participation et la contribution des citoyens. L'eurodéputée du Parti Pirate, Amelia Andersdotter, a produit une analyse détaillée des différentes parties de la consultation. Le Parti Pirate français a réalisé de son côté de manière collaborative une traduction du texte. Plusieurs sites en ligne, comme copywrongs.eu ou youcanfixcopyright.eu ont également été lancés pour faciliter l'appréhension du texte et fournir des argumentaires aux citoyens. La Quadrature du Net a produit de son côté une réponse complète, à la rédaction de laquelle j'ai participé en tant que membre du Conseil d'orientation stratégique de l'association, et nous avons également produit une page d'aides : "Répondre à la Consultation de la Commission européenne sur le droit d'auteur".

fix

You can fix copyright. L'un des sites mis en place pour aider à répondre à la consultation.

Les citoyens, ces grabataires…

Quoi de plus normal sur un sujet comme le droit d'auteur que des organisations agissent pour répondre à une consultation, comme les y invite d'ailleurs explicitement la Commission, et n'est-il pas naturel pour intervenir dans un débat public d'exposer publiquement ses arguments, en sollicitant l'adhésion des citoyens ?

Mais cela n'a pas été l'avis des représentants des titulaires de droits et notamment de la SACD (Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques). Sur le blog "Vu(e)s d'Europe" de cette société de gestion collective, Guillaume Prieur, son directeur des affaires européennes et institutionnelles, s'est fendu d'un billet intitulé "Démocratie ! Vous avez dit démocratie ?" dans lequel il accuse ni plus ni moins des organisations comme le Parti Pirate ou la Quadrature du Net de "manipuler les citoyens" (sic) :

[...] les militants internautes regroupés au sein d'associations telles que la Quadrature du net ou le Parti pirate n'ont pu résister à l'envie d'organiser des réponses en masse et de faire une démonstration de force pour accréditer l'idée que l'ensemble des internautes européens veulent une évolution des règles du droit d'auteur.

Tous ces groupes qui refusent l'étiquette de lobbyistes pour mieux mettre en avant la noblesse de leur militantisme devraient pourtant faire preuve davantage d'honnêteté et d'objectivité sur la nature de leurs pratiques. Car quelle différence y a-t-il entre un maire qui, le jour des élections, va chercher avec des camionnettes des personnes âgées à la sortie des hospices pour les emmener voter (pour lui évidemment !) et des associations qui préparent des réponses toutes faites pour que leurs membres puissent inonder les boites mails des fonctionnaires de la Commission ? Aucune !

Chers concitoyens, vous saurez donc qu'aux yeux de ces représentants d'ayants droit, vous n'êtes que des grabataires, des incapables majeurs dénués de volonté propre, à qui des structures aux moyens limités comme la Quadrature ou le Parti Pirate sont capables de dicter leurs volontés pour les faire réagir en masse… On croît rêver ! L'accusation est d'autant plus ridicule que la Quadrature déconseille fortement aux internautes d'envoyer des réponses type ou de reprendre la réponse que l'association a produite, car c'est le meilleur moyen de ne pas être pris en compte par la Commission :

Nous sommes convaincus que la meilleure manière de répondre à cette consultation est de prendre le temps de rédiger une réponse personnalisée et adaptée à ses propres préoccupations. Les réponses génériques envoyées par plusieurs citoyens risquent tout simplement de ne pas être prises en compte et de donner l'impression que leurs expéditeurs n'accordent pas suffisamment d'importance au sujet pour prendre le temps d'envoyer un message personnalisé.

La Quadrature du Net a toujours conçu son action comme celle d'une "caisse à outils" citoyenne, produisant des analyses et des ressources afin que les individus puissent se faire leur opinion et agir par eux-mêmes pour se faire entendre. Dans le cadre de cette consultation, nous avons en particulier essayé de montrer concrètement en quoi des enseignants, des chercheurs, des bibliothécaires, des internautes, des créateurs, des entrepreneurs peuvent être concernés par cette consultation, afin d'agir en fonction de leur situation. C'est la condition pour que les citoyens puissent se réapproprier cette question technique et complexe du droit d'auteur.

Cela n'empêche pas le sieur Guillaume Prieur de conclure son billet en ces termes fleuris :

C'est sans doute le plus grave dans cette affaire que de voir une démarche démocratique être confisquée par des organisations, peu représentatives des centaines de millions d'internautes européens et qui ne font que remettre au goût du jour et de la technologie les vieilles ficelles de la manipulation et du clientélisme politique.

Image par paradgala. CC-BY. Source : Flickr.

Pendant ce temps, au SNE…

Il est vrai que la SACD possède une très grande expertise en matière de clientélisme politique, mais elle n'est pas la seule visiblement à être dérangée par le fait que des citoyens s'intéressent à ses affaires. Le Syndicat National de l'Édition (SNE) semble lui-aussi fortement inquiété par l'opportunité que cette consultation donne à la société civile de s'exprimer sur la réforme du droit d'auteur.

Dans un flash d'informations daté du 13 février, le syndicat bat le rappel de ses troupes en les incitant vigoureusement à répondre à la consultation de la Commission et vous allez voir que lui aussi a une très haute opinion de l'activité des citoyens :

Les opposants au droit d'auteur ont déjà envoyé 3000 réponses allant dans le sens de cette remise en question. En effet, la Commission subit une forte pression de la part des consommateurs, des chercheurs, des bibliothèques et des acteurs d'Internet. Ces derniers en particulier demandent plus de flexibilité du droit d'auteur afin de pouvoir capter plus aisément la valeur des contenus, au profit de leurs propres modèles économiques (financement par la publicité, ventes de matériels et d'applications en univers fermé etc.). Ils instrumentalisent la propension des utilisateurs (consommateurs, bibliothèques, enseignants) à vouloir payer moins ou à avoir accès gratuitement aux œuvres de l'esprit. Ce faisant, ils les dévalorisent.

Consommateurs, bibliothécaires, enseignants, chercheurs : vous êtes donc vous aussi des êtres décérébrés, instrumentalisés par cette puissance occulte des "acteurs d'internet" (les GAFA pour ne pas les citer, Google et Amazon en tête) et votre point de vue sur le droit d'auteur n'a donc aucune valeur en lui-même…

On est donc ici aussi dans le mépris le plus total du citoyen. Mais le plus amusant, c'est la manière dont le SNE appelle ses membres à noyer la Commission sous les réponses, ce qui fait écho à ce que dénonçait justement la SACD plus haut :

Chaque réponse étant comptabilisée individuellement, nous appelons non seulement chaque groupe et chaque maison, mais aussi chaque responsable de département ou de collection au sein d'une même maison à répondre.

Critiquer chez les autres ce que l'on fait soit même, avec infiniment plus de moyens… Notez d'ailleurs que les titulaires de droits ont mis en place au niveau européen un site internet spécialement dédié (Creators for Europe) dont le but est de susciter un maximum de réponses en faveur de la défense du droit d'auteur. Certainement commandé pour une somme rondelette à je-ne-sais quelle boîte de com', le site comporte tout le nécessaire : argumentaire à reprendre "clés en main", pétition en ligne et même un kit à télécharger avec bannières pour site internet et profil Facebook…

Creators

Creators For Europe, le site ouvert par les organisations de gestion collective de la musique

pour répondre à la consultation.

Contourner la démocratie

Sur le fond, j'ai envie de dire que ces procédés sont de bonne guerre et que les auteurs, éditeurs, producteurs et tous les membres des filières culturelles sont bien entendu parfaitement dans leur droit en répondant à cette consultation. Mais pourquoi dénier aux citoyens et aux internautes le droit de le faire de leur côté ? Le sujet est-il à ce point la chasse gardée des professionnels qu'il ne soit même plus toléré que les citoyens puissent avoir un avis ? Est-il devenu à ce point tabou de parler d'exceptions au droit d'auteur ou de domaine public ? Le "deux poids, deux mesures" est particulièrement choquant, mais ô combien révélateur !

Car en vérité, la manière dont réagissent les représentants des titulaires de droits est symptomatique d'un profond malaise démocratique. Avec l'accord ACTA, les maximalistes du droit d'auteur avaient déjà essayé de contourner par des négociations secrètes les représentants démocratiquement élus, pour faire entériner avec le minium de débats des principes qui auraient verrouillé la législation en Europe, sans retour en arrière possible. Malgré la "claque" infligée par le Parlement à la Commission à propos d'ACTA, la même stratégie est toujours employée : les accords internationaux CETA, TAFTA ou TPP tentent toujours de rendre plus répressif et déséquilibré le droit d'auteur, dans le secret et en contournant au maximum les parlements et les citoyens.

Les réactions de la SACD et du SNE participent en fait entièrement de la même logique. Ce qui les gênent avec cette consultation, c'est moins le fond du texte que le fait même qu'une occasion soit donnée aux citoyens de s'exprimer à propos du droit d'auteur. Habituées depuis des années à ce que ces question se traitent dans le confort d'une connivence feutrée avec les rouages du pouvoir, ces structures paniquent facilement lorsqu'elles sentent que les débats se déplacent sur la place publique…

Industries culturelles et corruption

Cet épisode navrant me fait penser à la trajectoire qu'a connu le juriste Lawrence Lessig ces dernières années. C'est une chose peu connue en France, mais longtemps engagé pour la réforme du copyright aux États-Unis, Lessig a fini à partir de 2007 par changer de cheval de bataille principal pour s'intéresser à la corruption du processus de décision politique. Et il y a bien sûr un lien direct entre le droit d'auteur et la corruption démocratique, qui l'a conduit à opérer ce changement. C'est plus particulièrement la question de l'allongement de la durée des droits qui l'a amené à cette conclusion. Alors que depuis des années, l'ineptie de l'allongement de la durée des droits (y compris en termes économiques) est sans cesse démontrée, les titulaires obtiennent pourtant des législateurs des augmentations successives rognant sur le domaine public. Pourquoi ? Voici la réponse que Lessig donne :

Les gouvernements continuent à soutenir cette idée idiote – en Angleterre et au Japon, par exemple, on parle encore d'allonger la durée des droits. Pourquoi ?

La réponse réside dans une forme de corruption du processus de décision politique. Je n'entends pas le terme "corruption" dans le sens premier de versement de "pots-de-vin". Je veux dire par "corruption" que le système est tellement dévoyé par l'influence de l'argent qu'il n'est même plus capable de traiter une question aussi simple et claire que l'extension de la durée des droits. Les politiciens sont devenus dépendants des ressources que des intérêts concentrés peuvent leur fournir. Aux États-Unis, prêter l'oreille au pouvoir de l'argent est la seule manière de s'assurer d'être réélu. Et donc, une économie de l'influence tord constamment la politique, loin du bon sens, toujours dans le sens des dollars.

Aux États-Unis, la source de cette forme de corruption de la démocratie tient essentiellement au système de financement des partis politiques et des candidats aux élections. Lessig se bat maintenant depuis des années pour demander une réforme du système électoral et il en fait un préalable à toute réforme législative réelle, à commencer par celle du copyright.

En France, le système de financement des partis est heureusement différent. Mais la corruption qui affecte nos institutions sur des questions comme celle du droit d'auteur prend des formes plus sournoises et insidieuses. Elle tient essentiellement à la connivence des partis politiques, de droite comme de gauche, avec les grands lobbies des industries culturelles. C'est ce réseau de relations qui nous aura valu par exemple le retournement hallucinant du candidat Hollande en pleine campagne présidentielle sur les questions de droit d'auteur, alors que le programme initial du PS prévoyait une réforme positive ambitieuse. Guillaume Champeau dans le billet qu'il a consacré à l'article de Guillaume Prieur de la SACD, a rappelé la longue litanie de procédés douteux et de manipulations employés depuis des années par les représentants des titulaires de droits pour biaiser le débat en France. Certains rebondissements récents de l'actualité montrent que les choses sont même sans doute pires que ce que l'on pouvait penser

Les sociétés de gestion collectives jouent d'ailleurs un rôle important dans ce verrouillage du système, e lien direct avec le "pouvoir de l'argent" que Lessig identifie à une source de corruption. C'est ce qu'expliquait Jérémie Zimmermann dans cette interview intitulée justement "industries culturelles et corruption" :

il y a un blocage politique monumental. La Sacem fait figure de l'une des plus puissante société de gestion collective en Europe et brasse ses 750 millions d'euros par an et fait ce qu'elle veut des 25% de la redevance pour copie privée sensés aller au spectacle vivant, “à la promotion et à la défense d'artistes”, donc du lobbying. Ainsi, quand tu as payé ton euro sur un DVD vierge pour stocker tes photos de vacances, il y a 25 centimes qui vont servir au lobbying de la Sacem, pour aller dire que Hadopi c'est bien, que partager c'est mal, et que les gens qui partagent sont des voleurs, des violeurs, des pirates etc. On a aussi un cinéma français qui est super puissant, très lourdement financé par des fonds publics et en grande partie financé en amont et par des mécanismes mutualisés. Il y a du coup un lobby hyper puissant qui est la SACD avec ses 200 millions d'euros par an [...] Il y a un rapport incestueux entre ces industries, les organismes qu'ils représentent et les pouvoirs publics [...] c'est clairement une corruption rampante et structurelle des institutions décisionnelles en la matière et apparemment, le changement, c'est pas maintenant.

This isn't democracy. Par jooliargh. CC-BY-ND. Source : Fickr.

Repolitiser le droit d'auteur

Les réactions de la SACD et du SNE à la consultation de la Commission sont dès lors terriblement instructives. Elles montrent à quel point ces organisations tiennent les citoyens dans le mépris, tout juste bon à consommer de "l'offre légale". Ces attitudes sont symptomatiques d'une dévitalisation dramatique du débat démocratique sur ces questions, expliquant en grande partie l'immobilisme législatif que l'on constate depuis des années sur le sujet du droit d'auteur.

La meilleure manière de répliquer à tant d'arrogance consiste à répondre à la consultation de la Commission. Que vous soyez ou non d'accord avec les propositions de la Quadrature du Net, à vrai dire peu importe. L'essentiel, c'est de montrer à la Commission, mais aussi aux ayants droit, que le droit d'auteur est à nouveau une question politique au sens noble du terme qui ne doit plus être traitée dans l'obscurité.

La date limite de réponse est fixée au 5 mars prochain, soit dans quinze jours. Toutes les réponses seront prises en compte par la Commission. Vous pouvez répondre en tant qu'association, qu'entreprise ou même comme simple citoyen. Vous n'êtes pas obligés de suivre le canevas proposé par la Commission. Vous pouvez répondre librement, en exprimant simplement votre point de vue.

Je terminerai en citant un passage de l'ouvrage "Propriété intellectuelle. Géopolitique et Mondialisation" dans lequel Hervé Le Crosnier et Mélanie Dulong de Rosnay insistent sur l'importance de "repolitiser la propriété intellectuelle" :

Les débats autour du droit d'auteur, des brevets, les pratiques de mouvements sociaux pour le partage des connaissances, les nouvelles loi nationales, les directives régionales, les traités multilatéraux, régionaux et bilatéraux ayant une incidence sur la propriété intellectuelle se sont largement développés ces dix dernières années. Mais ce n'est que le début d'un flux continu qui devrait perdurer encore longtemps. Car derrière ces lois on trouve toujours l'économie et les rapports de force politiques et géopolitiques. La « société de la connaissance », nouvelle phase de la mondialisation, a besoin d'un cadre régulateur. Savoir si celui-ci renforcera les dominations ou ouvrira une période de partage des savoirs n'est pas encore joué. Cela dépendra largement de l'investissement des citoyens dans ce domaine. Il s'agit de sortir la propriété intellectuelle de la technicité des débats juridiques pour la faire entrer sur la scène politique. Ou plutôt de faire prendre conscience aux citoyens que leur avenir est conditionné à cette politisation de la propriété intellectuelle.

A bons entendeurs…

PS : c'est l'occasion de repenser à cette citation de Gandhi…

Ils en sont à nous combattre…

0 Commentaires

 

Aucun commentaire.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Australie : des pages Facebook de libraires et d'éditeurs vidées de contenus

Des libraires et éditeurs australiens ont été les victimes collatérales d'une opération politique du réseau social Facebook : pour protester contre une loi imposant une redevance pour le partage d'articles d'information, la plateforme a bloqué ce type de contenus, ainsi que la possibilité de les partager.

19/02/2021, 09:35

ActuaLitté

Flaubert et Madame Bovary “réduits” à la sauce Twitterature

Depuis la fin d’année dernière, les choses bruissaient : Gustave Flaubert, l’ermite, allait contre sa volonté faire l’objet d’une célébration en 2021, pour les 200 ans de sa naissance. Et si les événements ne manqueront pas, c’est avant tout numériquement que l’auteur de Salammbô recevra ses lauriers. Pour preuve, le compte porté par l’association Baraques Walden. Un hommage à l’écrivain américain Henry David Thoreau, certes, mais qui servira à saluer Flaubert surtout. 

30/01/2021, 10:34

ActuaLitté

Les réseaux de lecteurs sur internet : panorama des communautés en France

ENQUÊTE – La récente annonce d’une levée de fonds de 2 millions € réalisée par la start-up Gleeph relance les interrogations : les réseaux de lecteurs sur internet, véritables clubs de lecture numériques se partagent l’attention des internautes. Quelles sont les véritables dynamiques derrière ces outils ? Et plus encore, quelle place occupent-ils dans le paysage web ? 

11/01/2021, 14:55

ActuaLitté

Un nouveau conte de Noël horrifique par Maxime Chattam, écrit sur Twitter    

Pour fêter Noël, Maxime Chattam et sa famille ne se sont pas contentés d’installer une crèche. Depuis plusieurs années l’écrivain semble s’être lancé dans la création d’un véritable village, aux habitants miniatures un peu particuliers. Sous les façades illuminées, se croisent des figures horrifiques de la pop culture, que l’auteur utilise pour raconter un conte de son cru.

08/01/2021, 12:05

ActuaLitté

Lire ou ne pas lire les articles publiés : Facebook aura une réponse

Gagner du temps sur ces réseaux qui nous en font tant perdre ? Ou permettre aux utilisateurs de ne pas plonger tête baissée dans une fake news, servie sur un plateau par un titre trop alléchant ? L’outil que développerait Facebook, une intelligence artificielle du nom de TLDR, simplifierait l’usage du réseau. Pour tout article diffusé, un résumé permettrait d’en saisir l’essentiel. Pas très rassurant dans le principe.

29/12/2020, 11:51

ActuaLitté

Un manuel homophobe mis à disposition des élèves dans un lycée catholique

Des élèves du lycée privé Notre-Dame de Kerbertrand ont eu le déplaisir de se voir proposée la lecture de Pour réussir ta vie sentimentale et sexuelle du Père Jean-Benoît Casterman. Le manuel, qui comporte des passages ouvertement homophobes et sexistes, a suscité la polémique sur les réseaux sociaux, poussant le directeur de l’établissement, Ghislain de Barmon, à présenter des excuses. 

02/12/2020, 14:19

ActuaLitté

Les conseils de lectures de Mariah Carey commencent... par ses mémoires

Rejoignant le club très prisé de ces influenceurs dont les conseils de lecture sont avidement suivis, Mariah Carey amorce Noël avec sa propre sélection. Tout juste 10 ouvrages que la chanteuse met en scène, toute en sourire. Avec son propre titre en haut de pile, juste au cas où…

02/12/2020, 10:17

ActuaLitté

Sécurité globale : violer le droit d'auteur pour faire oublier les enjeux de la loi

La pirouette politique ne dupe aucun des auteurs engagés dans l’initiative « Députés de la honte ». Le jour de la Marche des libertés, 30 dessinateurs et dessinatrices décidaient de publier sur la toile les dessins des 388 députés ayant adopté la loi Sécurité globale. Certains des parlementaires ont même cru, sous couvert de réseaux sociaux, qu’il leur était permis de violer le droit d’auteur. Quelle assurance !

01/12/2020, 14:14

ActuaLitté

Bruxelles aménage un calendrier de l'avent numérique en 35 livres

La 8e édition du Festival « Bruxelles se livre(s) » aurait dû ouvrir ses portes à La Maison de la Francité, ces 28 et 29 novembre 2020. Nous remercions les mesures sanitaires qui vont le transformer totalement, étonnement, follement, en festival virtuel. En effet, devant l’annulation de toutes les manifestations littéraires, les organisateurs ont choisi le camp de la résilience, et lancent la première édition de « Bruxelles se livre(s) digital ».

30/11/2020, 10:04

ActuaLitté

Loi Sécurité globale : 30 auteurs dévoilent les 388 “députés de la honte”

« La colère, c’est un point de départ, indiquant qu’il faut agir. Tout en construisant des actions qui ne sont pas portées par la colère. » Cyril Pedrosa résume en quelques mots comment une trentaine de dessinateurs se sont regroupés pour dénoncer le vote de la loi Sécurité globale. Les 388 qui ont donné leur voix à un texte liberticide se retrouvent soudainement sur les réseaux, représentés en noir et blanc, avec le hashtag #DéputésdelaHonte.

28/11/2020, 11:52

ActuaLitté

Fêtes : une sélection de 500 livres à offrir en cadeau pour Noël

Le sens de la mesure est pourtant ce qui caractérise nos voisins de Babelio. Le réseau social de lecteurs met cependant les petits plats dans les grands, et dans les très grands, en inaugurant une sélection de 500 livres, sélectionnés pour Noël. En tout, 60 thématiques pour s’y retrouver au mieux, et choisir au plus près. 

28/11/2020, 00:01

ActuaLitté

Réouverture des librairies en France : à quelles conditions ?

Au lendemain de l’allocution présidentielle, le Syndicat de la librairie française se réjouit de ce que les établissements puissent de nouveau accueillir leurs clients. Restent quelques inconnues, comme les modalités sanitaires, et le protocole à respecter. Voici quelques-unes des pistes évoquées par le gouvernement.

25/11/2020, 19:54

ActuaLitté

Librairie : la réouverture tant attendue

Après plusieurs semaines d’engagement pour la réouverture des librairies, le groupe Furet du Nord-Decitre s’apprête à rouvrir en toute sécurité ses 29 librairies en France (les deux librairies situées en Belgique n’ayant jamais fermé). Réouverture essentielle en cette période de fin d’année, car le livre et les jeux demeurent les idées de cadeaux les plus demandées.

25/11/2020, 12:57

ActuaLitté

Emmanuel Macron : réouverture des librairies et bibliothèques au 28 novembre

La date du 1er décembre avancée dès l’annonce du reconfinement aura presque tenu jusqu’au bout. Emmanuel Macron a dévoilé son plan pour les fêtes : pas de dinde ni de bûche glacée. En revanche, les consignes sanitaires renforcées pour les commerces, et une fin de non-recevoir pour les bars et restaurants…

24/11/2020, 18:19

ActuaLitté

Le jeu de la dame : un sans échec pour Netflix

Vraiment pas de chance… Sauf probablement pour l’éditeur Weidenfeld qui est parvenu à rééditer le roman de Walter Tevis avec pour couverture l’affiche de la série. L’actrice Anya Taylor-Joy, toute en mystère et en provocation, attend mains croisées le coup de son adversaire. Un échiquier, et quelques pièces qui le disputent à des bouteilles d’alcool. Un symbole de cette série, devenue un véritable succès.

24/11/2020, 16:31

ActuaLitté

Livres audio gratuits chez Amazon, au détriment des auteurs

Toujours dans sa perspective d’appâter le chaland, Amazon avait encore sévi : début novembre, sa filiale de livres audio était pointée du doigt pour une politique de retour de produits bien gonflée. Il aura fallu quelques semaines pour que l’Authors Guild ne réagisse, mais leur courrier ne souffre aucune interprétation.

24/11/2020, 13:22

ActuaLitté

Une Kids Zone déployée sur internet et les réseaux

Pandémie oblige, confinement impose : pour le Festival des littératures européennes de Cognac, l’édition 2020 nécessite des contorsions de premier ordre. Pour autant, pas question de sacrifier le volet jeunesse, crucial, de la manifestation. Voici donc présenté Kid Zone, une approche résolument tournée vers le monde numérique.

21/11/2020, 10:42

ActuaLitté

Un garage devenu librairie, avec thé et café

Le hérisson, ça pique, mais c’est pas méchant, mais ça pique. Ou alors, ça propose du thé, du café et de livres, quand cela se change en librairie. A Badonviller (Meurthe-et-Moselle), s’est ainsi ouverte la Librairie du Hérisson, dirigée par Aurélie Vo Van Tao. Ouverte fin octobre, elle a affronté le confinement et recharge ses batteries pour la réouverture — presque littéralement.

20/11/2020, 17:07

ActuaLitté

Une écrivaine néo-zélandaise bannie d'un site de vente après avoir critiqué une ministre

L’auteure estimait qu’il était inapproprié que Nanaia Mahuta, la nouvelle ministre des Affaires étrangères, arbore le moko kauae, un tatouage facial traditionnel de la culture maorie.

20/11/2020, 16:57

ActuaLitté

Disney doit de l'argent à l'auteur d'Alien : Mickey fait la grande sourde oreille

Alan Dean Foster est un écrivain américain, auteur de plusieurs romans adaptés des franchises Star Wars et Alien. Depuis le rachat de Lucasfilm et de la 20 Century Fox par Disney, il affirme ne plus toucher un seul centime bien que ses œuvres continuent de se vendre. L’entreprise ignorant soigneusement ses messages depuis plus d’un an, Foster publie aujourd’hui un appel à l’aide et interpelle la profession sur une pratique qui risque de se généraliser. 

19/11/2020, 17:38

ActuaLitté

Seine-Saint-Denis : des librairies verbalisées pour cause de click & collect

Les librairies verbalisées parce qu'elles restent ouvertes au public malgré le confinement, c'est connu : certains écrivains assurent même qu'ils régleront les amendes. Mais des librairies verbalisées en raison de leur installation de click & collect (ou clique et rapplique), voilà qui est plus inédit. Les faits se sont déroulés dans le département de Seine-Saint-Denis.

18/11/2020, 16:31

ActuaLitté

France : réouverture des librairies au 27 novembre, si...

Plusieurs sources concordantes annoncent que les points de vente du livre reprendront une activité normale dès le 27 novembre. Discutée ce matin au ministère de la Culture, cette épineuse question des commerces fermés, ou contraints au click and collect, résoudrait enfin la situation.

18/11/2020, 12:41

ActuaLitté

Réouverture des librairies : 27 novembre ou 1er décembre ?

Jean Castex doit intervenir ce 26 novembre, veille du Black Friday, après les révélations de Bruno Le Maire. Le ministre de l’Économie, en envisageant une réouverture des commerces ce 27 novembre, a-t-il parlé trop hâtivement ? Entre Matignon et Bercy, les commerçants pris en étau se tournent… vers le ministère de la Culture ?

17/11/2020, 17:12

ActuaLitté

De la police en librairie aux auteurs félons : l'amende amère

La police qui débarque chez une libraire, des auteurs qui montent une fronde pour s’interposer entre les librairies et l’État… voici la douce France dans laquelle nous pataugeons. Évidemment, les mesures sanitaires imposées par le gouvernement rejaillissent, mais l’absurde où le pays est plongé atteint ses confins. Joyeux, pour des confinés.

16/11/2020, 11:27

ActuaLitté

Taïwan : des librairies indépendantes fermées pour dénoncer les remises sur le livre

À Taïwan, le 11 novembre est devenu une journée marquée par une forte hausse des achats en ligne : le Singles' Day, né en Chine, se présente comme l'équivalent du Black Friday aux États-Unis. Comprendre : une journée dédiée à la consommation, avec de fortes remises pour pousser à l'achat. À Taïwan, cette année, une quarantaine de librairies indépendantes ont tiré leur rideau pour protester contre les fortes remises sur le prix du livre pratiquées à cette occasion.

13/11/2020, 15:00

ActuaLitté

Fin du Click & Collect aux Volcans : “Les ventes ne couvrent qu’à moitié les salaires”

Les déclarations du Premier ministre ont sapé les espoirs : les librairies ne reprendront pas une activité normale ces prochaines heures. Ni ces prochains jours. De fait, les commerces ne vendant pas de biens essentiels devront continuer sur le rythme Clique et Rapplique, et s’adapter, encore. Ou bien cesser…

13/11/2020, 14:23

ActuaLitté

Castex : “Irresponsable d'alléger le dispositif”, les librairies restent closes

Malgré les récentes déclarations du ministre de l’Économie, les probabilités restaient infimes. Le pays ne verra pas la réouverture de ses commerces, et pas plus, donc des librairies. Mais au fil de ses annonces, le Premier ministre Jean Castex a également présenté des options resserrant le cordon sanitaire. Car aujourd'hui, il importe « d'éviter que les malades arrivent à l’hôpital ».

12/11/2020, 18:19

ActuaLitté

Confinement et librairie : “Avons-nous basculé vers un régime totalitaire ?”

De passage sur l’antenne d’Europe 1, Alain Griset, le ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises, n’a pas manqué le coche. Interrogé par Florence Kammermann, libraire à Cannes (Autour d’un livre), il a malhabilement botté en touche. La demande n’appelait pourtant aucune malice.

12/11/2020, 12:21

ActuaLitté

Polémique : l'écrivaine féministe Mary Wollstonecraft représentée nue pour sa statue hommage 

Réalisée par l’artiste Maggi Hambling, la sculpture a été dévoilée mardi dernier à Newington Green dans le nord de Londres. Constituée de bronze chromé, l’œuvre représente une figure féminine entièrement nue émergeant d’un tourbillon de femmes assemblées. Un choix artistique qui ne fait pas l’unanimité...

12/11/2020, 12:15

ActuaLitté

Traduire sans trahir le domaine public et ses usages

La bibliothèque numérique Europeana lance un vibrant appel : ce n’est pas le Panthéon, mais tout de même, l’entreprise vaut le détour. Il s’agit, ne disposant pas d’enveloppes budgétaires pour ce faire, de solliciter les internautes pour aider à la traduction d’œuvres du domaine public. Et ce, pour favoriser le multilinguisme qui agite l’Europe.

11/11/2020, 10:16

ActuaLitté

Un Tinder du livre, pour rencontrer des lecteurs passionnés

Envie de partager votre passion, vos impressions et vos réflexions avec ceux qui lisent les mêmes genres de livres que vous? Le nouveau réseau social 

11/11/2020, 08:49

ActuaLitté

Sylvain Tesson parraine une Arche de Noé pour sauver les librairies

Voici une nouvelle opération, très biblique pour le coup, montée ce 12 novembre, à 14 h 45. Il faudra résider à moins d’un kilomètre du Square du Vert Galant, situé sur l’île de la Cité, cependant. S’y retrouveront libraires, auteurs et éditeurs « unis dans cette mobilisation pour la réouverture des librairies indépendantes ». Et tout cela est très sérieux.

10/11/2020, 17:27

ActuaLitté

Des dessins inédits de Pénélope Bagieu en vente pour la bonne cause 

Depuis le 4 octobre dernier, Penelope Bagieu, autrice de Sacrées Sorcières ou encore du très récompensé album les Culottées, proposait un inktober. Chaque jour l’illustratrice publiait un dessin inspiré d’œuvres de certains de ses artistes favoris. Ses productions seront mises en vente samedi matin à 10 h au profit de la fondation Abbé Pierre. 

06/11/2020, 12:20

ActuaLitté

Frais de port des livres : l'occasion et l'édition laissées sur le carreau, “une déception”

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot promettait des tarifs postaux d'envoi de livres « divisés par 3 ou 4 » aux libraires. Avec des frais de port à 0,01 € pour les libraires, grâce à une prise en charge de l'État, la promesse est tenue. Mais d'autres acteurs du livre restent sur le carreau, notamment les librairies d'occasion et les éditeurs. Et le dispositif ne semble pas avoir vocation à s'inscrire dans la durée, puisque circonscrit au seul confinement, pour le moment.

06/11/2020, 10:46

ActuaLitté

Quand Amazon France prend les libraires pour des cons

En cette nouvelle phase de confinement pour la France, la réalité dépasse la fiction. Au point qu’on prête l’oreille à des choses qui, hors pandémie, relèveraient de la science-fiction. Comme cette idée qu’Amazon puisse, de son plein gré, solliciter les éditeurs et les libraires, pour proposer une forme de promotion inouie.

06/11/2020, 10:38

ActuaLitté

“Le 100 % plateforme numérique renforce un techno-féodalisme ”

L’association Culture papier défend les intérêts de la chose imprimée, sous toutes ses formes. Elle s’engage elle aussi dans la course au livre, à la lecture — et donc à la réouverture des librairies et des bibliothèques, pour un accès aux oeuvres, sans écran.

06/11/2020, 08:09

Autres articles de la rubrique Médias

ActuaLitté

Hugh Laurie derrière la caméra pour adapter un roman d'Agatha Christie

L'acteur et écrivain Hugh Laurie, connu pour son rôle dans la série Dr House, a signé avec le service de diffusion britannique BritBox pour la réalisation d'une mini-série tirée d'un roman d'Agatha Christie, Pourquoi pas Evans ? (1934). Et il en signera lui-même le scénario.

13/04/2021, 15:52

ActuaLitté

Le magazine Books renaît de ses cendres chez Actissia (France Loisirs)

Fondé par Olivier Postel-Vinay, avec l’estimable et flatteur soutien de Daniel Pennac, le magazine Books avait tourné sa dernière page en octobre 2020. Mais le PDG du groupe Actissia, Adrian Diaconu, qui s’en dit « fidèle lecteur », a décidé de reprendre le flambeau. Books revient, donc, pour préserver cette ligne éditoriale si spécifique.

13/04/2021, 14:25

ActuaLitté

La Grande Librairie : François Busnel met la mort en perspective 

Et si pour goûter pleinement la vie, les joies et les plaisirs de l’existence, il fallait en réalité voir et comprendre que dans le paysage la mort est là ? Au programme de cette semaine dans La Grande Librairie, trois livres, lumineux, qui offrent des pistes de réflexion pour vivre mieux lorsque disparaît un être aimé et peut-être quand on disparaît soi-même…

 

13/04/2021, 12:49

ActuaLitté

France Info : journée spéciale autour des fake news

Après une année de crise sanitaire propice à la prolifération de fausses informations, France Info se mobilise autour d’une journée spéciale, ce mercredi 14 avril,  pour sensibiliser ses auditeurs à la lutte contre la désinformation et les « fake news ». Au programme : témoignages, décryptages, conseils et astuces pour déceler et traquer les fausses informations qui s’invitent dans l’actualité.

13/04/2021, 12:13

ActuaLitté

Bicentenaire de la naissance de Flaubert : France Culture fête l'évènement

À l’occasion de Flaubert 21, qui marque le bicentenaire de la naissance de Gustave Flaubert, France Culture propose une programmation spéciale pour découvrir ou redécouvrir son œuvre mais aussi aborder l’héritage laissé par cet immense écrivain.

12/04/2021, 17:16

ActuaLitté

Les 39 Marches : Benedict Cumberbatch au cœur d'une nouvelle adaptation

Netflix a bataillé, aux enchères, pour obtenir les droits de diffusion d'une mini-série inspirée du roman Les 39 Marches, de John Buchan. Déjà adapté au cinéma par Alfred Hitchcock en 1935, le texte sera cette fois revu par le scénariste Mark L. Smith, à l'œuvre sur Minuit dans l'univers (2020).

12/04/2021, 16:12

ActuaLitté

Arkham Horror: Mother's Embrace, un nouveau jeu vidéo dans l'univers de Lovecraft

L'univers de Lovecraft a récemment investi plusieurs productions vidéoludiques, comme Call of Cthulhu ou The Sinking City. Voici désormais Arkham Horror: Mother's Embrace, développé et édité par Asmodee Digital : la société spécialisée dans les jeux en propose désormais des versions numériques...

08/04/2021, 15:55

ActuaLitté

De nouvelles images du jeu vidéo centré sur Gollum

Le développeur Daedalic Entertainment a pris les rênes d'un nouveau jeu vidéo adaptant l'univers de J.R.R. Tolkien, créateur de la trilogie Le Seigneur des Anneaux. Ainsi, The Lord of the Rings: Gollum, comme son titre l'indique, sera centré sur Gollum, auparavant connu comme le Hobbit Sméagol, avant sa décrépitude provoquée par l'Anneau Unique...

08/04/2021, 12:14

ActuaLitté

Jean-Paul Lilienfeld adapte Juliette dans son bain pour Arte  

Jean-Paul Lilienfeld tourne pour Arte la fiction Juliette dans son bain, une satire sociale avec André Dussollier, d'après le roman éponyme de Metin Arditi, publié en janvier 2015 par les éditions Grasset. 

07/04/2021, 17:06

ActuaLitté

Bientôt l'été : un roman d'Elin Hilderbrand adapté en mini-série

Plutôt méconnue en France, l'autrice américaine Elin Hilderbrand signe régulièrement des best-sellers estivaux, avec des romans d'amour attendus par les amateurs. 3000 Pictures, filiale de production de Sony, annonce l'acquisition des droits d'adaptation de Summer of '69, pour en faire une mini-série.

07/04/2021, 15:23

ActuaLitté

Lost Words, un jeu vidéo dans un journal intime, par Rhianna Pratchett

Le jeu Lost Words: Beyond the Page propose un environnement plutôt inhabituel sur les écrans, puisqu'il se déroule en grande partie dans un journal intime, celui d'une jeune fille. Développé par Sketchbook Games, le jeu bénéficie aussi d'un scénario écrit par Rhianna Pratchett.

07/04/2021, 12:08

ActuaLitté

La Grande librairie : Yasmina Reza, invitée exceptionnelle

Comme chaque mercredi, on s’installera confortablement devant son écran favori pour retrouver François Busnel et sa Grande librairie. Avec cette semaine, pas vraiment de thème, mais une invitée toute particulière : Yasmina Reza.

06/04/2021, 19:47

ActuaLitté

Matthieu Gama, François-Xavier Guillerm et Philippe Collin, “À la 1ère page”

À la 1ère page, le programme littéraire produit par le pôle outre-mer de France Télévisions et dédié aux écrivains et auteurs ultramarins, présente sa liste d'invités pour le mois d'avril. De l'engagement citoyen à une enquête policière, en passant par l'histoire des bagnes de l'outre-mer, les thèmes des émissions font preuve de diversité.

01/04/2021, 09:52

ActuaLitté

Une suite pour la série American Gods ?

Plus tôt cette semaine, on apprenait que la série American Gods n’aurait pas le droit à une quatrième saison. Cette adaptation de l’ouvrage éponyme de Neil Gaiman semblait destinée à se terminer sur une frustration. C’était sans compter le revirement de la chaîne américaine Starz, qui envisage finalement de poursuivre l’œuvre sous d’autres formes.

 

31/03/2021, 17:12

ActuaLitté

Combats et métamorphoses des femmes au programme de La Grande Librairie

Quatre jeunes écrivains qui ont déjà rencontré un succès notable se retrouvent cette semaine dans La Grande Librairie, autour d'un thème : les combats et les métamorphoses des femmes.

30/03/2021, 11:57

ActuaLitté

Game of Thrones et bien plus : G.R.R. Martin signe un contrat avec HBO

Entre George R.R. Martin et le réseau HBO, c'est l'amour fou. Depuis le succès de l'adaptation en série de sa saga Le Trône de Fer, à partir de 2011, l'écrivain reste proche de la société américaine, notamment pour de futures séries dérivées à Westeros et Essos. Leur collaboration se prolongera sur les cinq prochaines années, avec la signature d'un important contrat par Martin.

29/03/2021, 15:21

ActuaLitté

Oliver Sacks, le neurologue qui racontait des histoires

Romancier, auteur de plusieurs ouvrages, Oliver Sacks était aussi neurologue. Ou bien est-ce le contraire ? Ce Britannique mort à Greenwich Village (New York) en août 2015 aura connu un immense succès par son approche pédagogique et la vulgarisation, dans ses livres, de cas cliniques observés — dans le domaine des lésions cérébrales. L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau. et autres récits cliniques (trad. Édith de la Héronnière, Points), fut certainement l’un de ses plus grands succès.

28/03/2021, 10:27

ActuaLitté

Ian Fleming, alias James Bond : une mini-série à découvrir

Voici enfin la série de John Brownlow et Don Macpherson, où l’acteur Dominic Cooper campe le célèbre créateur de James Bond. Fleming, l’homme qui voulait être James Bond raconte la jeunesse de l’auteur, alors qu’il travaillait pour les services secrets britanniques. En pleine Seconde Guerre mondiale, Fleming, sous le nom de code 17F, découvrait les futurs traits de son agent 007…

26/03/2021, 14:54

ActuaLitté

Le Paris des Merveilles en jeu vidéo, à découvrir gratuitement

Réalisée par une équipe de développeurs indépendants suisses, cette adaptation vidéoludique de l’univers de Pierre Pevel vient tout juste d’être mise en ligne. Une première version du jeu est disponible gratuitement à portée de clic. L’œuvre se présente comme un « jeu de cartes enchanté » et met en scène le premier livre de la série.

26/03/2021, 13:59

ActuaLitté

Disparition de Bertrand Tavernier : Arte lui rend hommage

ARTE rend hommage à Bertrand Tavernier, le réalisateur qui vient de disparaître ce 25 mars, en diffusant La Princesse de Montpensier vendredi 26 mars à 20 h 55.

26/03/2021, 12:40

ActuaLitté

Asterix et Obélix : Baffez-les tous, Dieu reconnaîtra les Romains

Romains, pirates et sangliers n’ont qu’à bien se tenir ! Les célèbres Gaulois Astérix et Obélix sont de retour pour une toute nouvelle aventure et ça va encore cogner la bagarre en automne 2021 sur PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch et PC ! Le jeu sera compatible sur PlayStation 5 et Xbox Series X|S.

24/03/2021, 19:05

ActuaLitté

Apu dans les Simpson : quoi ma ganache, qu'est-ce qu'elle a ma Ganesh ?

La parole du grand manitou a-t-elle plus de poids ? Quand en 2018, le personnage d’Apu Nahasapeemapetilon a été supprimé de la série Les Simpson, pour cause de racisme latent, une porte s’ouvrait. En plus, c’est un Blanc qui doublait ce personnage indien, avec un fort accent satirique… Mais Matt Groening, le créateur de la plus célèbre famille d’Amérique, assure avoir encore de grands projets pour ce protagoniste.

24/03/2021, 11:00

ActuaLitté

200 ans après... Napoléon, l'homme au bicorne, invité de La Grande librairie 

« À l’heure où l’on s’apprête à commémorer le bicentenaire de la mort de Napoléon, La Grande Librairie ouvre le débat sur l’héritage de celui que Chateaubriand abhorrait et que Victor Hugo adorait ! » Mort le 5 mai 1821 à Sainte-Hélène, l’empereur sera donc le grand absent du bouquet d’invités réunis autour de François Busnel.

23/03/2021, 14:35

ActuaLitté

Christophe Tardieu intègre le Comité de Direction de France Télévisions

Après cinq années au sein de France Télévisions, Francis Donnat, secrétaire général, quitte le groupe à compter du 1er mai 2021 pour se consacrer à de nouveaux projets professionnels. « Delphine Ernotte Cunci tient à remercier très chaleureusement Francis Donnat pour son engagement et sa ténacité dans les très nombreux dossiers juridiques, institutionnels et européens dont il a eu la charge. En participant, avec intelligence et rigueur, à tous les grands enjeux de transformation de l’entreprise de ces dernières années, Francis Donnat a contribué à défendre un service public audiovisuel fort », indique un communiqué.

22/03/2021, 13:12

ActuaLitté

Plongez dans le labyrinthe du Minotaure avec le nouveau jeu d'ARTE 

ARTE s'est associé à Upian et Hiver Prod pour créer Unmaze, un visual novel interactif prévu pour l’été 2021 sur iOS et Android. Librement inspiré de la mythologie grecque et du mythe du Minotaure, Unmaze propose au joueur d’incarner Ariane dans sa quête pour sauver Astérion et Thésée, deux jeunes hommes livrés à eux-mêmes, et les guider hors du labyrinthe. 

19/03/2021, 12:21

ActuaLitté

Le super-héros Black Panther bientôt jouable dans Marvel's Avengers

Marvel's Avengers, jeu vidéo publié par Square Enix et Marvel Games, annonce de prochaines évolutions aux joueurs. Outre les versions pour les consoles de dernière génération et l'arrivée de Hawkeye en personnage jouable, c'est le super-héros Black Panther qui s'invitera bientôt sur les écrans.

19/03/2021, 09:59

ActuaLitté

Natacha, l'hôtesse de l'air de François Walthéry adaptée par TF1

Paris, 1963, Natacha, jolie blonde ingénue aux yeux de biches et à la plastique de rêve, est le fantasme même de l’hôtesse de l’air. Et pourtant, notre héroïne n’est pas du genre à se laisser faire. Libre et dotée d’un grand sens de l’humour, Natacha est une femme moderne, en avance sur son temps, qui va se retrouver au milieu d’une aventure incroyable. Inspirée de la BD de François Walthéry, l'ouvrage sera adapté par TF1 Studio et Daïdaï Films.

18/03/2021, 17:16

ActuaLitté

François Ozon adapte une pièce de Fassbinder avec Peter Von Kant

Après avoir été nommé aux Césars pour Été 85, Ozon se lance dans l’adaptation d'une pièce de Rainer Werner Fassbinder, Les larmes amères de Petra Von Kant. Le long métrage sera mené par un prestigieux duo : Isabelle Adjani et Denis Menochet.

 

18/03/2021, 14:39

ActuaLitté

Thomas Cadène et Joseph Safieddine dessinent le couple pour Fluide, sur Arte

Arte Éditions et Dargaud coéditent, le 2 avril prochain, Fluide, la nouvelle bande dessinée de Thomas Cadène et Joseph Safieddine, qui sera doublée d'une websérie diffusée sur arte.tv et les réseaux sociaux de la chaîne Arte. « À travers [les personnages], nous montrons que certains modes de pensée restent à déconstruire », commente Thomas Cadène.

18/03/2021, 12:33

ActuaLitté

L’Heure des livres : Anne Fulda anime l'émission littéraire de C News

Après deux mois sans émission littéraire, la chaîne propose depuis le lundi 15 mars l’Heure des livres, présentée par Anne Fulda. Diffusé du lundi au jeudi à partir de 20 h 55 le programme proposera « des entretiens avec des des personnalités de tous horizons qui participent à l’actualité littéraire. »

17/03/2021, 16:40

ActuaLitté

Un financement participatif pour l’adaptation animée de La Quête d’Ewilan

Après avoir fait rêver des millions de lecteurs, la série de Pierre Bottero a besoin de son public pour s’exporter sur petit écran. Le studio d’animation français Andarta Picture vient de lancer une campagne de financement participatif pour permettre notamment la réalisation d’un premier épisode pilote. « Il est très important pour nous de vous offrir une série à la hauteur de votre expérience de lecteur, en restant le plus fidèle à l’histoire d’origine, et aux intentions de Pierre Bottero », assurent les animateurs.

17/03/2021, 12:28

ActuaLitté

“Le Grand bol d’air”, un jeu vidéo sur la langue française

Le 20 mars sera la Journée internationale de la francophonie 2021, au sein d'une semaine complète de réjouissances autour de la langue française, du 13 au 21 mars. Parmi les animations proposées, un jeu vidéo, Le Grand bol d’air, jouable en ligne, qui propose de mener l'enquête...

17/03/2021, 11:53

ActuaLitté

Du héros au mousquetaire de Dumas : la véritable histoire de D'Artagnan

Arte marche sur les traces de Dumas Père, et de son plus illustre héros, D’Artagnan. Mais derrière le personnage de fiction se dissimule Charles de Batz de Castelmore, dit d’Artagnan, qui a inspiré l’intrépide mousquetaire. De la légende littéraire au personnage historique, l’amateur de cape et d’épée ne perd pas au change... Un documentaire se consacre à l’homme, que le héros a fini par sublimer, le tout présenté par Benoît Hervieu-Léger.

17/03/2021, 11:35

ActuaLitté

Jeu vidéo, livre idéal #6 : la série Hitman

La littérature a ses héros et ses séries récurrentes, qui perdurent malgré les changements d'époque... Et les jeux vidéo les ont aussi : démarrée en 2000, la série Hitman propose depuis lors des jeux d'infiltration et d'assassinat où le joueur est libre d'employer les méthodes qu'il juge nécessaires. Une équipe de bibliothécaires passionnés vous propose quelques recommandations, pour faire durer les missions...

12/03/2021, 17:11

ActuaLitté

Yann Queffélec et Florence Arthaud, réunis au cinéma

Paru en octobre dernier, le dernier ouvrage de Yann Queffélec sera prochainement porté sur grand écran. La mer et au-delà, c’est le récit d’une rencontre entre le romancier et Florence Arthaud. « Les mêmes démons nous tourmentaient : la famille, la société, la mer, une envie folle de partir loin, elle sur ces voiliers que j'aime tant, mon premier job, et moi de par les mots sans limites qu'elle chérissait comme des voiliers. »

11/03/2021, 15:58

ActuaLitté

Karine Djébari et Dominique Lancastre invités de À la 1ère page

Diffusée en outre-mer sur les chaînes La 1ère, mais aussi disponible sur le portail outre-mer La 1ère, l'émission À la 1ère page présente, en 13 minutes, un écrivain ultramarin ainsi que son œuvre. Après Gaël Octavia, Karine Djébari et Dominique Lancastre sont les invités des émissions du mois de mars.

11/03/2021, 12:43