#Technologie

L'édition et l'environnement : “70 % des romans sont imprimés en France”

En septembre, le Bureau d'Analyse Sociétale pour une Information Citoyenne (BASIC), un think tank qui évalue les impacts sociaux, sanitaires et environnementaux des secteurs économiques, publiait une étude très critique sur l'édition et son usage des ressources. Pascal Lenoir, président de la commission Environnement et Fabrication du Syndicat national de l'édition, chargé de la fabrication chez Gallimard, revient sur les conclusions de cette étude et, plus généralement, sur la problématique « compliquée » de la fabrication au sein de l'édition française.

Le 18/12/2017 à 11:00 par Antoine Oury

0 Réactions | 4 Partages

Publié le :

18/12/2017 à 11:00

Antoine Oury

4

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

ActuaLitté : Qu'avez-vous pensé de l'étude présentée par le BASIC en septembre dernier, qui établissait le coût pour la société de l'édition française ?

Pascal Lenoir : Le problème majeur de l'étude est d’ordre méthodologique. Elle a notamment été réalisée sans consultation de la filière et de la profession. Une étude sérieuse suppose de consulter, d'interroger, de recueillir des informations et de les confronter pour parvenir à une conclusion objective. Ce qui n’est pas le cas. Et les conclusions présentées sont fausses. Ces dernières ont été, hélas, reprises par les médias [y compris ActuaLitté, NdR] sans vérification ni échange ou concertation avec les acteurs de la profession.

Cette étude est pourtant sourcée, et des éditeurs ont été consultés, selon le BASIC. Que vous inspirent ces sources ?

Pascal Lenoir : Si les sources ne sont pas cohérentes, comment en tirer une analyse sérieuse ? Mélanger des chiffres des années 1960, des années 1980 et des années 2000 ne rime à rien. Sur la problématique du papier, par exemple, évoquer une échelle mondiale et l'appliquer uniquement au livre, qui utilise principalement des papiers spécifiques, par exemple les papiers que nous appelons bouffant au sein de la profession, ne peut pas être exact. 

Dans cette étude, on explique que 48 % du papier est fabriqué en France pour l'édition de livres, romans et poches. Je pourrais ne pas relever cette inexactitude. Pourtant, quitte à tendre une perche à nos détracteurs, et par souci de vérité, la réalité est que 5 % à peine du papier utilisé pour les romans et poche par les éditeurs français, est fabriqué en France. En revanche 90 % de la pâte utilisée provient d’Europe.

En bref, ce rapport est fait d’éléments compilés, qui mis bout à bout, aboutissent à des conclusions erronées.

Seuls 5 % du papier bouffant utilisé par l'édition française est donc fabriqué en France ?

Pascal Lenoir : En effet, on peut le regretter, mais c’est une réalité. Comme je vous l’expliquais, le roman et le poche nécessitent une impression sur du papier, dit bouffant. Or, qui aujourd'hui en France est en capacité de produire du papier bouffant ? À ma connaissance, seuls deux ou trois papetiers en France. Ce sont de petites usines, qui n’en produisent que de faibles quantités. C’est une réalité industrielle. 

L'examen de l'édition, de ses pratiques et de son empreinte écologique par le BASIC vous paraît-elle justifié ?

Pascal Lenoir : Le BASIC évoque des pratiques mondiales. Or, il me semble important de rappeler que le poids de l'édition française dans la consommation totale de papier en France n’est que de 5 à 7 % maximum, selon l’étude de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME). Et si l’on reprend l’analyse du BASIC qui porte sur le roman et le poche, ce poids est encore plus minime. Pourquoi le BASIC stigmatise-t-il la production éditoriale ? Quels intérêts sert-il ? Pourquoi ne pas étudier les 95 % qui pèsent tellement plus en termes d’empreinte écologique ?

L'étude du BASIC et certains observateurs du monde de l'édition affirment qu'une certaine logique productiviste est à l'œuvre dans l'édition, avec un important volume de livres mis au pilon. Cette analyse est-elle pertinente ?

Pascal Lenoir : Les chiffres avancés par le BASIC sont aberrants. Pensez-vous vraiment que les éditeurs décideraient de produire 100 pour jeter 80 ? Même en termes de pure rentabilité économique, c’est un non-sens. 

Pensez-vous vraiment, pour un éditeur, que vendre 20 pour jeter 80 serait plus rentable que de produire moins ? Par ailleurs, comment, en imprimant 100 pour vendre 20, cela pourrait-il être viable pour l'ensemble des acteurs de la chaîne du livre ?

Que deviennent ces ouvrages invendus ?

Pascal Lenoir : Sur l'édition en général, il y a 25 % de taux de retour, au global. Ce que deviennent ces ouvrages varie en fonction du diagnostic effectué par les chaînes de tri pour réintégration ou pilon. Les livres non abimés sont réintégrés dans nos stocks et remis sur le marché en fonction des commandes libraires. Ce qui permet aux éditeurs d'éviter des réimpressions. Cela concerne tous les types d’ouvrage : les livres de littérature, les beaux-livres, les livres pour enfants, etc.

Il y a ensuite les livres qui sont abimés, notamment du fait des manipulations en librairie. Ceux-là vont au pilon. Les livres au faible coût facial, qu'il coûterait trop cher de réintégrer dans le stock, partent aussi au pilon, ainsi que les livres millésimés qui par nature ont une durée de vie très courte.

Techniquement, les ouvrages pilonnés sont broyés pour faire des balles, qui sont envoyées ensuite au recycleur.
Il faut comprendre que sur un plan purement économique, pour des ouvrages chers à produire si l’on compare le coût du tri et de la réintégration à celui de la réimpression, il est plus intéressant pour un éditeur de réintégrer un ouvrage dans le circuit de diffusion que de l’envoyer au pilon. 

Que deviennent les livres pilonnés ?

Pascal Lenoir : 100 % des pilons vont au recyclage. Pour information, une fibre vierge peut être recyclée 5 à 7 fois. 

Ensuite, quelle nouvelle vie pour ce papier recyclé ? Beaucoup d’usages sont possibles : papier recyclé, carton, journaux...

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

Pourquoi est-il impossible d'utiliser autre chose que la fibre vierge ?

Pascal Lenoir : Il n’est pas impossible d’utiliser du papier recyclé. L’édition en utilise lorsque c’est possible. Mais pour deux raisons principales, il est peu utilisé : d’une part les qualités de papier recyclé ne correspondent pas aux papiers utilisés (exemple il n’existe pas de bouffant en recyclé) ou le papier n’est pas de qualité suffisante (exemple pour les manuels scolaires). Il faut comprendre que la fibre, une fois traitée mécaniquement et chimiquement pour le désencrage, donne un papier de qualité moindre. D’autre part, il n'y a pas assez de ressource. 

En France, le recyclage pose-t-il problème ?

Pascal Lenoir : Pour les éditeurs, le problème principal est celui de la disponibilité de la ressource. Pourquoi ne produit-on pas en France davantage de papier recyclé ? Le problème n’est pas industriel. Il est politique, à l’échelle locale et nationale. Il faut lire sur ce sujet le rapport Bardy : nous n'avons pas de politique claire sur le recyclage des vieux papiers. 

Quelles sont les informations fournies à l'éditeur au moment de l'achat du papier ?

Pascal Lenoir : Les éditeurs, très majoritairement, achètent du papier certifié ou recyclé 90 % selon notre dernière enquête. Cette certification, à laquelle les éditeurs sont très attachés, oblige les forestiers à replanter plus d'arbres qu'ils n'en coupent et à entretenir de façon durable la forêt.

Le papier est fabriqué principalement à partir de coupes d'éclaircies, c'est-à-dire les petits arbres, les branches, voire les copeaux de bois. Indirectement, la production de papier participe au nettoyage de la forêt. C'est en partie grâce à des pratiques de certification que le taux de croissance de la forêt européenne est positif.

Par ailleurs, nous avons une chance énorme pour le livre : le bois dont est issu le papier est une ressource naturelle, locale, qui peut être renouvelée rapidement et recyclée. Contrairement aux composants d’autres industries comme la téléphonie ou l’informatique, qui font appel à des ressources non renouvelables.

Concrètement, pour les romans Gallimard, il est impossible de savoir d'où vient la pâte à papier ?

Pascal Lenoir : Difficile de répondre globalement à votre question. Si vous me posez la question aujourd’hui ou si vous me la posez demain, ma réponse sera différente, car les approvisionnements de pâte des papetiers diffèrent selon la période de commande. Pour ce qui est du bouffant par exemple la pâte provient à 90 % d’Europe et 70 % des forêts scandinaves.

Les certifications et labels sont-ils une garantie suffisante ?

Pascal Lenoir : Apportons d'abord une précision : un label repose sur du déclaratif. Une certification suppose un contrôle par des bureaux certifiés et agréés. Je voudrais rappeler que les éditeurs achètent majoritairement du papier certifié (90 %). Ils travaillent avec les papetiers, les forestiers, des ONG telles que WWF, des organismes de certification tels que FSC ou PEFC.

Rappelons également que les éditeurs utilisent Imprim'Vert, grâce à l'Uniic, l'Union nationale des industries de l'impression et de la communication, qui est à l’initiative de la création de cette certification française, dont le BASIC ne parle pas dans son étude. Imprim’Vert interdit l’utilisation de produits toxiques et organise le stockage des produits dangereux : ce label réunit aujourd’hui plus de 2200 imprimeurs en France et en Europe. Ce fut un travail de longue haleine qui s’est construit dans la durée depuis 1998.

D'autres labels et certifications sont laissés de côté par le Basic, comme ISO 1401 ou Éco Label...

L'application des certifications a-t-elle évolué ?

Pascal Lenoir : Editis, en tant qu’entreprise, est certifiée FSC, ce qui n'est pas plus mentionné dans l'étude. Pour une petite maison d'édition, il est beaucoup plus difficile d’obtenir cette certification : c’est toute une organisation administrative à mettre en place pour répondre aux audits et autres formalités exigées. De plus, FSC réclamait au départ une cotisation basée sur le chiffre d'affaires de la maison d'édition, et non sur sa consommation de papier FSC.

C’est pourquoi le SNE a travaillé avec FSC pour rendre cette norme plus facilement applicable dans l'édition, de livres comme de magazines. Aujourd'hui, si le papier est FSC et que la chaîne de certification est complète jusqu'à l'imprimeur, alors le livre peut être certifié FSC. Au même titre que PEFC.

Pour mémoire, un papier certifié provient de forêts durablement gérées. Ce qui veut dire du reboisement, des coupes définies préalablement, et une traçabilité.

La norme PEFC est toutefois assez contestée par les ONG...

Pascal Lenoir : Oui, PEFC est contestée par WWF et Greenpeace qui soutiennent FSC et en sont à l’origine. Le SNE ne rentre pas dans ces débats et recommande à ses adhérents d’utiliser du papier certifié PEFC ou FSC. Pour les livres imprimés en Europe, le SNE recommande plutôt l’usage de papiers issus de bois européens —  qui nécessitent moins de transport — certifiés PEFC ou FSC. Les papiers FSC sont susceptibles d’être plus porteurs de carbone que PEFC, car cette dernière certification est plutôt utilisée pour les bois non européens. Ces papiers sont donc susceptibles d’avoir effectué un plus long trajet que les papiers PEFC.

Pour les livres imprimés en dehors de l’Union européenne, la certification FSC est conseillée. Mais je rappelle que l’édition française ne pèse que 5 % de la consommation totale du papier en France.

Certes, l'édition ne pèse que 5 % de la consommation de papier, mais Greenpeace a tout de même fait appel à des éditeurs pour faire plier Résolu dans le conflit qui les opposait.

Pascal Lenoir : En France, nous n'achetons pas de papier à Résolu. C'est un problème qui concerne le territoire américain et canadien. Et des procédures judiciaires sont en cours [celle aux États-Unis s'est terminée par le rejet des demandes de Résolu, NdR]

Un éditeur dispose-t-il d'information sur l'origine du bois utilisé pour son papier ?

Pascal Lenoir : L’éditeur n’a pas vocation à être en lien direct avec les forestiers. Il est en relation avec le papetier qui met à sa disposition le paper profile, la carte d'identité de l'usine ou du papier. Cette carte d’identité est mise à jour tous les ans par les papetiers.

Le traçage de l'origine du papier est un sujet complexe. Pourquoi ? Parce que la production, à un instant T, est liée à des approvisionnements distincts et donc des mélanges (fibres longues, fibres courtes…) de lots de bois de différentes origines. C'est un peu comme si l’on voulait vérifier d'où provient le coton d’un jean en termes de nature de coton et provenance. 

À chaque papier correspond un usage spécifique. Selon les cas, le besoin de résistance du papier suppose l’utilisation de telle fibre plutôt qu'une autre. Un exemple, l'eucalyptus, est très peu utilisé dans les papiers bouffants bois et sans bois. Car c'est une fibre courte. 

D'où viennent les fibres longues ?

Pascal Lenoir : Les fibres longues proviennent principalement du cèdre et des épicéas européens. Elles sont privilégiées pour la production les papiers bouffants qu’utilisent les éditeurs pour leurs ouvrages de littérature générale et de poche.

(stanze, CC BY SA 2.0)

Qu'en est-il du reboisement ? Comment s'organise-t-il ?

Pascal Lenoir : Cela va dépendre des forêts : en Finlande, cela va plutôt être du bouleau ou du sapin, la forêt des Landes plutôt du sapin, au Portugal, plutôt de l'eucalyptus sur certains parcelles...Pour en savoir plus, il est possible de regarder sur le site UPM Forest, qui explique la gestion forestière. 

Quel est le volume de livres imprimés en France ?

Pascal Lenoir : 70 % des livres sont imprimés en France, pour les romans, d'après l'étude de la DGE et de l'UNIIC

Pour ce qui concerne les romans et le poche, les éditeurs de littérature générale, et Gallimard en fait partie, impriment leurs livres en France, dès que cela est possible. Lorsqu’une maison d’édition imprime un Goncourt par exemple, il faut être en capacité de fournir un grand nombre d’exemplaires très vite : On privilégie alors la proximité.

En revanche, pour les ouvrages qui nécessitent de l'électronique ou des pop-up, notamment les livres pour enfants, on ne trouve ni en France ni en Europe la main-d'œuvre suffisante pour assurer les volumes. Par conséquent, nous faisons fabriquer les ouvrages en Asie, en Chine notamment, où se trouvent à la fois le papier, les composants électroniques, les compétences humaines, à des prix compétitifs. La consommation de papier fabriqué en Asie représente 0,5 % de la consommation globale du papier en France.  

Estimez-vous que l'industrie française de l'impression n’a pas été soutenue ?

Pascal Lenoir : Si aujourd’hui nous pouvons imprimer 70 % de nos romans et poches en France, c’est grâce aux imprimeurs dont l'outil, le service, et le prix s'adaptent à nos besoins. 

Pour des livres reliés, nous imprimons souvent à l'étranger, mais surtout pour des raisons de disponibilité de main-d'œuvre, d'outils et de chaîne industrielle. La France n'a pas porté son industrie pendant des années, car cette dernière n’était pas considérée comme une priorité.

Ce sont des problématiques industrielles dont les pouvoirs publics doivent s’emparer.  

À notre petite échelle, nous travaillons avec nos confrères imprimeurs sur des projets communs pour faire progresser la filière. Avec l'Uniic, la DGE, les imprimeurs, mais aussi les papetiers, les photocompositeurs, les photograveurs… le SNE a créé Clic.Edit, par exemple, pour faciliter les échanges de données informatisées entre tous les acteurs de la fabrication du livre.

Quelles solutions se présentent pour pallier ces carences de l'industrie ?

Pascal Lenoir : Les éditeurs travaillent en permanence avec les imprimeurs pour améliorer les outils, les process, la formation des salariés, pour que les bons investissements soient faits. Mais ce n'est pas l'édition qui va pouvoir pallier les carences de l’industrie française. 

Quel est votre avis sur l'impression numérique ?

Pascal Lenoir : L’impression numérique est très utile pour des petits tirages. Mais il est aussi utile de savoir que l'impression numérique à jet d'encre ne permet pas de désencrer correctement le papier, ce qui nuit à la qualité de la pâte ensuite.

L'étude du BASIC fait la promotion des encres végétales. Mais celles-ci ne peuvent être utilisées que sur certaines machines et pas sur toutes les technologies. C’est un problème de chimie.

Les usages des livres ont-ils une incidence sur leur fabrication ? 

Pascal Lenoir : Les éditeurs ont une démarche d’écoconception, car ils font des choix techniques induits par la durée de vie estimée de l’ouvrage. Prenons un livre scolaire : avec un façonnage qui n'est pas le bon, il devra être renouvelé tous les ans. Avec du pelliculage, du carton, ce genre d'ouvrage peut sembler coûteux sur le plan environnemental. En réalité sur le long terme, il ne l'est moins, car sa durée de vie est plus longue. 

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

La problématique livre est compliquée, on ne peut pas appliquer un process unique sur l'ensemble de la production éditoriale. Publier un ouvrage de bande dessinée et un livre pour enfants, un grand format ou un dictionnaire, ne fait pas appel aux mêmes contraintes techniques. 

Votre question me permet d’introduire une autre idée, fondamentale dans le domaine de l’édition : la notion de temps long. Le livre a une durée de vie longue : le livre s'achète, se transmet, on le revend d'occasion. Il ne se jette pas. Et si d’aventure, il est trop usé pour être encore lu et qu’il doit être jeté, il y a la poubelle pour cela. Pourquoi certains voudraient-ils considérer le livre comme un déchet ménager alors que les gens ne le jettent pas ? 

C'est un vieux débat : ÉcoFolio considérait au contraire que le livre devait être considéré comme un déchet ménager, et donc que l'édition devait assumer ses responsabilités vis-à-vis de la prise en charge du recyclage.

Pascal Lenoir : L'édition est soumise à la responsabilité élargie du producteur (REP), et elle paie à ÉcoFolio donc l’écocontribution pour ses documents commerciaux et publicitaires, mais pas pour le livre. Le livre n’est pas considéré comme un déchet par la loi. Nous sommes assujettis aux normes jouets pour certains livres pour enfants : nous faisons les tests nécessaires. Et là encore nous nous conformons à la législation. Pour le livre scolaire, la loi demande qu'ils soient certifiés ou recyclés : ils le sont tous. Mais à partir du moment où la loi et l'usage indiquent que le livre n'est pas un déchet et que c’est l’usage, je ne vois pas pourquoi nous irions au-delà.

Que pensez-vous des solutions proposées par le BASIC à la fin de son étude ?

Pascal Lenoir : Nous appliquons déjà ces solutions depuis longtemps. Le groupe Hachette va même jusqu'à publier le bilan carbone de chacun de ses livres. Peu, y compris parmi les médias, peuvent se prévaloir d’en faire autant.

Commenter cet article

 

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

“Une bonne traduction, cela donne une autre dimension à un texte”

Autrice de 3 romans et pilier des éditions québécoises Mémoire d’encrier, Yara El-Ghadban est également traductrice. Celle qui a grandi entre plusieurs langues et cultures a accepté de nous parler de son travail de traductrice, comme de nous éclairer sur les spécificités du statut de traducteur en Amérique du Nord. Son ambition : transmettre au mieux la voix d’un auteur dans le respect de l’intégrité de sa langue.

03/08/2022, 10:53

ActuaLitté

“Si nous savions l'impact de la lecture à haute voix sur l'esprit...”

ENTRETIEN – Associer la dimension industrielle aux mondes de la culture et de l’art : voici le pari de Industria & Letteratura, une maison d’édition italienne de Massa (Toscane). Cette structure indépendante, que dirige Gabriel del Sarto, le directeur éditorial, parie sur des genres éditoriaux traditionnellement pas vendeurs : des nouvelles longues et la poésie. Tout en restant ouverte à d’autres formes de narration, comme la revue, dans un contexte de recherche littéraire et d’innovation.

25/07/2022, 10:51

ActuaLitté

Nadja, victime ou protégée d'André Breton ?

Depuis le 24 juin, et jusqu’au 6 novembre, le musée des Beaux-Arts de Rouen organise une exposition autour de la figure littéraire mythique de Nadja, muse surréaliste au destin tragique. En parallèle, Gallimard édite un catalogue d’exposition riche en articles pointus et illustrations. Parmi les contributeurs, on trouve celui qui connut André Breton à la fin de sa vie, et participa au mouvement surréaliste dernière forme, Georges Sebbag. Il a accepté d'évoquer sa Nadja, fruit de décennies entourés en esprit des figures du mouvement qui redécouvrit Lautréamont ou encore Alfred Jarry.

 

22/07/2022, 16:45

ActuaLitté

Écologie du livre : “Le train passe, il faut monter ou le regarder passer”

La filière du livre a commencé depuis quelques années son introspection écologique, identifiant divers travers de son fonctionnement, avec, entre autres, la surproduction, la multiplication des flux aller et retour et un recul de la bibliodiversité concomitante à la concentration éditoriale. Mais les solutions sont encore méconnues, voire inconnues. Mobilis, pôle régional de coopération des acteurs du livre et de la lecture en Pays de la Loire, avec l'aide de l'Agence de la Transition écologique, se donne 3 ans pour mettre en œuvre des actions et en évaluer la portée.

19/07/2022, 11:22

ActuaLitté

25 ans de One Piece, shōnen où les personnages “ne sont pas monolithiques”

2022 marque le 25e anniversaire de la publication de la saga One Piece au Japon, commencée en 1997 dans le magazine Weekly Shōnen Jump, et, pour la parution du tome 102 en France, Glénat célèbre cet anniversaire. Une nuit One Piece permettra de réunir les amateurs à l'occasion d'un événement en librairie.

15/07/2022, 18:00

ActuaLitté

Ariel Holzl : “J’aime être un peu touche-à-tout”

Une catastrophe menace les Royaumes Immobiles. La princesse sans visage est l’une des seules à pouvoir prémunir le monde des Feys de s’effondrer. Loin de la Grisaille des Sœurs Carmines, Ariel Holzl revient avec une nouvelle série pleine de mystère et de cruauté. Inspirées par le classique shakespearien Songe d’une nuit d’été, les aventures d’Ivy ne font que commencer. À l’occasion de la sortie de ce dixième roman chez Slalom, nous en avons rencontré l’auteur, Ariel Holzl. 

12/07/2022, 14:41

ActuaLitté

“Le poche fait mécaniquement grimper le prix du grand format”

ENTRETIEN – Les vacances estivales – et probablement n’ont-elles pas le privilège de ce fait – voient les ventes de livres de poche s’emballer. Compacts, à petit prix, ces ouvrages fournissent aux lecteurs qui renâclent à adopter les liseuses une solution éprouvée au fil du temps. De petits livres, certes, mais aux grandes conséquences : Olivier Bessard-Banquy, professeur des universités Pôle des métiers du livre Université de Bordeaux-Montaigne, l'évoque avec nous.

11/07/2022, 10:11

ActuaLitté

Améliorer “constamment les fondamentaux” de la librairie

RNL22 — Premier rendez-vous des libraires français depuis le début de la crise sanitaire, les Rencontres nationales de la librairie 2022 seront notamment l'occasion de dresser un bilan de cette période particulière. Mais d'autres questions seront abordées, comme le tarif plancher des frais de port du livre, le marché de l'occasion ou encore l'empreinte environnementale des libraires... Anne Martelle, présidente du Syndicat de la librairie française, qui organise les RNL, a accepté de répondre à quelques questions.

03/07/2022, 08:00

ActuaLitté

"Beaucoup de complotistes sont des idéalistes contrariés"

Reporter pour le magazine Society, Anthony Mansuy a fait paraître, en mai dernier, Les Dissidents, chez Robert Laffont. Cette enquête, fruit d’une année en immersion au sein des différentes communautés du conspirationnisme à la française, est d’abord le constat des multiples fractures de notre société dans les années 2010-2020. À base de témoignage des acteurs du « complotisme » et d’analyses socio-historiques, le journaliste révèle des mondes, entre quête de sens et appât du gain.

01/07/2022, 10:30

ActuaLitté

“La poésie est sûrement le genre le plus pratiqué, le plus populaire”

Annulé en 2020 du fait de la pandémie, déplacé en octobre 2021, le marché de la poésie en est à sa trente-neuvième édition. Installée en juin place Saint-Sulpice, aux pieds de la majestueuse cathédrale, la manifestation permet aux auteurs de se retrouver, mais aussi de faire connaître ce genre quelque peu oublié, ce parent pauvre de la littérature, qu’est la poésie. 

21/06/2022, 16:13

ActuaLitté

Zerocalcare : “J’aime que mon travail soit le moins ambigu possible”

ENTRETIEN – À l’occasion du festival international de la Bande dessinée LyonBD, nous avons pu rencontrer l’auteur italien Zerocalcare. L’un des plus populaires dans le Bel Paese, et devenu incontournable dans le paysage éditorial. L’homme de la colère et du malaise existentiel, au point d’en concevoir une série demandée par Netflix, évoque avec nous politique et langages artistiques. 

16/06/2022, 16:01

ActuaLitté

Bibliothèque publique : un film à la “philosophie d'accueil maximale”, comme la Bpi

Sous le titre limpide Bibliothèque publique, Clément Abbey propose un documentaire tourné au sein de la Bibliothèque publique d'information de Paris. Un lieu où il a posé sa caméra, pour tenter de saisir et de rendre compte de son ambiance si particulière. Il a répondu à nos questions sur son travail, l'esprit du lieu et de ses usagers.

14/06/2022, 12:30

ActuaLitté

Bibliothécaires, pensez “en termes de localité plutôt que d'usagers” (Denis Merklen)

Auteur de l'ouvrage Pourquoi brûle-t-on des bibliothèques ? (2013), le sociologue et professeur de sociologie à la Sorbonne Nouvelle — Paris 3, Denis Merklen n'a jamais cessé de s'intéresser aux établissements de lecture publique et à leurs enjeux. Invité du congrès annuel de l'Association des bibliothécaires de France, il a accepté de répondre à nos questions.

10/06/2022, 12:14

ActuaLitté

Jean-Pierre Dionnet : “Un magazine comme Métal Hurlant sert à progresser”  

Première tentative, avortée, début 2000. Puis en 2020, le patron des éditions Humanoïdes Associés, Fabrice Giger avec l’éditeur et journaliste, Vincent Bernière, décident de relancer la magazine culte de la SF, Métal Hurlant. Près de 14.000 préventes plus tard, sortait le 29 septembre, le premier numéro du magazine, nouvelle mouture, réunissant une équipe de rédacteurs et d’artistes pour une nouvelle aventure. À l’occasion de la sortie du 3e numéro, l’un des fondateurs du périodique et son rédacteur en chef historique, Jean-Pierre Dionnet, nous raconte... 

09/06/2022, 13:01

ActuaLitté

Bibliothèques : “La France a besoin de rénover, et de construire”

ABF2022 — L'Association des Bibliothécaires de France organise son premier congrès en présentiel, après deux années chahutées par la pandémie de coronavirus. Cette 67e édition, qui prend place à Metz, pose à nouveau une question qui fâche : « Les bibliothèques sont-elles indispensables ? » Début de réponse, voir plus, à l'occasion d'un entretien avec la présidente, Hélène Brochard, et le conseil national de l'organisation.

02/06/2022, 08:00

ActuaLitté

Pierre Mérot : "Ce livre est tout entier tourné vers la passion"

Journaliste, éditeur, puis enseignant, Pierre Mérot construit, depuis 1987, une œuvre exigeante, singulière. Proche du premier Houellebecq, l’homme accède à une certaine célébrité grâce à Mammifères, roman d’inspiration autobiographique, autofictionnelle, succès commercial paru en 2003. Propos recueillis par Étienne Ruhaud.

23/05/2022, 10:57

ActuaLitté

“Durant le confinement, certains sont tombés dans Netflix. Moi, la bioéthique”

Comediedulivre2022 – Au terme de trois mois d’une résidence à Lattes (au sud de Montpellier), Annie Ferret a le sentiment de quitter « ma maison adoptive ». Entrée ce 6 mars, dans l’enceinte du Musée Lattara, elle aura traversé cette expérience avec une passion communicative. « Je suis sortie de mes sellettes, le temps s’est suspendu pour moi, avec une magie dont je ne reviens encore pas », nous raconte-t-elle. Car, quand elle n’écrit pas, Annie Ferret pose. Littéralement, et dans tous les sens. Parfois, en tous cas.

22/05/2022, 15:45

ActuaLitté

Valoriser la présence web pour ne pas “occulter le savoir-faire de l'éditeur”

Voilà bien longtemps, dans une galaxie bien éloignée de l’internet que nous pratiquons aujourd’hui, surgissait un site : Le Domaine de Gorn. Cet espace, fut développé par un passionné autour de la bande dessinée éponyme de Tiburce Oger, parue en 1992. Matthieu Moreau, comme d’autres à cette époque, constatait le peu d’engouement des éditeurs pour la Toile. Alors, avec une approche communautaire, le voici parti en vadrouille.

18/05/2022, 10:05

ActuaLitté

Belgheis Jafari-Alavi : “Dans la culture persane, la poésie fait partie du quotidien”

ENTRETIEN – Belgheis Jafari-Alavi, enseignante-chercheuse, officie à l'INALCO, l'Institut national des Langues et Civilisations orientales, où elle enseigne la langue persane. Durant son cursus de recherche, elle a étudié la culture orale persane, et en particulier de l'Afghanistan, pour en détailler certains thèmes récurrents, notamment celui de l'exil.

17/05/2022, 11:00

ActuaLitté

Nathalie Bauer : l'expérience d'un italien atypique et international

ENTRETIEN – Elle vient de traduire le roman de Fabio Bacà pour les éditions Gallimard, Une chance insolente : Nathalie Bauer entretient avec l’italien une relation nécessairement passionnée, pour avoir fait métier de donner voix aux auteurs et autrices du Bel Paese. Et les projets ne manquent pas en cette année 2022.

12/05/2022, 10:19

ActuaLitté

Webtoon : piccoma, “l'ambition de faire lire un petit peu tous les jours”

Depuis maintenant un mois et demi, la plateforme de webtoons piccoma Europe est disponible pour les utilisateurs français. Hyung-Rae Kim, président de la filiale européenne d'une des principales applications manga du monde, a accepté de répondre à quelques questions. Une façon de faire le point alors que l’application iOS est disponible – et bientôt, une solution directement accessible sur navigateur.

12/05/2022, 10:06

ActuaLitté

Eszter T. Molnar : “La langue est une partie importante de la personnalité”  

FLP2022 - Parmi les stands d’éditeurs, comme à chaque édition, le salon de Paris, devenu festival, offre une tribune aux littératures nationales. À côté d’un pavillon grec et ukrainien, s’est installé le stand hongrois. Entre agrégation de maisons et uniformité, sous la bannière de la langue de Sandor Marai. L’occasion pour l’écrivaine Eszter T. Molnar de nous présenter son premier roman traduit en français chez Actes Sud, Teréz, ou la mémoire du corps, mais également d’évoquer la littérature hongroise contemporaine avec Zoltán Jeney, qui a monté l’emplacement.

11/05/2022, 15:47

ActuaLitté

“Le renouvellement des générations joue en faveur de l'Imaginaire”, Lloyd Chéry

ENTRETIEN – En quelques années, il s’est imposé comme le journaliste incontournable dans le domaine de l’Imaginaire. Depuis ses premières armes de lecteur, à son passage en bibliothèque, Lloyd Chéry en a fait une signature. Créateur du podcast C’est plus que de la SF, il récidivera prochainement avec une nouvelle émission : C’est plus que de la Fantasy. Car tout cela, c'est plus que de la passion...

09/05/2022, 11:24

ActuaLitté

Médiateur du livre : “Ce qui compte, c’est la clarté du cadre juridique”

Le Médiateur du livre, autorité indépendante chargée de traiter les litiges concernant le prix unique du livre entre les acteurs du secteur, a récemment fait le bilan d'une année 2021 bien chargée, et des prochains mois de 2022 qui s'annoncent tout aussi studieux. Le Médiateur et ses services comptent d'ailleurs communiquer plus souvent et largement sur leurs actions : Jean-Philippe Mochon, titulaire du poste, a répondu à nos questions.

02/05/2022, 09:55

ActuaLitté

Michaela Pavlátová : “En Afghanistan, l’intimité est très importante”

ENTRETIEN - Adaptation du roman Freshta de Petra Procházkova, le film d'animation My Sunny Maad sera diffusé dans les salles de cinéma sous le titre Ma Famille Afghane dès ce mercredi 27 avril. Herra, jeune femme d’origine tchèque, quitte tout pour épouser Nazir, désireux de retourner en Afghanistan. Le film, qui suit le regard d'une femme européenne dans un pays aux traditions diamétralement opposées, est notamment nommé aux Golden Globes. Sa réalisatrice, Michaela Pavlátová, nous a accordé un entretien. 

26/04/2022, 16:02

ActuaLitté

Strasbourg Capitale du livre ? “Cette candidature s’est imposée à nous”  

ENTRETIEN - La maire de Strasbourg a profité du premier jour du nouveau Festival de Paris, le 22 avril, pour annoncer la candidature de sa ville au label Capitale du livre de l’UNESCO. À cette occasion, ActuaLitté a pu s’entretenir avec Jeanne Barseghian, afin d'évoquer avec elle les atouts de la ville du Bas-Rhin et tracer les contours du projet porté par la mairie écologiste. Si la préfecture alsacienne est choisie, elle deviendra la première ville française à recevoir ce label. 

25/04/2022, 16:20

ActuaLitté

Le livre d'occasion à l'âge des grandes plateformes

ENTRETIEN - Engagé dans des recherches sur le marché du livre depuis une quinzaine d'années, le sociologue Vincent Chabault dévoile cinq ans d'études sur le livre d'occasion avec Le livre d'occasion. Sociologie d'un commerce en transition. Dans la continuité de son livre précédent, Eloge du magasin : contre l'amazonisation, sorti en 2020 aux éditions Gallimard,  le maître de conférences et chercheur au CNRS s'attelle à décrire un marché en constante évolution depuis une trentaine d'années – et sa nécessaire transition vers le numérique.

22/04/2022, 09:51

ActuaLitté

La résurrection de Gaston Lagaffe “trahit la volonté d’un auteur”

Mi-mars, Dupuis dévoilait le retour du Héros Sans Emploi, Gaston Lagaffe, création d’André Franquin. Le dessinateur québécois Delaf se voyait confier une délicate mission de poursuite de l’œuvre. Mais rapidement, la fille de l’auteur, Isabelle Franquin, a décidé de s’interposer, et d’attaquer en justice, faisant valoir son droit moral dans la procédure.

20/04/2022, 09:47

ActuaLitté

“La fatigue d'esprit de Descartes n'a pas grand-chose à voir avec celle de l'ouvrier”

LAM2022 - L'historien Georges Vigarello a construit une bonne partie de ses recherches - et de sa bibliographie - autour du corps, de la manière dont les sociétés et les personnes le considèrent, parce que, selon ses propres termes, « faire l’histoire du corps montre autre chose que le corps ». Son Histoire de la fatigue (Seuil, 2020) dresse ainsi une considération changeante des sociétés à l'égard de cette dernière...

15/04/2022, 11:17

ActuaLitté

Une chevauchée de quelques instants avec Craig Johnson

Du 8 au 10 avril dernier, se tenait, comme d’habitude hors les périodes d’aléas sanitaires, entre l’Église Sainte Croix et le Conservatoire National de Musique à Bordeaux, une belle manifestation mettant à l’honneur le livre et nombre de tous ceux qui sont les acteurs de son rayonnement local : L’Escale du Livre. 

15/04/2022, 09:58

ActuaLitté

“Tout le tragique du XXe siècle se lit sur le visage” de Milan Kundera

LAM2022 — Connue pour ses enquêtes publiées par le journal Le Monde, consacrées à des figures littéraires ou non, Ariane Chemin s'est arrêtée au festival Le Livre à Metz pour évoquer le livre dans lequel elle tente d'approcher Milan Kundera - sans jamais le rencontrer. Disparu volontaire depuis près de 40 ans, l'écrivain tchèque vivant à Paris incarne pour elle « l'histoire tragique du XXe siècle ».

11/04/2022, 11:09

ActuaLitté

“On ne trouve jamais sa place tout seul” (Claire Marin)

LAM2022 — « Même pas peur ! » proclamait fièrement le festival Le Livre à Metz. Inventer sa propre vie peut faire partie des défis que nous lancent la société, les proches et le regard porté de l'extérieur. La philosophe Claire Marin, après avoir étudié les ruptures, s'intéresse à cette définition de soi dans Être à sa place: Habiter sa vie, habiter son corps, publié aux éditions de l'Observatoire.

10/04/2022, 19:33

ActuaLitté

“Le féminisme est devenu très mainstream, ce qui peut être un problème”

LAM2022 - Invitée du festival Le Livre à Metz, l'autrice allemande Julia Korbik sortait d'une résidence à la Maison Robert Schuman, à Scy-Chazelles, non loin de Metz. Elle a pu travailler avec des habitants de la commune et des alentours, mais aussi parfaire sa maitrise du français en l'écrivant, ou encore poursuivre des travaux sur Unica Zürn. Rencontre avec l'autrice qui a remis en avant Simone de Beauvoir avec Oh, Simone ! (traduit par Julie Tirard, La Ville Brûle).

10/04/2022, 19:28

ActuaLitté

“L'Odyssée est un roman d’aventures, mais aussi un texte très contemplatif”

LAM2022 – Mariette Navarro est la lauréate du prix littéraire Frontières – Léonora Miano 2022. Pourtant, son roman se déroule sur les mers, dans un cargo où les marins s'agitent : les vagues, les embruns, les étoiles, c'est pour les poètes. Eux traversent l'Atlantique dans un voyage extrêmement structuré. Jusqu'à un événement... inapproprié dans la vie de ces hommes et leur commandante.

 

09/04/2022, 15:26

ActuaLitté

Entre violence et lumière, Agnès Martin-Lugand saisit “le pouls d’une société”

ENTRETIEN – Dix années, ou presque, que Michel Lafon Publishing publie les romans d’Agnès Martin-Lugand. Depuis l’autopublication sur Amazon au succès de la romancière dont les ouvrages se sont vendus à plus de 4 millions d’exemplaires, neuf romans se sont passés. Alors qu’un prochain, le dixième, La Déraison, sorti ce 24 mars, Elsa Lafon, directrice générale et Maïté Ferracci, son éditrice, reviennent sur cette collaboration.

24/03/2022, 09:00

ActuaLitté

La Petite Littéraire : “Des livres beaux, accessibles à tous, abordables, et éclairants”

À l'occasion de la sortie de la collection La Petite Littéraire, Alain David, éditeur chez Futuropolis, est revenu pour ActuaLitté sur la création de ces nouveaux romans illustrés. Volonté d'un prix abordable, travail avec des auteurs et dessinateurs talentueux et apport d'un éclairage dessiné à des titres reconnus : Futuropolis publiera, pour cette nouvelle collection, environ deux titres par an. 

10/03/2022, 12:13

Autres articles de la rubrique À la loupe

ActuaLitté

Avec Vivendi, un futur Hachette trop puissant ?

L’annonce d’une cession du groupe Editis par Vivendi n’apaise pas les esprits. La décision de Vincent Bolloré que de céder l’entreprise, pour obtenir l’assentiment de la Commission européenne préoccupe auteurs, éditeurs et libraires. Leur mobilisation, contre la fusion que l’on imaginait des deux structures, se reporte aujourd’hui sur l’avenir de Hachette Livre, filiale de Lagardère dont Vivendi possède 57 %. 

13/08/2022, 12:35

ActuaLitté

La voix d’Ahmet Altan est immortelle

Les vacances sont un moment propice à la lecture et aux livres : l'afflux de temps libre ouvre de nouvelles perspectives, multiples. L'occasion de lâcher prise, mais aussi de sortir de ses habitudes en matière de littérature, d'explorer des sentiers méconnus... Sur son lieu de vacances, Henri Mojon, président des Éditions du Net, a ainsi fait une rencontre inattendue... et inoubliable.

12/08/2022, 16:58

ActuaLitté

La guerre des tranchées : visite avec Gilles Marchand en Virgile

Ce 19 août, Gilles Marchand publiera Le Soldat désaccordé (Aux Forges de Vulcain), et pour le coup, nous souhaitions battre le fer tant qu’il était chaud — plutôt que de le porter dans la plaie. À la demande de ActuaLitté, le romancier a accepté de réaliser un making-of de son ouvrage, résolument ancré dans l’histoire : celle des tranchées, des poilus, de la Grande Guerre qui ne devait pas prendre plus de quelques semaines. Le temps d’y aller, et de revenir… 

12/08/2022, 09:00

ActuaLitté

“Non pas mettre l'humour dans un musée, mais l'ouvrir à tous”

Étienne Moulron porte depuis un bon moment ce projet d’une Maison de l'Humour de la francophonie à la campagne. Deux parrains d’honneur se sont déjà joints à la fête : Pierre Richard et Dany Boon. Maintenant, ne reste qu’à la financer et l’ouvrir, ainsi qu'il l'explique dans ce texte.

04/08/2022, 09:28

ActuaLitté

Edithachette : observations inutiles donc indispensables avant les congés

Secret de polichinelle, qui parfois fuite lors d’une indiscrétion habilement manœuvrée, le rachat de Lagardère par Vivendi fait l’objet de multiples surveillances. À commencer par la Commission européenne, explique Édition Multimédi@, en tant que première concernée. Si la notification du rachat doit s’effectuer en septembre, l’enquête, elle suit déjà son cours. Avant de prendre congé, imaginons un autre état des lieux...

22/07/2022, 16:52

ActuaLitté

Affirmer à Stéphanie Nicot “confiance, estime et fidélité”

La ville d'Épinal a décidé d'ouvrir un appel d'offres pour recruter un directeur littéraire. Une décision que Stéphane Wieser, directeur de la Culture, expliquait à ActuaLitté voilà quelques semaines. Une action qui conduit la manifestation à se séparer de la directrice artistique, Stéphanie Nicot. Un collectif réunissant professionnels, festivaliers a souhaité apporter son soutien dans un texte ici proposé dans son intégralité.

20/07/2022, 10:28

ActuaLitté

Réseaux sociaux : guerre ouverte entre Triller et TikTok

Mahi de Silva, PDG de la plateforme Triller, fondée en 2015, lance un appel au boycott de son concurrent, ni plus, ni moins. Présentée comme un concurrent — et pourtant ouvert un an avant l’entreprise chinoise — l’application revendique plus de 100 millions d’utilisateurs et 250 millions de téléchargements. Tous deux reposent sur un format de diffusion de brefs clips vidéos, avec une perspective marketing commune. Sauf que…

19/07/2022, 14:32

ActuaLitté

Hommage au bibliothécaire, héros des temps modernes

Que ferait-on sans les bibliothécaires? Le/la bibliothécaire a un rôle charnière dans le monde du livre, preuve que les vrais héros des temps modernes sont rarement ceux que l’on croit. Les bibliothèques sont largement couvertes par les médias, mais qu’en est-il de ceux et celles qui les font fonctionner? 

16/07/2022, 12:52

ActuaLitté

Il voulait décorer sa maison en reproduisant une case de BD... 

EDITO – Il venait de s’offrir une splendeur : toute de noir et de blanc, pas même jaunie par les âges, une bande dessinée d'exception. Ses phylactères sentaient l’encre ancienne à ses narines fébriles, et l’année d’impression donnait le vertige. Fou amoureux, il s’était dit que l’une des cases, reproduite et agrandie, habillerait d'un cadre magnifique un mur de son appartement. Encore fallait-il trouver un prestataire pour imprimer et mettre sous cadre… Et là, c’est le drame…

15/07/2022, 10:26

ActuaLitté

Réfugiés italiens : “Il faut protéger la prescription, le droit à l’oubli” (Éric Vuillard)

Répondant à une demande pressante de l'État italien, le président de la République Emmanuel Macron a enclenché des procédures d'extradition visant une dizaine de réfugiés italiens, installés en France depuis des années, en raison de leur implication supposée dans des actions violentes de l'extrême gauche entre la fin des années 1960 et le début des années 1980. Un collectif d'écrivains s'oppose à ce qu'il décrit comme un « acharnement » envers ces individus : parmi eux, Éric Vuillard, auteur d'un texte que nous reproduisons ci-dessous, en intégralité.

12/07/2022, 10:18

ActuaLitté

Le livre de Schrödinger, ou la bibliothèque dans le cloud

Les rêveurs se changent parfois en grands pragmatiques – HP Lovecraft en savait quelque chose. Le romancier américain sera d’ailleurs à l’honneur de la rentrée littéraire… dans une bande dessinée dont la lecture est hautement recommandée : Le bestiaire du crépuscule, de Daria Schmitt. Une oeuvre dont nous reparlerons en temps et en heure. Car pour l’instant, rêvons un peu, la tête dans le cloud...

07/07/2022, 15:50

ActuaLitté

Une librairie écoresponsable : bonnes pratiques et démarches d'amélioration

RNL22 — La commission Développement durable du Syndicat de la librairie française, créée récemment, travaille sur un sujet qui est revenu de manière constante lors des discussions des Rencontres nationales de la librairie d'Angers. L'empreinte écologique de leur activité, et par extension celle de l'industrie du livre, préoccupe en effet un grand nombre de libraires. La commission propose quelques bonnes pratiques, dans un document que nous reproduisons ci-dessous.

05/07/2022, 10:58

ActuaLitté

La précarité des auteurs, situation “de plus en plus alarmante”

L'inflation, galopante, touche tous les secteurs d'activité ; et le monde de la culture n'est pas épargné. La Charte, association de défense des droits des auteurs et illustrateurs jeunesse, alerte sur la paupérisation des auteurs et autrices. Elle appelle la chaîne du livre à se mobiliser pour lutter contre cette précarité dans une tribune, reproduite intégralement ci-dessous. 

29/06/2022, 11:57

ActuaLitté

L'armure d'un hors-la-loi australien, un petit air d'Iron Man

Héros ou bandit selon les sources avant de devenir une icône populaire, Ned Kelly fabrique cette armure en 1879 pour combattre la police australienne avant sa capture puis sa mort par pendaison à l’âge de 25 ans. Son armure, exposée dans la Bibliothèque de l’État de Victoria (Melbourne), est l’objet le plus célèbre de la bibliothèque. Un autre objet célèbre est sa Lettre de Jerilderie, pour expliquer ses actes.

28/06/2022, 11:22

ActuaLitté

Le wokisme, un « isme » de trop ?

Apparu principalement sur les campus américains des universités de l’Ivy League aux abords des années 2010, ce que l’on nomme désormais communément « le wokisme », a désormais franchi les frontières d'outre-Atlantique pour progressivement s’implanter dans toute l’Europe, y compris en France.

25/06/2022, 15:49

ActuaLitté

La Bibliothèque nationale de France, “nouveau type d’institution publique en crise” ?

Un collectif rassemblant plus de 350 acteurs du monde universitaire et culturel dénonce, dans une tribune, les mesures récemment mises en place par une réforme à la Bibliothèque nationale de France. Les conditions de communication des documents, notamment, font l'objet de vives critiques, tout comme les moyens humains et financiers accordés à l'établissement pour assurer ses missions. Initialement publiée dans Le Monde, cette tribune est reproduite ci-dessous.

24/06/2022, 16:42

ActuaLitté

Cinq raisons de ne pas doter les bibliothèques d'une enseigne nationale

Faut-il une enseigne pour les bibliothèques publiques ? L’enfer est pavé de bonnes intentions, et le paradis d’opinions contraires. David-Jonathan Benrubi, directeur du Réseau des médiathèques de Montpellier Méditerranée Métropole, s'interroge. À plus d'un titre. Ou cinq bonnes raisons de froncer les sourcils...

23/06/2022, 15:51

ActuaLitté

Opposer libraires et algorithmes : Fnac, en Tartuffe 2.0 

DECRYPTAGE – Fnac a inondé les panneaux d’affichage publicitaires d’une brillante campagne. Le message est simple : vive l’être humain, à bas les algorithmes ! Et plus encore dans cette délicate relation qui consiste à recommander un livre à un lecteur. « Faites confiance à l’intelligence non artificielle de nos conseillers », affirme la réclame de l’ex-agitateur culturel. Jusqu’à tenter de faire oublier que l’algorithme demeure au cœur de la stratégie de l’enseigne. Quand le sage montre la Lune…

21/06/2022, 15:10

ActuaLitté

Russie : “Le pouvoir s’en prend également aux artistes protestataires”

UkraineUnderAttack — L'ordre donné par Vladimir Poutine d'entrer sur le territoire ukrainien, le 24 février 2022, a déclenché un conflit installé au cœur de l'Europe. En Russie, l'opposition à cette guerre existe, mais muselée par un pouvoir dont le ton se durcit jour après jour. Pour avoir exprimé son dégoût de la guerre russe, l'écrivain Dmitry Glukhovsky est désormais recherché par la justice dans son pays. L'Observatoire de la liberté de création lui apporte son soutien, dans un texte reproduit ci-dessous.

21/06/2022, 10:56

ActuaLitté

“L’auteur et son casier judiciaire”, par Éric Pessan

Voilà quelque temps déjà, une association qui voulait m’inviter pour des ateliers d’écriture a demandé à un libraire s’il était d’accord pour organiser, un soir, une rencontre-signature autour de mes livres. Réponse du tac au tac du libraire : « Pessan ? Bien sûr. » Puis, quelques jours plus tard, rétraction du libraire, trop occupé en cette période pour pouvoir organiser la soirée. Par Éric Pessan

20/06/2022, 11:37

ActuaLitté

Raccord(s) : une vision “farouchement indépendante du métier d’éditeur”

L’association des Éditeurs associés a été créée en 2004 par un groupe d’éditeurs ayant en commun une vision qualitative et farouchement indépendante du métier d’éditeur, afin de promouvoir collectivement leurs catalogues respectifs. Cette mutualisation se traduit par des actions organisées en librairie, en bibliothèque ou sur des salons. Le point commun de ces propositions est de se construire à partir de et avec le livre et la lecture, en s’adressant autant au grand public qu’aux professionnels. En cela, le festival est emblématique des événements organisés par l’association.

17/06/2022, 13:45

ActuaLitté

Pascal Mériaux, celui qui “alimente la machine à imaginer”

PORTRAIT – Amiens. Sa tour Perret digne de Gotham City : la capitale historique de la Picardie a dressé cet immeuble comme pour oublier les désastres de la Seconde Guerre mondiale. Depuis 2018, un autre lieu, plus industriel, occupe l’esprit des Amiénois : la Halle Freyssinet. 8000 m2 qui, une fois l’an, déploient des trésors de bandes dessinées, pour adultes, jeunes, amateurs, experts, curieux, timides. Avec un architecte dont l’enthousiasme devient contagieux.

17/06/2022, 10:24

ActuaLitté

Quand le refus de la guerre mène en prison : le cas Dmitri Gloukhovski

UkraineUnderAttack – Le mandat d’arrêt que les autorités russes ont émis contre l’écrivain Dmitri Gloukhovski laisse planer de lourdes menaces sur son avenir. Ce sont dix années de réclusion qu’il encourt, pour avoir critiqué, dans les médias, aussi bien que sur les réseaux sociaux, le comportement de l’armée russe. Un collectif intersyndical des artistes-auteurs apporte dans nos colonnes son plein soutien à Dmitry Glukhosky. 

15/06/2022, 15:38

ActuaLitté

Profanes et profanateurs, ou le livre devenu plante verte

Voici qu’une de ces tendances – de celles qui font tousser les gardiens du temple – s’installe dans le paysage : dernièrement, c’est la chanteuse (et actrice, et productrice) Ashely Tisdale qui a fait pousser des soupirs à pierre fendre. Qu’a-t-elle fait pour ainsi briser des âmes ? Simplement avoué que les ouvrages de sa bibliothèque étaient une stricte et récente décoration. Diantre !

11/06/2022, 11:42

ActuaLitté

Créativité et innovation chez les éditeurs indépendants 

L’union fait la force, personne n’en doutera : réunissant les éditions Helvetiq, La Salamandre et Antipodes, la matinée professionnelle Nouvelles têtes visait avant tout la proximité. En partenariat avec ActuaLitté, les trois maisons suisses romandes donnaient rendez-vous aux professionnels pour une rencontre avec café, thé, croissants autour d’ouvrages et d’auteurs.

08/06/2022, 17:03

ActuaLitté

Marcel Proust, ce professeur de sensibilité  

Ce 30 mai, à l’Hôtel Littéraire Le Swann, était officiellement dévoilé le visuel du timbre Marcel Proust, créé à l’occasion du centenaire de sa disparition. Ces timbres commémoratifs seront disponibles pour tous à partir du 25 juillet. À l’occasion de cette soirée, ActuaLitté a pu s’entretenir avec la créatrice de la vignette littéraire, Sophie Beaujard, et le président des Amis de Marcel Proust et directeur adjoint du Quai Branly, Jérôme Bastianelli, pour qui lire l’auteur de La Recherche est avant tout une manière de mieux vivre.

01/06/2022, 09:27

ActuaLitté

Musée de Cluny : reliures et manuscrits médiévaux d'exception

Depuis le 12 mai, le musée de Cluny a rouvert ses portes, avec une approche résolument modernisée – les comptes sociaux le démontrent amplement. Mais derrière une communication Moyen Âge Nouvelle Génération, se cachent bien des trésors : les tapisseries de La Dame à la licorne, de toute évidence, ainsi que des manuscrits pour le moins sublimes. Visite guidée de ces trésors.

30/05/2022, 14:37

ActuaLitté

Paroles d'autrices : créer des archives, pour la mémoire des autrices de BD

Pouvez-vous citer, en moins de quelques secondes, trois créatrices et autrices de bande dessinée ? À moins que cela ne soit votre sujet de prédilection, l'exercice n'est pas si simple. En cause : le manque flagrant de sources et d'archives relatives à ces femmes créatrices. Pour y remédier, le collectif Les Bréchoises a rassemblé, dans une exposition, des dizaines d'heures d'entretiens et de recherches universitaires, pour que l'histoire des femmes dans la bande dessinée ne soit pas ignorée, démentie ou occultée. 

25/05/2022, 16:30

ActuaLitté

Vaccin anti-Covid : les effets boomerang

Ndlr : Ce texte est proposé en tant que témoignage émanant d’un auteur, faisant état de ce qu’il considère comme l’incidence de la vaccination sur son état de santé. Il atteste autant d’une douleur que d’un drame personnel, dont on comprend qu’ils soient vécus avec crainte et appréhension. S’il devient nécessaire de rappeler que la peur entraîne des réactions parfois irrationnelles, elle peut aussi engendrer une colère qui n’en est pas moins compréhensible. Si le propos semble excessif, c’est qu’il reflète plus la détresse d’une personne que sa volonté d’apporter de la confusion dans un débat où la prudence doit demeurer la ligne de conduite. Proposées dans nos colonnes pour garantir une diversité de l'expression, les humeurs et tribunes publiées n'engagent pas la rédaction, pas plus qu'elles n'expriment l'avis de ses membres.

22/05/2022, 15:59

ActuaLitté

6 pieds sous terre : Rions beaucoup, et continuons de creuser

Comediedulivre2022 — Passer à Montpellier sans se rendre à l’atelier En traits libres (pun intented...) relèverait de l’affront. Depuis six ans, les éditions 6 pieds sous terre y ont installé leurs bureaux — profitant d’une salle d’exposition, d’un lieu de rencontres. Convergences, camaraderie, et apéros. Donc brainstorming permanent. Rencontre avec Miquel Clemente, directeur de la maison.

21/05/2022, 16:10

ActuaLitté

Joyce, anniversaires, expo virtuelles : le Centre Culturel Irlandais dans tous ses états  

Riche saison 2022 pour le Centre Culturel Irlandais (CCI) : installé dans l’ancien Collège des Irlandais au coeur du Quartier Latin, l'organisme célèbre cette année le centenaire de la publication du plus célèbre des romans irlandais du XXe siècle, Ulysse (Trad. Jacques Aubert) de James Joyce, l’indépendance de l’Irlande, et surtout les 20 ans de ce centre dédié à la culture du pays d’Edna O’Brien. A cette occasion, l’institution inaugure cette semaine un module d’expositions virtuelles : 8 propositions inédites pour permettre de découvrir les collections patrimoniales du centre, entre imprimés datant du XVe au XIXe siècle, manuscrits ou encore archives historiques. 

20/05/2022, 13:08

ActuaLitté

“La Comédie du Livre – Dix jours en mai continue d'écrire son histoire”

Imaginée au milieu des années 80 par des libraires qui rêvaient de rencontres au grand air, la Comédie du Livre à Montpellier a connu, au cours des 37 dernières années, de nombreuses métamorphoses. Attentive à l’évolution des pratiques, à celle des attentes du public, des autrices et auteurs, des libraires, des éditeurs, la manifestation a su se réinventer régulièrement, étoffer sa programmation, accueillir des écrivains venus du monde entier. Par Régis Penalva Directeur littéraire et artistique.

19/05/2022, 11:27

ActuaLitté

L'incroyable histoire du vin, le jeu : grains de raisin et vendanges s'emmêlent 

Le jeu de société, un temps oublié, revient sur le devant de la scène : soirées, bars à jeux et parties en tout genre font de cette activité un passe-temps de plus en plus plébiscité. Les Arènes surfent sur la vague avec ludicité et pédagogie : un nouveau jeu de plateau, L'incroyable Histoire du Vin, nous apprendra l'histoire du vin... en s'amusant. Pas même besoin de modération. De quoi profiter d'une partie, sans se refuser un verre ou deux.

19/05/2022, 08:01

ActuaLitté

L'anglais en langue commune de l'Europe, “une dérive inadmissible”

Le Haut Conseil international de la Langue française et de la Francophonie en appelle à Emmanuel Macron pour qu’il agisse fermement contre l’adoption par les institutions européennes de l’anglais comme “langue commune”. Langue de collaboration et de travail, elle représenterait « une dérive doublement inadmissible : elle est contraire aux traités qui régissent la politique linguistique de l’ U.E, donc illégale, et absurde après le départ du Royaume-Uni (Brexit) ».

18/05/2022, 11:55

ActuaLitté

Ce cafard qui surgit à la fin d'un livre, ou le mal de lire

La lecture, remède contre le stress, plus personne ne le nie. D’autant que la science l'affirme : les bienfaits de cette activité sur le cerveau font l’objet d’études multipliées — l’imagerie cérébrale aidant les chercheurs dans leur démarche. Qu’une œuvre suscite également des émotions, les plus diverses, se comprend par certains mécanismes. Mais pourquoi, une fois l’ouvrage achevé, garde-t-on en soi une certaine mélancolie ?

17/05/2022, 09:15

ActuaLitté

Écrivains : de joyeux lurons aux espoirs aussi hauts qu’un gratte-ciel

Le Graal dans l’édition, c’est d’être publié dans une maison d’édition respectable ni à compte d’auteur, encore moins sur Amazon. Certes, ils sont légions à voir leur manuscrit refusé, et par paresse souvent, ou par urgence, se précipitent tels les figurants de la littérature. Ils ne risquent pas pour la plupart d’en devenir les acteurs. Il faut choisir. Quant au Graal, on finit par l’oublier, on veut tout, le beurre, l’argent du beurre, la fermière et sa ferme. Par Gilles Paris.

16/05/2022, 13:04