#Réseaux sociaux

Livre Paris : tout travail ne mérite-t-il pas salaire pour l'auteur ?

Il existerait donc des conditions à remplir pour qu'un auteur mérite d’être rémunéré ? On se rend compte que la question se pose réellement, et qu’avec tout autant de sérieux, certains opérateurs apportent leur réponse. Le salon du livre de Paris, par exemple, vient d’instaurer une étonnante classification, pour économiser quelques deniers. 

Le 03/03/2018 à 09:11 par Nicolas Gary

14 Réactions | 0 Partages

Publié le :

03/03/2018 à 09:11

Nicolas Gary

14

Commentaires

0

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

peter castleton, CC BY 2.0

Suite aux multiples réactions d’auteurs et autrices jeunesse, qui s’étaient vu refuser la moindre rémunération pour leur intervention, la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse était montée au créneau. « Pierre Dutilleul, directeur du SNE, a pris un engagement clair envers la Charte : la rémunération des auteurs et illustrateurs jeunesse, pour ce qui concerne toutes les animations, incluant les conférences », rappelle Samantha Bailly, la présidente, à ActuaLitté.

L’affaire semblait résolue, bien que ne concernant que les auteurs jeunesse : l’engagement ne pouvait qu’être suivi de faits. « Le conseil d’administration et les 1400 adhérents de l’association ont confiance en sa parole. Après des semaines à tenter d’obtenir des explications avec l’organisation de Livre Paris, cette position est un signal réellement positif, un acte fort », poursuit-elle.

Dans l’intervalle, Livre Paris publie un communiqué, directement (et uniquement) sur son site : pas de post sur les réseaux sociaux, de crainte manifestement de trop attirer l’attention sur le sujet. Payer les auteurs, c’est évidemment moins important que d’annoncer avec trompettes et fanfare que la page Facebook du salon a passé le cap des 50.000 likes. Question de priorité.

Quid de ce message alors ? Il souffle en réalité le chaud et le froid. « La direction de Livre Paris et du Syndicat national de l’édition (SNE) confirment que, comme en 2017, tous les auteurs et artistes intervenant sur la Scène Jeunesse du Salon sont rémunérés compte tenu de la forme de leurs interventions (ateliers et/ou autres formats artistiques singuliers). »

Demain, tous saltimbanques ?

D'ailleurs, ce n'est pas vraiment là l’engagement pris par le directeur général du SNE : il assurait en effet la rémunération de tous les auteurs jeunesse et ceux présents sur la Scène Jeunesse — sans discrimination d’activité. Que l’on rémunère un atelier plus qu’une intervention en table ronde peut s’entendre : le premier peut impliquer plus de préparation que le second. Qu'on rémunère l'un et pas l'autre, en revanche...

Pour les organisateurs, on qualifie de « promotion » toute table ronde ou conférence — ce que l’on appelle des plateaux — pour justifier l'absence de rémunération. « Comportement inacceptable », soulignent unanimes les organisations d'auteurs. C’est pourtant bel et bien le discours que tient Reed Expo, et avec lui le Syndicat national de l’édition. 

De ce communiqué, on comprend donc que les auteurs dont l’activité est artistiquement singulière ou relève d’un atelier, sur l’ensemble des scènes, seront rémunérés. Commentaire acerbe d’une illustratrice : « Donc des auteurs qui feront un spectacle de marionnettes sur la scène Young Adult seront rémunérés, ceux invités pour une table ronde, non. » Dont acte.

De quoi rappeler les propos de Valentine Goby, alors présidente du Conseil Permanent des Ecrivains : « Aux Assises de la littérature jeunesse récemment organisées par le Syndicat National de l’Edition, un éditeur a souri aux combats de La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse en affirmant cette vision sans doute rassurante pour lui : “De toutes façons, les auteurs, vous êtes des saltimbanques, raccourci commode permettant d’enfermer l’autre dans une définition étroite. »

Évidemment, il faut saluer le début d’effort de bonne volonté de la part des organisateurs, qui élargissent finalement la rémunération à l’ensemble des scènes — Auguste, dans toute sa clémence.

Et dans le même temps, une désastreuse conception du métier d’auteur se profile : les visiteurs d’un salon ne viennent pas — surtout dans le cas d’un salon payant —, pour le seul plaisir de livres posés sur des tables. Ce sont les auteurs, illustrateurs, dessinateurs, scénaristes, qui incitent les lecteurs à se déplacer : estimer qu’un auteur ne travaille pas, quand il intervient en table ronde, revient à afficher un mépris souverain pour celles et ceux sans qui rien dans l’édition n'existe. Ni éditeur, ni salon, ni lecteur.

D’autant que, dans le détail, il semble manifestement que ce point de rémunération soit traité avec deux poids deux mesures : Florence Porcel, youtubeuse spécialisée dans la vulgarisation scientifique le souligne. 

« Nous sommes certains que le SNE est capable d’entendre la voix des auteurs. Dans un contexte aussi difficile, plus que jamais, les auteurs ont besoin du soutien de leurs éditeurs. Alors que pour la majorité d’entre eux, y compris des auteurs à succès en littérature jeunesse, ils sont exsangues, à bout de souffle, ils ont besoin du soutien indéfectible du secteur du livre », indique Samantha Bailly.

Et de soulilgner : « Les mentalités évoluent. Ateliers, interventions, conférences, tables rondes sont un travail. Les auteurs et illustrateurs jeunesse ont compris depuis longtemps la valeur de ce temps engagé à la rencontre du public et des scolaires, ont acquis un certain nombre de droits en prenant conscience de leur propre valeur. Nous n’attendons qu’une chose : qu’auteurs et éditeurs puissent avancer ensemble, dans le respect mutuel. »

Quis custodiet custodies ?

Auteur de bande dessinée, Boulet apporte de l’eau au moulin : « C’est un grand débat qui fait rage chez les auteurs en ce moment :) Naturellement, le but est d’échanger avec les gens, ce n’est pas eux qu’on veut faire payer. Mais cependant, ces salons/festivals attirent du monde surtout grâce aux auteurs/autrices… »

Et de poursuivre : « Il m’est arrivé d’être à une table huit heures d’affilée. On a beau aimer les rencontres, c’est un travail. C’est de l’animation. Et je défends l’idée qu’organisateurs et éditeurs devraient payer les auteurs/autrices pour ça. » À ce titre, l’idée de rémunérer les auteurs de BD pour des dédicaces fait son chemin depuis un moment au sein du SNAC BD…

Livre Paris donne-t-il désormais la mesure de ce qu’est le véritable travail des créateurs — celui qui mérite salaire : tout travail ne mériterait pas salaire ? —, en établissant une hiérarchie arbitraire. Livre Paris envisage-t-il une seconde que sans auteurs, pas de table ronde ni de conférences, et pas de public pour y assister ?

Qu’en pensent Delphine de Vigan, Amélie Nothomb, Kamel Daoud, Asli Erdogan, Véronique Olmi, Éliette Abecassis, Eric Vuillard, exposés en tête d’affiche sur le site de Livre Paris ? Au vu de leur succès, on comprendrait qu'il leur soit plus aisé de pouvoir se passer d’une rémunération pour des tables rondes. Et pour les autres ?

Livre Paris se veut exemplaire : fort bien. « La rémunération des auteurs sur un événement aussi symbolique, au-delà de l’aspect pécuniaire, est un gage de profond respect, une reconnaissance de la valeur de l’auteur dans un univers culturel, mais aussi un secteur économique », conclut la présidente de la Charte. 

mise à jour :

Les réactions ne se sont pas fait attendre, portées par le hashtag #PayeTonAuteur, qui fait apparaître la consternation des lecteurs, découvrant que leurs auteurs ne sont pas rémunérés par Livre Paris. On trouve également la réaction des auteurs : celle d'Olivier Gay, qui annonce son boycott de la manifestation, tout simplement :

Ou encore le Snac BD, qui s'associe à l'appel collectif : 

Et celui de Denis Bajram, qui interpelle directement dans un billet :

Des détournements des messages promotionnels du salon se multiplient d'ailleurs ou des traits tournant en dérision le comportement : 


Même NiNe Gorman, booktubeuse particulièrement influente, menace ouvertement de boycotter la manifestation. Elle-même est conviée pour trois interventions, rémunérées… Et Christelle Pécout, vice-présidente du SNAC BD, d'appuyer son intervention : 

14 Commentaires

 

Martin Lamotte

03/03/2018 à 12:08

J'ai arrêté de lire à auteurs.es Vous savez que vous pouvez écrire auteurs et autrices ? C'est tout aussi égalitaire sans pour autant massacrer la langue

Team ActuaLitté

03/03/2018 à 13:25

C'est dommage, parce que la réalité des auteurs mériterait plus d'attention.

Chambaron

04/03/2018 à 10:23

Sans doute faudra-il que ActuaLitté fasse un sondage sérieux sur la perception du point médian par son lectorat. À chaque fois mon œil bute dessus et m'oblige à interrompre la lecture pour reconstituer le puzzle. On en oublie ce qu'on lit !
Hors toute idéologie, ayons un minimum de considération pour des invariants physiologiques testés et validés depuis des siècles par les typographes et imprimeurs : on surveille les coupures de mots en fin de ligne, les caractères employés pour leur lisibilité, les espaces pour leur impact visuel, l'italique pour ses connotations spécifiques, et même le gris typographique de l'aspect d'ensemble d'une page imprimée.
Et là, en moins de temps qu'il n'en faut pour ouvrir la bouche, on impose à l’œil une violence bien entendu oubliée de ses géniteurs : on balance un point qui était pieusement réservé depuis des siècles à clore fermement une phrase. Personne ne respecte même l'aspect point « médian »…
Comme correcteur (libéral), je propose à mes auteurs de faire figurer un bref encart en marge du texte, relatif à l'attention portée à cette question, et d'ensuite se dispenser de ces perturbantes fantaisies graphiques dans le texte même.
Ne pouvez-vous en faire autant ?
Bien cordialement.

saXon

09/03/2018 à 14:54

Quand le sage montre la Lune....

koinsky

04/03/2018 à 11:26

L'économie c'est du business. Si on ne fait pas de bons livres avec de bons sentiments, dans l'édition, on fait de bonnes vaches à lait (les auteurs) avec de bons sentiments (en jouant sur leurs affects). Si les auteurs veulent être rémunérés, ils n'ont qu'à se fédérer et menacer la chaîne du livre de s'arrêter de bosser en plein Livre Paris (par exemple sur les trois jours du salon, ils croisent les bras une heure et refusent de faire des dédicaces et autres confs, expliquant aux pros et aux lecteurs pourquoi ils font ça. Ca va vite les décoincer croyez-moi. L'économie ne connaît que le chantage et la négociation, c'est un ring de boxe, pas un champ de coquelicots où conter fleurette. Mais tant qu'on pleurniche en quémandant des miettes, ils continueront de se foutre de notre gueule et de se goinfrer sur notre dos. Après tout, ils auraient tort de se priver face à des pigeons isolés aussi naïfs et sans danger que les auteurs. Le problème c'est nous, c'est notre côté bisounours. C'est contre ça qu'il faut lutter, contre cette image de sidération que nous avons de nous et qui les fait marrer. L'ennemi c'est clairement nous. Quand on se prendra au sérieux, ils nous prendront au sérieux . C'est un jeu de rôles, ni plus ni moins.

sab

05/03/2018 à 09:38

Et moi je propose que les éditeurs ne paient plus pour avoir une place au salon. %-P

Tara

04/03/2018 à 11:44

Bonjour,
Une fois encore je tiens à vous remercier pour la qualité de vos articles. Je vais en remettre une petite couche : tout cela est juste mais le pire du pire pour un auteur c'est... Quand il passe des heures, des semaines toute sa vie à écrire depuis des années et qu'il ne parvient pas à trouver... un éditeur.
La sensation de ne pas sentir son travail respecté est la pire de toutes, surtout quand on sait que bon nombre manuscrits ne sont même pas lus. Mieux vaut en rire : un éditeur à qui je n'avais jamais envoyé de manuscrits m'a "répondu" avec la fameuse lettre standard "malgré la qualité ........."
idem pour trouver un agent littéraire, on ne prête qu'aux riches... Auteure ou écrivain est un sacerdoce... ou une addiction peut-être ? Ce qui expliquerait pourquoi on nous "punit" ...

emilia

04/03/2018 à 20:35

Certes les auteurs sont pris pour des vaches à lait depuis longtemps, mais il faut quand même faire une remarque. Celle que ceux qui se plaignent ouvertement sont ceux qui sont toujours mis en avant dans les salons, ceux qui touchent des avaloirs situés entre 4000 et 9000 euros par manuscrits, ceux qui ne laisseront pas leur place à de petits auteurs de petites maisons et qui les regardent de haut. Donc, ce qu'ils font là est uniquement pour eux et non pour le métier d'auteur en règle général. Et c'est bien navrant parce que ces actions vont servir à renforcer les inégalités entre les auteurs, à savoir que les salons ne pouvant pas payer tout le monde (forcément) vont donc ne prendre que les plus gros et mettre au rebut les petits qui disparaitront ainsi totalement. Conclusion, ceux qui vivent déjà de leur plume en vivront un peu mieux et les autres... bah les autres pourront aller pleurer dans leur coin, ce ne sont pas ces auteurs qui se plaignent en ce moment qui viendront plaider leur cause...

Tara

05/03/2018 à 14:26

Oh oui, nous les sans-grades, nous ne comptons pas car pas connus. C'est l'histoire du chat qui se mord la queue, du manque d'expérience quand on postule pour un 1er emploi, bref, l'ouroboros.
Cela dit que pouvons-nous faire pour renforcer notre pouvoir ? Pourquoi ne nous unissons-nous pas à plusieurs afin de développer notre propre moyen de vivre ? En particulier notre réseau de distribution sous une forme nouvelle (j’ai une piste FIABLE mais je ne peux pas la mettre en œuvre toute seule alors qu’elle « marche » ailleurs » Si tous les autoédités s'unissaient, nous serions plus forts que les autres, même en ne conservant que les talentueux...
Le diktat du célèbre donc bon finit par devenir obsolète. Idem, son contraire… Le monde change, bougons avec lui. Si vous pensez que l’union fait la force, je suis prête à en parler avec vous…
En attendant ne nous décourageons pas trop car il y a pire que de ne pas trouver d’éditeur qui nous respecte… ne plus pouvoir écrire !
Amitiés… au fait le féminin de « confraternelles » céquoi ?

koinsky

05/03/2018 à 00:46

Ce qui obsède les Maisons c'est plus la popularité que la plume. Donc on va vers toujours plus de vedettariat et de paillettes et les petits auteurs sont invisibles. En même temps il y a un nombre incalculable de bouquins qui sortent chaque année, ce qui a pour effet d'étouffer la qualité (qui par nature est rare) sous une tonne de papier couché avec de l'encre plus ou moins sympathique. Céder aux sirènes du vedettariat, à la cupidité de la tactique économique de massification et à la tentation complaisante de la gentrification auront raison de l'édition traditionnelle. Il n'y a pas que le fait que les lecteurs fondent comme neige au soleil, il y a aussi qu'on allume des projecteurs de plus en plus gros sur cette neige, ce qui en fait de la soupe. Mais je reste convaincu qu'une plume forte et originale toujours sortira du lot. C'est une sorte de mythe, de Graal. Je m'y accroche sans trop savoir pourquoi.

Patrick

05/03/2018 à 07:36

Bien que je soutienne la volonté d'améliorer la rémunération des auteurs (qui est l'un des métiers les plus mal payés dans notre société), il me semble que si les salons et éditeurs devaient rémunérer la participation des auteurs, cela ne bénéficierait qu'aux plus "bankables" qui se verraient alors seuls invités, au détriment des auteurs moins connus qui eux sombreraient encore un peu plus dans l'anonymat. C'est un aspect de cette revendication à prendre également en compte, si on commercialise l'acte de participation, ne risque-t-on pas de fermer la porte aux nouveaux talents et à ceux qui n'ont pas déjà une valeur commerciale établie?

Team ActuaLitté

05/03/2018 à 08:26

Nous sommes en train de solliciter plusieurs de ces auteurs "bankables", et le message chez eux est assez souvent le même : ils refusent d'être rémunérés quand on leur propose, conscients, justement, que ce n'est pour eux pas une nécessité.
A suivre.

koinsky

05/03/2018 à 10:09

Diviser pour régner, telle est la loi du maître. Flatter les égos. Cynisme et cupidité contre rêves de solidarité. Un combat ancillaire toujours remis sur le tapis et toujours perdu d'avance mais tenace le bougre. Alors puisque ça nous colle à l'âme, soyons tenaces, croyons en nos rêves, portons-les à bout de bras contre les rêves de triomphe et de gloire de l'infâme tyrannie!

A.Reyes

06/03/2018 à 15:57

Si les auteurs bankables refusent d'être rémunérés, cela ne fait qu'empirer le problème : il y aura d'autant plus de raison de ne pas inviter les auteurs qui demandent à être rémunérés. Au contraire il serait bien qu'ils exigent d'être payés, et refusent de venir s'ils ne le sont pas, si tous les auteurs ne le sont pas.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Australie : des pages Facebook de libraires et d'éditeurs vidées de contenus

Des libraires et éditeurs australiens ont été les victimes collatérales d'une opération politique du réseau social Facebook : pour protester contre une loi imposant une redevance pour le partage d'articles d'information, la plateforme a bloqué ce type de contenus, ainsi que la possibilité de les partager.

19/02/2021, 09:35

ActuaLitté

Flaubert et Madame Bovary “réduits” à la sauce Twitterature

Depuis la fin d’année dernière, les choses bruissaient : Gustave Flaubert, l’ermite, allait contre sa volonté faire l’objet d’une célébration en 2021, pour les 200 ans de sa naissance. Et si les événements ne manqueront pas, c’est avant tout numériquement que l’auteur de Salammbô recevra ses lauriers. Pour preuve, le compte porté par l’association Baraques Walden. Un hommage à l’écrivain américain Henry David Thoreau, certes, mais qui servira à saluer Flaubert surtout. 

30/01/2021, 10:34

ActuaLitté

Les réseaux de lecteurs sur internet : panorama des communautés en France

ENQUÊTE – La récente annonce d’une levée de fonds de 2 millions € réalisée par la start-up Gleeph relance les interrogations : les réseaux de lecteurs sur internet, véritables clubs de lecture numériques se partagent l’attention des internautes. Quelles sont les véritables dynamiques derrière ces outils ? Et plus encore, quelle place occupent-ils dans le paysage web ? 

11/01/2021, 14:55

ActuaLitté

Un nouveau conte de Noël horrifique par Maxime Chattam, écrit sur Twitter    

Pour fêter Noël, Maxime Chattam et sa famille ne se sont pas contentés d’installer une crèche. Depuis plusieurs années l’écrivain semble s’être lancé dans la création d’un véritable village, aux habitants miniatures un peu particuliers. Sous les façades illuminées, se croisent des figures horrifiques de la pop culture, que l’auteur utilise pour raconter un conte de son cru.

08/01/2021, 12:05

ActuaLitté

Lire ou ne pas lire les articles publiés : Facebook aura une réponse

Gagner du temps sur ces réseaux qui nous en font tant perdre ? Ou permettre aux utilisateurs de ne pas plonger tête baissée dans une fake news, servie sur un plateau par un titre trop alléchant ? L’outil que développerait Facebook, une intelligence artificielle du nom de TLDR, simplifierait l’usage du réseau. Pour tout article diffusé, un résumé permettrait d’en saisir l’essentiel. Pas très rassurant dans le principe.

29/12/2020, 11:51

ActuaLitté

Un manuel homophobe mis à disposition des élèves dans un lycée catholique

Des élèves du lycée privé Notre-Dame de Kerbertrand ont eu le déplaisir de se voir proposée la lecture de Pour réussir ta vie sentimentale et sexuelle du Père Jean-Benoît Casterman. Le manuel, qui comporte des passages ouvertement homophobes et sexistes, a suscité la polémique sur les réseaux sociaux, poussant le directeur de l’établissement, Ghislain de Barmon, à présenter des excuses. 

02/12/2020, 14:19

ActuaLitté

Les conseils de lectures de Mariah Carey commencent... par ses mémoires

Rejoignant le club très prisé de ces influenceurs dont les conseils de lecture sont avidement suivis, Mariah Carey amorce Noël avec sa propre sélection. Tout juste 10 ouvrages que la chanteuse met en scène, toute en sourire. Avec son propre titre en haut de pile, juste au cas où…

02/12/2020, 10:17

ActuaLitté

Sécurité globale : violer le droit d'auteur pour faire oublier les enjeux de la loi

La pirouette politique ne dupe aucun des auteurs engagés dans l’initiative « Députés de la honte ». Le jour de la Marche des libertés, 30 dessinateurs et dessinatrices décidaient de publier sur la toile les dessins des 388 députés ayant adopté la loi Sécurité globale. Certains des parlementaires ont même cru, sous couvert de réseaux sociaux, qu’il leur était permis de violer le droit d’auteur. Quelle assurance !

01/12/2020, 14:14

ActuaLitté

Bruxelles aménage un calendrier de l'avent numérique en 35 livres

La 8e édition du Festival « Bruxelles se livre(s) » aurait dû ouvrir ses portes à La Maison de la Francité, ces 28 et 29 novembre 2020. Nous remercions les mesures sanitaires qui vont le transformer totalement, étonnement, follement, en festival virtuel. En effet, devant l’annulation de toutes les manifestations littéraires, les organisateurs ont choisi le camp de la résilience, et lancent la première édition de « Bruxelles se livre(s) digital ».

30/11/2020, 10:04

ActuaLitté

Loi Sécurité globale : 30 auteurs dévoilent les 388 “députés de la honte”

« La colère, c’est un point de départ, indiquant qu’il faut agir. Tout en construisant des actions qui ne sont pas portées par la colère. » Cyril Pedrosa résume en quelques mots comment une trentaine de dessinateurs se sont regroupés pour dénoncer le vote de la loi Sécurité globale. Les 388 qui ont donné leur voix à un texte liberticide se retrouvent soudainement sur les réseaux, représentés en noir et blanc, avec le hashtag #DéputésdelaHonte.

28/11/2020, 11:52

ActuaLitté

Fêtes : une sélection de 500 livres à offrir en cadeau pour Noël

Le sens de la mesure est pourtant ce qui caractérise nos voisins de Babelio. Le réseau social de lecteurs met cependant les petits plats dans les grands, et dans les très grands, en inaugurant une sélection de 500 livres, sélectionnés pour Noël. En tout, 60 thématiques pour s’y retrouver au mieux, et choisir au plus près. 

28/11/2020, 00:01

ActuaLitté

Réouverture des librairies en France : à quelles conditions ?

Au lendemain de l’allocution présidentielle, le Syndicat de la librairie française se réjouit de ce que les établissements puissent de nouveau accueillir leurs clients. Restent quelques inconnues, comme les modalités sanitaires, et le protocole à respecter. Voici quelques-unes des pistes évoquées par le gouvernement.

25/11/2020, 19:54

ActuaLitté

Librairie : la réouverture tant attendue

Après plusieurs semaines d’engagement pour la réouverture des librairies, le groupe Furet du Nord-Decitre s’apprête à rouvrir en toute sécurité ses 29 librairies en France (les deux librairies situées en Belgique n’ayant jamais fermé). Réouverture essentielle en cette période de fin d’année, car le livre et les jeux demeurent les idées de cadeaux les plus demandées.

25/11/2020, 12:57

ActuaLitté

Emmanuel Macron : réouverture des librairies et bibliothèques au 28 novembre

La date du 1er décembre avancée dès l’annonce du reconfinement aura presque tenu jusqu’au bout. Emmanuel Macron a dévoilé son plan pour les fêtes : pas de dinde ni de bûche glacée. En revanche, les consignes sanitaires renforcées pour les commerces, et une fin de non-recevoir pour les bars et restaurants…

24/11/2020, 18:19

ActuaLitté

Le jeu de la dame : un sans échec pour Netflix

Vraiment pas de chance… Sauf probablement pour l’éditeur Weidenfeld qui est parvenu à rééditer le roman de Walter Tevis avec pour couverture l’affiche de la série. L’actrice Anya Taylor-Joy, toute en mystère et en provocation, attend mains croisées le coup de son adversaire. Un échiquier, et quelques pièces qui le disputent à des bouteilles d’alcool. Un symbole de cette série, devenue un véritable succès.

24/11/2020, 16:31

ActuaLitté

Livres audio gratuits chez Amazon, au détriment des auteurs

Toujours dans sa perspective d’appâter le chaland, Amazon avait encore sévi : début novembre, sa filiale de livres audio était pointée du doigt pour une politique de retour de produits bien gonflée. Il aura fallu quelques semaines pour que l’Authors Guild ne réagisse, mais leur courrier ne souffre aucune interprétation.

24/11/2020, 13:22

ActuaLitté

Une Kids Zone déployée sur internet et les réseaux

Pandémie oblige, confinement impose : pour le Festival des littératures européennes de Cognac, l’édition 2020 nécessite des contorsions de premier ordre. Pour autant, pas question de sacrifier le volet jeunesse, crucial, de la manifestation. Voici donc présenté Kid Zone, une approche résolument tournée vers le monde numérique.

21/11/2020, 10:42

ActuaLitté

Un garage devenu librairie, avec thé et café

Le hérisson, ça pique, mais c’est pas méchant, mais ça pique. Ou alors, ça propose du thé, du café et de livres, quand cela se change en librairie. A Badonviller (Meurthe-et-Moselle), s’est ainsi ouverte la Librairie du Hérisson, dirigée par Aurélie Vo Van Tao. Ouverte fin octobre, elle a affronté le confinement et recharge ses batteries pour la réouverture — presque littéralement.

20/11/2020, 17:07

ActuaLitté

Une écrivaine néo-zélandaise bannie d'un site de vente après avoir critiqué une ministre

L’auteure estimait qu’il était inapproprié que Nanaia Mahuta, la nouvelle ministre des Affaires étrangères, arbore le moko kauae, un tatouage facial traditionnel de la culture maorie.

20/11/2020, 16:57

ActuaLitté

Disney doit de l'argent à l'auteur d'Alien : Mickey fait la grande sourde oreille

Alan Dean Foster est un écrivain américain, auteur de plusieurs romans adaptés des franchises Star Wars et Alien. Depuis le rachat de Lucasfilm et de la 20 Century Fox par Disney, il affirme ne plus toucher un seul centime bien que ses œuvres continuent de se vendre. L’entreprise ignorant soigneusement ses messages depuis plus d’un an, Foster publie aujourd’hui un appel à l’aide et interpelle la profession sur une pratique qui risque de se généraliser. 

19/11/2020, 17:38

ActuaLitté

Seine-Saint-Denis : des librairies verbalisées pour cause de click & collect

Les librairies verbalisées parce qu'elles restent ouvertes au public malgré le confinement, c'est connu : certains écrivains assurent même qu'ils régleront les amendes. Mais des librairies verbalisées en raison de leur installation de click & collect (ou clique et rapplique), voilà qui est plus inédit. Les faits se sont déroulés dans le département de Seine-Saint-Denis.

18/11/2020, 16:31

ActuaLitté

France : réouverture des librairies au 27 novembre, si...

Plusieurs sources concordantes annoncent que les points de vente du livre reprendront une activité normale dès le 27 novembre. Discutée ce matin au ministère de la Culture, cette épineuse question des commerces fermés, ou contraints au click and collect, résoudrait enfin la situation.

18/11/2020, 12:41

ActuaLitté

Réouverture des librairies : 27 novembre ou 1er décembre ?

Jean Castex doit intervenir ce 26 novembre, veille du Black Friday, après les révélations de Bruno Le Maire. Le ministre de l’Économie, en envisageant une réouverture des commerces ce 27 novembre, a-t-il parlé trop hâtivement ? Entre Matignon et Bercy, les commerçants pris en étau se tournent… vers le ministère de la Culture ?

17/11/2020, 17:12

ActuaLitté

De la police en librairie aux auteurs félons : l'amende amère

La police qui débarque chez une libraire, des auteurs qui montent une fronde pour s’interposer entre les librairies et l’État… voici la douce France dans laquelle nous pataugeons. Évidemment, les mesures sanitaires imposées par le gouvernement rejaillissent, mais l’absurde où le pays est plongé atteint ses confins. Joyeux, pour des confinés.

16/11/2020, 11:27

ActuaLitté

Taïwan : des librairies indépendantes fermées pour dénoncer les remises sur le livre

À Taïwan, le 11 novembre est devenu une journée marquée par une forte hausse des achats en ligne : le Singles' Day, né en Chine, se présente comme l'équivalent du Black Friday aux États-Unis. Comprendre : une journée dédiée à la consommation, avec de fortes remises pour pousser à l'achat. À Taïwan, cette année, une quarantaine de librairies indépendantes ont tiré leur rideau pour protester contre les fortes remises sur le prix du livre pratiquées à cette occasion.

13/11/2020, 15:00

ActuaLitté

Fin du Click & Collect aux Volcans : “Les ventes ne couvrent qu’à moitié les salaires”

Les déclarations du Premier ministre ont sapé les espoirs : les librairies ne reprendront pas une activité normale ces prochaines heures. Ni ces prochains jours. De fait, les commerces ne vendant pas de biens essentiels devront continuer sur le rythme Clique et Rapplique, et s’adapter, encore. Ou bien cesser…

13/11/2020, 14:23

ActuaLitté

Castex : “Irresponsable d'alléger le dispositif”, les librairies restent closes

Malgré les récentes déclarations du ministre de l’Économie, les probabilités restaient infimes. Le pays ne verra pas la réouverture de ses commerces, et pas plus, donc des librairies. Mais au fil de ses annonces, le Premier ministre Jean Castex a également présenté des options resserrant le cordon sanitaire. Car aujourd'hui, il importe « d'éviter que les malades arrivent à l’hôpital ».

12/11/2020, 18:19

ActuaLitté

Confinement et librairie : “Avons-nous basculé vers un régime totalitaire ?”

De passage sur l’antenne d’Europe 1, Alain Griset, le ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises, n’a pas manqué le coche. Interrogé par Florence Kammermann, libraire à Cannes (Autour d’un livre), il a malhabilement botté en touche. La demande n’appelait pourtant aucune malice.

12/11/2020, 12:21

ActuaLitté

Polémique : l'écrivaine féministe Mary Wollstonecraft représentée nue pour sa statue hommage 

Réalisée par l’artiste Maggi Hambling, la sculpture a été dévoilée mardi dernier à Newington Green dans le nord de Londres. Constituée de bronze chromé, l’œuvre représente une figure féminine entièrement nue émergeant d’un tourbillon de femmes assemblées. Un choix artistique qui ne fait pas l’unanimité...

12/11/2020, 12:15

ActuaLitté

Traduire sans trahir le domaine public et ses usages

La bibliothèque numérique Europeana lance un vibrant appel : ce n’est pas le Panthéon, mais tout de même, l’entreprise vaut le détour. Il s’agit, ne disposant pas d’enveloppes budgétaires pour ce faire, de solliciter les internautes pour aider à la traduction d’œuvres du domaine public. Et ce, pour favoriser le multilinguisme qui agite l’Europe.

11/11/2020, 10:16

ActuaLitté

Un Tinder du livre, pour rencontrer des lecteurs passionnés

Envie de partager votre passion, vos impressions et vos réflexions avec ceux qui lisent les mêmes genres de livres que vous? Le nouveau réseau social 

11/11/2020, 08:49

ActuaLitté

Sylvain Tesson parraine une Arche de Noé pour sauver les librairies

Voici une nouvelle opération, très biblique pour le coup, montée ce 12 novembre, à 14 h 45. Il faudra résider à moins d’un kilomètre du Square du Vert Galant, situé sur l’île de la Cité, cependant. S’y retrouveront libraires, auteurs et éditeurs « unis dans cette mobilisation pour la réouverture des librairies indépendantes ». Et tout cela est très sérieux.

10/11/2020, 17:27

ActuaLitté

Des dessins inédits de Pénélope Bagieu en vente pour la bonne cause 

Depuis le 4 octobre dernier, Penelope Bagieu, autrice de Sacrées Sorcières ou encore du très récompensé album les Culottées, proposait un inktober. Chaque jour l’illustratrice publiait un dessin inspiré d’œuvres de certains de ses artistes favoris. Ses productions seront mises en vente samedi matin à 10 h au profit de la fondation Abbé Pierre. 

06/11/2020, 12:20

ActuaLitté

Frais de port des livres : l'occasion et l'édition laissées sur le carreau, “une déception”

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot promettait des tarifs postaux d'envoi de livres « divisés par 3 ou 4 » aux libraires. Avec des frais de port à 0,01 € pour les libraires, grâce à une prise en charge de l'État, la promesse est tenue. Mais d'autres acteurs du livre restent sur le carreau, notamment les librairies d'occasion et les éditeurs. Et le dispositif ne semble pas avoir vocation à s'inscrire dans la durée, puisque circonscrit au seul confinement, pour le moment.

06/11/2020, 10:46

ActuaLitté

Quand Amazon France prend les libraires pour des cons

En cette nouvelle phase de confinement pour la France, la réalité dépasse la fiction. Au point qu’on prête l’oreille à des choses qui, hors pandémie, relèveraient de la science-fiction. Comme cette idée qu’Amazon puisse, de son plein gré, solliciter les éditeurs et les libraires, pour proposer une forme de promotion inouie.

06/11/2020, 10:38

ActuaLitté

“Le 100 % plateforme numérique renforce un techno-féodalisme ”

L’association Culture papier défend les intérêts de la chose imprimée, sous toutes ses formes. Elle s’engage elle aussi dans la course au livre, à la lecture — et donc à la réouverture des librairies et des bibliothèques, pour un accès aux oeuvres, sans écran.

06/11/2020, 08:09

Autres articles de la rubrique Médias

ActuaLitté

Hugh Laurie derrière la caméra pour adapter un roman d'Agatha Christie

L'acteur et écrivain Hugh Laurie, connu pour son rôle dans la série Dr House, a signé avec le service de diffusion britannique BritBox pour la réalisation d'une mini-série tirée d'un roman d'Agatha Christie, Pourquoi pas Evans ? (1934). Et il en signera lui-même le scénario.

13/04/2021, 15:52

ActuaLitté

Le magazine Books renaît de ses cendres chez Actissia (France Loisirs)

Fondé par Olivier Postel-Vinay, avec l’estimable et flatteur soutien de Daniel Pennac, le magazine Books avait tourné sa dernière page en octobre 2020. Mais le PDG du groupe Actissia, Adrian Diaconu, qui s’en dit « fidèle lecteur », a décidé de reprendre le flambeau. Books revient, donc, pour préserver cette ligne éditoriale si spécifique.

13/04/2021, 14:25

ActuaLitté

La Grande Librairie : François Busnel met la mort en perspective 

Et si pour goûter pleinement la vie, les joies et les plaisirs de l’existence, il fallait en réalité voir et comprendre que dans le paysage la mort est là ? Au programme de cette semaine dans La Grande Librairie, trois livres, lumineux, qui offrent des pistes de réflexion pour vivre mieux lorsque disparaît un être aimé et peut-être quand on disparaît soi-même…

 

13/04/2021, 12:49

ActuaLitté

France Info : journée spéciale autour des fake news

Après une année de crise sanitaire propice à la prolifération de fausses informations, France Info se mobilise autour d’une journée spéciale, ce mercredi 14 avril,  pour sensibiliser ses auditeurs à la lutte contre la désinformation et les « fake news ». Au programme : témoignages, décryptages, conseils et astuces pour déceler et traquer les fausses informations qui s’invitent dans l’actualité.

13/04/2021, 12:13

ActuaLitté

Bicentenaire de la naissance de Flaubert : France Culture fête l'évènement

À l’occasion de Flaubert 21, qui marque le bicentenaire de la naissance de Gustave Flaubert, France Culture propose une programmation spéciale pour découvrir ou redécouvrir son œuvre mais aussi aborder l’héritage laissé par cet immense écrivain.

12/04/2021, 17:16

ActuaLitté

Les 39 Marches : Benedict Cumberbatch au cœur d'une nouvelle adaptation

Netflix a bataillé, aux enchères, pour obtenir les droits de diffusion d'une mini-série inspirée du roman Les 39 Marches, de John Buchan. Déjà adapté au cinéma par Alfred Hitchcock en 1935, le texte sera cette fois revu par le scénariste Mark L. Smith, à l'œuvre sur Minuit dans l'univers (2020).

12/04/2021, 16:12

ActuaLitté

Arkham Horror: Mother's Embrace, un nouveau jeu vidéo dans l'univers de Lovecraft

L'univers de Lovecraft a récemment investi plusieurs productions vidéoludiques, comme Call of Cthulhu ou The Sinking City. Voici désormais Arkham Horror: Mother's Embrace, développé et édité par Asmodee Digital : la société spécialisée dans les jeux en propose désormais des versions numériques...

08/04/2021, 15:55

ActuaLitté

De nouvelles images du jeu vidéo centré sur Gollum

Le développeur Daedalic Entertainment a pris les rênes d'un nouveau jeu vidéo adaptant l'univers de J.R.R. Tolkien, créateur de la trilogie Le Seigneur des Anneaux. Ainsi, The Lord of the Rings: Gollum, comme son titre l'indique, sera centré sur Gollum, auparavant connu comme le Hobbit Sméagol, avant sa décrépitude provoquée par l'Anneau Unique...

08/04/2021, 12:14

ActuaLitté

Jean-Paul Lilienfeld adapte Juliette dans son bain pour Arte  

Jean-Paul Lilienfeld tourne pour Arte la fiction Juliette dans son bain, une satire sociale avec André Dussollier, d'après le roman éponyme de Metin Arditi, publié en janvier 2015 par les éditions Grasset. 

07/04/2021, 17:06

ActuaLitté

Bientôt l'été : un roman d'Elin Hilderbrand adapté en mini-série

Plutôt méconnue en France, l'autrice américaine Elin Hilderbrand signe régulièrement des best-sellers estivaux, avec des romans d'amour attendus par les amateurs. 3000 Pictures, filiale de production de Sony, annonce l'acquisition des droits d'adaptation de Summer of '69, pour en faire une mini-série.

07/04/2021, 15:23

ActuaLitté

Lost Words, un jeu vidéo dans un journal intime, par Rhianna Pratchett

Le jeu Lost Words: Beyond the Page propose un environnement plutôt inhabituel sur les écrans, puisqu'il se déroule en grande partie dans un journal intime, celui d'une jeune fille. Développé par Sketchbook Games, le jeu bénéficie aussi d'un scénario écrit par Rhianna Pratchett.

07/04/2021, 12:08

ActuaLitté

La Grande librairie : Yasmina Reza, invitée exceptionnelle

Comme chaque mercredi, on s’installera confortablement devant son écran favori pour retrouver François Busnel et sa Grande librairie. Avec cette semaine, pas vraiment de thème, mais une invitée toute particulière : Yasmina Reza.

06/04/2021, 19:47

ActuaLitté

Matthieu Gama, François-Xavier Guillerm et Philippe Collin, “À la 1ère page”

À la 1ère page, le programme littéraire produit par le pôle outre-mer de France Télévisions et dédié aux écrivains et auteurs ultramarins, présente sa liste d'invités pour le mois d'avril. De l'engagement citoyen à une enquête policière, en passant par l'histoire des bagnes de l'outre-mer, les thèmes des émissions font preuve de diversité.

01/04/2021, 09:52

ActuaLitté

Une suite pour la série American Gods ?

Plus tôt cette semaine, on apprenait que la série American Gods n’aurait pas le droit à une quatrième saison. Cette adaptation de l’ouvrage éponyme de Neil Gaiman semblait destinée à se terminer sur une frustration. C’était sans compter le revirement de la chaîne américaine Starz, qui envisage finalement de poursuivre l’œuvre sous d’autres formes.

 

31/03/2021, 17:12

ActuaLitté

Combats et métamorphoses des femmes au programme de La Grande Librairie

Quatre jeunes écrivains qui ont déjà rencontré un succès notable se retrouvent cette semaine dans La Grande Librairie, autour d'un thème : les combats et les métamorphoses des femmes.

30/03/2021, 11:57

ActuaLitté

Game of Thrones et bien plus : G.R.R. Martin signe un contrat avec HBO

Entre George R.R. Martin et le réseau HBO, c'est l'amour fou. Depuis le succès de l'adaptation en série de sa saga Le Trône de Fer, à partir de 2011, l'écrivain reste proche de la société américaine, notamment pour de futures séries dérivées à Westeros et Essos. Leur collaboration se prolongera sur les cinq prochaines années, avec la signature d'un important contrat par Martin.

29/03/2021, 15:21

ActuaLitté

Oliver Sacks, le neurologue qui racontait des histoires

Romancier, auteur de plusieurs ouvrages, Oliver Sacks était aussi neurologue. Ou bien est-ce le contraire ? Ce Britannique mort à Greenwich Village (New York) en août 2015 aura connu un immense succès par son approche pédagogique et la vulgarisation, dans ses livres, de cas cliniques observés — dans le domaine des lésions cérébrales. L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau. et autres récits cliniques (trad. Édith de la Héronnière, Points), fut certainement l’un de ses plus grands succès.

28/03/2021, 10:27

ActuaLitté

Ian Fleming, alias James Bond : une mini-série à découvrir

Voici enfin la série de John Brownlow et Don Macpherson, où l’acteur Dominic Cooper campe le célèbre créateur de James Bond. Fleming, l’homme qui voulait être James Bond raconte la jeunesse de l’auteur, alors qu’il travaillait pour les services secrets britanniques. En pleine Seconde Guerre mondiale, Fleming, sous le nom de code 17F, découvrait les futurs traits de son agent 007…

26/03/2021, 14:54

ActuaLitté

Le Paris des Merveilles en jeu vidéo, à découvrir gratuitement

Réalisée par une équipe de développeurs indépendants suisses, cette adaptation vidéoludique de l’univers de Pierre Pevel vient tout juste d’être mise en ligne. Une première version du jeu est disponible gratuitement à portée de clic. L’œuvre se présente comme un « jeu de cartes enchanté » et met en scène le premier livre de la série.

26/03/2021, 13:59

ActuaLitté

Disparition de Bertrand Tavernier : Arte lui rend hommage

ARTE rend hommage à Bertrand Tavernier, le réalisateur qui vient de disparaître ce 25 mars, en diffusant La Princesse de Montpensier vendredi 26 mars à 20 h 55.

26/03/2021, 12:40

ActuaLitté

Asterix et Obélix : Baffez-les tous, Dieu reconnaîtra les Romains

Romains, pirates et sangliers n’ont qu’à bien se tenir ! Les célèbres Gaulois Astérix et Obélix sont de retour pour une toute nouvelle aventure et ça va encore cogner la bagarre en automne 2021 sur PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch et PC ! Le jeu sera compatible sur PlayStation 5 et Xbox Series X|S.

24/03/2021, 19:05

ActuaLitté

Apu dans les Simpson : quoi ma ganache, qu'est-ce qu'elle a ma Ganesh ?

La parole du grand manitou a-t-elle plus de poids ? Quand en 2018, le personnage d’Apu Nahasapeemapetilon a été supprimé de la série Les Simpson, pour cause de racisme latent, une porte s’ouvrait. En plus, c’est un Blanc qui doublait ce personnage indien, avec un fort accent satirique… Mais Matt Groening, le créateur de la plus célèbre famille d’Amérique, assure avoir encore de grands projets pour ce protagoniste.

24/03/2021, 11:00

ActuaLitté

200 ans après... Napoléon, l'homme au bicorne, invité de La Grande librairie 

« À l’heure où l’on s’apprête à commémorer le bicentenaire de la mort de Napoléon, La Grande Librairie ouvre le débat sur l’héritage de celui que Chateaubriand abhorrait et que Victor Hugo adorait ! » Mort le 5 mai 1821 à Sainte-Hélène, l’empereur sera donc le grand absent du bouquet d’invités réunis autour de François Busnel.

23/03/2021, 14:35

ActuaLitté

Christophe Tardieu intègre le Comité de Direction de France Télévisions

Après cinq années au sein de France Télévisions, Francis Donnat, secrétaire général, quitte le groupe à compter du 1er mai 2021 pour se consacrer à de nouveaux projets professionnels. « Delphine Ernotte Cunci tient à remercier très chaleureusement Francis Donnat pour son engagement et sa ténacité dans les très nombreux dossiers juridiques, institutionnels et européens dont il a eu la charge. En participant, avec intelligence et rigueur, à tous les grands enjeux de transformation de l’entreprise de ces dernières années, Francis Donnat a contribué à défendre un service public audiovisuel fort », indique un communiqué.

22/03/2021, 13:12

ActuaLitté

Plongez dans le labyrinthe du Minotaure avec le nouveau jeu d'ARTE 

ARTE s'est associé à Upian et Hiver Prod pour créer Unmaze, un visual novel interactif prévu pour l’été 2021 sur iOS et Android. Librement inspiré de la mythologie grecque et du mythe du Minotaure, Unmaze propose au joueur d’incarner Ariane dans sa quête pour sauver Astérion et Thésée, deux jeunes hommes livrés à eux-mêmes, et les guider hors du labyrinthe. 

19/03/2021, 12:21

ActuaLitté

Le super-héros Black Panther bientôt jouable dans Marvel's Avengers

Marvel's Avengers, jeu vidéo publié par Square Enix et Marvel Games, annonce de prochaines évolutions aux joueurs. Outre les versions pour les consoles de dernière génération et l'arrivée de Hawkeye en personnage jouable, c'est le super-héros Black Panther qui s'invitera bientôt sur les écrans.

19/03/2021, 09:59

ActuaLitté

Natacha, l'hôtesse de l'air de François Walthéry adaptée par TF1

Paris, 1963, Natacha, jolie blonde ingénue aux yeux de biches et à la plastique de rêve, est le fantasme même de l’hôtesse de l’air. Et pourtant, notre héroïne n’est pas du genre à se laisser faire. Libre et dotée d’un grand sens de l’humour, Natacha est une femme moderne, en avance sur son temps, qui va se retrouver au milieu d’une aventure incroyable. Inspirée de la BD de François Walthéry, l'ouvrage sera adapté par TF1 Studio et Daïdaï Films.

18/03/2021, 17:16

ActuaLitté

François Ozon adapte une pièce de Fassbinder avec Peter Von Kant

Après avoir été nommé aux Césars pour Été 85, Ozon se lance dans l’adaptation d'une pièce de Rainer Werner Fassbinder, Les larmes amères de Petra Von Kant. Le long métrage sera mené par un prestigieux duo : Isabelle Adjani et Denis Menochet.

 

18/03/2021, 14:39

ActuaLitté

Thomas Cadène et Joseph Safieddine dessinent le couple pour Fluide, sur Arte

Arte Éditions et Dargaud coéditent, le 2 avril prochain, Fluide, la nouvelle bande dessinée de Thomas Cadène et Joseph Safieddine, qui sera doublée d'une websérie diffusée sur arte.tv et les réseaux sociaux de la chaîne Arte. « À travers [les personnages], nous montrons que certains modes de pensée restent à déconstruire », commente Thomas Cadène.

18/03/2021, 12:33

ActuaLitté

L’Heure des livres : Anne Fulda anime l'émission littéraire de C News

Après deux mois sans émission littéraire, la chaîne propose depuis le lundi 15 mars l’Heure des livres, présentée par Anne Fulda. Diffusé du lundi au jeudi à partir de 20 h 55 le programme proposera « des entretiens avec des des personnalités de tous horizons qui participent à l’actualité littéraire. »

17/03/2021, 16:40

ActuaLitté

Un financement participatif pour l’adaptation animée de La Quête d’Ewilan

Après avoir fait rêver des millions de lecteurs, la série de Pierre Bottero a besoin de son public pour s’exporter sur petit écran. Le studio d’animation français Andarta Picture vient de lancer une campagne de financement participatif pour permettre notamment la réalisation d’un premier épisode pilote. « Il est très important pour nous de vous offrir une série à la hauteur de votre expérience de lecteur, en restant le plus fidèle à l’histoire d’origine, et aux intentions de Pierre Bottero », assurent les animateurs.

17/03/2021, 12:28

ActuaLitté

“Le Grand bol d’air”, un jeu vidéo sur la langue française

Le 20 mars sera la Journée internationale de la francophonie 2021, au sein d'une semaine complète de réjouissances autour de la langue française, du 13 au 21 mars. Parmi les animations proposées, un jeu vidéo, Le Grand bol d’air, jouable en ligne, qui propose de mener l'enquête...

17/03/2021, 11:53

ActuaLitté

Du héros au mousquetaire de Dumas : la véritable histoire de D'Artagnan

Arte marche sur les traces de Dumas Père, et de son plus illustre héros, D’Artagnan. Mais derrière le personnage de fiction se dissimule Charles de Batz de Castelmore, dit d’Artagnan, qui a inspiré l’intrépide mousquetaire. De la légende littéraire au personnage historique, l’amateur de cape et d’épée ne perd pas au change... Un documentaire se consacre à l’homme, que le héros a fini par sublimer, le tout présenté par Benoît Hervieu-Léger.

17/03/2021, 11:35

ActuaLitté

Jeu vidéo, livre idéal #6 : la série Hitman

La littérature a ses héros et ses séries récurrentes, qui perdurent malgré les changements d'époque... Et les jeux vidéo les ont aussi : démarrée en 2000, la série Hitman propose depuis lors des jeux d'infiltration et d'assassinat où le joueur est libre d'employer les méthodes qu'il juge nécessaires. Une équipe de bibliothécaires passionnés vous propose quelques recommandations, pour faire durer les missions...

12/03/2021, 17:11

ActuaLitté

Yann Queffélec et Florence Arthaud, réunis au cinéma

Paru en octobre dernier, le dernier ouvrage de Yann Queffélec sera prochainement porté sur grand écran. La mer et au-delà, c’est le récit d’une rencontre entre le romancier et Florence Arthaud. « Les mêmes démons nous tourmentaient : la famille, la société, la mer, une envie folle de partir loin, elle sur ces voiliers que j'aime tant, mon premier job, et moi de par les mots sans limites qu'elle chérissait comme des voiliers. »

11/03/2021, 15:58

ActuaLitté

Karine Djébari et Dominique Lancastre invités de À la 1ère page

Diffusée en outre-mer sur les chaînes La 1ère, mais aussi disponible sur le portail outre-mer La 1ère, l'émission À la 1ère page présente, en 13 minutes, un écrivain ultramarin ainsi que son œuvre. Après Gaël Octavia, Karine Djébari et Dominique Lancastre sont les invités des émissions du mois de mars.

11/03/2021, 12:43