#International

En “française” dans le texte : Roberte la Rousse oeuvre à féminiser la langue

Roberte la Rousse, entité littéraire et artistique aux multiples projets, travaille à la féminisation de la langue française. Grâce à de nouvelles règles de grammaire, la « collective » traduit et réinvente le genre linguistique. Contactée, l'équipe nous a même répondu « en française ». À travers cette écriture – à laquelle on s’habitue étrangement –, elle nous livre des réflexions passionnantes autour de l'Académie française, mais aussi des GAFA ou encore de l'écriture inclusive.

Le 28/03/2018 à 12:15 par Laure Besnier

13 Réactions | 0 Partages

Publié le :

28/03/2018 à 12:15

Laure Besnier

13

Commentaires

0

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Roberte la Rousse

ActuaLitté : Qui se trouve derrière Roberte la Rousse ?

Roberte la Rousse :Roberte la Rousse est une collective qui développe des projets artistiques et critiques, fondée par Cécile Babiole, plasticienne, et Anne Laforet, chercheuse.

La collective travaille sur la thème : « langue française et genre ». Elle s’agit de contrer la sexisme inscrite à la cœur de la langue française et de sa grammaire puisque, comme nous l’avons toutes apprise à l’école, « la masculine l’emporte toujours sur la féminine ».

En 2016, la collective a lancée la projet En française dans la texte qui consiste à traduire « en française » c’est-à-dire entièrement à la féminine, des textes provenantes de différentes horizons, grâce à la création d’une règle générale de féminisation. C’est ainsi que les traductions perturbent sensiblement les messages originales. La processus de traduction fait l’objet de performances, d’installations et d’éditions.

Comment sont nés les projets de la collective ?

Roberte la Rousse : En 2016, nous avons décidée de former une groupe d'artistes féministes à la croisée des disciplines qui nous intéressent individuellement, à savoir, langage, féminisme, réseaux, algorithmie/ informatique...

Pourquoi le nom de Roberte la Rousse (et pas un jeu de mot avec un autre nom de dictionnaire ou de livre de grammaire) ? Est-ce parce qu’une part humoristique du projet est revendiquée ?

Roberte la Rousse : La nom Roberte la Rousse nous plaisait parce qu'en plus de se référer à deux célèbres dictionnaires, elle nous faisait penser à Irma la douce, la prostituée à la grande cœur de la film de Billy Wilder ou à Zora la Rousse l'héroïne de la série télévisée pour enfants des années 80.

Nous trouvions drôle de revendiquer une nom appartenante à la culture populaire, avec des connotations péjoratives (les rousses sont stigmatisées depuis des siècles, nous retournons la stigmate), et clairement dénuée de toute prétention académique.

Quels sont les objectifs de Roberte la Rousse, les principes et règles de grammaire que vous énoncez ?

Roberte la Rousse : L'objective que nous poursuivons est en première lieu artistique, nous souhaitons provoquer une prise de conscience de l'invisibilisation des femmes dans la langue française toute en produisante une texte aux accents poétiques et non dépourvue d'humour.

Nous avons établies une principe stricte de féminisation qui vise à prendre la contre-pied de la fameuse règle édictée à la XVIIe siècle par l'Académie française : « La masculine l'emporte toujours sur la féminine ».

Notre règle générale que nous appelons « la bonne usage » (en référence à la Grévisse) :
Substituer systématiquement les formes féminines aux formes masculines.

Application de la règle aux substantives :
Remplacer systématiquement les formes masculines par les formes féminines quand elles existent. Si aucune forme féminine n’existe, utiliser les formes masculines précédées d’une déterminante féminine.

Application de la règle aux participes présentes :
Les participes présentes sont arbitrairement à la masculine singulière « en français », il faut donc utiliser arbitrairement la féminine singulière en française.

Application de la règle aux participes passées :
Les participes passées sans complément d’objet directe antécédente sont arbitrairement à la masculine singulière « en français », il faut donc utiliser arbitrairement la féminine singulière en française.

Performance « A Votée », Université d’Orléans – 02.03.3017
Vous expliquez que la règle de féminisation de la langue française rend « obsolète toute la débat autour de l’écriture dite inclusive ». Mais qu’avez-vous pensé de tout ce débat linguistique ? Que pensez-vous de la décision du Premier ministre : pas d’écriture inclusive dans les textes officiels ?

Roberte la Rousse : Nous sommes favorables à toute initiative qui casse l'hégémonie de la masculine sur la langue. L'expression « écriture inclusive » nous semble, d'ailleurs, inadaptée car elle s'agit plutôt d'une écriture démasculinisée, plutôt appropriée pour la langue écrite. Des solutions restent à inventer à l'orale, et « la française » en est une parmi d'autres.

Que la Première ministre prenne cette décision montre sa déconnexion avec des locutrices qui pratiquent une langue vivante.

Finalement vous inversez la règle de grammaire qui veut que « le masculin l’emporte toujours sur le féminin ». Si cette règle peut être considérée comme obsolète, d’autres solutions existent. Que pensez-vous de l’accord de choix (le rédacteur ou la rédactrice accorde selon son bon vouloir), de l’accord de proximité (accorder avec le substantif le plus proche), ou encore de l’accord de majorité (accorder le ou les mots se rapportant à plusieurs substantifs avec celui qui exprime le plus grand nombre : un Français et mille Françaises sont contentes, par exemple) ?

Roberte la Rousse : Nous trouvons toutes ces solutions intéressantes et pertinentes mais notre position est celle d'artistes plus intéressées par la créativité que par les normes. À notre sens, une des qualités de notre algorithme de féminisation est qu'elle aboutit à des trouvailles littéraires.

Vous souhaitez opérer une « décolonisation de la langue française » et lutter contre le sexisme inscrit dans la langue française. Que diriez-vous aux plus critiques qui pourraient vous reprocher d’installer une autre sorte de sexisme, au détriment des hommes ?

Roberte la Rousse : Pour l'instant, après plusieurs siècles de prééminence de la masculine, nous trouvons de bonne guerre de promouvoir une systématisme inversée. Plus tard, quand enfin la langue française ne discriminera plus les femmes, nous songerons à participer à l'invention d'une nouvelle forme de langue épicène.

Selon vous l’histoire du genre linguistique est le résultat d’une lutte idéologique « incarnée par l’Académie française puis prolongée de manière implicite par les GAFA »? Comment pouvez-vous l’expliquer ? Pourquoi les GAFA ?

Roberte la Rousse : Les moteurs de recherche, les traductrices automatiques en ligne et toute une tas d'autres applications sont basées sur l'exploitation de la « Big Data », une corpus très large de textes de toutes provenances (autant des archives de textes scientifiques que des tweets, textos et autres « chats ») qui charrient les stéréotypes présentes dans la société. Ces stéréotypes sont reproduites systématiquement et amplifiées par la traitement automatique de la langue.

Ainsi, dans la cas de la traduction d'une langue non genrée à une langue genrée, la traductrice automatique prédit la genre avec des préjugées. Par exemple, en turque, langue non genrée « o bir doktor » est traduite par Google Translation par « il est médecin » (au lieu d'« il ou elle est médecin ») et « o bir hemsike » est traduite par « elle est infirmière», relayante ainsi des idées reçues machistes sur la répartition genrée des métiers.

Vous avez écrit une lettre ouverte à l’Académie française, pour leur proposer d’étudier votre « proposition d’adoption d’une révision radicale de la langue française. » Vous ont-ils répondu ? Si non, qu’attendez-vous ou qu’espérez-vous comme réaction ?

Roberte la Rousse : Nous n'avons pas reçue de réponse, nous allons les relancer, mais bien entendue, nous nous attendons à une réponse négative, nous sommes curieuses de découvrir leur argumentation.

Vous l’aviez prédit, c’est encore un homme – en l’occurrence Patrick Grainville – qui a été élu au siège d’Alain Decaux à l’Académie française. Une réaction ?

Roberte la Rousse : Visiblement, l'Académie française (constituée depuis sa création en 1630 par 730 personnes, dont 8 femmes) ne parvient toujours pas à comprendre la nécessité de représenter dans la langue 51% de la population, ni de représenter équitablement les écrivaines parmi ses membres.

Cette lettre ouverte vous a donné une certaine visibilité, quels retours ou réactions avez-vous obtenus du public ?

Roberte la Rousse : Des discussions avec notre publique, elle ressort que, passée une courte période d'adaptation, la française ne posait pas de problème de compréhension, mais générait plutôt une sentiment d'étrangeté familière propice à la remise en question des conformismes. Nous avons reçue de nombreuses encouragements à poursuivre notre travail.

Publication « A votée » présentée dans l’exposition « Cabinet de curiosité de la langue française et des langues de France » à l’université d’Orléans – mars 2017
Vous avez traduit A voté d’Isasc Asimov en A votée. En entendant sa lecture, cela paraît complètement naturel. Combien de temps ce travail de traduction vous a-t-il pris ? Comment l’avez-vous réalisé ? Quelles ont été les réactions du public ? Est-il possible d’acheter cette traduction ?

Roberte la Rousse : En 2017, nous avons développée une scripte de traduction automatique que nous complétons par des relectures et corrections manuelles. Nous allons améliorer la scripte par une module complémentaire afin de résoudre les problèmes liées aux homonymies orthographiques par exemple : « il parle sur un ton sévère » est traduite automatiquement par la scripte brute en : « elle parle sur une ta sévère, au lieu de : « elle parle sur une ton sévère ». Nous allons y remédier bientôt.

Nous avons traduite A voté en française en guise de premier test, et à destination de nos interlocutrices de travail (linguistes, comédiennes, informaticiennes). Nous nous consacrons aujourd'hui à des textes issues de Wikipédia. Nous publierons, en ligne et en accès libre sur notre site, les versions françaises de ces nouvelles textes. Une publication papier viendra plus tard.

Votre dernier projet en cours : Wikifémia. Pouvez-vous nous en parler ? Où en êtes-vous ? Vous êtes-vous inspirées, d’une certaine manière, des projets de Women in Red ou encore des Sans PagEs ? Wikifémia sera-t-il accessible en ligne ? Et si oui, quand ?

Roberte la Rousse : Avec Wikifémia nous écrivons et traduisons en française des récits hypertextuelles à partir de biographies de femmes tirées de l'encyclopédie en ligne.

Wikifémia est conçue comme une ensemble de plusieurs productions parallèles et complémentaires : une série de performances, des outils en ligne (de traduction et de visualisation), des workshops et éditathons, et pour synthétiser toutes ces expériences artistiques, linguistiques, informatiques, une publication papier à paraître plus tard. Nous venons d'écrire la texte de la première des performances Wikifémia que nous répétons actuellement pour des présentations à venir (fin 2018 - 2019). Cette nouvelle texte est consacrée à Madeleine Pelletier et à d'autres actrices de la première féminisme (celle qui a lutté pour la droite de vote des femmes).

Nous avons toute récemment montrée une étape de cette travail à Orléans, elle semble que la caractère documentaire de la texte et l'adéquation de la thématique (qui met en valeur des femmes remarquables) avec l'écriture en française ait séduite la publique. Nous vous tiendrons à la courante des prochaines dates de présentation des performances et des autres activités : éditathons, conférences, etc.

Par ailleurs, nous participons régulièrement aux éditathons organisées par les Sans pagEs. À ce propos, nous co-organisons une prochaine éditathon à la Shadok à Strasbourg à la mois de juin 2018 dans la cadre de laquelle nous invitons les Sans pagEs à venir enseigner l'art et la manière de créer et de modifier des articles de Wikipédia consacrées à des femmes.

Vous avez réalisé un dictionnaire masculine-féminine. Comment avez-vous travaillé sur ce projet ? Est-il accessible en ligne ?

Roberte la Rousse : Nous avons constituée une première dictionnaire masculine-féminine à partir de la base de données Lexique 3.81, outil libre et gratuite développée par l'Université de Savoie. Notre dictionnaire est en perpétuelle expansion et reçoit à la fur et à mesure de nouvelles entrées à la gré de nos traductions. Nous la mettrons en ligne quand nous la jugerons suffisamment étoffée pour servir de base à des traductions automatiques sans trop de lacunes (vraissemblablement à la début 2019).

Performance A votée, par la comédienne Coraline Cauchi

13 Commentaires

 

AB

28/03/2018 à 15:45

Je trouve personnellement consternant cette approche. Il y a des gens qui n'ont vraiment pas grand-chose à penser et à faire. De bons livres par exemple.

La Raymonde

29/03/2018 à 06:56

De la grande n'importe-quoi. :kiss:

Don Lo

29/03/2018 à 07:07

"En française dans LA texte" pour votre titre, plutôt ;-)

Alain

29/03/2018 à 09:45

il est vrai que face à la montée de la pollution, des agressivités sociétales voire internationales ou des problématiques d'emplois ce combat est vraiment primordiale comme déjà dit "Il y a des gens qui n'ont vraiment pas grand-chose à penser et à faire"

Bruineux

29/03/2018 à 11:03

Bien plus que la démarche présentée, les commentaires à l'article sont un peu ridicules.

Il va de soi que l'expérience est poussée à l'extrême, ce qui met en lumière la problématique avec un recul bienvenu dans la discussion. Tout en soulignant des faits (tels que l'Académie est sexiste ; la grammaire française a été arrêtée arbitrairement au XVIIe siècle sur des bases sexistes qu'il n'est pas absurde de remettre en perspective aujourd'hui...), la démarche ne se prend pas au sérieux.

Non seulement elle ne se prend pas au sérieux, mais elle a effectivement, n'en déplaise à ses contempteurs, une portée littéraire, poétique, parce qu'expérimentale. L'Oulipo était une autre expérience littéraire. Condamner celle-ci simplement parce qu'elle parle de féminisme et que l'on considère ces vues comme extrêmes (ce qui, rappelons-le, est ici le but, afin de pointer l'absurdité de la grammaire arbitraire), ce n'est pas cohérent si on ne condamne pas dans le même temps les autres expériences littéraires. Libre à vous de le faire. Mais libre à nous de ne pas en tenir compte.

Bref, les jugements expéditifs sur le mode "il y a pire dans le monde, donc pourquoi s'en soucier" sont un sophisme ridicule pour qui prétend réfléchir - d'autant qu'il me semble assez aisé de classer le sexisme dans "les agressivités sociétales".

Armelle

29/03/2018 à 11:26

Quand je lis le verbiage de M ou Mme Bruineux, je suis effondrée et inquiète. Je cite: "afin de pointer l'absurdité de la grammaire arbitraire"... Comme si une grammaire pouvait être autre chose qu'arbitraire, c'est enfoncer une porte ouverte, c'est découvrir que la terre est ronde: bravo M (ou Mme) Bruineux. Après il y a l'usage, les siècles, les règles lentement établies qui permettent un langage commun, et à la beauté du style de prendre son essor. Seulement voilà, dans notre monde, tout le monde veut ses propres règles et se croit légitime à les demander... Bref le bordel assuré. Je relis le texte ridicule du commentateur ci-dessus. Tout cela est enrobé d'un verbiage pompeux, vain, à l'image de ces tentatives grotesques des féministes type mère La-Rousse. Ferait mieux de s'occuper des difficultés réelles des femmes en entreprises.

Louise

29/03/2018 à 12:12

"Après il y a l'usage, les siècles, les règles lentement établies qui permettent un langage commun, et à la beauté du style de prendre son essor."
Renseignez-vous, ces règles n'ont rien de naturel ni de "lentement établies", mais ont servi d'outil d'invisibilisation des femmes dans la literature et la vie politique par l'Académie française dès sa création.

Bruineux

29/03/2018 à 12:22

Armelle, vous confondez l'arbitraire "des règles lentement établies" et l'arbitraire des choix de prescripteurs (l'Académie au XVIIe, et en un sens l'Académie aujourd'hui, même si elle n'a heureusement plus trop de pouvoir). Bien sûr que la grammaire est par définition arbitraire (du coup pourquoi le jeu de la rendre arbitrairement différente vous pose-t-il problème ?), n'empêche que des possibilités existent au sein de la langue, et dans son histoire, pour adapter certaines règles. Les règles d'accord de proximité ou de majorité, par exemple, ne dénaturent en rien le français que nous connaissons. Elles l'adaptent juste (avec des règles qui ont déjà eu cours dans l'existence du français). Et si quelqu'un décide de les utiliser, ça n'empêchera personne de le comprendre. Cette personne sera bien sûr hors du "bon usage", mais honnêtement, en quoi ça mènerait au "bordel assuré" que vous promettez ?
La langue est par nature formatrice. De plein de choses, dont notre rapport au monde. Est-ce si aberrant de penser qu'une grammaire où le masculin ne l'emporte pas forcément sur le féminin apporterait un rapport au monde moins sexiste ? Est-ce si aberrant de penser que pour "s'occuper des difficultés réelles des femmes en entreprise", il ne suffit pas de dire "c'est pas bien !", mais qu'il faut un changement de mentalité global quant à la visibilité, et à l'affirmation des femmes dans la société en général, et pourquoi pas dans la langue en particulier ?
Enfin, je vous rassure, personne n'est dupe : la grammaire officielle ne changera pas d'un claquement de doigt, simplement parce que quelques féministes tentent de visibiliser leur combat de la sorte. Même ces féministes n'en sont pas dupes. Vous pouvez donc dormir tranquillement. Mais poser la question, ouvrir le débat, et faire le choix consciemment de changer ses habitudes est une manière de changer notre rapport au monde - et peut-être celui de quelques autres.

Shangrila

29/03/2018 à 12:39

Tout cela n'est que passe-temps de féministe bobo, genre "Desperate housewives". Cela ne changera en rien le quotidien de quelque femme que ce soit, surtout de celles qui en auraient véritablement besoin : Indiennes brûlées pour cause de dot, Yézidies réduites en esclavage, Iranienne emprisonnées pour refus du port du hidjab, Saoudiennes infantilisées, .... la liste est longue. En quoi ces ridicules -e- de l'écriture "inclusive" les aideront-elles à survivre ? J'ai mené ma vie tout à fait à ma convenance sans besoin qu'on me prenne la main ni que l'on aplanisse le chemin sous mes pas. Comme le disait un mien ami kényan : "tout ça, c'est parce que vous n'avez pas de vrais soucis". Il voulait dire par là que nous n'avions pas trop à nous soucier de savoir comment nous allons manger le lendemain !!!!

God Zilla @trumpstertrash

29/03/2018 à 20:19

Le language structure la pensée. Une langue qui privilégie un genre par rapport à l’autre contribue forcément à une vision du monde empreinte d’un degré de sexisme.

Dans mes traductions de textes pragmatiques, j’utilise tantôt le féminin (l’utilisatrice), tantôt le masculin (l’utilisateur), sans altérer le sens ni alourdir l’ouvrage. Mes clients sont réceptifs à l’idée d’inclure plutôt que d’exclure.

J’apprécie l’effort consenti par Roberte Larousse ? pour lancer le débat avec humour, n’en déplaise aux puristes de la langue.

Orlando

01/04/2018 à 20:32

On ne peut pas séparer les difficultés "réelles" des femmes en entreprise (ou ailleurs) de l'invisibilisation des femmes dans la langue française. Pourquoi jouer un combat contre l'autre ? il nous faut être sur tous les fronts à la fois. Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi dès que l'on parle de la langue qui est pourtant le fondement de la culture, on nous présente le monde du travail comme terrain de lutte prioritaire et exclusif de tous les autres !

Armelle

03/04/2018 à 17:30

Orlando, je voudrais savoir ce que c'est une "invisibilisation". C'est un mot français? Invisibilité suffirai, non? Cela ne laisse guère augurer de votre connaissance linguistique.
Avant d'apprendre à tout féminiser, et je ne dis pas ça pour vous, il serait urgent d'apprendre déjà correctement l'orthographe et la grammaire. C'est déjà assez compliqué comme ça.
Par ailleurs, l'Académie (qui n'est pas composée d'abrutis, quoi que vous en pensiez, précédant d'avance votre objection, c'est si facile), vous dirait que la grammaire, et l'orthographe ne sont pas sexualisées. Simplement, il y a contrairement à l'Allemand seulement deux genres, et pas trois dont un neutre. D'où la nécessité de n'en prendre qu'un lorsqu'il y a les deux genres ensemble C'est tout.
Je ne me sens pas niée dans ma féminité pour autant. J'ai d'autres chats à fouetter.
Bonne journée.

Polémon34

09/04/2018 à 22:39

Article datée 28 marse. À trois joures près, c'était la première avrille.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Australie : des pages Facebook de libraires et d'éditeurs vidées de contenus

Des libraires et éditeurs australiens ont été les victimes collatérales d'une opération politique du réseau social Facebook : pour protester contre une loi imposant une redevance pour le partage d'articles d'information, la plateforme a bloqué ce type de contenus, ainsi que la possibilité de les partager.

19/02/2021, 09:35

ActuaLitté

Flaubert et Madame Bovary “réduits” à la sauce Twitterature

Depuis la fin d’année dernière, les choses bruissaient : Gustave Flaubert, l’ermite, allait contre sa volonté faire l’objet d’une célébration en 2021, pour les 200 ans de sa naissance. Et si les événements ne manqueront pas, c’est avant tout numériquement que l’auteur de Salammbô recevra ses lauriers. Pour preuve, le compte porté par l’association Baraques Walden. Un hommage à l’écrivain américain Henry David Thoreau, certes, mais qui servira à saluer Flaubert surtout. 

30/01/2021, 10:34

ActuaLitté

Les réseaux de lecteurs sur internet : panorama des communautés en France

ENQUÊTE – La récente annonce d’une levée de fonds de 2 millions € réalisée par la start-up Gleeph relance les interrogations : les réseaux de lecteurs sur internet, véritables clubs de lecture numériques se partagent l’attention des internautes. Quelles sont les véritables dynamiques derrière ces outils ? Et plus encore, quelle place occupent-ils dans le paysage web ? 

11/01/2021, 14:55

ActuaLitté

Un nouveau conte de Noël horrifique par Maxime Chattam, écrit sur Twitter    

Pour fêter Noël, Maxime Chattam et sa famille ne se sont pas contentés d’installer une crèche. Depuis plusieurs années l’écrivain semble s’être lancé dans la création d’un véritable village, aux habitants miniatures un peu particuliers. Sous les façades illuminées, se croisent des figures horrifiques de la pop culture, que l’auteur utilise pour raconter un conte de son cru.

08/01/2021, 12:05

ActuaLitté

Lire ou ne pas lire les articles publiés : Facebook aura une réponse

Gagner du temps sur ces réseaux qui nous en font tant perdre ? Ou permettre aux utilisateurs de ne pas plonger tête baissée dans une fake news, servie sur un plateau par un titre trop alléchant ? L’outil que développerait Facebook, une intelligence artificielle du nom de TLDR, simplifierait l’usage du réseau. Pour tout article diffusé, un résumé permettrait d’en saisir l’essentiel. Pas très rassurant dans le principe.

29/12/2020, 11:51

ActuaLitté

Un manuel homophobe mis à disposition des élèves dans un lycée catholique

Des élèves du lycée privé Notre-Dame de Kerbertrand ont eu le déplaisir de se voir proposée la lecture de Pour réussir ta vie sentimentale et sexuelle du Père Jean-Benoît Casterman. Le manuel, qui comporte des passages ouvertement homophobes et sexistes, a suscité la polémique sur les réseaux sociaux, poussant le directeur de l’établissement, Ghislain de Barmon, à présenter des excuses. 

02/12/2020, 14:19

ActuaLitté

Les conseils de lectures de Mariah Carey commencent... par ses mémoires

Rejoignant le club très prisé de ces influenceurs dont les conseils de lecture sont avidement suivis, Mariah Carey amorce Noël avec sa propre sélection. Tout juste 10 ouvrages que la chanteuse met en scène, toute en sourire. Avec son propre titre en haut de pile, juste au cas où…

02/12/2020, 10:17

ActuaLitté

Sécurité globale : violer le droit d'auteur pour faire oublier les enjeux de la loi

La pirouette politique ne dupe aucun des auteurs engagés dans l’initiative « Députés de la honte ». Le jour de la Marche des libertés, 30 dessinateurs et dessinatrices décidaient de publier sur la toile les dessins des 388 députés ayant adopté la loi Sécurité globale. Certains des parlementaires ont même cru, sous couvert de réseaux sociaux, qu’il leur était permis de violer le droit d’auteur. Quelle assurance !

01/12/2020, 14:14

ActuaLitté

Bruxelles aménage un calendrier de l'avent numérique en 35 livres

La 8e édition du Festival « Bruxelles se livre(s) » aurait dû ouvrir ses portes à La Maison de la Francité, ces 28 et 29 novembre 2020. Nous remercions les mesures sanitaires qui vont le transformer totalement, étonnement, follement, en festival virtuel. En effet, devant l’annulation de toutes les manifestations littéraires, les organisateurs ont choisi le camp de la résilience, et lancent la première édition de « Bruxelles se livre(s) digital ».

30/11/2020, 10:04

ActuaLitté

Loi Sécurité globale : 30 auteurs dévoilent les 388 “députés de la honte”

« La colère, c’est un point de départ, indiquant qu’il faut agir. Tout en construisant des actions qui ne sont pas portées par la colère. » Cyril Pedrosa résume en quelques mots comment une trentaine de dessinateurs se sont regroupés pour dénoncer le vote de la loi Sécurité globale. Les 388 qui ont donné leur voix à un texte liberticide se retrouvent soudainement sur les réseaux, représentés en noir et blanc, avec le hashtag #DéputésdelaHonte.

28/11/2020, 11:52

ActuaLitté

Fêtes : une sélection de 500 livres à offrir en cadeau pour Noël

Le sens de la mesure est pourtant ce qui caractérise nos voisins de Babelio. Le réseau social de lecteurs met cependant les petits plats dans les grands, et dans les très grands, en inaugurant une sélection de 500 livres, sélectionnés pour Noël. En tout, 60 thématiques pour s’y retrouver au mieux, et choisir au plus près. 

28/11/2020, 00:01

ActuaLitté

Réouverture des librairies en France : à quelles conditions ?

Au lendemain de l’allocution présidentielle, le Syndicat de la librairie française se réjouit de ce que les établissements puissent de nouveau accueillir leurs clients. Restent quelques inconnues, comme les modalités sanitaires, et le protocole à respecter. Voici quelques-unes des pistes évoquées par le gouvernement.

25/11/2020, 19:54

ActuaLitté

Librairie : la réouverture tant attendue

Après plusieurs semaines d’engagement pour la réouverture des librairies, le groupe Furet du Nord-Decitre s’apprête à rouvrir en toute sécurité ses 29 librairies en France (les deux librairies situées en Belgique n’ayant jamais fermé). Réouverture essentielle en cette période de fin d’année, car le livre et les jeux demeurent les idées de cadeaux les plus demandées.

25/11/2020, 12:57

ActuaLitté

Emmanuel Macron : réouverture des librairies et bibliothèques au 28 novembre

La date du 1er décembre avancée dès l’annonce du reconfinement aura presque tenu jusqu’au bout. Emmanuel Macron a dévoilé son plan pour les fêtes : pas de dinde ni de bûche glacée. En revanche, les consignes sanitaires renforcées pour les commerces, et une fin de non-recevoir pour les bars et restaurants…

24/11/2020, 18:19

ActuaLitté

Le jeu de la dame : un sans échec pour Netflix

Vraiment pas de chance… Sauf probablement pour l’éditeur Weidenfeld qui est parvenu à rééditer le roman de Walter Tevis avec pour couverture l’affiche de la série. L’actrice Anya Taylor-Joy, toute en mystère et en provocation, attend mains croisées le coup de son adversaire. Un échiquier, et quelques pièces qui le disputent à des bouteilles d’alcool. Un symbole de cette série, devenue un véritable succès.

24/11/2020, 16:31

ActuaLitté

Livres audio gratuits chez Amazon, au détriment des auteurs

Toujours dans sa perspective d’appâter le chaland, Amazon avait encore sévi : début novembre, sa filiale de livres audio était pointée du doigt pour une politique de retour de produits bien gonflée. Il aura fallu quelques semaines pour que l’Authors Guild ne réagisse, mais leur courrier ne souffre aucune interprétation.

24/11/2020, 13:22

ActuaLitté

Une Kids Zone déployée sur internet et les réseaux

Pandémie oblige, confinement impose : pour le Festival des littératures européennes de Cognac, l’édition 2020 nécessite des contorsions de premier ordre. Pour autant, pas question de sacrifier le volet jeunesse, crucial, de la manifestation. Voici donc présenté Kid Zone, une approche résolument tournée vers le monde numérique.

21/11/2020, 10:42

ActuaLitté

Un garage devenu librairie, avec thé et café

Le hérisson, ça pique, mais c’est pas méchant, mais ça pique. Ou alors, ça propose du thé, du café et de livres, quand cela se change en librairie. A Badonviller (Meurthe-et-Moselle), s’est ainsi ouverte la Librairie du Hérisson, dirigée par Aurélie Vo Van Tao. Ouverte fin octobre, elle a affronté le confinement et recharge ses batteries pour la réouverture — presque littéralement.

20/11/2020, 17:07

ActuaLitté

Une écrivaine néo-zélandaise bannie d'un site de vente après avoir critiqué une ministre

L’auteure estimait qu’il était inapproprié que Nanaia Mahuta, la nouvelle ministre des Affaires étrangères, arbore le moko kauae, un tatouage facial traditionnel de la culture maorie.

20/11/2020, 16:57

ActuaLitté

Disney doit de l'argent à l'auteur d'Alien : Mickey fait la grande sourde oreille

Alan Dean Foster est un écrivain américain, auteur de plusieurs romans adaptés des franchises Star Wars et Alien. Depuis le rachat de Lucasfilm et de la 20 Century Fox par Disney, il affirme ne plus toucher un seul centime bien que ses œuvres continuent de se vendre. L’entreprise ignorant soigneusement ses messages depuis plus d’un an, Foster publie aujourd’hui un appel à l’aide et interpelle la profession sur une pratique qui risque de se généraliser. 

19/11/2020, 17:38

ActuaLitté

Seine-Saint-Denis : des librairies verbalisées pour cause de click & collect

Les librairies verbalisées parce qu'elles restent ouvertes au public malgré le confinement, c'est connu : certains écrivains assurent même qu'ils régleront les amendes. Mais des librairies verbalisées en raison de leur installation de click & collect (ou clique et rapplique), voilà qui est plus inédit. Les faits se sont déroulés dans le département de Seine-Saint-Denis.

18/11/2020, 16:31

ActuaLitté

France : réouverture des librairies au 27 novembre, si...

Plusieurs sources concordantes annoncent que les points de vente du livre reprendront une activité normale dès le 27 novembre. Discutée ce matin au ministère de la Culture, cette épineuse question des commerces fermés, ou contraints au click and collect, résoudrait enfin la situation.

18/11/2020, 12:41

ActuaLitté

Réouverture des librairies : 27 novembre ou 1er décembre ?

Jean Castex doit intervenir ce 26 novembre, veille du Black Friday, après les révélations de Bruno Le Maire. Le ministre de l’Économie, en envisageant une réouverture des commerces ce 27 novembre, a-t-il parlé trop hâtivement ? Entre Matignon et Bercy, les commerçants pris en étau se tournent… vers le ministère de la Culture ?

17/11/2020, 17:12

ActuaLitté

De la police en librairie aux auteurs félons : l'amende amère

La police qui débarque chez une libraire, des auteurs qui montent une fronde pour s’interposer entre les librairies et l’État… voici la douce France dans laquelle nous pataugeons. Évidemment, les mesures sanitaires imposées par le gouvernement rejaillissent, mais l’absurde où le pays est plongé atteint ses confins. Joyeux, pour des confinés.

16/11/2020, 11:27

ActuaLitté

Taïwan : des librairies indépendantes fermées pour dénoncer les remises sur le livre

À Taïwan, le 11 novembre est devenu une journée marquée par une forte hausse des achats en ligne : le Singles' Day, né en Chine, se présente comme l'équivalent du Black Friday aux États-Unis. Comprendre : une journée dédiée à la consommation, avec de fortes remises pour pousser à l'achat. À Taïwan, cette année, une quarantaine de librairies indépendantes ont tiré leur rideau pour protester contre les fortes remises sur le prix du livre pratiquées à cette occasion.

13/11/2020, 15:00

ActuaLitté

Fin du Click & Collect aux Volcans : “Les ventes ne couvrent qu’à moitié les salaires”

Les déclarations du Premier ministre ont sapé les espoirs : les librairies ne reprendront pas une activité normale ces prochaines heures. Ni ces prochains jours. De fait, les commerces ne vendant pas de biens essentiels devront continuer sur le rythme Clique et Rapplique, et s’adapter, encore. Ou bien cesser…

13/11/2020, 14:23

ActuaLitté

Castex : “Irresponsable d'alléger le dispositif”, les librairies restent closes

Malgré les récentes déclarations du ministre de l’Économie, les probabilités restaient infimes. Le pays ne verra pas la réouverture de ses commerces, et pas plus, donc des librairies. Mais au fil de ses annonces, le Premier ministre Jean Castex a également présenté des options resserrant le cordon sanitaire. Car aujourd'hui, il importe « d'éviter que les malades arrivent à l’hôpital ».

12/11/2020, 18:19

ActuaLitté

Confinement et librairie : “Avons-nous basculé vers un régime totalitaire ?”

De passage sur l’antenne d’Europe 1, Alain Griset, le ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises, n’a pas manqué le coche. Interrogé par Florence Kammermann, libraire à Cannes (Autour d’un livre), il a malhabilement botté en touche. La demande n’appelait pourtant aucune malice.

12/11/2020, 12:21

ActuaLitté

Polémique : l'écrivaine féministe Mary Wollstonecraft représentée nue pour sa statue hommage 

Réalisée par l’artiste Maggi Hambling, la sculpture a été dévoilée mardi dernier à Newington Green dans le nord de Londres. Constituée de bronze chromé, l’œuvre représente une figure féminine entièrement nue émergeant d’un tourbillon de femmes assemblées. Un choix artistique qui ne fait pas l’unanimité...

12/11/2020, 12:15

ActuaLitté

Traduire sans trahir le domaine public et ses usages

La bibliothèque numérique Europeana lance un vibrant appel : ce n’est pas le Panthéon, mais tout de même, l’entreprise vaut le détour. Il s’agit, ne disposant pas d’enveloppes budgétaires pour ce faire, de solliciter les internautes pour aider à la traduction d’œuvres du domaine public. Et ce, pour favoriser le multilinguisme qui agite l’Europe.

11/11/2020, 10:16

ActuaLitté

Un Tinder du livre, pour rencontrer des lecteurs passionnés

Envie de partager votre passion, vos impressions et vos réflexions avec ceux qui lisent les mêmes genres de livres que vous? Le nouveau réseau social 

11/11/2020, 08:49

ActuaLitté

Sylvain Tesson parraine une Arche de Noé pour sauver les librairies

Voici une nouvelle opération, très biblique pour le coup, montée ce 12 novembre, à 14 h 45. Il faudra résider à moins d’un kilomètre du Square du Vert Galant, situé sur l’île de la Cité, cependant. S’y retrouveront libraires, auteurs et éditeurs « unis dans cette mobilisation pour la réouverture des librairies indépendantes ». Et tout cela est très sérieux.

10/11/2020, 17:27

ActuaLitté

Des dessins inédits de Pénélope Bagieu en vente pour la bonne cause 

Depuis le 4 octobre dernier, Penelope Bagieu, autrice de Sacrées Sorcières ou encore du très récompensé album les Culottées, proposait un inktober. Chaque jour l’illustratrice publiait un dessin inspiré d’œuvres de certains de ses artistes favoris. Ses productions seront mises en vente samedi matin à 10 h au profit de la fondation Abbé Pierre. 

06/11/2020, 12:20

ActuaLitté

Frais de port des livres : l'occasion et l'édition laissées sur le carreau, “une déception”

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot promettait des tarifs postaux d'envoi de livres « divisés par 3 ou 4 » aux libraires. Avec des frais de port à 0,01 € pour les libraires, grâce à une prise en charge de l'État, la promesse est tenue. Mais d'autres acteurs du livre restent sur le carreau, notamment les librairies d'occasion et les éditeurs. Et le dispositif ne semble pas avoir vocation à s'inscrire dans la durée, puisque circonscrit au seul confinement, pour le moment.

06/11/2020, 10:46

ActuaLitté

Quand Amazon France prend les libraires pour des cons

En cette nouvelle phase de confinement pour la France, la réalité dépasse la fiction. Au point qu’on prête l’oreille à des choses qui, hors pandémie, relèveraient de la science-fiction. Comme cette idée qu’Amazon puisse, de son plein gré, solliciter les éditeurs et les libraires, pour proposer une forme de promotion inouie.

06/11/2020, 10:38

ActuaLitté

“Le 100 % plateforme numérique renforce un techno-féodalisme ”

L’association Culture papier défend les intérêts de la chose imprimée, sous toutes ses formes. Elle s’engage elle aussi dans la course au livre, à la lecture — et donc à la réouverture des librairies et des bibliothèques, pour un accès aux oeuvres, sans écran.

06/11/2020, 08:09

Autres articles de la rubrique Médias

ActuaLitté

“Easy” Rawlins, détective privé de Walter Mosley, au coeur d'une série

L'écrivain américain Walter Mosley verra bientôt son personnage de détective privé, Ezekiel "Easy" Rawlins, sur les écrans, grâce à une nouvelle série en production, développée par Amblin Television. Rawkins apparaît dans une quinzaine de romans et nouvelles de Walter Mosley.

25/02/2021, 10:44

ActuaLitté

France 5 diffuse Le jeune noir à l'épée, le spectacle d'Abd al Malik

En écho à la journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale (21 mars) et à la semaine d'éducation et d'actions contre le racisme et l'antisémitisme (du 21 au 28 mars), le groupe France Télévisions propose une programmation spéciale. Le 19 mars à 22h55 sera ainsi diffusé le spectacle Le jeune noir à l'épée, d'Abd al Malik.

24/02/2021, 16:13

ActuaLitté

Lovecraft s’invite dans la prochaine production de Netflix et Spike Lee    

Réalisé par Stefon Bristol, Gordon Hemingway et le règne de Cthulhu devrait prochainement figurer au catalogue du géant du streaming. Produit par Spike Lee, ce film mettrait alors en scène un aventurier perdu en Afrique de l’Est, confronté  à un mal ancien… Du bon Lovecraft en puissance.

24/02/2021, 12:44

ActuaLitté

L'académicienne Chantal Thomas reçue par François Busnel dans La Grande Librairie

La Grande Librairie, l'émission littéraire de France 5, propose ce mercredi 24 février une rencontre avec Chantal Thomas, récemment élue à l'Académie française, au fauteuil de Jean d'Ormesson. Elle présentera bien sûr son dernier livre, De sable et de neige (Mercure de France).

24/02/2021, 12:40

ActuaLitté

Un premier teaser pour Jupiter’s Legacy, adaptation des comics de Mark Millar

Un an après l’annonce de la fin du tournage, l’adaptation Netflix de Jupiter’s Legacy a enfin une date de sortie. La série sera disponible le 7 mai prochain pour tous les abonnés du géant du streaming. Pour faire patienter les spectateurs, un premier teaser, très chiche en contenu, a également été dévoilé.

 

24/02/2021, 12:06

ActuaLitté

L’autre moitié de soi de Brit Bennett : la série sur HBO se profile

Les éditions Autrement se réjouissent, et on les comprend : le roman de Brit Bennett, traduit par Karine Lalechère, L’autre moitié de soi, sera adapté par la romancière elle-même. Productrice exécutive, Brit Bennett en a dit un peu plus sur cette série à venir sur HBO. 

24/02/2021, 11:28

ActuaLitté

Stephen King et J.J. Abrams en duo sur une série horrifique ?

Stephen King n'en a pas fini avec l'horreur sur les écrans, mais, cette fois, le projet ne porte pas sur l'adaptation d'une de ses œuvres. L'écrivain travaille en effet avec le réalisateur et producteur J.J. Abrams sur une série horrifique, proposant plusieurs histoires...

24/02/2021, 11:25

ActuaLitté

Goldorak et Actarus : le prince de l'espace arrive en jeu vidéo

Le prince d’Euphor, Actarus, est de retour avec sa célèbre machine de combat Goldorak. « Là-haut, là-haut, très loin dans l’espace, le chevalier des temps nouveaux revient », chantent en chœur Microids et Dynamic Planning. Et pour cause : un jeu vidéo Goldorak, inspiré de la série animée japonaise de Toei Animation, remonte de la nuit des temps. En effet, c’était en 1975… 

24/02/2021, 11:20

ActuaLitté

Des articles de presse pour enrichir les sites en ligne de libraires

Le libraire spécialisé dans les livres neufs à prix réduits SDP Le Livre Club et le média ActuaLitté annoncent la signature d’un accord de partenariat. Le premier magazine dédié au livre a été choisi pour la qualité et la diversité de ses articles, afin d’animer les sites internet des librairies en ligne SDP Le Livre Club Maxi-pro et Maxilivres. Les équipes web retiendront ainsi et partageront les sujets les plus pertinents suivant les clients des deux plateformes. 

23/02/2021, 16:12

ActuaLitté

Edgar Wright choisi pour adapter Running Man de Stephen King

Le réalisateur britannique et la Paramount ont conclu un accord pour porter à l’écran le roman dystopique de Stephen King. Publié pour la première fois en 1982 sous le nom de plume de Richard Bachman, l’ouvrage avait déjà fait l’objet d’une première adaptation avec Arnold Schwarzenegger en 1987. En France, Running Man est publié chez Albin Michel dans une traduction de Franck Straschitz.

22/02/2021, 12:59

ActuaLitté

George R.R. Martin produit l'adaptation d'un livre de Roger Zelazny 

L'écrivain américain Roger Zelazny (1937-1995) fait partie des grands noms de la science-fiction et un de ses ouvrages, Repères sur la route (Roadmarks, Denoël, 1981, traduit par Alain Dorémieux) intéresse fortement la chaine HBO. Une série télévisée adaptera l'œuvre, et sera notamment produite par George R.R. Martin...

22/02/2021, 12:21

ActuaLitté

L'ouvrage jeunesse de l’actrice Lupita Nyong'o va être adapté par Netflix

En 2019, l’actrice oscarisée publiait Sulwe, un livre jeunesse abordant la question de la couleur de peau, illustré par Vashti Harrison. Netflix compte aujourd’hui adapter l’œuvre en comédie musicale d’animation. L’ouvrage avait auparavant été sélectionné pour participer au programme Les Marques pages (Bookmarks : Celebrating Black Voices), lancé cet été par le géant du streaming. Une série dans laquelle des personnalités faisaient découvrir aux enfants des auteurs noirs.

 

 

 

19/02/2021, 14:59

ActuaLitté

Un roman de Kate Summerscale adapté en série pour la télévision

La société de production New Pictures porte un projet d'adaptation en série télévisée d'un roman de l'auteure britannique Kate Summerscale, The Haunting of Alma Fielding. Pas encore disponible en français, l'ouvrage sera adapté par Charlotte Stoudt (Homeland, Fosse/Verdon).

18/02/2021, 16:20

ActuaLitté

Poésie : une seconde saison pour voyager au coeur des mots, sur Arte

La chaîne Arte propose une nouvelle saison de son programme Poésie. Avec une quinzaine de personnalités diverses, c’est un voyage au coeur des mots qui est proposé aux spectateurs. On retrouvera ainsi Nikos Aliagas, Guy-Loup Boisneau, Yoann Bourgeois, Céleste Brunnquell, Agnès Gayraud, Uèle Lamore, Hugo Marchand, Catherine Meurisse, Marc-Alexandre Oho Bambe, Patrick Pelloux, Céline Pham, Olivier Roller, Vanessa Schneider, Vanessa Seward et Jane Villenet.

18/02/2021, 11:00

ActuaLitté

Éric-Emmanuel Schmitt et Hédi Kaddour invités de La Grande Librairie

Ce mercredi 17 février, François Busnel racontera de grandes et de « petites » histoires avec ses invités, réunis sur le plateau de La Grande Librairie. Parmi eux, Éric-Emmanuel Schmitt, qui viendra évoquer son récit de l'humanité, qui devrait courir sur huit tomes...

17/02/2021, 12:31

ActuaLitté

Une nouvelle horrifique de Joe Hill, l’auteur de Locke and Key, adaptée en série

Fils du célèbre écrivain Stephen King, Joe Hill s’est lui aussi fait un nom dans le genre de l’horreur. Les studios de la Paramount préparent une série policière fantastique intitulée Voluntary Committal et inspirée de son recueil de nouvelles Fantômes — Histoires troubles, publié en France chez JC Lattès dans une traduction de Valérie Rosier.

17/02/2021, 12:12

ActuaLitté

À la 1ère page, programme littéraire dédié aux écrivains ultramarins

Le pôle outre-mer de France Télévisions dévoile un nouveau programme littéraire, intitulé À la 1ère page. Diffusé en outre-mer sur les chaînes La 1ère, mais aussi disponible sur le portail outre-mer La 1ère, il est consacré aux écrivains ultramarins, avec Gaël Octavia, Karine Djeba et Dominique Lancastre pour ouvrir le bal.

17/02/2021, 11:53

ActuaLitté

À partir du 8 mars, la saison 3 des Rivières pourpres sur France 2

La série Les Rivières pourpres, suite dérivée du roman de Jean-Christophe Grangé publié par les Éditions Albin Michel, se poursuivra avec une troisième saison, toujours diffusée par France 2. Les deux premiers épisodes seront visibles le lundi 8 mars à 21h05.

16/02/2021, 16:48

ActuaLitté

Claire Danes remplace Keira Knightley pour Le Serpent de l’Essex, d'après Sarah Perry

L'adaptation du livre de Sarah Perry, Le Serpent de l'Essex, vient de connaître quelques bouleversements, dont l'arrivée de l'actrice Claire Danes pour le rôle principal, après le départ de Keira Knightley. Cette production destinée à Apple TV+ sera réalisée par Clio Barnard (Dark River).

15/02/2021, 14:51

ActuaLitté

Arsène Lupin : retrouver l'intégralité des deux saisons de la série 

Entre 1971 et 1974, l’acteur Georges Descrières campa Arsène Lupin, gentleman cambrioleur. Deux saisons de 13 épisodes où le voleur emporta les foules et les cœurs. Alors qu’Omar Sy dans la série produite par Netflix, Lupin, revisite totalement le personnage, l’INA propose de renouer avec ce héros, cinquante ans avant la production du géant américain.

13/02/2021, 12:40

ActuaLitté

Vincent Cassel, Romain Duris et Pio Marmaï seront les Trois Mousquetaires

Annoncé en novembre dernier, le diptyque consacré à l’œuvre d’Alexandre Dumas vient de dévoiler sa distribution. En plus des trois stars qui incarneront les Mousquetaires, François Civil et Éva Green feront également partie de l’aventure.

12/02/2021, 11:57

ActuaLitté

Netflix va adapter l’univers de Rougemuraille en film et en série    

La plateforme de streaming vient de conclure un accord avec Penguin Random House UK, qui possède les droits des romans Rougemuraille. Netflix a désormais la possibilité d’adapter l’entièreté des 22 tomes écrits par Brian Jacques. L’entreprise ne perd pas de temps et un film et une série sont déjà en préparation. 

11/02/2021, 14:24

ActuaLitté

Devenir un Sorceleur : un jeu de plateau dans l'univers de The Witcher

Les lecteurs et lectrices qui se languissent de l'univers du Sorceleur Geralt de Riv pourront se plonger à l'envi dans une époque lointaine, bien avant les exploits de leur héros favori. Le développeur CD Projekt Red, connu pour les jeux vidéo The Witcher, annonce en effet la sortie d'un nouveau jeu de plateau, The Witcher: Old World, pour 2022.

11/02/2021, 12:35

ActuaLitté

Une plongée dans la tête de Descartes, sur France 5 

Philippe Charlier, médecin légiste et anthropologue, se lance dans deux nouvelles enquêtes inédites sur la vie et la mort de grands personnages historiques. Jeudi 18 février à 21h45, c’est au tour de René Descartes de passer sur la table d’autopsie. 

10/02/2021, 12:54

ActuaLitté

House of Cards, la série originale d'après Michael Dobbs, sur ARTE

Si la série américaine House of Cards (2013-2018) connut un beau succès en 6 saisons, il s'agissait en réalité d'un remake, qui trouvait son inspiration dans la série britannique homonyme créée par l'écrivain et scénariste Andrew Davies en 1990. Les deux premières saisons sont à découvrir sur arte.tv dès le 12 février avant la mise en ligne de la troisième et ultime saison dans quelques semaines.

09/02/2021, 12:20

ActuaLitté

Faits divers, accusés et avocats se croisent dans La Grande Librairie

Ce mercredi 10 février à 20h50, toujours sur France 5, La Grande Librairie mène des auditions, avec trois autrices invitées pour évoquer différents faits divers, mais aussi le fonctionnement de la justice. Un dernier invité, de son côté, se penchera sur notre attraction pour les images et les écrans, en interrogeant ses effets sur la santé...

09/02/2021, 11:16

ActuaLitté

Michelle et Barack Obama produiront l'adaptation d'Exit West, de Mohsin Hamid

Plus ou moins éloigné de la politique, le couple Obama se consacre au livre, avec la publication de leurs Mémoires respectifs, mais aussi à la production, via leur société Higher Ground Productions. En collaboration avec la plateforme Netflix, les Obama produiront ainsi, entre autres, une adaptation d'Exit West, le livre de Mohsin Hamid.

08/02/2021, 15:20

ActuaLitté

Jeu vidéo, livre idéal #4 : Cuphead

Jeu vidéo et lecture ont beaucoup à s'apporter, mutuellement : une équipe de bibliothécaires passionnés entend le prouver, encore et encore, avec des recommandations pour prolonger une expérience vidéoludique. Celle du jeu Cuphead, jeu d'action en 2D du studio indépendant MDHR, ne vous laissera pas indemne, avec sa difficulté colossale et ses graphismes splendides... Bienvenue dans Jeu vidéo, livre idéal.

05/02/2021, 15:24

ActuaLitté

Barack Obama raconte Une Terre promise sur France Inter

Mi-novembre 2020, c’est avec le présentateur François Busnel que l’ancien président des États-Unis passait son premier entretien, pour la promotion du livre Une Terre promise. Publié chez Fayard dans une traduction de Pierre Demarty, Charles Recoursé et Nicolas Richard et l’adaptation de Patrick Tanguy, l’ouvrage affiche plus de 350.000 exemplaires vendus (données Edistat). Et c’est avec Augustin Trapenard que Barack poursuit sa présentation.

04/02/2021, 11:57

ActuaLitté

Amnesty, le dernier livre d'Aravind Adiga, adapté pour Netflix

L'écrivain indien Aravind Adiga, dont plusieurs ont déjà été adaptés pour la plateforme Netflix, verra prochainement Amnesty, paru en 2020, rejoindre la liste. Le film sera réalisé par Ramin Bahrani, déjà derrière la caméra pour Le Tigre blanc (2021).

03/02/2021, 16:05

ActuaLitté

Deux romans d'Édouard Louis adaptés par James Ivory pour la télévision

Le scénariste James Ivory, qui avait signé Call Me By Your Name pour Luca Guadagnino d'après le livre d'André Aciman en 2017, travaille sur une adaptation des romans En finir avec Eddy Bellegueule et Qui a tué mon père d'Édouard Louis, respectivement paru au Seuil en 2014 et 2018. Le résultat devrait être diffusé sur Netflix.

03/02/2021, 12:20

ActuaLitté

Une bataille juridique s'engage autour d'adaptations de Buck Rogers

Buck Rogers, l'aventurier spatial créé par l'écrivain américain Phil Nowlan dans les années 1920, devrait prochainement revenir sur les écrans. Deux projets sont même engagés, par des studios différents : Skydance, qui travaille sur un film avec les ayants droit de Nowlan, conteste celui de Legendary, qui développerait d'abord une série, et pensait même à George Clooney pour incarner Rogers...

03/02/2021, 11:13

ActuaLitté

Les Carnets de Max Liebermann, d'après Frank Tallis, sur France 3

France 3 annonce la diffusion, le dimanche 21 février 2021 à 21h05, des trois épisodes de la première saison des Carnets de Max Liebermann, une adaptation des ouvrages de l'écrivain britannique Frank Tallis. Les livres de ce dernier ont été publiés en français par 10/18, dans des traductions de Michèle Valencia ou Hélène Prouteau.

03/02/2021, 10:16

ActuaLitté

Mickey Haller, l'avocat de Michael Connelly, bientôt en plaidoirie sur Netflix

Les romans de la série Mickey Haller, d'après le nom du personnage principal, de Michael Connelly, rejoindront bientôt le catalogue Netflix, adaptés à l'écran. La première saison se précise, et devrait s'inspirer des événements racontés dans Le Verdict du plomb, deuxième titre de la série (traduction de Robert Pépin, Seuil, 2009, réédition chez Calmann-Lévy en 2020).

02/02/2021, 15:31

ActuaLitté

Seth MacFarlane produit une adaptation de Tous nos contretemps, d'Elan Mastai

Le roman Tous nos contretemps (All Our Wrong Todays), d'Elan Mastai, traduit en français par Jean Bonnefoy pour les éditions Bragelonne et publié en poche chez Folio SF, deviendra une série, diffusée par le service de streaming Peacock. Le romancier, doté d'une expérience de scénariste, adaptera lui-même son texte.

02/02/2021, 12:07

ActuaLitté

Le Prix du Livre Inter 2021 présidé par Dany Laferrière

« Du moment qu’il y a le mot “livre”, moi je suis là : je suis un lecteur qui écrit, ou un écrivain qui lit. » Le président du Prix du Livre Inter 2021 ne cache pas sa joie. Il supervisera donc les échanges des 24 jurés qui vont élire le 47e lauréat. Début des inscriptions, désormais, ouvert : il suffit presque de candidater pour en faire partie.

02/02/2021, 11:57