#Economie

Par décret, l'État met un terme à la discrimination des auteurs autopubliés

Le statut social des auteurs publiés par des maisons traditionnelles alimente les conversations et suscite les plus vives inquiétudes. À l’Assemblée nationale, on s’en préoccupe. De même que ceux autopubliés, car finalement, les enjeux pourraient être les mêmes. Ou sensiblement proches...

Le 17/06/2020 à 10:24 par Nicolas Gary

22 Réactions |

Publié le :

17/06/2020 à 10:24

Nicolas Gary

22

Commentaires

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

Quid, en France, des auteurs « non édités », comme les désigne le député Jean-Marc Zulesi (LREM, Bouches du Rhône) ? En effet, interpellant le ministre de l’Économie et des Finances, il évoquait mi-juin 2018 « les difficultés rencontrées par un grand nombre de Français qui écrivent, éditent et commercialisent eux-mêmes leurs livres ».

Auteur, un métier (bis) ?

Manifestement peu au fait de ce que l’industrie du livre peut être à ce jour, le député croyait savoir que ces auteurs autopubliés n’écrivent « pas pour en tirer une activité réellement lucrative, mais plutôt par passion et souci de diffusion de la culture auprès de tous les publics ». Et de souligner que cette activité d’écriture est « annexe, de pur plaisir et souvent d’ailleurs exercée par des retraités ». 

La réponse qu’avait alors apportée le ministère de l’Économie et des Finances était tout aussi absconse que le texte de la question était confus.

Selon les données du baromètre SCAM/SGDL de mars 2018, seuls 34,7 % des auteurs publiés tirent leurs revenus du seul métier d’auteur. Les autres ont un autre métier, pour vivre. Or, pour 21 % des auteurs, les droits d’auteurs et revenus accessoires (ateliers etc…) représentent plus de trois quarts de leurs revenus d’auteur.

En somme, les auteurs traditionnels semblent plutôt bien répondre à la manière dont le député décrit les auteurs autopubliés... 

Un an plus tard, Charles de la Verpillière (Les Républicains - Ain), revenait sur le sujet, et demandait au ministère de la Culture « si une évolution du statut des auteurs autoédités est envisagée ». Et on le comprend bien, c’est la nature même des revenus liés à la vente de livres, en dehors du circuit traditionnel de la chaîne du livre, qui était pointé.

L’administration fiscale fait à juste titre clairement le distinguo entre un éditeur et un auteur qui s’autoédite. L’éditeur est imposable dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux contrairement à l’auteur qui s’autoédite. En effet la direction générale des finances publiques précise : « Lorsque l’auteur assure l’édition et la vente de ses œuvres, il est imposable dans la catégorie des bénéfices non commerciaux pour l’ensemble des profits qu’il réalise. »

Autrement dit, fiscalement, droits d’auteur et ventes d’exemplaires sont imposés dans la même catégorie (BNC). Pourquoi en irait-il différemment d’un point de vue social ?

Autopublié, toujours un gros mot

Pour la Société des Gens de Lettres, les revenus de la vente d’exemplaires, dans le cadre de l’autopublication, « ne sont pas des droits d’auteurs ». Et à ce titre, l’auteur doit disposer d’un numéro de SIRET et effectuer une déclaration « dans la catégorie micro-BNC ». Ces revenus n’étant pas des droits d’auteurs, « l’auteur ne cotise pas au régime de sécurité sociale des artistes auteurs (AGESSA), mais relève du régime des professions indépendantes ».

De son côté, l’Agessa en rajoute une couche : n’est écrivain que celui ou celle dont « les œuvres imprimées sont diffusées par la voie du livre par des entreprises d’édition et qui perçoit à ce titre une rémunération qualifiée de droits d’auteur ». Une remarque qui défie l’imaginaire : elle n’a aucun fondement juridique dans le Code de la sécurité sociale.

Considérer que le contrat d’édition fait l’auteur relève donc de l’aberration : des milliers d’auteurs ayant eu recours aux plateformes d’autopublication sont considérés comme écrivains, au sens du Code de la propriété intellectuelle. On relira avec saveur les articles L111-1 et suivants, jusqu’à s’en faire des nœuds au cerveau : un auteur est auteur attendu qu’il a réalisé une œuvre, « indépendamment de toute divulgation publique, du seul fait de la réalisation, même inachevée » (L111-2). 

Conclusion : le mode d’édition, de publication, que l’on parle de contrat avec une maison, de compte d’auteur ou d’autopublication, ne fait rien à l’affaire, « quand on est con, on est con », raillerait Brassens.

Il est d’ailleurs intéressant de revenir à la publication du Rapport Racine, où le cas des autoédités est évoqué. Si le statut des indépendants n’est pas strictement écrit, leur position est à plusieurs reprises interrogée. 

« La portée de l’autoproduction est toutefois limitée dès lors qu’elle ne permet pas aux artistes auteurs d’accéder à la reconnaissance symbolique qu’est censée leur apporter la publication de leur œuvre par un éditeur. […] Le statut symbolique du livre autoédité n’est pas le même, pas plus que l’artiste-auteur qui a publié à son compte n’est reconnu comme un auteur à part entière. »

Cette symbolique découle bel et bien du sacro-saint contrat d’édition, qui sacre l’auteur — ou comme ce fut dit un jour : « C’est l’éditeur qui fait la littérature. » Or, à s’y repencher, on constate que le Code de la sécurité sociale n’exclut pas explicitement l’auteur sans diffuseur. Seule l’Agessa à travers une notice sans valeur juridique — il s’agit d’une association loi 1901 — décide sans justification de discriminer ceux que l’article L111-1 du CPI reconnaît comme auteurs. A contrario, à la Mda, les revenus d’un auteur sans diffuseur sont pris en compte (par exemple les ventes d’œuvres directes à des particuliers).

« Non seulement l’organisme oublie de collecter des cotisations, mais de surcroît, crée du droit illégitime », s’étrangle-t-on. Or, lesdites notices ne découlent que des personnes qui siègent — la représentativité des Artistes Auteurs est une fois de plus au cœur des problématiques.

Revenus accessoires et autres

Pendant ce temps, un projet de décret s’affine dans les couloirs du ministère de la Culture, portant sur de nombreux points. On y apprend notamment que les directeurs de collection deviendraient officiellement éligibles à une rémunération en droit d’auteur. Rappelons que, même avec ce type de cadre légal, la possibilité d’un redressement URSSAF n’est absolument pas exclue.

Dans le document de travail, consulté par ActuaLitté, plusieurs modifications de l’article R. 382-1 du Code de la sécurité sociale interviendraient. Par exemple « les recettes issues de la recherche de financement participatif » entreraient dans les rémunérations artistiques, pris en compte dans le régime.

Mieux : « La vente d’exemplaires de son œuvre par l’artiste auteur qui en assure lui-même la reproduction ou la diffusion ou lorsqu’il est lié à une personne mentionnée à l’article L. 382-4 par un contrat à compte d’auteur ou compte à demi. » Les auteurs qui s’autoéditent deviendraient enfin socialement des auteurs à part entière, sans plus avoir à se soucier de la notice de l’Agessa ? On s’en approche, mais attention à ne pas brûler les étapes.

Le projet de décret, que la crise Covid a suspendu, était en discussion bien avant que la pandémie ne sévisse. Il porte plus globalement sur les revenus des activités exercées à titre principal ou accessoire, et transforme l’ancienne directive de 2011 en un texte avec une assise plus sérieuse d’un point de vue juridique. 

On redoutera légitimement qu’un remaniement ministériel n’intervienne au sortir des élections municipales, avec pour conséquence que Franck Riester ne perde sa place. Cependant, la rédaction du décret relève surtout de la Direction de la sécurité sociale et des services du ministère de la Culture (DGMIC et DGCA). Le sujet devrait donc survivre à l’actuel locataire de la rue de Valois.

illustration : RyanMcGuire CC 0

22 Commentaires

 

Les Editions du Net

17/06/2020 à 13:13

Régulièrement, des auteurs nous appellent pour nous demander s'ils doivent avoir un numéro SIRET pour publier leur livre en référence aux informations diffusées par la SGDL.
Évidemment nous leur répondons que c'est une fausse information.
Pourquoi la SGDL induit en erreur les auteurs de cette manière ?
Car si pour être membre de la SGDL la condition est d'avoir un contrat d'édition alors cela revient à dire que ce sont les éditeurs qui choisissent ses membres. Bizarre pour une institution censée défendre les auteurs notamment contre les éditeurs.
Malheureusement l'hypocrisie de cette Institution ne s'arrête pas là car récemment elle a reçu dans ses murs Amazon pour la remise de son prix d'autoédition. Il faut dire qu'Amazon peut lui dire merci car grâce à la position de la SGDL, elle s'abstient de payer les cotisations sociales sur les droits d'auteur. Contrairement aux Éditions du Net qui déclarent les droits d'auteur reversés et paient les cotisations URSSAF depuis 10 ans. Ce serait bien qu'un jour Amazon fasse de même.
On peut prévoir néanmoins que la SGDL évolue rapidement sur ces sujets car en deux ans La Ligue Professionnelle des auteurs a déjà autant d'adhérents et rapidement elle revendiquera à juste titre les millions d'argent public donnés à la SGDL pour défendre uniquement une toute petite partie des auteurs, l'élite!

Vous payez

18/06/2020 à 08:23

J’imagine que si vous cotisez c’est que par ailleurs vous signez avec vos auteurs des contrats ou ils vous cèdent leurs droits d’auteurs ?
En revanche je rappelle ici qu’un auteur qui s’autoedite sur Amazon (en numérique comme en papier) reste propriétaire de l’entièreté de ses droits. Idem s’il passe par Kobo ou Bookelis.

sab

17/06/2020 à 16:22

Lol, enfin certain(e)s se rendent compte que les autoédités sont exclus de l'agessa sans raison. Mais elle n'est pas la seule a les discriminer : associations d'auteurs, CNL ... Il y a aussi les écrivains publics qui ne sont pas considérés comme auteurs :roll:

L'auteur masqué

17/06/2020 à 16:37

La Ligue Professionnelle des auteurs est moins joliment logée que la SDGL, mais elle vit bien en 2020 elle.

Lohiel

18/06/2020 à 06:20

Honnêtement, est-ce une si bonne nouvelle que celle-ci ? On va obliger des gens qui jusque là vivaient en paix à se tartiner des problèmes avec la calamiteuse Agessa ? :roll:

Véhy

18/06/2020 à 07:35

Et le cas d'Edilivre qui aux auteurs en droit de percevoir dans les 75 EUROS de "droits" propose, au lieu de virer la somme sur le compte bancaire de l'auteur, de lui imprimer ,pour le montant des droits, un lot de cartes de visite, de marque-pages, d'affichettes présentant son livre. Cela se situe où SVP sur le plan "AGESSA", impôts, SGDL ?

Toto

18/06/2020 à 08:15

Donc si je comprends bien le mic-mac : c'est l'État qui en n'obligeant pas les auteurs auto-publiés à déclarer leurs revenus en droits d'auteurs qui crée cette discrimination d'office ? Si c'était le cas, l'AGESSA n'aurait d'autre choix que de prélever leurs cotisations...
La question se poserait alors de façon plus formelle : quelle est la valeur d'un auteur ? Le fait d'être auto-publié amoindrit-il la valeur de l'auteur ? Le choix (forcément arbitraire) d'un éditeur valorise-t-il une œuvre ? Mais comme n'importe qui peut se proclamer éditeur, ce choix ne dépend-il pas de la réputation d'un éditeur ? Or, certains grands éditeurs n'éditent pas à vendre leur âme (cf. l'affaire Mazneff par exemple) par copinage.
Je pense qu'un auteur ne vaut que ce qu'il en restera des dizaines d'années après sa mort, que la publicité peut porter aux nues un écrivain médiocre et que finalement, cette question a assez peu d'importance ;-)

sab

18/06/2020 à 12:11

Dans la parie « droits d'auteurs » du bulletin officiel des impôts, il y a l'auteur-éditeur ;-)donc ça me semble plus une « magouille » de l'Agessa de ne pas les inclure :roll:

Arthur Magnus

18/06/2020 à 09:25

0/ BONJOUR, Nicolas Gary !

1/ Alléché par votre titre "Par décret, l'État met un terme à la discrimination des auteurs autopubliés", j'ai lu l'article en cherchant quel était donc ce décret par lequel mettait désormais "un terme à la discrimination des auteurs autopubliés". Je n'ai rien trouvé et j'avoue que le terme "putaclic" m'a traversé l'esprit.

2/ Sur le fond, je n'ai pas bien compris comment seraient répartis les revenus que perçoit un auteur autopublié. Mettons qu'il vende son bouquin 10 €. Quelle partie de cette somme serait fiscalement et socialement considérée comme droits d'auteur ? (le reste étant du BNC "couvrant" la fabrication, la diffusion et la promotion).

3/ "On y apprend notamment que les directeurs de collection deviendraient officiellement éligibles à une rémunération en droit d’auteur." : voilà qui ne semble pas faire s'étrangler (pour reprendre un de vos verbes) grand-monde. On parle ici de ce qui fait l'auteur, et il "suffirait" donc de diriger une collection (ce qui n'implique aucune créativité littéraire) pour en être un, du moins pour toucher des droits d'auteur... Je n'ai jamais trouvé ça normal, la situation semblait se décanter sur ce point, mais les éditeurs semblent avoir trouvé oreille attentive auprès du ministère...

Nicolas Gary

18/06/2020 à 09:30

Bonjour Arthur
La discrimination évoquée, que j'aurais donc dû spécifier plus encore, est celle de la fiscalité, et donc du statut desdits auteurs.
J'y reviendrait plus en détail, quand le décret – dont vous aurez compris qu'il est encore en cours d'élaboration – sera paru.
Parce qu'en effet, moralité, les détails sont manquants, comme vous le pointez bien.
Pour ce qui est des directeurs de collection, je vous assure qu'il y a bien des gens pour s'étrangler à l'idée que le SNE, soutenu par la SGDL dans ce cas, aient obtenu de pouvoir maintenir ce mode de rémunération.
En espérant avoir répondu à partie de vos remarques.
Nicolas

Wattoo

18/06/2020 à 11:04

pfffff..... le monde de l'édition mérite ce qui lui arrive.
Du moment qu'une personne écrit un livre, c'est un auteur. Si il y a des gens assez snobent pour croire que seul le contrat avec un éditeur donne le droit de s'appeler "auteur", et bien qu'ils restent entre eux et ils verront leur monde s'écrouler et les "auteurs" auto-édités prospérer aux côtés de groupe comme Amazon...

En tout cas, du moment qu'un auteur (celui qui écrit un livre) touche de l'argent via une société comme Bookelis, Edilivre and Co, c'est du droit d'auteur car ils ne sont pas en auto-édition mais en contrat de distribution au minimum.
L'auto-édition c'est écrire et vendre par ses propres moyens en direct avec Amazon, librairies physiques.... Donc c'est du BNC. Car comment ces messieurs considèrent l'impression à la demande d'Amazon et autres ???

Décidément quand on est dépassé par ce que l'on ne connait pas, on se renferme et on disparait.
Il faut s'adapter et non pas adapter une nouveauté à un monde ancien... C'est ça l'auto-édition, une nouveauté qui doit avoir un statut nouveau et non pas essayer d'adapter un statut dans un monde qui n'est plus fait pour ça et diriger par des personnes qui ne comprennent pas ce qui se passent.

VDW

18/06/2020 à 12:25

Directeur de collection, auteur, mais travaillant gratuitement pour une association, sans aucun bénéfice sur les ventes, ce décret annoncera-t-il l'obligation du paiement de l'urssaf (ou autre). Ce paiement est inenvisageable pour une petite structure comme la nôtre et pour moi en particulier : par principe je veux bien travailler gratuitement dans mes moments libres (je ne suis pas à la retraite), mais payer pour aider est une perspective que je ne peux me permettre. Merci de m'éclairer, si vous le pouvez.

Arthur Magnus

18/06/2020 à 19:00

J'imagine que tant que le décret n'est pas paru, il est difficile de vous répondre précisément, même pour Nicolas Gary. :P
Surtout que pour ma part, je ne comprends pas bien dans quelle situation vous êtes. Vous servez bénévolement (sans aucune rémunération, que ce soit salaire, pourcentage sur les ventes ou autre) de dircol dans une association à but non lucratif qui publie des ouvrages littéraires ? Si c'est bien le cas, je ne pense pas que vous soyez concerné par un quelconque décret qui porterait sur la rémunération des auteurs et/ou dircol.

Pierre Béhel

18/06/2020 à 16:02

Je me réjouis qu'ActuaLitte s'intéresse à l'autopublication, pratique dont je suis un militant au nom de l'indépendance artistique. Si, évidemment, le contrat d'édition ne fait pas l'auteur, il fait le droit d'auteur.
En effet, il faut apporter une petite précision pour défendre l'Agessa : la question est celle de la nature de la rémunération. Le droit d'auteur suppose une exploitation d'une oeuvre par un tiers (ici un éditeur). Dès lors que l'auteur est indépendant, il ne se verse pas à lui-même des droits d'auteur mais a effectivement une activité commerciale.
Avec beaucoup de guillemets et une très forte simplification, on peut dire que le "droit d'auteur" est une forme de salaire : l'auteur est payé par quelqu'un qui exploite son travail (les juristes sont priés de ne pas me massacrer, c'est une simplification à but pédagogique). A l'inverse, le créateur indépendant est... indépendant !

Toto

19/06/2020 à 08:37

@ Pierre

Vous avez raison et vous soulignez un point important : le droit d'auteur - qui fait l'auteur - n'est donc qu'un droit purement juridique. L'État (via sans doute les groupes de pression ad hoc) a mis en place un droit pour légaliser qui est un auteur de qui ne l'est pas.
Il n'y a dedans aucune référence au talent, à la production et à l'auteur en tant que tel : c'est donc le droit qui fait l'auteur et comme le droit n'est pas gravé dans le marbre, c'est donc changeable.
La seule chose pour l'instant inaliénable est la propriété intellectuelle, même si l'exploitation concédée de façon « légale » à l'éditeur est un artifice un peu bizarre, qui est commun à tous et qui devrait être le socle pour définir un auteur.
On utilise donc deux mots identiques pour désigner deux entités différentes : quelqu'un qui cotise (parce qu'il est dans un système légal l'obligeant) et un autre qui ne cotise pas (sous-entendu à l'AGESSA), les deux étant légalement propriétaire et AUTEUR de leurs œuvres respectives.
Notez qu'il vient s'ajouter le problème des directeurs de collection, qui ne sont auteurs de rien, puisqu'ils ne produisent rien en leur nom en terme d'écriture, et qui cotisent à l'AGESSA en profitant du système légal.
Trois fonctions, trois noms identiques, trois façons de procéder orthogonales.
Il reste donc à démêler le mic-mac de comment cotiser quand on est indépendant, ce qui n'a rien de trivial. Et de régler le statut des dircoll, qui n'est ni plus ni moins qu'un abus du système (on sait très bien crier contre Amazon qui joue avec la loi, un peu moins contre les éditeurs qui font pareil...).

Pounon

19/06/2020 à 00:31

J'ai été dix ans en auto édition avec le statut d'indépendant immatriculé URSSAF avec Siret.
Je n'ai jamais fait aucun bénéfice. Il faut dire que les salons sous l'égide des CRL font barrages à des gens comme moi qui finalement font soit disant de l'ombre aux libraires ( Voir les Livres en Boucle à Besançon). C'est le fric qui gouverne. Je n'attends rien de l'état avec ses pièges à revenus. J'écris pour mon plaisir et une poignée d'amis lecteurs. Bonjour du retraité écrivassier. :coolsmile:

Arthur Magnus

19/06/2020 à 12:30

"Je n'ai jamais fait aucun bénéfice. Il faut dire que les salons sous l'égide des CRL font barrages à des gens comme moi "
Est-ce à dire, Pounon, que vous considérez qu'eussiez-vous eu accès aux salons, vous auriez fait du bénéfice à un moment ou à un autre ?

Pounon

20/06/2020 à 00:40

C'est un constat de rentabilité du a l'auto édition car je fabrique mes livres au format poche. L'encre le papier, la reliure et les frais de de déplacement font que les ventes ne compensent pas. Si on me prive de salons nationaux je ne suis pas pret de faire des ventes bénéficiaires. En clair je fait du bénévolat culturel.Ne pas être reconnu comme auteur est une marque de mépris de la part des institutionnels. De plus les libraires ne veulent les livres de auto édités qu'avec réticence mais taxent de 35% si vendus alors qu'ils n'ont pas de frais de gestion. Jamais le CRL ne m'a proposé une aide à l'édition. Pour info je fais partie d'une association d'auteurs auto-édités forte de 135 membres.Nous luttons pour être reconnus au travers de petits salon de campagne loin des tambours parisiens.

Arthur Magnus

20/06/2020 à 10:00

" Si on me prive de salons nationaux je ne suis pas pret de faire des ventes bénéficiaires."
Supposons que les "salons nationaux" acceptent que vous y vendiez vos ouvrages. Selon vos estimations, combien de salons nationaux faudrait-il que vous fassiez et avec quelles ventes moyennes pour être bénéficiaire ?
(Je ne suis pas certain que les "salons nationaux" soient tous bénéficiaires pour les éditeurs. Et je suis certain qu'ils sont déficitaires pour la quasi totalité des auteurs non-autoédités qui y participent, sauf peut-être à être payés pour leur présence, ce qui ne se fait pas dans tous les salons et seulement depuis deux ou trois ans.)

Mathias Lair

01/07/2020 à 20:50

Les chiffres donnés dans l'article de N. Gary sont FAUX ! On ne peut dire qu'un auteur sur trois vit de ses droits d'auteur comme il est dit : "34,7 Þs auteurs publiés tirent leurs revenus du seul métier d’auteur"...

Nicolas Gary

02/07/2020 à 07:23

Bonjour Mathias.
D'abord, ce ne sont pas les chiffres de Nicolas Gary. Je m'amuse rarement à faire des statistiques de ce genre.
Ensuite, il n'est certainement pas écrit qu'un auteur sur trois vit de ses droits d'auteur, mais bien que "seuls 34,7 Þs auteurs publiés tirent leurs revenus du seul métier d’auteur".
Enfin la source de ce chiffre est communiqué juste avant : "Selon les données du baromètre SCAM/SGDL de mars 2018"

Commentaire parti trop hâtivement peut-être ?

Vuotto

21/11/2021 à 22:12

La seule chose que je pense c'est que les éditeurs ne sont pas sérieux dans l'ensemble sur internet. Se faisant passer pour tel alors que nombres d'entre eux ne sont que de vulgaires prestataires de service qui nous impriment nos livres et nous facturent leurs prestations. Se mélangeant aux vrais éditeurs.
Comment croire qu'ils nous répondront sous quinzaine alors que la plupart demande 4/6 mois.
Pourquoi nous facturer 40/60 exemplaires de notre livre.
Sous prétexte de corrections par des allers et retours incessants de notre livre, rien ne les empêche de le faire à outrance pour faire gonfler la facture. Chacun ayant une notion différente de présentation d’un livre, (n’étant pas des pro) d’écrire une histoire. J’ai deux livres de près, des nouvelles, des contes pour enfant primés dans des concours locaux, je les garde sous le coude, tant pis… Il y a une guéguerre entre les pros et nous qui asseyons de trouver notre place… l’impression que nous ressentons tous, c’est que tout est fait pour que NOUS ne soyons jamais édités de façon à ce que les GRANDS qui font vivre les maisons d’éditions n’en soient jamais détrônés. Pas d’éditeurs, pas de ISBN, pas de dédicaces, pas de parutions dans les grands noms de la vente ( Amazon, Fnac et autres) Nous devons courir les librairies au cas ou il voudraient Et ils ne veulent pas ? Serions-nous des pestiférés ?
Nous aussi nous aimerions que nos livres paraissent mais pas dans ces conditions-là. Que gagnerions nous quand nous ajouterons le S.Sociales… que de larmes pour pleurer.
Mon exemple, comme beaucoup d’autres : Deux ans pour l’écrire… seul…et après, on les range dans nos tiroirs.
Dans l’attente. CDT
Jean Vuotto… Auteur.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Andrzej Sapkowski confirme de nouveaux titres The Witcher

Déjà suivie par un lectorat important, aidée par des jeux vidéo et une série Netflix, la saga The Witcher est devenue incontournable dans le genre de la fantasy. Son architecte, le Polonais Andrzej Sapkowski a confirmé que de futurs livres viendraient participer à cet univers en constante expansion.

03/02/2023, 10:44

ActuaLitté

Philippe Tesson, fondateur du Quotidien de Paris, est mort à 94 ans

Journaliste, critique et propriétaire de théâtre, Philippe Tesson est décédé dans la nuit du mercredi 1er février, à 94 ans. Il a passé ses derniers instants avec sa famille, « paisiblement et entouré de ses enfants », dont l’écrivain voyageur Sylvain Tesson.

02/02/2023, 15:34

ActuaLitté

Haruki Murakami signe son retour en librairie pour avril

Après six ans d’attente, Haruki Murakami sera de retour sur les tables des librairies japonaises le 13 avril prochain. Et cette fois-ci, point de nouvelles ou de récit autobiographique, mais bien un long manuscrit de 1200 pages. 

01/02/2023, 16:09

ActuaLitté

Remontés à la surface, des dessins de Riad Sattouf mis en cause

FIBD23 – Le 50e anniversaire du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême est définitivement mouvementé. L’événement se remettait à peine de l'affaire Vivès, mais de nouvelles accusations jaillissent. Des dessins qualifiés de « fantasmes sur des enfants » entachent d’autant plus le FIBD que l’auteur visé est Riad Sattouf – tout juste nommé lauréat du Grand Prix du festival.

27/01/2023, 19:03

ActuaLitté

André Miquel : défenseur français de la civilisation arabo-musulmane

André Miquel (1929-2022), l’un des plus éminents connaisseurs et défenseurs français de la civilisation arabo-musulmane, nous a quittés en décembre dernier à l’âge de 93 ans. Son amour pour l’autre était au centre de ses activités scientifiques, administratives et littéraires. Professeur honoraire du Collège de France, ancien administrateur général de la Bibliothèque nationale de France, commandeur de l’ordre des Art et des Lettres, André Miquel s’est éteint le 27 décembre 2022 à l’âge de 93 ans. Par Amel Aït-Hamouda.

21/01/2023, 08:28

ActuaLitté

Roule, Ginette! une relecture écoféministe de Koloblok et Roule Galette

Revisiter les classiques pour les moderniser et leur apporter de nouvelles valeurs, plus modernes. Voilà l’exercice auquel se sont essayées la journaliste indépendante Anne Dory et l’autrice Mirion Malle avec Roule, Ginette ! Le nom vous rappelle quelque chose ? Mais si, souvenez-vous…

20/01/2023, 12:20

ActuaLitté

Nathalie Azoulai et Émilie Rigaud en résidence à la Villa Kujoyama

Construite en 1992 par l’architecte Kunio Kato sur la montagne d’Higashiyama à Kyoto, la Villa Kujoyama est aujourd’hui l’une des plus prestigieuses résidences artistiques que la France administre à l’étranger, relevant de l’Institut français du Japon. L'établissement a annoncé ses lauréats et lauréates en résidence en 2023.

20/01/2023, 11:11

ActuaLitté

Mort de l'inépuisable cinéaste Paul Vecchiali, à 92 ans

Le cinéaste et auteur Paul Vecchiali est décédé ce mercredi 18 janvier. Il laisse derrière lui une cinquantaine de films, ainsi que de nombreux livres, dont, Chansons et poèmes de Paul Vecchiali, publié en 2021 dans la collection « Eléphant blanc ». De l’émotion, certes. De l’affliction aussi. Mais le sentiment que tout est accompli, en quelque sorte. Réaliser autant, côtoyer Godard, Demy, Rohmer, de grandes actrices toute sa vie durant ou presque, avant de tirer sa révérence, a quelque chose de magique, d’enviable. Texte par Etienne Ruhaud.

19/01/2023, 14:43

ActuaLitté

Académie française : nouvelle élection en mars pour le fauteuil 19

La prochaine élection sous la Coupole se déroulera le 9 mars prochain, a décidé l'Académie française au cours de la séance du jeudi 12 janvier dernier. Les deux derniers favoris pour le fauteuil 19, Frédéric Beigbeder et Benoît Duteurtre, n'avaient pas convaincu les Immortels.

13/01/2023, 15:35

ActuaLitté

Emmanuel Guibert rejoint Catherine Meurisse à l'Académie des Beaux-Arts

En 2020, suite à son élection, Catherine Meurisse faisait entrer la bande dessinée au sein de l'Académie des Beaux-Arts, où elle a été officiellement installée le 30 novembre 2022. Au cours de la séance plénière du mercredi 11 janvier 2023, l'Académie a élu Emmanuel Guibert au fauteuil II de la section de gravure et de dessin, précédemment occupé par Pierre-Yves Trémois (1921-2020).

12/01/2023, 16:00

ActuaLitté

Russell Banks : "En privé, il reconnaissait adorer son pays"

L’écrivain Russell Banks est décédé ce dimanche 8 janvier des suites d’un cancer à l’âge de 82 ans. Ardent militant démocrate et dénonciateur sans concession des dérives des États-Unis, son œuvre n’en est pas moins puissamment ancrée dans une tradition américaine. En France, sa vingtaine de textes de fiction et de non-fiction a été publiée chez Actes Sud.

09/01/2023, 15:58

ActuaLitté

Elena Gianini Belotti, “notre” première lecture féministe

Elena Gianini Belotti, écrivaine et enseignante, est décédée le samedi 24 décembre 2022, indique le CRILJ. Elle avait 93 ans. Née à Bergame (Italie), elle est l’auteure de Dalla parte delle bambine (Feltrinelli, 1973) dont la traduction, l’année suivante, aux éditions Des femmes - Antoinette Fouque sous le titre Du côté des petites filles, a été, assez souvent, la première lecture féministe des plus anciens d’entre nous. 

09/01/2023, 12:56

ActuaLitté

Une autrice a-t-elle simulé son suicide pour vendre des livres ?

Écrivant depuis l'État du Tennessee, dans le sud des États-Unis, Susan Meachen s'est fait un petit nom dans la catégorie Romance, avec ses ouvrages autopubliés. En septembre 2020, sur le réseau social Facebook, un message fait part d'une triste nouvelle : la mort de la romancière. En ce début d'année 2023, Meachen elle-même révèle la supercherie : sa famille l'aurait poussé à simuler son suicide, « pour son bien ».

09/01/2023, 12:13

ActuaLitté

À vendre : le château de Vipère au poing, demeure d'Hervé Bazin

794.000 € hors frais, c’est ce qu’il faudra débourser pour se rendre propriétaire du château où Hervé Bazin situe l’action de son texte le plus célèbre, Vipère au poing. Localisée près de Segré, dans le Maine-et-Loire, la demeure-musée de 400m², 18 pièces et 5 chambres, avait été acquise en mai 2018. Après sa restauration par le nouveau propriétaire, elle est revenue sur le marché depuis fin novembre.

07/01/2023, 10:45

ActuaLitté

Réforme des retraites : Pierre Lemaitre "de plus en plus en colère"

À 71 ans, la colère du lauréat du prix Goncourt 2013 pour Au revoir là-haut ne faiblit pas. Au contraire, « avec l’âge, je me radicalise ». Au micro de France Inter en ce jeudi 5 janvier pour la promotion de son dernier roman Le silence et la colère, chez Calmann-Lévy, à paraître le 10 janvier prochain, Pierre Lemaitre fustige le timing politique de la réforme des retraites. Soutien de l'insoumis Jean-Luc Mélenchon aux élections présidentielles de 2012 et 2022, ce n’est pas la première fois qu’il remet en cause Emmanuel Macron. 

05/01/2023, 17:22

ActuaLitté

Mort du mangaka Gosaku Ota, collaborateur de Gō Nagai (Goldorak)

Né en 1948, le mangaka Gosaku Ota est décédé à l'âge de 74 ans, des suites d'une infection du Covid-19. Il aura fallu plusieurs semaines pour que la mort de l'artiste, survenue le 12 décembre 2022, soit officialisée. En tant que collaborateur du géant Gō Nagai, il a adapté son œuvre monumentale, Mazinger.

02/01/2023, 16:38

ActuaLitté

Erratum du Monde sans fin : un “tract”, sans “rien de bien nouveau” (Jancovici)

À quelques jours de Noël, des libraires français ont reçu une communication signée des éditions Dargaud, les priant d'insérer dans les exemplaires de la bande dessinée Le monde sans fin, de Christophe Blain et Jean-Marc Jancovici, un erratum. Ce document, qui présentait des excuses pour les thèses du second, provenait en réalité d'activistes opposés aux idées portées par la BD.

29/12/2022, 15:55

ActuaLitté

“Imaginative, rigoureuse” : décès de la romancière Françoise Bourdin

Elle aura accompagné des millions de lecteurs dans ses ouvrages, loin des projecteurs de la scène littéraire. La romancière Françoise Bourdin est décédée ce 25 décembre, annonce le groupe Editis. Âgée de 70 ans, elle avait adressé un message ce 24 sur Facebook pour souhaiter à chacune et chacun un bon Noël.

26/12/2022, 12:29

ActuaLitté

Mario Vargas Llosa : “sauvé du stalinisme” par la littérature

Un entretien de Mario Vargas Llosa, nul ne le refuse : quand le Nobel de littérature péruvien revient sur sa carrière, cela donne même un livre, El fuego de la imaginación. Rédigé avec le concours de Carlos Granés, le livre sort en format numérique, près d’un an après sa parution. C’est aussi la phrase qui, en 1967, avait accompagné le prix Rómulo Gallegos que l’écrivain reçut : « La littérature est un feu. »

23/12/2022, 17:44

ActuaLitté

Montréal : trois écrivaines remportent une résidence en bibliothèque

Les écrivaines Lula Carballo, Marie-Denise Douyon et Maude Jarry ont remporté le 13 décembre dernier une bourse de 15.000 $ pour une résidence d’écriture et de médiation culturelle dans des bibliothèques publiques de Montréal. Chaque bourse est constituée de 13.000 $ provenant du Conseil des arts de Montréal (CAM) et 2000 $ de la bibliothèque-hôte.

22/12/2022, 15:25

ActuaLitté

Astérix : le scénariste Fabcaro prend la suite de Jean-Yves Ferri

Poule aux œufs d'or du groupe Hachette Livre (Lagardère), la licence Astérix, d'après les créations d'Albert Uderzo et René Goscinny, n'est pas prête de s'éteindre. Le duo qui avait emboîté le pas aux auteurs originaux, Didier Conrad et Jean-Yves Ferri, bouge un peu. Le second cède ainsi sa place à Fabcaro, auteur de Zaï zaï zaï zaï (6 Pieds sous terre), notamment.

20/12/2022, 10:48

ActuaLitté

Mort de Nélida Piñon, “plus grande autrice brésilienne du XXe siècle”

Les éditions Des femmes - Antoinette Fouque ont fait part du décès de l’écrivaine Nélida Piñon, ce samedi 17 décembre 2022, à l’âge de 85 ans. Première femme à présider l’Académie brésilienne des lettres en 1995, elle laisse une œuvre riche dont sa somptueuse saga La République des rêves où elle traite des difficultés de l’émigration de ses grands-parents de la Galice au Brésil.

19/12/2022, 12:26

ActuaLitté

Paul Éluard et Charles Maurras entrent dans le domaine public en 2023

Deux auteurs attirent l'attention, alors qu'approchent l'année 2023 et de nouvelles entrées d'œuvres dans le domaine public. Le poète Paul Éluard, pilier du surréalisme, auteur de textes engagés et enflammés, côtoie Charles Maurras, homme de lettres dont les idées antisémites et nationalistes le conduiront à collaborer avec le régime nazi, pendant la Seconde Guerre mondiale.

19/12/2022, 10:12

ActuaLitté

Une nouvelle inédite, issue de l'univers De rouages et de sang

Pour Noël, l’autrice A.D. Martel offre à ses lecteurs un texte entièrement inédit. Sa saga, De rouages et de sang, dont le tome 2 est paru en août dernier chez Scrineo, offre un univers propice aux explorations. Plongez dans les bas-fonds d'Arkantras, où le danger se cache à chaque coin de rue... 

17/12/2022, 10:51

ActuaLitté

Bastien Vivès présente ses excuses sur Instagram

Au lendemain de l’annulation de l’exposition consacrée à l’œuvre de Bastien Vivès, l’auteur-dessinateur fait son mea culpa sur Instagram. Au cœur d’une intense polémique depuis quelques jours, il est accusé de promouvoir l’inceste et la pédopornographie dans ses créations ainsi que par certains de ses propos.

16/12/2022, 11:00

ActuaLitté

Québec : la stratégie des auteurs pour ces prochaines années    

Avec l’adoption de la nouvelle loi sur le statut de l’artiste en juin 2022, l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ) est entrée dans une nouvelle phase de son histoire : elle peut désormais négocier des ententes collectives au nom des écrivaines et des écrivains. Le chantier est de taille. Le syndicat s’appuie sur un nouveau plan stratégique qui guidera ses actions sur les quatre prochaines années, et qui devra permettre de surmonter les obstacles potentiels qui se mettront sur son chemin.

15/12/2022, 13:54

ActuaLitté

FIBD : l'expo Bastien Vivès annulée du fait de “menaces physiques”

FIBD23 — Le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême annonce, dans un communiqué, l'annulation de l'exposition consacrée à l'œuvre de l'auteur-dessinateur Bastien Vivès, au cœur d'une intense polémique depuis plusieurs jours. Les créations et les propos de ce dernier, relatifs à l'inceste et à la pédopornographie, ont été rappelés, mais l'organisation du festival évoque avant tout des « menaces » contre le principal intéressé.

14/12/2022, 13:09

ActuaLitté

Une vidéo promotionnelle à succès pour la Prix Nobel italienne Grazia Deledda

Réalisée à l’occasion du 150e anniversaire de la naissance de Grazia Deledda, la vidéo promotionnelle sur l'unique romancière italienne lauréate du Prix Nobel de littérature, reçu en 1926, a recueilli plus d’un million de vues en Italie, en Espagne, en France et en Allemagne.

14/12/2022, 09:30

ActuaLitté

L'étron et le géant : mort de Wolf Erlbruch, figure de la littérature jeunesse

L'illustrateur allemand Wolf Erlbruch est décédé ce dimanche 11 décembre 2022, à l'âge de 74 ans, indique la presse outre-Rhin, relayant un message de l'éditeur Carl Hanser Verlag. Particulièrement célébré dans son pays et à l'international, Erlbruch reste surtout connu pour ses dessins du livre cosigné avec Werner Holzwarth, De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête.

13/12/2022, 11:14

ActuaLitté

À l'approche d'Angoulême, l'affaire Bastien Vivès relancée

FIBD23 - En 2018, les librairies Gibert et Cultura annonçaient le retrait du dernier album de Bastien Vivès, Petit Paul. En cause, l’histoire d'un gamin de dix ans qui endurait différentes relations sexuelles. Glénat avait plaidé l’humour et rejeté les accusations de pédopornographie, mais le scandale avait explosé – à l'instar de l’association AIVI, engagée contre l’inceste. 2022, rebelote : une pétition réclame la déprogrammation de l’exposition de Bastien Vivès du FIBD 2023.

12/12/2022, 21:38

ActuaLitté

Miroslav Šašek : l'auteur des villes

#LitteratureTcheque – Miroslav Šašek est né le 16 novembre 1916 dans le quartier de Žižkov à Prague. Diplômé en architecture, il étudie le dessin et la peinture avec le paysagiste tchèque Otakar Blažíček. Après avoir terminé ses études, il fournit des dessins pour les journaux et illustre un grand nombre de livres, et conçoit des marionnettes en collaboration avec sa première femme. 

12/12/2022, 11:17

ActuaLitté

Patrick Rambaud s'écarte de l'Académie Goncourt, pour raison de santé

Par un court communiqué, l'Académie Goncourt annonce la nomination de Patrick Rambaud comme membre honoraire. Entré au sein de l'institution le 6 mai 2008, au 5e couvert, l'auteur des Cinq plaies du Royaume (Grasset) a choisi de s'en éloigner « en raison de son état de santé ».

07/12/2022, 10:40

ActuaLitté

Auteur et philantrope français, Dominique Lapierre est décédé

Auteur de La Cité de la joie, Dominique Lapierre est décédé à l’âge de 91 ans. Il s’est éteint ce vendredi 2 décembre, et sa mort a été annoncée par sa veuve, Dominique Conchon-Lapierre, le dimanche 4 décembre dans le quotidien régional Var-Matin

05/12/2022, 12:33

ActuaLitté

Disparition d'Aline Kominsky–Crumb, figure de la BD indépendante

À Sauve, dans le Gard, où elle était installée depuis le début des années 1990 avec son mari Robert Crumb, Aline Kominsky–Crumb est décédée à l'âge de 74 ans des suites d'un cancer. Elle gérait avec Julie Katan la galerie du Vidourle, fondée en 2005 à Sauve.

01/12/2022, 11:52

ActuaLitté

Pass Culture : la part collective accusée de “maltraitance des artistes-auteurs”

Mise en œuvre à partir de janvier 2022, la part collective du Pass Culture permet à un professeur de collège ou de lycée de financer des activités d'éducation artistique et culturelle (EAC) pour ses élèves. Pour ce faire, il choisit parmi des offres proposées par la plateforme : des artistes-auteurs dénoncent une « maltraitance » dans le processus d'inscription et de mise en ligne de ces offres.

28/11/2022, 16:20

ActuaLitté

Mort de Christian Bobin, “ermite du Creusot”, à l'âge de 71 ans

Les éditions Gallimard ont fait part du décès de l'écrivain Christian Bobin, décédé ce jeudi 24 novembre à l'âge de 71 ans. Entré en littérature dès l'âge de 22 ans avec Lettre pourpre, en 1977, il a composé une œuvre prolifique et vécu à l'écart du monde, dans une maison en lisière d'un bois, en Saône-et-Loire.

25/11/2022, 13:06

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Un Guide pour créer et animer un club de lecture

Si aimer lire représente un prérequis assez indispensable, fonder un club de lecture implique d’autres préparatifs. Partager, échanger, discuter et parvenir à ce que d’autres lecteurs s’impliquent, tout en sortant de sa zone de confort : pas évident. Voici un guide pour accompagner et encourager les bonnes volontés qui se sentiraient désarmées.

04/02/2023, 11:35

ActuaLitté

85 millions d'exemplaires pour le manga My Hero Academia

Depuis sept ans bientôt que My Hero Academia a déferlé dans les librairies françaises, le shonen de Kōhei Horikoshi (dessin et scénario) continue d’emporter l’adhésion. Prépublié à partir de juillet 2014 au Japon, le titre compte à ce jour 37 tomes, contre 34 pour la version traduite en français. Et ce n’est pas fini.

04/02/2023, 09:30

ActuaLitté

En pleine grève, la direction d’HarperCollins réduit ses effectifs

Les 250 grévistes du groupe éditorial américain n'abandonneront pas de sitôt le bras de fer avec leur direction. Celle-ci avait annoncé, le 26 janvier, l'intervention d'un médiateur fédéral pour apaiser les tensions avec le syndicat. Mais entre-temps, le PDG Brian Murray a dévoilé des suppressions de postes. 

03/02/2023, 15:52

ActuaLitté

Le chiffre d'affaires d'Amazon a dépassé les 500 milliards $ en 2022

Le groupe Amazon.com a fait état, ce 2 février, d'un chiffre d'affaires en hausse sur l'ensemble de l'année 2022, s'établissant à 514 milliards $ (+ 9 % par rapport à 2021). La multinationale termine pour autant dans le rouge, avec des pertes nettes qui s'élèvent à 2,7 milliards $.

03/02/2023, 15:36

ActuaLitté

L'Assemblée nationale du Québec fustige la censure aux États-Unis

BookBanUSA — Québécoise d’origine, Élise Gravel est une autrice et illustratrice de livres jeunesse qui réside au Canada. Ses ouvrages ont récemment été victimes de la censure aux États-Unis. Banni des programmes scolaires, l’un d’entre eux a toutefois été défendu par l’Assemblée nationale de son pays natal. Publié l’an dernier, Le Rose, le Bleu et toi ! traite des stéréotypes, de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre. 

03/02/2023, 12:41

ActuaLitté

Le prête-plume de François Fillon lui coûtera-t-il un procès ?

Condamné à 4 ans de prison dont un an ferme pour complicité de détournement de fonds publics avec l'emploi jugé fictif de son épouse, François Fillon s'est pourvu en cassation. Il pourrait de nouveau avoir affaire à la justice pour le cas de l'auteur Maël Renouard, qui fut son assistant parlementaire entre 2013 et 2015. Or, fin 2015, l'homme politique publie Faire, chez Albin Michel...

03/02/2023, 12:23

ActuaLitté

Département Hérault : randonnées, jazz et dégustations

Julie Garcin-Saudo, conseillère départementale déléguée à la jeunesse et à la démocratie a inauguré le lancement du Pass Numérique pour les jeunes de 11 à 25 ans, au domaine départemental de Pierresvives. De nombreuses activités en lien avec la nature seront également organisées sur le territoire.

03/02/2023, 10:32

ActuaLitté

Dunod Poche : un ticket vers le savoir

Dunod Éditeur créé sa collection poche, qui comptera une quarantaine de titres en 2023. Cette offre a pour ambition d'amener les lecteurs, grâce au format et aux prix très abordables, vers tous les domaines de la connaissance : Science & Nature, Histoire, Sciences humaines, Actu & Société, Lettres & Arts, Santé et Développement personnel.

03/02/2023, 09:08

ActuaLitté

Katherine Fafard quitte l'Association des Libraires du Québec

Entrée à l’ALQ (Association des Libraires du Québec) en 2001, Katherine Fafard fut nommée directrice générale en 2013. Ancienne libraire elle-même, elle quitte ainsi l’industrie du livre et l'Association où elle a travaillé durant une vingtaine d'années.

02/02/2023, 17:33

ActuaLitté

#10marsjelis : la deuxième édition du quart d'heure de lecture

Ce vendredi 10 mars 2023. , le Centre national du livre (CNL) en collaboration avec le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et l’ensemble de ses partenaires invite, pour la deuxième édition, tous les Françaises et Français à un « quart d’heure de lecture » national.

02/02/2023, 17:32

ActuaLitté

Xavier Person, directeur de Livre et lecture en Bretagne

Xavier Person sera chargé de mettre en œuvre le nouveau projet d’orientations culturelles de « Livre et lecture en Bretagne », tel que défini dans un dialogue avec les professionnels du secteur, aux côtés des partenaires publics.

02/02/2023, 16:39

ActuaLitté

Johanna Brinton à la tête des affaires internationales pour De Marque

L'arrivée de Johanna Brinton à l’équipe de développement des affaires internationales s’inscrit dans l’approche relationnelle de De Marque, axée sur un service de proximité auprès des acteurs clés du milieu du livre.

02/02/2023, 15:10

ActuaLitté

Histoire d'un ogre : Érik Orsenna en biographe de Vincent Bolloré

Editis mis en vente. Lagardère plus que convoité. Vivendi face à la Commission européenne et les autorités de la concurrence… Corollaire de ces grands mouvements, qui doivent aboutir à ce que Lagardère entre dans le giron de Vivendi, la fronde des auteurs se poursuit. Avec Érik Orsenna qui ouvre singulièrement le bal…

02/02/2023, 12:33

ActuaLitté

Vivendi tente de rassurer les salariés d'Editis

Quel devenir pour les salariés d’Editis après la vente du groupe — si elle a lieu ? Au terme d’une rencontre annulée, puis réorganisée ce 25 janvier, le Directoire de Vivendi a adressé un courrier aux représentants des salariés. Une réponse circonstanciée, qui acte les demandes formulées, sans prendre d’engagement. Et pour cause.

02/02/2023, 12:07

ActuaLitté

Étude : panorama de l'édition indépendante en France en 2023

#AssisesEditionsIndépendantes23 – Plus de 20 ans qu’aucune enquête n’avait exploré l’édition indépendante en France. Mais encore faut-il définir ce que désigne cette expression. À l’occasion des Assises nationales qu’organise la Fédération des Éditions Indépendantes, une étude présente un panorama de ces structures. 

02/02/2023, 11:34

ActuaLitté

La colère de Dominique Grange, censurée en Allemagne

Le 16 janvier dernier, devait sortir la traduction en allemand du roman graphique Élise et les Nouveaux Partisans, signé Dominique Grange et Jacques Tardi. Toutefois, sans prévenir les auteurs ni l'éditeur français, Delcourt, la maison Carlsen a annulé la parution à la dernière minute, invoquant une petite phrase de trop dans la postface. 

01/02/2023, 18:26

ActuaLitté

Pour une inauguration réussie de sa librairie

Vous projetez depuis maintenant des mois, peut-être même des années, d’ouvrir votre librairie. Tout est lancé. Vous avez trouvé le local, vous avez organisé l’espace, lancé votre entreprise en remplissant toutes les démarches administratives nécessaires. Vous nouez votre premier contact avec les diffuseurs mais aussi avec les maisons d’édition. Il ne reste plus qu’à finaliser l’inauguration de votre établissement !

01/02/2023, 13:56

ActuaLitté

En Égypte, jusqu'à 9 mensualités pour payer un livre

En Égypte, un taux d'inflation inédit vient s'ajouter à l'inégalité de répartition des richesses pour plonger une large partie de la population dans la pauvreté. L'alimentation reste la principale source d'inquiétude pour les citoyens, mais tous les biens sont touchés. Dans le secteur de l'édition, la hausse des coûts de fabrication mène à des solutions surréalistes, comme la mise en place d'échelonnements pour payer les livres.

01/02/2023, 12:32

ActuaLitté

La Librairie des Grands Caractères fête ses deux ans

C’est la première librairie en France, installée dans le 5e arrondissement de Paris, dédiée à des ouvrages entièrement recomposés. Cela, afin qu'ils soit accessibles aux lecteurs qui ont des problèmes de vues ou des difficultés cognitives les empêchant de lire les livres dans leur format standard.

01/02/2023, 12:13

ActuaLitté

L'avenir bien sombre de la BD numérique chez Amazon

Les salariés de Comixology n’imaginaient pas vivre des temps à ce point intéressants, comme le suggère le dicton chinois. Une vague de licenciements sévit actuellement chez Amazon et le service de bande dessinée numérique n’est pas épargné. Avec quelques écueils plus significatifs encore.  

01/02/2023, 11:02

ActuaLitté

Isabelle Nyffenegger, directrice des services et des réseaux de la BnF

Isabelle Nyffenegger, qui fut directrice déléguée aux relations internationales de la Bibliothèque nationale de France entre juin 2013 et mars 2021, a été nommée directrice chargée des services et des réseaux de l'établissement patrimonial par la ministre de la Culture, ce 30 janvier.

01/02/2023, 08:49

ActuaLitté

Créatrice des éditions JC Lattès et Nil, Nicole Lattès est décédée

L'éditrice française Nicole Lattès s'en est allée ce mardi 31 janvier à l'âge de 84 ans, a annoncé Allary Editions, maison où elle occupait depuis 2014 le poste de conseillère éditoriale. Dans sa longue carrière, elle aura créé avec son mari les éditions Jean-Claude Lattès, qu'elle dirigea de 1981 à 1991. Mais également Nil Éditions en 1993, codirigée avec Robert Laffont jusqu'à son départ de la structure.

31/01/2023, 19:02

ActuaLitté

Égypte : un livre antisémite vendu sans complexe

Un ouvrage sur le sionisme, exhibant des caricatures grotesques et véhiculant des clichés xénophobes : il n’en fallait pas plus pour qu’Israël tire à boulets rouges. L’universitaire Muhamed Medhat Mustafa, qui en est auteur, déplore qu’on lui ait confisqué les exemplaires, au premier jour de la Foire internationale du livre du Caire.

31/01/2023, 16:52

ActuaLitté

La guerre entre Donald Trump et Simon & Schuster continue

Donald Trump n’est pas seulement accusé dans plusieurs affaires plus ou moins graves, jusqu’à une possible inculpation future, pour « conspiration ». Il est également souvent accusateur : ce dernier intente cette fois-ci un procès contre le célèbre journaliste américain, Bob Woodward et son éditeur. Les avocats de Trump réclament près de 50 millions $ de dommages et intérêts…

31/01/2023, 16:52

ActuaLitté

Japon : un bilan 2022 mitigé pour l'édition papier 

Il est encore temps de faire le bilan pour le marché mondial de l’édition. Au Japon, 2022 marque la première année de décroissance depuis quatre ans. L’édition papier et électronique auront rapporté 1,6305 billions de yens soit une baisse de 2,6 % par rapport à l’année précédente. 

31/01/2023, 16:44

ActuaLitté

Égalité et diversité : les éditeurs enclenchent un vaste plan d'inclusion

Dix engagements, à déployer dans l’ensemble de l’industrie britannique du livre, constituent le nouveau volet du Plan d’action pour l’inclusion. La Publishers Association, organisation professionnelle, prévoit une mise en œuvre entre 2023 et 2026.

31/01/2023, 14:56

ActuaLitté

Madrid : des lecteurs, et plus encore

La Communauté de Madrid, territoire autonome espagnol composé de la province de Madrid, a publié le 29 janvier, un communiqué de presse à propos des habitudes de lecture et de l'achat de livres dans la région. Il s'appuie sur une étude de 2022 qui affirme que 97,6 % de la population est lectrice.

31/01/2023, 12:57

ActuaLitté

Entraîné par Actissia, la revue Books passe en liquidation judiciaire 

La maison mère du magazine Books, Actissia, est entrée en liquidation judiciaire le 10 novembre 2022. Et la chute de cette holding, détenue par Adrian Diaconu, entraîne celle du journal. Une nouvelle épreuve pour la publication, qui avait déjà enduré une liquidation en 2020.

31/01/2023, 11:29

ActuaLitté

Procès : Saviano contre Salvini “ministre de la mafia”

Les affaires judiciaires sont loin d'être terminées pour Roberto Saviano. Après la première audience pour diffamation du 15 novembre 2022 contre Giorgia Meloni, la leader de Fratelli d’Italia et Présidente du Conseil italien, l’écrivain sera jugé le 1er février pour délit d'opinion. 

31/01/2023, 11:16

ActuaLitté

La Suisse enquête sur Gallimard soupçonné de distorsion de concurrence

La plainte déposée en septembre 2022 aura finalement été suivie : les librairies Payot attaquaient Gallimard pour « abus de pouvoir de marché relatif ». En clair : le groupe imposait aux points de vente de Suisse romande des conditions commerciales en leur défaveur. Ce 31 janvier, la Commission de la concurrence décide de donner suite et d’ouvrir une enquête.

31/01/2023, 10:27

ActuaLitté

Statue de Victor Hugo : un an de prison avec sursis requis

Théo G. et Étienne M., deux militants d'extrême-droite passés par l'organisation La Cocarde étudiante, étaient jugés par le tribunal correctionnel de Besançon ce 27 janvier. Le 20 novembre dernier, ils avaient repeint en blanc le visage d'une statue de Victor Hugo qu'ils jugeaient trop sombre. Un an de prison avec sursis a été requis à l'encontre des deux étudiants, âgés de 20 et 22 ans. Le tribunal rendra sa décision le 17 février.

30/01/2023, 17:53

ActuaLitté

Responsabilité élargie des producteurs : le livre, “vertueux” et non polluant ?

À l'occasion d'une fusion programmée des filières à responsabilité élargie des producteurs d’emballages ménagers et des producteurs de papier, une discussion s'ouvre au Parlement autour de la production des livres. Les éditeurs, exemptés de la responsabilité élargie, le resteront sans doute, vu le capital symbolique du livre.

30/01/2023, 16:20

ActuaLitté

La faim du monde : un essai qui met la planète au centre

Certains auteurs, notamment anglo-saxons, placent non plus seulement l’homme au centre du développement, mais l’harmonieuse symbiose qui relie les humains, les animaux, les plantes et... les êtres non vivants entre eux. L’amour du lieu – où on est né, où on a grandi ou bien tout simplement où l’on réside – s’accompagne, de plus en plus, d’une  sensation intense, d’un sens de la planète. Par Nasser, auteur de La faim du monde.

30/01/2023, 15:35

ActuaLitté

Diluer l'EPUB dans le web : la colère d'OverDrive douchée par la justice

Fin 2016, l'IDPF (International Digital Publishing Forum) et le W3C (World Wide Web Consortium) annonçaient l'intégration du premier dans le second, étant donné la proximité du format EPUB et du HTML. Ce rapprochement n'avait pas ravi toutes les organisations membres de l'IDPF, dont OverDrive, spécialiste de la lecture en streaming pour les bibliothèques...

30/01/2023, 12:39

ActuaLitté

Comment choisir le bon rédacteur pour votre mémoire : 5 techniques éprouvées

Vous cherchez de l'aide pour rédiger votre mémoire ? Si c'est le cas, vous êtes au bon endroit. Choisir le bon rédacteur de mémoire peut être une tâche intimidante, et il est important de s'assurer que vous choisissez un professionnel fiable et expérimenté. Heureusement, il existe des techniques éprouvées que vous pouvez utiliser pour identifier un rédacteur de mémoire compétent et digne de confiance. 

30/01/2023, 12:12

ActuaLitté

Les revues de La Documentation française s'ouvrent à un nouveau public

La Documentation française adapte son offre tarifaire d’abonnement sur ses deux revues phares : Cahiers français, consacrée aux grands enjeux du débat public en France et Questions internationales, revue spécialisée en géopolitique qui fêtera ses 20 ans cette année.

30/01/2023, 11:44