#Economie

Par décret, l'État met un terme à la discrimination des auteurs autopubliés

Le statut social des auteurs publiés par des maisons traditionnelles alimente les conversations et suscite les plus vives inquiétudes. À l’Assemblée nationale, on s’en préoccupe. De même que ceux autopubliés, car finalement, les enjeux pourraient être les mêmes. Ou sensiblement proches...

Le 17/06/2020 à 10:24 par Nicolas Gary

22 Réactions |

Publié le :

17/06/2020 à 10:24

Nicolas Gary

22

Commentaires

linkedin mail print
ActuaLitté

Quid, en France, des auteurs « non édités », comme les désigne le député Jean-Marc Zulesi (LREM, Bouches du Rhône) ? En effet, interpellant le ministre de l’Économie et des Finances, il évoquait mi-juin 2018 « les difficultés rencontrées par un grand nombre de Français qui écrivent, éditent et commercialisent eux-mêmes leurs livres ».

Auteur, un métier (bis) ?

Manifestement peu au fait de ce que l’industrie du livre peut être à ce jour, le député croyait savoir que ces auteurs autopubliés n’écrivent « pas pour en tirer une activité réellement lucrative, mais plutôt par passion et souci de diffusion de la culture auprès de tous les publics ». Et de souligner que cette activité d’écriture est « annexe, de pur plaisir et souvent d’ailleurs exercée par des retraités ». 

La réponse qu’avait alors apportée le ministère de l’Économie et des Finances était tout aussi absconse que le texte de la question était confus.

Selon les données du baromètre SCAM/SGDL de mars 2018, seuls 34,7 % des auteurs publiés tirent leurs revenus du seul métier d’auteur. Les autres ont un autre métier, pour vivre. Or, pour 21 % des auteurs, les droits d’auteurs et revenus accessoires (ateliers etc…) représentent plus de trois quarts de leurs revenus d’auteur.

En somme, les auteurs traditionnels semblent plutôt bien répondre à la manière dont le député décrit les auteurs autopubliés... 

Un an plus tard, Charles de la Verpillière (Les Républicains - Ain), revenait sur le sujet, et demandait au ministère de la Culture « si une évolution du statut des auteurs autoédités est envisagée ». Et on le comprend bien, c’est la nature même des revenus liés à la vente de livres, en dehors du circuit traditionnel de la chaîne du livre, qui était pointé.

L’administration fiscale fait à juste titre clairement le distinguo entre un éditeur et un auteur qui s’autoédite. L’éditeur est imposable dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux contrairement à l’auteur qui s’autoédite. En effet la direction générale des finances publiques précise : « Lorsque l’auteur assure l’édition et la vente de ses œuvres, il est imposable dans la catégorie des bénéfices non commerciaux pour l’ensemble des profits qu’il réalise. »

Autrement dit, fiscalement, droits d’auteur et ventes d’exemplaires sont imposés dans la même catégorie (BNC). Pourquoi en irait-il différemment d’un point de vue social ?

Autopublié, toujours un gros mot

Pour la Société des Gens de Lettres, les revenus de la vente d’exemplaires, dans le cadre de l’autopublication, « ne sont pas des droits d’auteurs ». Et à ce titre, l’auteur doit disposer d’un numéro de SIRET et effectuer une déclaration « dans la catégorie micro-BNC ». Ces revenus n’étant pas des droits d’auteurs, « l’auteur ne cotise pas au régime de sécurité sociale des artistes auteurs (AGESSA), mais relève du régime des professions indépendantes ».

De son côté, l’Agessa en rajoute une couche : n’est écrivain que celui ou celle dont « les œuvres imprimées sont diffusées par la voie du livre par des entreprises d’édition et qui perçoit à ce titre une rémunération qualifiée de droits d’auteur ». Une remarque qui défie l’imaginaire : elle n’a aucun fondement juridique dans le Code de la sécurité sociale.

Considérer que le contrat d’édition fait l’auteur relève donc de l’aberration : des milliers d’auteurs ayant eu recours aux plateformes d’autopublication sont considérés comme écrivains, au sens du Code de la propriété intellectuelle. On relira avec saveur les articles L111-1 et suivants, jusqu’à s’en faire des nœuds au cerveau : un auteur est auteur attendu qu’il a réalisé une œuvre, « indépendamment de toute divulgation publique, du seul fait de la réalisation, même inachevée » (L111-2). 

Conclusion : le mode d’édition, de publication, que l’on parle de contrat avec une maison, de compte d’auteur ou d’autopublication, ne fait rien à l’affaire, « quand on est con, on est con », raillerait Brassens.

Il est d’ailleurs intéressant de revenir à la publication du Rapport Racine, où le cas des autoédités est évoqué. Si le statut des indépendants n’est pas strictement écrit, leur position est à plusieurs reprises interrogée. 

« La portée de l’autoproduction est toutefois limitée dès lors qu’elle ne permet pas aux artistes auteurs d’accéder à la reconnaissance symbolique qu’est censée leur apporter la publication de leur œuvre par un éditeur. […] Le statut symbolique du livre autoédité n’est pas le même, pas plus que l’artiste-auteur qui a publié à son compte n’est reconnu comme un auteur à part entière. »

Cette symbolique découle bel et bien du sacro-saint contrat d’édition, qui sacre l’auteur — ou comme ce fut dit un jour : « C’est l’éditeur qui fait la littérature. » Or, à s’y repencher, on constate que le Code de la sécurité sociale n’exclut pas explicitement l’auteur sans diffuseur. Seule l’Agessa à travers une notice sans valeur juridique — il s’agit d’une association loi 1901 — décide sans justification de discriminer ceux que l’article L111-1 du CPI reconnaît comme auteurs. A contrario, à la Mda, les revenus d’un auteur sans diffuseur sont pris en compte (par exemple les ventes d’œuvres directes à des particuliers).

« Non seulement l’organisme oublie de collecter des cotisations, mais de surcroît, crée du droit illégitime », s’étrangle-t-on. Or, lesdites notices ne découlent que des personnes qui siègent — la représentativité des Artistes Auteurs est une fois de plus au cœur des problématiques.

Revenus accessoires et autres

Pendant ce temps, un projet de décret s’affine dans les couloirs du ministère de la Culture, portant sur de nombreux points. On y apprend notamment que les directeurs de collection deviendraient officiellement éligibles à une rémunération en droit d’auteur. Rappelons que, même avec ce type de cadre légal, la possibilité d’un redressement URSSAF n’est absolument pas exclue.

Dans le document de travail, consulté par ActuaLitté, plusieurs modifications de l’article R. 382-1 du Code de la sécurité sociale interviendraient. Par exemple « les recettes issues de la recherche de financement participatif » entreraient dans les rémunérations artistiques, pris en compte dans le régime.

Mieux : « La vente d’exemplaires de son œuvre par l’artiste auteur qui en assure lui-même la reproduction ou la diffusion ou lorsqu’il est lié à une personne mentionnée à l’article L. 382-4 par un contrat à compte d’auteur ou compte à demi. » Les auteurs qui s’autoéditent deviendraient enfin socialement des auteurs à part entière, sans plus avoir à se soucier de la notice de l’Agessa ? On s’en approche, mais attention à ne pas brûler les étapes.

Le projet de décret, que la crise Covid a suspendu, était en discussion bien avant que la pandémie ne sévisse. Il porte plus globalement sur les revenus des activités exercées à titre principal ou accessoire, et transforme l’ancienne directive de 2011 en un texte avec une assise plus sérieuse d’un point de vue juridique. 

On redoutera légitimement qu’un remaniement ministériel n’intervienne au sortir des élections municipales, avec pour conséquence que Franck Riester ne perde sa place. Cependant, la rédaction du décret relève surtout de la Direction de la sécurité sociale et des services du ministère de la Culture (DGMIC et DGCA). Le sujet devrait donc survivre à l’actuel locataire de la rue de Valois.

illustration : RyanMcGuire CC 0

22 Commentaires

 

Les Editions du Net

17/06/2020 à 13:13

Régulièrement, des auteurs nous appellent pour nous demander s'ils doivent avoir un numéro SIRET pour publier leur livre en référence aux informations diffusées par la SGDL.
Évidemment nous leur répondons que c'est une fausse information.
Pourquoi la SGDL induit en erreur les auteurs de cette manière ?
Car si pour être membre de la SGDL la condition est d'avoir un contrat d'édition alors cela revient à dire que ce sont les éditeurs qui choisissent ses membres. Bizarre pour une institution censée défendre les auteurs notamment contre les éditeurs.
Malheureusement l'hypocrisie de cette Institution ne s'arrête pas là car récemment elle a reçu dans ses murs Amazon pour la remise de son prix d'autoédition. Il faut dire qu'Amazon peut lui dire merci car grâce à la position de la SGDL, elle s'abstient de payer les cotisations sociales sur les droits d'auteur. Contrairement aux Éditions du Net qui déclarent les droits d'auteur reversés et paient les cotisations URSSAF depuis 10 ans. Ce serait bien qu'un jour Amazon fasse de même.
On peut prévoir néanmoins que la SGDL évolue rapidement sur ces sujets car en deux ans La Ligue Professionnelle des auteurs a déjà autant d'adhérents et rapidement elle revendiquera à juste titre les millions d'argent public donnés à la SGDL pour défendre uniquement une toute petite partie des auteurs, l'élite!

Vous payez

18/06/2020 à 08:23

J’imagine que si vous cotisez c’est que par ailleurs vous signez avec vos auteurs des contrats ou ils vous cèdent leurs droits d’auteurs ?
En revanche je rappelle ici qu’un auteur qui s’autoedite sur Amazon (en numérique comme en papier) reste propriétaire de l’entièreté de ses droits. Idem s’il passe par Kobo ou Bookelis.

sab

17/06/2020 à 16:22

Lol, enfin certain(e)s se rendent compte que les autoédités sont exclus de l'agessa sans raison. Mais elle n'est pas la seule a les discriminer : associations d'auteurs, CNL ... Il y a aussi les écrivains publics qui ne sont pas considérés comme auteurs :roll:

L'auteur masqué

17/06/2020 à 16:37

La Ligue Professionnelle des auteurs est moins joliment logée que la SDGL, mais elle vit bien en 2020 elle.

Lohiel

18/06/2020 à 06:20

Honnêtement, est-ce une si bonne nouvelle que celle-ci ? On va obliger des gens qui jusque là vivaient en paix à se tartiner des problèmes avec la calamiteuse Agessa ? :roll:

Véhy

18/06/2020 à 07:35

Et le cas d'Edilivre qui aux auteurs en droit de percevoir dans les 75 EUROS de "droits" propose, au lieu de virer la somme sur le compte bancaire de l'auteur, de lui imprimer ,pour le montant des droits, un lot de cartes de visite, de marque-pages, d'affichettes présentant son livre. Cela se situe où SVP sur le plan "AGESSA", impôts, SGDL ?

Toto

18/06/2020 à 08:15

Donc si je comprends bien le mic-mac : c'est l'État qui en n'obligeant pas les auteurs auto-publiés à déclarer leurs revenus en droits d'auteurs qui crée cette discrimination d'office ? Si c'était le cas, l'AGESSA n'aurait d'autre choix que de prélever leurs cotisations...
La question se poserait alors de façon plus formelle : quelle est la valeur d'un auteur ? Le fait d'être auto-publié amoindrit-il la valeur de l'auteur ? Le choix (forcément arbitraire) d'un éditeur valorise-t-il une œuvre ? Mais comme n'importe qui peut se proclamer éditeur, ce choix ne dépend-il pas de la réputation d'un éditeur ? Or, certains grands éditeurs n'éditent pas à vendre leur âme (cf. l'affaire Mazneff par exemple) par copinage.
Je pense qu'un auteur ne vaut que ce qu'il en restera des dizaines d'années après sa mort, que la publicité peut porter aux nues un écrivain médiocre et que finalement, cette question a assez peu d'importance ;-)

sab

18/06/2020 à 12:11

Dans la parie « droits d'auteurs » du bulletin officiel des impôts, il y a l'auteur-éditeur ;-)donc ça me semble plus une « magouille » de l'Agessa de ne pas les inclure :roll:

Arthur Magnus

18/06/2020 à 09:25

0/ BONJOUR, Nicolas Gary !

1/ Alléché par votre titre "Par décret, l'État met un terme à la discrimination des auteurs autopubliés", j'ai lu l'article en cherchant quel était donc ce décret par lequel mettait désormais "un terme à la discrimination des auteurs autopubliés". Je n'ai rien trouvé et j'avoue que le terme "putaclic" m'a traversé l'esprit.

2/ Sur le fond, je n'ai pas bien compris comment seraient répartis les revenus que perçoit un auteur autopublié. Mettons qu'il vende son bouquin 10 €. Quelle partie de cette somme serait fiscalement et socialement considérée comme droits d'auteur ? (le reste étant du BNC "couvrant" la fabrication, la diffusion et la promotion).

3/ "On y apprend notamment que les directeurs de collection deviendraient officiellement éligibles à une rémunération en droit d’auteur." : voilà qui ne semble pas faire s'étrangler (pour reprendre un de vos verbes) grand-monde. On parle ici de ce qui fait l'auteur, et il "suffirait" donc de diriger une collection (ce qui n'implique aucune créativité littéraire) pour en être un, du moins pour toucher des droits d'auteur... Je n'ai jamais trouvé ça normal, la situation semblait se décanter sur ce point, mais les éditeurs semblent avoir trouvé oreille attentive auprès du ministère...

Nicolas Gary

18/06/2020 à 09:30

Bonjour Arthur
La discrimination évoquée, que j'aurais donc dû spécifier plus encore, est celle de la fiscalité, et donc du statut desdits auteurs.
J'y reviendrait plus en détail, quand le décret – dont vous aurez compris qu'il est encore en cours d'élaboration – sera paru.
Parce qu'en effet, moralité, les détails sont manquants, comme vous le pointez bien.
Pour ce qui est des directeurs de collection, je vous assure qu'il y a bien des gens pour s'étrangler à l'idée que le SNE, soutenu par la SGDL dans ce cas, aient obtenu de pouvoir maintenir ce mode de rémunération.
En espérant avoir répondu à partie de vos remarques.
Nicolas

Wattoo

18/06/2020 à 11:04

pfffff..... le monde de l'édition mérite ce qui lui arrive.
Du moment qu'une personne écrit un livre, c'est un auteur. Si il y a des gens assez snobent pour croire que seul le contrat avec un éditeur donne le droit de s'appeler "auteur", et bien qu'ils restent entre eux et ils verront leur monde s'écrouler et les "auteurs" auto-édités prospérer aux côtés de groupe comme Amazon...

En tout cas, du moment qu'un auteur (celui qui écrit un livre) touche de l'argent via une société comme Bookelis, Edilivre and Co, c'est du droit d'auteur car ils ne sont pas en auto-édition mais en contrat de distribution au minimum.
L'auto-édition c'est écrire et vendre par ses propres moyens en direct avec Amazon, librairies physiques.... Donc c'est du BNC. Car comment ces messieurs considèrent l'impression à la demande d'Amazon et autres ???

Décidément quand on est dépassé par ce que l'on ne connait pas, on se renferme et on disparait.
Il faut s'adapter et non pas adapter une nouveauté à un monde ancien... C'est ça l'auto-édition, une nouveauté qui doit avoir un statut nouveau et non pas essayer d'adapter un statut dans un monde qui n'est plus fait pour ça et diriger par des personnes qui ne comprennent pas ce qui se passent.

VDW

18/06/2020 à 12:25

Directeur de collection, auteur, mais travaillant gratuitement pour une association, sans aucun bénéfice sur les ventes, ce décret annoncera-t-il l'obligation du paiement de l'urssaf (ou autre). Ce paiement est inenvisageable pour une petite structure comme la nôtre et pour moi en particulier : par principe je veux bien travailler gratuitement dans mes moments libres (je ne suis pas à la retraite), mais payer pour aider est une perspective que je ne peux me permettre. Merci de m'éclairer, si vous le pouvez.

Arthur Magnus

18/06/2020 à 19:00

J'imagine que tant que le décret n'est pas paru, il est difficile de vous répondre précisément, même pour Nicolas Gary. :P
Surtout que pour ma part, je ne comprends pas bien dans quelle situation vous êtes. Vous servez bénévolement (sans aucune rémunération, que ce soit salaire, pourcentage sur les ventes ou autre) de dircol dans une association à but non lucratif qui publie des ouvrages littéraires ? Si c'est bien le cas, je ne pense pas que vous soyez concerné par un quelconque décret qui porterait sur la rémunération des auteurs et/ou dircol.

Pierre Béhel

18/06/2020 à 16:02

Je me réjouis qu'ActuaLitte s'intéresse à l'autopublication, pratique dont je suis un militant au nom de l'indépendance artistique. Si, évidemment, le contrat d'édition ne fait pas l'auteur, il fait le droit d'auteur.
En effet, il faut apporter une petite précision pour défendre l'Agessa : la question est celle de la nature de la rémunération. Le droit d'auteur suppose une exploitation d'une oeuvre par un tiers (ici un éditeur). Dès lors que l'auteur est indépendant, il ne se verse pas à lui-même des droits d'auteur mais a effectivement une activité commerciale.
Avec beaucoup de guillemets et une très forte simplification, on peut dire que le "droit d'auteur" est une forme de salaire : l'auteur est payé par quelqu'un qui exploite son travail (les juristes sont priés de ne pas me massacrer, c'est une simplification à but pédagogique). A l'inverse, le créateur indépendant est... indépendant !

Toto

19/06/2020 à 08:37

@ Pierre

Vous avez raison et vous soulignez un point important : le droit d'auteur - qui fait l'auteur - n'est donc qu'un droit purement juridique. L'État (via sans doute les groupes de pression ad hoc) a mis en place un droit pour légaliser qui est un auteur de qui ne l'est pas.
Il n'y a dedans aucune référence au talent, à la production et à l'auteur en tant que tel : c'est donc le droit qui fait l'auteur et comme le droit n'est pas gravé dans le marbre, c'est donc changeable.
La seule chose pour l'instant inaliénable est la propriété intellectuelle, même si l'exploitation concédée de façon « légale » à l'éditeur est un artifice un peu bizarre, qui est commun à tous et qui devrait être le socle pour définir un auteur.
On utilise donc deux mots identiques pour désigner deux entités différentes : quelqu'un qui cotise (parce qu'il est dans un système légal l'obligeant) et un autre qui ne cotise pas (sous-entendu à l'AGESSA), les deux étant légalement propriétaire et AUTEUR de leurs œuvres respectives.
Notez qu'il vient s'ajouter le problème des directeurs de collection, qui ne sont auteurs de rien, puisqu'ils ne produisent rien en leur nom en terme d'écriture, et qui cotisent à l'AGESSA en profitant du système légal.
Trois fonctions, trois noms identiques, trois façons de procéder orthogonales.
Il reste donc à démêler le mic-mac de comment cotiser quand on est indépendant, ce qui n'a rien de trivial. Et de régler le statut des dircoll, qui n'est ni plus ni moins qu'un abus du système (on sait très bien crier contre Amazon qui joue avec la loi, un peu moins contre les éditeurs qui font pareil...).

Pounon

19/06/2020 à 00:31

J'ai été dix ans en auto édition avec le statut d'indépendant immatriculé URSSAF avec Siret.
Je n'ai jamais fait aucun bénéfice. Il faut dire que les salons sous l'égide des CRL font barrages à des gens comme moi qui finalement font soit disant de l'ombre aux libraires ( Voir les Livres en Boucle à Besançon). C'est le fric qui gouverne. Je n'attends rien de l'état avec ses pièges à revenus. J'écris pour mon plaisir et une poignée d'amis lecteurs. Bonjour du retraité écrivassier. :coolsmile:

Arthur Magnus

19/06/2020 à 12:30

"Je n'ai jamais fait aucun bénéfice. Il faut dire que les salons sous l'égide des CRL font barrages à des gens comme moi "
Est-ce à dire, Pounon, que vous considérez qu'eussiez-vous eu accès aux salons, vous auriez fait du bénéfice à un moment ou à un autre ?

Pounon

20/06/2020 à 00:40

C'est un constat de rentabilité du a l'auto édition car je fabrique mes livres au format poche. L'encre le papier, la reliure et les frais de de déplacement font que les ventes ne compensent pas. Si on me prive de salons nationaux je ne suis pas pret de faire des ventes bénéficiaires. En clair je fait du bénévolat culturel.Ne pas être reconnu comme auteur est une marque de mépris de la part des institutionnels. De plus les libraires ne veulent les livres de auto édités qu'avec réticence mais taxent de 35% si vendus alors qu'ils n'ont pas de frais de gestion. Jamais le CRL ne m'a proposé une aide à l'édition. Pour info je fais partie d'une association d'auteurs auto-édités forte de 135 membres.Nous luttons pour être reconnus au travers de petits salon de campagne loin des tambours parisiens.

Arthur Magnus

20/06/2020 à 10:00

" Si on me prive de salons nationaux je ne suis pas pret de faire des ventes bénéficiaires."
Supposons que les "salons nationaux" acceptent que vous y vendiez vos ouvrages. Selon vos estimations, combien de salons nationaux faudrait-il que vous fassiez et avec quelles ventes moyennes pour être bénéficiaire ?
(Je ne suis pas certain que les "salons nationaux" soient tous bénéficiaires pour les éditeurs. Et je suis certain qu'ils sont déficitaires pour la quasi totalité des auteurs non-autoédités qui y participent, sauf peut-être à être payés pour leur présence, ce qui ne se fait pas dans tous les salons et seulement depuis deux ou trois ans.)

Mathias Lair

01/07/2020 à 20:50

Les chiffres donnés dans l'article de N. Gary sont FAUX ! On ne peut dire qu'un auteur sur trois vit de ses droits d'auteur comme il est dit : "34,7 Þs auteurs publiés tirent leurs revenus du seul métier d’auteur"...

Nicolas Gary

02/07/2020 à 07:23

Bonjour Mathias.
D'abord, ce ne sont pas les chiffres de Nicolas Gary. Je m'amuse rarement à faire des statistiques de ce genre.
Ensuite, il n'est certainement pas écrit qu'un auteur sur trois vit de ses droits d'auteur, mais bien que "seuls 34,7 Þs auteurs publiés tirent leurs revenus du seul métier d’auteur".
Enfin la source de ce chiffre est communiqué juste avant : "Selon les données du baromètre SCAM/SGDL de mars 2018"

Commentaire parti trop hâtivement peut-être ?

Vuotto

21/11/2021 à 22:12

La seule chose que je pense c'est que les éditeurs ne sont pas sérieux dans l'ensemble sur internet. Se faisant passer pour tel alors que nombres d'entre eux ne sont que de vulgaires prestataires de service qui nous impriment nos livres et nous facturent leurs prestations. Se mélangeant aux vrais éditeurs.
Comment croire qu'ils nous répondront sous quinzaine alors que la plupart demande 4/6 mois.
Pourquoi nous facturer 40/60 exemplaires de notre livre.
Sous prétexte de corrections par des allers et retours incessants de notre livre, rien ne les empêche de le faire à outrance pour faire gonfler la facture. Chacun ayant une notion différente de présentation d’un livre, (n’étant pas des pro) d’écrire une histoire. J’ai deux livres de près, des nouvelles, des contes pour enfant primés dans des concours locaux, je les garde sous le coude, tant pis… Il y a une guéguerre entre les pros et nous qui asseyons de trouver notre place… l’impression que nous ressentons tous, c’est que tout est fait pour que NOUS ne soyons jamais édités de façon à ce que les GRANDS qui font vivre les maisons d’éditions n’en soient jamais détrônés. Pas d’éditeurs, pas de ISBN, pas de dédicaces, pas de parutions dans les grands noms de la vente ( Amazon, Fnac et autres) Nous devons courir les librairies au cas ou il voudraient Et ils ne veulent pas ? Serions-nous des pestiférés ?
Nous aussi nous aimerions que nos livres paraissent mais pas dans ces conditions-là. Que gagnerions nous quand nous ajouterons le S.Sociales… que de larmes pour pleurer.
Mon exemple, comme beaucoup d’autres : Deux ans pour l’écrire… seul…et après, on les range dans nos tiroirs.
Dans l’attente. CDT
Jean Vuotto… Auteur.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Une fille cachée, secret “le plus intime” de l'écrivain Gabriel García Marquez

Huit ans après la mort de Gabriel García Marquez, en 2014, le journal mexicain El Universal révèle que l’écrivain lauréat du Prix Nobel de littérature était le père d'une fille cachée, son « secret le plus sacré et le plus intime ». Une information confidentielle, qui n’avait pas été divulguée par les biographes de l'auteur. 

18/01/2022, 14:25

ActuaLitté

Un auteur forcé de prouver son identité avant de pouvoir dédicacer son propre livre

Tollé outre-Manche, où l'écrivain britannique Derek Owusu s'est vu demander une pièce d'identité au sein de la librairie Waterstones où il venait dédicacer son livre, le roman That Reminds Me (Merky Books). La chaine de librairies, qui se présente comme « la première du Royaume-Uni », a présenté ses plus plates excuses...

17/01/2022, 14:45

ActuaLitté

Décès de Guy Mouminoux alias Dimitri, auteur de la série Le Goulag

Guy Mouminoux, alias Dimitri, est décédé le mardi 11 janvier dernier. Auteur de bande dessinée franco-belge, il disparaît à l’âge de 94 ans.

17/01/2022, 12:56

ActuaLitté

Vitaliano Trevisan : “C’était un faux méchant et un vrai gentil”

Le décès de l’écrivain Vitaliano Trevisan, qui a toutes les apparences d’un suicide, laisse un vide immense en Italie. À l’âge de 61 ans, ce dernier s’est manifestement donné la mort, découvert ce 7 janvier. Seule une note autographe accompagnait son geste : « Je suis fatigué, je n’en peux plus. »

17/01/2022, 12:04

ActuaLitté

L'auteur allemand Ali Mitgutsch est mort à l'âge de 86 ans

Né en 1935, Ali Mitgutsch, auteur allemand de livres pour la jeunesse est mort ce 10 janvier 2022 à l'âge de 86 ans. Désigné comme le « père des livres d'images » outre-Rhin, Mitgutsch s'était en effet spécialisé, notamment, des ouvrages aux illustrations foisonnantes de personnages et de scènes.

12/01/2022, 16:34

ActuaLitté

Décès du biologiste Edward Osborne Wilson, auteur de nombreux livres

Né en 1929, le biologiste américain Edward Osborne Wilson, fondateur de la sociobiologie, qui étudie les comportements sociaux du vivant par le prisme de la biologie, est mort le 26 décembre 2021 à l'âge de 92 ans dans l'État du Massachusetts, où il résidait. Il laisse derrière lui un grand nombre de publications.

12/01/2022, 15:12

ActuaLitté

L'écrivain Gaspard Koenig candidat à l'élection présidentielle

Sur France 2, dans l'émission Télématin, l'écrivain et philosophe Gaspard Kœnig a annoncé qu'il était candidat à l'élection présidentielle du mois d'avril prochain. Se présentant simplement comme un « libéral », Kœnig se pose en adversaire de la « bureaucratie » et d'un « modèle jacobin, vertical, autoritaire » qu'il juge dépassé.

11/01/2022, 15:50

ActuaLitté

Francisco Sionil Jose, écrivain philippin, est décédé

L’écrivain philippin Francisco Sionil Jose est décédé ce jeudi 6 janvier, à l’âge de 97 ans. Il s’est éteint à l'hôpital de Makati, dans la banlieue de Manille, à la veille d’une angioplastie. Romans, poésies, nouvelles, essais, l’auteur touche-à-tout était une des plus grandes voix philippines, avec des livres largement traduits à travers le monde.

07/01/2022, 15:53

ActuaLitté

Angleterre : une école fait disparaître le nom de Rowling, accusée de transphobie

Dans la ville de Chelmsford, dans l’Essex, l’école secondaire Boswells School avait, par le passé, nommé l’une de ses maisons « Rowling », en hommage à la créatrice de la saga jeunesse Harry Potter. Or, l’année 2022 est, pour cette école, synonyme de renouveau : suite aux « commentaires et points de vue sur les personnes trans » de la romancière, la maison fait donc peau neuve.

05/01/2022, 16:51

ActuaLitté

La “langue de Molière”, héritage sublimé de l'esprit du Grand Siècle

« Classique = moderne », fait écrire Jean-Luc Godard à Anna Karina sur un tableau de classe, dans l'une des plus célèbres scènes de son film Bande à part. Qui mieux que Molière pour illustrer cette affirmation sans détour, lui qui a su peut-être le mieux allier un certain classicisme de la langue avec une souplesse et une grâce indémodables ? Cette perfection de la forme alliée à une universalité dans les personnages qui a fait basculer la langue française dans la « langue de Molière ».

05/01/2022, 16:05

ActuaLitté

Décès de l'autrice allemande Birgit Vanderbeke, à l'âge de 65 ans

L'autrice allemande Birgit Vanderbeke, âgée de 65 ans, est décédée le 24 décembre dernier. Lauréate du prestigieux Prix Ingeborg-Bachmann en 1990, elle était installée dans le sud de la France depuis 1993, et avait vu plusieurs de ses livres traduits en français.

28/12/2021, 14:46

ActuaLitté

Le journaliste, écrivain et verbicruciste Jacques Drillon est mort

Figure de la rédaction de l’Obs où il travailla trente-six ans, jusqu'en 2017, le journaliste et écrivain, Jacques Drillon est décédé le 25 décembre à 67 ans. « C’était notre Mozart », décrit une autre figure de l'Obs, Jérôme Garcin, pour rendre hommage à son camarade disparu des suites d'une tumeur au cerveau.

28/12/2021, 11:15

ActuaLitté

Visiter le Grand Paris, guidé par des auteurs et autrices

Le Grand Paris des écrivains est imaginé comme une collection de courts métrages qui donne à entendre la voix d’écrivains contemporains sur des images de la ville aujourd’hui. Les vingt épisodes des saisons 1 et 2 sont désormais en ligne sur le site du Pavillon de l’Arsenal.

27/12/2021, 12:44

ActuaLitté

Disparition de l'autrice américaine Joan Didion, icône culturelle

L'auteure américaine Joan Didion, chroniqueuse de la contre-culture des années 1960 et 1970, a partagé sa carrière entre le journalisme, la fiction et la non-fiction, marquant ce dernier genre de sa prose et de son style. Elle est morte à l'âge de 87 ans, ce 23 décembre, des suites de la maladie de Parkinson, à son domicile de Manhattan.

24/12/2021, 11:11

ActuaLitté

Hors les murs : mêler le plaisir du voyage ferroviaire à celui de la lecture 

Pour les fêtes, la lecture de bandes dessinées s’invite en gare. En cette année où la lecture est devenue « Grande cause nationale », il est apparu essentiel au Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême et à SNCF Gares & Connexions de renouer avec la mise en avant du 9e art dans de nombreuses gares réparties dans l’Hexagone. D’abord installé dans une dizaine de gares à partir du 20 décembre, le dispositif se déploiera ensuite dans une vingtaine d’autres gares tout au long du mois de janvier. 

23/12/2021, 10:13

ActuaLitté

Des manuscrits de Simone de Beauvoir, Gide, Léon Bloy, Queneau entrent à la BnF

Le manuscrit des Mandarins de Simone de Beauvoir, celui des Nourritures terrestres d'André Gide, ainsi que le Journal de Léon Bloy et un ensemble de Raymond Queneau rejoignent les collections de la Bibliothèque nationale de France. Ces ensembles exceptionnels acquis en vente publique seront conservés sur les sites Richelieu et Arsenal de la BnF.

21/12/2021, 09:37

ActuaLitté

Disparition de Pierre Lepape, qui avait apporté les livres à Télérama

Le journaliste et écrivain Pierre Lepape est décédé ce 18 décembre 2021 à Paris, à l'âge de 80 ans, ont indiqué les éditions du Seuil, qui ont publié plusieurs de ses ouvrages. Fameux critique littéraire, fin connaisseur des classiques, il avait d'ailleurs réécrit Le Rouge et le Noir de Stendhal avec l'autrice et traductrice Michèle Gazier, dont il était l'époux.

20/12/2021, 16:40

ActuaLitté

L’auteure d'Eve à Hollywood, Eve Babitz, est décédée à l’âge de 78 ans

Devenue symbole de la désinvolture et de l'esprit de fête des années 1960 avec son récit Eve à Hollywood (Trad. Jakuta Alikavazovic), Eve Babitz est morte ce vendredi 17 décembre à l'âge de 78 ans, nous apprend l'agence Associated Press. Chroniqueuse alerte de l'excessive Californie des années 60-70, photographe, puis romancière, elle est décédée des suites de la maladie de Huntington à Los Angeles, révèle Lili Anolik, sa biographe.

20/12/2021, 16:11

ActuaLitté

Des ligues de Quidditch changent de nom pour s'éloigner de J.K. Rowling

Les sorties de J.K. Rowling contre les personnes trans se multiplient, ainsi que les répliques de ceux qui dénoncent son point de vue. Dernier épisode en date : une importante ligue de Quidditch américaine change de nom pour se désolidariser explicitement de l'autrice de Harry Potter et de ses opinions. Un communiqué indique que la ligue réalisera « une série d'enquêtes au cours des prochains mois pour orienter une décision concernant le nouveau nom ». Le Quidditch ne se nommera bientôt plus Quidditch...

20/12/2021, 16:00

ActuaLitté

Antoine Compagnon tente à nouveau d'entrer à l'Académie française

Ignorant, jusqu'à présent, les polémiques autour de l'élection de Mario Vargas Llosa, l'Académie française poursuit ses élections, avec la prochaine, pour le fauteuil d'Yves Pouliquen (F35), attendue en février prochain. Les candidatures des habitués sont déjà là, avec Antoine Compagnon, malheureux en 2013, de retour en 2021...

17/12/2021, 14:52

ActuaLitté

Disparition de l'autrice féministe bell hooks, à l'âge de 69 ans

L'autrice féministe bell hooks, Gloria Jean Watkins de son vrai nom, est décédée ce 15 décembre à l'âge de 69 ans, à son domicile de Berea, dans le Kentucky. Elle avait pris pour pseudonyme le nom de son arrière-grand-mère, et l'écrivait en minuscules, pour attirer l'attention sur ses idées et théories. Elle défendait, dans ses livres, un féminisme à la portée de tous, mais qui n'ignorait pas pour autant les particularismes sociaux et politiques.

16/12/2021, 11:42

ActuaLitté

La romancière et journaliste Maryse Wolinski est décédée à l'âge de 78 ans

La romancière et journaliste Maryse Wolinski, est décédée jeudi 9 décembre à l'âge de 78 ans, nous a appris le Seuil, sa maison d'édition. Récemment, elle avait signé trois livres consacrés à son mari, Georges Wolinski, assassiné dans les attentats de Charlie Hebdo de 2015. En 2020, alors en promotion de son livre Au risque de la vie, elle expliquait sur le plateau de LCI souffrir d'un cancer des poumons.

10/12/2021, 12:23

ActuaLitté

Wilbur Smith a laissé derrière lui “un coffre aux trésors de romans”

Le romancier sud-africain Wilbur Smith est décédé en novembre dernier, mais son nom n'a pas fini d'occuper les étals des librairies : il a laissé derrière lui, selon ses proches, « un coffre aux trésors rempli de romans ». Un nouveau livre est ainsi annoncé, Storm Tide, pour le début d'année 2022.

08/12/2021, 14:48

ActuaLitté

En 2022, André Gide, Alain et d'autres auteurs dans le domaine public

Le 1er janvier de chaque année marque l'entrée de plusieurs écrivains et de leur œuvre dans le domaine public, pour le plus grand plaisir des lecteurs — et des éditeurs, qui peuvent se lancer dans de nouvelles éditions sans vergogne. La future année 2022 voit notamment l'entrée d'André Gide dans ce patrimoine culturel commun.

08/12/2021, 12:47

ActuaLitté

Décès de Jean-Paul Didierlaurent, auteur du Liseur du 6h27

« C’est avec une immense tristesse que nous vous annonçons le décès de Jean-Paul Didierlaurent emporté par un cancer à 59 ans ce dimanche 5 décembre », indique son éditeur Au Diable Vauvert dans un communiqué.

06/12/2021, 13:12

ActuaLitté

Affaires PPDA : le Prix du temps retrouvé perd ses jurés

Depuis février dernier, Patrick Poivre d’Arvor est incriminé par différentes accusations d'agressions sexuelles, harcèlement sexuel et viol. En parallèle de ses activités de journaliste, PPDA était président du jury du Prix du temps retrouvé. Depuis la dénonciation de la journaliste Florence Porcel, début 2021, les chaises des jurés se vident, avec plusieurs départs signalés... Même celui d'une personnalité qui n'en a jamais fait partie...

03/12/2021, 16:23

ActuaLitté

Québec-France : Annie-Claude Thériault en résidence à la Villa Marguerite Yourcenar

L’écrivaine québécoise Annie-Claude Thériault est la première lauréate d’une nouvelle résidence d’écriture à la Villa Marguerite Yourcenar, en France. Elle bénéficiera, pour un séjour d’un mois, d’une bourse de 2000 €. Sur place, elle participera à des rencontres avec des publics scolaires et à des événements littéraires.

03/12/2021, 11:32

ActuaLitté

Décès de Claude Bourgeyx, l'homme des Petits Outrages

Claude Bourgeyx a quitté la scène ce dimanche 28 novembre 2021, indique le Castor astral qui fut l'un de ses éditeurs. Depuis la toute première publication des Petits Outrages en 1984, jusqu’à celle du recueil Chroniques de la chambre 3 en 2018, la maison aura cependant été l’éditeur fidèle de l'auteur et de ses textes aussi drôles que corrosifs. 

01/12/2021, 12:05

ActuaLitté

Le Canada honore Margaret Atwood, avec un timbre à son effigie

L'autrice canadienne Margaret Atwood, figure littéraire internationale, a été saluée par un timbre à son effigie, dévoilé par les services postaux du pays. La créatrice de La Servante écarlate y apparaît devant un vers extrait de son poème Spelling.

30/11/2021, 16:00

ActuaLitté

Prochaine élection le 17 février 2022 à l'Académie française

Le jour même de l'élection de Mario Vargas Llosa au fauteuil 18 de l'Académie française, les Immortels fixaient la date de la prochaine session de vote. Le fauteuil d'Yves Pouliquen, décédé le 5 février 2020, trouvera peut-être son successeur à cette occasion...

26/11/2021, 10:36

ActuaLitté

Mario Vargas Llosa élu au fauteuil 18 de l'Académie française

Sans trop de surprise, le candidat Mario Vargas Llosa aura attiré les votes des Académiciens. L'auteur péruvien naturalisé espagnol siègera au fauteuil 18, précédemment occupé par Michel Serres. La nouvelle a été annoncée par Álvaro Vargas Llosa, le fils aîné de l'écrivain.

25/11/2021, 16:04

ActuaLitté

L'auteur américain Noah Gordon, inconnu dans son pays, est mort

Ce lundi 22 novembre, l'écrivain américain Noah Gordon s'est éteint « dans la tranquillité de son foyer », indique sa famille dans un message. Âgé de 95 ans, Gordon a signé de nombreux romans historiques, traduits et publiés dans le monde entier. Aux États-Unis, toutefois, il était resté l'écrivain le plus célèbre « dont vous n'avez jamais entendu parler »...

23/11/2021, 10:24

ActuaLitté

Michel Le Bris et Joseph Ponthus, réunis par un hommage posthume à Xavier Grall

Les éditions Calligrammes ont publié Ne vivent haut que ceux qui rêvent — Avec Xavier Grall, un recueil qui rend hommage, de manière créative, à l'œuvre de ce dernier, mort il y a 40 ans. 27 auteurs et artistes ont participé, dont Joseph Ponthus et Michel Le Bris, disparus en début d'année.

19/11/2021, 16:41

ActuaLitté

Académie française : quelles candidatures face à Mario Vargas Llosa ?

La réception des candidatures désormais close, la date du 25 novembre sera la prochaine échéance dans le processus d'élection de l'Académie française pour le fauteuil 18 de la prestigieuse institution. Le favori, Mario Vargas Llosa, fait face à 10 autres candidats.

19/11/2021, 10:59

ActuaLitté

Le romancier d'aventures mondialement connu, Wilbur Smith, est mort

L'auteur à succès de dizaines de romans d'aventures, Wilbur Smith, est décédé à l'âge de 88 ans à son domicile du Cap, en Afrique du Sud. L'annonce a été faite à travers une nécrologie sur son site officiel. Il se sera nourri de ses propres expériences pour écrire ses romans. La cause du décès n'a pas été révélée.

15/11/2021, 17:29

ActuaLitté

Jean-Marc Rochette - La bande dessinée au Collège de France 

Le cycle « La bande dessinée au Collège de France », organisé en partenariat avec le Centre national du livre, continue avec un entretien entre le dessinateur Jean-Marc Rochette et Vinciane Pirenne-Delforge, professeure du Collège de France, le 24 novembre à 18h00. Cette conférence aura lieu en public dans l'amphithéâtre Marguerite de Navarre du Collège de France.

15/11/2021, 13:44

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Apprendre aux plus jeunes à protéger la Terre : les livres recommandés par l'ONU

L'Organisation des Nations Unies (ONU), en partenariat avec différents organismes du livre, anime un club de lecture destiné aux plus jeunes, pour leur faire prendre conscience au plus tôt des défis qui occupent ou attendent l'humanité dans les prochaines années. La dernière liste de lecture concerne la vie terrestre, et la manière dont l'humain change la face de la Terre.

19/01/2022, 11:17

ActuaLitté

Prêt numérique : le Maryland lutte contre les “pratiques injustes” des éditeurs

Depuis le 1er janvier dernier, une loi est entrée en vigueur dans l'État du Maryland, imposant aux éditeurs des offres « équitables » en matière de vente de licences de prêt numérique aux bibliothèques. L'édition américaine s'est dressée contre un texte de loi qu'elle juge « inconstitutionnel », estimant qu'il prive les maisons de leurs droits, et l'a attaqué en justice... Les arguments sont échangés, mais l'État du Maryland tient bon.

19/01/2022, 10:50

ActuaLitté

Parcourir le monde autrement : la collection Cartoville se réinvente

La collection des guides touristiques Cartoville (éditions Gallimard) se refait une beauté pour ses éditions 2022. Tout en conservant son concept unique de grandes cartes dépliables, la collection adopte une nouvelle mise en page plus aérée et du contenu supplémentaire pour une expérience de voyage enrichie.

19/01/2022, 10:39

ActuaLitté

L'inspiration de Saint-Exupéry dévoilée avec Lettres à l'Inconnue 

Dans une anthologie inédite, Folio dévoile les sources d’inspiration du Petit Prince ainsi que la dernière passion amoureuse de Saint-Exupéry, quelques mois avant sa disparition en 1944. La parution est prévue pour le 3 février 2022. 

19/01/2022, 10:07

ActuaLitté

Hachette intégre Paperblanks, spécialiste de la papeterie haut de gamme

Hachette UK a annoncé l’acquisition de Paperblanks, la deuxième marque mondiale de carnets, agendas, journaux et articles de papeterie haut de gamme, après Moleskine. Cette acquisition fait suite à la signature d’un accord le 14 janvier 2022, permettant à Hachette UK, la filiale anglaise de Hachette Livre, d’acquérir 100 % du capital de Paperblanks. 

18/01/2022, 18:40

ActuaLitté

Microsoft rachète Activision Blizzard, éditeur de jeux vidéo et de livres

Pour la modique somme de 68,7 milliards $ (plus de 60,6 milliards €), le géant des GAFAM, Microsoft, vient d’acquérir le studio Activision Blizzard. Internationalement connu pour ses jeux en ligne, massivement multiplayers World of Warcraft ou encore Diablo, Blizzard rejoint la division Jeux — qui comporte déjà tout l’univers Xbox. Mais fait également de Microsoft un éditeur de livres.

18/01/2022, 17:54

ActuaLitté

Les coursiers Uber Eats livrent romans ou BD (au besoin, gratuitement)

Depuis le premier confinement de 2020, les services de livraison à domicile ont littéralement explosé. Pour ne citer que lui, Uber Eats a réalisé un 47 % de croissance, à 4,9 milliards € au niveau mondial — dont 625,15 millions € en France. Et les utilisateurs, depuis quelque temps, jouissent également d’une solution de livraison… pour des livres. 

18/01/2022, 16:56

ActuaLitté

Anne Hidalgo veut agir pour “la juste rémunération” des écrivains

#Presidentielle2022 — À quelques mois du premier tour de l’élection présidentielle, les candidatures se multiplient, mais les programmes restent encore une denrée rare. Candidate déclarée depuis septembre 2021, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a dévoilé son programme il y a quelques jours. La culture y est évoquée, et notamment la « juste rémunération » des artistes.

18/01/2022, 16:33

ActuaLitté

Caroline Mucchielli nommée directrice adjointe de Kamael (Leslibraires.fr)

La société Kamael, gestionnaire de plus de 400 librairies indépendantes présentes sur la plateforme Leslibraires.fr, annonce l'arrivée de Caroline Mucchielli au poste de directrice adjointe et directrice produit.

18/01/2022, 15:41

ActuaLitté

La Turquie refuse de libérer l'éditeur Osman Kavala, malgré les menaces de sanctions

La triste saga continue pour l'éditeur, mécène et philanthrope Osman Kavala, emprisonné en Turquie depuis le mois d’octobre 2017. Le Conseil des ministres de l’Union européenne avait réclamé une libération pour le 2 février prochain. Cette dernière n’aura pas lieu. 

18/01/2022, 15:26

ActuaLitté

La mangaka Maki Murakami entre en guerre contre les sites pirates

La guerre contre le piratage ne cesse de gronder, dans le domaine des mangas. La mangaka Maki Murakami, connue pour sa série yaoi [centrée sur les relations entre hommes, NdR] Gravitation, a attaqué plusieurs sites pirates en justice aux États-Unis, via l'hébergeur CloudFlare. Cela fait suite à la publication et au partage de ses œuvres sans son autorisation, et son équipe judiciaire entend faire comparaitre les coupables devant un tribunal.

17/01/2022, 14:49

ActuaLitté

Vers un passe vaccinal obligatoire pour accéder aux bibliothèques

L'Assemblée nationale a adopté, ce dimanche 16 janvier au soir, le projet de loi renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire et modifiant le code de la santé publique. Il instituait l'obligation de présentation du passe vaccinal, et non plus sanitaire, dans certains cas de figure. Les bibliothèques territoriales sont concernées, avec quelques nuances minimes.

17/01/2022, 11:48

ActuaLitté

Les auteurs obtiennent la condamnation du ministère de la Culture

Le Conseil d'État vient de donner raison aux syndicats d'artistes-auteurs en condamnant le ministère de la Culture pour excès de pouvoir. La décision, rendue en octobre dernier, est quasiment passée aux oubliettes, tant le sujet est sensible. De fait, l’arrêt du Conseil d’État indique en substance que, sur les questions de sécurité sociale, les organismes de gestion collective ne représentent pas les artistes-auteurs. Oups.

17/01/2022, 11:38

ActuaLitté

Pour ses 400 ans, Molière se refait une beauté chez Classiques Garnier

Afin de célébrer les 400 ans de la naissance de Molière, Classiques Garnier publiera chaque mois une ou plusieurs pièces du théâtre complet de Molière, éditées par Charles Mazouer, au format Poche dans la collection Classiques Jaunes.

17/01/2022, 11:20

ActuaLitté

Nosoli, ”Nous Sommes Libraires” : Furet du Nord et Decitre déclinent leur identité

« Partage. Optimisme. Curiosité. Audace. » S’ouvre sous cette déclinaison une nouvelle approche pour le groupe Furet du Nord / Decitre : Nosoli, pour Nous Sommes Libraires, entend regrouper l'intégralité des activités du groupe – les différents points de vente, soit 32 librairies, dont deux en Belgique, la base de données ORB et les services professionnels DecitrePro.

17/01/2022, 09:39

ActuaLitté

Le contrôle du Passeport vaccinal en librairie fait gronder au Québec

Fin décembre, le Québec présentait des mesures sanitaires rigoureuses, face à une « situation extrême ». Un couvre-feu du Nouvel An, qui s’ajoutait aux restrictions déjà imposées quinze jours plus tôt, devant l’explosion des cas – cours suspendus, écoles fermées, bars ainsi que salles de spectacles. Ce 14 janvier, le couvre-feu prenait fin, mais le contrôle du passeport vaccinal s'élargit à nombre de commerces.

15/01/2022, 12:11

ActuaLitté

Contre le Sida, l'éducation : “Jeunes filles : Ouvrez des livres, fermez les jambes.” 

Dérapage incontrôlé ? Plutôt une polémique qui enfle après qu’une adresse aux jeunes d’Afrique du Sud s’est changée en message amplement commenté. Haute responsable au ministère de la Santé, Phophi Ramathuba était en déplacement, pour évoquer notamment la prévention contre le VIH. Mais son apostrophe a tourné au calvaire, décontextualisée et tournée en ridicule.

14/01/2022, 15:12

ActuaLitté

Cultura lance son nouveau podcast “Perle de culture”

Cultura s’est lancé dans une nouvelle série de podcasts intitulés « Perles de Culture ». À raison d’une vingtaine d’épisodes, l’émission entend remonter aux sources « d’oeuvres aussi mythiques qu’éclectiques ». Avec un format court, dont les épisodes durent moins de 10 minutes chacun, on explore les expressions culturelles et artistiques, invitant ses auditeurs dans « les coulisses de la création ». 

14/01/2022, 13:22

ActuaLitté

L'Institut français annonce sa réorganisation

L’Institut français adopte à partir de ce jour une nouvelle organisation afin d’être « plus en phase avec ses priorités et plus lisible pour ses partenaires ». Ce nouvel organigramme est mis en place au moment où l’établissement public en charge de l’action culturelle extérieure de la France fête ses 100 ans.

14/01/2022, 12:43

ActuaLitté

Fusion Lagardère Vivendi : l'OPA interviendra entre avril et mai 2022

Le temps file : nous sommes déjà en 2022. La commandite d’Arnaud Lagardère – qui lui donnait pleins pouvoirs sur le groupe éponyme – a sauté voilà moins de 10 mois. Et depuis, Vivendi a acquis les parts d’Amber Capital dans l’entreprise. Un changement qui accorde à Vincent Bolloré 45 % des actions Lagardère. Et le plan global se dessine, progressivement.

14/01/2022, 12:30

ActuaLitté

La librairie en Italie : trois mariages et un enterrement (mais de luxe)

Le secteur est plutôt dynamique : le ratio entre ouvertures et fermetures de librairies serait plutôt positif. Et souvent, ce sont de jeunes passionnés de littérature, ou d’écriture, qui s’investissent, soucieux de combiner intérêt culturel et questions sociales. Trois nouvelles créations se remarquent particulièrement, entre fin 2021 et début 2022. Tandis qu’un établissement historique de Milan sera remplacé par un hôtel de luxe. 

14/01/2022, 12:19

ActuaLitté

Chine : disparition de l'écrivain Yang Maodong, privé de visite à son épouse mourante

Militant des droits de l'homme, dissident et écrivain, Yang Maodong, connu sous le nom de plume Guo Feixiong, fait l'objet d'une surveillance très rapprochée du gouvernement chinois. Emprisonné à plusieurs reprises ces dernières années, il était frappé d'une interdiction de sortie du territoire. Il avait multiplié les appels pour une levée de cette dernière, afin de rejoindre son épouse, en phase terminale d'un cancer.

14/01/2022, 12:01

ActuaLitté

La Bibliothèque des Abattoirs “tout à fait en capacité de répondre aux demandes”

En novembre dernier, un collectif de chercheurs, d'enseignants et d'artistes s'inquiétait dans nos colonnes de nouvelles « conditions très restreintes » d'accès à la Bibliothèque des Abattoirs, lieu d'exposition d'art moderne et contemporain de la ville de Toulouse. La direction du lieu nous adresse une réponse intégralement reproduite ci-dessous, assurant d'un attachement « aux conditions d’accueil de ses visiteurs et visiteuses ».

14/01/2022, 09:54

ActuaLitté

Mémonum, bibliothèque patrimoniale et numérique de Montpellier, joue avec la BnF

Depuis 2015, les fonds patrimoniaux de la médiathèque centrale de Montpellier ont été numérisés et mis à disposition sur Mémonum, la bibliothèque numérique de la métropole. Elle inaugure aujourd’hui un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France dans le but de bénéficier de l’infrastructure de Gallica. 

13/01/2022, 16:09

ActuaLitté

Les fermetures des librairies mk2 furent des “décisions très difficiles” (Arteum)

Les fermetures des librairies mk2 Bibliothèque et Quai de Loire, le 31 décembre 2021, a poussé une partie des salariés à la grève, pour réclamer une alternative aux réaffectations dans des boutiques du sous-traitant Arteum. Mettant en cause les décisions de ce dernier, ces libraires et « DVDaires » s'estiment abandonnés par mk2 et malmenés par Arteum. Lorraine Dauchez, fondatrice et présidente directrice générale d'Arteum, assure à ActuaLitté que les choix n'ont pas été faits « à la légère ».

13/01/2022, 15:35

ActuaLitté

Un député propose que les usagers participent à l'achat des livres des bibliothèques

Soucieux du bien-être public, certains députés interviennent en interpellant le ministère de la Culture pour de multiples raisons. Grégory Labille (UDI et Indépendants), officie comme représentant de la Somme. Et peu avant Noël dernier, il sollicitait les services de la rue de Valois pour évoquer « les effets de la taxe Sofia sur les petits libraires ». Autrement dit, ce système rendant l’accès aux livres gratuit pour les usagers.

13/01/2022, 15:21

ActuaLitté

Pérou : un homme politique attaque en diffamation l'éditeur d'une biographie accablante

La maison d’édition Penguin Random House Peru, son PDG Jéronimo Pimentel ainsi que le journaliste d'investigation Cristopher Acosta ont été lourdement condamnés suite à un procès en diffamation intenté par l'homme d'affaires et homme politique péruvien César Acuña. L'Association internationale des éditeurs dénonce une tentative de « réduire au silence les auteurs et les éditeurs ». 

13/01/2022, 13:03

ActuaLitté

Iran : interrogations et inquiétudes après la mort de l'écrivain Baktash Abtin

Le samedi 8 janvier dernier, plusieurs organisations non gouvernementales annonçaient la mort de l'écrivain iranien Baktash Abtin, des suites du Covid-19, qu'il avait contracté au sein de la prison d'Evin de Téhéran. La responsabilité des autorités est pointée du doigt, et des voix s'élèvent pour qu'une enquête soit ouverte sur les circonstances de son décès.

13/01/2022, 11:54

ActuaLitté

Décès de l’écrivain italien Vitaliano Trevisan

Vitaliano Trevisan était un écrivain, acteur, dramaturge et scénariste italien, traduit en France et connu également à l'étranger. Il est mort dans des circonstances qui restent à éclaircir (probablement un suicide) à l'âge de 61 ans. 

13/01/2022, 11:36

ActuaLitté

Un appel à l'ouverture des données sur les bibliothèques

La Fédération internationale des associations et institutions de bibliothèques (IFLA), en tant qu'organisation professionnelle globale, s'appuie sur les données des bibliothèques (budgets, achats, fréquentations, entre autres) pour analyser leurs activités et l'évolution de leurs missions. Elle appelle en ce début d'année 2022 les gouvernements à ouvrir largement les accès à ces données, pour faciliter le travail de tous.

13/01/2022, 10:56

ActuaLitté

Jacqueline Wilson dépoussière La Forêt enchantée d'Enid Blyton

Jacqueline Wilson reprendra le flambeau d’Enid Blyton pour poursuivre sa série de livres pour enfants, Faraway Tree ou L'arbre de tous les ailleurs en français. Plus connue pour avoir donné vie au Club des Cinq ou encore à Oui-Oui, Enid Blyton fut l’auteure de près de 600 titres pour enfants, laissant derrière elle nombre de séries inachevées. 

13/01/2022, 10:44

ActuaLitté

Lucky Luke, un lonesome cowboy aux deux papas

Y’a-t-il eu une vie scénaristique pour Lucky Luke, le cowboy de Morris, avant que Goscinny n’entre en scène ? Si au dessinateur les noms de Rantanplan, Jolly Jumper ou les Dalton resteront éternellement raccrochés, une enquête ouvre la voie à une autre création, littéralement fraternelle. Ou comment Louis de Bevere, frère de Maurice, a apporté plus que sa pierre à l’édifice.

13/01/2022, 10:28

ActuaLitté

L'auteur satirique Victor Chenderovitch fuit la Russie après des pressions du Kremlin

Viktor Shenderovich a annoncé lundi, depuis son compte Facebook, avoir choisi de quitter la Russie. La décision du satiriste et critique russe fait suite aux poursuites pour diffamation engagées à son encontre par Evgueni Prigojine, homme d'affaires surnommé « le chef de Poutine » en raison de ses activités dans la restauration.

12/01/2022, 15:58

ActuaLitté

Ouganda : un auteur en prison pour avoir “dérangé” le président

La justice ougandaise avait ordonné la présence de Kakwenza Rukirabashaija au tribunal, avant ce 12 janvier, 10h, « mort ou vif ». Les autorités du pays ont finalement présenté l'auteur devant une cour du pays, en secret, qui l'a inculpé pour « communication insultante » à l'égard du président Yoweri Museveni. Il reste en prison jusqu'au 21 janvier prochain, au moins.

12/01/2022, 11:50

ActuaLitté

Plus de 18 millions € en Italie pour le crédit d'impôt aux librairies

Depuis 2018, une mesure importante pour les libraires italiens a été reconnue : le crédit d'impôt. Cette année, la dotation totale a dépassé 18 millions d'euros, à la grande satisfaction de l'Union des libraires italiens (Sindacato Italiano Librai e Cartolibrai). 

12/01/2022, 11:50

ActuaLitté

Des petits champions de la lecture qui font de grands records

Les petits champions de la lecture séduisent de plus en plus de participants. Cette année, 3895 classes participent à la 10e édition, un chiffre record. Le grand jeu de lecture à voix haute propose aux enfants, accompagnés par leurs enseignants ou des médiateurs du livre, une aventure collective et ludique fondée sur le plaisir de lire.

12/01/2022, 11:19