#Librairie

Un livre autopublié sur Amazon sélectionné pour le Prix Renaudot

Dans la routine des prix littéraires de la rentrée, le Renaudot réservait une petite surprise au sein de sa liste : le livre de Marco Koskas, auteur franco-israélien de plusieurs ouvrages. Son dernier livre, Bande de Français, a été sélectionné parmi les 17 romans élus, avec un nom d'éditeur un peu particulier, Galligrassud. Une contraction de noms de maisons d'édition qui cache un ouvrage autopublié grâce au service... d'Amazon.

Le 05/09/2018 à 10:18 par Antoine Oury

20 Réactions |

Publié le :

05/09/2018 à 10:18

Antoine Oury

20

Commentaires

linkedin mail print
ActuaLitté

Très clairement, une frontière vient d'être franchie par le service d'autopublication d'Amazon, CreateSpace. Pour rappel, le libraire en ligne a mis en place il y a quelques années déjà un service permettant aux auteurs de publier directement leurs ouvrages dans sa boutique en ligne, en échange d'un pourcentage sur les ventes assez conséquent — plus de 50 % du prix de vente du livre.

L'édition traditionnelle — comprendre, à compte d'éditeur — n'a pas vu cette proposition d'un bon œil, tout en y voyant un simple succédané pour les livres rejetés par le système éditorial. L'autopublication, ou autoédition, ne représente pas une menace pour le métier, car il s'agit de deux systèmes différents, assuraient les professionnels.

Ce raisonnement vient de prendre un sérieux coup avec l'apparition d'un ouvrage autopublié dans la liste du Renaudot : on ne rappellera pas la valeur symbolique des sélections des prix littéraires, qui adoubent les éditeurs qui comptent dans le petit milieu germanopratin. D'ailleurs, Marco Koskas et Patrick Besson, le juré qui a visiblement soutenu le livre, selon l'AFP, s'en amusent : Galligrassud rassemble Gallimard, Grasset et Actes Sud, trois maisons habituées des prix.

Marco Koskas a connu le système de l'édition traditionnelle : Bande de Français est son 16e livre, depuis Balace Bounel en 1979, chez Ramsay, alors salué par le Prix du Premier roman. Depuis, il a publié des livres chez Grasset, Calmann Lévy, Lattès, Robert Laffont ou encore Fayard. Autrement dit, il ne s'agit pas de n'importe quel auteur qui s'autopublierait.

D'ailleurs, le Renaudot avait déjà choisi un livre autopublié par son auteur, dès 2010 : L'Homme qui arrêta d'écrire, de Marc-Édouard Nabe, diffusé sur le site personnel de ce dernier, avait alors été défendu par des membres du jury. 

Ici aussi, c'est l'intervention de Patrick Besson qui a sans aucun doute pesé dans la présence du livre : dans Le Point du 16 août dernier, Besson a consacré une page au roman, qu'il a apprécié : il le qualifie de « récit alerte, violent, désordonné, où on entend cette musique de plus en plus rare dans la littérature contemporaine étouffée : la respiration de l'auteur ».

La grande nouveauté, en 2018, c'est la présence d'un livre publié par Amazon, société honnie par une partie du monde du livre — les libraires — et avec laquelle les éditeurs entretiennent une relation difficile, entre nécessité de sa puissance de vente et crainte du monopole.

À voir si le souffle du roman et de son auteur sera suffisant pour perdurer dans les prochaines sélections du Prix Renaudot, malgré la pression du milieu de l'édition...

mise à jour : 

20 Commentaires

 

Aurelyblabla

05/09/2018 à 16:23

:gulp:

Thierry Libraire

06/09/2018 à 07:53

Désolant -Lamentable pour ma part ce livre quelque soit sa durée de vie ne sera jamais vendu dans ma librairie. Nous allons je pense connaitre un mouvement de refus comme pour le livre "pschitt" d' Aphatie qui n'a même pas attentu 1 an pour passer en poche. Je propose même un boycott des auteurs membres du jury .Trop c'est trop

Élodie Torrente

06/09/2018 à 08:52

Bonjour,

Je suis bien d’accord avec vous cher Thierry Libraire. Où va-t-on ? De qui se moque-t-on ? Dans le même temps, quand je vois les difficultés rencontrées par mon éditrice pour diffuser mon premier roman qui semble pourtant avoir la côte de la part des lecteurs et des rares libraires qui ont pris le temps de le lire, je me dis que ce petit monde germanopratin n’est pas près tout comme le copinage de s’éteindre. Hélas !
Quant à Amazon, il faudra certainement attendre que toutes les librairies et notamment les niveaux 1 ferment pour que ce monde de l’édition (auteurs compris) et lecteurs comprennent le mal qu’il nous fait.
Bonne rentrée littéraire à vous.

Sébastien

06/09/2018 à 11:33

"pour ma part ce livre quelque soit sa durée de vie ne sera jamais vendu dans ma librairie" c'est grâce à ce type de raisonnement qu'Amazon aura la peau des libraires...

Richard

06/09/2018 à 08:38

Ce serait comique que le Renaudot ne puisse pas être acheté par le pass Culture (l'autoédition, qui plus est venant d'Amazon, étant honnie par celui-ci) et que l'on ne le trouve pas en librairie (cf Thierry).

Ah, il est loin le temps où l'on jugeait un livre à son contenu ...

Marie

06/09/2018 à 09:33

Votre message est tellement absurde ! Que faites-vous si ce n'est NE PAS juger ce livre à son contenu ? Vous vous limitez à son mode d'édition pour le rejeter. Dommage pour vous !

Richard

06/09/2018 à 09:46

Je crois que vous m'avez mal compris. Celui qui rejette le livre à cause de son mode d'édition, c'est Thierry le libraire.
Moi, je constate qu'un potentiel futur Prix Renaudot ne rentre pas dans le cadre défini par le Pass Culture (puisqu'autoédité via la Plateforme Amazon) et que, toujours hypothètiquement, on ne pourra pas le trouver en librairie non plus.

Et tout cela à cause de son mode d'édition justement.

Lecteur Glouton

06/09/2018 à 11:47

Manifestement vous n'avez pas lu ce livre, qui a fait l'objet d'une critique enthousiaste de Patrick Besson dans Le Point. Seulement, c'est aussi un livre qui a été semble-t-il rejeté pour d'obscures raisons par tous les éditeurs. Or Koskas est un écrivain moult fois confirmé, et primé, auteur de 15 ou 16 livres. Aurait-il dû accepter l'ahurissante décision des éditeurs de ne pas le publier? On voit bien aux réactions corporatistes des deux libraires que, ce qui compte à leurs yeux, ce sont les prés carrés et les avantages acquis de leur profession; pas la litterature.

elodie torrente

06/09/2018 à 12:24

Sébastien, erreur, c'est grâce (ou plutôt à cause) des acheteurs qu'Amazon aura la peau des libraires...

Richard

06/09/2018 à 14:08

"C'est à cause des gens qui achétent des livres qu'Amazon aura la peau des libraires".
Bien bien : heureusement que beaucoup de gens n'achétent pas de livres, ça leur évitera de passer pour des suppots d'Amazon #grr

Pas sûr que s'attaquer aux lecteurs qui paient leur livre soient vraiment une solution d'avenir. Rappelez vous l'industrie du disque, le piratage, toussa ...

Dulac / Simon

06/09/2018 à 14:02

Il me semble que toutes ces peurs se nourrissent des difficultés du système de l'édition traditionnelle. Il faudrait peut-être se poser des questions et revoir certaines façons de faire. L'édition est un monde très fermé où les changements sont mal vus. Amazon n'a fait que profiter de cet immobilisme pour asseoir son hégémonie. Il n'a pas rencontré la moindre résistance et règne sur la profession pour qui il est devenu un outil indispensable : les éditeurs font 15 à 25

Libraire92

06/09/2018 à 14:03

Pitoyable... Et à ceux qui nous disent que c'est notre comportement qui dirige les clients vers Amazon... Je ne crois pas non. Nous n'allons pas nous laisser faire par ces auteurs/éditeurs qui contribuent à nous écraser, en continuant de vendre et conseiller leurs livres, c'est une blague ? Ils veulent nous faire fermer ? très bien, mais les petits auteurs, les petites perles qui ont une chance avec nous d'être découverts, conseillés, vendus, oubliez les, Amazon ne fera jamais rien pour ceux là. Ce n'est pas uniquement pour nous que c'est dramatique, il ne faut pas l'oublier.

Richard

06/09/2018 à 15:45

En tout cas, sur ce cas très précis, désolé d'insister, mais oui. Si Koskas gagne le Renaudot et que les libraires refusent de le vendre, évidemment que vous poussez vos clients vers Amazon.

Dulac/Simon

06/09/2018 à 15:22

Je ne pense pas que les libraires aient la moindre responsabilité dans cette évolution. Amazon est un mirage pour 99

F.J

06/09/2018 à 15:58

Mon Dieu, mais quelle hargne ! Je suis auteure indépendante publiée sur Amazon, avec un succès d'estime, et j'aurais bien aimé être vendue en librairie. Mais chers libraires, vous savez très bien que le monde de l'édition traditionnelle (en dehors des micro-éditeurs, qui ne sont pas une bonne option, en général) est en principe fermé aux gens qui ne sont pas connus ou ne sont pas appuyés par une personnalité. Et les libraires, dès que l'on prononce le mot "auto-édition", refusent de vendre votre livre en librairie. Quel choix reste-t-il ?

Lily

06/09/2018 à 18:21

Finalement les libraires sont furax! :coolgrin:On les comprend à moitié... Sur un plan professionnel ils défendent le Livre et c'est tout à leur honneur.
Mais que font-ils de ces ouvrages d'auteurs qui ne passeront jamais le mur des comités de lecture français sous prétexte qu'ils ne sont pas du "sérail" ou recommandés par un " réseau" ? Ont-ils songé à ce pauvre Proust, auto édité en son temps, et à bien d'autres auteurs, obligés de passer par ce mode de publication, et que le public d'hier et d'aujourd'hui apprécient ?
Ce que démontre ce Prix littéraire, ne serait-ce pas que le goût du public, justement, se tourne et
se tournera de plus en plus vers des créateurs talentueux que le petit monde infatué de l'édition française étouffe, censure et met de côté au nom du dieu Argent.

Dulac/Simon

06/09/2018 à 19:42

Bravo Lily, c'est très bien dit. Rien à ajouter si ce n'est que la mauvaise humeur des uns ou des autres n'empêchera pas la terre de tourner.
Et le monde de changer. L'autoédition représente 30

Elodie Torrente

06/09/2018 à 20:31

Oui la la, j’ai les yeux qui piquent en lisant certains commentaires.
Fustiger les lecteurs et ainsi les éloigner des auteurs, des librairies et aussi d’Amazon ? Mais il y a de moins en moins de lecteurs, cher monsieur, et de plus en plus de livres. Comment pourrait-on dans ce cas s’en prendre aux lecteurs ? Ce serait suicidaire, en effet. Pour un auteur que je suis comme pour les libraires que je défends. En revanche comprendre que le lecteur est un consommateur qui ferait mieux de devenir consomm’acteur pour que tous ces Amazon, Starbucks et autres Grands distributeurs de produits payés au plus bas prix à son producteur/créateur et revendus au prix fort au client sans passer par la case impôt (et donc sociale) afin qu’il ne se transforme pas bientôt en arroseur arrosé, serait plus réaliste.
Autre argument lu ici qui me fait mal aux yeux est celui qui annonce avec une crédulité qui confine au respect (ou à l’ignorance) que les lecteurs et les prix s’intéresseraient aux auto-édités, nous rappelant au passage le cas Proust (comme si on pouvait l’oublier, hein) sous prétexte qu’un (soi-disant) auteur d’entre eux serait cité cette année au Renaudot. Je pense qu’il faudrait apprendre à lire un article avant de le commenter. Car si je rejoins l’avis de cette personne qui dit que le petit monde de l’édition est bien fermé (et je rajouterai bien trop prolixe depuis 20 ans) cet auteur dans la liste du Renaudot n’est pas un inconnu (multi-publié avec peut-être un petit succès, il a du se dire que son pourcentage sans éditeur serait plus conséquent) et ce n’est certainement pas par hasard que le célèbre Prix germanopratin l’a choisi (je parierai qu’il est très lié à Besson). Car oui, être dans le sérail est important. C’est la morale de cet article au titre un peu racoleur (que l’on pardonne à notre super Actuallité car il faut bien attiré le lecteur) et surtout la morale de notre monde de l’edition. Mieux vaut être bien entouré avec des libraires et des éditeurs (même petit comme le mien) qui promeuvent le livre que seul sur Amazon à faire le commercial en perdant 50% sur la vente et en assumant les frais d’impression. Et je ne parle même pas de tous ces bouquins mal écrits, pas corrigés, vendus à des lecteurs qui, à un moment donné, doivent être dégoûtés d’avoir dépenser de l’argent pour rien ou pire. Je ne parle pas de tous ces livres en plus qui inondent un marché saturé ou le client est de plus en plus rare, nouvelles technologies obligent. Or donc, cet auteur déjà connu n’est pas un bon exemple et n’incarne en aucun cas la montée des auto-édités auprès des lecteurs.
Mais bon, continuez à acheter, à publier sur, à être diffusé par Amazon et donc à le soutenir avec votre argent et à le défendre.
Quand tous les commerces auront fermé, qu’il y aura un taux de chômage encore plus fort, comptez sur le géant américain pour vous faire payer très cher les frais de port (porc ? ^^) et votre auto-édition.
De mon côté, je continuerai à aller en librairie pour acheter et, chez celles qui ont pris le temps de lire mon premier roman (édité chez un micro-éditeur), malgré le nombre de livres qui s’amoncellent chaque saison dans leur boutique, de m’y rendre avec joie pour dédicacer à des lecteurs qui, comme moi, refusent de se tirer une balle dans le pied. Je continuerai à envoyer à des éditeurs. Quand on fait ce qu’il faut et que l’on persévère au nom de la belle littérature, on y parvient toujours. Même si ça prend du temps.
Enfin et je terminerai là-dessus. Si vraiment le droit des auteurs, notre avenir vous intéresse alors rejoignez la SGDL ou autre organisme tel que la SACD ou la Charte. Ce sera plus instructif et productif qu’une bataille stérile ici.

cleo

07/09/2018 à 12:46

au lieu de tergiverser là...
il est bon ou pas ce bouquin? that is the question,
essentielle, à mon humble avis ! :roll:

Démocrite

15/09/2018 à 23:06

Merci aux libraires ! Sans le battage médiatique qu’ils ont créé autour de cet ouvrage, il me serait passé inaperçu. Merci à Patrick Besson sans lequel je n’aurais pas lu cet ouvrage écrit, n’en déplaise à certains, par un vrai écrivain, ouvrage qui nous fait entrer dans un milieu et une ville... qui, apparemment, doivent gêner dans notre pauvre France d’aujourd’hui. Voilà qu’il me faut crier Vive Amazon !

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

6 finalistes pour le Prix Ivoire 2022

Créé en 2008 par Akwaba Culture, association de droit ivoirien, le Prix Ivoire pour la Littérature Africaine d’Expression Francophone est placé sous le parrainage du ministère de la Culture et de la Francophonie de Côte d’Ivoire, de l’ambassade de France à Abidjan, de la Fondation Orange Côte d’Ivoire, de la Librairie de France Groupe. Le jury présente les 6 finalistes de cette édition 2022.

17/08/2022, 15:24

ActuaLitté

Leïla Slimani présidera le jury de l'International Booker Prize 2023

L'écrivaine franco-marocaine Leïla Slimani présidera le jury de l'édition 2023 de l'International Booker Prize, indique l'organisation de cette célèbre récompense anglophone. Elle sera accompagnée, dans le travail de sélection des titres de mars, puis d'avril, avant la désignation du lauréat en mai, par quatre autres membres. Ils auront la lourde tâche de désigner le successeur de Geetanjali Shree, première romancière hindi à remporter la prestigieuse récompense.

17/08/2022, 14:36

ActuaLitté

Trois livres finalistes pour le Prix du polar romand 2022

Trois ouvrages restent à départager pour le Prix du polar romand 2022, qui sera remis au lauréat le 1er septembre prochain à Morges lors d’une cérémonie publique en préouverture du festival Le Livre sur les Quais. 14 livres figuraient dans la précédente sélection...

11/08/2022, 16:44

ActuaLitté

Prix Maison Rouge 2022 : trois ouvrages encore en lice

Le Prix Maison Rouge a été fondé en 2019 par Céline et Guillaume Farré grâce au précieux concours de Frédéric Beigbeder et Frédéric Schiffter qui, comme la Maison Rouge à Biarritz, Organisateur du Prix et lieu culturel, souhaitent que le Pays Basque dispose d’une distinction littéraire.

06/08/2022, 10:21

ActuaLitté

Les 7 romans de la première sélection du Prix Patrimoines 2022

#PrixAutomne22 – Le jury du Prix Littéraire Patrimoines de Louvre Banque Privée (ex BPE – La Poste Groupe – La Banque Postale) vient d’arrêter sa sélection 2022. Elle comprend sept titres parmi les romans de la rentrée d’automne. 

28/07/2022, 17:02

ActuaLitté

La sélection du Prix Page / America 2022, révélée

Le Festival America et la revue Page des libraires s'associent, afin de récompenser le premier roman d’un auteur d’Amérique du Nord. Un jury composé de 130 libraires et bibliothécaires est appelé à voter pour élire le lauréat parmi une sélection d'ouvrages de plumes présentes durant le festival.

28/07/2022, 14:16

ActuaLitté

Prix Méduse 2022 : les trois romans de la dernière sélection

Le prix Méduse ouvre la rentrée littéraire. Il met en lumière une découverte destinée à marquer la saison d’automne. Remis pour la première fois le 27 Août 2022 à Saint-Tropez, le prix Méduse récompense un roman ou un récit de langue française. Il est doté de 5000 € et d’une résidence.

22/07/2022, 15:18

ActuaLitté

La sélection du Prix Le Monde 2022 révélée

#PrixAutomne22 – La sélection 2022 de la 10e édition du Prix littéraire Le Monde est connue. Dix romans qui paraîtront à la rentrée littéraire, avant de choisir un lauréat parmi ces titres le 7 septembre prochain.

 

 

21/07/2022, 16:52

ActuaLitté

Découvrez la sélection du Prix RTS Littérature Ado 2023

La sélection de l’édition 2023 du Prix RTS Littérature Ado se révèle à travers cinq nouveaux titres. Organisé par l’Institut suisse Jeunesse et Média en partenariat avec RTS Découverte, la participation au prix est ouverte aux adolescents entre 13 et 15 ans.

21/07/2022, 14:45

ActuaLitté

6 livres sélectionnés pour le Prix Mange, Livre !

Chaque année en septembre, le collectif Mange, Lille !, présidé par Marie-Laure Fréchet, organise le Prix Mange, Livre !. Il récompense un ouvrage mettant en avant l’alimentation issue de pratiques respectueuses de la nature, de la vie et de la biodiversité et incitant à manger mieux, que ce soit dans une dimension quotidienne, gastronomique, nutritionnelle ou patrimoniale.

21/07/2022, 09:47

ActuaLitté

Shintarô Kago, lauréat du Prix Asie ACBD 2022

L’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée (ACBD) a décerné le Prix Asie de la Critique ACBD 2022 à Shintarô Kago, pour l'album, La Princesse du château sans fin, publié aux éditions Huber. Ce prix distingue « une bande dessinée asiatique remarquable parue en français entre juillet 2021 et juin 2022. »

19/07/2022, 07:35

ActuaLitté

Huit titres en lice pour le Prix Pierre Daix 2022

Le Prix Pierre Daix a été créé par François Pinault en 2015, en hommage à la mémoire de son ami écrivain et historien de l’art français, décédé en 2014. Huit livres sont en lice pour l'édition 2022 de la récompense, dotée à hauteur de 10.000 €. L'ouvage lauréat sera annoncé le 28 novembre prochain.

13/07/2022, 16:36

ActuaLitté

Le Club Castel crée son propre prix littéraire

#PrixAutomne22 – Castel, club privé de Paris situé dans le 6e arrondissement, ouvre une nouvelle page de son histoire en lançant à l’automne 2022, son prix du roman. La récompense distinguera un roman écrit en langue française publié lors de la rentrée littéraire de septembre 2022.

13/07/2022, 09:41

ActuaLitté

Première sélection du Prix Maison Rouge 2022

En août 2022, la Maison Rouge organisera la 4ème édition de son Prix littéraire à Biarritz. Ce samedi 9 juillet se tenait l’avant dernière réunion du jury Prix Maison Rouge Biarritz durant laquelle les jurés ont présélectionné 8 ouvrages parmi la soixantaine reçue initialement. 

13/07/2022, 09:26

ActuaLitté

Première sélection du Prix HarperCollins Poche

HarperCollins France lance, en partenariat avec Le Parisien week-end, le Prix HarperCollins Poche. Il récompensera chaque année deux titres de son catalogue dans les catégories suivantes : Littérature et Noir. 

12/07/2022, 17:03

ActuaLitté

La Conférence remporte le Prix BD des étudiants France Culture - Les Inrockuptibles

Ce Prix récompense une bande-dessinée d’auteur émergent (pas plus de 3 BD déjà publiées à son actif), parue entre août 2021 et juin 2022 en langue française. Pour sa troisième édition, le Prix BD des étudiants France Culture – Les Inrockuptibles en partenariat avec le CNL récompense Mahi Grand et sa BD La Conférence (Éditions Dargaud).

12/07/2022, 12:18

ActuaLitté

Ana Servo et Léon de Griffes lauréats du Prix de la Nouvelle érotique 2022

Le Prix de la Nouvelle Érotique, à travers un concours d’écriture en temps réel, en une seule nuit, sous la double contrainte d’un thème et un mot final révélés au dernier moment, a pour but de redonner ses lettres de noblesses à un genre littéraire trop invisibilisé. Et ce sont les deux auteurs, Ana Servo et Léon de Griffes, qui pour leurs nouvelles respectives ont raflé le prix cette année.

08/07/2022, 15:19

ActuaLitté

Le prix Strega 2022 attribué à Mario Desiati pour Spatriati

Le 7 juillet 2022, au Nymphée de la Villa Giulia à Rome, s'est déroulée la première finale avec sept auteurs en lice dans l'histoire du prix Strega (d’habitude, on ne compte que cinq finalistes). L'édition 2022, la 76e, du prix littéraire le plus prestigieux d'Italie n'a réservé aucune surprise par rapport aux prévisions : le gagnant est Mario Desiati, auteur de Spatriati (Einaudi), avec 166 votes. L'écrivain n'est pas encore publié en France. 

08/07/2022, 13:11

ActuaLitté

Révélation Livre jeunesse 2022 : 12 titres en lice

La Révélation Livre jeunesse de l’ADAGP a été créée en partenariat avec la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse afin de valoriser et d'encourager le travail d’auteurs et autrices émergents, travaillant ou résidant en France et ayant publié professionnellement 3 albums maximum (dont au moins un entre le 1er juin 2021 et le 31 mai 2022). La sélection 2022 est désormais connue.

08/07/2022, 12:39

ActuaLitté

Sylvie Lindeperg reçoit le Prix du livre de cinéma 2022

Le jury du Prix du livre de cinéma 2022, présidé par Delphine de Vigan, a décerné la récompense du Centre national du cinéma et de l'image animée à Nuremberg. La bataille des images de Sylvie Lindeperg, publié par les éditions Payot & Rivages.

08/07/2022, 10:47

ActuaLitté

Les 9 romans sélectionnés pour le Prix Roman Cyber Agora 2022

Le Prix du Roman Cyber Agora 41 récompense chaque année une œuvre de fiction qui évoque la question du Cyber (cybersécurité, cyberculture ou culture numérique et du monde de la Toile) en langue française ou traduite en français.

08/07/2022, 08:50

ActuaLitté

6e prix Première Plume : les 5 romans de la sélection 2022

Pour sa sixième édition, le groupe Nosoli (Furet du Nord/ Decitre), en partenariat avec le Crédit Agricole Nord de France et L’Express, présente la sélection 2022 du Prix Première Plume. « Avec ce prix, nos libraires souhaitent mettre en lumière chaque année des auteurs de la Rentrée Littéraire dans la catégorie “Premier Roman”, pour la force de leurs récits et les émotions qu’ils nous ont insufflés », souligne le groupe.

06/07/2022, 11:45

ActuaLitté

Le Prix du Livre Cogedim Club dévoile ses trois finalistes

Le Prix du Livre Cogedim Club, créé en 2020, met à l’honneur un roman ou récit francophone où la famille et la transmission sont au cœur de l’intrigue. Il vient clore une année de lectures et d’échanges au sein des clubs des 26 résidences services seniors Cogedim Club participantes. Trois titres ont été sélectionnés avant l'annonce du lauréat, prévue en octobre prochain. 

04/07/2022, 14:48

ActuaLitté

Six titres en lice pour le 5e prix du Noir de l'Histoire

Le prix Noir de l'Histoire, organisé par les bibliothèques d'Agglopolys, Communauté d'agglomération de Blois et Les Rendez-vous de l'histoire, récompense un roman francophone noir ou policier dans lequel les événements historiques jouent un rôle majeur. Six ouvrages ont été sélectionnés pour cette édition 2022. 

04/07/2022, 11:33

ActuaLitté

Les trois finalistes du prix Jean Monnet 2022 sont dévoilés

LEC22 – Créé en 1995, parrainé et doté de 5 000 € par le Conseil départemental de la Charente, le prix Jean Monnet de Littératures Européennes récompense chaque année un ouvrage écrit ou traduit en français pendant l’année écoulée. Composé d’écrivains et d’écrivaines, de critiques et de journalistes, le jury est présidé par Gérard de Cortanze.

02/07/2022, 10:43

ActuaLitté

Poésie, essai, philosophie... L'Académie française décerne 64 distinctions

L'Académie française a dévoilé l'ensemble de son palmarès 2022, incluant les Grands Prix, les Prix de poésie, les Prix de littérature et de philosophie, les Prix d'histoire et les Prix de soutien à la création littéraire. Parmi les noms présentés par les Académiciens, ceux de 18 autrices. 

01/07/2022, 15:50

ActuaLitté

Le Prix du livre d'art salue un catalogue de porcelaines chinoises

Le Prix du livre d’Art récompense un ouvrage dans le domaine de l’histoire de l’art. Portée par la Ville d’Ajaccio qui le dote, notamment, d’un montant de 3000 €, la récompense salue cette année Porcelaines chinoises du palais de Santos, sous la direction de Claire Déléry et Huei-chung Tsao, coédité en français et anglais par le Musée national des arts asiatiques – Guimet et Lienart éditions.

30/06/2022, 17:29

ActuaLitté

La première sélection du Prix Vialatte 2022 dévoilée 

Créé en 1991, le Prix Alexandre-Vialatte récompense un écrivain de langue française dont l'élégance d'écriture et la vivacité d'esprit sont « source de plaisir pour le lecteur ». Dix ouvrages ont été retenus par le jury, composant la première sélection de cette édition 2022. 

30/06/2022, 16:12

ActuaLitté

Patricia Tourancheau remporte le Prix Christophe de Ponfilly 2022

Chaque année, la Scam récompense les plus belles écritures documentaires dans leur diversité et dans l’ensemble de ses répertoires : télévision, radio, journalisme, littérature, art numérique, photo, œuvres institutionnelles… Le Prix Christophe de Ponfilly récompense un journaliste dont il salue le courage, le sens moral et la ténacité pour l'ensemble de son travail. Il est décerné cette année à Patricia Tourancheau, autrice de plusieurs livres. 

29/06/2022, 14:31

ActuaLitté

Le palmarès du Grand Prix du Livre audio 2022

La cérémonie du Grand Prix du livre audio 2022 s’est tenue le 27 juin au Centre national du livre, en présence des membres du jury. Six récompenses ont été décernées dans autant de catégories, avec un Plume d’or en guise d'ultime récompense, décernée par l'association La Plume de Paon.

28/06/2022, 16:57

ActuaLitté

Les premières sélections du Prix Charles Oulmont 2022

Présidente du prix, la romancière et essayiste Cécilia Dutter dévoile les deux premières listes d’ouvrages retenus. Ce prix littéraire est placé sous l'égide de la Fondation de France.

28/06/2022, 10:41

ActuaLitté

"Prix Envoyé par la Poste" : la sélection 2022 révélée

Au Marathon des mots à Toulouse, Olivier Poivre d’Arvor, Président du jury du Prix et Anne-Marie Jean, Déléguée Générale de la Fondation d’entreprise La Poste, ont dévoilé la liste des sept ouvrages sélectionnés pour la 8ème édition du prix « Envoyé par La Poste ». 

28/06/2022, 09:00

ActuaLitté

Maggie O'Farrell remporte le Prix Libraires en Seine 2022 

Rassemblant 10 librairies de l'ouest parisien, l'association Libraires en Seine décerne, depuis 2012, un prix à un ouvrage choisi par un jury de lecteurs. En cette édition anniversaire, c'est donc Maggie O'Farrell qui a été récompensée, pour son ouvrage Hamnet (trad. Sarah Tardy), publié aux éditions Belfond. 

27/06/2022, 11:36

ActuaLitté

Mathilde Brézet, lauréate du Prix Céleste Albaret 2022

Le Prix Céleste Albaret 2022 a été decerné à Mathilde Brézet pour son livre, Le grand monde de Proust. Dictionnaire des personnages d’À la recherche du temps perdu, paru aux éditions Grasset. La remise de la récompense est prévue le mercredi 29 juin dans la salle Jacques Guérin de l’Hôtel Littéraire Le Swann, à Paris.

27/06/2022, 10:23

ActuaLitté

Sélection des 40 ouvrages du Prix Hors Concours

Depuis 2016, l'Académie Hors Concours met en avant autrices et auteurs de littérature francophone et contemporaine, publiés par des maisons indépendantes. Chaque année, plus de 500 personnes (300 professionnels du livre et 200 du grand public en France et dans le monde) découvrent une sélection de 40 extraits réunis dans la Bibliothèque Hors Concours... Et la sélection est désormais dévoilée...

24/06/2022, 16:03

ActuaLitté

Hélène Gestern, lauréate du 45e Prix Relay des Voyageurs Lecteurs pour 555 

Il y a 170 ans, en 1852, Louis Hachette a l’idée de mettre à portée de tous les voyageurs des livres dans les lieux de transport, en inventant le concept de « bibliothèques de gare ». Fort de ce réseau, en 1978, Relay crée le Prix Ulysse, devenu au fil du temps le Prix Relay des Voyageurs Lecteurs. La 45e édition de ce prix est remportée par Hélène Gestern, pour son roman 555, publié aux éditions Arléa. 

24/06/2022, 11:18