#Economie

Le radeau de la Méduse : l'horreur des survivants

HISTOIRE - La nature humaine, bonne ou mauvaise ? De quelle école êtes-vous : optimiste, pessimiste ? En faisant preuve d’un peu de réalisme, il semble que la balance penche assez légèrement du côté obscur. Il suffit de penser aux comportements de beaucoup, moi y compris, pendant les mouvements de grève dans les transports en commun pour ne pas se faire énormément d’illusions.

Le 22/10/2018 à 12:03 par Audrey Le Roy

1 Réactions | 4 Partages

Publié le :

22/10/2018 à 12:03

Audrey Le Roy

1

Commentaires

4

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

Qu’on mette cent cinquante personnes aujourd’hui sur un radeau en pleine mer et il est quasiment certain que nous ne retrouverions pas plus de quinze survivants dans douze jours. De même, leurs témoignages seraient proches de ce qui se passa sur le radeau de la Méduse en juillet 1817 ! (On tient peut-être un nouveau concept de téléréalité…)

Notre estomac est mis à rude épreuve par les publications récentes de deux livres et pas nécessairement parce qu’il y est question d’anthropophagie. Un recueil, d’abord, de témoignages de quelques survivants du drame, La Méduse – Les dessous d’un naufrage, publié chez Omnibus et présenté par le navigateur et écrivain Dominique Le Brun. Une fiction, ensuite, publiée chez Flammarion, traduite par le journaliste et biographe Olivier Mannoni, À ce point de folie, de l’auteur et dramaturge autrichien, Franzobel.

Fiction, comme j’aimerais que ça soit effectivement le cas !

Les faits 

Nous sommes en 1815, c’est la fin des guerres napoléoniennes et comme d’habitude l’heure est au partage du monde. Le Sénégal, alors propriété de l’Angleterre, est cédé à la France. Quatre bâtiments prennent la mer pour en prendre possession : « la frégate Méduse, la corvette Echo, le brick Argus et la gabare Loire ».

Distance à parcourir : environ 2200 milles nautiques (soit un peu plus de 4000 km). Difficultés : une seule en fait, éviter le banc d’Arguin. Haut-fond, composé de sable. Emplacement précis difficilement cartographiable, car bougeant en fonction de la houle et des courants.

Consignes de navigation transmises au capitaine de la Méduse, Chaumareys : « après avoir reconnu le cap Blanc, la Division du Sénégal fera route au sud-sud-ouest (elle s’éloignera de la côte, donc) pendant 16 lieues (48 milles nautiques). Alors seulement elle reviendra vers la terre, qu’elle longera sans jamais cependant franchir la ligne des 100 mètres de fond. »

Les ordres : arriver au Sénégal promptement afin de devancer la saison des pluies. Peut-être aurait-il fallu rajouter « mais pas au mépris de la vie humaine. »

[Extrait] À ce point de folie ; d'après l'histoire
du naufrage de La Méduse de Franzobel

La Méduse transporte 395 personnes : « l’équipage, dont 10 officiers, totalise 167 hommes. S’y ajoutent 160 soldats destinés à la colonie. Le reste des passagers sont des civils : personnel administratif, scientifique… » Dont : Joseph Reynaud, commandant en second ; Jean-Baptiste Espiau, second lieutenant ; Chaudière, Lapeyrère et Maudet, enseignes de vaisseau ; Julien-Désiré Schmaltz, commandant et administrateur du Sénégal, accompagné de sa femme et de sa fille ; la famille Picard, des civils ; Alexandre Corréard, cartographe ; Henri Savigny, chirurgien.
Tous héros d’une fiction et d’un drame !

À bord, nombreux sont ceux qui se posent des questions sur les aptitudes à naviguer du capitaine, surtout quand il semble laisser le commandement à ce qui apparaît être son homme de confiance, un certain Antoine Richefort, futur commandant du port de Saint-Louis.

Il n’avait pas grand-chose à faire le capitaine Chaumareys, éviter le banc d’Arguin. Il fonce droit dessus ! 

Franzobel : « Le deuxième officier, lui aussi, était persuadé qu’on se trouvait au bord du banc d’Arguin et voulait absolument virer à l’Ouest. »

Corréard et Savigny : « M. Lapeyrère, officier de quart avant M. Maudet, se trouvait, par son estime, très près du banc ; il ne fut pas plus écouté, quoiqu’il ait fait son possible pour s’assurer au moins de notre position en sondant. Nous avons fait connaître les noms de MM. Lapeyrère et Maudet, parce que s’ils eussent été crus, la Méduse existerait encore. »


Le Radeau de la Méduse - Géricault -1818-1819

La frégate s’échoue le 2 juillet 1816 vers 15 h 15 de l’après-midi. Plusieurs manœuvres seront tentées pour désensabler le navire, sans succès. D’après Corréard et Savigny, l’anarchie règne à bord, « comme il arrive dans toutes les circonstances critiques, on ne sut prendre aucune résolution. » Les six canots de la frégate ne pourront contenir 400 personnes, petit à petit l’idée de construire un radeau, pour les vivres et le reste de l’équipage, émerge.

Initialement l’idée était la suivante : amarrer le radeau aux six canots qui pourront ainsi le remorquer. Hélas, que les amarres aient soi-disant cassées ou qu’on les ait sciemment lâchées, cent cinquante personnes se retrouvent abandonnées sur un radeau en pleine mer et ayant de l’eau jusqu’aux cuisses.

Corréard et Savigny : « Nous jurâmes tous de nous venger si nous avions le bonheur de gagner la côte, et il n’est pas douteux que, si le lendemain nous avions pu joindre ceux qui s’étaient enfuis dans les embarcations, un combat terrible ne se fût engagé entre eux et nous. » 

Franzobel : « – Si nous levons la voile en laissant le radeau sur place, nous condamnons à mort tous ceux qui s’y trouvent. J’en appelle à votre compassion. Mais Espiau pouvait bien en appeler à ce qu’il voulait, passagers et soldats s’y opposaient. La peur l’emportait sur l’altruisme. » Aucune carte, aucun instrument de navigation pour se repérer, pas de nourriture, peu d’eau, peu de vin. Le voyage s’annonce difficile.

Pourtant l’espoir subsiste, ils sont quasi certains qu’on va venir les rechercher après avoir débarqué les premiers naufragés sur la côte, « la nuit arriva sans que nos espérances fussent remplies. » La nuit, le radeau et ses hommes doivent faire face à une grosse tempête. Au matin du deuxième jour, il manque déjà vingt hommes. La nuit suivante est encore pire que la précédente, à la tempête s’ajoute la folie des hommes, « croyant fermement qu’ils allaient être engloutis, ils résolurent d’adoucir leurs derniers moments en buvant jusqu’à perdre raison. » C’est la guerre sur le radeau, des clans se forment.

La folie qui gagne le naufragé en pleine nuit à un nom, la Calendure. Cette maladie reconnue prive sa victime de l’usage de la raison. Au matin du troisième jour il manque un peu plus de soixante personnes, « nous estimâmes qu’un quart au moins s’était noyé de désespoir. »

La nuit, la folie.
Le jour, la faim.
Le radeau est jonché de cadavres.

Franzobel : « – Un homme peut faire beaucoup de choses quand sa vie est en jeu.
Que voulez-vous dire ? De quoi parlez-vous ?
Je pense que si on ouvre les yeux… et que l’on n’a pas d’a priori… C’est-à-dire… (Griffon marqua une pause.) Peut-être ce qui traîne ici autour de nous ? Vous ne les voyez pas, les côtelettes, les rognons ? Les épaules bien juteuses ? Les joues, les gigots ? »

Corréard et Savigny : « Les infortunés que la mort avait épargnés dans la nuit désastreuse que nous venons de décrire se précipitèrent sur les cadavres dont le radeau était couvert, les coupèrent par tranches, et quelques-uns même les dévorèrent à l’instant. »

Jamais vous vous dîtes ? Faut-il vous rappeler le crash du vol 571 dans la cordillère des Andes en 1972 ? Ne jamais dire… Mais le pire est à venir. Il reste très peu de vin, il faut rationner. Sur le radeau, il n’y a plus que vingt-cinq personnes dont dix en mauvais état dont les jours semblent comptés. Faut-il leur donner tout de même leur ration ? Une demie ? Non, ça reviendrait à les faire souffrir inutilement… 

Corréard et Savigny : « Après un conseil présidé par le plus affreux désespoir, il fut décidé qu’on les jetterait à la mer. Ce moyen, quelque répugnant, quelque horrible qu’il nous parût à nous-mêmes, procurait aux survivants six jours de vin à deux quarts par jour. »

Franzobel : « Savigny vivait un cauchemar. L’air, découpé en lanières d’ombre et de lumière, lui paraissait de plomb. Médecin, il était aguerri face à la souffrance physique, mais ce qui se préparait ici allait à l’encontre de ses principes ; il sentait le sol se dérober sous ses pieds. Était-ce la perversion de sa démocratie ? Tuer les faibles pour que les forts survivent ? »

Quinze ! C’est le nombre de naufragés que l’Argus sauva le 17 juillet, encore que, cinq allaient mourir rapidement. 

Théodore Géricault à vingt-six ans quand il découvre le témoignage de Corréard et Savigny. Il cherche alors un sujet de peinture. Il le tient ! Pour que sa toile soit la plus réaliste possible, il va rencontrer des rescapés, se faire construire une réplique du radeau, va à l’hôpital pour croquer mourants et morts. Corréard et Savigny sont représentés sur le radeau, « Corréard dans la partie centrale […] pointant de la main gauche le navire salvateur ; Savigny plus bas, le visage livide. »

Aujourd’hui au Louvre, Le Radeau de la Méduse, est l’une des toiles les plus admirées. Dites, elle est belle la nature humaine en peinture ?

Réalité, fiction… on s’y perd. Le roman de Franzobel est tellement criant de vérité, tellement empreint de cynisme, que je me suis sentie coupable de le lire tranquillement installée dans mon canapé avec ma tasse de thé. Et le témoignage des survivants… Mon Dieu mais ça s’est donc vraiment passé ?

De ce titre, son traducteur Olivier Mannoni, qui avouait en juin dernier qu'il était le titre le plus époustouflant qu'il aie jamais traduit, disait : « un livre fou pour une histoire folle ; un roman historique, sociologique, anthropologique, jouant de la chronologie ; comment cette petite société arrive-t-elle en situation limite à un tel degré d’horreur au nom de la raison? » 

« En chaque homme niche une bête, un deuxième moi, sans égards, brutal et libéré de toute règle. » Et qu’importe dans lequel des deux livres j’ai été chercher cette citation.  

Franzobel, trad. (allemand) Olivier Mannoni – À ce point de folie D'après l'histoire du naufrage de La Méduse – Flammarion – 9782081429406 – 22,90 €

Dominique Le Brun – La Méduse, Histoire d’un naufrage – Omnibus – 9782258151826 – 22 €

Olivier Mannoni, Franzobel trad. Olivier Mannoni Flammarion
A ce point de folie. D'après l'histoire du naufrage de la Méduse
22/08/2018 517 pages 22,90 €
Scannez le code barre 9782081429406
9782081429406
© Notice établie par ORB
plus d'informations
Dominique Le Brun Presses de la Cité
La Méduse : les dessous d'un naufrage. Les survivants témoignent
20/09/2018 367 pages 22,00 €
Scannez le code barre 9782258151826
9782258151826
© Notice établie par ORB
plus d'informations

1 Commentaire

 

L'histoire d'une personne

21/09/2019 à 22:22

Et les annotations de Griffon du Bellay, survivant... Savigny n'est pas un héros...

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Le Lieutenant Burda ou le châtiment d’avoir voulu changer de place  

Les grands nouvellistes spécialistes ne sont pas si nombreux : Maupassant en France, Raymond Carver ou Edgar Allan Poe aux États-Unis… En Autriche, il faudrait citer Ferdinand von Saar. S’il est étudié dans les écoles germaniques, il est en revanche inconnu en France. Les éditions Bartillat nous offrent l’occasion de le découvrir par l’une de ces plus célèbres œuvres : Le Lieutenant Burda. Nous sommes dans l’Autriche des années 1850, raide comme une pente et bloquée comme un appareil en panne.

03/10/2022, 15:32

ActuaLitté

M dans la mer, ou le flot de questions de la jeunesse

M comme la mer raconte un instant fugace de la vie de M., jeune homme qui, un matin, en bord de mer, est habité de sentiments forts et ambivalents comme l’on peut en éprouver durant une période de grands changements, liés ici au passage à l’âge adulte.

28/09/2022, 15:14

ActuaLitté

Les poumons pleins d’eau : deuil liquide

Claire est dévastée : son père est décédé. Ou, plus précisément, il s’est suicidé. C’est sa femme qui l’a retrouvé, bien trop tard. Un choc d’autant plus terrible qu’une heure auparavant, Claire l’avait au téléphone ; lui, plein d’énergie, rieur, qui disait qu’il allait traverser la France à vélo malgré son corps douloureux et malmené. Comment imaginer un acte si définitif ? Et surtout, comment avancer ?

28/09/2022, 15:13

ActuaLitté

Batman chronicles : que crissent les pneus de la batmobile, dès 1987

Urban comics se lance dans un projet d’envergure absolument passionnant pour les lecteurs français des aventures de l’homme chauve-souris : retracer un changement historique dans la mythologie du Batman en publiant les histoires parues dans leur ordre chronologique à partir de 1987. 

26/09/2022, 17:59

ActuaLitté

Le radeau des étoiles : l’amitié, au cœur de la nature

Été 1994, ville de Claypot, dans l’État du Wisconsin. Fischer Branson, surnommé Fish, et Dale Breadwin, ou Bread pour les intimes, ont passé les trois derniers étés ensemble. Plus que des amis, ces deux garçons âgés de 10 ans se considèrent comme des frères. Un soir, alors qu’ils se disent au revoir, Fish fait demi-tour, entre dans la maison des Breadwin – et tout bascule. 

26/09/2022, 17:29

ActuaLitté

Le secret de la force surhumaine : Alison Bechdel et le bonheur de suer

Après avoir estomaqué le petit monde du roman graphique avec son formidable Fun Home consacré à son père (et récompensé par de multiples prix littéraires), puis exploré le versant maternel de son ascendance dans C'est toi ma maman (tous deux disponibles en français chez Denoël Graphic), l'autrice se recentre autour d'elle-même pour son troisième essai en bande dessinée. Dans Le secret de la force surhumaine, elle explore à travers les âges dans un même mouvement ses rapports au sport, à la nature et à la création. Une autobiographie déguisée en programme de bootcamp perpétuel.

 

26/09/2022, 15:28

ActuaLitté

Les saisons de Giacomo, voyage dans les ruines de l'Italie 

Des années après la fin de la dernière Guerre mondiale, un homme erre parmi les maisons, presque des ruines, toutes plus ou moins abandonnées, d’un petit village du Haut-Adige, dans le nord de l’Italie, proche de la frontière autrichienne.

24/09/2022, 09:13

ActuaLitté

Quelque chose à te dire : la fusion créative de deux femmes

Elsa Feuillet est jeune écrivaine sans histoire. Mère célibataire, récemment divorcée, elle a déjà publié un titre ou deux — rien de bien mémorable, malheureusement. Et elle sait qu’elle se doit d’écrire à nouveau. Quelque chose de puissant, un roman qui saura marquer les esprits, prouver son talent. Quelque chose de digne de Béatrice Blandy, par exemple.

23/09/2022, 14:49

ActuaLitté

Boo : journal intime de l’au-delà 

« Comme vous le savez, je suis mort devant mon casier du collège Helen-Keller le 7 septembre 1979, soit il y a un mois jour pour jour. » Oliver Dalrymple, âgé de treize ans, récite les cent six éléments du tableau périodique devant son casier — la seconde d’après, il ouvre les yeux dans un lieu hors du temps, là où disparaissent les personnes qui ont perdu la vie. Au Village, entouré d’autres jeunes qui ne grandiront plus — eux aussi âgés de treize ans, et (anciens) résidents aux États-Unis —, il décide d’écrire un journal sur sa vie dans la mort. 

23/09/2022, 11:52

ActuaLitté

Les princesses s’affrontent à mort dans SINoALICE

Ces temps-ci, Alice ne sait plus très bien où elle en est. Est-ce qu’elle a vraiment poussé sa meilleure amie au suicide ? Est-ce qu’elle était vraiment amoureuse de ce prof qui s’est fait poignarder ? Et là, maintenant, qui est derrière la porte de la cuisine ? Horrifique et mystérieux, SINoALICE propose une plongée progressive dans un univers de death game où s’affrontent des héroïnes de contes de fées revisitées.

22/09/2022, 14:40

ActuaLitté

Claire Baglin : du burger magique au job en fastfood

Dans ce roman d'autofiction, nous suivons deux récits alternés, celui de la narratrice enfant qui idolâtrait  la célèbre marque de fast-food à la lettre jaune représentant  le rêve, la sortie en famille, l'opulence...et d'autre part, son job d'été dans ce même fast-food où la réalité est tout autre, les conditions de travail difficiles, bien moins glamours...

21/09/2022, 17:16

ActuaLitté

Si le soleil se dérobe : le rêve américain, le vrai

« Bien qu’à deux ans seulement de la trentaine, Pasty n’a rien de convaincant à présenter, hormis la fine enveloppe marron qu’elle utilise pour s’abriter du soleil chauffé à blanc. Celle-ci contient tous ses papiers, de son acte de naissance à son carnet de vaccination. » Armée de cette paperasse, Patsy se dirige vers un rêve : celui de s’envoler pour les États-Unis, pour quitter ce sale quartier de Pennyfield où elle a grandi. Tout ce dont elle a besoin, c’est d’un visa. 

20/09/2022, 17:07

ActuaLitté

Les écailles de l'amer Léthé : lire Baudelaire à un poisson rouge...

Dès la première page, le doute n’est pas permis : le lecteur est placé face à un homme solitaire pas très compétent dans les relations humaines, certainement un peu timide, assurément froissé par des évènements de sa vie susceptibles de marquer plus ou moins profondément le caractère d’un être humain. Mais il n’est pas fou.

20/09/2022, 16:50

ActuaLitté

La couvée : le destin et ses caprices

Dans un petit coin tranquille du Minnesota, quatre poules deviennent le centre du monde de notre protagoniste. Anonyme, cette femme se donne corps et âme, décidée à offrir une vie douce et heureuse à ces étranges bêtes, qu’elle commence tout juste à apprivoiser. En l’espace d’un an, la voici qui apprend tout ce qu’il y a savoir sur sa petite couvée, dans l’espoir de surmonter les obstacles — souvent inattendus — du quotidien.

16/09/2022, 14:44

ActuaLitté

Monsieur personne, le nouvel album onirique de Joanna Concejo

Monsieur personne est un homme tout gris que personne ne remarque. Pourtant, à l’abri des regards, il s’emploie à rendre la vie de chacun plus lumineuse. 

16/09/2022, 11:06

ActuaLitté

Jordan Crane met le couple à l'épreuve dans Keeping Two

Après un trajet en voiture un peu houleux, Will et Connie arrivent chez eux. La douceur du foyer calme alors les tensions du jeune couple qui se répartit les tâches ménagères à réaliser : tandis que le premier s’occupe de la vaisselle, la seconde va faire quelques courses. Durant ce moment suspendu de rêveries, Will se remémore les disputes qui ont émaillé ce voyage. Puis Connie tarde à rentrer. Reste injoignable. Les heures passent et les pensées s’accumulent jusqu’au désespoir. 

15/09/2022, 11:38

ActuaLitté

Le crépuscule de Shigezo, ou la condition féminine au Japon

Dans un pays toujours très en retard en matière d’égalité des sexes, ce roman écrit par une féministe décrit le quotidien d’une Japonaise qui travaille tout en s’occupant de sa famille. 

15/09/2022, 11:38

ActuaLitté

Au nom des requins : extraordinaire plongée, en eaux profondes

Un rapide coup d’œil sur la page Wikipédia qui lui est consacrée vous en convaincra : François Sarano n’est pas le premier venu et les films auxquels il a participé, les ouvrages ou parutions qu’il a commis ou auxquels il a participé, les expéditions (notamment à bord de la Calypso du Commandant Cousteau) dans lesquelles il s’est engagé, les travaux qu’il a menés au sein d’équipes scientifiques, les associations dans lesquelles il est impliqué, les reconnaissances et récompenses diverses qui lui ont été attribuées, etc., etc. font de lui une figure incontournable parmi les grands noms de la connaissance du milieu marin et de ses habitants.

15/09/2022, 10:59

ActuaLitté

Amélie Nothomb, les histoires d'amour finissent mal...en général

C’est l’histoire d’une enfant que l’on ne saura aimer, qui ne trouvera pas sa place dans le couple parental. L’histoire d’une déchirante constatation qui éteindra le regard de Tristane à tout jamais. Ce conte d'une noirceur pourtant pétrie d'espoir accompagne une « petite fille terne » de sa conception à sa libération, victime d’une privation d’affection parentale qui donnera naissance à l’amour le plus pur.

14/09/2022, 15:40

ActuaLitté

Tiff'Annie : le retour des dessous à Saint-Saturnin

À Saint-Saturnin, monsieur Piquet, horloger de métier et dont la boutique se situe juste en face du salon de coiffure tenu par la fameuse Annie, est introuvable. La disparition pour le moins suspecte de ce vieil homme acariâtre réputé pour être regardant sur les dépenses (à part s’il s’agit de nourrir les chats du village), demeure nimbée de mystère. Au point de pousser Annie à s’en mêler : elle découvre alors auprès de son neveu que l’harpagon de service aurait en fait hérité d’une considérable somme d’argent convoité avidement par la descendance susmentionnée. Les révélations vont dès lors se succéder jusqu’à révéler une bien sordide machination.

13/09/2022, 12:12

ActuaLitté

La malédiction de la Madone : amoureuse vengeresse

Naples, dans les années 1950. Ville magnifique et cruelle à la fois, berceau du monde criminel bâti par la mafia italienne, lieu où le soleil brûle, enflamme, déchaîne. Assunta Maresca, dite Pupetta, y grandit, comme beaucoup de filles de son âge, au sein de cette communauté où la loi se décide par la violence. Fille de mafioso, cette « petite poupée » n’a pas froid aux yeux. Et elle rêve d’une vie différente.

13/09/2022, 11:23

ActuaLitté

Darwin’s Incident : mi-humain mi-chimpanzé, quelle place espérer ?  

Charlie est le premier humanzee à se mêler à la société humaine. Mi-humain, mi-chimpanzé, il a été élevé par des parents adoptifs et fait maintenant sa rentrée au lycée. Arrivera-t-il à se fondre dans la masse ? L’ALA, groupe d’activistes végans de plus en plus violents, risque bien de faire une ombre au tableau… Déroutant manga de science-fiction, Darwin’s Incident nous fait repenser la frontière entre l’humain et l’animal.

12/09/2022, 12:30

ActuaLitté

Un homme d’ombres : enquête haletante dans le noir

Année 1959 – peut-être. Ici, les chronologies s’entrecroisent, tic-tac, s’achètent et se possèdent, existent toutes les unes en parallèle des autres. Il suffit de choisir la sienne, et suivre le rythme. Attention cependant à ne pas perdre le fil ; pire encore, risquer de tomber entre les mains d’un mystérieux tueur en série, Vif-Argent, qui fauche vie après vie sans que personne ne puisse voir quoi que ce soit...

09/09/2022, 14:18

ActuaLitté

L’eau rouge, de Jurica Pavicic : la guerre à nos portes...

« Pour commencer, Vesna se souvient du temps qu’il a fait. C’était une journée chaude et splendide de septembre. » Ainsi débute ce roman, et comme Vesna la mère de Silva, lectrices et lecteurs ne pourront oublier ce jour du 23 septembre 1989.

09/09/2022, 14:16

ActuaLitté

Leviathan de Jason Shiga : la BD dingue dont vous êtes le héros

La découverte d'un nouvel album de Jason Shiga est toujours un moment magique. Si l'on sait quand on va tourner la première page, on est en revanche bien incapable de deviner combien de temps on va mettre pour traverser la lecture, c'est-à-dire s'aventurer de case en case, s'égarer, identifier des repères, persévérer et, petit à petit, trouver comme dans un labyrinthe le chemin qui mène à la sortie. Êtes-vous prêts à affronter le Léviathan ?

09/09/2022, 10:30

ActuaLitté

Le Duc de Marlborough, ennemi public n°1... de Louis XIV

« Sous Louis XIV, l’armée française n’a jamais perdu de bataille… ou personne ne s’en souvient. Certes, en 1656, Turenne lui-même a été lourdement battu devant Valenciennes, mais dans les années 1700, qui est assez vieux pour en avoir été témoin ? » Sauf que... « Tout change le 13 août 1704. »

07/09/2022, 11:15

ActuaLitté

Profession : détective privé mortellement malade

Y’a pas à dire, un polar, ça rime avec blanc et noir. Les couleurs de la trame, ou plutôt l’absence de couleurs et la totalité de celles existantes, fondues jusqu’au blanc. D’autant plus amusant, qu’au cinéma, on parle de fondu au noir. Personnellement, je préfère le fondant au chocolat. Mais rien de tout cela ne nous rapproche de Caboche, roman graphique d’exception – rien, sinon le flux erratique dont les synapses sont capables. Et plus particulièrement en cas de cancer au cerveau. 

07/09/2022, 10:31

ActuaLitté

Sa préférée : la violence, la rage, l’amour

Le père de Jeanne est un homme violent, qui crache des insultes jour après jour. Envers sa mère, qui se recroqueville et accuse le coup, au quotidien. Envers sa sœur aînée, Emma, qui ne se défend pas plus. Et envers elle, une fois seulement, alors qu’elle ose lui tenir tête du haut de ses huit ans. La fois de trop. Celle qui allume au fond de son être une colère qui la brûle, la consume tout entière. 

07/09/2022, 09:40

ActuaLitté

Suivre le GPS, jusqu'à la vérité ?

Âgée de 33 ans, Ariane connaît quelques difficultés depuis qu’elle a perdu son travail. Elle tremble à la simple idée de devoir quitter le confort de son appartement, reste plutôt cloîtrée chez elle, à envoyer des lettres de motivation avant de sombrer dans le silence et l’immobilité de son existence. Mais voilà que Sandrine l’invite à ses fiançailles, après lui avoir demandé d’être témoin. 

05/09/2022, 10:48

ActuaLitté

Saturnine : il n'y a pas que Tarzan dans la vie (ou la jungle)

Un bébé, protégé dans son couffin, survit à un naufrage et s’échoue sur une île. Recueillie par les singes insulaires, la jeune fille grandit dans une nature sauvage. Un jour, elle tombe dans une embarcation restée à l’abandon qui la porte en pleine mer. Le capitaine d’une frégate la recueille et reconnaît en elle la fille d’une riche famille. Il entreprend alors de l’éduquer afin de la ramener à la civilisation. 

05/09/2022, 10:27

ActuaLitté

Nous nous aimions : déchirure douce-amère

Bienvenue, là où le temps ne répare pas les blessures... Kessané et Tina sont sœurs. Sans jamais tomber dans des effusions de tendresse, loin d’une sensibilité enfantine telle qu’on peut l’imaginer — pourtant elles s’aiment profondément ; se confient l’une à l’autre, se soutiennent, se comprennent, prennent soin l’une de l’autre. L’amour de leur parent est un cadeau perpétuel, elles se savent chanceuses, elles qui grandissent en France tout en cultivant leurs racines géorgiennes. 

01/09/2022, 15:38

ActuaLitté

Bernard Chambaz et ses héros magnifiques

Une fin de belle journée de printemps dans un bois près de Fontainebleau, à l’orée d’une clairière qu’il tente de peindre en recherchant le « jaune qui correspondait à cette heure » pour l’appliquer sur la toile qu’il peint. Auguste a entraperçu un homme qui s’est assis sur l’autre rive de la clairière et qui, bien qu’apparemment installé tranquillement pour s’offrir « une prise de tabac », ne manque pas de se retourner régulièrement « comme si un sanglier […] pouvait débouler dans son dos ».

01/09/2022, 15:37

ActuaLitté

Le Principe de réalité ouzbek : rester ou tout quitter ?

Une page blanche. En haut à droite : un lieu, une date. Plus bas, à gauche : Madame. À Brest, à deux pas de l’Océan, dans une maison proprette où elle vit avec son compagnon et leurs deux enfants, une femme « prend la plume » pour écrire une lettre (une très longue lettre puisque, en fait, elle constituera l’entièreté du livre) destinée à une autre femme qui vit loin de là, quasi dans un autre monde ! Qui vit à Tachkent, capitale de l’Ouzbékistan où elle est directrice d’une école française.

31/08/2022, 14:21

ActuaLitté

Le soldat ou le temps désaccordé ?

Trois jeunes tambours s’en revenaient de guerre… Mais certains y laissèrent un bras, d’autres une jambe, voire la vie. Comme le disait un poète russe : « Dans cette existence, mourir n’est pas nouveau, mais vivre ne l’est pas non plus. » Et quand on part sur le champ de bataille, on a rarement plus que sa vie à mettre en commun, dans cette meurtrière auberge espagnole. Au terme de la Première Guerre mondiale, Le Soldat désaccordé ouvre une page fulgurante : entre amour impossible, roman quasi policier et… physique quantique. Vive les paradoxes temporels.

31/08/2022, 12:14

ActuaLitté

On dit pourtant que Ça n'arrive qu'aux autres

Le 4 juillet 2014, Anna et Jonas vont beaucoup boire. C’est la fête d’anniversaire d’un ami commun, l’alcool coule à flot, l’ambiance est légère, la Coupe du monde de football échauffe les âmes. Anna et Jonas ne se connaissent pas très bien, leur rencontre date de seulement quelques mois. Ils ne se plaisent pas tant que ça, pourtant ils ont déjà passé une nuit ensemble – alors pourquoi pas une deuxième fois ? Sauf qu’Anna n’aurait pas consenti.

31/08/2022, 12:03

ActuaLitté

Une heure avant la vie, de l'amour aux deuils

Traductrice, agent littéraire, et éditrice d’origine kazakh, Svetlana Pironko signe là un premier roman d’inspiration autobiographique. Récit initiatique, intime, Une heure avant la vie nous fait également bourlinguer, des steppes d’Asie centrale à Paris, d’Édimbourg à l’Égypte, en passant par Venise, au gré des souvenirs. Le livre ne contient pas d’intrigue définie, mais la narration se fait par petites touches, de manière quasi impressionniste, autour d’une figure paternelle chérie. Par Etienne Ruhaud.

30/08/2022, 11:50

Autres articles de la rubrique Livres

ActuaLitté

Jean Dutourd : qu’est-ce que la passion amoureuse ?  

BONNES FEUILLES - Par une belle journée de juin, deux amis se promènent dans Paris. Ils parlent d’Édouard Roberti, député, marié, père de trois enfants, qui à cinquante ans s’est amouraché d’une jolie secrétaire de vingt-cinq ans, Solange Mignot. Cette liaison s’est terminée au bout de trois ans par un crime. Qu’est-ce que la passion amoureuse ? Jusqu’où peut-elle mener ?

03/10/2022, 11:44

ActuaLitté

Grott & Brott : deux bandits en cavale intergalactique

BONNES FEUILLES - Grott et Brott sont deux petits malfrats intergalactiques en cavale. Pour échapper à la police Kroutonienne qui leur colle aux orteils, ils n'ont rien trouvé de mieux que de se planquer sur Terre et se faire passer pour des petits épiciers de quartier. Soyez gentils avec vos épiciers de quartier, car ils pourraient bien eux aussi être des aliens fugitifs...

 

 

03/10/2022, 11:12

ActuaLitté

Alba Donati ouvre les portes de sa Librairie sur la Colline

BONNES FEUILLES - Alba Donati menait une vie trépidante. Pourtant, à la cinquantaine, elle décide de tout quitter pour retourner à Lucignana, le village de Toscane où elle est née, et ouvrir sa librairie dans une jolie bâtisse à l'orée des bois, sur la colline.

03/10/2022, 09:00

ActuaLitté

L'amour libre, d'Alexandra Kollontaï : aimer, au temps du bolchévisme

BONNES FEUILLES – Dans ses écrits politiques, elle a affirmé la nécessité de l’émancipation des femmes et de la transformation des rapports amoureux. Dans ses fictions, elle rappelle avec subtilité et sans dogmatisme que les chemins de la révolution intime ne suivent pas toujours ceux des convictions et des utopies. Alexandra Kollontaï, féministe et camarade de route de Lénine, raconte l’amour au temps du bolchévisme... 

01/10/2022, 15:25

ActuaLitté

Meilleures ventes : Guillaume Musso s'envole avec Angélique

Guillaume Musso rafle la mise cette semaine et entre directement en tête du classement des meilleures ventes. On retrouve l’auteur non pas avec un seul de ses titres, mais bien deux : Angélique remporte tous les suffrages avec 59.860 lecteurs conquis au cours des sept derniers jours, mais la version poche de L’inconnue de la seine n’est pas en reste puisqu’elle s’installe en deuxième position avec 43.069 exemplaires vendus.

30/09/2022, 16:34

ActuaLitté

L'épée, la famine et la peste : Aurélie Wellenstein dans l'âge sombre

Depuis un demi-siècle, le royaume de Comhghall s’enfonce dans un âge sombre : les monstres pullulent, des villages entiers disparaissent dans les toiles d’araignées, et les tarentas tissent dans l’esprit des hommes, les condamnant à s’étioler dans la mélancolie et les idées noires.

30/09/2022, 09:49

ActuaLitté

Livres audio : une offre qui s’étoffe face à la croissance du marché

Le livre audio connaît une croissance importante ces dernières années, même s’il reste encore, au sein de l’édition, un marché de niche. De nombreux acteurs se battent pour pousser le développement de ce créneau très porteur. En effet, très facile d’utilisation, le livre audio a de quoi séduire tous ceux qui passent du temps dans les transports, mais aussi ceux qui affectionnent de faire deux activités en même temps, comme repasser ou faire le ménage tout en écoutant le dernier livre de votre auteur préféré.

29/09/2022, 13:52

ActuaLitté

Les Ensablés - Un jardin pour l'éternel, de Jean Carrière

« Tout a commencé en Champagne, fin mars 1915, lors de l’offensive menée par Joffre. Durant l’attaque, Pierre-Ézéchiel Séguier eut la moitié inférieure de sa jambe fracassée par un éclat d’obus. Il fallut l’amputer […] Il ne restait plus assez de morphine. […] “Je suis fait au fer et au sang”, rétorqua le blessé avec la raideur de ceux qui méprisent les faiblesses du corps et de l’âme. » Par Carl Aderhold

25/09/2022, 09:00

ActuaLitté

Meilleures Ventes : Monkey D. Luffy et One Piece à l'abordage

L'équipe de pirates toute de guingois prend la tête du classement de cette semaine. À l’occasion de la sortie du tome 102 du manga d'Eiichiro Oda, avait été organisé un grand évènement national : La nuit One Piece. Et cela aura réussi au dernier opus des aventures du capitaine au chapeau de paille, qui fait son entrée directement en première position avec 53.358 exemplaires vendus au cours des sept derniers jours.

23/09/2022, 10:53

ActuaLitté

Débat entre pro et antivax avant l'heure : Les Enragés, de Paola Nicolas

BONNES FEUILLES - En cette fin de XIXe siècle, la rage, transmise par les morsures des chiens et des loups, hante les imaginations. Lorsqu'un chien errant se rue sur le petit Jules Rouyer, douze ans, sa mère se rend immédiatement au laboratoire Pasteur. 

22/09/2022, 09:00

ActuaLitté

Apocalypse blanche, un polar polaire par Jacques Amblard

#BONNES FEUILLES - Années 2050. La Terre, en pleine extase sismique, rate in extremis son but pur, son rêve métaphysique : l’extermination de l’espèce humaine. Conséquence des cataclysmes, outre onze milliards de morts, des monts, au Chili, en Alaska, ont grandi.

21/09/2022, 17:10

ActuaLitté

Claire Raphaël questionne : et S'ils n'étaient pas si fous

BONNES FEUILLES - Roman policier procédural au plus près du travail de terrain, questionnant le lien entre crime et maladie mentale, mais aussi l’usage des armes au sein de la police... Claire Raphaël pose plus d'une question, avec S'ils n'étaient pas si fous.

21/09/2022, 11:32

ActuaLitté

Mireille Gagné : Des suites d’un hiver hâtif

BONNES FEUILLES - À demi-arbre ou femme, que lui est-il arrivé ? Est-ce le défigurement ou les insectes envahissants qui ont provoqué son sentiment de perte de soi ? Elle est sur le point de craquer, risque de se fendre en son centre. Médecin, hypnothérapeute, chiropraticien sont à son chevet. 

20/09/2022, 09:00

ActuaLitté

Alan Lightman : Einstein on the clouds

BONNES FEUILLES - Berne, 1905. Depuis plusieurs mois, un jeune employé de l’Office des brevets rêve au temps. À son mystère, à sa substance. Parmi les multiples natures du temps, imaginées en autant de nuits, l’une semble s’imposer. Non que les autres soient impossibles : elles pourraient exister dans d’autres mondes. 

19/09/2022, 09:00

ActuaLitté

Meilleures ventes : rentrée scolaire ou littéraire, choisissez votre camp

Comme un air de rentrée scolaire vient s’immiscer dans les meilleures ventes de la semaine. Textes au programme et autres workbooks se glissent entre les titres de la rentrée littéraire. Ainsi, si Virginie Despentes reprend la tête du classement avec 26.690 exemplaires de Cher Connard écoulés, elle est suivie de près par la pièce Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce, au programme du bac français 2023. 

16/09/2022, 12:47

ActuaLitté

Cristian Fulas raconte un siècle roumain

BONNES FEUILLES - Au cœur d’une vallée sauvage des Carpates, Iochka fabrique du charbon de bois. Quasi centenaire, il aime se taire, boire sec et dévaler ivre les routes sinueuses des montagnes au volant de sa vieille Trabant bleue. Un roman sur le temps et l’amour d’un impeccable raffinement littéraire.

16/09/2022, 09:00

ActuaLitté

Le roi en jaune : Nouvelles cauchemardesques

BONNES FEUILLES - « Je ne peux oublier Carcosa, où le ciel est parsemé d’étoiles noires, où l’ombre des pensées des hommes s’allonge dans l’après-midi, où les soleils jumeaux s’enfoncent dans le lac de Hali, et mon esprit sera toujours hanté par le souvenir du Masque blême. » 

15/09/2022, 09:00

ActuaLitté

La véritable histoire de La Famille

BONNES FEUILLES - La Famille est devenue célèbre en 2021 au travers d’ouvrages à succès. Voici sa version historique, par un grand historien du catholicisme. 

14/09/2022, 09:00

ActuaLitté

Kery James revient sur 30 ans de carrière

BONNES FEUILLES - Pour célébrer ses trente ans de carrière, le rappeur a sélectionné une trentaine de chansons, les plus célèbres et fondatrices, ses classiques, afin de les donner à lire, parce que l’écriture est à la base de son art, sa première nécessité étant de s’exprimer.

13/09/2022, 09:00

ActuaLitté

Avec Tom Gauld, les bibliothécaires dominent le monde (ou presque)

BONNES FEUILLES — Dessinateur bien connu des lecteurs, habitués des librairies et des bibliothèques, Tom Gauld est de retour aux éditions 2024 avec La revanche des bibliothécaires. Tout un programme, et un livre dans lequel l'auteur dessinateur moque avec tendresse le monde du livre dans son ensemble, des auteurs aux lecteurs et lectrices en passant par les éditeurs et les bibliothécaires, bien sûr...

12/09/2022, 15:53

ActuaLitté

Iochka, de Cristian Fulaș : l’homme de la vallée

Iochka. Même son nom a quelque chose de saisissant et c’est précisément ce que le roman de l’écrivain roumain Cristian Fulaș réussit d’emblée. Nous saisir et nous absorber dans l’univers de la vallée, que le personnage nommé Iochka semble tenir tout seul sur ses épaules humbles, éprouvées et endurcies par la vie. 

12/09/2022, 13:03

ActuaLitté

Marius Jauffret : Où le vrai monde palpite

BONNES FEUILLES - L’errance gonzo d’un jeune antihéros bipolaire et alcoolique qui va chercher une rédemption là où il pense naïvement que le « vrai monde » palpite.

12/09/2022, 09:00

ActuaLitté

Meilleures ventes : les mangas font aussi leur rentrée

Les manga refont leur apparition dans le classement des meilleures ventes de la semaine. Ainsi, le tome neuf de la saga Spy x family supplante le Cher Connard de Viginie Despentes à la première place, avec 33.525 exemplaires vendus contre 27.114 pour celle qui s’impose comme la reine (médiatique) de cette rentrée littéraire.

09/09/2022, 11:24

ActuaLitté

Gilles Sebhan : L'art délicat de l'immaturité

BONNES FEUILLES - On ne devient jamais adulte. Mais, au contact des adolescents, à travers leur immaturité, leur fantaisie et leur pouvoir de contestation, il est possible de se construire et d’ouvrir les yeux sur une société qui nous enferme dans des rôles. 

09/09/2022, 09:00

ActuaLitté

Les Ensablés - Le Greco (1931) de Camille Mauclair, seconde partie

En 1905, Camille Mauclair, sentit qu’avec le fauvisme et le début du cubisme en 1905, apparaissait un nouveau paradigme, auquel il était incapable en tant que critique de donner une réponse. Et cette incapacité signa la rupture de Mauclair avec l’art moderne.  En 1931, il écrira un ouvrage critique sur le Greco, dont l’originalité le confrontera à nouveau au problème de la rupture de la tradition dans l’art pictural. Ceci est la deuxième partie de notre article (voir la première partie). Par Antoine Cardinale

04/09/2022, 14:40

ActuaLitté

Meilleures ventes : Cher connard, Despentes reine de la rentrée

Difficile de changer une équipe qui gagne : Virginie Despentes reste en tête des ventes pour la semaine passée et Delphine de Vigan la talonne avec aisance. Puis, comme un pied de nez très féminin, voici Amélie Nothomb qui prend la troisième place du podium : la rentrée littéraire sera féminine, ou ne sera pas ? 

02/09/2022, 16:38

ActuaLitté

Batman Justice Buster : le Chevalier Noir dans un manga futuriste

#BONNES FEUILLES – Cela fait trois ans que Bruce Wayne a décidé d’enfiler le costume de Batman pour lutter contre la criminalité rampante de Gotham. Mais avec le temps, ses ennemis ont su évoluer et une criminalité nouvelle a émergé dans la ville. Face à ces menaces inédites, Batman va plus que jamais avoir besoin de Robin, l’intelligence artificielle qu’il a créée pour l’assister. Mais d’autres alliés improbables souhaitent lui proposer leur aide, comme un héros de Metropolis, ou encore un homme au masque de clown... 

30/08/2022, 16:03

ActuaLitté

Lulu de Léna Paul-Le Garrec : la mer, la vie

AVANT-CRITIQUE - Une forte proximité avec sa mère que l’absence d’un père a amplifié, une solitude exacerbée par les mauvais traitements de ses camarades d’école et une passion inexplicable pour le grand large... Autant d’éléments qui rendent Lulu extrêmement sympathique, dans ce premier roman de Lena Paul-Le Garrec.

29/08/2022, 13:07

ActuaLitté

Trois soeurs de Laura Poggioli : violence à domicile 

AVANT-CRITIQUE - « S’il te bat, c’est qu’il t’aime », affirme un proverbe russe. Voici un premier roman, publié chez l’Iconoclaste, qui sonne comme un livre choral : chaque protagoniste s'y exprime et porte sa voix. Laura Pogglioli mêle les faits divers aux éléments autobiographiques sur fond d'hymne à la Russie. Une sombre représentation des violences psychologiques et physiques au sein du cadre familial.

 

26/08/2022, 14:49

ActuaLitté

D'Anvers est contre tous ou contre soi ?

AVANT-CRITIQUE - Un quotidien morose, une frustration sexuelle croissante dans le couple... voilà d'excellents sujets. Julien Cridelause nous dépeint les tourments d’un quarantenaire, incarnant à lui seul, la figure de « l’homme moyen » qui se tire vers le bas. Et de sa propre initiative. 

26/08/2022, 14:22

ActuaLitté

Meilleures Ventes : la rentrée littéraire a pointé le bout de son nez

Ça y est le coup d’envoi est donné : la rentrée littéraire est installée et colore déjà les meilleures ventes de la semaine. En tête, le nouveau roman de Virginie Despentes – tendrement intitulé Cher connard. Il ouvre le bal avec 33.901 exemplaires vendus au cours des sept derniers jours.

26/08/2022, 11:33

ActuaLitté

L'Académie des dragons : magie et aventures garanties

AVANT-CRITIQUE – L’Académie des Dragons est une toute nouvelle série pleine de magie, d’aventure et d’émotion convenant parfaitement aux plus jeunes voulant découvrir la Fantasy.  

25/08/2022, 09:32

ActuaLitté

Différents de Frans de Waal : hommes, femmes et primates...

BONNES FEUILLES - Voici un vibrant manifeste pour l’égalité des genres par l’un des plus éminents primatologues de notre temps. Pour établir si les préférences et les comportements humains que nous qualifions parfois de genrés ont une origine biologique, Frans de Waal les compare avec ceux d’autres primates, non affectés par nos biais culturels. 

25/08/2022, 08:30

ActuaLitté

Poutine, seigneur d'une Russie changée en Zombieland

BONNES FEUILLES - Katia, seize ans, coincée à Marioupol à côté du cadavre de sa mère morte de froid et de malnutrition, appelle son oncle resté en Russie. Réponse embarrassée de l’oncle-zombie : « “Mais qui êtes-vous ? Arrêtez de m’appeler. Je ne vous connais pas.’’ Arkadi montre à son père des photos d’immeubles détruits à Kharkov par les bombardements russes. Réponse : ‘‘Ce sont les Ukrainiens eux-mêmes qui se bombardent à la roquette.” »

24/08/2022, 10:06

ActuaLitté

Une reine de Judith Elmaleh : soutien d'une femme d'un autre temps

BONNES FEUILLES - Deux générations. Deux histoires. Deux femmes en quête d’elles-mêmes. Face à la détresse de sa petite-fille qu’elle n’a pas vue depuis plusieurs années, Simha se décide alors à raconter ce qu’elle n’a jamais pu avouer lors des réunions de famille où chacun se disputait la parole... 

24/08/2022, 08:30

ActuaLitté

Sophie Noël, nouvelle directrice de Normandie Livre & Lecture

Normandie Livre & Lecture, l'agence de coopération des métiers du livre en Normandie, accueille sa nouvelle directrice, Sophie Noël. En fonction depuis le 18 juillet dernier, elle aura pour priorité de proposer un projet triennal, sur la période 2023-2025, pour l’agence.

23/08/2022, 16:03