#Librairie

Comment Hachette force les libraires à proposer les livres de Guillaume Musso

C'est l'histoire d'un livre, à qui on avait raconté une histoire

Le 02/04/2019 à 16:17 par Antoine Oury

20 Réactions | 4 Partages

Publié le :

02/04/2019 à 16:17

Antoine Oury

20

Commentaires

4

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

La parution du dernier livre de Guillaume Musso, La vie secrète des écrivains (Calmann-Lévy), fait l'objet d'un emballement médiatique désormais habituel. Et de nombreuses librairies, à n'en pas douter, auront l'ouvrage en stock : pas forcément de leur plein gré, comme le signalent plusieurs d'entre elles, victimes des méthodes pas vraiment régulières, dans la diffusion du groupe Hachette.

Colis Hachette (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

Imaginez : vous êtes à la caisse d'une librairie, vous venez de régler votre livre. En vous tendant votre sac, le libraire vous glisse, tout sourire : « J'ai ajouté un autre livre à celui que vous avez pris. Je l'ai choisi moi-même, sans considération pour vos goûts, vous l'ai facturé, et vous l'avez payé. Merci, à bientôt ! » C'est ainsi qu'un libraire résume la pratique de « l'office sauvage », qui complique la vie professionnelle de nombreux libraires.

Pour saisir la colère des libraires contre la pratique de certains diffuseurs, il faut comprendre la constitution du stock d'une librairie. Les diffuseurs et les éditeurs informent régulièrement les libraires de leurs parutions, en vantant les mérites des ouvrages : parfois, ils envoient un service de presse, parfois, un représentant se déplace pour une relation plus suivie.

En retour, le libraire choisit les titres qui l'intéressent : on se charge alors de lui livrer les ouvrages, en lui facturant à la fois les exemplaires et les frais de port. Ensuite, le libraire fait de son mieux pour écouler les livres de son stock : au bout de quelques semaines, il peut mettre en œuvre une faculté de retour qui permet de renvoyer des livres invendus au diffuseur. S'il paie les frais de port, les livres renvoyés lui sont remboursés sous forme d'avoirs, pour commander d'autres livres (auprès du même diffuseur, cela dit).

Ce système permet aux libraires de renouveler régulièrement le stock — en suivant le rythme de production effréné de l'édition — sans pour autant disposer d'une trésorerie astronomique. Mais l'office sauvage vient perturber le bon fonctionnement de la machine : certains diffuseurs ajoutent en effet aux colis des titres jamais réclamés par le libraire. Il s'agit le plus souvent d'ouvrages mis en avant comme des « best-sellers », ou qui doivent en tout cas le devenir...

« Une erreur » bien fréquente

La pratique de l'office sauvage « est d'une monstrueuse banalité », constate avec amertume Jean Pichinoty, de la librairie La Soupe de l'Espace, à Hyères, dans le Var. « Avec les auteurs un peu mainstream, cela arrive souvent : pour le précédent poche de Guillaume Musso, chez Pocket, on nous avait déjà fait le coup, en nous envoyant carrément, cette fois, un présentoir de PLV [Publicité sur le Lieu de Vente, présentoir en carton comme pour les articles en hypermarchés, NdR] », nous précise le libraire.

Cette fois, c'est double office sauvage pour La Soupe de l'Espace : un premier colis, reçu il y a deux semaines, contient 12 exemplaires poche de La jeune fille et la nuit, « que nous n’avons JAMAIS COMMANDÉS », peut-on lire sur le blog de La Soupe de l'Espace. Et, à l'occasion de la parution du dernier roman de Musso, 6 exemplaires ont fait leur apparition dans un colis de la librairie, eux aussi jamais commandés par le libraire.

« Cela ne veut rien dire, car nous ne vendons jamais de Musso, on ne nous en commande pas. Nos clients ne viennent pas chez nous pour du Musso », nous précise Jean Pichinoty. Et pourtant, la diffusion Hachette n'hésite pas à lui faire parvenir des ouvrages qu'il doit bel et bien payer, même sans les avoir voulus.

(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

Contactée, la communication du groupe Hachette nous assure que l'incident est isolé et s'explique par « une erreur d'identifiant client au moment de l'injection du fichier. Dès la semaine dernière, ce libraire a été contacté, il sera compensé des frais de manutention et des frais occasionnés en termes de colis. » Sauf que l'erreur semble être récurrente, et souvent avec des livres de Guillaume Musso : une librairie du Calvados a connu la même mésaventure la semaine passée, et une autre « s'est battue des années pour ne plus recevoir les livres de Musso dans l'office ». À l'époque où le romancier signait chez un autre groupe, cependant.

L'erreur humaine ou informatique, Jean Pichinoty n'y croit plus : « On nous donne toujours cette version, mais Hachette, c'est une machine de guerre, on ne fait pas ce genre d'erreurs, encore moins à répétition. Ou alors, travailler avec ces gens suppose de se préparer à des erreurs, ce n'est pas sérieux. Au passage, Hachette m'a même demandé de supprimer temporairement mon article, après en avoir pris connaissance. »

Il existe cependant un cas bien spécifique où un libraire peut se voir envoyer, de manière tout à fait régulière et même contractuelle, des ouvrages qu'il n'a pas spécifiquement demandés. Lors de l'établissement du contrat commercial initial entre libraire et diffuseur, le taux de remise accordé par ce dernier est établi selon différents critères. Les critères qualitatifs, d'une part, comme l'étendue de l'offre ou les événements organisés par la librairie, et les critères quantitatifs, d'autre part, liés aux flux de marchandises créés par le libraire. 

Une grille d'office, qui détermine ce que le libraire accepte de recevoir « d'office » de la diffusion, est alors parfois établie, pour améliorer le versant « flux de marchandises ». Ces offices automatiques sont un moyen de ne pas rater certaines sorties, ou de s'assurer d'importantes quantités, mais ils sont rarement renégociés par les libraires, de peur que le diffuseur ne modifie le taux de remise accordé. Et souvent, on en vient à oublier dans les boutiques que l'on avait accepté, quelques années plus tôt, de recevoir en l'échange d'un geste commercial, ces ouvrages surnuméraires.

De l'indépendance du libraire

Pour un libraire, recevoir des livres non commandés n'est pas seulement une mauvaise surprise : comme précisé ci-dessus, les livres lui sont facturés, tout comme leur acheminement. « Pour le libraire, les inconvénients sont multiples : c’est d’abord une violation de la liberté du libraire de composer lui-même son assortiment ; préjudice économique ensuite, car le libraire paie ces ouvrages qu’il n’a pas commandés, assume les frais de manutention, de retour, le temps passé à traiter le litige avec son fournisseur », nous explique Guillaume Husson, délégué général du Syndicat de la librairie française.

Les compensations proposées par les diffuseurs sont souvent... des services de presse, que l'on « offre » alors au libraire en lui permettant de les vendre, au mépris de la Loi Lang et du droit d'auteur – bien qu'en théorie, les exemplaires presse sont prépayés par les maisons d'édition. Ou des avoirs, mais qui s'appliquent uniquement aux titres du diffuseur. Le versement d'un forfait compensatoire reste très rare, même si le Syndicat de la Librairie Française a défini un barème pour l'évaluer et l'exiger.

« Une fois, un diffuseur m'a envoyé pour 850 € de service de presse, un montant bien supérieur à celui qu'il fallait compenser : c'est aussi la raison pour laquelle la plupart des libraires ne se plaignent pas haut et fort », explique un libraire qui souhaite rester anonyme pour des raisons évidentes.

(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

Si de nombreux groupes éditoriaux créent leur service de diffusion, c'est parce que cette activité logistique est particulièrement lucrative : dans le cas de l'office sauvage, par exemple, le diffuseur facture des services au libraire, mais aussi à l'éditeur, à qui le retour sera également facturé. Par ailleurs, la diffusion Hachette n'est pas la seule à pratique l'office sauvage : d'autres titres, d'autres auteurs, sont concernés.

Et pour cause, cette méthode est institutionnalisée par la grille d'office, d'où découlent des points de remise supplémentaires accordés. La plupart des libraires, déjà débordés, ne prennent souvent même plus le temps de contester certains envois – qu'ils ont pu, par le passé, accepter.

L'office sauvage pourrait pourtant être qualifié de « vente forcée » au sens du droit de la concurrence, « en cas de contentieux en justice », confirme Guillaume Husson. Et la pratique est surtout un camouflet à destination de l'indépendance des libraires : « Je ne dis pas aux éditeurs ce qu'ils doivent vendre », résume un libraire. Et la présence démultipliée d'ouvrages dans les librairies n'est rien d'autre, de ce point de vue, que de l'impérialisme culturel.

Une enquête va être diligentée par le Syndicat de la Librairie Française, dans le cadre de la Commission des usages commerciaux où se retrouvent le SNE et le SLF. « Nous avons fait inscrire la pleine souveraineté du libraire dans le choix de son assortiment dans leprotocole d’accord sur les usages commerciaux entre l’édition et la librairie” », nous précise encore Guillaume Husson.

Contacté, le Syndicat national de l'édition, dont Hachette Livre est adhérent, n'était pas en mesure de donner suite à nos demandes de précisions dans l'immédiat.

20 Commentaires

 

Nicolas Ancion

02/04/2019 à 21:01

L'office et l'office sauvage, je connaissais bien, mais je découvre le principe des "services presse de compensation". Et j'en déduis que ce sont d'autres auteurs qui seront grugés au bout du compte, puisqu'ils ne toucheront aucun droits sur ces SP offerts (c'est stipulé dans les contrats) alors qu'ils seront vendus à prix plein. Et en terme de compta, chez l'éditeur, le prix de revient d'un livre tourne souvent autour de 10 % son prix de vente, c'est-à-dire à peu près le même montant que les droits d'auteurs... Ce que l'éditeur fait semblant de donner d'un côté (un livre gratuit au libraire), il le vole dans le même mouvement à ses auteurs (hop, un exemplaire vendu sur lequel l'auteur n'aura pas de droits...). Le manque à gagner en compta est aussitôt compensé par une dépense supprimée.

Camethysta

02/04/2019 à 23:36

Et j aimerais savoir comment en compta on intègre la vente de SP. Je me demande si cela ne s assimile pas à une "caisse noire"?

Louise

04/04/2019 à 07:44

Ce n'est pas l'éditeur mais le diffuseur qui pratique ces "compensations". L'éditeur est autant perdant que l'auteur dans ces opérations, et même davantage car on lui facture des frais de distribution pour une transaction qui profite à d'autres.

BRUNETEAUX

03/04/2019 à 11:01

Bonjour,
nous rencontrons le même problème depuis longtemps déjà et cela a le don de me faire grimper dans les tours ! Ces mises en ventes forcées (Musso, Levy And Co..) se répètent et sous couvert d'une "erreur informatique" rarement compensée sauf après de multiples réclamations, uniquement dans le but de tromper les statistiques de ventes et de faire monter ses titres dans les classements des meilleurs ventes !!! Il est vrai que pour nos éditeurs, un ouvrage placé en librairie est vendu...mais au libraire! mais nous, libraires, une fois n'est pas coutume, nous finançons ces mises en places sauvages (ports aller/retour et avance de trésorerie). Cela doit cesser !

ninanet

03/04/2019 à 11:11

Je viens de publier mon douzième roman (auto-éditée) et je téléphone aux libraires que je connais bien, avec qui j'avais de très bons rapports pour obtenir des dates de dédicaces. La semaine dernière on me répond : "on ne peut pas vous réserver une date de dédicaces on attend des réponses". Comme je ne renonce pas facilement j'ai insisté : "des réponses de qui" ? Et là avec un peu de gêne on m'explique que des grosses maisons d'édition ont bloqué de nombreuses dates de dédicaces et que ces dates sont incontournables "on ne peut pas faire l'impasse insiste-t-on", alors on me demande de patienter... Heureusement qu'il y a des librairies indépendantes qui nous reçoivent avec beaucoup de gentillesse et de professionnalisme.

Eshr

03/04/2019 à 18:25

Quel lien avec l'article?!

Alain de la Roche

03/04/2019 à 12:12

Je ne regarderai pas "La grande Librairie" (F5) ce soir, l'invité d'honneur s'appelle Guillaume Musso... Je hais la monoculture intensive, vive la bio-diversité!

ernestine foucaud

03/04/2019 à 12:29

je me doutais d'opération montées de marketing,mais là c'est contrevenir aux usages et acheter le libraire

ninanet

03/04/2019 à 13:30

Je ne regarde plus la Grande librairie depuis que j'ai appris son mode de fonctionnement. Business pur ! Mais c'est son droit ! Quant à Musso forcément il vend bien ses libres : depuis hier matraquage sur les radios de la sortie de son livre et comme on sait que la pub fait vendre ! Je n'ai jamais lu un seul livre de lui et pourtant je suis une dévoreuse de livres.

Tibo

03/04/2019 à 18:26

Très bon article ! Merci d'avoir relayé l'information sur ce problème handicapant pour les auteurs (lésés) comme pour les libraires (asséchés).

Geoffroy Deffrennes

03/04/2019 à 20:09

Et un bel itw complaisant de Musso sur France Info hier, lequel Musso (pas désagréable, certes, et nous n'avons rien contre l'homme) donnait des leçons sur ce qu'est la littérature (pour lui c'est à peu près tout ce qui est imprimé, si on le comprend bien). Préférons les conseils des libraires...

Pondada

03/04/2019 à 21:05

Il faut tout de même aller jusqu’au bout du raisonnement et que si le distributeur donne des SP (offert) des éditeurs ces derniers ne touchent rien et perdent même de l’argent car ce sont eux qui payent la fabrication à leur risques et périls. Que font les libraires de ces SP ? Ils les vendent ou les offre à leurs meilleurs clients ?
Ainsi si l’auteur ne gagne rien, l’éditeur lui perd de l’argent pour compenser cette pratique pas très honnête ! Mais pas le distributeur... ni le libraire qui le vend pour se rembourser ou compenser légitimement. Bien entendu cette pratique doit bien arranger les gros éditeurs eux-mêmes diffuseurs/distributeurs, mais certainement pas les tout petits dont je fais partie !!

Raphaël

03/04/2019 à 23:23

Je tiens une librairie française située dans une grande ville européenne. L'an dernier, j'ai eu la surprise de recevoir 2 cartons contenant au total 25 exemplaires du dernier Musso que je n'avais absolument pas commandés ! J'ai depuis eu l'occasion de m'entretenir avec l'un des mes concurrents situé dans la même ville, et lui aussi a reçu ses 25 exemplaires... Je comprends mieux pourquoi maintenant.

Sam Regarde

04/04/2019 à 10:54

heureusement que l'office existe, nous serions bien en peine de connaitre et commander toute la production et ces offices nous permettent de proposer un large éventail de nouveautés. Pour ce qui est des abus de livraison, rien ne nous oblige à les mettre en rayon (je ne mets jamais les ouvrages de pseudo médecine par exemple), alors oui ça fait de la manutention et de la trésorerie à gérer mais quel métier n'a pas ses contraintes? De plus c'est vraiment prendre le public pour des c... que de les croire incapable de faire des choix par eux mêmes (et pour les autres on a les lectures qu'on mérite^^ ). Pour conclure ce ne sont pas ces pratiques qui détruisent la librairie mais plutôt le public sans courage qui préfère commander sur internet que de visiter une librairie...

BRUNETEAUX

04/04/2019 à 17:26

bonjour,
nous avions des offices lorsque nous étions encore en premier niveau...jusqu'a ce que, sans nous avertir, on nous passe en second niveau. Nous avons dans un premier temps eu peur de rater des sorties importantes et puis maintenant que nous travaillons exclusivement sur BDC en collaboration avec nos représentants, nous ne recevons QUE ce que nous commandons. C'est un peu plus de travail, mais nous ne ratons rien des nouveautés et surtout on ne nous impose plus ces ouvrages dont nous ne voulons pas. C'est aussi le plaisir de choisir nos sélections et titres comme de vrais libraires. Dire que nous n'avons qu'a ne pas mettre en rayon, c'est du même ordre que la réponse des éditeurs : "vous n'avez qu'a les retourner ..." mais les frais sont toujours à notre charge (allers/retour + avance tréso.) et les petites librairies (pas les chaines) n'ont pas des finances extensibles et ces petites gouttes cumulées pèsent lourd lorsque les finances sont au plus juste. (ce qui n'est pas notre cas heureusement) C'est grâce à nos choix, nos avis, nos conseils de lecture que nous gardons nos clients. Internet n'est pas "l'ennemi" qui va tuer les librairies, c'est une évolution, un complément et rien ne remplacera de vrais libraires et leurs conseils !

SBC

06/04/2019 à 01:33

J’avais été frappée de trouver dans la FNAC de Doha énormément de livres de Musso comparé au très faible nombre de livres en français ! Quel gâchis...

jeez

14/04/2019 à 13:35

Bonjour,
J'ai lu le dernier livre de Musso , la vie secrète des écrivains, justement grâce (ou à cause!) de la publicité de ce livre. J'ai bien aimé mais sans plus et la fin qu'on disait incroyable est en fait un remake du film "Dans ses yeux"... Plagiat ou ressemblance?

Ben les gars

16/04/2019 à 16:48

J'ai l'impression de voir des gens en train de souhaiter tenir une pharmacie.. chacun viendrait avec son ordonnance, plus de stock, plus de factures d'invendus, de frais de port etc... mais faudra- t -il s'y rendre seulement quand on sera malade?

Thomas B

21/09/2021 à 10:00

Aujourd'hui, 21 Septembre 2021
une fois encore, Hachette nous colle une colonne du dernier MUSSO que nous ne voulons pas, que nous n'avons pas noté car nous n'en vendons presque pas !!
Nous connaissons notre clientèle mais Hachette fait encore le nécessaire pour tromper les statistiques de ventes et faire apparaitre son poulain en tête !!!
Frais de port et avance de trésorerie à notre charge bien sûr !
C'est pénible !

mdr

21/09/2021 à 11:51

Ok, j'ai lu l'article et tous les commentaires mais ce qui me fait un peu sourire c'est que sans ces gros tirages, ce ne sont pas les petits tirages qui feraient vivre les libraires. Il faut de tout et jouer le jeu. Les libraires se plaignent de ne pas bien gagner leur vie, de dépendre de commandes publiques, de chercher les subventions pour s'en sortir... mais bon, qui paie toutes ces aides? Certains montent des librairies en pensant que c'est un café littéraire et se regardent le nombril... C'est un commerce, juste un commerce... ce ne sont pas eux qui écrivent les bouquins.. même du musseau ( que je n'aime pas plus que certains auteurs égocentriques et prétentieux qui vendent à 1000 ex et se prennent pour des incontournables de la littérature )... Et en ce qui concerne les sp, et bien comme il y en a de moins en moins d'après ce qu'on m'a raconté, donc le problème devrait se résoudre dans le temps.. Ah, au fait, pour la remise par contre, qui n'est jamais assez élevée selon certains libraires, on fait comment? Si je suis le raisonnement de certains, et on peut les comprendre, " je suis chez moi, je commande ce que je veux"... parfait, reste les conditions commerciales basées sur le chiffre, les mises en avant des op importantes des éditeurs... et là, " ben non, on fait comme on veut et on veut la remise"... Ma grand-mère disait: " le beurre, l'argent du beurre et la crèmière"...

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Face à l'urgence climatique, faire bonne impression

Dans une mobilisation sans précédent, les membres du World Print & Communication Forum (WPCF), organisation mondiale d'imprimeur, ont déclaré leur engagement à réduire significativement l'empreinte carbone de l'industrie graphique. Face à l'urgence climatique et à la prise de conscience accrue du public concernant les enjeux environnementaux, l'initiative du WPCF pourrait marquer un tournant important pour le secteur de l'imprimerie, consommateur intensif de ressources.

14/02/2024, 13:15

ActuaLitté

Après une cyberattaque dévastatrice, le distributeur Socadis reprend ses activités

Socadis (Madrigall), un des principaux distributeurs de livres au Canada, a été victime, le 17 décembre dernier, d'une cyberattaque qui a autant révélé la vulnérabilité de sa sécurité informatique, qu'elle l'a contrainte de suspendre toutes ses activités. Il aura fallu attendre début janvier pour que le responsable de la distribution d'éditeurs tels que La Pastèque, Fides, Ulysse ou des groupes Flammarion et Editis au Québec, annonce le retour progressif de ses services.

06/02/2024, 13:05

ActuaLitté

Le distributeur allemand Bookwire investit l'Italie avec Bookrepublic

Le distributeur allemand Bookwire, qui fournit des solutions logicielles de production, de suivi des ventes et de marketing à ses partenaires éditeurs, annonce son entrée sur le marché italien avec l'acquisition des activités de distribution de Bookrepublic, axées sur le livre numérique.

02/02/2024, 11:17

ActuaLitté

Editis s'appuie sur AZAP pour optimiser la distribution Interforum

Interforum - Editis, distributeur de livres pour plus de 300 éditeurs et 13.700 points de ventes, a fait appel à AZAP, éditeur et intégrateur de logiciels de pilotage et d’optimisation des flux de la Supply Chain, pour mettre en œuvre un nouveau service de la Gestion Partagée des Approvisionnements de magasins. Cette collaboration fructueuse a permis aux enseignes concernées d’augmenter leur part de marché de 6 points, tout en réduisant dans les mêmes proportions les retours et le niveau de stock.

23/01/2024, 13:27

ActuaLitté

MDS Benelux en sursis : “Nous avons plongé dans le rouge”

Le distributeur MDS Benelux, filiale du groupe Média-Participations, se trouve dans une posture délicate, au point d'évoquer la possible cessation de ses activités, lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire. En cause, une situation économique complexe, aggravée par le départ d'un client néerlandophone important.

17/01/2024, 16:28

ActuaLitté

Hachette annule le déménagement de sa distribution, pour l'instant

En février dernier, Hachette annonçait que les plus de 600 salariés installés dans les Yvelines déménageraient courant 2026 dans la commune de Germainville, en Eure-et-Loir. Le groupe nous confirme une information révélée par Les Échos : il annule finalement son projet, initié par l'ancien directeur général d'Hachette Livre, Arnaud Nourry.

17/01/2024, 13:19

ActuaLitté

Les livres mettent-ils la planète en danger ?

Pour une autrice, un auteur, de même qu'une illustratrice ou un illustrateur jeunesse sensible aux questions d’écologie, le constat annuel est simple :  le volume de nouveautés publiées chaque année, à découvrir en salons ou librairies de même que le nombre d’exemplaires partis au pilon sur ses relevés de ventes interroge : nos livres détruiraient-ils la planète ? (Spoiler : pas tout à fait !)

03/11/2023, 17:46

ActuaLitté

En plein “désastre social”, y'a-t-il “un pilote chez Editis” ?

À quelques heures de la décision concernant le rachat d’Editis par CMI France, que l’on attend depuis hier, de la Commission européenne, le repreneur risque de déchanter. Au terme d’échanges houleux ce 31 octobre, on mesure combien le navire Editis et sa filiale Interforum voguent avec une direction qui a déserté. Dernier et sinistre rebondissement : un ralentissement de l’activité, avec pour conséquences un sévère coup de rabot sur les salariés.

31/10/2023, 13:08

ActuaLitté

La Générale Librest s'allie à Nosoli (Furet du Nord / Decitre)

Face aux défis à venir, les propriétaires de la GL, plus ou moins sexagénaires, passent la main en cédant la société au groupe Nosoli, acteur majeur et puissant de la distribution du livre, apte à lui assurer pérennité et développement.

20/10/2023, 16:26

ActuaLitté

Marc Levy introuvable en librairie : son roman menacé de grève

Les employés d'Editis envisagent de débrayer, et pas n’importe quand : à la parution du 25e opus de Marc Levy, La Symphonie des monstres, prévue ce 17 octobre. En empêchant la commercialisation du livre, les syndicats visent la direction d'Editis, pour la forcer à respecter les engagements salariaux pris. Car ces augmentations tardent toujours à se refléter sur les revenus. Et Marc Levy, servant d'otage, en fera donc les frais.

30/09/2023, 11:55

ActuaLitté

Les éditions du Cerf quitteront Interforum

Comptant parmi les principaux éditeurs religieux en France, Le Cerf annonçait leur arrivée chez Interforum au 1er janvier 2019. La filiale d'Editis aurait la charge de la diffusion et de la distribution de plus de 6000 ouvrages. Quatre ans plus tard, la maison a décidé de changer de crémerie.

24/08/2023, 22:45

ActuaLitté

Monica Irimia, de la librairie à la surdiffusion

Monica Irimia saute le pas : l’ancienne libraire pendant près de 15 ans est devenue « surdiffuseuse » au service du livre depuis février. Enfin, d’ouvrages en particulier, car il s’agit de ceux qui naissent dans cette partie du continent que les Français connaissent souvent si peu : l’Europe de l’Est. Monica Irimia provient elle-même de cette parcelle de la vieille Europe, puisqu’elle est originaire du pays d’Emil Cioran.

17/06/2023, 09:30

ActuaLitté

Anne Drouinaud est nommée Secrétaire Générale chez Hachette Livre

Hachette Livre a nommé Anne Drouinaud en tant que Secrétaire Générale du Programme de Transformation Polaris. Sous l’autorité de Philippe Lamotte, Directeur Général de la Branche Services et Opérations et Directeur de la Transformation, elle supervisera l’ambitieux programme Polaris du groupe Hachette Livre. Elle en dirigera les aspects financiers, juridiques, contractuels et de contrôle interne.

17/05/2023, 16:06

ActuaLitté

Auteurs, éditeurs : Amazon augmente ses coûts d'impression de livres

La crise d’approvisionnement du papier tend à se calmer depuis quelques mois. Les problématiques de stock s’apaisent également : tous les papiers sont peu ou prou disponibles. De fait, grincent certains, les ventes diminuent et les volumes de tirages se montreraient plus modestes. Or, pendant ce temps, Amazon révise certaines de ses conditions commerciales… pour la production de livres.

16/05/2023, 18:33

ActuaLitté

Le distributeur allemand Bookwire met ChatGPT au service des éditeurs

L'usage des technologies d'intelligence artificielle ne se limite pas à la génération d'œuvres littéraires, graphiques ou audiovisuelles : ChatGPT peut devenir l'allié d'un éditeur pour la mise en forme et la commercialisation d'un livre. Le distributeur allemand Bookwire en est persuadé, et a intégré l'outil dans sa solution logicielle.

04/05/2023, 11:38

ActuaLitté

Recyclivre enrichit sa plateforme en ligne Superway

En collaboration avec Origami Marketplace, Recyclivre améliore sa plateforme Superway créée l'année dernière. L’objectif étant de rendre l’économie circulaire plus attrayante en accompagnant « les vendeurs pour une consommation globale plus responsable ».

 

19/04/2023, 12:09

ActuaLitté

Label Emmaüs : repenser la loi Lang à l'aune des enjeux climatiques

#LabelEmmaus - Acheter, c’est voter. Partant de ce constat, Label Emmaüs transforme la vente en ligne en acte militant. Et s’appuie sur les livres pour conférer plus de poids à son action. « Un livre en ligne, plus éthique », voilà tout l’objet de la campagne qui s’ouvrira ce 18 avril. Ou favoriser la solidarité plus que la destruction de livres.

17/04/2023, 16:54

ActuaLitté

Sipour Box propose désormais des livres grands formats

Créé en 2021, Sipour Box poursuit sa lancée dans le marché des box littéraires. Cette année, elle ajoute une nouvelle offre, « La littéraire », avec des livres grand format d’auteurs moins connus par les lecteurs.

13/04/2023, 15:06

ActuaLitté

Papier : Christian Ribeyrolle nouveau Président de COPACEL

Au terme du Conseil d’Administration du 8 mars 2023, Christian Ribeyrolle, de la société RYAM, est devenu Président de COPACEL (Union Française des Industries des Cartons, Papiers et Celluloses), succédant ainsi à Philippe d’Adhémar de la société Sylvamo, qui occupait ce poste depuis le 21 mars 2019. 

09/03/2023, 14:28

ActuaLitté

Fnac quitte la Suisse allemande et mise tout sur le marché français

L’enseigne avait opté pour un développement à travers des corners implantés dans différents centres commerciaux du territoire de la confédération hélvétique. Changement de braquet radical : dix points de vente alémaniques fermeront. Et la stratégie se réoriente massivement vers l’espace francophone.

28/01/2023, 15:38

ActuaLitté

“Harcèlement et comportements inappropriés” chez Interforum  

La trêve des confiseurs n’avait pas commencé que les instances syndicales recevaient un rapport d’analyse. En cause, un « risque grave » dans le département Relations éditeurs d’Interforum — la filiale diffusion/distribution d’Editis. La procédure, déclenchée début octobre, s’était heurtée à quelques résistances.

29/12/2022, 15:17

ActuaLitté

Emme Promo Junior, nouveau service pour promouvoir l’édition jeunesse

Emme Promozione est une société italienne, créée en 2014 à partir d'une scission de la branche promotion de Messaggerie Libri, le principal distributeur italien. Elle est spécialisée dans les services de marketing, de communication et d'analyse de données, aux éditeurs. Suite au succès grandissant de la littérature jeunesse, elle vient de créer un nouveau service, appelé Emme Promo Junior, consacré à la promotion de l’édition pour enfants. 

19/12/2022, 15:33

ActuaLitté

Mr Tan & Co, nouvelle maison d'édition de Mortelle Adèle, signe avec Interforum

Exclusif - L’écrivain Antoine Dole, plus connu sous le nom de Mr. Tan à travers les bandes dessinées Mortelle Adèle, en collaboration avec Diane Le Feyer, a choisi l’indépendance. En créant sa propre maison d’édition, il a également signé avec le groupe Editis, confiant la diffusion-distribution à Interforum. La maison, baptisée Mr Tan & Co, a été fondée en août dernier, quelques mois après l'annonce du départ de Bayard.

16/12/2022, 10:46

ActuaLitté

Pierre Coursières élu président du Syndicat des Distributeurs de Loisirs Culturels

À l’issue de l’assemblée générale extraordinaire du 2 décembre 2022, les membres du SDLC ont élu à l’unanimité Pierre Coursières Président du Conseil Syndical. La durée du mandat est fixée à deux ans, les membres sortants sont rééligibles.

06/12/2022, 12:40

ActuaLitté

Appel à une grève nationale dans les magasins Cultura ce 3 décembre

Annoncé pour ce 3 décembre, période de plus en plus cruciale dans le commerce du livre, un vaste débrayage surviendra dans les magasins Cultura. La demande est simple : l’augmentation des salaires pour les employés revendique la CGT Cultura. De 15 à 17h, tous les personnels des boutiques sont invités à faire front ensemble.

02/12/2022, 16:41

ActuaLitté

À Tigery, les salariés d'Interforum demandent l'équité des primes

Ce lundi 21 novembre, une quarantaine de salariés du site Interforum de Tigery (Essonne) ont débrayé pour réclamer une plus grande équité entre les salariés des différents sites de la filiale du groupe Editis. À Malhesherbes, une prime transport sera en effet prochainement mise en place, et les employés de Tigery souhaitent eux aussi une révision des primes qui leur sont accordées.

23/11/2022, 15:17

ActuaLitté

Fédération de randonnée pédestre : la distribution, tout un cirque ?

À la suite d’une consultation menée au cours de l’année 2022, la FFRandonnée a renouvelé son contrat de partenariat avec la Sofédis, pour la diffusion et la distribution de son catalogue à partir du 1er janvier 2023. Un partenariat qui s’inscrit dans la stratégie déployée par la FFRandonnée depuis 2021. Les deux sociétés travailleront de concert jusqu'en 2026. 

04/11/2022, 10:58

ActuaLitté

France : Amazon se rêve désormais imprimeur de livres

Le jour de la fête des morts, la nouvelle aura quelque chose d’un brin sinistre : à Brétigny-sur-Orge (Essonne), ce 2 novembre, est inaugurée la première… imprimerie d’Amazon sur territoire français. Implanté dans son entrepôt logistique, il s’agit d’un déploiement, et non des moindres, dans le fonctionnement de l’entreprise.

01/11/2022, 10:04

ActuaLitté

Les éditions d'en bas arrivent en France et Belgique grâce à Serendip/Paon

Depuis 1976, les éditions d’en bas développent un catalogue engagé et militant. Elles explorent le champ du social à partir des marges de l’histoire, de la politique et de la société; elles font émerger des voix singulières et originales de destinées oubliées et des thématiques délaissées. Depuis 2001, elles ont renforcé le champ des publications aux littératures de Suisse et à la traduction. 

28/10/2022, 13:32

ActuaLitté

L'Imaginaire se fait la malle : quatre éditeurs quittent Média Participations

En août 2019, ActuaLitté dévoilait l’arrivée massive d’éditeurs chez Média Diffusion : Mnémos, les Moutons électriques et ActuSF, regroupés sous le collectif Les Indés de l’Imaginaire, marquaient ainsi une nouvelle étape dans leur développement. Et ce, deux ans après que Leha éditions avait choisi la diffusion/distribution du groupe. Mais en 2023, tout le monde part. 

28/10/2022, 11:06

ActuaLitté

Mort d'un ouvrier dans un entrepôt d'Amazon en Pologne : l'enquête interdite

10 heures de travail en une journée, voilà qui démontre bien l’intérêt porté aux salariés d’Amazon. Jean-Baptiste Malet a signé pour L’Humanité Magazine un nouveau reportage. Cette fois, c’est en Pologne qu’il s’est rendu pour constater les conditions de travail. Et ce, après le décès d’un salarié et le licenciement de la syndicaliste qui voulait trop en savoir sur les circonstances de ce drame…

11/10/2022, 11:52

ActuaLitté

Le développement de Feltrinelli, entre numérique et formation

Après un accord avec Kobo, Feltrinelli ajoute à son offre numérique, déjà très riche, un plan d'abonnement « all you can enjoy », et se positionne aux côtés d’acteurs déjà implantés en Italie, tels qu'Audible et Storytel. En même temps, une offre est proposée, via Feltrinelli Education, pour former les professionnels des industries créatives et culturelles. 

16/08/2022, 15:54

ActuaLitté

Neutralité carbone en 2040 : Amazon n'en prend pas le chemin 

Les promesses n’engagent généralement que ceux qui les gobent, avait assuré un connaisseur en la matière. Celles d’Amazon — ici pointées, mais assurément pas le seul en la matière — auront fait long feu. Malgré ses engagements visant à une neutralité carbone, la firme est parvenue à augmenter de 18 % ses émissions au cours de l’année 2021. De fait : la taille de son réseau de distribution a doublé au cours de la période.

02/08/2022, 15:03

ActuaLitté

Rachat dans le monde du podcast italien : Chora Media achète Will

En mars, Il Sole 24 Ore, quotidien économique et politique italien, avait annoncé cette opération, qui s’est concrétisée cet été et a donné naissance, pour citer le communiqué de presse, au « premier pôle italien d'information numérique native en audio et vidéo ».

21/07/2022, 15:22

ActuaLitté

Madrigall ouvre la commande urgente en 24h chez Union Distribution

RNL22 — À l'occasion des Rencontres nationales de la librairie, le groupe Madrigall a annoncé l'ouverture d'un service de commande en 24 heures pour les libraires indépendants. À l'aide d'un code, ils signaleront au distributeur une commande urgente, permettant de la prioriser.

03/07/2022, 18:01

ActuaLitté

Hugo Publishing quitte Interforum

Suite au rachat annoncé fin octobre 2021 du groupe Hugo Publishing, rejoignant Glénat, les grands mouvements débutent. Diffusée et distribuée par Interforum, la maison qu’avait fondée Hugues de Saint-Vincent rejoignait la société aujourd'hui dirigée par Marion Glénat, fille du fondateur. Et fort logiquement, Hugo allait se détacher d’Editis, à plus ou moins court terme.

30/06/2022, 11:08

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Si la Romance commence à parler italien...

Après le succès, il y a plus de dix ans, du best-seller international Cinquante Nuances de Grey (JC Lattès, 2012), la romance est un genre qui s'apprête à conquérir une nouvelle fois les lecteurs du monde entier. L'Italie n'échappe pas au phénomène, comme les chiffres l'illustrent... L'autrice qui a vendu le plus de livres, en 2023, dans le pays : Felicia Kingsley, pseudonyme d'une architecte italienne qui publie des romances à succès depuis 2016. 

23/02/2024, 17:55

ActuaLitté

Gérard Miller : une enquête ouverte pour viols et agressions sexuelles

Le 31 janvier dernier, le magazine Elle rendait publique une enquête dans laquelle trois femmes témoignaient d'agressions sexuelles commises par Gérard Miller. Quelques jours plus tard, Mediapart donnait la parole à dix nouvelles femmes, se considérant victimes du psychanalyste et chroniqueur. Le parquet indique qu'une enquête a été ouverte pour « viols et agressions sexuelles, parfois sur victimes mineures ».

23/02/2024, 17:44

ActuaLitté

La Route : Manu Larcenet adapte le best seller de feu Cormac McCarthy

La Route (trad. François Hirsch), c'est d'abord un roman post-apocalyptique publié en 2006, Prix Pulitzer de la fiction l'année suivante. L'auteur de ce best seller, Cormac McCarthy, est lui décédé le 13 juin dernier. Le créateur de Blast, Manu Larcenet, et Dargaud, ont choisi d'adapter son plus célèbre ouvrage en bande dessinée. En librairie le 29 mars.

23/02/2024, 16:56

ActuaLitté

Donnez à lire : 22 000 livres offerts à des enfants

Mise en place pour la première fois en 2016, l'opération caritative Donnez à lire a gagné en puissance au fil de ses éditions annuelles. En 2023, 22.000 livres ont ainsi été collectés par les libraires, donnés au Secours populaire et enfin offerts aux enfants. C'est onze fois plus que le bilan de l'édition inaugurale...

23/02/2024, 15:56

ActuaLitté

Virginie Duby-Muller chargée d'une mission sur la culture en milieu rural

Vice-présidente du parti Les Républicains, députée de Haute-Savoie, Virginie Duby-Muller a été chargée d'une mission temporaire ayant pour objet l'ingénierie culturelle des collectivités territoriales en milieu rural par le Premier ministre, par un décret du 22 février 2024.

23/02/2024, 15:52

ActuaLitté

Grégoire Delacourt prolongera la liste de ses envies chez Albin Michel

Le 17 avril 2024, les éditions Albin Michel publient La liste 2 mes envies, le dernier roman de Grégoire Delacourt et le premier dans la maison de Francis Esmenard. Cette publication survient dix ans après le triomphe public de La liste de mes envies, qui a connu un succès retentissant avec plus de 1,5 million d'exemplaires vendus, des traductions dans 35 pays, y compris l'Angleterre et les États-Unis, et des adaptations au théâtre et au cinéma. 

23/02/2024, 15:10

ActuaLitté

Économies de l'État : la Culture perd plus de 200 millions €

Il aura suffi de quelques points sur des prévisions de croissance pour pousser le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, à décréter 10 milliards € de coupes dans le budget de l'État. Le ministère de la Culture n'y échappe pas, avec une annulation de crédits à hauteur de 200 millions € dans son budget.

23/02/2024, 12:26

ActuaLitté

Avec La Bourse aux Livres, l'occasion fait le larron

Aidé par la multiplication des plateformes spécialisées, le tarif minimum des frais de port à 3 € pour les livres neufs, mais aussi l'inflation générale et la hausse des prix des livres, le marché du livre d'occasion se développe. Avec une problématique centrale : ces ventes ne rémunèrent pas les auteurs, lesquels commencent à déplorer cette situation... La Bourse aux Livres, acteur de la seconde main, avance sa solution.

23/02/2024, 11:05

ActuaLitté

Street football, basket ou golf : la langue française à la rue ?

L'année est décidément très sportive pour la Commission d'enrichissement de la langue française. Jeux olympiques et paralympiques obligent, elle s'est récemment penchée sur des termes français liés à différentes disciplines. Dans une nouvelle recommandation, elle évoque cette fois les sports de rue, comme le football, le basket, ou même le golf.

23/02/2024, 10:13

ActuaLitté

Lise Boëll dirigera Mazarine, qui s'émancipe de Fayard

Arnaud Lagardère, le PDG de Hachette Livre, a confié à Lise Boëll le poste de directrice générale chez Mazarine. Avec une carrière dédiée à rendre la littérature accessible à tous et à promouvoir la diversité, elle est chargée d'enrichir le catalogue de l'éditeur avec des titres de fiction et de non-fiction.

22/02/2024, 22:03

ActuaLitté

Gaza : une nouvelle bibliothèque part en fumée

Ce 19 février, Ramy Abdu, président de l'Euro-Med Human Rights Monitor (Observatoire Euro-Méditerranéen des Droits de l'Homme), révèle la destruction de la maison d'édition et bibliothèque d'Al-Kalima par les forces israéliennes. Le bâtiment était situé dans le quartier Sheikh Radwan, à Gaza.

22/02/2024, 16:46

ActuaLitté

Le célèbre égyptologue allemand Jan Assmann n'est plus

Né le 7 juillet 1938 à Langelsheim, Jan Assmann était un éminent égyptologue, universitaire en études religieuses et spécialiste en culture allemande. Il a contribué de manière significative à l'élaboration, l'édition et l'interprétation de sources sur la religion égyptienne, intégrant les analyses philologiques des textes dans leur contexte archéologique, culturel et socio-économique. Il s'est éteint dans la nuit du 18 au 19 février, à l'âge de 85 ans.

22/02/2024, 12:16

ActuaLitté

Un libraire au tribunal pour le manuscrit de “Hotel California”

Ce mercredi 21 février s'est déroulé à Manhattan un procès inhabituel, avec des accusés peu familiers des cours de justice. Parmi eux, Glenn Horowitz, un libraire spécialisé dans les pièces rares et uniques. Avec deux autres hommes, il est accusé d'avoir obtenu et revendu, de manière illégale, des manuscrits de chansons du groupe Eagles, dont le fameux « Hotel California ».

22/02/2024, 10:04

ActuaLitté

“Les librairies sont des endroits magiques, irremplaçables”

#Noshorizonsdesirables – La signature de conventions réunissant l’interprofession du livre des Hauts-de-France intervenue ce 21 février précédait une autre séance de signatures. En effet, un contrat de filière réunissant la DRAC, le CNL, la Région et l’AR2L était au programme des Rencontres régionales qui se tiennent actuellement à Boulogne-sur-Mer.

21/02/2024, 20:42

ActuaLitté

Le livre Vous ne me trouverez pas sur Amazon ! disponible... sur Amazon ?

Certaines maisons d'édition ont de la suite dans les idées pour garder leur indépendance, mais la frontière entre affranchissement total et dépendance, par exemple à un distributeur, s'avère parfois poreuse. Les éditions Divergences en ont fait les frais : l'un de leurs derniers ouvrages à paraître, Vous ne me trouverez pas sur Amazon !, s'avère pourtant bien « disponible à la précommande »... sur Amazon.

21/02/2024, 18:31

ActuaLitté

Une 13e librairie Decitre s'installe à Saint-Etienne

La chaîne de librairies Decitre a jeté son dévolu sur Saint-Étienne pour l'ouverture de sa treizième librairie au niveau national, et une dixième dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Cet établissement verra le jour en juin. Il s'installera au rez-de-chaussée du centre commercial Centre Deux, dans un espace de plus de 850 m2, précédemment occupé par un H&M, et libéré en décembre dernier.

21/02/2024, 15:53

ActuaLitté

Librairie : mort de Fadi Zahar, fondateur de La Chambre Claire

Le libraire et galeriste Fadi Zahar, fondateur en 1980 de La Chambre Claire, est mort, annonce La Nouvelle Chambre Claire, qui a pris la relève de son enseigne, dans le 5e arrondissement de Paris. Il faisait figure de référence dans le domaine.

21/02/2024, 14:56

ActuaLitté

Cancer ou assassinat, l'enquête sur la mort de Neruda rouverte

Un long feuilleton qui connait aujourd'hui un nouveau rebondissement. La justice chilienne a ordonné ce mardi 20 février la rouverture de l'enquête sur la mort du plus fameux poète du pays, et ancien sénateur communiste : Pablo Neruda.

21/02/2024, 14:13

ActuaLitté

Libraires, éditeurs, auteurs : “On ne peut pas vivre seul”

#Noshorizonsdesirables – Réunir les partenaires de la Région des Hauts de France, autour d’une envie, c’est déjà, pour paraphraser Jacques Brel, faire preuve d’un certain talent. Dans le cadre des deux journées professionnelles qu’organise l’Agence régionale du livre et de la lecture, cinq structures s’engagent dans un contrat de filière pour trois années. Mais pourquoi et dans quelle perspective ?

21/02/2024, 13:05

ActuaLitté

Pierre Loti, amoureux du Pays Basque

Pierre Loti était un voyageur. Il aimait les lieux atypiques : Tahiti, le Sénégal, le Japon, la Turquie... c'est d'eux qu'il puisait l'inspiration de ses écrits. Parmi ces régions exotiques, le Pays Basque eut une place toute particulière dans son coeur, il tirera de son attachement à cette terre le roman Ramuntcho. Une exposition en cours jusqu'au 1er septembre 2024 au musée Basque et de l'histoire de Bayonne retrace l'amour de l'écrivain pour le patrimoine naturel et culturel de l'Euskal Herria.

20/02/2024, 16:53

ActuaLitté

Les deux acteurs de Roméo et Juliette récidivent au tribunal

Olivia Hussey et Leonard Whiting, acteurs vedettes du film Roméo et Juliette (1968) de Franco Zeffirelli, persistent auprès des tribunaux. Tous deux ont de nouveau porté plainte contre le studio Paramount, cette fois autour des éditions DVD et Blu-Ray de la Criterion Collection, parues en février 2023.

20/02/2024, 16:25

ActuaLitté

Antoinette Fouque : une vie féministe

Il y a 10 ans s'éteignait Antoinette Fouque. Figure historique du féminisme au XXe siècle, elle était psychanalyste, essayiste et militante au sein du Mouvement de Libération des Femmes (MLF). C'est aussi elle qui fonda les Éditions des femmes en 1972, dans le but de promouvoir la littérature et les luttes féminines.

20/02/2024, 13:11

ActuaLitté

Ukraine : le lourd tribut payé par la culture en temps de guerre

UkraineUnderAttack - L'UNESCO, organe des Nations Unies centré sur la culture et la science, entre autres, a dressé un bilan économique de la guerre en Ukraine, deux ans après les premières agressions russes. Le coût total des dégâts sur les secteurs de la culture et du tourisme s'élève désormais à près de 3,5 milliards $ et au moins 9 milliards $ seront nécessaires, sur les 10 prochaines années, pour les redresser.

20/02/2024, 10:02

ActuaLitté

Missak Manouchian, la littérature comme pays d'adoption

Missak Manouchian entrera au Panthéon, avec sa femme Mélinée, ce mercredi 21 février. Ouvrier communiste arménien immigré en France, directeur de journal et leader d'un groupe de résistants dont la plupart des membres, Manouchian compris, furent exécutés le 21 février 1944, il était aussi poète et amoureux de littérature. Manouchian sera le premier résistant étranger, et communiste, à recevoir un tel hommage. 

19/02/2024, 17:14

ActuaLitté

La Bibliothèque à remonter le temps, nouvelle collection pour les ados

Les éditions du Cerf lancent en mars une collection à destination des jeunes à partir de 14 ans. « Les plus grands historiens » entendent rendre l'histoire accessible à tous, couvrant des périodes allant de la Préhistoire au monde moderne, incluant l'Antiquité, le Moyen Âge et le siècle des Lumières. Chaque livre résume les connaissances essentielles, présente les dates importantes et explore les théories encore sujettes à discussion, le tout en une dizaine de chapitres enrichis d'illustrations.

19/02/2024, 13:05

ActuaLitté

Délais de paiement et retours : les librairies “menacées”

Pour protéger les petites et moyennes entreprises, la Commission européenne a avancé en septembre 2023 un projet de règlement encadrant les délais et retards de paiement. L'enfer est pavé de bonnes intentions, dénonce à présent le Syndicat de la librairie française. Sans exception claire pour le secteur de la librairie, un tiers des commerces français seraient menacés de disparition...

19/02/2024, 11:17

ActuaLitté

"Je me suis demandé jusqu'où pouvait aller le pardon"

PrixdulivredelavilledeLausanne24 – Du 1er janvier au 29 février 2024, vous pouvez élire votre roman favori parmi cinq œuvres en lice pour le Prix du Livre de la Ville de Lausanne. Les titres nominés peuvent être lus en ligne et sont également disponibles en version audio. Jean-François Haas, auteur nominé pour son roman La folie du Pélican (Bernard Campiche Éditeur), revient en vidéo sur son parcours et sur son travail d'écriture.

17/02/2024, 14:02

ActuaLitté

Réseaux sociaux, POD, promos : la recette gagnante des éditions 38

Fondées en 2015, les Éditions du 38 ont récemment révélé ses résultats 2023, impressionnants : une croissance du chiffre d'affaires de 39 % et des ventes de 32 % par rapport à 2022. Quelles sont les raisons de ce succès, déjà en germe en 2021 avec une augmentation de 10 % du CA ? Entre autres, en deux mots, les réseaux sociaux.

16/02/2024, 18:10

ActuaLitté

Editis, "en faveur d'une chaîne du livre écoresponsable"

En 2023, Editis a publié son premier bilan global et intégral des émissions de gaz à effet de serre (BEGES), couvrant les scopes 1, 2 et 3, avec l'appui de SOCOTEC Environnement, chef de file dans le secteur de la durabilité.

16/02/2024, 16:45

ActuaLitté

En Hongrie, une virgule ridiculise l'homophobie d'État

La deuxième plus grande librairie de Hongrie, Lira, avait écopé en juillet 2023 d'une lourde amende, reconnue coupable d'avoir vendu des livres « au contenu LGBT » sans emballages plastiques, et disponibles pour les moins de 18 ans. Elle violait ainsi une loi homophobe adoptée en 2021, qu'elle a contestée à son tour devant la justice. Avec succès...

16/02/2024, 15:33

ActuaLitté

“Le plus beau film jamais réalisé en costumes” a son beau livre

Certains diront que si le théâtre a Shakespeare, le roman Dostoïevski, la poésie Rimbaud ou la philosophie Kant, le cinéma a Stanley Kubrick. Le cinéaste a adapté de nombreux livres durant sa carrière, toujours signés par de grands auteurs. Son film de 1975 est ainsi tiré du roman picaresque de William Makepeace Thackeray, Mémoires de Barry Lyndon (trad. Léon de Wailly), paru en 1844. Le réalisateur avait souhaité qu'il soit « le plus beau film jamais réalisé en costumes ».

16/02/2024, 11:29

ActuaLitté

L'Académie française reporte l'élection au fauteuil de VGE

Le mois de février s'annonçait chargé pour l'Académie française, qui devait élire deux nouveaux Immortels. Après le choix du philosophe Christian Jambet pour occuper le fauteuil 6, ce 8 février, l'institution repousse la seconde échéance de février, pour le fauteuil de Valéry Giscard d'Estaing, à une date ultérieure.

16/02/2024, 10:55

ActuaLitté

Le piège de papier : quand littérature et amitié ne font pas bon ménage

PrixdulivredelavilledeLausanne24 – Du 1er janvier au 29 février 2024, les lecteurs sont appelés à voter pour le roman de leur choix parmi une liste de cinq candidats au Prix du Livre de la Ville de Lausanne. Les œuvres nominées sont accessibles pour lecture en ligne à cette adresse, et disponibles également en format audio ici. Retrouvez ci-dessous les présentations en vidéo de Kyra Dupont Troubetzkoy et de son livre Le piège de papier (Éditions Favre).

16/02/2024, 10:42

ActuaLitté

La Bibliothèque publique juive renonce à la censure d'Élise Gravel

Les prises de position d'Élise Gravel contre la guerre à Gaza, sur les réseaux sociaux, lui avaient valu une mise à l'index au sein de la Bibliothèque publique juive de Montréal, au Québec. Sans mentionner le nom de l'illustratrice, l'institution a diffusé un communiqué indiquant que « l’ensemble des collections [...] demeure accessible ».

16/02/2024, 10:27

ActuaLitté

Changement de programme pour le prochain Édouard Louis 

La prochaine sortie d'Édouard Louis était initialement prévue pour le 5 janvier 2024. La publication du texte, qui a pour titre L'Effondrement, avait ensuite été reportée au printemps sur décision de l'auteur. Nous apprenons aujourd'hui que, si l'écrivain fera bien son retour fin avril de cette année, ce sera finalement avec un autre texte : Monique s'évade.

15/02/2024, 17:45

ActuaLitté

Un éditeur jeunesse arnaqué : sa banque BRED-ouille

La recrudescence d’arnaques en ligne n’épargne plus personne. La mondialisation, simplifiant le commerce par-delà les frontières, offre toute latitude à l’imagination galopante des cybercriminels. Et comme le dirait la fable, tout escroc vit aux dépens de celui qu’il entourloupe…

15/02/2024, 12:55