#Librairie

Comment Hachette force les libraires à proposer les livres de Guillaume Musso

C'est l'histoire d'un livre, à qui on avait raconté une histoire

Le 02/04/2019 à 16:17 par Antoine Oury

18 Réactions | 0 Partages

Publié le :

02/04/2019 à 16:17

Antoine Oury

18

Commentaires

0

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté

La parution du dernier livre de Guillaume Musso, La vie secrète des écrivains (Calmann-Lévy), fait l'objet d'un emballement médiatique désormais habituel. Et de nombreuses librairies, à n'en pas douter, auront l'ouvrage en stock : pas forcément de leur plein gré, comme le signalent plusieurs d'entre elles, victimes des méthodes pas vraiment régulières, dans la diffusion du groupe Hachette.

Colis Hachette (ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

Imaginez : vous êtes à la caisse d'une librairie, vous venez de régler votre livre. En vous tendant votre sac, le libraire vous glisse, tout sourire : « J'ai ajouté un autre livre à celui que vous avez pris. Je l'ai choisi moi-même, sans considération pour vos goûts, vous l'ai facturé, et vous l'avez payé. Merci, à bientôt ! » C'est ainsi qu'un libraire résume la pratique de « l'office sauvage », qui complique la vie professionnelle de nombreux libraires.

Pour saisir la colère des libraires contre la pratique de certains diffuseurs, il faut comprendre la constitution du stock d'une librairie. Les diffuseurs et les éditeurs informent régulièrement les libraires de leurs parutions, en vantant les mérites des ouvrages : parfois, ils envoient un service de presse, parfois, un représentant se déplace pour une relation plus suivie.

En retour, le libraire choisit les titres qui l'intéressent : on se charge alors de lui livrer les ouvrages, en lui facturant à la fois les exemplaires et les frais de port. Ensuite, le libraire fait de son mieux pour écouler les livres de son stock : au bout de quelques semaines, il peut mettre en œuvre une faculté de retour qui permet de renvoyer des livres invendus au diffuseur. S'il paie les frais de port, les livres renvoyés lui sont remboursés sous forme d'avoirs, pour commander d'autres livres (auprès du même diffuseur, cela dit).

Ce système permet aux libraires de renouveler régulièrement le stock — en suivant le rythme de production effréné de l'édition — sans pour autant disposer d'une trésorerie astronomique. Mais l'office sauvage vient perturber le bon fonctionnement de la machine : certains diffuseurs ajoutent en effet aux colis des titres jamais réclamés par le libraire. Il s'agit le plus souvent d'ouvrages mis en avant comme des « best-sellers », ou qui doivent en tout cas le devenir...

« Une erreur » bien fréquente

La pratique de l'office sauvage « est d'une monstrueuse banalité », constate avec amertume Jean Pichinoty, de la librairie La Soupe de l'Espace, à Hyères, dans le Var. « Avec les auteurs un peu mainstream, cela arrive souvent : pour le précédent poche de Guillaume Musso, chez Pocket, on nous avait déjà fait le coup, en nous envoyant carrément, cette fois, un présentoir de PLV [Publicité sur le Lieu de Vente, présentoir en carton comme pour les articles en hypermarchés, NdR] », nous précise le libraire.

Cette fois, c'est double office sauvage pour La Soupe de l'Espace : un premier colis, reçu il y a deux semaines, contient 12 exemplaires poche de La jeune fille et la nuit, « que nous n’avons JAMAIS COMMANDÉS », peut-on lire sur le blog de La Soupe de l'Espace. Et, à l'occasion de la parution du dernier roman de Musso, 6 exemplaires ont fait leur apparition dans un colis de la librairie, eux aussi jamais commandés par le libraire.

« Cela ne veut rien dire, car nous ne vendons jamais de Musso, on ne nous en commande pas. Nos clients ne viennent pas chez nous pour du Musso », nous précise Jean Pichinoty. Et pourtant, la diffusion Hachette n'hésite pas à lui faire parvenir des ouvrages qu'il doit bel et bien payer, même sans les avoir voulus.

(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

Contactée, la communication du groupe Hachette nous assure que l'incident est isolé et s'explique par « une erreur d'identifiant client au moment de l'injection du fichier. Dès la semaine dernière, ce libraire a été contacté, il sera compensé des frais de manutention et des frais occasionnés en termes de colis. » Sauf que l'erreur semble être récurrente, et souvent avec des livres de Guillaume Musso : une librairie du Calvados a connu la même mésaventure la semaine passée, et une autre « s'est battue des années pour ne plus recevoir les livres de Musso dans l'office ». À l'époque où le romancier signait chez un autre groupe, cependant.

L'erreur humaine ou informatique, Jean Pichinoty n'y croit plus : « On nous donne toujours cette version, mais Hachette, c'est une machine de guerre, on ne fait pas ce genre d'erreurs, encore moins à répétition. Ou alors, travailler avec ces gens suppose de se préparer à des erreurs, ce n'est pas sérieux. Au passage, Hachette m'a même demandé de supprimer temporairement mon article, après en avoir pris connaissance. »

Il existe cependant un cas bien spécifique où un libraire peut se voir envoyer, de manière tout à fait régulière et même contractuelle, des ouvrages qu'il n'a pas spécifiquement demandés. Lors de l'établissement du contrat commercial initial entre libraire et diffuseur, le taux de remise accordé par ce dernier est établi selon différents critères. Les critères qualitatifs, d'une part, comme l'étendue de l'offre ou les événements organisés par la librairie, et les critères quantitatifs, d'autre part, liés aux flux de marchandises créés par le libraire. 

Une grille d'office, qui détermine ce que le libraire accepte de recevoir « d'office » de la diffusion, est alors parfois établie, pour améliorer le versant « flux de marchandises ». Ces offices automatiques sont un moyen de ne pas rater certaines sorties, ou de s'assurer d'importantes quantités, mais ils sont rarement renégociés par les libraires, de peur que le diffuseur ne modifie le taux de remise accordé. Et souvent, on en vient à oublier dans les boutiques que l'on avait accepté, quelques années plus tôt, de recevoir en l'échange d'un geste commercial, ces ouvrages surnuméraires.

De l'indépendance du libraire

Pour un libraire, recevoir des livres non commandés n'est pas seulement une mauvaise surprise : comme précisé ci-dessus, les livres lui sont facturés, tout comme leur acheminement. « Pour le libraire, les inconvénients sont multiples : c’est d’abord une violation de la liberté du libraire de composer lui-même son assortiment ; préjudice économique ensuite, car le libraire paie ces ouvrages qu’il n’a pas commandés, assume les frais de manutention, de retour, le temps passé à traiter le litige avec son fournisseur », nous explique Guillaume Husson, délégué général du Syndicat de la librairie française.

Les compensations proposées par les diffuseurs sont souvent... des services de presse, que l'on « offre » alors au libraire en lui permettant de les vendre, au mépris de la Loi Lang et du droit d'auteur – bien qu'en théorie, les exemplaires presse sont prépayés par les maisons d'édition. Ou des avoirs, mais qui s'appliquent uniquement aux titres du diffuseur. Le versement d'un forfait compensatoire reste très rare, même si le Syndicat de la Librairie Française a défini un barème pour l'évaluer et l'exiger.

« Une fois, un diffuseur m'a envoyé pour 850 € de service de presse, un montant bien supérieur à celui qu'il fallait compenser : c'est aussi la raison pour laquelle la plupart des libraires ne se plaignent pas haut et fort », explique un libraire qui souhaite rester anonyme pour des raisons évidentes.

(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

Si de nombreux groupes éditoriaux créent leur service de diffusion, c'est parce que cette activité logistique est particulièrement lucrative : dans le cas de l'office sauvage, par exemple, le diffuseur facture des services au libraire, mais aussi à l'éditeur, à qui le retour sera également facturé. Par ailleurs, la diffusion Hachette n'est pas la seule à pratique l'office sauvage : d'autres titres, d'autres auteurs, sont concernés.

Et pour cause, cette méthode est institutionnalisée par la grille d'office, d'où découlent des points de remise supplémentaires accordés. La plupart des libraires, déjà débordés, ne prennent souvent même plus le temps de contester certains envois – qu'ils ont pu, par le passé, accepter.

L'office sauvage pourrait pourtant être qualifié de « vente forcée » au sens du droit de la concurrence, « en cas de contentieux en justice », confirme Guillaume Husson. Et la pratique est surtout un camouflet à destination de l'indépendance des libraires : « Je ne dis pas aux éditeurs ce qu'ils doivent vendre », résume un libraire. Et la présence démultipliée d'ouvrages dans les librairies n'est rien d'autre, de ce point de vue, que de l'impérialisme culturel.

Une enquête va être diligentée par le Syndicat de la Librairie Française, dans le cadre de la Commission des usages commerciaux où se retrouvent le SNE et le SLF. « Nous avons fait inscrire la pleine souveraineté du libraire dans le choix de son assortiment dans leprotocole d’accord sur les usages commerciaux entre l’édition et la librairie” », nous précise encore Guillaume Husson.

Contacté, le Syndicat national de l'édition, dont Hachette Livre est adhérent, n'était pas en mesure de donner suite à nos demandes de précisions dans l'immédiat.

18 Commentaires

 

Nicolas Ancion

02/04/2019 à 21:01

L'office et l'office sauvage, je connaissais bien, mais je découvre le principe des "services presse de compensation". Et j'en déduis que ce sont d'autres auteurs qui seront grugés au bout du compte, puisqu'ils ne toucheront aucun droits sur ces SP offerts (c'est stipulé dans les contrats) alors qu'ils seront vendus à prix plein. Et en terme de compta, chez l'éditeur, le prix de revient d'un livre tourne souvent autour de 10 % son prix de vente, c'est-à-dire à peu près le même montant que les droits d'auteurs... Ce que l'éditeur fait semblant de donner d'un côté (un livre gratuit au libraire), il le vole dans le même mouvement à ses auteurs (hop, un exemplaire vendu sur lequel l'auteur n'aura pas de droits...). Le manque à gagner en compta est aussitôt compensé par une dépense supprimée.

Camethysta

02/04/2019 à 23:36

Et j aimerais savoir comment en compta on intègre la vente de SP. Je me demande si cela ne s assimile pas à une "caisse noire"?

Louise

04/04/2019 à 07:44

Ce n'est pas l'éditeur mais le diffuseur qui pratique ces "compensations". L'éditeur est autant perdant que l'auteur dans ces opérations, et même davantage car on lui facture des frais de distribution pour une transaction qui profite à d'autres.

BRUNETEAUX

03/04/2019 à 11:01

Bonjour,
nous rencontrons le même problème depuis longtemps déjà et cela a le don de me faire grimper dans les tours ! Ces mises en ventes forcées (Musso, Levy And Co..) se répètent et sous couvert d'une "erreur informatique" rarement compensée sauf après de multiples réclamations, uniquement dans le but de tromper les statistiques de ventes et de faire monter ses titres dans les classements des meilleurs ventes !!! Il est vrai que pour nos éditeurs, un ouvrage placé en librairie est vendu...mais au libraire! mais nous, libraires, une fois n'est pas coutume, nous finançons ces mises en places sauvages (ports aller/retour et avance de trésorerie). Cela doit cesser !

ninanet

03/04/2019 à 11:11

Je viens de publier mon douzième roman (auto-éditée) et je téléphone aux libraires que je connais bien, avec qui j'avais de très bons rapports pour obtenir des dates de dédicaces. La semaine dernière on me répond : "on ne peut pas vous réserver une date de dédicaces on attend des réponses". Comme je ne renonce pas facilement j'ai insisté : "des réponses de qui" ? Et là avec un peu de gêne on m'explique que des grosses maisons d'édition ont bloqué de nombreuses dates de dédicaces et que ces dates sont incontournables "on ne peut pas faire l'impasse insiste-t-on", alors on me demande de patienter... Heureusement qu'il y a des librairies indépendantes qui nous reçoivent avec beaucoup de gentillesse et de professionnalisme.

Eshr

03/04/2019 à 18:25

Quel lien avec l'article?!

Alain de la Roche

03/04/2019 à 12:12

Je ne regarderai pas "La grande Librairie" (F5) ce soir, l'invité d'honneur s'appelle Guillaume Musso... Je hais la monoculture intensive, vive la bio-diversité!

ernestine foucaud

03/04/2019 à 12:29

je me doutais d'opération montées de marketing,mais là c'est contrevenir aux usages et acheter le libraire

ninanet

03/04/2019 à 13:30

Je ne regarde plus la Grande librairie depuis que j'ai appris son mode de fonctionnement. Business pur ! Mais c'est son droit ! Quant à Musso forcément il vend bien ses libres : depuis hier matraquage sur les radios de la sortie de son livre et comme on sait que la pub fait vendre ! Je n'ai jamais lu un seul livre de lui et pourtant je suis une dévoreuse de livres.

Tibo

03/04/2019 à 18:26

Très bon article ! Merci d'avoir relayé l'information sur ce problème handicapant pour les auteurs (lésés) comme pour les libraires (asséchés).

Geoffroy Deffrennes

03/04/2019 à 20:09

Et un bel itw complaisant de Musso sur France Info hier, lequel Musso (pas désagréable, certes, et nous n'avons rien contre l'homme) donnait des leçons sur ce qu'est la littérature (pour lui c'est à peu près tout ce qui est imprimé, si on le comprend bien). Préférons les conseils des libraires...

Pondada

03/04/2019 à 21:05

Il faut tout de même aller jusqu’au bout du raisonnement et que si le distributeur donne des SP (offert) des éditeurs ces derniers ne touchent rien et perdent même de l’argent car ce sont eux qui payent la fabrication à leur risques et périls. Que font les libraires de ces SP ? Ils les vendent ou les offre à leurs meilleurs clients ?
Ainsi si l’auteur ne gagne rien, l’éditeur lui perd de l’argent pour compenser cette pratique pas très honnête ! Mais pas le distributeur... ni le libraire qui le vend pour se rembourser ou compenser légitimement. Bien entendu cette pratique doit bien arranger les gros éditeurs eux-mêmes diffuseurs/distributeurs, mais certainement pas les tout petits dont je fais partie !!

Raphaël

03/04/2019 à 23:23

Je tiens une librairie française située dans une grande ville européenne. L'an dernier, j'ai eu la surprise de recevoir 2 cartons contenant au total 25 exemplaires du dernier Musso que je n'avais absolument pas commandés ! J'ai depuis eu l'occasion de m'entretenir avec l'un des mes concurrents situé dans la même ville, et lui aussi a reçu ses 25 exemplaires... Je comprends mieux pourquoi maintenant.

Sam Regarde

04/04/2019 à 10:54

heureusement que l'office existe, nous serions bien en peine de connaitre et commander toute la production et ces offices nous permettent de proposer un large éventail de nouveautés. Pour ce qui est des abus de livraison, rien ne nous oblige à les mettre en rayon (je ne mets jamais les ouvrages de pseudo médecine par exemple), alors oui ça fait de la manutention et de la trésorerie à gérer mais quel métier n'a pas ses contraintes? De plus c'est vraiment prendre le public pour des c... que de les croire incapable de faire des choix par eux mêmes (et pour les autres on a les lectures qu'on mérite^^ ). Pour conclure ce ne sont pas ces pratiques qui détruisent la librairie mais plutôt le public sans courage qui préfère commander sur internet que de visiter une librairie...

BRUNETEAUX

04/04/2019 à 17:26

bonjour,
nous avions des offices lorsque nous étions encore en premier niveau...jusqu'a ce que, sans nous avertir, on nous passe en second niveau. Nous avons dans un premier temps eu peur de rater des sorties importantes et puis maintenant que nous travaillons exclusivement sur BDC en collaboration avec nos représentants, nous ne recevons QUE ce que nous commandons. C'est un peu plus de travail, mais nous ne ratons rien des nouveautés et surtout on ne nous impose plus ces ouvrages dont nous ne voulons pas. C'est aussi le plaisir de choisir nos sélections et titres comme de vrais libraires. Dire que nous n'avons qu'a ne pas mettre en rayon, c'est du même ordre que la réponse des éditeurs : "vous n'avez qu'a les retourner ..." mais les frais sont toujours à notre charge (allers/retour + avance tréso.) et les petites librairies (pas les chaines) n'ont pas des finances extensibles et ces petites gouttes cumulées pèsent lourd lorsque les finances sont au plus juste. (ce qui n'est pas notre cas heureusement) C'est grâce à nos choix, nos avis, nos conseils de lecture que nous gardons nos clients. Internet n'est pas "l'ennemi" qui va tuer les librairies, c'est une évolution, un complément et rien ne remplacera de vrais libraires et leurs conseils !

SBC

06/04/2019 à 01:33

J’avais été frappée de trouver dans la FNAC de Doha énormément de livres de Musso comparé au très faible nombre de livres en français ! Quel gâchis...

jeez

14/04/2019 à 13:35

Bonjour,
J'ai lu le dernier livre de Musso , la vie secrète des écrivains, justement grâce (ou à cause!) de la publicité de ce livre. J'ai bien aimé mais sans plus et la fin qu'on disait incroyable est en fait un remake du film "Dans ses yeux"... Plagiat ou ressemblance?

Ben les gars

16/04/2019 à 16:48

J'ai l'impression de voir des gens en train de souhaiter tenir une pharmacie.. chacun viendrait avec son ordonnance, plus de stock, plus de factures d'invendus, de frais de port etc... mais faudra- t -il s'y rendre seulement quand on sera malade?

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Dilibel reste en Belgique pour “privilégier la qualité de service de proximité“

L’instauration du prix unique du livre en Belgique n’allait pas sans poser quelques interrogations aux libraires. Si la majorité des groupes français officiant outre-Quiévrain ont appliqué une tarification unique entre France et Belgique, le groupe Hachette Livre faisait de la résistance. Et le Syndicat des Libraires francophones de Belgique faisait les gros yeux, menaçant même de boycott, à demi-mot. 

21/01/2021, 18:35

ActuaLitté

En 2019, Amazon France enregistrait près de 3 accidents du travail par jour

Depuis son ouvrage de 2013, En Amazonie. Infiltré dans le “meilleur des mondes”, le journaliste Jean-Baptiste Malet détaille le fonctionnement de la société de Jeff Bezos en France. Et ailleurs. Il vient de publier dans L’Humanité un nouvel article, faisant état de révélations sur les « données statistiques pourtant élémentaires concernant les conditions de travail dans les entrepôts français ». Un véritable choc. 

21/01/2021, 10:26

ActuaLitté

En conflit avec Cyber Scribe, Dilicom renonce à facturer les éditeurs en 2021

La structure Dilicom, pointée par son partenaire CyberScribe, n’avait pas encore pris officiellement la parole. Pourtant mise en cause, la directrice générale, Véronique Backert vient d’adresser aux éditeurs un email apportant plusieurs précisions sur le conflit ouvert. Précisant par ailleurs que la rupture qui intervient entre les sociétés n’a « pas à être mise selon moi sur la place publique ».

20/01/2021, 13:14

ActuaLitté

Interforum fournira les librairies belges depuis la France 

La semaine passée, les libraires de Belgique adressaient un message sans ménagement au groupe Hachette Livre, et sa filiale Dilibel. Cette dernière, accusée de maintenir une surtaxe sur le coût des livres importés de France, est menacée de boycott, tout bonnement. En effet, Hachette maintient un delta entre le prix France et le prix Belgique — alors que les ouvrages devraient être commercialisés à un prix unique. 

18/01/2021, 10:28

ActuaLitté

France : libraires et éditeurs en première ligne d'une prise d'otage

Bisbille dans l’interprofession ? De toute évidence : la société Cyber Scribe, connue par ses services de référencements d’ouvrages pour les petites maisons et éditeurs autodistribués, fait les frais d’une colère de Dilicom. Dans un courrier émanant de la directrice générale, Véronique Backert, les clients découvrent un changement contractuel majeur : l’obligation de passer par Dilicom pour assurer « le référencement de vos titres dans le FEL et pour la transmission des commandes ». 

14/01/2021, 08:51

ActuaLitté

Editis : “Toutes les branches d'Interforum n’ont pas une santé financière égale”

Les changements qui se profilent pour 2021 au sein de la filiale diffusion-distribution d’Editis ont provoqué de vives réactions. Certains, inéluctables, d’autres laissant les partenaires sociaux interrogatifs. D’un côté, le départ des maisons Le Seuil et La Martinière, qui ne devait intervenir qu’en 2024. De l'autre, la fermeture des trois salles de ventes, lieux d’accueil privilégiés pour les libraires.

06/01/2021, 15:02

ActuaLitté

Interforum ferme trois salles de vente, MDS diffusera Seuil/ La Martinière en janvier 2022

L’année commence fort pour la filiale diffusion-distribution Interforum. Au terme d’une série de réunions survenues ce 5 janvier, plusieurs lignes de force se dégagent… à commencer par un Plan de Sauvegarde de l’Emploi. En cause, les mouvements qui sont à venir, avec le départ des fonds La Martinière groupe, incluant Le Seuil. Si les maisons d’édition avaient rejoint le giron de Média Participations en 2017, la diffusion-distribution restait chez Interforum, théoriquement jusqu’au terme du contrat de 2024. Mais plus pour longtemps.

05/01/2021, 18:06

ActuaLitté

Des mangas érotiques, retirés de la vente chez Amazon ?

Apparemment, tous les mangas ne sont pas bons à vendre chez Amazon. Le géant en ligne a expulsé de ses étagères des titres avec un genre en commun, le ecchi. Autrement dit, tout ce qui a une connotation sexuelle. Cachez-moi ce sein que je ne saurais voir ? Pour le moment, personne ne se prononce officiellement.

18/12/2020, 12:40

ActuaLitté

Des livres plus facilement pour les commerces de proximité

Le groupe de distribution NAP, qui anime le réseau Maison de la Presse, dispose de 1350 points de vente en France. Et revendique quelque 800.000 clients chaque jour. Il annonce avoir mis en place « une solution d’approvisionnement inédite » permettant aux commerçants de proximité de commander 38 000 références de livres, expédiées sous 24 à 48 heures partout en France.

11/12/2020, 17:22

ActuaLitté

Les éditeurs demandent à Apple une meilleure remise sur les ebooks

Janvier 2021 marquera un grand tournant dans le monde de l’application : en effet, Apple va baisser le montant de la commission prise sur toutes les ventes réalisées via l’App Store. Passant de 30 % à 15 %, l’entreprise espère ainsi calmer la grogne ambiante, qui accuse la firme à la Pomme de croquer à trop grandes dents dans le business des développeurs. La remarque a été entendue… et suivie.

07/12/2020, 17:18

ActuaLitté

20 millions € pour Relay@ADP, avec un prêt garanti par l'État

La société Relay@ADP, détenue à 49 % par Aéroports de Paris, à 49 % par Lagardère Travel Retail et à 2 % par Société de Distribution Aéroportuaire, responsable des activités de presse et de librairie dans les aéroports de Paris, contractera un prêt de 20 millions € auprès de BNP Paribas. La garantie de l'État est assurée, par un arrêté du 1er décembre dernier.

04/12/2020, 09:54

ActuaLitté

Livr&co, la librairie en ligne qui assure une traçabilité des livres

S'il devient de plus en plus simple de s'informer pour consommer de manière écoresponsable, le lecteur se trouve parfois assez dépourvu. Les livres signalent généralement où leur impression a été réalisée, mais la librairie en ligne Livr&co souhaite faciliter les choix écoresponsables des lecteurs. Pour ce faire, la plateforme propose une traçabilité complète des livres...

02/12/2020, 12:36

ActuaLitté

Black Friday : des employés d'Amazon en grève dans plusieurs pays

Derrière le slogan-hashtag #MakeAmazonPay, des travailleurs employés par Amazon dans plusieurs pays vont coordonner des actions de grève pour le Black Friday, jour de promotions organisé ce 27 novembre 2020 dans plusieurs pays et le 4 décembre prochain en France. Cette journée, traditionnellement très profitable pour Amazon, sera marquée par des actions aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Belgique, au Mexique ou encore au Bangladesh. Et peut-être en France...

27/11/2020, 10:23

ActuaLitté

Liz et Grimm, des contes défaits, sous les voix de Féfé et Mélodie Orru

Destinée aux enfants à partir de 7 ans, portée par la petite Liz et son grand copain, le chat Grimm, la série les emmène dans le monde revisité des contes de fées, pour les aider à surmonter leurs grandes peurs et leurs petits tracas. Une collection inédite de livres audio jeunesse aux éditions Lizzie : les contes de fées remis au goût du jour.

25/11/2020, 17:03

ActuaLitté

Les éditions Leduc rachètent la marque de papeterie Le Papier fait de la Résistance

Les éditions Leduc (groupe Albin Michel) annoncent l'acquisition de la marque de papeterie lyonnaise Le Papier fait de la Résistance, fondée en 2013 par Nicolas Guillemot. Calepins, cahiers, pochettes sont conçus par cette marque, qui s'est fait une spécialité des collaborations avec des maisons de haute couture comme Kenzo, Chanel ou le groupe LVMH.

24/11/2020, 11:50

ActuaLitté

Anticiper les achats de livres pour Noël : la Belgique se mobilise

À compter du 30 octobre, la Belgique est entrée dans une nouvelle phase de confinement, déclarée par le Premier ministre, Alexander De Croo. Pour une durée de six semaines au moins, nos voisins d’outre-Quiévrain allaient vivre à domicile. Avec quelques aménagements toutefois en regard de la situation française.

23/11/2020, 13:55

ActuaLitté

Macron : assouplir, ou la valse Covid en trois temps

Pas de déclarations fracassantes avant son allocution du 24 novembre : Emmanuel Macron prépare les Français à plusieurs scénarios. Mais un seul reste assuré : pas de déconfinement précipité, comme le confirme le ministre de la Santé, Olivier Véran. 

22/11/2020, 13:07

ActuaLitté

Les Jeux olympiques de Paris 2024 recherchent des éditeurs, pour différents projets

Bon an mal an, les Jeux olympiques de Paris 2024 se préparent : un grand événement sportif, qui suppose aussi l'investissement de sommes démesurées, dans l'organisation et diverses opérations. Le Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 lance un appel à manifestation d'intérêt auprès des éditeurs, pour l'exploitation de la licence Paris 2024 dans plusieurs catégories éditoriales.

20/11/2020, 09:51

ActuaLitté

Des livres en Ehpad : Korian, partenaire trop particulier pour les libraires ?

Toutes les librairies se valent-elles ? À l’heure du second confinement français, où le conseil de libraire a laissé place au retrait en magasin, on s’interroge. Amazon, l’épouvantail habituel, reste brandi comme il se doit, et la France est parvenue à empêcher la vente de livres dans les supermarchés et autres Fnac, pour ne pas concurrencer le click and collect des établissements. Mais ensuite, quoi ?

19/11/2020, 16:08

ActuaLitté

Un nouveau cadre légal pour accompagner l'industrie du livre en Italie

À l’occasion de la conférence de presse de #ioleggoperché — le principal événement de promotion de la lecture en Italie — le ministre de la Culture annonce qu’il travaille à une loi pour réglementer la filière italienne du livre. L’AIE (Association des éditeurs italiens) s’en réjouit et confirme son soutien. 

19/11/2020, 11:31

ActuaLitté

La fronde française : Pour un Noël sans Amazon

Passera-t-on Noël au balcon, mais sans Amazon ? Par une pétition adressée au Père Noël, sous la forme d’une lettre assez classique, un collectif en appelle à boycotter la firme américaine. Initiée par Matthieu Orphelin, député du Maine-et-Loire (ex-LREM), elle entend réaffirmer la nécessité d’un commerce de proximité, plus que d’un géant du net…

17/11/2020, 16:49

ActuaLitté

Pour une littérature qui a la frite : “Lisez-vous le belge ?”

C’est inédit dans le monde du livre belge : des éditeurs et éditrices aux auteurs et autrices, en passant par les libraires et les bibliothécaires, l’ensemble du secteur se mobilise à l’occasion d’une campagne de promotion du livre belge francophone. Celle-ci s’étendra du 16 novembre au 25 décembre et posera à tous et toutes une question simple, mais primordiale : « Lisez-vous le belge ? ».

17/11/2020, 12:53

ActuaLitté

Italie : faillite du plus ancien éditeur de dictionnaires et d'encyclopédies

UTET Grandi Opere (Grandes Œuvres) — la branche de la maison d’édition UTET, fondée en 1791 à Turin – spécialisée dans les dictionnaires, les encyclopédies et les beaux livres — a fait faillite. Une conséquence de la crise sanitaire et économique due à la pandémie de Covid-19 ?

17/11/2020, 11:07

ActuaLitté

Amertume et inquiétude : l'occasion manquée pour les librairies

Après les annonces de Jean Castex, Premier ministre, le Syndicat de la librairie française fait état d'une déception non feinte. Quinze jours de lobbying intense n'auront abouti qu'à l'interdiction de vente de livres dans d'autres espaces – grandes surfaces et enseignes type Fnac. Mais pas à la réouverture des librairies ni l'accueil des clients. Leur message est ici proposé dans son intégralité.

13/11/2020, 21:09

ActuaLitté

Travailleurs noirs et latinos “intentionnellement” mis en danger chez Amazon

Pour effarant que soit le terme de “minorités” il pointe dans une procédure contre le géant du commerce les victimes toutes désignées. Le recours collectif pour discrimination présumée, porté devant le tribunal fédéral de New York, ce 12 novembre en fait amplement état.

13/11/2020, 12:28

ActuaLitté

Confinement : l'édition soutient la librairie, à bonne distance sanitaire

Dès l'hypothèse d'un deuxième confinement posée, accompagnée par la fermeture des commerces, le Syndicat national de l'édition s'est manifesté aux côtés du Syndicat de la librairie française pour réclamer une dérogation pour les libraires. Mais la mobilisation conjointe des deux syndicats patronaux n'aura pas suffi, et voilà les librairies fermées au public pour deux semaines supplémentaires, au moins.

13/11/2020, 12:07

ActuaLitté

Seine-Saint-Denis : le Salon du livre et de la presse jeunesse offre 25 000 livres

L'édition 2020 du Salon du livre et de la presse jeunesse sera quelque peu bouleversée par l'épidémie de Covid-19, qui oblige l'organisation à quelques ajustements. Le salon en lui-même ne pourra pas avoir lieu, mais plusieurs solutions ont été trouvées pour maintenir malgré tout l'événement et les festivités. Pour s'adresser aux enfants, le salon viendra directement à eux, notamment par l'intermédiaire d'un don de 25.000 livres.

12/11/2020, 16:25

ActuaLitté

Librairies Gibert : “Nous ne quittons pas le quartier Saint-Michel”

En cette période, le moindre mouvement a des répercussions — l’effet papillon, dira-t-on. Il en va de même pour les librairies Gibert, dont la réunification de Joseph et Jeune en novembre 2017 a mis fin à un ancien conflit familial. Mais le coronavirus, entre autres, joue un rôle de catalyseur pour cette entreprise.

12/11/2020, 13:45

ActuaLitté

Pour Roselyne Bachelot, “on ne pourra pas feuilleter les livres” dans les librairies

Le Premier ministre Jean Castex propose, ce jeudi 12 novembre, un point sur la progression de l'épidémie de coronavirus en France et sur les effets du deuxième confinement. Les libraires, qui espéraient une réouverture au public possible à partir du 13 novembre, ont pour la plupart renoncé à cette échéance. La date du 1er décembre est désormais au centre des discussions, mais les conditions restent compliquées : ainsi, pour Roselyne Bachelot, « il ne faut absolument pas feuilleter les livres » dans les librairies.

12/11/2020, 11:05

ActuaLitté

La revue Audimat inaugure sa maison d'édition avec Simon Reynolds

La revue biannuelle Audimat, créée en 2012 par Guillaume Heuguet et Étienne Menu et soutenue financièrement par le festival Les siestes électroniques, monte le son avec une maison d'édition, elle aussi consacrée à la musique, à ses liens avec le monde et à l'expérience de l'auditeur. La première parution est une traduction d'un livre du critique musical britannique Simon Reynolds par Hervé Loncan, Le choc du glam.

12/11/2020, 10:20

ActuaLitté

Concurrence : Amazon sous le coup d'une enquête de l'Europe

Les législateurs de l’Union européenne viennent déposer un recours contre Amazon, accusant le géant de comportement anticoncurrentiel. Ce dernier aurait recours aux données des vendeurs de sa marketplace, pour s’octroyer un avantage économique et commercial. Les motifs de cette accusation ont été transmis ce 10 novembre à la firme.

10/11/2020, 13:07

ActuaLitté

Toujours aucune nouvelle de l'éditeur ivoirien Anges Félix N'Dakpri

Président de l’Association des éditeurs de Côte d’Ivoire (Assedi) et Commissaire général du Salon international du livre d’Abidjan, Anges Félix N’Dakpri a été enlevé le 25 octobre dernier à Abidjan. Depuis plusieurs semaines, la Côte d’Ivoire est en proie à de fortes tensions politiques dans le contexte des élections présidentielles. Sa famille et ses proches restant sans nouvelles depuis.

10/11/2020, 12:08

ActuaLitté

Un “front commun” contre Amazon : l'édition se révolte

Depuis janvier 2020, Paon diffusion et Seerendip-Livres ont uni leurs forces afin de promouvoir et distribuer, principalement, des éditeurs d'art, de littérature, de jeunesse ou de bande dessinée. L’une de ses spécificités est d’avoir toujours refusé de travailler « avec Amazon et son monde ». Aujourd’hui, les quelque 80 éditeurs imaginent « un front commun ».

10/11/2020, 08:57

ActuaLitté

Cinquante éditeurs appellent à “boycotter et saboter le monopole” d'Amazon

Entre anaphore et anathème, ces maisons n’ont pas choisi. « Nous ne vendrons plus de livres sur Amazon », martèle la cinquantaine de signataires d’un manifeste aux petits oignons. Dans un texte diffusé ce jour, les voici, idéalistes, partis même à constituer un mouvement de boycott réunissant « l’ensemble des maisons d’édition et acteurs·rices de la chaîne du livre ».

09/11/2020, 17:15

ActuaLitté

Après 10 jours de confinement, les ventes de livres “en baisse” chez Amazon

Régulièrement fustigée, la firme américaine ne profiterait pas autant qu’on l’aurait imaginé de ce retour au confinement. Selon les données d’un distributeur, loin de se réjouir toutefois, l’activité du cybermarchand est « plutôt en baisse ». Et ce, sur l’ensemble de la semaine passée. 

09/11/2020, 13:08

ActuaLitté

Le Dilettante instaurera une “vente ferme” pour ses ouvrages de fonds

Durant le premier confinement, nombre de points de vente ayant opté pour le retrait en magasin ont écoulé des ouvrages de fonds. Simplement parce que les nouveautés n’arrivaient plus, reportées ou annulées. Moralité, des ouvrages parfois anciens, restés en librairie, ont trouvé leurs lecteurs. Un levier à prendre en compte.

06/11/2020, 12:18

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Le Virus de la recherche court toujours, aux Presses universitaires de Grenoble

Les Presses universitaires de Grenoble (PUG) avaient mis en œuvre, dans les premières semaines de l'épidémie de Covid-19, une collection de textes courts consacrés à cette dernière. Une saison 2 est annoncée, et les textes sont toujours gratuits pour une lecture en ligne, et téléchargeables aux formats PDF ou EPUB pour 0,99 €.

22/01/2021, 14:37

ActuaLitté

L’historien Alessandro Barbero déplore l’état des bibliothèques en Italie

Dans un article publié dans La Stampa, l’historien italien, connu du grand public grâce à ses podcasts et conférences, dénonce l’abandon dans lequel se trouvent les bibliothèques italiennes : désertes et désertées par le public, seul le prêt (parfois à domicile) leur est consenti. Il déplore « l’état comateux » des établissements italiens.

22/01/2021, 14:33

ActuaLitté

La Bibliothèque nationale de France met en lumière les autrices oubliées

La Bibliothèque nationale de France annonce un nouveau cycle de conférences, consacré aux autrices oubliées de l'histoire littéraire. Quatre figures seront mises en avant, pour commencer, entre janvier et avril 2021 : Catherine Bernard, Marie-Anne Barbier, Marceline Desbordes-Valmore et Hélène Bessette. Les conférences seront bien sûr accessibles en ligne.

22/01/2021, 12:35

ActuaLitté

Cat Stevens publie un livre jeunesse, d'après une de ses chansons

À partir d'un certain âge, ou d'un nombre d'années de carrière, les vétérans du rock ou de la musique folk semblent se tourner vers la littérature jeunesse. Après Bob Dylan, Paul McCartney ou encore Bruce Springsteen, c'est Cat Stevens, pourtant connu sous le nom Yusuf Islam depuis quelques années, qui publie un ouvrage sous ce nom, intitulé Peace Train, chez HarperCollins.

22/01/2021, 12:15

ActuaLitté

La bibliothèque présidentielle de Donald Trump ouvre ses portes numériques

Les Archives nationales américaines ont ouvert ce 20 janvier la bibliothèque numérique consacrée à Donald Trump. Le site recense entre autres les entrées web et comptes réseau dédiés à l’archivage des années présidentielles du milliardaire. Idéal pour les nostalgiques de ces 4 années riches en rebondissements…

22/01/2021, 11:45

ActuaLitté

Rapport Racine : près de 500 signataires pour un boycott du FIBD d'Angoulême

Comme en 2020, l'édition 2021 du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême sera revendicative, pour les auteurs. Ou ne sera pas : une tribune, réunissant près de 500 signatures à l'heure de la publication de cet article, assure que les artistes-auteurs seront prêts à appliquer « le boycott total du versant public du Festival d’Angoulême », en juin 2021, si le Rapport Racine n'est pas suivi de plus d'effets.

22/01/2021, 09:54

ActuaLitté

Death Note censuré en Russie, pour violence excessive...

Un tribunal russe vient de rendre justice — et les utilisateurs lui feraient volontiers rendre gorge. En effet, plusieurs sites de streaming se voient interdire la diffusion de l’anime Death Note, ainsi que d’autres mangas qualifiés de violents par la décision. Au menu, Tokyo Ghoul et Inuyashiki, qui sont également frappés d’ostracisme par le verdict.

22/01/2021, 09:45

ActuaLitté

Thomas Rabe reconduit à la tête de Bertelsmann jusqu'en 2027

Le PDG du groupe Bertelsmann, Thomas Rabe, a été reconduit dans ses fonctions pour un troisième mandat, comme l'indique un communiqué du conseil d'administration du groupe médiatique. Rabe devrait ainsi rester en poste jusqu'au 1er janvier 2027.

21/01/2021, 18:00

ActuaLitté

L'auteure camerounaise Hermine Yollo en résidence à Bordeaux

L'auteure camerounaise Hermine Yollo est accueillie en résidence à La Prévoté à Bordeaux, du 6 janvier au 15 février 2021, dans le cadre d’un partenariat entre l’Institut des Afriques (IdAf) et l'agence du livre en Nouvelle-Aquitaine ALCA. Elle est la lauréate de la résidence d’écriture francophone « Afriques-Haïti 2021 ».

21/01/2021, 17:09

ActuaLitté

Paris : une médiathèque portera le nom de James Baldwin

Le permis de construire a été validé l’été dernier. La première médiathèque du XIXe arrondissement sera nommée en l’honneur du célèbre écrivain, figure de l’émancipation des Afro-américains et des homosexuels aux États-Unis.

21/01/2021, 16:12

ActuaLitté

Une norme pour les catastrophes patrimoniales : journée professionnelle

La Bibliothèque nationale de France, le musée du quai Branly-Jacques Chirac et Sorbonne-Université s'associent avec l'Association française de normalisation (AFNOR) pour une conférence en ligne, ce lundi 25 janvier, consacrée à la norme volontaire NF ISO 21110 sur la préparation et la réponse aux situations d’urgence dans les bibliothèques, archives et musées.

21/01/2021, 15:47

ActuaLitté

La Hongrie impose un avertissement sur un livre aux thématiques LGBT

Emboîtant le pas à la Russie, notamment, la Hongrie vient d'imposer à une association la mise en place d'un avertissement sur la couverture d'un livre pour enfants abordant des thèmes LGBT, intitulé Meseország mindenkié (Le pays des merveilles est ouvert à tous). L'organisation Labrisz, qui milite pour les droits des personnes homosexuelles, bisexuelles et transsexuelles, avait conçu l'ouvrage pour inciter au respect de tous et toutes...

21/01/2021, 11:28

ActuaLitté

La direction générale des médias et des industries culturelles s'étoffe

Suivant la nouvelle organisation du ministère de la Culture, la direction générale des médias et des industries culturelles s'est dotée de nouveaux départements et bureaux, y compris au sein du service du livre. Le Journal officiel révèle désormais les quelques noms à la tête de ces départements.

21/01/2021, 10:38

ActuaLitté

Investiture : la bible de Douai réunit Joe Biden et Kennedy, 60 ans plus tard

La tradition veut que lors de la cérémonie d’investiture, le président américain prête serment sur la Bible. Un procédé certes très inclusif pour qui ne s’y reconnaît pas, mais on ne déroge pas aux vieilles habitudes. Joe Biden, qui est catholique, a cédé au rituel, avec une vieille bible familiale de 127 ans. Et qui appartient aux Biden depuis 1893. 

21/01/2021, 10:10

ActuaLitté

Fayard orchestre le retour de Mein Kampf en librairie

Tombé dans le domaine public en 2016, le texte fondateur de l’antisémitisme nazi va avoir le droit à une nouvelle édition française. Fayard prévoit de commercialiser cette version critique courant 2021. Cette version des écrits d’Adolf Hitler comprend un appareil critique conséquent de près de 500 pages. D’abord édité en polonais par Bellona, le texte sera disponible en français cette année.

20/01/2021, 17:09

ActuaLitté

Marseille : la librairie Transit à la recherche d'un nouveau local

La Librairie Transit, installée depuis 8 ans au 45, boulevard de la Libération, à Marseille, recherche activement et de manière plutôt urgente un nouveau local. Le risque encouru est simple : cesser son activité. La structure associative doit quitter les lieux le 10 mars 2021 au plus tard.

20/01/2021, 16:50

ActuaLitté

Les ventes internet sauvent le résultat 2020 de Fnac Darty

Autant se réjouir des bonnes nouvelles quand elles se profilent : le groupe Fnac Darty, avec un petit mois d’avance sur les résultats définitifs, présente une estimation des revenus 2020. Une croissance de 0,6 % sur le chiffre d’affaires global, avec un quatrième trimestre à près de 10 % de hausse. Le tout, grâce à internet : les ventes en ligne auront représenté 29 % des ventes globales, soit 10 % de mieux qu’en 2019.

20/01/2021, 15:18

ActuaLitté

Amanda Gorman, 22 ans, déclamera un poème à l'investiture de Biden

Ce 20 janvier prendra place l'investiture de Joe Biden, qui deviendra à cette occasion le 46e président des États-Unis. Comme le veut une tradition démocrate mise en place depuis John F. Kennedy en 1961, un poème, composé spécialement, sera lu à cette occasion. Amanda Gorman, jeune poétesse à la carrière déjà fulgurante, a signé un texte intitulé « The Hill We Climb » (La colline que nous gravissons).

20/01/2021, 12:03

ActuaLitté

Concours “WC et bibliothèques” : arranger soigneusement sa toilette

« Vous qui venez ici/ Dans une humble posture/ De vos flancs alourdis/ Décharger le fardeau… » Ah, Musset ! Alfred sera-t-il le parrain de l’initiative portée par l’Association des Bibliothécaires de France ? Pour l’année 2021, l’organisme a décidé de mettre en lumière le petit coin des établissements. « Sujet atypique, mais essentiel. » Certes... Alors, vos toilettes, à quoi ressemblent-elles ?

20/01/2021, 09:59

ActuaLitté

Bouquins aborde “le plus bel âge de sa vie”

« On s’émancipe à tout âge. Bouquins a attendu quarante ans avant de devenir une maison d’édition à part entière. C’était le rêve de Guy Schoeller, le fondateur, de ne dépendre que de lui-même — ce qu’il faisait déjà en grande partie. Rêve aujourd’hui exaucé », se réjouit Jean-Luc Barré, le directeur. Qui dévoile par là même les grandes lignes à venir de la maison.

20/01/2021, 09:06

ActuaLitté

Crise Covid : Le difficile retour des usagers en bibliothèques

Au cours de la crise Covid de 2020, les librairies bénéficièrent d’un éclairage inouï. Considérées comme lieux privilégiés de l’accès au livre, on est venu – par de malhabiles pétitions… – à confondre l’objet et la lecture. Or, en la matière, l’ouverture des bibliothèques aurait certainement apporté plus de réponses. Comment ont-elles traversé la période ? Normandie Livre et Lecture propose un retour d’enquête

19/01/2021, 18:06

ActuaLitté

“Pas de contrat pour les traîtres” : l'édition fait payer l'attaque du Capitole

« Pas de contrat d'édition pour les traîtres. » L'intitulé de la pétition est fort, mais celle-ci fédère déjà de nombreux travailleurs de l'industrie du livre américaine, des auteurs aux éditeurs, en passant par les responsables des ventes et les agents. Ils revendiquent un blocage complet et sans exception des contrats d'édition passés avec des membres de l'administration de Donald Trump.

19/01/2021, 16:05

ActuaLitté

Alain Mabanckou à la tête de la collection Poésie Points

EXCLUSIF – « Je considère la poésie comme l’un des langages primordiaux vers lesquels nous nous retournons lorsque, dans sa course effrénée, le Temps ne nous permet plus que la capitulation et la désertion comme alternative », écrit Alain Mabanckou. À compter du 25 février, le romancier reprendre la collection de poésie, aux éditions Points. Un ensemble d’ouvrages comme lieu de convergences de voix venues des quatre coins du monde — débutantes, majeures ou classiques…

19/01/2021, 15:53

ActuaLitté

Coup de poing : des lectures “dont vous ne sortirez pas indemnes”

Six titres pour l’instant, mais un label en forme de crochet du gauche — les plus dangereux… La maison J’ai lu amorce un nouveau label éditorial réunissant différents titres, avec pour tous, le choc en ligne de mire. Et une punchline — d’autant plus appropriée ici… —, « les lectures dont vous ne sortirez pas indemne ».

19/01/2021, 15:15

ActuaLitté

À Strasbourg, une librairie emblématique ferme ses portes

La librairie-papeterie Broglie, située sur la place du même nom à Strasbourg, fermera ses portes le 27 février prochain. Un commerce du livre occupait les lieux depuis 1918, d'abord sous l'enseigne Berger-Levrault, puis Muller, avant de devenir Broglie en 2001. En l'absence de repreneurs, la librairie devrait disparaître.

19/01/2021, 12:49

ActuaLitté

Publier Mein Kampf, pour mettre en garde les générations futures

Publier les écrits du dictateur allemand n’est pas sans risques : la nouvelle traduction que propose le professeur Eugeniusz Cezary Król n’a pas vocation à toucher le grand public. Au contraire : elle se destine principalement aux universitaires et chercheurs qui travaillent sur le totalitarisme. Une édition critique qui sera la première en Pologne, à paraître ce 20 janvier…

19/01/2021, 12:24

ActuaLitté

L'Italie se dote d'un Prix Andrea Camilleri, pour promouvoir lecture et écriture

Personne ne doutait que l’héritage du romancier sicilien Andrea Camilleri se bornerait aux ouvrages qu’il a laissés. La ville de Varallo Pombia (région du Piémont), accueille l’école Andrea Camilleri, qui a institué le premier prix national de littérature. Et bien entendu, ce dernier porte le nom de l’auteur d’Empedocle.

19/01/2021, 11:16

ActuaLitté

John Bolton, mis en cause pour son livre, pourra se défendre

Le ministère de la Justice américain ne lâche pas l'ex-conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, John Bolton, après la publication de son livre, La pièce où ça s'est passé (traduit par Gregory Berge, Talent Éditions). Mais le juge fédéral Royce Lamberth vient de contrarier sa procédure, en accordant à la défense de Bolton le droit de plaider sa cause.

19/01/2021, 10:45

ActuaLitté

En Australie, les ventes de livres en hausse en 2020

Tous les marchés du livre, dans le monde, n'auront pas connu la récession en 2020. L'Australie fait ainsi état d'une hausse des ventes, en valeur, de 7,8 % en 2020, par rapport à l'année précédente. Malgré (ou grâce au ?) le Covid, les ventes de livres atteignent 1,25 milliard $ sur les douze derniers mois.

18/01/2021, 17:13

ActuaLitté

Neneuil, figure littéraire de Bordeaux, est décédé

Une figure littéraire bordelaise s'en est allée, ce samedi 16 janvier : Neneuil, bien connu pour sa bibliothèque/librairie de rue installée près du Palais des Sports, est décédé. Depuis 2015, Dominique, sans domicile, collectait des ouvrages qu'il proposait aux passants, en accès libre, en échange ou contre un peu de monnaie.

18/01/2021, 11:42

ActuaLitté

Les soutiens économiques au monde de la culture prolongés

Au lendemain de la conférence de presse du Premier ministre annonçant la généralisation du couvre-feu à 18h, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, et Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, ont réuni le 15 janvier par visioconférence l’ensemble des secteurs de la Culture. A savoir spectacle vivant, arts visuels, musées et monuments historiques, cinéma, livre et médias locaux. Et ce, afin de préciser les conditions d’accompagnement économique durant cette période.

17/01/2021, 16:17

ActuaLitté

Elisabeth Tanner réélue à la tête du Syndicat français des agents artistiques et littéraires

Le Bureau du  Syndicat français des agents artistiques et littéraires (SFAAL), qui compte à ce jour 132 agents membres, a tenu ce mardi 12 janvier l’assemblée générale. L’assemblée réunie a notamment voté pour élire le Bureau du syndicat pour les deux années à venir et reconduit Elisabeth Tanner à la présidence du syndicat.

 

15/01/2021, 17:36

ActuaLitté

L'éditeur Dark Horse prend des mesures contre le harcèlement

En juin dernier, plusieurs accusations de harcèlement et d'agression émergeaient sur le réseau social Twitter, visant notamment l'auteur et éditeur Scott Allie et l'éditeur Brendan Wright. Tous deux collaboraient avec la maison d'édition Dark Horse, alors accusée d'avoir fermé les yeux sur ces agissements. L'éditeur américain révèle aujourd'hui plusieurs mesures pour éviter ces situations, à l'avenir.

15/01/2021, 16:33

ActuaLitté

Des bibliothécaires se changent en tableaux vivants de maîtres

Sachant qu’ils ne profiteront plus autant de leurs établissements — couvre-feu oblige — les bibliothécaires s’adonnent à des activités plus ludiques que jamais. Ainsi, 18 bibliothécaires du Réseau des médiathèques du Beauvaisis se sont mis en scène à la façon du Getty Challenge. Au menu, quelques grandes œuvres de la peinture, reproduites pour des tableaux vivants parfois bien cocasses !

15/01/2021, 16:21

ActuaLitté

Batman vient combattre le crime en Europe, dans une nouvelle série

Batman sans Gotham, est-ce vraiment le Chevalier noir ? DC Comics fait un peu voyager Bruce Wayne et son alter ego, à l'occasion d'une mini-série de comics qui fera voir l'Europe au justicier masqué. Le scénariste Tom Taylor et le dessinateur Andy Kubert signent cette aventure inédite, en six épisodes.

15/01/2021, 16:18

ActuaLitté

La finance revoit son vocabulaire pour le monde des actifs numériques

La Commission d'enrichissement de la langue française propose une incursion dans le monde de la finance contemporaine avec une liste de vocabulaire consacrée aux actifs numériques. Bienvenue dans un monde de cyberjetons et de protocole informatique...

15/01/2021, 15:14