#Droit / Justice

Rémunération des dédicaces : 2020, une année de la BD sans auteurs ?

C’est au Labo de l’édition, situé au cœur du Quartier latin, que la Ligue des auteurs professionnels organisait une première journée participative, à l’attention de ses adhérents. L’occasion pour la jeune association regroupant plusieurs organisations professionnelles (La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse, le SNAC BD et les États Généraux de la BD), d’intégrer les auteurs à sa réflexion autour des problématiques concrètes que tous rencontrent aujourd’hui. 

Le 24/06/2019 à 09:51 par Nicolas Gary

11 Réactions | 1 Partages

Publié le :

24/06/2019 à 09:51

Nicolas Gary

11

Commentaires

1

Partages

linkedin mail print
ActuaLitté
Dédicace de Kamui Fujiwara - Dragon Quest

Les sujets n’ont d’ailleurs pas manqué : depuis la mission confiée à Bruno Racine, sur le statut des artistes auteurs, en passant la réforme de la retraite et le flou de l’actuelle gouvernance sur les caisses Agessa/MDA. Les questions sont techniques, les informations manquent souvent et les incohérences sont multiples. « Chaque fois que l’on a pointé un écueil, un danger dans les réformes sociales, cela n’a pas manqué : nous y sommes allés directement », souligne Benoît Peeters, entre agacement et consternation.

C’est avant tout la dichotomie entre droit social, droit fiscal et Code de la propriété intellectuelle qu’il faudrait régler, pour avancer correctement dans les réformes et les modes de rémunération. De même que, souligne Samantha Bailly, règne une certaine confusion en matière de représentativité, notamment du côté des pouvoirs publics. 

2020, des bulles et des tables

La présence dans la salle de nombreux auteurs de bande dessinée, ainsi que du SNAC BD, aura un temps orienté la conversation et les échanges sur la grande manifestation : 2020 année de la BD en France. Première des recommandations du rapport Lungheretti, commandé par Françoise Nyssen, le projet actuel ne semble pas avoir accordé la place qui conviendrait aux auteurs. 

« Le SNAC BD fait partie de la gouvernance de l’année de la BD », a dévoilé Marc-Antoine Boidin, vice-président du syndicat. « Nous avons eu une réunion au cours de laquelle Benoit Peeters et moi-même avons signalé qu’en soi, cet événement était une bonne chose, mais que les auteurs ne pouvaient en être oubliés. Le SNAC BD demande la rémunération des auteurs de BD à la présence depuis juin 2017... en vain… »

Pourtant, le rapport Lungheretti comprend de nombreuses préconisations centrées sur les auteurs, comme conditionner les aides publiques aux éditeurs à un code des usages auteurs/éditeurs, ou encore conditionner les aides publiques aux festivals à la rémunération des auteurs à la présence.

L'accueil en salon : less is more

« Il est évident que tout ce qui n’est pas originellement prévu dans le budget de fonctionnement d’un événement sera menacé », affirme calmement Denis Bajram. « Mais de la même manière qu’on prévoit les frais de transport et d’assurance pour déplacer des planches originales dans le cadre d’une exposition, de même l’intervention d’un auteur devrait être financée. » Comprendre : les séances de dédicaces durant des heures, gracieusement, c’est d’un autre temps.

Livre Paris

Rappelons que le rapport Lungheretti lui-même recommande une rémunération des dédicaces : « La notion de “dédicaces” est très différente selon qu’il s’agit d’auteurs de littérature ou de bande dessinée, la dédicace réalisée par un auteur de BD s’assimile à un travail de création puisqu’il s’agit la plupart du temps d’un dessin personnalisé offert par l’auteur à son lecteur. »

Sophie Dieuaide, pour la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse, le rappelait : « Au CNL, il y a seulement une partie des préconisations des tarifs de la Charte qui ont été institués, ceux des interventions. Mais la Charte recommande de longue date la rémunération pour les signatures, qui sont très souvent appliquées en littérature jeunesse. »

À l’instar de Samantha Bailly, des auteurs aujourd’hui ne se rendent plus que dans les salons ou festivals qui rémunèrent pour des interventions, bien sûr, mais aussi pour la présence. « Et ce n’est pas seulement une question de budget », indique-t-elle. « C’est une question de volonté de ceux et celles qui organisent des manifestations artistiques et littéraires, et du respect qu’ils accordent à ceux et celles à l’origine de tout un secteur. »

Et de citer l’exemple de Croq'lecture, salon du livre jeunesse dans le Vexin. C’est un événement régional à petite échelle, et qui a placé les auteurs au cœur de tout. Résultat : « C’est un carton, les établissements scolaires sont très impliqués, les familles également, et l’équipe enseignante parvient à faire lire 2, 3 livres par élèves. Ça, c’est une éducation artistique et culturelle de qualité, grâce à l’engagement des équipes, mais aussi de la façon dont on place l’auteur dans le processus. Avec respect. »

Une grève ? Même pas peur...

Mais l’on en revient rapidement à l’année de la BD. Pour Denis Bajram, « oui, l’auteur, nous dit-on, est mis au centre. Mais de fait, nous sommes à l’origine des œuvres. Cette année 2020 devrait servir de labo expérimental pour la rémunération à la présence ». Et surtout ne pas accepter « l’idée toujours véhiculée que la présence de l’auteur n’ait pas de valeur stricte. D’ailleurs, même en signant et vendant des livres, la majorité du temps, il ne fait que rembourser son avance sur droit. »

Benoît Peeters, Samantha Bailly, Denis Bajram, Sophie Dieuaide

Autrement dit, pas de rémunération ni de rentrée d’argent immédiates. « Alors que ce projet sur l’année est l’aboutissement du rapport Lungheretti, qui découle des revendications des auteurs de bande dessinée, en l’état, on va droit dans le mur. »

Dans la salle, qui réunissait une quarantaine de personnes, les auteurs sont unanimes : mieux vaut faire moins de festivals dans l’année, en s’épuisant moins, mais en étant rémunéré lorsque c’est le cas, ce qui permet une meilleure visibilité et défense de ses ouvrages durant l’événement. Un temps de qualité pour tout le monde. 

L’année de la BD, donc, promet de cristalliser de nombreux enjeux. « De toute façon », déclare un auteur de BD dans la salle, « si nous sommes encore les oubliés des événements médiatiques bâtis sur nos livres, eh bien l’année de la BD, ce sera sans nous. » Sans même parler de la plaie que représentent les chasseurs de dédicaces, « qui eux se remboursent leur trajet en revendant les albums signés ».

« Je crois que les pouvoirs publics ne se rendent pas compte de la crise sociale en cours », ajoute un auteur dans la salle, également professeur dans une école d’art. « Il faut être très vigilant et écouter les organisations professionnelles. » 

L’année de la BD doit s’ouvrir avec le traditionnel FIBD, festival d’Angoulême consacré au 9e Art. « Ce sera une sacrée pagaille, et une belle angoisse, si l’on se met en grève », remarque avec malice Denis Bajram.

photos : ActuaLitté, CC BY SA 2.0

11 Commentaires

 

François CHARRIER

24/06/2019 à 12:17

Il y a dedicace et dedicace. Different selon que l'on a affaire à une star du metier avec laquelle on est content de parler quelques minutes et qui fait un grigri. Et l'auteur débutant qui passe 1/2 heure à dessiner un tableau. Exemple perso:j'ai eu la chance de rencontrer Zep à ses débuts il dessinait une scene avec 1 ou 2 personnages en pied. Aujourd'hui il dessine la meche de Titeuf et loin de moi l'idée de le lui reprocher. En ce qui concerne la remuneration d'une dédicace cela ne me parait pas inenvisageable.Ce qui me parait condamnable, en revanche c'est la vente y compris dans les officines d'encheres de dédicaces d'auteurs vivants.

duvet

25/06/2019 à 10:53

Qu'un auteur fasse 30 dédicaces en une heure ou deux, il aura toujours travaillé pendant le même lapse de temps (et c'est du travail, pas du divertissement ou des vacances). Donc oui, il est devrait être envisagé une rémunération, surtout pour les auteurs économiquement fragile. Maintenant que cette rémunération soit difficile pour les festivals (ou les éditeurs ), est compréhensible, mais n'excuse pas le problème de vouloir faire de l'événementiel à moindre coût.

Duphot

24/06/2019 à 14:00

Le contenu de la réunion est très bien retranscrit ! Félicitations parce que c’etait très technique... :-)

sab

24/06/2019 à 14:22

Bonjour, lors de cette réunion, le sujet de la rémunération des auteurs auto-édités lors des salons et des aides du CNL à ceux-ci(pour une plus juste égalité entre auteurs) a t-il été abordé ?

Team ActuaLItté

24/06/2019 à 14:49

Evoqué, mais la fin de non recevoir est toujours la même : pas d'avancée pour l'instant de ce point de vue !

Ismaël

25/06/2019 à 13:31

Ce qui est étonnant c'est que personne ici ne parle de la surproduction éditoriale, en particulier dans le secteur de la BD... En 1990, paraissaient environ 800 BD par an, en 2000 plus de 1500, en 2010 on est déjà autour de 4000, et en 2016 plus de 5300 titres (dont 4000 nouveautés strictes et le reste en réédition sous nouvelle couverture)... Plus surprenant encore, si l'on prend les meilleures ventes de BD, on retrouve une bonne moitié de titres qui sont des séries déjà présentes dans ces meilleures ventes il y a 25 ans (Luky Luke, Asterix, Blake et Mortimer, XIII et Largo Winch, les Tuniques bleues, les Schtrompfs, etc...), ce qui signifie que, malgré une surproduction pléthorique, et à quelques exceptions près pour certains auteurs qui ont tiré leur épingle du jeu en roman graphique, bd d'humour ou manga, la diversification éditoriale à tout va n'a pourtant pas générer un large renouvellement des best-sellers du domaine. Au final, que se passe-t-il ? On fait paraître 5 à 6 fois plus de titres qu'en 1990, on inonde le marché des librairies, on publie une foule de nouveaux auteurs et illustrateurs, mais ce sont pour beaucoup toujours les mêmes qui représentent les meilleures ventes, et les tirages moyens s'effondrent, les ventes moyennes s'effondrent, les auteurs et illustrateurs qu'on a publié à tour de bras vivent de plus en plus dans une grande précarité, en-dessous du SMIC voire bien en-dessous... travaillant pourtant d'arrache-pied sans compter leurs heures. Difficile de jeter la pierre aux auteurs et illustrateurs en la matière, ils créent, ils demandent à être publier, tout est normal. En revanche, les éditeurs, eux, font le choix, surpublient et produisent en masse pour générer une trésorerie à court terme, qu'ils doivent renouveler à chaque office pour tenir la distance. Cela pousse les auteurs et illustrateurs à chercher, désespérément, des revenus annexes pour pouvoir survivre, tout simplement. Dans ce cadre, les manifestations, spécialisées ou généralistes, qui furent autrefois des espaces de rencontre d'un auteur avec son public, de transmission d'une œuvre, d'échange et de découverte, deviennent progressivement des entreprises d'aides et de soutiens aux créateurs précaires, utilisant les subventions publiques (déjà conditionnées à la rémunération des rencontres d'auteurs) et le mécénat privé pour, petitement, donner une aumone de rémunération aux auteurs et illustrateurs. Alors, faire la grève des signatures ou des présences en salons, pourquoi pas... (avant cela d'ailleurs, sans même parler de grève, les auteurs/illustrateurs pourraient tout simplement ne pas répondre positivement aux invitations des manifestations et rester travailler chez eux plutôt que de perdre ainsi leur temps sur les salons) ? Mais faire une vaste grève du manuscrit ou de la planche de BD auprès des éditeurs pour leur forcer un peu la main en vue de mieux rémunérer leurs auteurs et de publier de manière plus raisonnable afin de faire remonter les ventes moyennes, ce serait peut-être aussi une idée à creuser non ? Alors, certes, là... c'est se mettre à dos son employeur éditeur, il ne faudrait pas le froisser... il est déjà tellement attentif au taux de droits qui ne progresse pas, voire régresse, aux avances qui diminuent, au travail préparatoire ou de correction qui s'effrite, à sa participation, plus que parcimonieuse voire inexistante pour certains, aux invitations de ses propres auteurs en salon ou en librairie, il est si ouvert aux négociations sociales et fiscales de « ses » auteurs, aux problèmes de l'Agessa, au statut des créateurs... bref, il est vrai, il vaut mieux à tous égards le laisser en paix... Quant à la question de la valeur de la présence de l'auteur, bien réelle, sans doute faudrait-il aussi se la poser en librairies... quand il y fait une rencontre et/ou des signatures, qu'il se déplace pour cela sur une ou deux journées, il effectue exactement le même travail que lors d'un salon, et n'est pas rémunéré pour cela, ni par le libraire, ni par l'éditeur... En toute logique, il devrait donc réclamer la même chose. Mais ce serait cette fois risquer de mettre à mal la librairie, qui ne se porte déjà pas bien on le sait, malgré, comme les manifestations, des subventions publiques, des aides à l'installation, des soutiens de l'Adelc, des labels permettant un peu d'air financièrement, etc. Ou alors pas la librairie dite indépendante, dont les tables croulent déjà sous les nouveautés, et les remises sous les cartons les retours, seulement les grandes chaînes, mais cela poserait la question de l'égalité de traitement et d'une distorsion de concurrence. Bref, il reste donc les manifestations pour tenter de subvenir aux baisses de revenus des auteurs/illustrateurs et faire peut-être quelques coups d'éclat pour crier un peu plus fort dans le désert éditorial. Cela restera symbolique, ne réglera rien des problèmes de fonds des auteurs/illustrateurs mais il faut croire que dans ce monde du livre les symboles nourrissent mieux son homme ou sa femme que des combats plus essentiels dans lesquels il faudrait risquer de bousculer un peu plus le sacro-saint éditeur...

malamuth

25/06/2019 à 16:48

A titre d'information, personne ne gagne d'argent lors d'une dédicace en librairie.
Pas l'auteur parce que pendant ce temps là, il ne travaille pas,
Pas l'éditeur car souvent il participe au frais de déplacement
Pas le libraire qui prend en charge le reste des frais (transport, hôtel, repas).
De plus, le plus souvent, la séance de dédicace ne permet pas à l'auteur de conquérir un nouveau public car elle est squattée par les chasseurs de dédicace.
Pour moi, 2 solutions:
- plus de dédicaces en librairie
- remplacer la dédicace par la signature (comme en littérature)

Ismaël

25/06/2019 à 16:57

@ Malamuth : si on suit votre raisonnement, personne ne gagne d'argent lors d'une dédicace en salon non plus... Pas l'auteur qui ne travaille pas pendant ce temps-là, pas l'éditeur qui ne participe que rarement aux frais, par le salon ouvert gratuitement au public et qui prend en charge le reste (transport, hôtel, restauration et rémunération des rencontres), et seulement un peu le libraire qui, tout de même, vend quelques livres de l'auteur sur place... la question des chasseurs de dédicace restant en revanche entière. Remplacer la dédicace illustrée en BD par la simple signature comme en littérature reviendrait tout de même à dénaturer l'intérêt même d'une dédicace d'un illustrateur dont le talent premier est le dessin (et qui a souvent un scénariste, dont le talent premier est l'écriture...), mais après tout pourquoi pas.

Black Bullet

26/06/2019 à 03:24

Les dessinateurs ont aussi la possibilité de faire des commissions et maintenant il a aussi Tipeee/Patreon et le crowdfunding pour financer une BD/Artbook.

Rien contre le fait de faire payer les festivals, par contre les dessins en librairies est le dernier avantage du libraire le faire sauter est une mauvaise idée.

Bubulle

26/06/2019 à 07:54

En tant qu'organisateur de festival BD "Bulles en Champagne" nous rémunérons la présence des auteurs invités en plus des ateliers scolaires que nous avons toujours fait… Cela reste un choix dans les lignes de budget et je préfère faire moins de pub que de ne pas verser cette indemnité aux auteurs… pour ce qui est de compter sur des subventions supplémentaires pour le moment ce n'est pas le cas à part la Sofia (les autres ont toujours une bonne excuse).

Coin coin

26/06/2019 à 20:10

Rémunérer les dédicaces est en effet une nécessité au regard de la situation difficile des auteurs.

Toutefois la question essentielle est comment les rémunérer, car la circulaire de 2011 sur les revenus accessoires des auteurs ne parle pas du tout des journées de signature. Il y a donc un flou juridique.

Face à cela, que faire :

1) interpréter de façon stricte la circulaire et considérer des lors que les séances de dédicaces ne relèvent pas du champ d'application du régime des artistes auteurs ? C'était la position de la mda et de l'agessa fin 2018 (à voir quelle est la position de l'urssaf puisque c'est elle qui est désormais chargée de la perception des cotisations sociales s'agissant des artistes auteurs).
Csq pour le paiement des dédicaces: il faudrait salarier les auteurs ou qu'ils émettent une note d'honoraires sous un autre "statut" que celui d'artiste auteur (ex travailleur indépendant), a condition que ce "statut" leur permette de facturer des séances de dédicaces.

2) Interpréter de façon souple la circulaire et considérer que les séances de dédicaces relèvent de la lecture publique, de la rencontre publique voire de la création pure et simple, ce qui permettrait de les rémunérer sous forme de droits d'auteur ?

Aucun texte juridique ne permet de trancher entre les deux positions, ce qui fait :

-qu'à court terme, il faudra que les 3 organismes concernés (Mda Agessa Urssaf) tranchent par écrit en disant que les séances de dédicaces des auteurs relèvent bien du champ d'application du régime des artistes auteurs.

- qu'à long terme la circulaire de 2011 sur les revenus accessoires soit remplacée par une autre qui intègre les séances de dédicaces parmi les revenus des auteurs relevant du champ d'application du régime des artistes auteurs. Cette modification est d'autant plus nécessaire que la circulaire de 2011 est dépassée (elle parle toujours de la distinction auteurs affiliés / assujettis, laquelle n'a plus lieu d'être au regard de la réforme du régime des artistes auteurs)

Bref, tant que la circulaire n'est pas refaite et n'intègre pas expressément les séances de dédicaces, il y aura toujours une interrogation sur la façon de les rémunérer voire des risques d'utiliser des solutions pas forcément réglos pour les payer.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Dans l'édition scientifique, des “prédateurs” usurpent identités et revenus

La diffusion des articles scientifiques, facilitée par les réseaux numériques, a débouché sur un phénomène de contrefaçon prévisible : des revues d'éditeurs « prédateurs » attirent les chercheurs du monde entier en faisant miroiter un suivi scientifique et éditorial, ainsi qu'une réputation usurpée. Et récoltent les droits de publication versés par les auteurs...

27/10/2021, 12:31

ActuaLitté

Le Syndicat national de l'édition publie sa charte environnementale

Le Syndicat national de l'édition (SNE) s'engage pour l'environnement à travers une charte de l’édition de livres. Eco-conception, choix des encres et du papier, façonnage, tirage, promotion, distribution, gestion des flux… Le syndicat souhaite présenter les solutions techniques et logistiques existantes pour réduire l’impact environnemental de l’édition de livres.

 

27/10/2021, 12:05

ActuaLitté

Daniel Pennac signe délicieux un éloge de la lecture : Lire

« Voilà pourquoi nous lisons, tous autant que nous sommes. Pour la nostalgie de l’émerveillement. » En matière de lecture, Daniel Pennac, auteur des 11 commandements (si, si, 11….) du lecteur se pose là. Aussi, quand il décide de sortir un ouvrage sobrement appelé LIRE, avec l’illustrateur Lorenzo Terranera, on s’assoit, on ouvre les yeux, et on écoute.

26/10/2021, 15:55

ActuaLitté

Get Busy, le magazine Hip-Hop pour people et voyous, sort son Anthologie

Get Busy, c’est le magazine qui se veut un improbable trait d’union entre « le Hip Hop, le sport, les people, les voyous et... le porno ». Fanzine de rap, magazine de société, mais également émission de web TV animée par une légende du journalisme Hip-Hop, Sear, c’est ici sous la forme d’une anthologie d’entretiens publiés entre juin 1990 et aujourd’hui, que Get Busy recrée l’événement. À découvrir, ici grâce aux éditions Marabout : de l’irrévérence, de l’humour, de la provocation, et surtout, un ton.

26/10/2021, 15:32

ActuaLitté

Juliette de Maupeou nommée DRH du groupe Editis

 Juliette de Maupeou rejoint le groupe Editis le 2 novembre et intègre le comité exécutif. Titulaire d’un DESS en droit et pratique des relations sociales de l’université Paris II Panthéon-Assas, et d’un DU de management international de l’université Paris IX-Dauphine, Juliette de Maupeou a exercé pendant plus de 10 ans différentes responsabilités en matière de ressources humaines au sein de plusieurs entités du Groupe Total.

26/10/2021, 15:20

ActuaLitté

Goldorak : prince de l'espace depuis 1975, seigneur des étoiles en 2021 

Démarrage fulgurant pour l’adaptation de l’œuvre de Gô Nagai par les cinq compères : Xavier Dorison, Denis Bajram, Brice Cossu, Alexis Sentenac et Yoann Guillo. Goldorak, projet immense opposant Hydragon au robot que pilote Actarus. Fulguran-poing même, puisque tant l’édition collector que l’album classique font exploser les ventes pour la maison Kana.

25/10/2021, 11:04

ActuaLitté

47 Super héros antiques : redécouvrir les légendes grecques 

« Même l’amoureux du mythe est en un sens un amoureux de la sagesse, car le mythe est fait de miracles », écrivait Aristote. Les éditions Taschen proposent un ouvrage réunissant 47 légendaires super-héros de l'antiquité, extraits des célèbres récits de Gustav Schwab sur la mythologie grecque. Des illustrations signées par Clifford Harper ou Walter Crane, Arthur Rackham et Virginia Frances Sterrett, et le monde des légendes s’éveille à une nouvelle vie.

24/10/2021, 11:24

ActuaLitté

Dilaceratio corporis, une collection pour mieux vivre la mort

En novembre, les éditions Fage proposent de remettre au goût du jour un thème parfois compliqué à aborder dans nos sociétés : celui de la mort. Avec la collection Dilaceratio Corporis, plongez dans les trefonds de la mort, à travers une multitude d'approches et de visons...

22/10/2021, 16:56

ActuaLitté

FIBD 2022 : Shoot the book ! espère susciter des adaptations

FIBD22 - Annoncée en mars dernier, la venue de Shoot the Book ! au Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, en 2022, se précise. 10 ouvrages auront la chance d'être présentés à un panel de producteurs, le mercredi 26 janvier, avant des rencontres face à face entre éditeurs et producteurs.

22/10/2021, 10:35

ActuaLitté

Réflexion, détachement et rondeur : Milan explore une nouvelle identité

Depuis bientôt 40 ans, les éditions Milan, un des premiers éditeurs sur le marché du documentaire jeunesse, invitent leurs lecteurs à « ouvrir grand les yeux » en transmettant, grâce à ses auteurs et à leurs œuvres, un précieux savoir, qui donne du sens, et rend confiant dans la vie. 

21/10/2021, 12:42

ActuaLitté

Les Prouesses, des éditrices dédiées aux autrices méconnues

Avec une ligne éditoriale limpide – publier des textes méconnus, et pourtant fondateurs, signés par des autrices –, les éditions Les Prouesses repoussent les limites. L’objectif est d’ouvrir les horizons de pensées et de diversifier les représentations, avec des ouvrages qui offrent une vision unique de la condition des femmes. Par-delà les frontières et le temps. 

20/10/2021, 15:25

ActuaLitté

Boycott : comment tolérer des éditeurs nazis à la Foire de Francfort ?

FBM21 — La plus grande manifestation professionnelle d’Europe, la Foire du livre de Francfort, vient d’ouvrir ses portes. Pour son commissaire général, Juergen Boos, ce n’est pas encore un « retour à l’activité normale », dans l’organisation. Pourtant, dans le déroulé, les polémiques habituelles reviennent – distanciel ou présentiel qu’importe, rien de nouveau.

20/10/2021, 12:40

ActuaLitté

L'éditeur scientifique Springer Nature opte pour la traduction automatisée

L'éditeur scientifique Springer Nature annonce la mise à disposition d'un outil de traduction automatique d'articles et de manuscrits, leur permettant « de traduire leurs écrits en anglais, à partir de différentes langues ». D'après la maison d'édition, cette solution permettra de réduire les coûts et les délais de traduction, et répond à une demande des auteurs.

19/10/2021, 11:51

ActuaLitté

La collection Que sais-je ? en vidéos : du savoir sur les réseaux

Le groupe Humensis lance « Que sais-je ? » dans la production audiovisuelle. La célèbre collection créée il y a 80 ans par les Puf (Presses Universitaires de France) ajoute une corde à son arc en devenant productrice de formats courts. Des clips d’une durée 128 secondes – en référence à son format intangible de 128 pages – qui reprennent les grandes références de ses ouvrages.

19/10/2021, 09:34

ActuaLitté

Clément Braun-Villeneuve devient attaché de presse chez Fayard

Attaché de presse dans le domaine de l'édition et fondateur des éditions Premier degré, Clément Braun-Villeneuve a annoncé son départ des éditions Michel Lafon, pour rejoindre Fayard.

18/10/2021, 11:20

ActuaLitté

Astérix au cirque : ce scénario inédit et inachevé de Goscinny 

En parcourant les archives de son père, Anne Goscinny a découvert une petite surprise : Astérix au cirque — manifestement un titre provisoire. Un scénario tapé à la machine par René Goscinny, et jusqu’à lors totalement inconnu. L’ouvrage avait été commencé quelque temps avant la mort du scénariste, survenue en novembre 1977.

18/10/2021, 10:42

ActuaLitté

Du neuf avec du vieux : comment Marvel recycle son cheptel de super-héros

Penguin Classics, qui publie des ouvrages classiques de la littérature, et Marvel Comics, collaboreront sur une nouvelle série, la Penguin Classics Marvel Collection. Les livres seront une anthologie « des histoires originales et des récits fondateurs des personnages clés de Marvel ». Ce partenariat marque la première incursion de Penguin Classics dans la sphère de la bande dessinée, comme une nouvelle étape du rapprochement entre Penguin Random House et Marvel Comics, après la signature d'un partenariat de distribution entre les deux structures, plus tôt dans l’année.

16/10/2021, 07:23

ActuaLitté

Cauchemar en cuisine : un livre de recettes plagié en batterie

Qui aurait cru qu’un livre de cuisine pourrait être source de plagiat ? Et pourtant... Pusieurs recettes de Makan, une compilation de plats singapouriens réalisée par Elizabeth Haigh, ancienne candidate de MasterChef, ont conduit l'autrice à être accusée d’avoir « copié ou paraphrasé » l'autrice Sharon Wee...

 

 

 

15/10/2021, 14:34

ActuaLitté

Allemagne : la revue du livre, Buchreport, rachetée par un éditeur

Le groupe médiatique allemand Busch Glatz, qui publie plusieurs revues spécialisées sur le cinéma et la musique, a racheté Harenberg Kommunikation, une filiale de la maison d'édition Verlag. Et, avec lui, un des principaux titres professionnels de l'édition outre-Rhin, le Buchreport.

14/10/2021, 15:47

ActuaLitté

La Manufacture de livres recrute Flora Moricet comme attachée de presse

La maison d'édition fondée en 2009 et qui a fait connaître Franck Bouysse, avant que celui-ci ne parte déçu de chez Albin, s’agrandit. Après un déménagement, elle recrute une attachée de presse, également en charge de la communication, apprend ActuaLitté.

14/10/2021, 14:53

ActuaLitté

Quel niveau de bien-être pour les professionnels des métiers du livre ?

Mobilis, association qui constitue le pôle régional de coopération des acteurs du livre et de la lecture en Pays de la Loire, se soucie du bien-être des travailleurs du livre : préalablement à une journée professionnelle sur le sujet, elle mène l'enquête sur les attentes et sentiments vis-à-vis de leur métier.

13/10/2021, 15:51

ActuaLitté

Le Rayon de l'imaginaire poursuit la mythique collection arrêtée en 64, Le Rayon fantastique

À partir de 1951, Hachette et Gallimard avaient monté une collection devenue mythique : Le Rayon Fantastique. Asimov, Heinlein, Arthur C. Clarke ou encore Gérard Klein, Philippe Curval, se partagèrent les publications. Au fil du temps, 124 ouvrages constituèrent la collection, qui prit fin en 1964. Et voici qu’un nouveau label relance, en plein mois de l’Imaginaire, cette histoire : Le Rayon imaginaire

12/10/2021, 17:04

ActuaLitté

La publication posthume d'un polar de Lucinda Riley annoncée

La disparition, en juin dernier, de l'autrice irlandaise Lucinda Riley, avait plongé ses lecteurs du monde entier dans la tristesse. Une peine légèrement atténuée par l'annonce de prochains livres à venir au sein de la saga Les Sept Sœurs. Surprise, un polar inédit de Riley, The Murders at Fleat House, sera prochainement publié.

11/10/2021, 16:22

ActuaLitté

Astérix et le Griffon : les Gaulois en voyage vers le grand froid des Sarmates

À l’Ouest de l’Europe, Rome et sa civilisation bien installée (même si un village gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur !). À l’Est, le Barbaricum, ce vaste territoire inconnu, sauvage et inexploré, qu’occupent des peuples aux noms étranges... Par Jupiter, où nos Gaulois préférés sont-ils donc allés se perdre ? Pour le découvrir, chaussez vos brogues molletonnées, enfilez un sayon bien chaud et partez sur les routes avec nos héros, à la recherche du mystérieux et terrifiant... Griffon !

 

11/10/2021, 10:59

ActuaLitté

Le livre de poche face à la crise du coronavirus : 2020, annus horribilis

L’année 2020, horribilis à tous niveaux, a lourdement frappé les industries créatives. L’édition a échappé au pire, comme le confirment les chiffres : 3,3 % de recul de chiffre d’affaires pour la librairie, 2,3 % pour les éditeurs. Le livre de poche, moteur de croissance et enjeu stratégique a connu un recul des ventes d’exemplaires l’an passé. Dans le cadre de la manifestation Lire en Poche à Gradignan, une rencontre tente d’analyser les causes et effets.

08/10/2021, 18:11

ActuaLitté

Lefebvre Dalloz : trois nominations au comité directeur France

Dans le cadre de son développement, Lefebvre Dalloz, spécialisé dans la connaissance juridique et fiscale, annonce trois nominations au sein du comité directeur France. Lancée en mars 2021, la marque unit les expertises d’acteurs incontournables dans les domaines de l’édition, de la formation et des solutions logicielles parmi lesquels les Éditions Législatives, Éditions Dalloz et les Éditions Francis Lefebvre. Ainsi, Sylvie Fave, Nora Ketir et Caroline Sordet assureront de nouvelles fonctions pour le groupe.

07/10/2021, 11:14

ActuaLitté

Racheté par Editis, Scribay devient l’Atelier des Auteurs 

Editis rachète la plateforme d’écriture communautaire Scribay pour lancer l’Atelier des Auteurs, une offre grand public d’apprentissage en ligne construite avec les auteurs et les maisons du groupe Editis. 

07/10/2021, 09:33

ActuaLitté

Affaire Matzneff : le procès pour “apologie de crime pédophile” bel et bien annulé

Depuis Le Consentement de Vanessa Springora, publié en janvier 2020, L’Arme la plus meurtrière de Francesca Gee relançait les accusations contre l’écrivain Gabriel Matzneff. Parallèlement à l'enquête préliminaire ouverte pour « viols commis sur mineur » de moins de 15 ans, l'auteur était visé par une citation à comparaître pour « apologie de crime pédophile ». Ce 6 octobre, la cour d’appel de Paris a confirmé la nullité de la démarche, pour « raisons de procédure ».

06/10/2021, 18:00

ActuaLitté

Accessibil’histoire : 50 000 € pour soutenir une littérature jeunesse adaptée

Lucie Care, fonds de dotation créé par l'UNADEV, l'Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels, a créé en 2021 Accessibil’histoire, un appel à projets destiné à soutenir le développement d'une littérature jeunesse adaptée au handicap visuel. 6 projets ont été choisis et bénéficieront d'une partie de l'enveloppe mobilisée, d'un montant total de 50.000 €.

05/10/2021, 10:02

ActuaLitté

Placards et Libelles : nouvelle collection “révolutionnaire” aux éditions du Cerf

Retour à la presse de Gutenberg. Une grande feuille, pliée en quatre, à déplier à deux mains, à lire, à poster, à partager. Retour au placard des Guerres de religions, au libelle de la Révolution, à l’affiche de la Résistance, au samizdat russe, au dazibao chinois. Un débat crucial, une parole originale, incisive et décisive, un penseur, un écrivain, un savant éclairant autrement l’actualité. Retour à La Vie intellectuelle, la revue fondatrice du Cerf en 1928. 

01/10/2021, 16:24

ActuaLitté

Quand les auteurs parlent de leurs auteurs fétiches : Fidelio

Prévue à compter du 4 novembre, la collection Fidelio mettra en avant des auteurs contemporains, racontant sous la forme d’une nouvelle, leur impulsion à l’écriture et à la littérature. Ou même leur lien avec l’écrivain qui a changé quelque chose en eux. Une connexion, une loyauté, une fidélité, le tout dans un format semi-poche, à sortir chez Plon.  

30/09/2021, 13:07

ActuaLitté

La saga Blackwater de Michael McDowell : six livres en trois mois

On lui doit, et il est triste de ne pas toujours s’en souvenir, l’histoire de Beetlejuice, dont Tim Burton tira ce film assez exceptionnel. Mais Michael McDowell était avant tout écrivain, avec une approche spécifique : « J’écris des choses qui seront mises en vente dans une librairie le mois prochain. Je pense que c’est une erreur d’essayer d’écrire pour la postérité. J’écris pour que des gens puissent lire mes livres avec plaisir, qu’ils aient envie d’attraper un de mes romans et qu’ils passent un bon moment sans avoir à lutter. »

30/09/2021, 09:22

ActuaLitté

La maison d'édition Nawa dissoute en Conseil des ministres

Le Conseil des ministres de ce 29 septembre a vu la présentation d'un décret, signé par le président de la République, prononçant la dissolution d'une maison d'édition associative, Nawa Centre d'études orientales et de traduction. D'après un rapport du Premier ministre et du ministre de l'Intérieur, cette dernière diffusait des ouvrages « légitimant le jihad ».

29/09/2021, 16:49

ActuaLitté

Le sociétal et l'environnement au centre des Assises de la littérature jeunesse 2021

Troisième édition des Assises de la littérature Jeunesse organisées par le Syndicat national des éditeurs (SNE), elles se tiendront ce 4 octobre. Comme les éditions précédentes, elles réuniront les professionnels du secteur : éditeurs, auteurs, libraires, bibliothécaires, organisateurs de salons… Avec un but commun : « favoriser une édition jeunesse plus que jamais respectueuse des équilibres sociétaux et environnementaux ».

28/09/2021, 12:11

ActuaLitté

Marcas : un thriller du commissaire de Ravenne et Giacometti en réalité augmentée

Antoine Marcas est apparu en 2005 dans Le Rituel de l’ombre, polar signé à quatre mains par Éric Giacometti et Jacques Ravenne. Une douzaine d’aventures plus tard (incluant une préquelle), doublée de bandes dessinées, et voici le policier — et franc-maçon — prend à reprendre du service. Mais cette fois, avec une dimension interactive pour Marcas

27/09/2021, 17:06

ActuaLitté

GAFAM : une histoire américaine

Les GAFAM dominent la nouvelle économie mondiale du numérique. Ces firmes se complètent plus qu'elles ne sont en concurrence entre elles. Possédant un pouvoir économique et financier considérable, parfois supérieur à celui des Etats, elles sont régulièrement la cible de critiques et de procédures judiciaires en raison de leur position monopolistique, de l'utilisation qu'elles font des données personnelles ou de l'optimisation fiscale qu'elles pratiquent à grande échelle.

25/09/2021, 09:49

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

France Loisirs : “En juillet et août, les gens ont disparu”

Les déboires de France Loisirs se poursuivent : malgré un plan de continuation et une transformation du modèle commercial de la chaîne de librairies, l'enseigne est à la recherche d'un repreneur. Selon Adrian Diaconu, président du groupe Actissia, dont France Loisirs est une filiale, cette dernière a considérablement souffert de la crise sanitaire et des confinements, malgré un intérêt des lecteurs pour son nouveau système d'abonnements. 

27/10/2021, 16:11

ActuaLitté

Uruguay : moins de la moitié de la population lit encore des livres

ENQUÊTE – Une récente étude portant sur les citoyens d’Uruguay, alors que s’approche le Salon du livre de Montevideo, se consacre aux habitudes de lecture. Les résultats montrent des comportements étonnants, indique l’agence CIFRA. Avec toujours la même conclusion : saisir les jeunes rapidement, pour les attirer vers les livres, demeure l’enjeu primordial.

27/10/2021, 14:55

ActuaLitté

Vers un plan national pour les bibliothèques universitaires ?

Les bibliothèques universitaires et la stratégie publique en matière d'accès à l'information et à la documentation ont fait l'objet d'un examen attentif de la Cour des comptes, qui avait remis ses observations et recommandations au ministère de l'Enseignement supérieur en juillet dernier. Considérant les réponses du ministère, l'Association française des directeurs et personnels de direction des bibliothèques universitaires et de la documentation appelle de ses vœux un plan national, pour pallier les carences relevées par la Cour des comptes.

27/10/2021, 11:25

ActuaLitté

"Réparer les violences" : un podcast en immersion à La Maison des femmes

La Maison des femmes de Saint-Denis lance un podcast pour comprendre et agir face aux violences faites aux femmes. Créée en juillet 2016 par Ghada Hatem, médecin et auteure d'Aux pays du machisme ordinaire édité aux éditions de l'Aube, l'association soigne et accompagne les femmes en difficulté ou victimes de violences. Ce podcast se veut avoir une double vocation : faire entendre directement les voix des femmes et de celles et ceux qui les soignent. 

27/10/2021, 06:58

ActuaLitté

La crise sanitaire a eu raison de France Loisirs, qui cherche un repreneur 

En octobre 2020, le groupe Actissia obtenait de l’État un prêt de 10 millions €, pour l’aider à travers la crise Covid. Une somme qui devait aider l’entreprise à achever sa transformation, après deux années de restructuration. Sauf que la crise sanitaire a été compliquée, bien plus que prévu encore. Et les derniers chiffres de vente affichent une baisse en regard de l’historique.

26/10/2021, 19:46

ActuaLitté

L'éditeur américain Farrar, Straus and Giroux officialise son 3e président en 75 ans

Filiale de Macmillan, la maison Farrar, Straus and Giroux accueillera ce 1er janvier 2022 sa troisième présidente — et première femme — en 75 ans d’histoire. Succédant à Roger Strauss et Jonathan Galassi, Mitzi Angel a été nommé pour prendre les commandes de la société. 

26/10/2021, 16:59

ActuaLitté

Le Prince Harry altruiste : les ventes de son livre reversées à une ONG –  pour partie

Son contrat d’édition fait vibrer les éditeurs anglo-saxons, et la générosité du duc de Sussex fait maintenant fondre le cœur des ménagères. En effet, Harry vient d’annoncer qu’il ferait don de 1,5 million $ à l’association caritative Sentebale, qu’il a fondée en 2006 avec son ami, le prince Seeiso. Cet organisme cible les enfants d’Afrique australe, et particulièrement ceux touchés par la pauvreté et le SIDA.

26/10/2021, 16:47

ActuaLitté

Le Ministère de la Culture se penche sur les achats de livres des bibliothèques

Le ministère de la Culture a décidé de se pencher sur les achats de livres non scolaires des bibliothèques à travers une étude. Cette analyse intervient cinq ans après la mise en place d'une disposition visant à simplifier l'accès des librairies de proximité aux marchés publics en établissant un seuil de dispense de mise en concurrence, dans le cas des commandes publiques, comme celles des bibliothèques. L'étude débute par une enquête publique en ligne disponible jusqu'au 5 novembre prochain.

 

26/10/2021, 15:29

ActuaLitté

La librairie en ligne Abo-manga fête ses un an et se lance dans la BD

Spécialisé dans l’abonnement manga et BD, Abo-manga fête son premier anniversaire. Son principe : fournir chaque mois à ses abonnés des mangas à domicile. Et avec la célébration de ce premier anniversaire, l'offre d'Abo-manga s'enrichit pour proposer des nouveaux abonnements BD franco-belge.

 

26/10/2021, 15:28

ActuaLitté

Amazon : touche pas à ma marketplace (ne t'y intéresse pas non plus, d'ailleurs)

Depuis que les autorités scrutent la marketplace et les possibles dérives d’Amazon, le nouveau PDG affûte ses punchlines. Andy Jassy, successeur de Jeff Bezos, tente par tous les moyens d’écarter le législateur de son espace de commerce pour vendeurs tiers. Quelque chose à cacher ? Non, évidemment : c’est uniquement pour ne pas entraver la liberté de commerce que ces précautions sont prises.

26/10/2021, 11:02

ActuaLitté

Abolition des pénalités de retard : les partis politiques s’engagent enfin ? 

Le Manifeste sur la bibliothèque publique de l'UNESCO affirme que « tous les citoyens, peu importe leur lieu de résidence, ont droit à un accès libre et sans restriction à l’information, à des ressources et à des services diversifiés qui leur permettent de développer leurs connaissances, leur créativité, leur ens démocratique et leur responsabilité citoyenne », rapporte le communiqué des Lignes directrices pour les bibliothèques publiques du Québec. En ce sens, rendre la culture accessible à tous apparaît aujourd’hui comme un enjeu politique. Et cette visée semble dépendre de l’abolition des frais de retards des livres empruntés.

26/10/2021, 10:10

ActuaLitté

Le Japon perd deux grands mangakas : Shirato Sanpei et son frère Tetsuji Okamoto

Douloureuse semaine au Japon, après que l’éditeur Shogakukan a annoncé la mort de deux mangakas. Sanpei Shirato et Tetsuji Okamoto sont morts ces 8 et 12 octobre. Tous deux frères — le véritable nom de Shirato était Noboru Okamoto — ils ont été emportés par des formes distinctes de pneumonie.

26/10/2021, 09:31

ActuaLitté

États-Unis : dans les livres, en cours, la diversité mise à l'écart

Le système éducatif américain se tend autour de la représentation de la diversité dans les programmes scolaires. Outre la polémique sur la théorie critique de la race, dans les universités, certains ouvrages se trouvent pointés du doigt, tandis que le législateur s'en mêle, dans plusieurs États. 

25/10/2021, 16:48

ActuaLitté

Canada : entre le Covid et l'accès à distance, les archives à la traîne

Les historiens et archivistes canadiens se disent particulièrement inquiets des difficultés d'accès aux documents conservés par Bibliothèque et archives Canada (Library and Archives Canada, LAC), les archives nationales canadiennes. Les salles de lecture ne sont plus ouvertes que trois jours par semaine, avec une obligation de réservation qui congestionne l'ensemble. Après la pandémie, il semblerait que les budgets de l'institution viennent limiter les possibilités d'accueil...

25/10/2021, 15:40

ActuaLitté

Emmanuel Macron consacre les liens entre Alfred Dreyfus et Émile Zola 

Les beaux jours nous ont abandonnés depuis quelque temps : peut-être la météo impliquait-elle le déplacement présidentiel pour l’occasion. Car Emmanuel Macron va inaugurer, à Médan (Yvelines), la maison Émile Zola — à deux pas du musée Alfred Dreyfus. Deux hommes intrinsèquement liés par l’Histoire. Et que le locataire de l’Élysée va rapprocher un peu plus.  

25/10/2021, 13:43

ActuaLitté

Prêt numérique : le Covid, meilleur ami des bibliothèques ?

Covid un jour, Covid toujours ? Les signes avant-coureurs d’un redémarrage de l’épidémie commencent à préoccuper les pouvoirs publics. Modéré, ce redémarrage tiendrait surtout aux températures qui chutent et à l’efficacité diminuant des vaccins de début d’année. Moralité, les éditeurs américains décident de prolonger leurs offres pour les bibliothèques.

25/10/2021, 11:45

ActuaLitté

Japon : arrêté, un chômeur volait des mangas pour subsister 

La série de Ken Wakui, mangaka japonais, survolte les fans depuis quelque temps maintenant. Sorti en France en 2019, sur une traduction d’Aurélien Estager, le manga Tokyo Revengers met en scène des voyous, vus… par un ancien délinquant. Wakui s’est inspiré pour partie de son propre passé, ajoutant une touche romantico-fantastique. Moralité, carton pour Glénat, avec plus de 393. 314 (donnée : Edistat). Mais la réussite induit aussi la criminalité…

24/10/2021, 09:49

ActuaLitté

Groupe Fnac Darty : Pass Culture et Pass sanitaire s'opposent 

La sucession de confinements a permis à la vente en ligne de considérablement se développer. Une aubaine pour certaines entreprises. Parmi celles-ci, le groupe Darty, spécialisé dans la distribution de matériel électroménager, électronique et de produits culturels, a annoncé jeudi 21 octobre un chiffre d’affaires de 1,85 milliard d’euros au troisième trimestre, un chiffre en légère baisse (-0,3%) par rapport au troisième trimestre 2020. Ce résultat s’expliquerait par l’instauration du pass sanitaire.

22/10/2021, 14:56

ActuaLitté

Une librairie entièrement consacrée à nos amies les bêtes

Les trois règles, quand on ouvre un commerce, sont limpides : l’emplacement, l’emplacement, l’emplacement. Ensuite, le concept suivra bien, et les chalands s’arrêteront. Cleo Le-Tan a suivi ce conseil, en ouvrage sur East 9th street, dans l’East Village de Manhattan une librairie, Pillow-Cat Books. Celle se se présente comme la première qui soit centrée sur les animaux. Uniquement sur nos amies les bêtes…  

22/10/2021, 10:52

ActuaLitté

Vivendi boucle un troisième trimestre tout sourire à + 10 %

Les derniers mois furent mouvementés pour le groupe Vivendi, avec notamment cet accord avec Amber Capital pour le rachat des actions de Lagardère. Au moment des comptes, les chiffres sont dans le vert avec un troisième trimestre en hausse de 10,3 %, à 2,476 milliards €. Pour Editis, la filiale éditoriale, c’est un recul qui est enregistré, au sein d’une année qui demeure exceptionnelle.

22/10/2021, 09:14

ActuaLitté

Kitab : la plateforme digitale pour les archives en arabe et français du Maroc

Un communiqué de la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc (BNRM) vient d’annoncer le lancement de sa plateforme numérique Kitab. Cette dernière permettra de consulter les publications nationales diffusées depuis 2020, mais aussi celles à venir. En arabe, kitab désigne, tout simplement, un livre.

22/10/2021, 08:02

ActuaLitté

Réformer la formation des bibliothécaires territoriaux : rendez-vous à la Bpi

Le rapport Orsenna, remis à Emmanuel Macron en 2018, établissait plusieurs constats, notamment celui d'une formation initiale et continue des bibliothécaires territoriaux à faire évoluer, notamment vers la relation avec les usagers. Le 30 novembre 2021, le ministère de la Culture organise une journée d'échanges pour ouvrir le chantier de cette réforme de la formation.

21/10/2021, 16:48

ActuaLitté

Iran : l'écrivain Arash Ganji convoqué pour purger sa peine

Arrêté en décembre 2019, l'écrivain et traducteur iranien Arash Ganji avait précédemment été condamné à 11 ans de prison. Libéré sous caution à l’époque, il a été convoqué par les autorités pénitentiaires la semaine dernière pour purger sa peine. Cette convocation est, d’après PEN America, la dernière l'agression en date « contre la liberté d'expression et les droits de l'Homme en Iran ».

21/10/2021, 16:13

ActuaLitté

Jeunesse : disparition de l'auteur et illustrateur américain Jerry Pinkney

À l'âge de 82 ans, l'auteur et illustrateur américain de livres pour la jeunesse Jerry Pinkney a tiré sa révérence. Relativement peu traduit en français, il a pourtant signé ou cosigné plus d'une centaine de livres au cours de sa carrière, et aura notamment reçu un prix couronnant l'ensemble de son œuvre, décerné par la Society of Illustrators.

21/10/2021, 15:43

ActuaLitté

Comic Art Europe : faciliter la mobilité des oeuvres et des créateurs

Après sa première année d’existence, Comic Art Europe, visant à renforcer le secteur de la bande dessinée sur le continent en expérimentant des méthodes de travail collaboratives, fait le bilan de ses actions et lance deux nouveaux appels à participation aux auteurs et autrices du 9e art.

21/10/2021, 15:07

ActuaLitté

“Le livre, un radeau qui navigue à travers les siècles”

SALTO21 – Comme nous l’avons observé au Salon du livre de Turin, le paysage éditorial italien regorge de petites et moyennes maisons d’édition. Parmi elles, Alter Ego éditeur, une petite maison du Latium qui croit dans la force du livre à résister à travers le temps. Et qui, comme le nom le suggère, vise à étudier cet étrange animal qu'est l’homme. 

21/10/2021, 12:08

ActuaLitté

Macron agacé : ses ministres “ne foutent rien”, publient des livres et n'en vendent pas (chiffres à l'appui)

Emmanuel Macron, qui se rêvait écrivain — peut-être plus que Président de la République ? – s’agace, nous apprend Le Canard enchaîné. Selon lui, la place qu’occupent les ministres dans la rentrée, moins celle littéraire que celle des essais, devient pesante. Jalousie présidentielle ?  

21/10/2021, 10:57

ActuaLitté

Mort de l'autrice palestinienne Laila Al-Atrash

L'autrice palestinienne Laila Al-Atrash est morte à l'âge de 73 ans, rapporte l'organisation PEN International, dont elle fut la présidente de la filiale jordanienne. Journaliste de formation, elle a ensuite embrassé avec succès une carrière de romancière, plusieurs de ses œuvres attirant l'attention des jurés de prestigieuses récompenses, comme le Prix international de la fiction arabe.

21/10/2021, 10:56

ActuaLitté

Biélorussie : hausse notable de la répression contre la sphère culturelle

Comme l'annonçaient les dissolutions récentes d'organisations d'auteurs biélorusses, sur ordre du pouvoir, la répression exercée par le régime d'Alexandre Loukachenko à l'encontre de ses opposants ne faiblit pas. Bien au contraire : dans le domaine de la culture, les violations des droits humains ont même doublé, avec un millier de cas relevés entre janvier et septembre 2021, par rapport à toute l'année 2020.

21/10/2021, 10:40

ActuaLitté

Troisième mandat pour Christine Carrier, reconduite à la tête de la Bpi

Christine Carrier entamera son troisième mandat à la tête de la Bibliothèque publique d'information, à partir de ce 24 octobre 2021, selon un décret du 20 octobre 2021 signé par le président de la République.

21/10/2021, 09:29

ActuaLitté

Prehistorica Editore : une passion française

SALTO21– Prehistorica editore est la seule maison d’édition italienne entièrement consacrée à la littérature française. Elle a même une collection consacrée à Éric Chevillard, La Chevillardiana. Une maison italienne qui se veut très française, donc, comme le témoigne la silhouette de la Tour Eiffel reproduite sur leur stand au Salon du livre de Turin.

21/10/2021, 09:18

ActuaLitté

Podcasts : le ministère de la Culture paye ses experts en silence radio

Début septembre, le ministère de la Culture dévoilait un appel à projets fléchés vers les autrices et auteurs. Fort bien. Il s’agissait de mettre à disposition de chaque dossier une enveloppe de 3000 à 5000 € « attribuée après avis d’une commission de professionnels ». Pour ce faire, simple : imaginer un travail d’écriture pour des oeuvres sonores, ou podcasts.  Budget total : 500.000 €.

20/10/2021, 16:43

ActuaLitté

Irlande du Nord : des amendes pour 87 000 retards… supprimées 

C’est décidé : toutes les amendes liées aux retards d’emprunts en bibliothèque doivent être supprimées. C’est du moins ce qu’à annoncé la ministre des Communautés Deirdre Hargey, en Irlande du Nord. Le 11 octobre dernier, ces retards étaient évalués au nombre de 87 412 pour les bibliothèques du pays. Ils seront donc tous effacés du système de Libraries NI. Pour tous les lecteurs concernés, voici un beau cadeau de Noël avant l’heure !

20/10/2021, 16:39

ActuaLitté

Une mise à jour d'envergure pour le Dictionnaire des francophones

Le Dictionnaire des francophones, lancé en mars 2021, annonce la mise en place de sa première grande mise à jour. Le DDF accueille ainsi FranceTerme, la base de données terminologiques de la délégation générale à la langue française et aux langues de France, et le Grand Dictionnaire terminologique de l'Office québécois de la langue française.

20/10/2021, 16:04

ActuaLitté

Disparition de Philippe Castellin, pionnier de la poésie numérique

L'auteur et éditeur Philippe Castellin, pionnier de la poésie numérique, est mort. Vivant en Corse, il codirigeait la revue poétique DOC(K)S depuis 1990, et participait à des performances, au sein du collectif Akenaton, qu'il avait cofondé avec Jean Torregrosa.

20/10/2021, 15:20

ActuaLitté

Peinture, cinéma, littérature : mort de l'essayiste Youssef Ishaghpour

L'auteur français d'origine iranienne Youssef Ishaghpour est mort le 15 octobre dernier à son domicile parisien, à l'âge de 81 ans. Né à Téhéran en 1940, arrivé en France à l'âge de 18 ans, Ishaghpour a publié de nombreux essais sur le cinéma, la peinture et la littérature.

20/10/2021, 11:38