#Droit / Justice

Rémunération des dédicaces : 2020, une année de la BD sans auteurs ?

C’est au Labo de l’édition, situé au cœur du Quartier latin, que la Ligue des auteurs professionnels organisait une première journée participative, à l’attention de ses adhérents. L’occasion pour la jeune association regroupant plusieurs organisations professionnelles (La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse, le SNAC BD et les États Généraux de la BD), d’intégrer les auteurs à sa réflexion autour des problématiques concrètes que tous rencontrent aujourd’hui. 

Le 24/06/2019 à 09:51 par Nicolas Gary

11 Réactions | 1 Partages

Publié le :

24/06/2019 à 09:51

Nicolas Gary

11

Commentaires

1

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté
Dédicace de Kamui Fujiwara - Dragon Quest

Les sujets n’ont d’ailleurs pas manqué : depuis la mission confiée à Bruno Racine, sur le statut des artistes auteurs, en passant la réforme de la retraite et le flou de l’actuelle gouvernance sur les caisses Agessa/MDA. Les questions sont techniques, les informations manquent souvent et les incohérences sont multiples. « Chaque fois que l’on a pointé un écueil, un danger dans les réformes sociales, cela n’a pas manqué : nous y sommes allés directement », souligne Benoît Peeters, entre agacement et consternation.

C’est avant tout la dichotomie entre droit social, droit fiscal et Code de la propriété intellectuelle qu’il faudrait régler, pour avancer correctement dans les réformes et les modes de rémunération. De même que, souligne Samantha Bailly, règne une certaine confusion en matière de représentativité, notamment du côté des pouvoirs publics. 

2020, des bulles et des tables

La présence dans la salle de nombreux auteurs de bande dessinée, ainsi que du SNAC BD, aura un temps orienté la conversation et les échanges sur la grande manifestation : 2020 année de la BD en France. Première des recommandations du rapport Lungheretti, commandé par Françoise Nyssen, le projet actuel ne semble pas avoir accordé la place qui conviendrait aux auteurs. 

« Le SNAC BD fait partie de la gouvernance de l’année de la BD », a dévoilé Marc-Antoine Boidin, vice-président du syndicat. « Nous avons eu une réunion au cours de laquelle Benoit Peeters et moi-même avons signalé qu’en soi, cet événement était une bonne chose, mais que les auteurs ne pouvaient en être oubliés. Le SNAC BD demande la rémunération des auteurs de BD à la présence depuis juin 2017... en vain… »

Pourtant, le rapport Lungheretti comprend de nombreuses préconisations centrées sur les auteurs, comme conditionner les aides publiques aux éditeurs à un code des usages auteurs/éditeurs, ou encore conditionner les aides publiques aux festivals à la rémunération des auteurs à la présence.

L'accueil en salon : less is more

« Il est évident que tout ce qui n’est pas originellement prévu dans le budget de fonctionnement d’un événement sera menacé », affirme calmement Denis Bajram. « Mais de la même manière qu’on prévoit les frais de transport et d’assurance pour déplacer des planches originales dans le cadre d’une exposition, de même l’intervention d’un auteur devrait être financée. » Comprendre : les séances de dédicaces durant des heures, gracieusement, c’est d’un autre temps.

Livre Paris

Rappelons que le rapport Lungheretti lui-même recommande une rémunération des dédicaces : « La notion de “dédicaces” est très différente selon qu’il s’agit d’auteurs de littérature ou de bande dessinée, la dédicace réalisée par un auteur de BD s’assimile à un travail de création puisqu’il s’agit la plupart du temps d’un dessin personnalisé offert par l’auteur à son lecteur. »

Sophie Dieuaide, pour la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse, le rappelait : « Au CNL, il y a seulement une partie des préconisations des tarifs de la Charte qui ont été institués, ceux des interventions. Mais la Charte recommande de longue date la rémunération pour les signatures, qui sont très souvent appliquées en littérature jeunesse. »

À l’instar de Samantha Bailly, des auteurs aujourd’hui ne se rendent plus que dans les salons ou festivals qui rémunèrent pour des interventions, bien sûr, mais aussi pour la présence. « Et ce n’est pas seulement une question de budget », indique-t-elle. « C’est une question de volonté de ceux et celles qui organisent des manifestations artistiques et littéraires, et du respect qu’ils accordent à ceux et celles à l’origine de tout un secteur. »

Et de citer l’exemple de Croq'lecture, salon du livre jeunesse dans le Vexin. C’est un événement régional à petite échelle, et qui a placé les auteurs au cœur de tout. Résultat : « C’est un carton, les établissements scolaires sont très impliqués, les familles également, et l’équipe enseignante parvient à faire lire 2, 3 livres par élèves. Ça, c’est une éducation artistique et culturelle de qualité, grâce à l’engagement des équipes, mais aussi de la façon dont on place l’auteur dans le processus. Avec respect. »

Une grève ? Même pas peur...

Mais l’on en revient rapidement à l’année de la BD. Pour Denis Bajram, « oui, l’auteur, nous dit-on, est mis au centre. Mais de fait, nous sommes à l’origine des œuvres. Cette année 2020 devrait servir de labo expérimental pour la rémunération à la présence ». Et surtout ne pas accepter « l’idée toujours véhiculée que la présence de l’auteur n’ait pas de valeur stricte. D’ailleurs, même en signant et vendant des livres, la majorité du temps, il ne fait que rembourser son avance sur droit. »

Benoît Peeters, Samantha Bailly, Denis Bajram, Sophie Dieuaide

Autrement dit, pas de rémunération ni de rentrée d’argent immédiates. « Alors que ce projet sur l’année est l’aboutissement du rapport Lungheretti, qui découle des revendications des auteurs de bande dessinée, en l’état, on va droit dans le mur. »

Dans la salle, qui réunissait une quarantaine de personnes, les auteurs sont unanimes : mieux vaut faire moins de festivals dans l’année, en s’épuisant moins, mais en étant rémunéré lorsque c’est le cas, ce qui permet une meilleure visibilité et défense de ses ouvrages durant l’événement. Un temps de qualité pour tout le monde. 

L’année de la BD, donc, promet de cristalliser de nombreux enjeux. « De toute façon », déclare un auteur de BD dans la salle, « si nous sommes encore les oubliés des événements médiatiques bâtis sur nos livres, eh bien l’année de la BD, ce sera sans nous. » Sans même parler de la plaie que représentent les chasseurs de dédicaces, « qui eux se remboursent leur trajet en revendant les albums signés ».

« Je crois que les pouvoirs publics ne se rendent pas compte de la crise sociale en cours », ajoute un auteur dans la salle, également professeur dans une école d’art. « Il faut être très vigilant et écouter les organisations professionnelles. » 

L’année de la BD doit s’ouvrir avec le traditionnel FIBD, festival d’Angoulême consacré au 9e Art. « Ce sera une sacrée pagaille, et une belle angoisse, si l’on se met en grève », remarque avec malice Denis Bajram.

photos : ActuaLitté, CC BY SA 2.0

11 Commentaires

 

François CHARRIER

24/06/2019 à 12:17

Il y a dedicace et dedicace. Different selon que l'on a affaire à une star du metier avec laquelle on est content de parler quelques minutes et qui fait un grigri. Et l'auteur débutant qui passe 1/2 heure à dessiner un tableau. Exemple perso:j'ai eu la chance de rencontrer Zep à ses débuts il dessinait une scene avec 1 ou 2 personnages en pied. Aujourd'hui il dessine la meche de Titeuf et loin de moi l'idée de le lui reprocher. En ce qui concerne la remuneration d'une dédicace cela ne me parait pas inenvisageable.Ce qui me parait condamnable, en revanche c'est la vente y compris dans les officines d'encheres de dédicaces d'auteurs vivants.

duvet

25/06/2019 à 10:53

Qu'un auteur fasse 30 dédicaces en une heure ou deux, il aura toujours travaillé pendant le même lapse de temps (et c'est du travail, pas du divertissement ou des vacances). Donc oui, il est devrait être envisagé une rémunération, surtout pour les auteurs économiquement fragile. Maintenant que cette rémunération soit difficile pour les festivals (ou les éditeurs ), est compréhensible, mais n'excuse pas le problème de vouloir faire de l'événementiel à moindre coût.

Duphot

24/06/2019 à 14:00

Le contenu de la réunion est très bien retranscrit ! Félicitations parce que c’etait très technique... :-)

sab

24/06/2019 à 14:22

Bonjour, lors de cette réunion, le sujet de la rémunération des auteurs auto-édités lors des salons et des aides du CNL à ceux-ci(pour une plus juste égalité entre auteurs) a t-il été abordé ?

Team ActuaLItté

24/06/2019 à 14:49

Evoqué, mais la fin de non recevoir est toujours la même : pas d'avancée pour l'instant de ce point de vue !

Ismaël

25/06/2019 à 13:31

Ce qui est étonnant c'est que personne ici ne parle de la surproduction éditoriale, en particulier dans le secteur de la BD... En 1990, paraissaient environ 800 BD par an, en 2000 plus de 1500, en 2010 on est déjà autour de 4000, et en 2016 plus de 5300 titres (dont 4000 nouveautés strictes et le reste en réédition sous nouvelle couverture)... Plus surprenant encore, si l'on prend les meilleures ventes de BD, on retrouve une bonne moitié de titres qui sont des séries déjà présentes dans ces meilleures ventes il y a 25 ans (Luky Luke, Asterix, Blake et Mortimer, XIII et Largo Winch, les Tuniques bleues, les Schtrompfs, etc...), ce qui signifie que, malgré une surproduction pléthorique, et à quelques exceptions près pour certains auteurs qui ont tiré leur épingle du jeu en roman graphique, bd d'humour ou manga, la diversification éditoriale à tout va n'a pourtant pas générer un large renouvellement des best-sellers du domaine. Au final, que se passe-t-il ? On fait paraître 5 à 6 fois plus de titres qu'en 1990, on inonde le marché des librairies, on publie une foule de nouveaux auteurs et illustrateurs, mais ce sont pour beaucoup toujours les mêmes qui représentent les meilleures ventes, et les tirages moyens s'effondrent, les ventes moyennes s'effondrent, les auteurs et illustrateurs qu'on a publié à tour de bras vivent de plus en plus dans une grande précarité, en-dessous du SMIC voire bien en-dessous... travaillant pourtant d'arrache-pied sans compter leurs heures. Difficile de jeter la pierre aux auteurs et illustrateurs en la matière, ils créent, ils demandent à être publier, tout est normal. En revanche, les éditeurs, eux, font le choix, surpublient et produisent en masse pour générer une trésorerie à court terme, qu'ils doivent renouveler à chaque office pour tenir la distance. Cela pousse les auteurs et illustrateurs à chercher, désespérément, des revenus annexes pour pouvoir survivre, tout simplement. Dans ce cadre, les manifestations, spécialisées ou généralistes, qui furent autrefois des espaces de rencontre d'un auteur avec son public, de transmission d'une œuvre, d'échange et de découverte, deviennent progressivement des entreprises d'aides et de soutiens aux créateurs précaires, utilisant les subventions publiques (déjà conditionnées à la rémunération des rencontres d'auteurs) et le mécénat privé pour, petitement, donner une aumone de rémunération aux auteurs et illustrateurs. Alors, faire la grève des signatures ou des présences en salons, pourquoi pas... (avant cela d'ailleurs, sans même parler de grève, les auteurs/illustrateurs pourraient tout simplement ne pas répondre positivement aux invitations des manifestations et rester travailler chez eux plutôt que de perdre ainsi leur temps sur les salons) ? Mais faire une vaste grève du manuscrit ou de la planche de BD auprès des éditeurs pour leur forcer un peu la main en vue de mieux rémunérer leurs auteurs et de publier de manière plus raisonnable afin de faire remonter les ventes moyennes, ce serait peut-être aussi une idée à creuser non ? Alors, certes, là... c'est se mettre à dos son employeur éditeur, il ne faudrait pas le froisser... il est déjà tellement attentif au taux de droits qui ne progresse pas, voire régresse, aux avances qui diminuent, au travail préparatoire ou de correction qui s'effrite, à sa participation, plus que parcimonieuse voire inexistante pour certains, aux invitations de ses propres auteurs en salon ou en librairie, il est si ouvert aux négociations sociales et fiscales de « ses » auteurs, aux problèmes de l'Agessa, au statut des créateurs... bref, il est vrai, il vaut mieux à tous égards le laisser en paix... Quant à la question de la valeur de la présence de l'auteur, bien réelle, sans doute faudrait-il aussi se la poser en librairies... quand il y fait une rencontre et/ou des signatures, qu'il se déplace pour cela sur une ou deux journées, il effectue exactement le même travail que lors d'un salon, et n'est pas rémunéré pour cela, ni par le libraire, ni par l'éditeur... En toute logique, il devrait donc réclamer la même chose. Mais ce serait cette fois risquer de mettre à mal la librairie, qui ne se porte déjà pas bien on le sait, malgré, comme les manifestations, des subventions publiques, des aides à l'installation, des soutiens de l'Adelc, des labels permettant un peu d'air financièrement, etc. Ou alors pas la librairie dite indépendante, dont les tables croulent déjà sous les nouveautés, et les remises sous les cartons les retours, seulement les grandes chaînes, mais cela poserait la question de l'égalité de traitement et d'une distorsion de concurrence. Bref, il reste donc les manifestations pour tenter de subvenir aux baisses de revenus des auteurs/illustrateurs et faire peut-être quelques coups d'éclat pour crier un peu plus fort dans le désert éditorial. Cela restera symbolique, ne réglera rien des problèmes de fonds des auteurs/illustrateurs mais il faut croire que dans ce monde du livre les symboles nourrissent mieux son homme ou sa femme que des combats plus essentiels dans lesquels il faudrait risquer de bousculer un peu plus le sacro-saint éditeur...

malamuth

25/06/2019 à 16:48

A titre d'information, personne ne gagne d'argent lors d'une dédicace en librairie.
Pas l'auteur parce que pendant ce temps là, il ne travaille pas,
Pas l'éditeur car souvent il participe au frais de déplacement
Pas le libraire qui prend en charge le reste des frais (transport, hôtel, repas).
De plus, le plus souvent, la séance de dédicace ne permet pas à l'auteur de conquérir un nouveau public car elle est squattée par les chasseurs de dédicace.
Pour moi, 2 solutions:
- plus de dédicaces en librairie
- remplacer la dédicace par la signature (comme en littérature)

Ismaël

25/06/2019 à 16:57

@ Malamuth : si on suit votre raisonnement, personne ne gagne d'argent lors d'une dédicace en salon non plus... Pas l'auteur qui ne travaille pas pendant ce temps-là, pas l'éditeur qui ne participe que rarement aux frais, par le salon ouvert gratuitement au public et qui prend en charge le reste (transport, hôtel, restauration et rémunération des rencontres), et seulement un peu le libraire qui, tout de même, vend quelques livres de l'auteur sur place... la question des chasseurs de dédicace restant en revanche entière. Remplacer la dédicace illustrée en BD par la simple signature comme en littérature reviendrait tout de même à dénaturer l'intérêt même d'une dédicace d'un illustrateur dont le talent premier est le dessin (et qui a souvent un scénariste, dont le talent premier est l'écriture...), mais après tout pourquoi pas.

Black Bullet

26/06/2019 à 03:24

Les dessinateurs ont aussi la possibilité de faire des commissions et maintenant il a aussi Tipeee/Patreon et le crowdfunding pour financer une BD/Artbook.

Rien contre le fait de faire payer les festivals, par contre les dessins en librairies est le dernier avantage du libraire le faire sauter est une mauvaise idée.

Bubulle

26/06/2019 à 07:54

En tant qu'organisateur de festival BD "Bulles en Champagne" nous rémunérons la présence des auteurs invités en plus des ateliers scolaires que nous avons toujours fait… Cela reste un choix dans les lignes de budget et je préfère faire moins de pub que de ne pas verser cette indemnité aux auteurs… pour ce qui est de compter sur des subventions supplémentaires pour le moment ce n'est pas le cas à part la Sofia (les autres ont toujours une bonne excuse).

Coin coin

26/06/2019 à 20:10

Rémunérer les dédicaces est en effet une nécessité au regard de la situation difficile des auteurs.

Toutefois la question essentielle est comment les rémunérer, car la circulaire de 2011 sur les revenus accessoires des auteurs ne parle pas du tout des journées de signature. Il y a donc un flou juridique.

Face à cela, que faire :

1) interpréter de façon stricte la circulaire et considérer des lors que les séances de dédicaces ne relèvent pas du champ d'application du régime des artistes auteurs ? C'était la position de la mda et de l'agessa fin 2018 (à voir quelle est la position de l'urssaf puisque c'est elle qui est désormais chargée de la perception des cotisations sociales s'agissant des artistes auteurs).
Csq pour le paiement des dédicaces: il faudrait salarier les auteurs ou qu'ils émettent une note d'honoraires sous un autre "statut" que celui d'artiste auteur (ex travailleur indépendant), a condition que ce "statut" leur permette de facturer des séances de dédicaces.

2) Interpréter de façon souple la circulaire et considérer que les séances de dédicaces relèvent de la lecture publique, de la rencontre publique voire de la création pure et simple, ce qui permettrait de les rémunérer sous forme de droits d'auteur ?

Aucun texte juridique ne permet de trancher entre les deux positions, ce qui fait :

-qu'à court terme, il faudra que les 3 organismes concernés (Mda Agessa Urssaf) tranchent par écrit en disant que les séances de dédicaces des auteurs relèvent bien du champ d'application du régime des artistes auteurs.

- qu'à long terme la circulaire de 2011 sur les revenus accessoires soit remplacée par une autre qui intègre les séances de dédicaces parmi les revenus des auteurs relevant du champ d'application du régime des artistes auteurs. Cette modification est d'autant plus nécessaire que la circulaire de 2011 est dépassée (elle parle toujours de la distinction auteurs affiliés / assujettis, laquelle n'a plus lieu d'être au regard de la réforme du régime des artistes auteurs)

Bref, tant que la circulaire n'est pas refaite et n'intègre pas expressément les séances de dédicaces, il y aura toujours une interrogation sur la façon de les rémunérer voire des risques d'utiliser des solutions pas forcément réglos pour les payer.

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Chine, Occident et Liu Cixin : un Problème à trois corps

Le roman culte de Liu Cixin a très récemment été adapté en série par Netflix. Le géant américain n'a pas hésité à sortir les grands moyens pour faire de cette histoire la nouvelle grande saga de la pop culture du XXIe siècle. Le succès attendu est au rendez-vous pour la plateforme de streaming, mais la série reflette-t-elle vraiment toute la complexité que recouvre « le problème à trois corps » ?

19/04/2024, 11:14

ActuaLitté

Promotion de la transphobie : mode d'emploi d'une Transmania

Suite aux pressions exercées par des activistes et quelques élus municipaux de Paris et de Lyon, JCDecaux a annoncé procéder au retrait des affiches publicitaires de l'ouvrage Transmania, jugé « transphobe et complotiste ». Un retrait qui a fait plus parler de lui que l'ouvrage en lui-même... Il n'y a pas de mauvaise publicité : tout est bon à prendre...

18/04/2024, 12:33

ActuaLitté

Jean-Baptiste Passé nommé directeur général des éditions Michelin

En poste depuis la mi-septembre de 2021, l’ancien directeur général du Festival du livre de Paris quitte ses fonctions comme prévu. Selon les informations de ActuaLitté, il gagne le groupe Média Participations, où il prenda la tête de la coentreprise Michelin Éditions, qui édite guides gastronomiques, touristiques, cartes et plans.

16/04/2024, 18:46

ActuaLitté

Les Cahiers d’Esther : en juin s'achève la saga de Riad Sattouf

Esther atteint sa majorité dans ce tome 9, Histoires de mes 18 ans, qui marque une étape cruciale dans sa vie... Alors qu'elle termine sa terminale, elle fait face au baccalauréat, aux choix d'orientation difficiles via Parcoursup, et à la fin imminente des Cahiers d'Esther...

16/04/2024, 18:11

ActuaLitté

À Mayotte, la chaine du livre face aux difficultés “permanentes”

À une intense crise de l'eau en 2023, a succédé, à Mayotte, une crise sociale, de grande ampleur également, consécutive à d'importants flux de population en provenance des Comores et de Madagascar, notamment. La chaine du livre de l’île, déjà fragile, se retrouve dans une situation délicate.

16/04/2024, 12:56

ActuaLitté

Le Condottière, un mercenaire dans l'édition

Avec plus d’une vingtaine de titres déjà au catalogue, les éditions Le Condottiere se spécialisent dans la publication d’ouvrages traitant des sciences humaines, de l’histoire et de la musique. Elles proposent également des témoignages, des romans et des pièces de théâtre et se placent bien entendu sous le patronage d’André Suarès et de son ouvrage Le Voyage du condottiere (paru à partir de 1910).

16/04/2024, 12:29

ActuaLitté

Plus grand que le ciel :  Virginie Grimaldi et Olivier Adam de retour en mai

Virginie Grimaldi, qui a vendu en 2023 plus d’un million d’exemplaires de ses livres en France, est de retour ce 1er mai avec Plus grand que le ciel, qui paraît chez Flammarion. Son second roman dans la maison de Sophie de Closets après Une belle vie, paru l'année dernière. Toujours dans la même maison et le même, le nouveau Olivier Adam sort également, Il ne se passe jamais rien ici.

15/04/2024, 16:23

ActuaLitté

Editis : Marie-Pierre Sangouard, cinquième directrice générale

Marie-Pierre Sangouard a été nommée par Denis Olivennes et Catherine Lucet à la tête d'Editis, en tant que nouvelle directrice générale adjointe du groupe. La directrice de la diffusion d'Interforum depuis 2018 intègre l'équipe de direction 100 % féminine, en tant que cinquième élément. Une belle promotion donc.

15/04/2024, 14:57

ActuaLitté

Books By Women : le métier évolue, surtout ne pas se perdre en route

Avril signe le retour des beaux jours, l'impératifs de ne pas se découvrir d'un fil, mais surtout des nouvelles de la lettre Books By Women. Et comme toujours, la voici proposée en intégralité, rien que pour vos yeux, comme dirait l'autre...

12/04/2024, 17:17

ActuaLitté

Pour l'industrie papetière aussi, le secteur du livre reste solide

En 2021 et 2022, l'industrie papetière se trouvait dans un contexte de « polycrise » : 2023 a-t-il fait mieux ? Sur fond d'inflation, la production et la consommation globale des papiers et des cartons, en France, sont en recul, tout comme le chiffre d'affaires du secteur (papier, carton et pâte marchande), qui atteint 5,6 milliards €. Mais la demande du marché du livre, elle, reste stable.

09/04/2024, 11:25

ActuaLitté

Une aventure inédite d'Elmer, inspirée par une canicule française

L'éléphant coloré Elmer a perdu son papa, David McKee, en avril 2022, et sa dernière aventure, Elmer et le cadeau mystère, est parue en septembre 2023 (dans une traduction de Claire Billaud, Kaléidoscope). Pas vraiment la dernière, finalement : un manuscrit inédit sera publié par la famille de l'auteur en 2024, au Royaume-Uni.

08/04/2024, 13:24

ActuaLitté

Editis : Olivennes tranche dans le vif et annonce un “Editis Media Groupe”

Président d'Editis depuis novembre 2023, Denis Olivennes le décrit à présent comme « un groupe remarquable et solide par la qualité de ses maisons, de ses éditeurs, de son appareil de distribution et de diffusion », dans un entretien. S'il s'est approprié le groupe, cela s'est un peu fait au détriment du comité exécutif d'Editis, qui a perdu plusieurs membres, nommés sous l'ère Michèle Benbunan.

08/04/2024, 12:18

ActuaLitté

Shoot the book ! les 16 et 17 mai au festival de Cannes

Le programme Shoot the Book ! sera de retour sur la croisette les 16 et 17 mai 2024. Mises en place il y a 11 ans en marge du Festival de Cannes, ces rencontres mettent en relation des éditeurs et des producteurs du monde entier à la recherche de futurs projets d'adaptation cinématographique. 

08/04/2024, 11:06

ActuaLitté

Pierre Féry quitte Michel Lafon pour les éditions du Rocher

Pierre Féry, précédemment chez les éditions Michel Lafon, intègre les éditions du Rocher en tant que directeur éditorial délégué, placé sous l'autorité de Bruno Nougayrède, président du groupe Elidia, propriétaire des éditions du Rocher.

04/04/2024, 16:31

ActuaLitté

Editis : Trésor Bofete nouveau directeur de la communication

Catherine Lucet, Directrice Générale d'Editis, et Pascale Rus, Directrice Générale Adjointe, expriment leur satisfaction à l'occasion de l'intégration de Trésor Bofete au poste de Directeur de la Communication Groupe.

04/04/2024, 11:49

ActuaLitté

Pour leurs 20 ans, les éditions de La Volte préparent “une folie”

À l'occasion de son anniversaire, La Volte édite un livre-objet unique retraçant vingt ans de publications, avec vingt univers « voltés » illustrés par vingt artistes différents. Pour l'occasion la maison lance une campagne de financement sous forme de souscription pour V.Vingt ans de Volte.

02/04/2024, 15:01

ActuaLitté

Hachette Livre signe avec Total pour 3 ans 

Hachette Livre et TotalEnergies ont annoncé la prolongation de leur collaboration pour les trois prochaines années. Elle concerne la commercialisation de produits culturels au sein des stations-service. Cette initiative s'inscrit dans une volonté pour TotalEnergies de proposer un éventail de biens culturels, tout en offrant à Hachette Livre l’opportunité de promouvoir ses produits à plus grande échelle.

28/03/2024, 16:50

ActuaLitté

Le Pavé Rémois, nouvelle maison d’édition dans la ville de Paul Fort

Margot Reibel, jeune éditrice, a récemment fondé le Pavé Rémois, une nouvelle maison d'édition basée à Reims, avec pour mission de mettre en lumière le talent littéraire de la Champagne-Ardenne. 

27/03/2024, 18:17

ActuaLitté

Étude Babelio : les lecteurs de romance en France

Le site des amoureux des livres, Babelio, a mené une grande étude sur ce genre parfois méprisé, mais aussi vaillamment défendu par les lectrices, en effet la majorité du lectorat (94,9 %). 50 questions pour mieux appréhender ce riche continent, et comment il est perçu par ceux qui l'aiment et le connaissent.

26/03/2024, 20:00

ActuaLitté

Les Montagnes hallucinées de Lovecraft, un manuscrit en édition limitée

Les Saints Pères, éditeur spécialisé dans la publication de fac-similés de manuscrits des grands classiques de la littérature mondiale, propose At the Mountains of Madness (Les Montagnes hallucinées) de H.P Lovecraft, dans une édition limitée et numérotée de 1000 exemplaires.

25/03/2024, 11:07

ActuaLitté

Les éditions Autrement lancent une collection avec la revue Zadig

La maison généraliste du groupe Madrigall, Autrement, s'associe avec le trimestriel né en 2019, Zadig, et lance une nouvelle collection, Zadig Autrement.

21/03/2024, 16:56

ActuaLitté

Pierre Leroy nommé conseiller d'Arnaud Lagardère

Dans la perspective de son prochain départ en retraite, M. Pierre Leroy a informé le Conseil d’Administration de sa décision de mettre fin à ses mandats de Directeur Général Délégué, membre du Comité Exécutif et Censeur du Conseil d’Administration de Lagardère SA, avec effet immédiat au 19 mars 2024.

19/03/2024, 21:50

ActuaLitté

Le Roi et l'oiseau : le chef d'oeuvre de Grimault et Prévert

Sorti en 1980, Le Roi et l'Oiseau est un film d'animation signé Paul Grimault sur des textes de Jacques Prévert. Un film de renommée mondiale, que des réalisateurs japonais comme Miyazaki et Takahata ont porté aux nues, considérant Grimault comme leur mentor. Et derrière le grand film, un grand livre, réédité...

19/03/2024, 16:50

ActuaLitté

Après l'émancipation, Dalva collabore avec Robert Laffont

Après avoir collaboré pendant trois ans avec le groupe Christian Bourgois éditeur, les jeunes éditions Dalva se sont émancipées à l'automne 2023. Leur démarrage réussi, marqué par un bon accueil de leurs 23 premières publications auprès des lecteurs et des libraires, motive Juliette Ponce et Marie-Anne Lacoma à continuer sur leur lancée, en collaborant cette fois avec les éditions Robert Laffont.

19/03/2024, 11:07

ActuaLitté

Les Mémoires d'Al Pacino en octobre 2024 aux éditions du Seuil

L'acteur américain Al Pacino, connu pour ses rôles dans Le Parrain, Un après-midi de chien ou Scarface, et récompensé par un Oscar, un Emmy Award et un Tony Award, retracera sa carrière dans Sonny Boy. Ces Mémoires seront publiés en France par les éditions du Seuil, le 11 octobre 2024.

15/03/2024, 15:19

ActuaLitté

LivrEmploi, la nouvelle plateforme de recherche d'emploi dans l'édition  

La plateforme livremploi.fr offre un espace gratuit pour la recherche d'emploi dans l'ensemble des domaines de l'édition. À partir du 8 avril, juste avant le Festival du Livre de Paris 2024, elle sera officiellement accessible.

14/03/2024, 12:19

ActuaLitté

Gilles Haéri succède à Francis Esménard au bureau du SNE

Gilles Haéri, à la tête des Éditions Albin Michel depuis 2019, a intégré le 13 mars 2024 le bureau du Syndicat national de l'édition (SNE). Né en 1972, cet ancien élève de l’École Centrale Paris, également agrégé de philosophie, a initialement orienté sa carrière vers l'édition universitaire avant de s'ouvrir à la littérature générale.

14/03/2024, 10:05

ActuaLitté

Un recueil inédit de James Baldwin en mai pour le centenaire

Pour marquer le centenaire de la naissance du grand écrivain et activiste James Baldwin, les éditions Stock proposent une collection de textes jamais publiés en français, avec une préface du Prix Femina 2013, Léonora Miano, entre autres spécialiste de la question coloniale. Sortie de La Croix de la Rédemption (trad. Valentine Leÿs et Romaric Vinet-Kammerer) prévue le 15 mai prochain.

13/03/2024, 17:33

ActuaLitté

Petites et moyennes maisons d'édition : de fragiles fondations

À partir de plusieurs sources, dont des bases de données et des entretiens avec quelques éditeurs, le ministère de la Culture s'est lancé dans une étude consacrée aux petites et moyennes maisons d'édition. Si la dynamique de création des structures ne faiblit pas depuis les années 1970, celles-ci restent fragiles, en particulier dans un contexte de concentration du secteur. 

13/03/2024, 12:59

ActuaLitté

À 70 ans, Martine vit une seconde jeunesse

Martine, la célèbre petite fille née de l'imagination de Marcel Marlier et Gilbert Delahaye en 1954, fête cette année ses 70 ans. Avec ses 60 albums vendus à plus de 165 millions d'exemplaires dans le monde, elle est devenue une véritable icône de la littérature jeunesse, incarnant l'enfance et le bonheur pour des générations de lecteurs. Pour célébrer cet anniversaire, les éditions Casterman ont prévu une série d'événements à destination des lecteurs de Martine, dont une exposition à la galerie Gallimard.

13/03/2024, 12:23

ActuaLitté

Saporta fait ses cartons : Adieu Fayard et Bolloré, bonjour la liberté ?

Voici une semaine que le bruit circulait : l’éviction de la patronne de Fayard était actée au sommet du groupe Lagardère. L’AFP a officialisé la chose, sans aucune réserve : Isabelle Saporta aurait été convoquée ce 8 mars, pour entretien préalable à licenciement. Lequel serait donc effectif le 20 mars.

09/03/2024, 10:11

ActuaLitté

Salaires minima dans l'édition : un dialogue social dans l'impasse ?

Le contexte de forte inflation avait conduit les partenaires sociaux à se réunir autour de la table à plusieurs reprises, en 2022, pour convenir de deux hausses au cours de l'année 2023. L'avenant n° 16 doit revaloriser les rémunérations des salariés de la branche édition pour 2024, mais les négociations sont houleuses : Force ouvrière et la Confédération Générale du Travail dénoncent des montants largement insuffisants, notamment pour les plus bas salaires.

07/03/2024, 11:26

ActuaLitté

Julliard : Frédéric Mora rejoint Adrien Bosc comme nouveau directeur éditorial  

Les éditions Julliard (Editis) se félicitent de l’arrivée prochaine de Frédéric Mora au poste de directeur éditorial : « Frédéric Mora est un grand éditeur, et une personne rare. Il a contribué au renouvellement du paysage littéraire français. Avec Lisa Liautaud, directrice éditoriale, ils formeront un tandem à la hauteur de notre ambition pour la maison. »

06/03/2024, 18:43

ActuaLitté

La maison des pensées de l'écologie, Wildproject, lance sa collection "Littératures"

Depuis 2009, notre maison d'édition, dédiée aux courants de l'écologie, s'apprête à introduire sa nouvelle collection intitulée « Littératures », en avril 2024.

06/03/2024, 17:51

ActuaLitté

Traverser les lacs à la nage et déplier le temps

J’ai longtemps regretté la placidité des lacs suisses ‒ mais ce calme n’est qu’apparent, leurs tempêtes existent, les courants peuvent se révéler traitres ; je ne le savais pas.

06/03/2024, 17:23

ActuaLitté

En difficulté, la maison d'édition Ici Même émet un SOS

Le mot d'ordre est lancé : « Sauvons Ici Même, achetez Ici Même ! » Cet appel aux lecteurs et aux lectrices vise à garantir l'avenir de la maison d'édition nantaise, dont le catalogue compte une soixantaine de titres. Bérengère Orieux, fondatrice, reste optimiste et passionnée malgré les difficultés rencontrées depuis la pandémie.

06/03/2024, 12:55

Autres articles de la rubrique Métiers

ActuaLitté

Bruxelles, une menace pour la vie privée des dirigeants de Vivendi

La fusion de Lagardère avec Vivendi poursuit son bonhomme de chemin… devant la justice européenne. Ce 11 avril, la Cour de Justice de l’Union européenne a donné raison au groupe des Bolloré. En cause, une ordonnance que la société contestait en ce qu’elle exigeait la collecte et la conservation de documents potentiellement sensibles, impliquant des données personnelles.

22/04/2024, 18:47

ActuaLitté

En Italie, Meloni et la Rai ont-ils menti pour mieux censurer ?

Le lauréat du prix Strega 2019, Antonio Scurati, avait prévu de présenter un monologue sur l'antifascisme à la télévision publique italienne, la Rai, pour coïncider avec la fête de la Libération le 25 avril. Une intervention finalement annulée, entraînant des soupçons de censure, notamment à cause des critiques que l'écrivain voulait explicitement porter envers la Première ministre Giorgia Meloni. La chaîne a nié toute censure, arguant que l'annulation était due à des raisons financières... Une note a fuité, qui prouve qu'elle a menti... La polémique enfle.

22/04/2024, 14:49

ActuaLitté

Livre d'occasion : le Conseil permanent des écrivains souhaite une “concertation”

Le Conseil permanent des écrivains (CPE) a exprimé ses préoccupations suite à la publication d'une étude réalisée par Sofia et le Ministère de la Culture, datée du 10 avril 2024. Cette étude met notamment en lumière une augmentation significative des ventes de livres d'occasion, qui représentaient 20 % du marché en 2022.

22/04/2024, 13:32

ActuaLitté

L'acteur Chris Pine signe son premier livre jeunesse

L'acteur et réalisateur américain Chris Pine, connu pour ses rôles dans Star Trek Into Darkness (2013), Wonder Woman (2017) ou plus récemment Donjons et Dragons : L'Honneur des voleurs (2023), publiera cette année son premier ouvrage pour la jeunesse. L'histoire d'une bataille entre deux animaux, un chien et un écureuil, pour défendre leur territoire... 

22/04/2024, 12:24

ActuaLitté

Japon : une amende de 10 millions € pour un pirate de mangas

Mangamura. À la fin des années 2010, ce nom faisait trembler de rage les plus grands éditeurs japonais de mangas, dont Kadokawa, Shueisha et Shogakukan. En 2017, ils avaient uni leurs forces pour abattre la plateforme pirate aux quelque 100 millions de visiteurs mensuels, avant de se tourner vers les opérateurs... La justice a condamné l'un d'entre eux a une amende de 10 millions €.

22/04/2024, 10:58

ActuaLitté

Un écrivain italien interdit de télé : le spectre de Meloni plane

La relation entre intellectuels et pouvoir a toujours été un sujet de débat, tout comme le lien entre politique et littérature. Mais, depuis l’arrivée de Giorgia Meloni en octobre 2022, le débat s’est enflammé en Italie. Preuve, suite à la décision d’annuler le monologue d’Antonio Scurati prévu sur la télévision publique italienne, la Rai, au sujet de l’antifascisme.

20/04/2024, 18:56

ActuaLitté

Mort de Georges Forestier, spécialiste de Molière, Corneille et Racine

Georges Forestier, né le 13 juin 1951 à Nice et décédé le 18 avril 2024 d'un cancer annonce Sorbonne Université, était un éminent professeur de littérature française et un historien du théâtre reconnu, particulièrement spécialisé dans le théâtre du XVIIe siècle. Il a enseigné à l'Université Paris-Sorbonne de 1995 à 2020, avant de devenir professeur émérite à Sorbonne Université. 

19/04/2024, 20:35

ActuaLitté

Des livres neufs à prix réduit : une solution pour les collectivités

Depuis cinquante ans, Expodif fournit collectivités et revendeurs : quelque 5000 références dans son catalogue, issues de lots rachetés auprès d’une centaine de fournisseurs. Et des livres neufs revendus à des prix concurrentiels – entre 40 et 65 % du prix éditeur. 

19/04/2024, 17:32

ActuaLitté

L'Autrichien qui avait fait plier Facebook s'attaque à Meta

Voilà dix ans, cet activiste originaire de Salzbourg publiait un ouvrage mettant farouchement en cause le fonctionnement du réseau social Facebook : Kämpf um deine Daten (Luttez pour vos données), dénonçait le moissonnage d’informations que pratique la société de Mark Zukerberg. Mais Max Schrems n’en a résolument pas fini avec Meta…

19/04/2024, 15:45

ActuaLitté

L'immense collection de VHS de Scorsese entre à la bibliothèque

52 mètres linéaires, et autant de boîtes de conservation. À la tête d'une des filmographies les plus imposantes de l'histoire, le réalisateur américain Martin Scorsese a pourtant trouvé le temps, des années 1980 aux années 2000, de s'adonner à une occupation pour le moins étrange. Il a enregistré des milliers d'heures de programmes télévisés sur des centaines de VHS...

19/04/2024, 12:36

ActuaLitté

À Manhattan, une douce France dans la librairie de Cyril Dewavrin

Cyril Dewavrin a de la suite dans les idées : propriétaire de l'enseigne La Comédie Humaine à Avignon, inaugurée en 2018, c'est au cours d'un voyage aux États-Unis qu'il décide de tenter l'aventure outre-Atlantique. Depuis début décembre 2023, La Joie de Vivre propose, dans le quartier de Chelsea, à Manhattan, un petit coin de France aux New-Yorkais.

19/04/2024, 10:53

ActuaLitté

Reconnue coupable de faute, l'Agessa condamnée à indemniser un auteur

30.000 €, pas moins. Voilà le montant des dommages et intérêts que le tribunal judiciaire de Paris a sommé à feue l’Agessa d’indemniser, pour avoir porté préjudice à un artiste auteur. Un montant qui donnera le hoquet aux pouvoirs publics : de fait, quelque 200.000 personnes seraient concernées par les 40 années d’incurie de l’organisme. Rapide calcul : faudrait-il trouver 6 milliards € ?

18/04/2024, 18:50

ActuaLitté

Erri De Luca, Lola Lafon ou Javier Cercas rêvent l'Europe dans une revue

À l'approche des élections européennes, en juin 2024, la revue Zadig et la chaine franco-allemande Arte s'associent autour d'une publication exceptionnelle, sous le mot d'ordre « Rêver l'Europe ». Dans ses pages, plusieurs plumes se croisent, dont Erri De Luca, Lola Lafon, Javier Cercas ou encore François-Henri Désérable.

18/04/2024, 14:52

ActuaLitté

Académie des beaux-arts : Thierry Groensteen élu correspondant

La bande dessinée renforce encore sa place au sein de la prestigieuse Académie des beaux-arts, abritée par l'Institut de France, à Paris. Ce 17 avril a en effet été élu Thierry Groensteen, historien et théoricien du 9e art, en tant que correspondant de la section de gravure et dessin.

18/04/2024, 12:52

ActuaLitté

Budget 2024-2025 du Canada : où sont passés les engagements ?

Personne ne digère vraiment la présentation du budget 2024-2025 par la ministre des Finances, Chrystia Freeland. Les organisations professionnelles du monde de la culture attendaient fermement que s’y retrouve la Loi sur le droit d’auteur. Espoir déçu et mauvaise nouvelle en perspective.

18/04/2024, 11:44

ActuaLitté

L'enfer pour le “paradis du manga” : quel avenir pour piccoma France ?

Malgré des résultats au Japon sidérants en 2023, le propriétaire sud-coréen de la plateforme piccoma, Kakao Entertainment Corp. enclenche une restructuration. Les nouveaux dirigeants se sont engagés auprès des actionnaires à rechercher une croissance organique désormais.

18/04/2024, 11:20

ActuaLitté

IA et culture : Rachida Dati missionne le CSPLA

Devant la commission des affaires culturelles de l'Assemblée nationale, Rachida Dati avait annoncé qu'elle saisirait prochainement le Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique (CSPLA) sur plusieurs points liés à l'intelligence artificielle. Deux missions ont été officialisées, sur la transparence et l'effectivité des droits.

17/04/2024, 16:13

ActuaLitté

Des pubs télé pour le livre, une décision qui favorisera Vivendi ?

Après le SNE, c'est au tour du Conseil permanent des écrivains (CPE) - ADAGP, ATLF, Cose-Calcre, EAT, Maison de Poésie, Pen Club, Sacem, SAIF, SAJ, Scam, SELF, SGDL, SNAC, Union des Poètes, UPP -, et la Fédération des éditions indépendantes (FEDEI), d'affirmer leur opposition à la publicité pour le livre à la télévision, et le décret no 2024-313 du 5 avril 2024 qui la rend possible pendant une période d'au moins deux ans.

17/04/2024, 12:43

ActuaLitté

À Hong Kong, la loi sur la “sécurité” met le livre en danger

À Hong Kong, l'emprise de la Chine est désormais une réalité quotidienne. Depuis la rétrocession du territoire au géant voisin par le Royaume-Uni, le régime communiste s'impose, petit à petit. Ses lois sur « la sécurité nationale » se succèdent, avec des conséquences importantes pour les libertés individuelles. Y compris dans le monde du livre, qui s'en inquiète.

17/04/2024, 12:17

ActuaLitté

Le SNE contre la publicité télévisée pour les livres (sans régulation)  

Le Syndicat national de l'édition (SNE) exprime de sérieuses préoccupations suite à la publication du décret du 5 avril dernier, autorisant la publicité pour les livres à la télévision pour une période de deux ans. Les éditeurs craignent que cette mesure ne fragilise le secteur de l'édition et n'appauvrisse la création littéraire, en l'absence de régulations spécifiques pour cette « expérimentation ».

17/04/2024, 10:52

ActuaLitté

Dans l'Iowa, une censure combattue par les “Big Five” de l'édition

BookBanUSA — De l'autre côté de l'Atlantique, de nombreux États se sont dotés de législations très contestées, qui facilitent le signalement et le retrait d'ouvrages des collections des bibliothèques publiques ou scolaires. Dans l'Iowa, une action en justice s'oppose à ces lois de censure, avec le soutien des plus grands groupes éditoriaux américains...

17/04/2024, 10:41

ActuaLitté

Construire une offre de lecture pour les handicapés visuels, un temps long

Mi-mars, deux députés prenaient d’assaut le ministère de la Culture que Rachida Dati investissait tout juste. Et d’interpeller la rue de Valois quant à la politique d’aide à la lecture pour les personnes atteintes de handicaps. Plus spécifiquement, pour ce qui touche à l’édition en braille…

16/04/2024, 16:54

ActuaLitté

En Italie, le procès de Luciano Canfora attendu en octobre

À Bari, une audience préliminaire très attendue s'est déroulée ce mardi 16 avril, en présence de l'accusé, l'historien Luciano Canfora. Attaqué pour diffamation après avoir qualifié la Première ministre Giorgia Meloni de « néonazie dans l'âme », il sera jugé le 7 octobre prochain.

16/04/2024, 16:36

ActuaLitté

Pham Doan Trang, autrice et éditrice en prison, honorée par un prix

L'autrice et éditrice vietnamienne Pham Doan Trang, qui purge actuellement neuf années de prison au sein d'un établissement de la province de Bình Dương, a été désignée lauréate du Barbey Freedom to Write Award. Cette distinction salue l'engagement d'un « écrivain de conscience emprisonné ».

16/04/2024, 16:10

ActuaLitté

Décès de Bruno Combes, “révélation de l’autoédition française”

Bruno Combes, né en 1962, était un écrivain français reconnu pour ses romans d’amour et de suspense. Il est décédé ce 13 avril 2024, des suites d’une crise cardiaque, apprend ActuaLitté de son éditeur. Il avait commencé sa carrière littéraire relativement tard, mais il a rapidement gagné en popularité grâce à son style émotionnellement engageant et ses intrigues captivantes.

15/04/2024, 17:30

ActuaLitté

L'autrice autrichienne Elfriede Jelinek ordonnée Commandeur

L'autrice autrichienne Elfriede Jelinek a reçu ce dimanche 14 avril les insignes de Commandeur dans l'ordre des Arts et des Lettres, des mains de l'ambassadeur de France en Autriche, Gilles Pécout. Lauréate du Prix Nobel de littérature en 2004, cette romancière et dramaturge est publiée en France aux éditions du Seuil, Jacqueline Chambon et l'Arche.

15/04/2024, 15:46

ActuaLitté

En Norvège, qui a voulu tuer l'éditeur des Versets sataniques ?

En 1993, William Nygaard, directeur de la maison d'édition norvégienne Aschehoug, reçoit trois balles devant son domicile, à Oslo. 25 ans plus tard, en 2018, deux personnes étaient arrêtées, accusées de tentative de meurtre avec préméditation. Le 9 avril dernier, le bureau du procureur d'Oslo a toutefois annoncé la clôture de la procédure, faute de preuves.

15/04/2024, 14:43

ActuaLitté

Murielle Magellan signe Danse ta vie, pour France 2

L'autrice, scénariste et réalisatrice Murielle Magellan signera pour France 2 le scénario d'un nouveau téléfilm, intitulé Danse ta vie. Elle s'inspirera pour ce long-métrage d'une idée de Jean-Pierre Améris, avec laquelle elle a déjà collaboré à plusieurs reprises.

15/04/2024, 14:11

ActuaLitté

Pourquoi opposer droits d’auteur et transition écologique ?

Lors du Festival du livre de Paris, Emmanuel Macron a annoncé une nouvelle mesure affectant le marché du livre d'occasion, qui consiste en une « contribution » destinée à « protéger le prix unique du livre neuf ». Les détails devaient être précisés par la ministre de la Culture, Rachida Dati, ce week-end, on attend d'ailleurs toujours... Les premiers visés par la décision du président : les plateformes de ventes d'ouvrages usagés. Maud Sarda, co-fondatrice et directrice générale de l'une d'entre elles, Label Emmaüs, réagit.

15/04/2024, 11:49

ActuaLitté

Les Mémoires posthumes d'Alexeï Navalny publiés par Robert Laffont

Mort le 16 février 2024 au centre pénitentiaire de Kharp à l'âge de 47 ans, Alexeï Navalny reste dans les mémoires comme l'un des plus fervents opposants à Vladimir Poutine. Il avait écrit, peu après son empoisonnement en 2020, un livre retraçant son parcours et les racines de son engagement contre l'autoritarisme installé en Russie depuis plusieurs années.

15/04/2024, 11:20

ActuaLitté

Robin Book : 12 ans de prison pour le plus grand voleur de livres

Ancien directeur de la bibliothèque Girolamini de Naples, Massimo Marino De Caro a obtenu d'entrer dans l'Histoire. Après un procès de la durée de 12 ans, il a été condamné par le tribunal de Naples à une nouvelle peine, pour un total de 12 ans de prison.

14/04/2024, 10:02

ActuaLitté

Le livre d'occasion en France : la grande étude

Pour rendre compte et comprendre les transformations du marché des livres d'occasion en France au cours de la dernière décennie, une vaste étude a été menée en 2022-2023 par le ministère de la Culture et la Sofia, sous la supervision du spécialiste du monde de l'édition, Bertrand Legendre. L'objectif : quantifier et comprendre ce secteur de la seconde main, en plein essor. 

12/04/2024, 18:05

ActuaLitté

2023, l'ère des lecteurs multimédias et multisupports ?

La Sofia, le SNE et la SGDL ont dévoilé les résultats de la 13ème édition du baromètre des usages du livre, qui couvre les formats imprimés, numériques et audio. Réalisée par Médiamétrie au début de 2024, cette enquête examine les comportements d'achat et de lecture des Français âgés de 15 ans et plus pour l'année 2023.

12/04/2024, 16:36

ActuaLitté

Emmanuel Macron : "une contribution" prélevée sur le livre d'occasion    

Lors de sa visite au Festival du livre de Paris qui s'est ouvert ce vendredi, le président Emmanuel Macron a annoncé l'introduction d'une nouvelle mesure pour préserver la loi sur le prix unique du livre neuf face à la concurrence croissante du marché du livre d'occasion. 

12/04/2024, 15:33

ActuaLitté

Internet : France et Québec réunis contre Chinois et Américains

La mission franco-québécoise initiée en 2019 avait débouché sur un appel à candidatures présenté trois ans plus tard. Au cœur de la collaboration entre la Belle Province et l’Hexagone, la découvrabilité des œuvres francophones. Ou comment exister dans un internet où d’un côté les GAFA américains, de l’autre les BATX asiatiques règnent en maîtres… 

12/04/2024, 14:47

ActuaLitté

En 2023, moins de livres achetés, plus d'argent engrangé

À l'occasion de l'inauguration du Festival du livre ce vendredi 12 avril au Grand Palais éphémère à Paris, le ministère de la Culture diffuse les « chiffres-clés de 2023 » relatifs au monde du livre et de l'édition, issus des analyses d'Electre Data Services, Kantar, GfK Market Intelligence, de l'Observatoire de l'économie du livre, du service du livre et de la lecture, de la direction générale des médias et des industries culturelles, ainsi que du Ministère de la Culture.

12/04/2024, 14:42