#Humeurs

Faire trempette dans les piscines nucléarisées de La Hague...

#Lectureetlittoral - Lecteur impénitent, Marc Roger a démarré le 21 janvier une aventure aussi littéraire que pédestre : parcourir 5000 km en longeant la côte atlantique, entrecoupant ses marches de lectures. À la limite est un voyage.

Le 25/04/2023 à 12:20 par Marc Roger

0 Réactions | 472 Partages

Publié le :

25/04/2023 à 12:20

Marc Roger

472

Partages

Partager cet article sur Linkedin Partager cet article par mail Imprimer cet article
ActuaLitté

Deux mois que je marchais. Côte d’Opale. Côte Picarde. Côte d’Albâtre. Côte de Grâce. Côte Fleurie. Côte de Nacre. Schistes. Sables. Calcaires. Silex. Galets. Dunes. Falaises. Et vainement, j’attendais.

Quel fut ce pas plutôt qu’un autre qui porta mon visage, nez devant, vers l’effluve espéré ? À quel instant précis le parfum du varech, cette odeur minérale dégagée par les algues posées sur l’estran, ce goût d’iode et de poivre emplissant votre bouche qu’il vous semble manger l’horizon et la mer sans quitter le rivage, me surprit ?

J’approchais de Barfleur ou était-ce Saint-Vaast quand le vent se chargea de l’épice, forte, humide, ce mélange de grève et de chutes de vagues, d’algues échouées, de cadavres de bêtes de roche et de sable. Pourquoi là, à Saint-Vaast-la-Hougue ? Le socle de granit armoricain commun à la Bretagne et la presqu’île du Cotentin favorise-t-il cette bouffée violente qu’aucun récif jusqu’alors n’avait su exhausser ?

Barfleur © Marc Roger
Barfleur © Marc Roger

J’eus soudain l’impression de revenir en enfance, sandales méduse de plastique aux pieds, en vacances au P’tit Port près de la Pointe du Grouin où la dune me semblait un Everest à gravir pour rejoindre la mer et la vue sur les îles de Chausey en bordure d’horizon. Souvenir volatile qu’effacèrent des Tadornes de Belon en captant mon regard vers le lustre de leurs plumes, leurs becs rouge vermillon et leur fuite dandinée de canards migrateurs sur le miroir d’argent de la vasière.

Tadorne de Belon © Marc Roger
Tadorne de Belon © Marc Roger

Pour comprendre où je marche, j’interroge les livres, j’interroge les cartes.

Quatre fleuves, la Douve, la Taute, la Vire et l’Aure pour un estuaire, la baie des Veys, la baie des Gués selon les étymologies de la toponymie locale. Zone de marais et de polders, de fleuves et de canaux. Pour l’heure, l’eau douce y règne avant que l’eau de mer n’y reprenne sa place aux prochaines submersions, mais dans l’élan de la presqu’île vers la Manche centrale, à la cambrure du Cotentin, on sent perler le sel. Omniprésent, partout, il ronge.

À sa suite, ou serait-ce l’inverse, les galets roulent en bandes sur les grèves du nord. Ils dessinent des arcs, ils élèvent des montagnes qui tonnent à chaque coup de ressac, ils remplissent les anses, arrondissent leurs courbes, ils recouvrent le GR, engloutissent les prés, démantèlent les murettes de pierre dont la Manche conserve le réseau vasculaire d’une vie autrefois uniquement agricole. Sémaphore de la Hague, quelques vaches résistent, mais les puces de sable gagnent l’herbe où se mêlent les algues.

— Témoignez du recul du trait de côte ! me demande Surfrider. On vous prête un LUMIX DMC-FZ300.

Comment prendre en photo la nature en mouvement, la piéger dans l’image immobile ? De tourner l’appareil en tous sens. D’éduquer mon regard. Composer des rapports entre ciel, terre et mer à la lutte, là où l’homme n’a été de tout temps que facteur de désordre, de campings inondables, de villes prises de vertige au rebord des falaises, de mille fentes meurtrières de bunkers aujourd’hui pleines de sable. Roitelet du béton, l’homme va nu sur la plage en pleurant sur sa pelle et son seau. Sa défaite est totale.

Dans la courbe de l’Anse Saint-Martin, en venant de Cherbourg, j’arrivais de la grève…

Falaises de Landemer © Marc Roger
Falaises de Landemer © Marc Roger

Mes yeux étaient emplis de falaises couvertes de fougères roussies depuis l’automne, tiges pliées à force de rafales, entrecoupées de langues fines de pâturages vert sombre, de roches noires piquetées de lichens et de bouquets d’ajoncs. Grossis des pluies de la dernière tempête, des ruisseaux torrentueux dévalaient du plateau. Dans ces espaces de buissons sauvages qu’une mer bleue de fer ourlait d’écume en contrebas, le peintre Jean-François Millet, natif du Hameau Gruchy, y avait peint et dessiné ce sol des origines qui lui était si cher, ce sol à la rencontre de la Manche dont se préoccupait si peu sa famille attachée au labeur de la terre ; qui consentait à y descendre seulement pour en extraire à grandes fourchées le varech que la mer leur offrait moyennant lourds efforts.

Une récolte d’azote qu’hommes et femmes remontaient par des sentiers tortueux entre grève et plateau, chevaux ou bœufs attelés à des charrettes ruisselantes de goémon.

Bien avant de quitter sa presqu’île pour gagner la région de Fontainebleau où il créa l’École de Barbizon avec ses amis peintres paysagistes, lui-même œuvra aux travaux de la ferme. Certains de ses tableaux parmi les plus célèbres dont L’Angélus, Les deux bêcheurs ou Les Glaneuses, et nombre d’études et de dessins reproduisent fidèlement le labeur paysan. Dans ses correspondances empreintes de nostalgie, il ne cessait de louer ce sol ingrat à la limite du sauvage. Limite où je marche aujourd’hui en comparant certains de ses tableaux, comme celui du Castel Vendon qui me fait face, pour y déceler des preuves du temps qui passe et du travail de l’érosion. Mais à l’œil nu ici, rien n’a bougé. À notre mesure humaine sur les échelles du temps, le vieux granit armoricain n’est pas d’usure visible.

J’arrivais de la grève...

Castel Vendon © Marc Roger
Castel Vendon © Marc Roger

Lui venait de ses terres. Il marchait d’un bon pas, bâton de bois à sa main droite. J’étais dans mes pensées. Lui, dans les siennes. Vêtu d’un jogging noir à bandes blanches, fermeture éclair jaune à la pochette de son bras, des Nike aux pieds, lacets couleur citron, collier de barbe blanche, le visage rond sous une casquette tabac foncé, d’un seul coup d’œil du haut de sa petite taille, il m’a classé touriste avec mes bâtons de marche, mon appareil photo et mes jumelles.

Nous nous saluons.

— Ça souffle toujours comme ça ? lui demandé-je

— C’est la Hague, monsieur ! me répond-il sur le ton de celui qui s’étonne qu’on s’étonne d’une chose ordinaire.

Mon voyage de lecture à voix haute en longeant le littoral le surprend moins que le fait de ne pas être reçu dans le village dont on devine les toitures dans son dos.

— Comment cela ? Vous arrivez d’Urville-Nacqueville et vous ne faites pas étape à Digulleville ? J’y ai construit la plus belle médiathèque du district de La Hague !

— Félicitations ! Et si je comprends, vous êtes maire de la ville ?

— J’étais… jusqu’à peu. J’ai lâché aux dernières élections. 49 ans de mandat. De 71 à 2020. J’en ai vu du changement.

Du trait de côte où a lieu notre échange, l’on peut voir les fines cheminées d’évacuation de l’usine de retraitement de déchets nucléaires de La Hague s’élever dans le ciel au-dessus de la colline quadrillée de murettes en pierres sèches.

— La plus grande du monde, précise-t-il. Passez nous voir, Digulleville vaut le détour !

Tout y est restauré, entretenu dans les codes architecturaux de la Pointe nord du Cotentin. Mairie, salle des fêtes, terrains de sport, amélioration des routes, réhabilitation du sémaphore de Jardeheu en gîte communal, tous travaux financés par l’argent de l’usine.

— Poursuivez sur le sentier où vous êtes, me dit-il. Ne ratez pas Port Racine ni la Baie d’Écalgrain. Je fais mes 30 kilomètres par semaine. Mes petits enfants préfèrent le surf. Ils pratiquent également le kitesurf et le wingfoil. 

—…

— Plus au sud, sur la plage de Sciotot entre La Hague et Flamanville, vous allez voir comment ils volent, c’est du spectacle. Et puis grâce au Gulf Stream, notre presqu’île bénéficie d’un microclimat qui nous donne des allures de Côte d’Azur. Regardez les jardins. Palmiers de Chine, fougères de Tasmanie, rhubarbes du Brésil. Mieux qu’à Nice. Comme je vous parle, Jacques Hamelin, 77 printemps, jamais malade et pourtant j’en ai vu…

L'usine de retraitement de déchets nucléaires de La Hague © Marc Roger
L'usine de retraitement de déchets nucléaires de La Hague © Marc Roger

Des vertes et des radioactives… avais-je envie de lui dire, mais difficile de l’interrompre.

Vice-Président de la CLI – Commission Locale d’Information ORANO, ex-AREVA, ex-COGEMA, ex-CEA – Commissariat à l’Énergie Atomique créé en 45 par le Général de Gaulle, Jacques Hamelin me rassure.

— Ça fonctionne, c’est du sûr et c’est l’agriculteur qui vous parle, rien de plus fiable que l’usine de retraitement derrière moi. J’ai voyagé dans le monde entier, notamment au Japon, quatre fois, pour dire qu’on peut mener une vie normale près d’une usine de retraitement. Prenez le tritium dont nous rebattent les écolos, il faudrait boire 10.000 litres d’eau de source par jour pour risquer un début de quelque chose. Vous vous voyez boire autant d’eau ?

—…

Je n’ai pas le courage de le lancer sur le projet de loi visant à accélérer les procédures liées à la construction de nouveaux réacteurs nucléaires qui arrive ce mois de mars à l’Assemblée.

Cet homme, au demeurant fort sympathique, use des mêmes procédés oratoires pour me vendre l’énergie nucléaire que le célèbre ingénieur-polytechnicien Jean-Marc Jancovici que l’on peut voir partout dans les médias. Discours de propagande ou selon, de vulgarisation auprès du plus grand nombre, la bande dessinée de Jean-Marc Jancovici — Le Monde sans fin (Dargaud) — dessins signés par Christophe Blain, a le mérite d’alerter des centaines de milliers de lecteurs sur l’urgence climatique, cependant, son succès consensuel ne doit pas évincer le débat.

L’énergie nucléaire doit-elle être notre unique recours pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre ? Aussi peu féru que je sois en isotope fissible, je demeure persuadé que toute loi avant d’être votée nécessite un long travail d’information et de contradiction.

Lisons ou relisons La Supplication de Svetlana Alexievitch, Oublier Fukushima d’Arkadi Filine pour nous forger une opinion. L’énergie nucléaire n’est pas ce chemin bordé de roses que certains veulent nous vendre.

Comme un fait du hasard, quelques journées plus tard, je croiserai un autre homme sur ces terres de contraste.

Premier avril, Poisson-Prévert, Omonville-la-Petite, j’ai le bonheur d’être invité à lire 48 fois la Mer dans la Maison de Jacques, poète-colleur-plasticien-scénariste qui m’enchantera toujours. Que ce fut jeune enfant, collégien, lycéen, professeur des écoles en moyenne section de maternelle, quel que fût le moment où j’ai lu ses poèmes pour moi-même ou les autres, j’ai toujours entendu cette musique à la fois simplissime et complexe de ces mots qui se jouent de leurs voisins dans le vers et composent à eux tous une histoire qui avance vers sa fin. Chaque poème est un monde-univers fait de joies, de révoltes, d’improbables accords, mécanisme subtil d’horloge qui ne donne jamais l’heure qu’on attend, étonnante perfection de la forme dans ses moindres Paroles.

L'usine de retraitement de déchets nucléaires de La Hague © Marc Roger
L'usine de retraitement de déchets nucléaires de La Hague © Marc Roger

1er avril. Jour de réouverture. À l’étage d’une petite maison de granit, sertie d’un jardin luxuriant de ces plantes importées du Brésil et de Chine, une vingtaine de personnes se tient sous les poutres peintes en blanc de l’atelier du poète où trône au manteau d’une grande cheminée son portrait au fusain signé par Pablo Picasso.

Lecture et Littorral – À la limite… ira son cours durant deux heures. Annie Saumont, Jean Richepin, François de Cornière, Didier Decoin, Louis-Ferdinand Céline, Alice Ferney, et un certain Paul Bedel, décédé récemment, que d’aucuns dans la salle ont connu.

Originaire du village d’Auderville, à l’aide de ses deux sœurs cadettes Marie-Jeanne et Françoise, célibataires comme lui, Paul Bedel a repris le flambeau de la ferme familiale. Il y mène une vie simple consacrée à la terre, au respect qu’on lui doit pour ce qu’elle nous apporte, sans jamais sacrifier aux quotas agricoles de l’Europe ni au monde des machines pour produire toujours plus et plus vite. Une conduite qui ne plut qu’à lui-même. Pendant ce temps, ses voisins alentour succombaient aux sirènes nucléaires en vendant leurs communes au prix fort que fixait le CEA.

Jacques Hamelin, le maire de Digulleville, auquel je demandai s’il savait où se trouvait la maison de Paul Bedel, peu gracieux, répondit très sèchement : « Je ne sais pas… »

Il s’en dit du non-dit au détour des rencontres...

En 2005, grâce au documentaire Paul dans sa vie du journaliste Rémi Mauger, Paul Bedel devint célèbre. Sa simplicité et son bon sens paysan émurent des milliers de téléspectateurs. Il écrivait son quotidien dans des carnets. Un almanach Bedel. Sans prétention. La météo du jour. Ses humeurs. Ses pensées. Ses plantations et ses semis. La qualité de son foin comparée à l’année précédente. Un vêlage plus ou moins difficile. Ses parties de pêche au homard ou au congre dans les trous de rochers que lui seul connaissait entre Goury et la Pointe du Houpret.

« Aujourd’hui, Jacques Prévert est passé nous acheter du beurre… »

La romancière Catherine École-Boivin a eu la chance de rencontrer le personnage, c’en était un. Poète à sa façon. Satisfait du bon tour qu’il se jouait en devenant une vedette. Elle lui a consacré pas moins de cinq ouvrages dont Testament d’un paysan en voie de disparition (Presses de la Renaissance, 2009). On y retrouve toutes ses maximes.

« J’avais promis au père. Je lui avais fait une promesse, celle de marcher dans ses pas et de reprendre ses mains pour protéger sa terre. »

Aucun de ses livres n’est en vente à l’Office de Tourisme dans le port de Goury distant d’un kilomètre de la cour de sa ferme.

Ainsi vont mes rencontres, alternant les lectures et les pierres des villages, les centrales nucléaires, l’ail des ours qui commence à fleurir et l’avis de tempête qui s’annonce pour le week-end. Je digresse. Je musarde. J’avance de trois chapitres et recule d’un ruisseau qui ne va pas à la mer. Aux deux heures écoulées, on se quitte. On se promet de se revoir à l’étape suivante quand un homme se rapproche de la table où se tiennent mes cahiers de lecture. Il préfère m’entretenir discrètement.

— L’ancien maire de Digulleville ne vous a pas convaincu ?

— Pas vraiment…

— Je me présente, Ghislain Quétel, technicien en radioprotection pendant 35 ans à l’usine de retraitement des combustibles nucléaires usés de La Hague. 22 ans, militant CFDT, chargé des problèmes de Sécurité-Sûreté nucléaire. Retraité depuis 15 ans.

Le soir même, je reçois une synthèse de dix pages sur l’alerte aux Piscine ORANO et piscine EDF sur le site de La Hague réunies sous le titre — Non-assistance à Région en danger ! Ses revendications sont précises et techniques, elles ne laissent planer aucun doute sur le sérieux de ce qu’il avance.

Bunker- plage d'Urville-Nacqueville © Marc Roger
Bunker- plage d'Urville-Nacqueville © Marc Roger

— Je dénonce, mais je propose et je m’exprime en conscience citoyenne. Depuis les années 70, le recours à l’énergie nucléaire civile pour produire de l’électricité n’a jamais fait l’objet d’un véritable débat démocratique. Les choix technologiques ont été confisqués et imposés par des technocrates de l’État avec la bienveillance de certains partis politiques et syndicats. De ce fait, toute personne qui dénonce des risques est considérée comme antinucléaire.

Il faut tout de même savoir que la concentration de matières radioactives dans les quatre piscines ORANO à La Hague représente la plus forte quantité radioactive au monde en un même lieu, soit l’équivalent de 108 à 126 cœurs de réacteurs dormants entreposés sous des structures métalliques vulnérables à la moindre agression terroriste, à la chute d’un débris venu du ciel ou l’écrasement d’un avion. J’estime urgent que ces piscines soient bunkérisées.

300 personnes, élus, maires, députés, sénateurs, tous médias confondus et scientifiques ciblés, ont reçu mon alerte. À ce jour, dix réponses, mais aucun engagement à faire suivre au plus haut de l’État. Je fais fi des pressions qui voudraient me faire taire, le combat continue. Écrivez-le ! Faites-le savoir !

Crédits photo : Piscine de l'usine de retraitement de La Hague 

 
 
 
 
 
 

DOSSIER - Lecture et Littoral : une année de lectures à travers 5000 km de rencontres

Commenter cet article

 

Plus d'articles sur le même thème

ActuaLitté

Les 10 conseils de lecture pour l'été, par l'Académie Goncourt

L’été approche, et les vacances avec ! Il est temps de préparer ses affaires. Crème solaire, maillot de bain, lunettes de soleil... et un bouquin. Mais quoi choisir ? L’Académie Goncourt a veillé à sublimer vos moments de lecture, en offrant une liste de dix ouvrages conseillés par les membres.

14/06/2024, 12:24

ActuaLitté

La quatrième cuvée de la librairie Krazy Kat à déboucher

Depuis quatre ans maintenant, Matthieu Saint-Denis, propriétaire de la librairie Krazy Kat, située rue de la Merci, à proximité de la célèbre rue Sainte-Catherine (Bordeaux), partage son plaisir du vin et du 9e Art. Cette année encore, un tirage spécial, Kat de Réault, préfigurera la manifestation Bordeaux fête le vin.

14/06/2024, 12:01

ActuaLitté

Un triporteur transportera hamacs et BDs, cet été à Angoulême

Cet été, la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image sort de ses murs pour promouvoir la lecture et les bulles dans la rue. Parmi les initiatives mises en oeuvre, l'institution d'Angoulême a fait appel à une Bibliambulle, un triporteur qui transporte des livres et des hamacs pour un moment de convialité et de détente.

13/06/2024, 13:01

ActuaLitté

Monter un terrain de volley-ball pour parler d'un manga

RDVBDAmiens2024 – Durant tout le mois de juin, la bande dessinée donne rendez-vous à Amiens, à travers quatre week-ends à la Halle Freyssinet. Pas compliqué : elle se trouve juste à côté de la gare. Laquelle est à moins de 90 minutes de Paris. Aucune excuse pour ne pas y faire un saut.

07/06/2024, 16:47

ActuaLitté

Des toutous vraiment navrés d'avoir mangé les livres de la bibliothèque

Contre un acte de contrition de son animal de compagnie, les usagers échappent désormais à une  amende. C’est ainsi qu'une bibliothèque du Wisconsin a résolu le problème des livres dégradés : elle publie des photos des bestioles responsables de la détérioration d’un livre. Désormais, nul besoin de rembourser l’ouvrage, les comptes se règlent directement sur le Facebook de la bibliothèque !

04/06/2024, 17:32

ActuaLitté

La Danse macabre de David Prudhomme : la mort vous singe si bien...

RDVBDAmiens2024 – Au détour des rues, placardées avec malice, des affiches arrêtent le regard du passant : les couleurs d’abord, entre jaune, orange et mordoré, contrastant avec un noir et blanc. Puis viennent les figures représentées : un être humain, pris sur le fait d’un geste banal. À ses côtés, un squelette, grimant ses mouvements… 

02/06/2024, 12:07

ActuaLitté

Haddock bourré, un modèle nu, des criminels : la grande Battle a sonné

RDVBDAmiens2024 – À ma droite, Steve Baker et Zelba. À ma gauche Stella Lory et Jordi Lafebre. Ou l’inverse, selon comment vous regardez l’estrade où sont installés les deux équipes qui s’affrontent pour la Battle des RDVBD. Le tout animé par l’homme que l’on soupçonne désormais de convertir la jeunesse au 9e Art, Axel Colin. Tous les coups sont permis… et s’ils ne l’étaient, on se les autorise allégrement !

01/06/2024, 18:57

ActuaLitté

Un hôtel londonien se pare des couleurs de Roald Dahl

À Londres, l'hôtel Jumeirah Carlton Tower annonce une collaboration étonnante. Dès la mi-juin, les clients de l'établissement bénéficieront d'une immersion totale dans l'univers de Roald Dahl, grâce à un partenariat avec les ayants droit de l'auteur.

30/05/2024, 13:23

ActuaLitté

Mission Potions, un escape game aux côtés d'Astérix et Obélix

Difficile d'imaginer des personnages plus déclinés qu'Astérix et Obélix, une œuvre plus exploitée que celle de René Goscinny et Albert Uderzo. Il manquait encore une aventure en réalité virtuelle : elle verra le jour en septembre prochain, en France, Suisse et Belgique.

28/05/2024, 10:44

ActuaLitté

Apple détruit tout : la publicité iPad qui fait scandale

Présentant le tout premier iPhone en 2007, Steve Jobs assurait que le produit changeait la donne. « Parce qu’il dispose de tout ce dont nous avons besoin. » Quatre ans plus tard, Steve Jobs mourrait d’un cancer. Pour la promotion de l’iPad Pro mouture 2024, Apple renoue avec les propos de son cofondateur, beaucoup trop littéralement.

11/05/2024, 10:32

ActuaLitté

Salman Rushdie conseille à Georgia Meloni d'être moins "puérile"

L'auteur du Couteau Salman Rushdie a publiquement critiqué la première ministre italienne, Giorgia Meloni, pour avoir porté plainte contre l'écrivain et journaliste Roberto Saviano, après que celui-ci l'ait qualifiée de « bâtard » en raison de ses positions strictes sur l'immigration. L'Américano-Britannique d'origine indienne a même qualifié la décision de cette dernière de « puérile »...

10/05/2024, 18:24

ActuaLitté

Bretagne : Bécherel, ce village d'irréductibles libraires

Un libraire tous les 50 habitants, c'est dans cette cité idyllique que vivent les gens de Bécherel. Ce petit village breton de 700 âmes, qui devenait en 1989, à la suite d'un projet un peu fou, la première Cité du livre en France, compte à présent une douzaine librairies. Un ratio impressionnant, non ?

09/05/2024, 16:30

ActuaLitté

Les ventes du livre de Meurice tombées dans l'oreille d'un Praud (assez anti...)

Attend-on d'un animateur fort d'un quart de siècle de commentaires sportifs déversés sur ondes hertziennes qu'il partage son appréciation quant aux ventes d’un livre ? Surtout quand il n’a pas encore apporté sa propre pierre à la surproduction globale en commercialisant son édifiante contribution. Mais que diable est-il passé dans la tête de Pascal Praud ?

09/05/2024, 11:57

ActuaLitté

Et la lumière fut : chez Amazon, on s'éclaire à la patate

La firme qui vend tout ce qui s’achète, légalement, étend son emprise sur les salariés en finançant des « formations diplômantes reconnues par l’État ». En trois années, apprend-on ils et elles sont 1300 à en avoir bénéficié. Les formations sont destinées aux employés « de ses sites logistiques qui souhaitent monter en compétences et réaliser leur potentiel », assure l’entreprise. Chiche ?

08/05/2024, 16:25

ActuaLitté

Des éléphants avec des casques audio sur les oreilles, ça trompe ?

Les éléphants de Chambéry nous ont habitués à quelques excentricités : nous les avons vus déguisés en père Noël ou éclairés aux couleurs de l’Italie lors de la dernière quinzaine du cinéma italien. Mais de mémoire de Chambérien, jamais avec un casque. Que peuvent-ils bien écouter ? Les éléphants de France Gall ? Le cœur éléphant de Frérot Delavega ? E.L.E.P.H.A.N.T de Booba ? Trop absorbés, ils ne nous répondront pas.

04/05/2024, 20:11

ActuaLitté

Après Sylvain Tesson, Vinci Autoroutes s'offre Marcel Pagnol

En février dernier, on apprenait que Sylvain Tesson devenait parrain de l'initiative Lire, c’est voyager ; voyager, c’est lire, lancée par la Fondation Vinci Autoroutes. Et ce après sa polémique du Printemps des Poètes, largement couverte par ActuaLitté. Cette fois, le pôle du groupe de concession et d’exploitation d'infrastructures autoroutières s'offre les services de rien de moins que Marcel Pagnol lui-même...

03/05/2024, 17:59

ActuaLitté

Crossover de cauchemar : les Avengers face aux Xénomorphes d'Alien

Dans le domaine de la culture, les concentrations peuvent-elles avoir du bon ? Peut-être, lorsqu'elles autorisent des crossovers (croisements) entre les licences... La multinationale Disney, qui détient à la fois Marvel et 20th Century Fox, organise ainsi cet été un affrontement entre les Avengers et les Xénomorphes d'Alien (Ridley Scott, 1979)...

19/04/2024, 09:28

ActuaLitté

Pour son nouvel album, Taylor Swift se la joue bibliothécaire

Sans doute l'artiste la plus puissante de la pop actuelle, Taylor Swift multiplie les concerts, mais a néanmoins trouvé le temps pour enregistrer un nouvel album, The Tortured Poets Department. Un titre qui ne pouvait qu'interpeler les amateurs de poésie et de littérature. Pour faire monter l'impatience avant une sortie ce 19 avril, Swift a installé, à Los Angeles, une bibliothèque éphémère...

18/04/2024, 09:53

ActuaLitté

Diamants sur couverture : un livre de Truman Capote à 1,5 million $

Breakfast at Tiffany's, paru en 1958 (traduit en France sous le titre Petit Déjeuner chez Tiffany par Germaine Beaumont en 1962 chez Gallimard), reste l'un des romans les plus connus de Truman Capote. Il fut rendu célèbre par le film Diamants sur canapé (1961), avec Audrey Hepburn. À New York, la relieuse Kate Holland a rendu un hommage appuyé au récit en sertissant la couverture d'un exemplaire de véritables diamants.

10/04/2024, 11:06

ActuaLitté

Amour et désir : Alt Love redéfinit la romance pour les hommes

Avec 6 millions d’exemplaires vendus, la Romance a représenté près de 14 % des ventes de romans en 2023. Et la France n’échappe pas à ce phénomène : la croissance de ce secteur grimpe à 106 %. Si elle s’observe partout dans le monde, cette tendance laisse tout de même le lectorat masculin sur le carreau. Jusqu’à Alt Love.

31/03/2024, 21:30

ActuaLitté

Le 28 mars, journée consacrée au piano : prenons donc un cocktail

Depuis la sonate de Vinteuil qui associe un violon chez Proust jusqu’à l’histoire de Novecento, d’Alessandro Baricco, génie du jazz vivant sur un paquebot transatlantique, le piano fait bon ménage avec la littérature. Aussi, ce 28 mars, consacré depuis trois ans comme le PianoDay à l’initiative du musicien (et pianiste fou) Nils Frahm, donne l’occasion de revenir sur l’un des pianos les plus excentriques : celui de Boris Vian.

28/03/2024, 10:49

ActuaLitté

Tintin sur un terrain de foot, face à l'Angleterre, ce 26 mars

Le samedi 23 mars dernier, l'équipe nationale belge a étrenné son nouveau maillot à domicile, facilement repérable grâce à sa couleur rouge foncé. Si le match amical face à l'Irlande n'a pas fait des étincelles (0-0), celui contre l'Angleterre, ce 26 mars, permettra cette fois d'admirer le nouveau kit extérieur, inspiré par la tenue d'un célèbre reporter, Tintin...

26/03/2024, 12:00

ActuaLitté

Après la mort de Toriyama, le premier parc Dragon Ball au monde  

Quelques semaines après la disparition d'Akira Toriyama, le génie créatif derrière Dragon Ball et ses suites, l'Arabie Saoudite accueillera le tout premier parc à thème mondial célébrant l'univers des mangas, films et jeux vidéo du shonen culte.

25/03/2024, 18:04

ActuaLitté

L'inventeur fou qui donne vie aux idées de Gaston Lagaffe

David Ansermin, alias David Foutimasseur, a reçu sa première BD Gaston Lagaffe à l'âge de 10 ans. S'identifiant pleinement au héros de Franquin, ce bricoleur suisse passe son temps libre à donner vie aux inventions les plus loufoques de Gaston. La dernière en date, une mini-tondeuse à gazon conçue pour éviter les pâquerettes.

21/03/2024, 11:19

ActuaLitté

Chine : 350 millions d'entrées pour Dragon Ball en comédie musicale

Pour son show du Nouvel An, Bilibili, le YouTube chinois, a rendu hommage à l'œuvre d'Akira Toriyama, Dragon Ball, qui fêtera ses 40 années d'existence en 2024. Des dizaines de danseurs de la troupe O-DOG ont offert une chorégraphie mêlant kung-fu et effet spéciaux, avec en prime la participation de Hiroki Takahashi, le chanteur du premier générique de l'animé Dragon Ball. Le gala a rassemblé plus de 350 millions de téléspectateurs.

20/03/2024, 13:12

ActuaLitté

En Allemagne, certains livres sont empoisonnés

Cette fois, c'est au sens propre que du poison serait contenu dans des ouvrages en Allemagne : des dizaines de milliers de livres de la bibliothèque universitaire de Bielefeld, dans le Nord-Est de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie, sont en train d'être retirés pour examen, en raison d'un soupçon de présence d'arsenic. Un colorant du XIXe siècle pourrait contenir cette toxine.

18/03/2024, 13:12

ActuaLitté

Collecter le plus de cartes de bibliothèques au monde : un record fou

Avec un nom de code comme Biblio Collector, Adam a trouvé l’identité secrète dont tout lecteur rêve — plus tellement secrète, puisqu’il la met au service d’un projet assez fou. Adam lycéen lyonnais âgé de 16 ans, entend battre un record, qui s’inscrira dans le Guinness World Records. Son idée ? Réunir des cartes de bibliothèques venues du monde entier — et en grande quantité, très, très grande quantité.

17/03/2024, 18:27

ActuaLitté

Chevaucher la moto d'Akira, c'est désormais possible

Véritable personnage principal du manga de Katsuhiro Otomo autant que de son adaptation en animé, la moto rouge de Shotaro Kaneda, dans Akira, est l'un des objets les plus cultes de la pop culture. Un studio barcelonais en a réalisé une réplique, avec moteur électrique et néons sur les jantes. 

15/03/2024, 11:40

ActuaLitté

Hommage de Macron à Dragon Ball, ou la génération Club Dorothée

Des millions de passionnés, certes, mais un seul élu président de la République, et à deux reprises. L’hommage du Super Sayan de l’Élysée au créateur de Son Goku a quelque peu étonné. Mais à bien y réfléchir, qu’est-ce que regardait à la télévision, en 1988, le futur président de la République alors âgé de 11 ans ?

10/03/2024, 12:24

ActuaLitté

Cette autrice pose nue pour la promotion de son livre

Nadège Billery n’a pas attendu demain pour enlever le bas : autrice de l’ouvrage Soins intimes, paru chez Hachette pratique, un « guide de santé du sexe féminin » en avril 2023. « Je dédie cet ouvrage à toutes les personnes possédant une vulve, un vagin, et qui souhaitent en prendre soin », écrivait-elle en exergue. En cette Journée internationale des droits des femmes, elle porte le message avec un brin d’audace.

08/03/2024, 11:39

ActuaLitté

Interdit à la bibliothèque : payez votre dette en photos de chats

Aux États-Unis, la bibliothèque publique de Worcester, dans le Massachusetts, a lancé une initiative pour le mois de mars, baptisée « March Meowness » : pour encourager la participation communautaire et promouvoir la bienveillance envers les animaux, elle a mis en place une campagne permettant aux utilisateurs de régler leurs dettes de livres perdus ou abîmés, en fournissant des photos ou des dessins de chats... Déjà qu'en matière de royauté sur les réseaux sociaux, les félins ont clairement pris le trône...

07/03/2024, 16:21

ActuaLitté

Contre les champignons qui rongent les papyrus... du wasabi ?

Connu de longue date pour ses propriétés antibactériennes, le wasabi sert désormais à épicer sushis et autres sashimis. Au Japon, on l’intègre également dans des pâtisseries. Cependant, celui que l’on consomme en Occident n’a rien de commun avec la production de l’Archipel, la plante s’exporte très mal. Pourtant, il aurait des vertus insoupçonnées, dans la protection des papyrus anciens, apprend-on.

05/03/2024, 12:59

ActuaLitté

La librairie où tous les livres sont gratuits

Libri Liberi est une librairie unique en son genre, que sa fondatrice Annal Hilbe porte depuis des années : elle était déjà en 1977 à l'origine de l'aventure de la Libreria delle donne di Bologna. Toutes les dépenses restent à sa charge, mais plusieurs bénévoles l'aident à maintenir l'établissement.

03/03/2024, 10:52

ActuaLitté

À Paris, Le Bon Marché se change en librairie ludique

Invitée par Le Bon Marché, la fondatrice de la maison d’édition Just an Idea Books, Sarah Andelman, a changé le grand magasin en une librairie colorée, avec l'aide de l'artiste-illustrateur Jean Jullien. Celui-ci a fait entrer sous les verrières de l'institution parisienne ses « Paper People », plongés dans diverses lectures...

29/02/2024, 14:12

ActuaLitté

Quand Tiktok vous montre comment personnaliser vos livres préférés

Si vous voulez donner un peu plus de caractère à votre bibliothèque, suivez l'exemple de l'internaute, Lex Press Books. Dans ses vidéos, qui atteignent parfois quelques millions de visionnages, elle arrache les couvertures de livres populaires... pour mieux les reconstituer elle-même.

28/02/2024, 16:13

ActuaLitté

Picsou, un canard et une canne dans l'univers Marvel

Depuis le rachat de Marvel par la multinationale Disney, en 2009, pour quelques milliards $, les amateurs attendent et appréhendent à la fois, les mélanges de catalogues. Mickey et Donald aux côtés d'Iron Man et Captain America  ? Le premier sera finalement Picsou, confronté à une menace dans le multivers...

26/02/2024, 11:09